Lettre de Chantal Blais au panel de la Société royale du Canada


OBJET : JOURNÉE DE CONSULTATION SUR LA RÉVISION DU CODE DE SÉCURITÉ 6 DE SANTÉ CANADA – LUNDI LE 28 OCTOBRE À OTTAWA

26 octobre 2013

Mon nom et Chantal Blais et j’ai un diagnostic médical pour le syndrome de fatigue chronique, fibromyalgie, perte de tolérance aux produits chimiques et aux ondes électromagnétiques.

Je demeure en Estrie au Québec et désire vous partager l'histoire de ma vie qui a basculé de pénible en véritable cauchemar depuis janvier 2012. Je suis en mode survie depuis bientôt deux ans. Les douleurs et les symptômes que je vivais se sont extrêmement aggravés me rendant complètement inapte à travailler et perdurent depuis ce temps. Ceux-ci sont souvent à la limite du supportable voire même inhumains et je désire, en vous écrivant ce témoignage, éviter que d’autres personnes vivent mes souffrances.

Je suis soudainement devenue électrohypersensible et handicapée à cause de l’augmentation de la pollution électromagnétique dans ma région par les antenne-relais 4G, ensuite à la prolifération exponentielle des appareils sans fil et principalement, aux ondes de deux compteurs numériques à radiofréquences ITRON C1SR d'Hydro-Québec installés chez mon fiancé de Magog où j'ai été exposée, à mon insu et à maintes reprises, d’octobre 2010 à janvier 2012. Lui qui n'avait jamais eu de mal de tête de sa vie, a éprouvé des douleurs aiguës à la tête et différents symptômes d'électrosensibilité (tachycardie, insomnie, serrement de la cage thoracique, difficultés respiratoire et pulmonaire, troubles de concentration, perte de mémoire et fatigue). Nous avons placé plusieurs couches de papier d'aluminium sur les deux compteurs et blindé le mur intérieur. Ses symptômes se sont résorbés. Mais en présence d'un cellulaire, les symptômes reviennent. Il est maintenant électrosensible à cause de ces deux compteurs à radiofréquences.

Pour ma part, ayant au préalable une intolérance aux ondes électromagnétiques depuis plusieurs années, je suis devenue électrohypersensible. En présence d'ondes Wi-Fi mes réactions sont imprévisibles et d'une minute à l'autre mon cerveau s'embrouille, une fatigue me paralyse, des douleurs physiques deviennent insupportables et ma personnalité, habituellement stable et douce, devient changeante. Ces douleurs accablantes perdurent beaucoup plus longtemps que le temps de la sortie à l'extérieur de mon milieu protégé. Parfois, cela va jusqu'à me rendre presque incapable de marcher ou de parler. Cela signifie que je ne peux plus travailler pour gagner ma vie, payer mes factures, mon loyer, etc. Il m’est très difficile de faire la moindre sortie car je souffre énormément par la suite. Finis pour moi les petits plaisirs comme aller manger au restaurant, me promener en voiture, prendre une marche en ville ou à la montagne, aller au cinéma, aller danser, visiter des amis, magasiner ou simplement parler au téléphone, travailler à l’ordinateur, regarder la télé, écouter la radio, etc… Ce n'est pas une vie !

Chacune de ces activités m’expose à des ondes, tout ce que j’en retire ce sont des douleurs et des maux qui peuvent durer non pas quelques heures mais de nombreux jours par la suite. Les symptômes et les douleurs sont difficile à décrire par des mots tellement la souffrance est à la limite du supportable, comme un sentiment d’agression à mon corps entier et d’être en train de me faire brûler, électrocuter, survolter et irradier par toute cette pollution électromagnétique.

Certains symptômes durent plusieurs heures: des maux de tête, perte de mémoire, difficulté à suivre une simple conversation, difficulté à parler, à écrire, à lire, à réfléchir, à apprendre de nouvelles choses, à faire des tâches intellectuelles, douleurs et raideurs musculaires, tachycardie, compression de la cage thoracique, difficulté respiratoire, nausée, sensation de brûlures sur la peau, l’impression de bulles qui éclatent à différents endroits et des pulsions en surface qui se déplacent, sensation d’aiguilles qui pénètrent dans les jambes, stress interne, tremblement, étourdissement, difficulté à marcher, anxiété, grande faiblesse, très grande fatigue et d’autres des jours c'est de l'insomnie, des palpitation, tachycardie, basse pression, douleurs musculaires, dépression et quelques-uns durent des semaines et d’autres sont toujours présents comme la fatigue chronique, l’intolérance à l’effort physique, un stress interne continuel, sensation d’épuisement, de l’acouphène et perte d’appétit.

Je vis présentement à une heure de chez moi, dans le creux d'une vallée, à l'abri des ondes des antennes relais, dans une cabane en bois de 12' X 15', sans électricité, sans eau chaude, ni bain, ni douche, une simple toilette sèche, un petit lavabo de cuisine à l’eau froide, un petit rond de cuisson au propane de camping, un petit frigo à 50 pieds de ma cabane dans une grange… Je dois vivre en recluse dans ma cabane et autour d'elle pour limiter mes souffrances. Je vis un véritable cauchemar !

J’espère que mon témoignage, et tous ceux que vous avez reçu, vous aiderons à prendre les mesures nécessaires pour assurer votre santé et la santé de tous les Canadiens.

Chantal Blais
Une Magogoise électrohypersensible en survie dans une cabane en bois

QUI SUIS-JE ?

LE PROJET DES COMPTEURS INTELLIGENTS NE FAIT PAS L'UNANIMITÉ

Un reportage télé de Chantal Blais, une résidente de Magog électrosensible. Elle dit que sa santé s'est détériorée rapidement en raison des radiofréquences de plus en plus nombreuses dans notre environnement. «Ce que je vis présentement c'est inhumain! On ne peut pas faire vivre ça aux gens!», affirme-t-elle.
http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/sherbrooke/archives/2013/03/20130304-194058.html

ÉLECTROSENSIBILITÉ: Un combat sans répit pour Chantal Blais

Journal Reflet du lac de Magog, 23 janvier 2013
http://www.lerefletdulac.com/Soci%C3%A9t%C3%A9/Sant%C3%A9/2013-01-23/article-3162542/Electrosensibilite-un-combat-sans-repit-pour-Chantal-Blais/1

EXPOSÉ ET TÉMOIGNAGE DE CHANTAL BLAIS LORS DE LA RENCONTRE D'INFORMATION PUBLIQUE LE 15 FÉVRIER 2013 À SHERBROOKE

http://estrierefuse.files.wordpress.com/2013/02/exposc3a9-chantal-blais-15-fc3a9v-13.pdf

COMPTEURS À RADIOFRÉQUENCES: Hydro-Magog opte pour la prudence ET UNE MAGOGOISE ÉLECTROSENSIBLE APPLAUDIT

Un article dans La Tribune de Sherbrooke du 9 janvier 2013
http://www.lapresse.ca/la-tribune/estrie-et-regions/201301/08/01-4609502-compteurs-a-radiofrequences-hydro-magog-opte-pour-la-prudence.php

LETTRE DE CHANTAL BLAIS AUX ÉLUS

Le cri du cœur d’une électrosensible en survie
http://www.cqlpe.ca/pdf/LettreChantalBlais.pdf

EN EXIL DANS LA FORÊT POUR FUIR LES RADIOFRÉQUENCES

Un article dans le Reflet du Lac du 5 septembre 2012
Une lettre envoyée à la Mairesse de Magog et ses conseillers
http://www.lerefletdulac.com/Opinion/Tribune-libre/2012-08-24/article-3059938/En-exil-dans-la-foret-pour-fuir-les-radiofrequences/1

UNE ENTREVUE DE RADIO-CANADA RÉALISÉE CHEZ MOI LE 5 FÉVRIER 2012

http://www.youtube.com/watch?v=gkVwrhLoh2I

Voir aussi cette lettre de janvier 2012 de Chantal Blais