Téléphones sans fil, portables et WiFi : Danger pour bébé ?


En 2011, le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l’OMS a classé les champs électromagnétiques de radiofréquences comme peut-être cancérogènes pour l’homme (Groupe 2B), sur la base d’un risque accru de gliome, un type de cancer malin du cerveau, associé à l’utilisation du téléphone sans fil.

On peut donc se demander quels sont les effets pendant la grossesse sur le fœtus puis sur les bébés et les enfants.

Quand on sait que le cerveau d’un bébé est immature et donc beaucoup plus fragile aux agressions extérieures. Un environnement nocif peut entrainer des dysfonctionnements dans le développement du cerveau tels que hyperactivité, autisme, dyslexie, etc. ou à terme des pathologies comme les cancers.

Longtemps ignoré, le risque lié aux champs électromagnétiques de radiofréquences vient enfin d’être reconnu comme potentiellement dangereux. C’est un grand pas en avant. Les données ne sont pas encore suffisantes (pas encore assez de recul face à l’essor des nouvelles technologies et leur impact sur la santé) pour conclure définitivement sur la nocivité de ces champs. Cependant, l’OMS estime que les données actuelles mettent suffisamment de doute pour prendre des précautions et réaliser des études complémentaires.

Le DAS (débit d’absorption spécifique) informe sur la quantité d’énergie qui pénètre l’usager via un appareil radioélectrique (téléphone sans fil DECT, téléphone portable, WiFi, …). En France, la norme impose un DAS maximal de 2 W/kg.

[Au Canada, le DAS offre une meilleure protection puisqu’il est de 1,6 watts par kilogramme de masse corporelle contre 2W/kg par 10 grammes de tissu, mais certains scientifiques s’inquiètent des effets d’une utilisation intensive du téléphone cellulaire pendant de nombreuses années, notamment dans le cas des jeunes utilisateurs d’aujourd’hui. Plusieurs études suggèrent que l’utilisation à long terme serait associée à un risque accru de lente croissance d’une tumeur cérébrale et de cancer du nerf auditif - Source]

Le principe de précaution impose donc de s’imposer certains gestes pour limiter les risques.

Pendant la grossesse:

L’usage du téléphone portable n’est pas recommandé. Si vous ne pouvez pas faire autrement, choisissez un modèle de téléphone avec le DAS le plus faible (malheureusement l’Iphone est loin d’en faire partie). Evitez de vous en servir dans des espaces confinés (les émissions seraient plus fortes). Utilisez le quand il capte le mieux uniquement. Ne le rangez pas dans votre sac à main que vous portez généralement près de votre bidon et donc de votre petit bébé (ou alors éteignez-le). Ne téléphonez pas plus de 20 minutes par jour et ne dépassez pas 6 minutes par appel. Utilisez de préférence le haut-parleur en posant le téléphone à une certaine distance de votre corps. Eteignez-le la nuit et surtout ne le mettez pas sur votre table de nuit!

L’usage du téléphone sans fil DECT (Digital Enhanced Cordless Telecommunication) à domicile est à éviter. Comme pour les téléphones portables, choisissez un modèle avec le DAS le plus faible (malheureusement, l’information n’est pas très facile à trouver sur les boîtes lors de l’achat…) et suivez les recommandations précédentes.

Evitez le bluetooth ou ne le connectez que quand vous l’utilisez (le moins longtemps possible)

N’utilisez le WiFi que si vous ne pouvez vraiment pas utiliser de connexion filaire. Désactivez le au minimum la nuit. Ne vous installez pas près de la source WiFi (box, routeur, …). Si vous utilisez un ordinateur portable WiFi, évitez de le poser sur vos genoux mais installez-vous sur un bureau avec l’ordi (et sa carte WiFi) le plus éloigné de vous.

Avec bébé/enfant:

Evitez de donner un téléphone portable à votre enfant. Ne le laissez pas jouer avec le vôtre et ne laissez pas votre téléphone proche de votre bébé.

N’utilisez le WiFi que si vous ne pouvez vraiment pas utiliser de connexion filaire. Désactivez le au minimum la nuit. N’installez pas votre enfant près de la source WiFi (box, routeur, ordinateur…).

Utilisez un babyphone réduisant les risques d’exposition du bébé (et doté du système VOX qui permet de ne le déclencher qu’en cas de bruit). Eloignez-le au maximum de votre bébé (plus il est éloigné, plus les risques sont réduits).

Même avec ces précautions, vous ne pourrez pas échapper aux nombreux téléphones portables, WiFi, etc., en fonctionnement dans les transports en commun, dans les espaces publics (ou même chez vous si vous captez le WiFi de vos voisins par exemple), mais n’oubliez pas que plus la source est éloignée moins le risque est élevé et il faut donc malgré tout relativiser. Si vous respectez les principes de précautions recommandés ci-dessus, vous réduirez considérablement les risques pour vous-même et pour votre ou vos enfant(s).




VOIR AUSSI...

Votre garderie est-elle en santé ?
http://www.cqlpe.ca/pdf/PamphletGarderies.pdf

Un outil fort bien conçu est à votre disposition pour sensibiliser les responsables de garderie à l'importance d'adopter des pratiques prudentes et raisonnables en matière de protection de la santé des jeunes enfants dont ils ont la responsabilité à l'égard de la pollution électromagnétique. Si vous avez un ou plusieurs jeunes enfants en garderie, vous devriez prendre quelques instants pour le consulter afin de vous familiariser avec son contenu. Vous comprendrez vite l'intérêt qu'il y a à l'utiliser et à faire preuve de prudence dans les garderies pour éviter que les tout-petits ne deviennent électrosensibles, une forme d'allergie aux micro-ondes tout aussi dangereuse qu'une allergie aux noix.

En France : Le wifi désormais interdit dans les crèches - 30 janvier 2015

Wi-FI / Bluetooth / DECT : pourquoi c'est dangereux ? - Désactiver le WiFi et informer vos voisins par une affichette

Les cellulaires sont-ils mauvais pour la santé ?
Oui, et ce sont les enfants qui en sont le plus vulnérables. Voici pourquoi, et comment s'en protéger.

Les dangers du WiFi et du cellulaire pour les bébés et les foetus

Le téléphone mobile: facteur de troubles chez l'enfant?

'Technology harming our children' MPs say

The Science of Exposure - Wireless Radiation
(UCLA researchers (Divan, et al 2008) studied 13,000 mothers and children and found that prenatal exposure to cell phones was associated with a higher risk for behavioral problems and hyperactivity in children.)

Booklet: What You Need to Know About Wireless Radiation and Your Baby

Découvrez la menace du WiFi dans les écoles

INVITATION SPÉCIALE

Pour découvrir toute la vérité sur le cauchemar des compteurs 'intelligents', visitez le site de la campagne Je garde mon compteur !



Retour à la page d’accueil de ce site