Bulletin #56 : Pétition « Le Wi-Fi à l'école : Donnez le CHOIX ! » + Infos complémentaires




9 mai 2016

Bonjour à tous et toutes!

Tel que mentionné dans mon précédent bulletin abrégé du 23 février dernier où j'écrivais « je vous recontacterai sous peu pour vous inviter à signer une pétition en ligne visant à dénoncer l'imposition du WiFi en milieu scolaire et à réclamer des commissions scolaires l'équivalent d'un droit de retrait pour les enfants dont les parents désirent que leurs enfants soient protégés en classe de cette menace à leur santé. », je suis enfin en mesure de vous inviter à aller prendre connaissance de cette pétition et à la signer à http://www.petitions24.net/petitionwifi et aussi à la faire connaître (en faisant suivre ce courriel à votre liste de contacts ou simplement le lien ci-dessus avec un mot personnel de recommandation, en l'annonçant sur votre page Facebook, etc.) si vous êtes d'accord, bien sûr, avec ce qu'elle réclame. À noter qu'une version anglaise sera disponible sous peu et accessible via la pétition.

En résumé, cette pétition demande que ce soient les parents d'élèves, en nombre suffisant, qui aient le pouvoir de faire cabler les classes (au moins une par école ou au moins une école par quartier ou ville quand la demande le justifie) et d'y faire éteindre les routeurs, sans que les directeurs d'école ou les commissions scolaires ne puissent s'y opposer comme c'est le cas en ce moment.

Les auteurs de cette pétition estiment que le Ministère de l'éducation doit imposer aux commissions scolaires d'accorder l'autonomie nécessaire, et les budgets requis, aux directeurs d'école à qui un nombre suffisant de parents demanderont par écrit le retrait du Wi-Fi de certaines classes ou écoles et leur cablage pour l'accès Internet. La pétition ne décrit pas la méthode que le Ministère de l'éducation pourra prendre. Cela pourrait se faire par un décret ou en modifiant la loi régissant les commissions scolaires qui comporte, semble-t-il, un certain flou ayant permi aux commissions scolaires de l'interpréter comme leur donnant le pouvoir d'imposer leurs décisions aux directeurs d'école. Ce sera aussi sans doute au Ministère de fournir les enveloppes budgétaires requises pour aider à financer le cablage de ces classes ou écoles, comme il l'a fait en subventionnant le déploiement du Wi-Fi. Il serait en effet prétentieux, dans le cadre d'une telle pétition, d'affirmer quelle serait la meilleure méthode réglementaire et quels doivent être les niveaux de financement à déployer pour cabler les classes ou les écoles, là où la demande le justifiera.

Sous la pression des comités locaux de parents et de l'éventuelle association provinciale qui pourrait naître de ces regroupements de parents, et grâce à l'influence morale du nombre de signataires que cette pétition recueillera (des dizaines de milliers, espérons-le, et cela n'arrivera que grâce à l'aide de milliers de personnes concernées !), les efforts de lobbying social enclenchés par cette pétition porteront éventuellement leurs fruits. Mais il faut certainement s'attendre à une bataille de quelques années, car manifestement le gouvernement du Québec, tout comme dans le dossier des compteurs 'intelligents', se refuse à admettre l'existence du moindre risque en lien avec l'exposition de la population aux micro-ondes pulsées et aux autres sources de pollutuon électromagnétique, et il offrira donc sans doute une résistance archarnée à cette simple demande d'offrir l'équivalent d'une option de retrait aux parents d'élèves qui le réclameront.

Par ailleurs, l'évaluation de ce qu'est un nombre «suffisant» est implicitement laissé à la discrétion de chaque directeur, puisque chaque école se trouve une situation particulière et que la détermination de ce nombre «suffisant» dépend donc de toute une série de facteurs. Ce sera donc à ces parents, réunis en comité (la pétition, comme vous le verrez, vise à favoriser la création de comités de parents), de faire un vigoureux lobbying pour ne pas être simplement ignorés par le directeur, qui ne pourra plus se prétendre incapable de répondre à leur demandes. De fait, en ce moment et tel qu'indiqué plus haut, les directeurs d'écoles sont soumis aux décisions des commissions scolaires qui ont imposé partout le déploiement du Wi-Fi afin de profiter au maximum des subventions fournies par le ministère de l'éducation qui, sans l'imposer, a vivement recommandé, et donc financé en bonne partie, ce déploiement... et évidemment les commissions scolaires ont voulu profiter de cette manne avant que le programme de subventions ne se termine.

Moi et les quelques autres personnes consultées durant la formulation de cette pétition espérons sincèrement que vous accorderez toute votre sympathie et votre soutien actif à cet effort, le premier du genre lancé au Québec, mais certainement pas le premier au Canada et aux États-Unis, car en fait, le Québec accuse un important retard en terme de conscientisation de la population à cet égard – car tous sont concernés ! – et de mobilisation des parents inquiets pour la santé et la réussite scolaire de leurs enfants (voir Schools Worldwide Removing the WiFi/Taking Action et Schools That Choose to Install Safe Technology - No WiFi). Il n'est pas nécessaire en effet d'être parents d'enfants en âge d'aller à l'école pour se sentir concerné-e par ce problème. Soit vous en aurez un jour, soit vous avez ou aurez des petits-enfants, soit vous êtes vous-même un-e étudiant-e directement exposé-e à cette puissante et dangereuse électropollution, car toutes les écoles du Québec, de la maternelle à l'université, baignent désormais dans un environnement hautement contaminé par un agent électrosensibilisant et cancérigène qui, selon des experts internationaux comme Leonard Hardell, devrait désormais est classé dans le groupe 1, soit « cancérigène avéré » et non plus simplement « peut-être cancérigène » (groupe 2B) tel qu'expliqué ICI, ou sinon au moins dans le groupe 2A dit « probablement cancérigène pour l'Homme ».

"In summary there is consistent evidence of increased risk for glioma and acoustic neuroma associated with use of mobile phones and cordless phones. Furthermore, the risk is highest for persons with first use before the age of 20, which is of special concern. Our conclusion is that RF-EMF should be regarded as a human carcinogen."

– Leonard Hardell - Tiré de Letter to WHO regarding brain tumour risk associated with exposure to radiofrequency fields (ce réputé chercheur suédois est l'un des 30 experts ayant recommandé à l'OMS en 2011 de classer les champs électromagnétiques dans le groupe 2B, ce qui fut fait).

Même si cette recommandation concerne au premier chef l'utilisation du téléphone cellulaire et sans fil, le risque est tout aussi sérieux dans le cas du Wi-Fi comme on peut le constater dans...

Wi-Fi in Schools: Testing for Microwave Radiation Dangers in the Classroom

À 10 minutes dans cette excellente vidéo, on constate que des mesures prises dans une classe indiquent un niveau de puissance de 3 à 4 fois plus puissant que celui mesuré à proximité d'une tour de téléphonie cellulaire ! Pour en savoir, plus, vous trouverez à http://www.cqlpe.ca/WifiEcoles.htm une importante quantité de liens vers des documents, articles et vidéos fournissant toutes les données probantes nécessaires, sans compter tout ce qui se trouve ICI, pour bien saisir l'inquiétante réalité de ce risque.

De plus...

World Health Organization Confirms that Wi-Fi and Cell Phone Radiation are Class B Carcinogens
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2016/02/world-health-organization-confirms-that.html
"IARC's evaluation of the cancer hazards from exposure to Radiofrequency Electromagnetic Fields covers all sources of RF-radiation." ... ce qui inclut donc le Wi-Fi ainsi que cette lettre de l'OMS le confirme.

Si vous désirez bien vous documenter davantage, et je vous y encourage évidemment, je vous inclus plus bas de nombreux liens et extraits d'articles en complément de tout ce qui précède.

Enfin, je vous signale qu'il est fort probable que je diffuse d'ici quelques semaines un bulletin express concernant cette fois le dossier des compteurs 'intelligents'. Selon les informations dont je dispose, une quinzaine de clients d'Hydro-Québec auraient reçu depuis environ un mois un avis écrit faisant état d'une menace de coupure d'électricité pour motif d'accès impossible au compteur électromécanique (barricadé ou situé à l'intérieur et donc inaccessible si le client refuse de laisser entrer le technicien d'Hydro-Québec). À ma connaissance, aucun d'eux ne s'est encore fait couper le courant pour ce motif, mais selon la décision que rendra la Régie (sans doute en juin, voir ci-dessous), il est possible qu'une ultime étape de notre bataille pour faire respecter notre droit à un environnement non électropollué dans notre demeure se déroule sous peu. D'ailleurs, une série de recommandations sont en voie de préparation afin d'offrir aux clients recevant de tels avis une procédure à suivre pour continuer à faire respecter leur droit à ne pas se faire imposer une technologie de relève en laquelle ils n'ont aucune confiance.

Nous espérons tous que la Régie fera enfin comprendre à Hydro-Québec qu'il est dans son intérêt de reconnaître le droit (comme l'ont déjà fait de nombreuses autres compagnies d'électricité comme la PG&E en Californie) à ses clients qui le désirent d'avoir la seule option de retrait qui leur convienne, soit celle de conserver ou d'obtenir un compteur électromécanique parfaitement sécuritaire à tous égards, pour le même frais de relève et d'installation que le compteur électronique dit "non communicant", et sans devoir se justifier pour le demander. Hydro-Québec possède, semble-t-il, un entrepôt rempli de compteurs électromécaniques usagés encore en parfait état d'usage, et pouvant être nettoyés et reconditionnés au besoin dans ses propres ateliers, ce qui lui permettrait de satisfaire sa clientèle plus prudente durant de nombreuses années à venir sans devoir s'en procurer des neufs auprès d'un fournisseur.

Pour suivre les derniers développements dans cette lutte, je vous encourage à visiter le http://www.cqlpe.ca/#LUTTE où vous pourrez accéder à 3 mises à jour portant...

• le 26 avril, sur l'État du déploiement des compteurs 'intelligents' au Québec et ailleurs dans le monde (bulletin de Maria Acosta de Basses-Laurentides Refuse - voir aussi ses autres publications récentes à https://basseslaurentidesrefuse.com/) ;

• le 21 mars 2016, sur De plus en plus de refus du compteur communicant d'Hydro-Québec (le nombre total de clients ayant choisi l'option de retrait devrait maintenant approcher les 100,000 car au 31 décembre dernier le nombre de compteurs non communicants installés - sans compter les demandes en attente d'installation - dépassait les 74,500) et ;

• le 15 mars 2016, une Demande de modifications aux conditions de service par Hydro-Québec à la Régie de l'énergie qui fera sous peu l'objet d'une audience publique à la Régie de l'énergie (les points importants à comprendre dans cette demande sont expliqués au http://www.cqlpe.ca/#LUTTE).

Voilà ! À bientôt sans doute — et n'oubliez pas d'aller lire et signer la pétition à http://www.petitions24.net/petitionwifi !

Jean Hudon
Co-fondateur et webmestre de la CQLPE

Cet envoi est archivé à http://www.cqlpe.ca/Bulletins/Numero56.htm

ABONNEMENT GRATUIT : Si vous recevez une copie de ce courriel, et aimeriez être ajouté-e à la liste d'envoi de la CQLPE, il suffit d'envoyer un courriel à info@cqlpe.ca en inscrivant 'Ajout à la liste d'envoi' comme sujet de votre courriel. Si vous ne désirez plus être sur cette liste, il suffit de le demander à la même adresse de courriel. Pour demeurer informé-e sur les développements constants dans cette lutte mondiale pour un environnement électromagnétiquement sain, placez un signet à http://www.cqlpe.ca/#DR et consultez régulièrement ce fil d'actualités.

PS Un mot concernant le recours collectif. En raison de mes engagements professionnels et pour divers autres motifs personnels, j'ai dû me retirer il y a un peu plus de 2 semaines de mon rôle de webmestre pour le site Web que j'avais créé et mis en ligne en février dernier afin d'aider ce projet. La transition est en train de s'effectuer vers un nouveau webmestre. Je ne suis pas en position de vous donner de détails sur l'évolution de ce projet sauf pour vous indiquer qu'il va de l'avant et que ses principaux artisans ont toujours bon espoir de le faire accepter et d'obtenir le financement requis.




INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES SUR LES DANGERS ASSOCIÉS AU WI-FI À L'ÉCOLE ET À LA MAISON

Intervention de Pr Paul Héroux à l'école Coeur à coeur
https://youtu.be/SIN9Dtt94ho
Intervention du Pr Paul Héroux à l'école Cœur à cœur, l'alternative en soutien aux parents contre l'installation et l'utilisation du WiFi à l'école. Les parents concernés privilégient l’utilisation du réseau câblé afin d'éviter d'exposer leurs enfants aux risques de santé bien réels liés aux champs électromagnétiques.

Selon diverses études, et tel qu'expliqué ci-après, l'exposition à des appareils émettant des radiofréquences pulsées – comme les puissants routeurs WiFi installés dans les écoles, ainsi que les ordinateurs et tablettes numériques sans branchement filaire à Internet – a également pour effet chez certains enfants de déclencher et/ou d'aggraver des problèmes de déficit d'attention et de causer des problèmes de mémoire.

Dr Andrew Goldsworthy on WI-FI in Schools
(Traduction) Il a été démontré par Bawin et. al. dans les années 1970 que des ondes de radio modulées de faible amplitude, où la force du signal monte et descend à des fréquences basses, pourraient enlever une partie du calcium des membranes des cellules du cerveau. Cela les déstabilise et les rend plus susceptibles d'avoir des fuites. Les faibles pulsations de fréquence du Wi-Fi et des signaux des téléphones mobiles ont le même effet. Ceci est important dans le cerveau puisque le fonctionnement normal des cellules cérébrales dépend du passage contrôlé d'ions spécifiques à travers leurs membranes. Lorsque ces membranes ont des fuites, les ions circulent à travers elles d'une manière relativement incontrôlée, ce qui peut provoquer de l'hyperactivité cérébrale et le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) chez certaines personnes. Lorsque cela se produit dans le cerveau d'un foetus ou un très jeune enfant, ça empêche le développement normal du cerveau, ce qui peut entraîner de l'autisme (voir http://mcs-america.org/june2011pg2345.pdf). Le Wi-Fi doit donc être considéré comme un obstacle plutôt qu'une aide à l'apprentissage et peut être particulièrement dangereux pour les enseignantes enceintes.

Les effets sur le système nerveux périphérique sont tout aussi dommageables puisque l'hyperactivité y provoque de fausses sensations de douleur, de chaleur, de froid, et des picottements chez certaines personnes (c'est-à-dire des symptômes d'hypersensibilité électromagnétique). L'hyperactivité dans les cellules de l'oreille interne peut provoquer des acouphènes et affecter le sens de l'équilibre et provoquer des vertiges et les symptômes du mal des transports, y compris la nausée. Les élèves montrant un de ces symptômes doivent être traités avec sympathie et le Wi-Fi doit être éteint.

Study: Long-term, low-level microwave exposure may inhibit learning and memory

Effect the Cell Towers Have Had on My Son - From a California Mother in the USA
Nombreux témoignages de parents sur les problèmes éprouvés par leurs enfants à cause du Wi-Fi à l'école : Maux de tête, insomnie, problèmes de concentration et de mémoire, anxiété, allergies et éruptions cutanées sont fréquemment rapportés.

Installer le WiFi dans les écoles ainsi que dans les espaces publics pose un risque important pour la santé publique auquel le système médical n'est pas encore prêt à répondre. Les statistiques montrent que vous pouvez vous attendre à voir une réaction immédiate chez 3% des enfants et à des effets retardés de 30% chez des citoyens de tous âges. Il vaut mieux faire preuve de prudence et recourir plutôt à un moyen de remplacement sûr comme les connexions filaires. Pendant que les recherches se poursuivent, les enfants doivent être protégés. Les connexions filaires sont non seulement plus sécuritaires, mais elles sont aussi plus robustes et plus fiables.

Liste des écoles ayant remplacé le Wi-Fi par une technologie sécuritaire




Ce qui suit est tiré du Rapport du Comité permanent de la Santé - LE RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE DE RADIOFRÉQUENCES ET LA SANTÉ DES CANADIENS paru en juin 2015...

C. Exposition à l’école

Beaucoup des témoignages oraux et écrits ont abordé la question du Wi-Fi à l’école. Comme Martin Blank l’a dit :

Je m’inquiète particulièrement pour les enfants qui sont exposés six heures par jour, cinq jours par semaine, à la technologie Wi-Fi. À mes yeux, il s’agit là d’une chose qui n’a pas lieu d’être. Il serait peut-être un peu plus coûteux d’installer des câbles pour fournir la même information dans le cadre des programmes d’éducation, mais il n’est certainement pas nécessaire d’utiliser la technologie Wi-Fi afin d’obtenir des résultats en matière d’éducation. Je pense que c’est un péché d’exposer des enfants à une technologie dont le caractère sécuritaire n’est pas attesté et est remis en question par bon nombre de personnes.

Des parents se sont dits inquiets de ce que leurs enfants soient exposés au Wi-Fi à l’école; certains étaient d’ailleurs mécontents qu’on ne donne pas davantage suite à leurs craintes. Dans sa lettre, Kristin Morrison a écrit :

Des familles soucieuses de partout au pays, qui ont par ailleurs encouragé et soutenu l’utilisation des technologies à l’école, demandent maintenant aux conseils scolaires d’adopter des pratiques sécuritaires en ayant recours à l’Internet filaire plutôt que sans fil, ou à tout le moins, de réduire au minimum l’utilisation des dispositifs sans fil dans les écoles et d’éteindre les routeurs Wi-Fi lorsqu’ils ne sont pas en fonction.

Malheureusement, la plupart des conseils d’écoles publiques au Canada vont non seulement rejeter ces demandes, mais ils refuseront aussi d’enseigner aux élèves les consignes de sécurité relatives aux dispositifs sans fil. Ces conseils maintiennent catégoriquement qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter puisque « le Code de sécurité 6 de Santé Canada indique que l’intensité des rayonnements produits par les routeurs et les dispositifs sans fil est sans danger pour les enfants, et que le gouvernement canadien n’a émis aucune mise en garde justifiant la prise de précautions ».

De son côté, Marcey Kliparchuk a signalé que, dans son document intitulé « L’utilisation du Wi-Fi dans les écoles » (2014), la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants avait recommandé que le Wi-Fi soit désactivé lorsqu’il n’était pas utilisé et que des ressources soient produites pour sensibiliser la population aux moyens de réduire l’exposition.

Vu l’inquiétude que soulève le Wi-Fi, certains ont recommandé que les écoles utilisent plutôt les connexions filées, ou encore qu’elles prévoient des zones sans Wi-Fi pour les enfants qui sont sensibles aux RF ou dont les parents veulent limiter l’exposition aux RF.

Dans une lettre au Comité, Paulette Rende a recommandé qu’une « initiative nationale de sûreté des appareils sans fil pour les enfants d’âge scolaire (et tous les Canadiens) » soit établie, et Dorethy Luyks, que « les niveaux de rayonnement des champs électromagnétiques dans nos écoles et nos collectivités [soient surveillés] afin de respecter les normes de sécurité ». Malini Menon a écrit que « Santé Canada devrait émettre des directives préventives à l’intention des autorités scolaires provinciales et décourager fortement l’utilisation de toute forme de technologie sans fil dans les écoles ». Elle a aussi mentionné qu’Israël a fixé des limites d’exposition quotidienne et hebdomadaire pour les enfants des niveaux 1 à 3. Kristin Morrison a abondé dans le même sens : les conseils scolaires devraient « enseigner aux jeunes l’importance d’utiliser les technologies en toute sécurité ». Enfin, la Dre Bray s’est dite d’avis que « des mesures législatives devraient être adoptées pour forcer les écoles à employer des câbles partout ».

Le Comité est d’avis lui aussi que les écoliers devraient être protégés contre l’exposition inutile à la technologie sans fil, particulièrement quand des technologies de remplacement existent. Le Comité recommande donc :

Recommandation 9

Que le gouvernement du Canada élabore une campagne de sensibilisation à l’utilisation sûre des technologies sans fil, comme les téléphones cellulaires et le Wi-Fi, dans des environnements clés comme l’école et la maison, afin que les enfants et les familles canadiennes réduisent les risques potentiels de l’exposition aux radiofréquences.


« Oui. Je pense que des mesures législatives devraient être adoptées pour forcer les écoles à employer des câbles partout, afin d’éviter d’exposer inutilement nos enfants à ces rayonnements. Je crois qu’il importe que des mesures législatives exposent la nécessité que tout soit câblé, n’autorisent l’emploi de points d’accès sans fil que lorsque les circonstances l’exigent, et ordonnent leur mise hors tension lorsqu’ils ne sont pas utilisés. On réduirait ainsi les doses d’exposition à des rayonnements inutiles que subissent un grand nombre d’enfants. Comme je l’ai déclaré au cours de mon exposé à propos de l’industrie du tabac et de tous les dangers qui l’ont précédé, nous ignorons où cela nous mènera. »

(...)

« Vous m’avez posé un grand nombre de questions, mais, en fin de compte, le fait est que de nombreuses études menées dans le domaine de la médecine du travail démontrent les répercussions que les micro-ondes et les ondes radio ont sur les travailleurs. Comme vous le savez, ce rayonnement a commencé il y a environ 100 ans, mais maintenant ces ondes sont utilisées partout dans notre société. Les adultes ne sont pas les seuls à être exposés à leur rayonnement. Aucune étude portant sur leurs effets sur les enfants n’a été menée jusqu’à maintenant. Allons-nous attendre que les enfants commencent à développer des cancers, etc. avant d’agir? Nous ne disposons d’aucune étude de ce genre, et nous ne souhaitons pas qu’une population vulnérable fasse l’objet d’études longitudinales.

Oui, il nous manque des études, mais elles sont manquantes parce que les micro-ondes et les ondes radio n’ont jamais auparavant été présentes en si grand nombre dans notre société, dans nos vies quotidiennes, dans les maisons des gens, dans leurs chambres à coucher, dans leurs écoles et dans leurs milieux de travail. Nous étudions des types de fréquence et des sorties d’alimentation complètement différentes, ainsi que des rassemblements de technologies jamais vus auparavant. Ces rassemblements sont sans précédent dans notre société.

Nos ancêtres… mes grands-parents et mes arrière-grands-parents ne côtoyaient rien de cela lorsqu’ils étaient en vie. Notre exposition au rayonnement est 10 millions de millions de fois plus élevée qu’elle ne l’a jamais été. C’est une énorme dose de rayonnement qu’on ne peut pas étudier facilement et qui ne l’a encore jamais été. Nous ne nous rendons pas du tout service en fondant nos actions d’aujourd’hui sur des études menées il y a 30 ou 50 ans, ou même sur des études portant sur la santé au travail. Leurs résultats ne sont pas pratiques ni représentatifs de la réalité. »

– Dre Riina Bray - Extrait du Procès-verbal des TÉMOIGNAGES présentés le 28 avril 2015 devant le Comité permanent de la santé

Voir aussi...

Letter to the Health Committee in Ottawa Asking to Ban Wi-Fi from Canadian Schools
http://www.cqlpe.ca/pdf/Letter_to_HESAMarch182016.pdf




Why Die for Wi-Fi? My Child Did - Will Yours?
http://mieuxprevenir.blogspot.ca/2016/05/why-die-for-wi-fi-my-child-did-will.html
L'incroyable cauchemar d'une mère qui a tout fait pour obtenir que sa fille, devenue gravement allergique au Wi-Fi, n'y soit plus exposée à l'école. Les symptômes de sa fille de 15 ans sont devenus si nombreux et son découragement si profond qu'elle a décidé de s'enlever la vie. Sa mère l'a retrouvée pendue dans un boisé et cherche depuis lors à obtenir justice et que soient punis les responsables de la mort de sa fille.

Electromagnetic hypersensitivity - an increasing challenge to the medical profession
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26372109
MÉTA-ÉTUDE : In population-based surveys, the prevalence of EHS has ranged from 1.5% in Sweden to 13.3% in Taiwan. CONCLUSION: It seems necessary to give an International Classification of Diseases to EHS to get it accepted as EMF-related health problems. The increasing exposure to RF-EMF in schools is of great concern and needs better attention. Longer-term health effects are unknown. Parents, teachers, and school boards have the responsibility to protect children from unnecessary exposure.

Schools Worldwide Removing the WiFi/Taking Action
http://ehtrust.org/wp-content/uploads/2015/12/SchoolsUnionsandPTAsPrecautionaryActions.pdf

Safe School Committee - Every Child has a Right to a Healthy and Safe School
http://www.safeschool.ca/

Children are More Vulnerable to Wireless Radiation
http://www.parentsforsafetechnology.org/why-children-are-more-vulnerable.html
Children are more vulnerable to the damage wireless can cause. Here's why... Children have smaller heads, thinner skulls, rapidly developing brains, a higher amount of water in their brains and bodies and have more active stem cells. According to the International Agency for Research on Cancer, the average radio frequency radiation energy deposition for children exposed to mobile phone RF is two times higher in the brain and 10 times higher in the bone marrow of the skull, compared with mobile phone use by adults.

Wi-Fi in schools: Alberta parents debate its safety - Concerns that radiation emitted from routers could harm children
http://www.cbc.ca/news/canada/calgary/wi-fi-in-schools-alberta-parents-debate-its-safety-1.2999768

California Parents Are Calling For Safe Technology and the Removal of Wi-Fi in Their Schools
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2016/03/california-parents-are-calling-for-safe.html
Nationwide, parents are raising this issue in their schools. Please watch these excellent video testimonies to the School Board on the Wi-Fi roll out. Voir aussi les autres liens à droite sur ce blogue.

Pour des raisons de santé : Technologie sans fil déconseillée dans les écoles
http://fr.canoe.ca/techno/materiel/mobiles/archives/2012/10/20121005-165635.html
OTTAWA - Les écoles ne devraient pas installer des systèmes internet sans fil parce que la technologie est associée aux difficultés d'apprentissage, aux maux de tête et à la déficience du système immunitaire, selon une association internationale de médecins. L'American Academy of Environmental Medicine, qui tient cette semaine en Floride une conférence sur le cerveau et le système nerveux, estime qu'on devrait employer des alternatives plus sécuritaires que le sans fil. «Les effets néfastes pour la santé provenant des champs radiofréquences tels que les difficultés d'apprentissage, l'altération des réponses immunitaires et les maux de tête, existent et sont bien documentés dans la littérature scientifique», indique l'Académie dans une déclaration sur son site web. Une technologie plus sécuritaire, comme le câblage, est fortement recommandée dans les écoles». CLIP

Wi-Fi in Canadian Schools: A Health and Safety Issue
http://c4st.org/WiFiCanadianSchools
50 peer-reviewed scientific studies documenting potentially harmful biological effects of Wi-Fi frequency (2.4-2.45 GHz) at or below Health Canada's Safety Code.

Ontario High School Students Speak Out Against WiFi Risk For Infertility and Cancer
http://www.newswire.ca/news-releases/ontario-high-school-students-speak-out-against-wifi-risk-for-infertility-and-cancer-570470701.html

Teachers concerned over WiFi health risks
http://www.rcinet.ca/en/2016/03/21/teachers-concerned-over-wifi-health-risks/
Ontario's elementary and secondary school teachers unions in Kingston Ontario say they want WiFi turned off in schools until more information is available on the safety of its radiation. More on this, including a TV report HERE.)

Wi-Fi In Classroom Liability Notice Served To New York School District
https://youtu.be/RmhOP_vlK1c

We live in a wired world, ignoring potential threats from our devices
http://www.pressherald.com/2016/03/20/sea-changewe-live-in-a-wired-world-ignoring-the-serious-potential-threats-to-our-health-from-our-devices/

EMFs: sense and sensitivity
https://www.wddty.com/magazine/2016/may/emfs-sense-and-sensitivity.html
Health agencies are in denial over the existence of EHS-electromagnetic hypersensitivity-and especially that EMFs from PCs, mobile phones, Wi-Fi and power lines could be to blame. ... Estimates vary for the number of people affected by EHS. Researchers have reckoned that anything from 1 to 8 per cent of a population may be so sensitive that they can't function properly, while many more could have symptoms, such as insomnia or occasional memory lapses, but never associate them with 'electrosmog', as it's called. With this build-up of evidence and recognition of EHS by some governments, one group of scientists now wants every major country to accept the dangers of EMFs and limit the exposure of people—and especially children. ... Dr Mallery-Blythe describes the rise of EMFs as "the largest change to the earth's electromagnetic environment that has ever taken place in human history". Unless we act, she echoes the fears of experts who predict that this could become "the greatest public health disaster in planetary history".

Israeli TV Warns of Wi-Fi Dangers in Schools
http://www.odwyerpr.com/story/public/6459/2016-03-07/israeli-tv-warns-wi-fi-dangers-schools.html
En fait, cet excellent reportage de 17 minutes de la télé israélienne - avec sous-titres anglais - montre à quel point la vie devient infernale pour les personnes électrosensibles de plus en plus nombreuses - et seules les 3 dernières minutes sont consacrées au WiFi dans les écoles.

Scientist Tells Libraries, Schools to Ditch Wi-Fi
http://www.odwyerpr.com/story/public/6405/2016-02-26/scientist-tells-libraries-schools-ditch-wi-fi.html

Children rap Wi-Fi - 594,309 cell towers blast neighborhoods - wireless burglar alarms are dangerous
https://elettrosensibili.wordpress.com/2016/03/03/children-rap-wi-fi594309-cell-towers-blast-neighborhoodswireless-burglar-alarms-are-dangerous/
(Students, among the biggest victims of excess Wi-Fi radiation, are starting to speak up. Kill Zone USA notes there are now 594,309 cell towers emitting pulsed radiation. Wireless burglar alarms are a no-no. A high school student asked the Montgomery County Board Feb. 9 how it could allow virtually every classroom to have Wi-Fi connected computers at each desk "turning the school into a giant microwave" when the wired option makes this "simply unnecessary. I feel extremely uncomfortable going to school every day, supposedly a safe haven, and seeing my friends sitting directly under the transmitters," she said. "Renowned scientists all over the world have shown the possible side effects of radiation including brain cancer, tumors, blood/brain barrier deterioration and other effects," she added. "It is a violation of the rights of students and teachers," she said.)

The Elephant in the Classroom
http://haltmasmartmeters.org/the-elephant-in-the-classroom/
I am intimately familiar with this issue - and the retaliation that goes along with speaking out about it - as my own two children were irreparably harmed after industrial strength wireless networks were installed in their public charter and public district schools here in Rhode Island. These installations were accomplished without parental notification about the class 2b carcinogen (electromagnetic radiation) being emitted by the WiFi access points and other wireless devices (laptops, SmartBoards, etc.). Parents were never given the facts about these installations, and as a result it took a long time to make the connection between the progression of my children's symptoms and the radiation being emitted by the wireless devices in their schools. Unfortunately by the time the pieces of the puzzle fit together, the damage was already done and my kids had developed what I've been told will be a lifelong, permanent and disabling sensitivity. (...) This denial on the part of school and state officials is happening all over the country as children and teachers continue to report they are getting sick from WiFi.

It May Not Be Impossible After All: Weak Magnetic Fields Can Promote Cancer
http://microwavenews.com/short-takes-archive/barnes-greenebaum-weak-field-effects

Ondes : la promotion des cancers se confirmerait
http://electrosensible.info/2016/03/13/ondes-la-promotion-des-cancers-se-confirmerait/

Dr. Klinghardts Advice for Young People
http://youtu.be/Kr7NzTdDL84
De sages conseils et un avertissement crucial sur les conséquences épouvantables sur les générations à venir, au plan épigénétique, de notre exposition à la pollution électromagnétique de tous les appareils sans fil. Donc AUCUN appareil sans fil à la maison et l'électricité fermée dans la chambre pour bien récupérer la nuit.

Appel d'une cinquantaine de médecins pour faire reconnaître l'électrosensibilité
http://www.la-croix.com/France/Appel-medecins-pour-faire-reconnaitre-electrosensibilite-2016-02-11-1300739424

Health Concerns from Wi-Fi In Schools FOX 5 News Featuring EHT's Cell Phone Absorption Research
http://smartmeternewsupdates.wordpress.com/2016/02/28/health-concerns-from-wi-fi-in-schools-fox-5-news-featuring-ehts-cell-phone-absorption-research/

Experts Call for Public School District to Correct Inaccurate Website on Wireless Radiation Safety
http://www.sbwire.com/press-releases/experts-call-for-public-school-district-to-correct-inaccurate-website-on-wireless-radiation-safety-665616.htm

The French Govt bans Wi-fi in Schools to save kinds from Electromagnetic Radiation
http://health.economictimes.indiatimes.com/health-files/the-french-govt-bans-wi-fi-in-schools-to-save-kinds-from-electromagnetic-radiation/1272

Stop Untested Microwave Radiation of Children's Brains and Eyes EHT Scientists Urge Google
http://ehtrust.org/stop-untested-microwave-radiation-of-childrens-brains-and-eyes-eht-scientists-urge-google/

(Virtual Reality with Smartphones Is A Health Risk for Children - REGARDEZ CETTE VIDÉO ! Google Virtual Reality App Teleports Students From Mars To Coral Sea - Horreur ! - We have never tested microwave radiating devices directly in front of the young developing eye. The absence of proof of harm at this point does not mean that we have evidence of safety. We want to know why is Google encouraging young children to employ a technology that has never been tested for their use when Samsung has a similar system that explicitly advises that no child under the age of 13 should be using it. (...) Several scientific investigations have shown that cataracts among humans and laboratory animals occur as a result of eye exposure to microwave/radiofrequency radiation. The eyes are highly vulnerable to radiation damage because they contain few blood vessels and have no way to cool off.)

Doctors caution on hazards of Wi-Fi use - Concern over keeping Wi-Fi routers active in houses
http://www.thehansindia.com/posts/index/Telangana/2016-02-08/Doctors-caution-on-hazards-of-Wi-Fi-use/205640

Documentaire : Wi-Frit
https://electrosensible.info/2016/03/18/documentaire-wi-frit/
En février 2016, la chaîne australienne ABC a diffusé à travers l’émission Catalyst, un documentaire intitulé Wi-Fried, littéralement Wi-Frit, sur le lien possible entre certains cancers et l’exposition aux ondes électromagnétiques issues de la téléphonie mobile mais aussi des réseaux sans fil du type WIFI.

La maladie de Charcot : La maladie de la Wi-fi - Pourquoi la Wi-fi est la cause principale de la sclérose latérale amyotrophique
http://www.energie-sante.net/ces/?p=2067
Ne manquez pas de lire les explications détaillées ICI

Gwyneth Paltrow's site goop tackles Wi-Fi dangers
http://buildingbiologyblog.com/2016/02/03/gwyneth-paltrows-site-goop-tackles-wi-fi-dangers/

New York PTA Calls For Wi-Fi To Be Turned Off
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2016/04/new-york-pta-calls-for-wi-fi-to-be.html
Major Wifi Controvery as School District is Served With Legal Liability Notice ... Board members who voted in for keeping the Wi-Fi are now personally liable if a child is harmed by the wireless radiation exposures. They could be sued for "willful blindness","child negligence" or possibly even charged with "reckless endangerment of a child" of which the latter carries criminal penalties.

Ces normes qui ne reflètent pas la réalité
http://electrosensible.info/2016/01/25/ces-normes-qui-ne-refletent-pas-la-realite/
Version originale anglaise de cet article : Did CELLRAID do 'volkswagen' to the telecom industry? - parmi les commentaires sur cet article qui devrait réveiller les milliards de cobayes inconscients qui s'exposent à un énorme risque de cancer et de mourir jeune en utilisant non stop des appareils de communication sans fil : "Difficult to believe that when industry has grown from 70 million to 5 billion users in 20 years, data from 0% to 90+%, smart phones from 0 to 60+% , children usage from 0% to about 100%... we still have the same regulation... thinking that the phone is on the ear at a 15 mm distance from the skull, and communication is seen as occasional once in a week voice call from grand-mom when the reality is that youngsters are participating in dozens of whats up groups, receiving data 24/7, and keeping phone under their pillow."

En complément lire Limites d'exposition à l'électrosmog : conçues par et pour l'industrie et Électrosmog : 190 experts somment l'ONU d'agir, ainsi que Swisscom indique que l'effet de génotoxicité peut être non thermal. Au sujet de la collusion, dès son origine entre l'ICNIRP et l'industrie, on peut également lire ICI: "Two dominant organizations support these strategies: the International Commission on Non-Ionizing Radiation Protection (ICNIRP) and the EMF department at WHO. Michael Repacholi chaired the study groups at WHO from 1978. He also belonged to a group which established ICNIRP in 1992. Repacholi presided over this commission which comprises twelve other member scientists, some of whom occupy top positions in the industry." Enfin, au sujet de Repacholi, lire L'affaire Repacholi : "Téléphonie mobile: trafic d'influence à l'OMS ?

BBC 2008 report - Wi-fi a warning signal
http://youtu.be/IuNaDj6VLHw
The Government insists Wi-Fi is safe, but a Panorama investigation shows that radio frequency radiation levels in some schools are up to three times the level found in the main beam of intensity from mobile phone masts. There have been no studies on the health effects of Wi-Fi equipment, but thousands on mobile phones and masts.

Italian town shuts down Wi-Fi over health fears
http://www.thelocal.it/20160108/italy-town-turns-off-school-wifi-over-health-concerns
A northern Italian town has shut off Wi-Fi in two schools due to the risks it could pose to children's health. Mayor Livio Tola told the town's high school and elementary school to return to using cables to connect to the internet after reading that the electromagnetic waves given off by wireless routers were especially harmful to young children.

EMF in Schools, CHPS Takes a Stand
http://healthybuildingscience.com/2015/01/21/emf-in-schools/
Normes américaines pour réduire la pollution électromagnétique dans les écoles, du Collaborative for High Performance Schools - CHPS

Council of Europe: Restrict Wi-Fi and Mobile Phone Use in Schools
http://www.saferemr.com/2013/03/council-of-europe-called-for-council-of.html

3 times more DNA damage and brain damage from cell phones during pregancy
https://youtu.be/LZicHZaUKps
Dr. Devra Davis first gives some really compelling examples in this 15 min video of past scientific negligence with tobacco and asbestos that led to excessively long delays before the lethal harm that those products cause was finally recognized. The same problem is happening again with microwave exposure. Cell Phone radiation damages the reproductive organs as detailed by Dr. Devra Davis. More than one hundred physicians, scientists and public health professionals from around the world have joined together to express their concern about the risk that wireless radiation poses to pregnancy and to urge pregnant women to limit their exposures. http://www.babysafeproject.org

Maryland Parents Battle Wi-Fi in Schools
http://www.odwyerpr.com/story/public/6215/2016-01-26/maryland-parents-battle-wi-fi-schools.html
NOTE: Suite au combat extraordinaire mené par ces parents au Maryland, de nombreux scientifiques de renommée internationale leur ont envoyé des lettres d'appui expliquant pourquoi le Wi-Fi est si dangereux en milieu scolaire. Voici les principales lettres - il y en a 16...

"Opt For Wired" Dr. Martha Herbert, Harvard Pediatric Neurologist Writes MCPS
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2015/12/opt-for-wired-dr-martha-herbert-harvard.html

Wi-Fi and Cell Towers are "likely hazardous and unsafe for students, staff and teachers" writes Neuroscientist Dr. Olle Johansson to Montgomery County Schools Maryland
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2015/12/wi-fi-and-cell-towers-are-likely.html

"The exposure levels of the Federal Communications Commission are totally outdated and do not protect the health of the public, especially of children" writes Harvard Trained Medical Doctor and former MCPS parent Dr. David Carpenter urging MCPS to abandon plans for wireless in schools
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2015/12/the-exposure-levels-of-federal.html

"Legal does not mean safe" Expert in toxicology Dr. Devra Davis urges MCPS Schools to reduce WiFi exposure.
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2016/01/legal-does-not-mean-safe-expert-in.html

Pediatric Occupational Therapist Cris Rowan Writes MCPS that "Wireless could constitute neglect of children"
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2015/12/pediatric-occupational-therapist-cris.html

WiFi in Schools is "Sheer Insanity" writes Biochemist Martin Pall to MCPS Schools
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2016/01/wifi-in-schools-is-sheer-insanity.html

"FCC standards do not consider the effects of radiofrequency radiation (RFR) emitted by WiFi on children or pregnant women" writes author of Electronic Silent Spring, Katie Singer, to Montgomery County Schools
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2015/12/fcc-standards-do-not-consider-effects.html

Bioinitiative Co-Editor Cindy Sage And Professor Trevor Marshall Write To MCPS stating that Their $14,000 Wi-Fi Radiation Measurements Are Flawed And "Cannot be used to infer safety"
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2015/12/bioinitiative-co-editor-cindy-sage-and.html

"We cannot afford to experiment in this manner on our children and grandchildren" writes Ellie Marks, Director of the California Brain Tumor Association, to Montgomery County Schools
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2015/12/we-cannot-afford-to-experiment-in-this.html

MCPS's statement that there is "no scientific evidence" establishing a causal link between wireless device use and any illnesses is a flat out lie" writes Arthur Firstenberg of the Cellular Task Force to MCPS
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2015/12/mcpss-statement-that-there-is-no.html

Safety Experts From Finland, Estonia and Sweden Write MCPS To Recommend Wired Internet For Classrooms
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2015/12/safety-experts-from-finland-estonia-and.html

Massachusetts Public School District Reduces Wireless Radiation In Schools With Mobile Device Best Practices - letter by Cece Doucette detailing how Ashland public schools is taking steps to reduce exposures in classrooms
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2015/12/massachusetts-public-school-district.html

UK Expert Engineer Calls On MCPS Technology Office To Remove Incorrect Statements About Wireless Radiation Measurements
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2015/11/uk-company-calls-on-mcps-technology.html

"Does the state of willful ignore exempt you from liability?" Silicon Valley Philanthropist writes Montgomery County Schools
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2016/02/does-state-of-willful-ignore-exempt-you.html

World Health Organization Confirms that Wi-Fi and Cell Phone Radiation are Class B Carcinogens
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2016/02/world-health-organization-confirms-that.html

International Radiation Expert Confirms The FACTS About The Link Between Cancer and Cell Phones
http://safetechforschoolsmaryland.blogspot.ca/2015/12/mcps-international-radiation-expert.html

Wi-Fi In Classroom Liability Notice Served To New York School District
https://youtu.be/RmhOP_vlK1c

10 Myths About Wireless Technology
http://www.nacst.org/10-myths.html
Une excellente compilation de faits présentée par l'organisme américain National Association for Children and Safe Technology. Leur site mérite amplement le détour. Y voir notamment les nombreux articles qu'ils proposent et y lire 10 Facts Every Parent Should Know qui se conclut comme suit : (traduction) ...
FAIT #10 : Nos enfants sont à risque. Nous pouvons agir dès maintenant pour réduire le risque. Le Wi-Fi est peut-être cancérogène pour l'humain. Le Wifi est un rayonnement de micro-ondes. Et s'il est finalement prouvé dans une dizaine d'années que ce rayonnement cause effectivement le cancer ?... Si oui, nos enfants auront subi une exposition massive depuis leur naissance. En tant que parents attentionnés et consciencieux, nous ne sommes pas à l'aise avec l'idée de jouer à la roulette russe avec la santé de nos enfants. Pourquoi risquer l'avenir de nos enfants ? Des technologies éprouvées et sûres existent. Utilisons-les !

Why children absorb more microwave radiation than adults: The consequences
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2213879X14000583
(Traduction d'un court extrait de cet article paru en décembre 2014 dans une revue scientifique) Les enfants absorbent plus de radiations de micro-ondes (RMO) que les adultes parce que leurs tissus cérébraux sont plus absorbants, leurs crânes sont plus minces et leur taille relative est plus petite. Les RMO des appareils sans fil a été déclarée comme étant peut-être cancérogène pour l'humain. Les enfants sont plus à risque que les adultes lorsqu'ils sont exposés à une substance cancérogène. Parce que le temps moyen de latence entre la première exposition et le diagnostic d'une tumeur peut se compter en décennies, des tumeurs induites chez les enfants peuvent ne pas être diagnostiquées avant l'âge adulte. Le foetus est particulièrement vulnérable aux RMO. L'exposition aux RMO peut conduire à la dégénérescence de la gaine de myéline protectrice entourant les neurones du cerveau. Des jouets émettant des RMO sont vendus pour un usage par de jeunes enfants et des nourrissons. La démence numérique a été rapportée chez des enfants d'âge scolaire.

The French Govt bans Wi-fi in Schools to save kinds from Electromagnetic Radiation
http://health.economictimes.indiatimes.com/health-files/the-french-govt-bans-wi-fi-in-schools-to-save-kinds-from-electromagnetic-radiation/1272




Référentiel WiFi destiné aux acteurs français du numérique éducatifs - Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
http://eduscol.education.fr/cid89186/referentiel-wi-fi.html

La finalité du référentiel Wi-Fi est d'aider à la mise en œuvre d'une infrastructure répondant aux besoins de l'établissement scolaire ou de l'école, le tout dans un cadre de responsabilités maîtrisé... Le lien radio n'étant pas protégé, le trafic des utilisateurs peut être espionné par tous ceux qui sont dans la zone de couverture du point d’accès.

Les recommandations du ministère ont pour objectif la recherche de la sobriété en matière de radiofréquences, tout en permettant le développement des usages. Elles répondent à l’état de l’expertise scientifique et aux recommandations associées et rappellent les préconisations figurant au 2e alinéa de l’article 7 de la loi du 9 février 2015.

Ces recommandations sont les suivantes :

• Éteindre les bornes Wi-Fi dans les classes des écoles primaires lorsqu’elles ne servent pas pour les activités pédagogiques.
• Désactiver le Wi-Fi sur les terminaux mobiles lorsque les activités pédagogiques ne le nécessitent plus.
• Veiller impérativement au respect des préconisations techniques du présent référentiel, lors de l’installation et de la configuration de bornes Wi-Fi au sein du réseau global de l’établissement ou de l’école, afin d’optimiser et de sécuriser au maximum les communications sans fil, ainsi que l’accès au réseau local et à internet.




Si vous vous demandez s'il existe une loi internationale interdisant de prendre les citoyens pour des cobayes sans leur consentement, une loi sur laquelle nous pourrions nous appuyer pour nous défendre, puisque la majorité de la population est irradiée sans être dûment informée des risques et sans pouvoir donner son consentement éclairé, il y a le Code de Nuremberg et le Statut de Rome qui a été rédigé par la suite et signé par le Canada en 1998 - voir 124 countries are States Parties to the Rome Statute of the International Criminal Court - "Signature status: Canada signed the Rome Statute on 18 December 1998. Ratification and Implementation Status: Canada deposited its instrument of ratification of the Rome Statute on 7 July 2000." - Tiré de http://bit.ly/1SUUDgB - Pour lire le Statut de Rome, cliquer ICI (téléchargement très lent!).

Malheureusement, cela ne s'applique pas directement au problème de l'exposition systémique de toute la population mondiale à cette électropollution, puisque le Statut de Rome concerne uniquement les « expériences médicales acceptables ». Mais la lecture du Code de Nuremberg (voir plus bas) offre néanmoins une perspective utile pour comprendre à quel point il est immoral, à défaut d'être criminel en vertu d'une loi, de favoriser ainsi l'exposition de pratiquement toute la population mondiale à un contaminant électromagnétique qui devrait maintenant être considéré comme un agent cancérogène avéré...

À ce propos voici le point de vue d'un scientifique suédois réputé, le Dr Olle Johansson, ayant le coeur à la bonne et une solide fibre morale...

"Many times since the early 1980s I have pointed to that the public's usage of cell phones has become the largest full-scale biological and medical experiment ever with mankind, and I was also the first person to firmly point out that this involuntary exposure violates the Nuremberg Code's principles for human experimentation, which clearly states that voluntary consent of human subjects is absolutely essential. Among many effects seen, the very serious one is the deterioration of the genome. Such an effect, if seen in a food item under development or in a potential pharmaceutical drug, immediately would completely ban it from further marketing and sale as genotoxic effects are not to be allowed or spread. Furthermore, when men place cell phones in their front pocket, it should be noted that experimental studies have demonstrated that after similar exposures there is a decrease in sperm count as well as in the quality of sperm, which is a phenomenon that could affect society's overall ability to procreate in the future. Experiments in mice point to that it may be true already in five generations time."

– Tiré d'ICI. Voir en complément : Electrohypersensitivity: a functional impairment due to an inaccessible environment où il défend l'idée que les personnes atteintes de symptômes d'électrosensibilité souffrent d'un handicap fonctionnel leur donnant droit à diverses mesures d'accessibilité (ce qui est le cas en Suède), ainsi qu'à de l'aide financière gouvernementale et municipale, et donc à une protection maximale de l'État afin que ces personnes puissent, dans toute la mesure du possible, vivre une vie normale comme les autres. De plus,selon cette perspective, c'est l'environnement qui est «malade» et non ces personnes qui y sont involontairement exposées. L'idée de créer des zones refuge pour ces personnes, ne devrait être qu'une mesure temporaire, car en réalité c'est l'environnement tout entier où elles tentent de vivre qui doit être dépollué et rendu à nouveau habitable.

La traduction moderne de référence du code de Nuremberg, faite depuis le texte du jugement, est la suivante pour les 10 articles :

1. Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. Cela veut dire que la personne concernée doit avoir la capacité légale de consentir ; qu’elle doit être placée en situation d’exercer un libre pouvoir de choix, sans intervention de quelque élément de force, de fraude, de contrainte, de supercherie, de duperie ou d’autres formes sournoises de contrainte ou de coercition ; et qu’elle doit avoir une connaissance et une compréhension suffisantes de ce que cela implique, de façon à lui permettre de prendre une décision éclairée. Ce dernier point demande que, avant d’accepter une décision positive par le sujet d’expérience, il lui soit fait connaître : la nature, la durée, et le but de l’expérience ; les méthodes et moyens par lesquels elle sera conduite ; tous les désagréments et risques qui peuvent être raisonnablement envisagés ; et les conséquences pour sa santé ou sa personne, qui pourraient possiblement advenir du fait de sa participation à l’expérience. L’obligation et la responsabilité d’apprécier la qualité du consentement incombent à chaque personne qui prend l’initiative de, dirige ou travaille à l’expérience. Il s’agit d’une obligation et d’une responsabilité personnelles qui ne peuvent pas être déléguées impunément ;

2. L’expérience doit être telle qu’elle produise des résultats avantageux pour le bien de la société, impossibles à obtenir par d’autres méthodes ou moyens d’étude, et pas aléatoires ou superflus par nature ;

3. L’expérience doit être construite et fondée de façon telle sur les résultats de l’expérimentation animale et de la connaissance de l’histoire naturelle de la maladie ou autre problème à l’étude, que les résultats attendus justifient la réalisation de l’expérience ;

4. L’expérience doit être conduite de façon telle que soient évitées toute souffrance et toute atteinte, physiques et mentales, non nécessaires ;

5. Aucune expérience ne doit être conduite lorsqu’il y a une raison a priori de croire que la mort ou des blessures invalidantes surviendront ; sauf, peut-être, dans ces expériences où les médecins expérimentateurs servent aussi de sujets ;

6. Le niveau des risques devant être pris ne doit jamais excéder celui de l’importance humanitaire du problème que doit résoudre l’expérience ;

7. Les dispositions doivent être prises et les moyens fournis pour protéger le sujet d’expérience contre les éventualités, même ténues, de blessure, infirmité ou décès ;

8. Les expériences ne doivent être pratiquées que par des personnes scientifiquement qualifiées. Le plus haut degré de compétence professionnelle doit être exigé tout au long de l’expérience, de tous ceux qui la dirigent ou y participent ;

9. Dans le déroulement de l’expérience, le sujet humain doit être libre de mettre un terme à l’expérience s’il a atteint l’état physique ou mental où la continuation de l’expérience lui semble impossible ;

10. Dans le déroulement de l’expérience, le scientifique qui en a la charge doit être prêt à l’interrompre à tout moment, s’il a été conduit à croire — dans l’exercice de la bonne foi, de la compétence du plus haut niveau et du jugement prudent qui sont requis de lui — qu’une continuation de l’expérience pourrait entraîner des blessures, l’invalidité ou la mort pour le sujet d’expérience.