Bulletin # 47: La régie persiste et signe




23 juin 2014

Bonjour !

Il y a un peu plus d'une semaine, presque en catimini (la nouvelle est tombée en fin de journée un vendredi, moment idéal pour s'assurer que la visibilité médiatique soit à son minimum), le couperet est tombé, car fidèle à elle-même, la collusionnaire Régie de l'énergie, étroitement inféodée à la mafia hydroquébécoise, a fait la job attendue d'elle, soit approuver aveuglément le déploiement d'une des pires causes de cancer et d'électrosensibilité à avoir jamais été imposée à toute une population pratiquement sans défense : les comptueurs abêtissants. Désormais les Ponces Pilates libéraux (tout comme leurs prédécesseurs) vont pouvoir se laver les mains de ce dossier toxique : La régie a rendu son verdict – quasi mortel pour les électrosensibles actuels et en devenir du Québec !... Affaire close – enfin presque, car il ne reste plus à la régie qu'à approuver, sans plus, la décision d'Hydro-Vandal de donner un peu de mou en abaissant de moitié la taxe mafieuse exigée pour ne pas se faire « casser les jambes » (détruire la santé et éradiquer toute qualité de vie).

Vous verrez tout cela en détails plus bas dans ce bulletin, ainsi que les réactions des groupes d'opposants, soit que ce tribunal administratif n'a aucune compétence en matière d'environnement, de santé publique et de droit de la personne et que le gouvernement de Couillard devrait stopper par décret le déploiement – un joli voeu pieux quand on sait que le déploiement par Hydro des compteurs répond à une commande politique de ces mêmes Libéraux, sous Jean Charest qui n'aspirait qu'à pouvoir presser encore un peu plus le citron des clients otages de cette mégalomaniaque société d'État grâce à la tarification différenciée dans le temps (déjà les factures explosent avec ces nouveaux compteurs dont la sacro-sainte infaillibilité rend vaine toute tentative de contestation. Philippe Couillard le 'majoritaire' avec 41,5% des votes (taux de participation au scrutin : 71,21% ce qui signifie qu'avec notre système électoral tordu et antidémocratique, il va pouvoir nous imposer impunément pendant 4 ans sa vision des «vraies affaires » avec l'appui en réalité de seulement 29,55% des Québécois éligibles à voter) va évidemment vouloir tirer encore plus de profits de cette sempiternelle «cash cow» hydroquébécoise, et ne fera donc rien pour arrêter le déploiement de ces machines à sous dans nos foyers.

À nous donc de prendre en mains la protection de notre santé – autant physique que financière – en ne laissant pas les fiers à bras de la multinationale CapGemini nous enfoncer ces engins de mort dans la gorge – si l'on a la chance d'avoir encore un compteur électromécanique. Seul prix de consolation : grâce au mouvement de résistance populaire, la pilule à avaler pour demander au bourreau de mettre une muselière à son instrument de torture électromagnétique est un peu moins grosse, mais a tout aussi mauvais goût et ne résoud absolument rien du fond du problème, soit la hausse exponentielle de la pollution électromagnétique engendrée par l'ajout de millions d'antennes hyperactives pulsant jour et nuit leur fiel mortel, cancérigène, génotoxique et neurotoxique.

C'est dans notre ADN de Québécois de ne pas se « laisser faire » une fois qu'on a compris à quel point on se fait avoir. Et pour rappeler de quoi on parle ici, voici un récent témoignage, à l'image des très nombreux autres que je ne cesse de recevoir et de découvrir...

« J’aimerais apporter mon témoignage suite à l’installation de compteurs dits intelligents sur le mur adjacent à mon condo. J’habite à Mont St-Hilaire, un immeuble de 6 unités de condo. Il y a une dizaine de jours, Hydro-Québec (via une firme partenaire) a fait l’installation de 7 (non pas 1) compteurs dits intelligents (1 par unité de condo + 1 autre pour le syndicat pour les espaces communs, donc 7 au total). Ces compteurs sont installés dans l’armoire électrique qui est située sur le mur adjacent à la chambre où se trouve mon bureau (ordinateur). Mon ordinateur est donc placé à moins d’un (1) mètre des compteurs!!! et j’y travaille quelques heures par jour – parfois 3 heures et plus. 
 
Depuis cette installation, je souffre d’une migraine qui ne me lâche pas (sauf si je sors de la maison pour quelques heures). J’ai également des acouphènes en permanence, des étourdissements et des palpitations.   Je soupçonne les compteurs d’en être la cause...! Je pourrais toujours demander le retrait de MON propre compteur, mais il en restera 6 autres, puisque les autre copropriétaires ne sont pas tellement solidaires, n’étant pas du tout affectés eux-mêmes par ce problème : l’armoire à compteur n’est adjacente qu’à MON condo...

Ayant entendu parler des potentiels effets négatifs de ces compteurs, j’ai fait avant l’installation (et fais  encore) beaucoup de recherches sur Internet à ce sujet, particulièrement depuis quelques jours, ce qui a pour effet d’augmenter mes symptômes, puisque je suis constamment à proximité de la source d’émission. Aujourd’hui, j’ai procédé à l’installation d’une double couche de papier d’aluminium sur le mur donnant sur les compteurs, en plus d’installer 2 épaisseurs d’aluminium sur les compteurs mêmes. Toutefois, lorsque j’ ai parlé à l’installateur de cette idée, il m’a fait valoir que c’était illégal d’apporter toute modification. Je serais donc dans l’illégalité avec cette option!!!
 
Avant d’en venir au déménagement et à la vente de mon condo, je recherche actuellement, toutes sortes de moyens afin de pouvoir, sinon éliminer, du moins diminuer les émissions de ces ondes chez moi. Si jamais vos recherches vous amènent à une solution raisonnable, j’apprécierais en être informée.
 
Je vous en remercie à l’avance et merci de m’avoir lue. Si vous souhaitez utiliser mon témoignage, je suis d’accord, mais s.v.p. ne mentionnez pas mon nom au complet. »
 
– Carmen

Vous en voulez d'autres ?...

« J'ai lu beaucoup d'articles sur les nouveaux compteurs et je viens tout juste de découvrir un lien possible avec mon état de santé soudain! Contrairement à plusieurs, j'étais très mal et très peu informée sur les effets de ses compteurs intelligents. Nous avons été visités par Hydro il y a environ 8 mois. Je n'y ai pas trop pensé, si ce n'est qu'aux pertes d'emplois que ces appareils occasionneraient. Je vis ma vie comme à l'habitude et commence à expérimenter des migraines constantes. Je blâme le tout sur le boulot et continue en me bourrant de Tylenol. J'éprouve de drôles de symptômes plus les mois avancent; mes maux de têtes et migraines arrivent aux 2 jours, tellement que je dois m'absenter du boulot plusieurs fois. J'ai des étourdissements soudains et ma machoire se contracte pour rien et j'ai une sensation d'engourdissement dans les dents quelques fois. J'en parle à mon copain qui se plaint de faire de l'insomnie de plus en plus souvent. Il faut dire que nous n'avions jamais eu AUCUN de ces symptômes dans notre vie et que nous sommes mi-trentaine, sportifs et en pleine santé.

Je ne fais toujours pas le lien avec Hydro à ce point et blâme le tout sur notre boulot, encore une fois. Je me rend chez mon docteur, car je ne peux plus fonctionner avec mes maux de têtes constants. Il me prescrit 4 différentes sortes de pillules pour combattre ces maux. Quatre! Je ne suis pas trop du style "pillule" donc je commence à regarder tout ce qui nous entoure. Je change mon alimentation, relaxe, tout. Je suis désespérée, je souffre constamment et rien ne fonctionne. Je ne peux plus bien fonctionner, travailler etc. J'attends un rendez-vous pour un scan cranien car je suis à bout de ressources. 
 
En ce moment, mon copain est en guerre contre Hydro, non pas pour les compteurs, mais bien pour des erreurs de facturation où on nous charge le triple de ce que nous consommons. Le blâme tombe donc du côté des compteurs qui doivent être défectueux et nous chargent trop... En recherchant des indices sur le Web, je tombe sur des tonnes de témoignages au sujet des compteurs intelligents, non pas sur leur coût, mais bien sur les effets néfastes sur la santé ! À ma grande surprise, je me retrouve parfaitement dans la plupart de ces témoignages et j'ai possiblement trouvé une lueur d'espoir sur ce que mes maux peuvent être! Je pourrai peut-être retrouver une vie normale enfin ! »

– M. R.

« Je me demandais ce qui se passait avec moi depuis des mois. Symptômes de dépression, impatience etc. Nous sommes partis à Cuba en vacances pour 10 jours et après 7 jours je pétais le feu et je voulais revenir travailler. Deux jours après mon retour, les symptômes recommençaient de plus belle. Je dois dire que le compteur est sur le mur de mon bureau à la maison où je passe plusieurs heures par jour. Je me suis mise à regarder Internet et j'ai essayé le truc des papiers d'aluminium et mes symptômes ont disparu presque immédiatement. En faisant le calcul de mes symptômes, je me suis aperçu qu'ils avaient commencé à peu près en même temps que l'installation. »

– Chantal White Courtier - Tiré de son commentaire laissé ICI

» Il y a un mois, on a installé quatre compteurs sur le bloc appartement où je demeure. J'avais un pot de fleurs accroché à l'extérieur à un pied des deux compteurs installés à l'extérieur sur le mur de ma cuisine. J'ai des photos à l'appui. Mon bouquet était super beau et tout en fleur. Maintenant la moitié du bouquet de fleurs du côté des compteurs est en train de mourir brûlé par les ondes qui se dégagent de ces compteurs. Il y a du danger pour nous. »

– Réjeanne Vincent - Tiré de son commentaire laissé ICI

Je m'arrête là, car tout cela est un refrain hélas trop bien connu pour la plupart des gens abonnés à ce bulletin – dans lequel vous trouverez bien d'autres développements utiles à savoir, dont des nouvelles sur la manif du 14 juin dont aucun média francophone québécois n'a daigné parler même s'il y avait à un moment près de 1000 participants semble-t-il... C'était une manif organisée conjointement avec des opposants de Colombie-Britannique, et il y en aura probablemet d'autres à l'automne.

Bonne lecture et faites circuler !

Jean Hudon
Co-fondateur et webmestre
Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique
http://www.cqlpe.ca

ABONNEMENT GRATUIT À CE BULLETIN : Si vous recevez une copie de ce bulletin, et aimeriez vous y abonner, il suffit d'envoyer un courriel à info@cqlpe.ca en inscrivant 'Abonnez-moi au bulletin' comme sujet de votre courriel. Si vous ne désirez plus y être abonné-e, il suffit de le demander à la même adresse de courriel.

Ce 47e bulletin est archivé au http://www.cqlpe.ca/Bulletins/Numero47.htm

Vous pouvez consulter ICI les précédents bulletins.

Si vous ne l'avez pas encore fait, signez la PÉTITION de résistance populaire de la campagne Je garde mon compteur ! qui va bientôt franchir le cap des 5300 signataires..




HYDRO NE LÂCHE PAS AVEC SA DÉSINFORMATION


Un informateur m'a appelé pour me dire que le maire de sa municipalité (région de Québec) a été invité par Hydro-Québec à se rendre participer à une 'Forum' à Baie-Saint-Paul, jeudi le 19 juin de 10:30 à 13:30 pour s'y faire 'informer', semble-t-il, sur les compteurs intelligents. Il a le droit d'emmener seulement 2 conseillers avec lui. Les maires de plusieurs MRC de l'est du Québec, incluant ceux de la région de Québec, y auraient aussi été conviés. Aucun ordre du jour n'a été fourni et le tout est apparemment organisé avec la plus grande discrétion. On peut présumer qu'Hydro-Québec, se sentant menacée par le succès grandissant de notre campagne de sollicitation de résolutions municipales demandant le moratoire et la gratuité de l'option de retrait, persiste à tenter de maintenir le couvercle sur la vérité en continuant à distiller sa litanie de grossiers mensonges sur la prétendue inocuité de ses compteurs débilement dangereux. Le même stratagème a déjà été utilisé à plusieurs reprises ailleurs au Québec et trop souvent hélas les édiles municipaux gobent toutes leurs balivernes comme si c'était une Sainte-Hostie papale.

DES MOYENS EXISTENT POUR SE PROTÉGER !

Voir d'abord cet original condom pour compteur 'intelligent' : le Coco-i. On peut soit en commander un (et c'est beaucoup moins cher que le Smart Guard) ou s'en fabriquer un soi-même avec les instructions fournies ICI. À noter : il est équipé d'un fil pour la mise à la terre, ce qui n'est pas le cas du Smart Guard. On peut aussi simplement placer au moins 3 couches de papier d'aluminium, comme mesure de protection temporaire en attendant qu'un compteur non communicant soit installé et en s'assurant de bien les coller avec du ruban adhésif sur la base en métal de chaque compteur, afin que l'énergie excédentaire reflétée à l'intérieur des couches de papier puisse se dissiper dans le sol via la mise à terre (ground) de l'embase métallique du compteur. Toutefois, dans une situation de multiples compteurs regroupés au même endroit, où il est impossible de persuader les autres clients de payer eux aussi pour un non communicant, il serait préférable, au lieu du papier d'aluminium, et AVEC leur permission préalable, d'utiliser de la moustiquaire métallique tel que recommandé ci-après, la plus épaisse possible, car elle absorbe les ondes plutôt que de les réfléchir et de les concentrer comme le fait le papier d'aluminium, et l'air pouvant circuler, cela évite que les compteurs surchauffent, ce qui peut causer des erreurs de mesurage d'électricité et, par conséquent, de la surfacturation.

Il y a aussi du Papier peint qui protège des ondes WiFi - c'est vendu seulement en Europe, mais ça deviendra sans doute disponible ici sous peu*. Stéphane Bélainsky vend aussi de nombreux produits d'atténuation de qualité, ainsi que des appareils de mesure et des tissus et vêtements antiradiation. Si vous voulez comparer les prix et découvrir d'autres produits que M. Bélainsky n'offre pas, aller à http://www.lessemf.com/personal.html et à http://www.lessemf.com/rf.html pour les appareils de détection (tous les prix y sont en dollars US). Voir aussi les nombreux produits offerts par le EMF Safety Store - et pour un moyen très peu coûteux : Cheapest RF protection using aluminum mosquito net - un simple moustiquaire en aluminium fait très bien l'affaire.

La biogéométrie, découverte par Ibrahim Karim, offrirait aussi plusieurs types de protection tel que présenté dans mon 45e bulletin. Il y aurait aussi l'ELECTRODOT (dont il est question plus bas dans ce bulletin) recourant à des méthodes tout aussi « exotiques » et pour lequel je ne dispose pas de témoignages de personnes fiables du Québec quant à son efficacité... Mais pour le moment, il entre selon moi dans la catégorie du « trop beau pour être vrai ». Plusieurs personnes électrosensibles rapportent (voir la publication du 18 juin de cette Chronique d'une électrosensible) obtenir un sommeil très réparateur avec le drap Earthing d'une compagnie qui offre aussi plusieurs autres produits ayant fait leur preuve pour aider l'organisme à retrouver son équilibre bioélectrique. On peut aussi s'acheter du tissu blindé pour se faire soi-même des draps recouvrant le corps (ce qui n'est pas le cas des draps Earthing). Voir aussi la solution - plus coûteuse mais très efficace - du baldaquin (bed canopy) décrite dans Is A Faraday Bed Canopy An Effective Form Of EMF Protection?

Selon André Fauteux, la thérapie de résonance Bicom, offerte par Victor Spektor et recommandée par l'experte en électrosmog Magda Havas, donnerait aussi d'excellents résultats. Pour bien comprendre de quoi il s'agit, lire l'excellent article de fond La biorésonance : guérir par les ondes. M. Fauteux recommande aussi la protection EMF-BioShield dans cet article. Selon ce témoignage daté du 1er septembre 2014, la version EMF-Bioshield¨WiFi/Mini forme une bulle de protection de 1.2 mètres et fait merveille pour les personnes électrosensibles. Si vous êtes électrosensible et désirez le tester, contactez l'inventeur Jacques Surbeck - ou Guylaine Sallafranque au Québec, une cliente très satisfaite de ce produit selon M. Fauteux. Cette technologie fut inventée en 1980 et a remporté plusieurs prix. Lire aussi cet article détaillé de M. Fauteux à ce sujet paru en avril 2015 Une bulle protectrice pour les électrohypersensibles - et pour lire le témoignage bouleversant d'une personne électrosensible, lire Électrosensibilité : Quand on se supporte plus les ondes. À lire aussi Glen Rein on some EMF Blocking Gizmos That Have Scientific Merit où il est question de EMX Noise Field technology, de la Neutralizer patch de AulTerra et enfin de la patch de protection de la compagnie Safe Space.

Il y a aussi l'oscillateur magnétique de compensation vendu en France par http://www.cem-vivant.com/ et dont on peut faire l'essai gratuitement durant un mois pour en vérifier l'efficacité. Il y a aussi le patch Ginko Control, également vendu en France, pour lequel nous n'avons pas encore de témoignages indépendants, tout comme pour le produit de CEM vivant, afin d'en confirmer l'efficacité. Le tube Life Rhythym contenant des minéraux en suspension offrirait aussi une bonne protection selon certains témoignages. Il y a également le Bio Harmoniseur NANOS qui lutterait contre l'inflammation chronique, se porte sur soi et peut être collé à un cellulaire. Sa durée de vie est d'environ un an.

Low radiation WiFi access points: JRS Eco-WiFi Voici les explications : "Less radiation, same performance. Share the Internet throughout your home or office while minimizing your exposure to electromagnetic radiation, with the low EMF WiFi routers from JRS. Did you know that normal WiFi routers for wireless internet unnecessarily transmit a signal 10 times per second and 24 hours per day, even when they are not used? The range of low radiation Eco-WiFi routers from JRS switches off the transmitter for 90% of the time in standby mode. This reduces exposure to electromagnetic radiation from the router by a factor of 10, measurably." C'est vendu aussi en France : Eco-Wifi: un système d'exploitation qui réduit le rayonnement de 90% en mode veille .

Pour une utilisation sécuritaire d'un téléphone cellulaire, ce combiné téléphonique de style rétro se branchant au moyen d'une prise de 3,5 mm réduirait de 99% les radiations absorbées par la tête - quoique l'idéal est le système Air Tube comme celui-ci dont plusieurs modèles existent sur le marché. Si vous ne pouvez vous passer d'un téléphone sans fil à la maison, il est possible de se procurer à sans-fil-analogique.com divers modèles des années 90 plus sécuritaires. On y offre aussi ce moniteur pour bébé analogique. Il y a aussi la pyramide en shungite de BioVibes (plus d'infos via Biovibes.ca) qui peut offrir une bonne protection. Pour des modèles plus gros (4 pouces de base) que l'on commande directement de la Russie (le délai de livraison est de plusieurs semaines) où se trouve le gisement de shungite, voir ICI.

Il y a donc de nombreux choix possibles. À chacun de faire sa propre recherche via les liens fournis ci-dessus et de déterminer ce qui correspond le mieux à ses préférences, son budget et ses besoins.

Si vous êtes accro des téléphones sans fil, achetez-vous-en au moins un qui n'émet pas tout le temps quand il est inutilisé : Low EMF Cordless phones

Pour détecter la présence de champs électromagnétiques nuisibles (micro-ondes) et mesurer leur force, le détecteur Cornet (le modèle ED-78S - également offert par la compagnie EM3E) offre aussi un intéressant rapport coût/efficacité. Enfin, dans le bas de gamme, il y a le Cell Sensor EMF Detection Meter bon marché qui est disponible via Amazon.com.

Voir aussi ces nombreuses autres resources d'informations utiles.

* À la suite d'une requête à ce sujet, voici ce que Stéphane Bélainsky a répondu :

« Oui, je fais une veille technologique sur cette approche depuis plusieurs années. Les problèmes sont: Le papier peint est peu populaire en ce moment et est parfois retiré des murs comparativement à la peinture ou l'on se contente d'ajouter une nouvelle couche de couleur ou de poser un papier peint par-dessus le blindage qui est en réalité une couche de fond... Les performances de blindage ne sont pas extraordinaires, souvent beaucoup moins que la peinture au graphite et à l'eau (presque sans COV) que nous tenons et installons depuis des années. La peinture permet de sceller les joints plus facilement que le papier peint. Ce dernier est installé en bandes qui doivent offrir 0 joint pour bien bloquer les ondes, une grande faiblesse.
La mise a la Terre de ce papier est difficile voir impossible (dans certains cas, pour l'instant) donc pas ou peu de capture attendue de champs électriques 60 Hz, exposition très présente dans les domiciles nord-américains. Pour ces raisons et la disponibilité d'un ''meilleur'' produit à bien des niveaux, nous n'en tenons pas pour l'instant. Mais nous ajouterons quand même ce type de produit d'ici quelques mois à notre offre et pour des applications plus spécifiques. »

À voir aussi :Guidance for Doctors: Dr. David Dowson, an expert in electro-sensitivity offers advice to doctors

Electrosensibilité, diagnostic et traitement
(...) Existe-il des solutions curatives ? La spécialiste conseille de boire beaucoup d’eau (1,5 à 2 litres par jour), de se laver les mains régulièrement, de prendre des douches, des bains. La consommation d’antioxydants, d’acides gras ou de plantes comme le Ginkgo Biloba ou la Papaye fermentée peuvent aussi soulager les patients. Elle prescrit régulièrement du Lycopodium, du Radium Bromatum ou encore du Luesinum.
Les traitements retenus par l’ARTAC (Association Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse) du professeur Dominique Belpomme sont basés aussi sur des antioxydants et des extraits de Papaye fermentée, mais aussi l’administration d’Antihistaminiques antagonistes du récepteur H1, de revascularisateurs cérébraux, de Vitamines B6 et d’Oméga 3.

Reconnaissance de l'électro-hypersensibilité (EHS) - Interview avec Béatrice Milbert

Et n'oublions pas l'option idéale : garder son compteur électromécanique ! À noter aussi : Le documentaire Take Back Your Power est enfin disponible avec les sous-titres en français.




RAPPEL

Les citoyens sont invités à faire parvenir leurs témoignages à la Régie de l’énergie concernant l'abolition des frais de retrait. Les témoignages quant au caractère injuste et inapplicable de l'option de retrait sont importants pour obtenir l’abolition totale des frais de retrait. (ex : compteurs groupés, exposition aux rayonnements de compteurs de voisins, incapacité de payer des personnes malades et à faible revenu, etc.). Faites parvenir vos observations à la Régie de l'énergie AVANT le 7 juillet 2014 - DATE LIMITE pour faire parvenir votre témoignage. Il faut écrire à greffe@regie-energie.qc.ca - Objet du courriel : À verser au dossier R-3854-2013 phase 2 (observations). Vous pouvez prendre exemple ICI sur les observations déjà publiées.




MANIF CONJOINTE DU SAMEDI 14 JUIN À MONTRÉAL ET EN COLOMBIE-BRITANNIQUE

GlobalNews a réalisé un excellent reportage vidéo à voir au lien ci-dessous - et il y a 13 photos de la manif aussi. Selon Annie du Plateau Refuse, alors qu'il y avait environ 200 personnes au moment du départ, près de 800 autres selon ce qu'elle a pu compter se sont ralliées à la marche en cours de route. Apparemment aucun média francophone n'a jugé bon de couvrir la manif cette fois... Encore une fois les groupe Refuse de la région de Montréal ont fait un superbe travail de mobilisation et d'organisation de cette 2e manif comme ils l'avaient fait pour celle du 12 avril dernier. Une vidéo présentant les faits saillants sera disponible sous peu. Fait à noter : à cette occasion, la campagne « Je porte le coeur blanc » a été lancée. Cette campagne vise, entre autres, à établir des zones blanches, des espaces libres de radiofréquences servant de refuge pour les personnes électro-hypersensibles (EHS).

Tiré de http://globalnews.ca/news/1394087/protests-continue-against-hydro-quebec-smart-meters/

Protests continue against Hydro-Quebec smart meters

MONTREAL – It may seem like a losing battle, but some Montrealers are far from ready to give up their cause.
“We’re here to have hope,” said Janet Hanna, a protester. “We’re going to continue and this is a democracy so we want our voices to be heard.” Protesters were out in force to ask the provincial government to stop the installation of Hydro-Quebec’s new smart meters.

Quebec’s Energy Board gave Hydro-Quebec the green light Friday to continue installing the controversial meters despite strong opposition. “The energy board decision is not valid in our eyes,” said Marie-Michelle Poisson, a Refusons les Compteurs Intelligents spokesperson. “They are not competent in environment, in health issues and we ask the government to make a decree to stop this project right now,” said Poisson.

(...) “Why should they know what time I’m doing my laundry?” asked Hanna. “Why should they know what time I’m cooking? Why should they know what time I’m on the computer, on television? It’s none of their business. It’s my private life.”

The meters have been the focus of controversy because of growing health concerns, but Hydro-Quebec insists the meters’ radio-frequency emissions fall within Health Canada’s safety codes. “If the smart meters are installed some may have some symptoms right now, others won’t react right away,” said Jean-Guy St-Onge, one of the protest’s organizers. “It could be a couple months after.”A representative from Hydro claims residents can opt-out of the program, but they’ll have to pay to be exempted. “Hydro-Quebec makes their money out of all of the taxes that everybody pays,” said Hanna.“It’s only right for us to have a say in the procedure of how they implement meters in our homes that will have an impact on our health.” In their march against a future of illness, these Montrealers just hope the provincial government will listen to them.

"Congratulations on your wonderful rally! An excellent turnout. I haven’t seen an media coverage here, so I doubt you will. We had no media at our rally in Victoria and I have yet to hear of any in other locations. Our weather was against us today – in Victoria it was misty, windy and chilly until around 1:00 pm, reducing our numbers a lot. I think we had fewer than 200 in Victoria, and I’ve heard from Courtney and Nanaimo, both up island from us. Each had 75 or so, but lots of enthusiasm. One of our major problems is that we get no media coverage at all for our letters, our editorials, or our rallies. It is difficult to reach the 10s of 1000s, perhaps 100s of 1000s of people who are angry, sick and feeling along."

– Sharon Noble (dsnoble@shaw.ca) de la Colombie-Britannique, réagissant après avoir été informée de ce qui est arrivé au Québec samedi le 14 juin et avoir vu le reportage de GlobalNews. Il y aurait eu 60 manifestants à Salmon Arm, 50 à New Denver et une vingtaine à Powel River.

"About 80 people attended the Vancouver/Burnaby rally; about half the number that would have come if it hadn't been raining and windy. Anyway, we did have media there, and our videographer put a good presentation together that shows about 8 minutes or so of the proceedings. Many of the the people who attended voiced a desire to contribute to the next rally, so that is good. David Chalk wasn't daunted by the rain, and his excellent background in technology and cyber security was an eye opener for those who were there. He too has offered to work with us again. Here is the video, with a short description of the day: StopSmartMetersBC Rally June 2014 Burnaby - Looking forward to hearing from you again, and building on what we have accomplished so far."

– Linda Ewart (linda@citizensforsafetechnology.org)

Aucun média francophone n'a à ma connaissance rapporté la manif du 14 juin à Montréal

TVA a préféré ce jour-là rapporter cette manif...

Montréal: Marche pour la fermeture des abattoirs http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2014/06/20140614-161612.html

Et il y avait cet autre problème de rapporté aussi ce jour-là - en guise de perspective...

Soudan du Sud : La guerre menace la vie de plus de 50 000 enfants (14 juin 2014)
http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/lemonde/archives/2014/06/20140614-091952.html
Plus de 50 000 enfants risquent de mourir bientôt de maladie ou de faim au Soudan du Sud ravagé par six mois de guerre civile, ont prévenu samedi les Nations unies, réclamant plus d'un milliard de dollars pour aider la population. «Les buts immédiats de l'opération humanitaire sont de sauver des vies et éviter une famine», indique un communiqué de l'ONU diffusé samedi. «De nombreuses communautés ne pouvant plus cultiver ou s'occuper de leur bétail, le risque de famine est élevé. Dans certaines régions du pays particulièrement difficiles d'accès, des gens meurent déjà de faim». Le conflit a fait des milliers, voire des dizaines de milliers de morts (aucun bilan précis n'a été rendu public), et chassé plus de 1,5 million de personnes de leurs foyers. CLIP




Tiré de http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/411030/compteurs-intelligents

Hydro-Québec peut procéder, dit la Régie de l'Énergie

14 juin 2014

Dans une décision rendue vendredi, la Régie de l’Énergie a autorisé le déploiement des nouveaux compteurs «intelligents» d’Hydro-Québec sur l’ensemble du territoire du Québec.

Près de 1,4 million de compteurs de la nouvelle génération sont déjà en service dans le Grand Montréal. Les phases 2 et 3 de l’installation à travers la province devraient donc débuter sous peu. Si tout se passe comme prévu, l’ensemble du Québec sera couvert d’ici 2018, portant le total des compteurs installés à 3,8 millions.

Au cours des audiences, la Régie a entendu de nombreux témoignages, dont 442 qui dénonçaient la décision d’Hydro-Québec, notamment pour les conséquences néfastes sur la santé que provoquerait l’installation de ces nouveaux compteurs émetteurs de radiofréquences.

Les opposants à la décision estiment que c’est maintenant au gouvernement de stopper le déploiement des compteurs «intelligents», par décret.

Le regroupement de citoyens «Refusons les compteurs» a d’ailleurs fait parvenir plus tôt cette semaine une lettre au premier ministre Philippe Couillard, lui demandant d’agir rapidement.

Le regroupement devait tenir une manifestation samedi, devant les bureaux de la Régie de l’énergie, à Montréal. Une marche vers le bureau du premier ministre devait suivre.

Commentaire de Damien Tremblay :

La santé et les COMPTEURS ESPIONS

Puisque c’est de cela dont il s’agit. Ces compteurs espionnent le consommateur d’électricité afin de charger le tarif maximum quand il y a un pic de consommation. Peu importe la santé des populations.

Nous sommes confrontés à des décideurs réductionnistes qui ne veulent avoir aucune vision globale systémique sur les conséquences de leurs choix. Ces compteurs espions vont provoquer des dommages possiblement irréversibles à une partie de la population exposée aux ondes qui s’en dégagent.

Le principe de précaution ? Connais pas… Jamais il n’y a eu autant de médecins dans le gouvernement québécois et pourtant la santé leur paraît une élément sans importance. Il faut dire que plus les gens sont malades, plus l’industrie médicale fait des affaires d’or.

Le ratio cancer a atteint le sommet historique d’une personne sur deux qui vont contracter un cancer. Personne ne s’inquiète dans le milieu médical car une armée de cancérologues ont tout l’arsenal pour empoisonner, irradier et exciser la bête.

Pourtant, la prévention, qui a bien meilleur goût, va à l’encontre des intérêts des MÉGA-industries médicale et pharmaceutique. Ces dernières n’ont en fait que pour fonction d’assurer que la machine humaine supporte et maintienne la cadence suicidaire de la production-consommation basée sur l’obsolescence.

Hydro Québec aurait-elle le même cynisme que Pacific Gas and Electric (PG&E) qui installe ces compteurs espions en Californie ? PG&E a été obligée, en 1993, de verser 333 millions de dollars à des centaines de familles qu’elle avait empoisonnées consciemment avec du chrome hexavalent (Cf au film Erin Brockovich).

Hydro Québec, ce fleuron national, serait-elle en train de devenir le mouton noir affichant le plus profond mépris envers ses propriétaires, les Québécois ? Serait-elle devenue la pourvoyeuse sans âme de revenus gouvernementaux ?

Note de Jean : Piqué au vif par ce commentaire désobligeant laissé par un autre lecteur en réaction à celui de Damien Tremblay...

« Santé, cancer, empoisonnement, espionnage, cynisme, principe de précaution. Il n'y a qu'une poignée d'individus pour gober ce genre de délire paranoïde. Votre vision globale est totalement dépourvue de raison. Ca ne vaut même pas la peine de commenter d'avantage. Tout a été dit dans les rapports d'experts. C'est pour ça que, malgré une opposition lilliputienne d'environnementalistes paranos, tout ça va de l'avant pour le bien de la majorité. »

... j'ai laissé le commentaire suivant - qui a malheureusement été refusé par Le Devoir, dont le censeur (modérateur) a jugé que son contenu contrevenait à leur tâtillonnes et très arbitraires conditions d'utilisation...

Suivant ce dossier de près depuis 2011, je suis toujours bouche bée devant l'attitude fermée des adeptes de la Loi de l'autruche qui recourent sans vergogne à la moquerie et qui refusent ne serait-ce que d'envisager la possibilité que les millions de Québécois qui craignent que ces compteurs leur bousillent la santé (selon un sondage Léger – bit.ly/1pYh99A), aient parfaitement raison de refuser cette technologie toxique et cancérogène.

Des milliers d'études scientifiques indépendantes l'ont démontré, mais la puissance des compagnies de télécommunication ($2,100 MILLIARDS de profits prévus en 2014 dans le monde - bit.ly/1jhgRpd) et les gros sou$ qu'elles rapportent au fédéral (près de $10 milliards depuis 2008) leur assurent la protection des autorités réglementaires canadiennes, ce qui permet ainsi aux électropollueurs de continuer à s'enrichir en toute impunité sur le dos de notre santé.

Hydro-Québec profite allègrement de ce système corrompu pour affirmer, sans la moindre étude d'impacts pour le prouver, que leurs compteurs sont parfaitement inoffensifs, même pour de jeunes enfants dormant à quelques pouces d'un ou de plusieurs de ces compteurs. En réalité, les gens tombent malades comme des mouches (bit.ly/1gEqnTM) depuis qu'ils déploient cette technologie, qui équivaudra à terme à un réseau de près de 4 millions d'antennes additionnelles, émettant des micro-ondes pulsées 24 heures sur 24 directement dans nos foyers.

Et ce n'est pas parce que la Régie, qui comme la Tour de Pise, penche toujours du même bord, (ainsi que l'exprimait si bien Louis-Gilles Francoeur dans Le Devoir – bit.ly/1lvvERd) ignore l'épidémie de réactions allergiques aux micro-ondes que ces compteurs ont déclenchée, que les Québécois vont davantage accepter ces dangereux engins. En fait, la résistance citoyenne va augmenter.

Pour en savoir plus: « La menace bien réelle des compteurs 'intelligents' » au bit.ly/1pvYlkr - et donnez-vous la peine de bien vous informer via jegardemoncompteur.com




Tiré de http://www.journalhabitation.com/Environnement/Sante-a-domicile/2014-06-14/article-3764102/Deploiement-des-compteurs-intelligents-autorise-par-la-Regie-de-lEnergie/1

Déploiement des compteurs intelligents autorisé par la Régie de l'Énergie

14 juin 2014

Dans une décision rendue vendredi, la Régie de l'Énergie autorise le déploiement des nouveaux compteurs intelligents d'Hydro-Québec sur l'ensemble du territoire de la province, malgré l'opposition citoyenne qui craint certains effets sur la santé des personnes électro-hypersensibles aux transmissions des données par ondes.

Le regroupement Refusons les compteurs déplore que plusieurs centaines de témoignages faisant état de harcèlement de la part des installateurs et de l'apparition de symptômes invalidants n'ont pas été entendus par la Régie. Il critique donc la décision de l'organisme, «qui n'est qu'un tribunal administratif sans aucune compétence en matière d'environnement, de santé publique ni de droit de la personne».

Selon le groupe citoyens, la décision de stopper le déploiement des compteurs intelligents appartient au gouvernement. Il a d'ailleurs fait parvenir, plus tôt cette semaine, une lettre au premier ministre Philippe Couillard, lui demandant d'agir par décret pour imposer l’arrêt immédiat du déploiement des compteurs émetteurs de radiofréquences (RF) et l’abolition totale des frais de retrait.

De plus, en réaction cette décision, le regroupement Refusons les compteurs invite les citoyens à manifester, ce samedi 14 juin devant les bureaux de la Régie de l’Énergie situé au square Victoria à Montréal, à compter de 12h30. À cette occasion, la campagne «Je porte le cœur blanc» sera lancée. Cette campagne vise à établir des «zones blanches» libres de radiofréquence servant de refuge pour les personnes électro-hypersensibles (EHS). Une marche, vers le bureau du premier ministre, débutera à 14h.




Voici la réaction officielle du collectif Refusons les compteurs à cette décision...

Objet: Compteurs "intelligents" : la Régie autorise le déploiement pour l'ensemble du Québec

Montréal, le 13 juin 2014 - Dans une décision rendue ce vendredi 13 juin 2014, la Régie de l'Énergie autorise le déploiement des nouveaux compteurs "intelligents" d'Hydro-Québec sur l'ensemble du territoire du Québec malgré une vive opposition citoyenne et un nombre record de 442 témoignages accablants pour Hydro-Québec qui avaient été déposés à l'attention du régisseur, Mme Louise Pelletier.

Vous trouverez le texte de la décision ici : http://publicsde.regie-energie.qc.ca/projets/231/DocPrj/R-3863-2013-A-0030-Dec-Dec-2014_06_13.pdf

La majorité des témoignages portés à l'attention de la Régie faisaient état de harcèlement par des employés et des sous-traitants d’Hydro-Québec envers les clients ayant exprimé un refus légitime. 25 % de ces témoignages rapportaient des symptômes invalidants apparus depuis l’installation des nouveaux compteurs émetteurs de radiofréquences.

Vous trouverez l'ensemble des témoignages déposés au dossier ici : http://publicsde.regie-energie.qc.ca/_layouts/publicsite/ProjectPhaseDetail.aspx?ProjectID=231&phase=1&Provenance=D

La Régie de l’énergie est tribunal administratif qui n'a aucune compétence en matière d'environnement, de santé publique ni de droit de la personne. De plus, la Régie de l’énergie s’est montrée totalement impuissante à obtenir, selon ses propres conditions, une reddition de compte transparente, à jour et complète de la part d’Hydro-Québec dans ce dossier.

La décision de stopper le déploiement des compteurs "intelligents" appartient au gouvernement. Seul un gouvernement élu et responsable a le pouvoir d’agir par décret pour mettre fin à ce qui est en voie de devenir l’un des pires gâchis économique, moral et sanitaire que le Québec aura connu.

Le regroupement de citoyens Refusons les compteurs a fait parvenir plus tôt cette semaine une lettre au premier Ministre monsieur Philippe Couillard*, lui demandant d'agir par décret pour imposer l’arrêt immédiat du déploiement des compteurs émetteurs de radiofréquences (RF) et l’abolition totale des frais de retrait.

En réaction à cette décision, le regroupement Refusons les compteurs invite tous les citoyens à manifester le samedi 14 juin devant les bureaux de la Régie de l’énergie, situés au 901 rue du square Victoria, à Montréal à compter de 12 h 30. À cette occasion, la campagne « Je porte le cœur blanc » sera lancée. Cette campagne vise, entre autres, à établir des « zones blanches » libres de radiofréquence servant de refuge pour les personnes électro-hypersensibles (EHS). Une marche, vers le bureau du premier ministre, débutera à 14 h.

Le regroupement de citoyens accueillera les représentants des médias de 12 h 30 à 13 h.

Pour obtenir plus de renseignements consultez le site www.refusonslescompteurs.wordpress.com ou communiquez par courriel à refusonscompteurs@gmail.com

* Suite à l'envoi de cette lettre au Premier ministre Couillard, Jocelyne Morency de Pointe-aux-Trembles Refuse a envoyé la lettre suivant à sa mairesse et recommande aux groupes d'opposants qui le souhaitent de l'utiliser comme modèle pour faire la même démarche auprès de leur maire/mairesse lorsqu'une municipalité a déjà accordé son appui à nos revendications (voir la liste complète des 74 municipalités et 3 MRC québécoises ayant adopté une résolution demandant le moratoire et/ou la gratuité du droit de retrait – le total se monte à 101 municipalités quand on inclut les municipalités membres des 3 MRC dont le maire ou la mairesse a voté en faveur d'une telle résolution). Ça serait effectivement une démarche fort utile afin de contribuer à ce que ce dossier remonte sur le dessus de la pile sur le bureau de Philippe Couillard...

Le 19 juin 2014

Madame Chantal Rouleau
Mairesse de l’arrondissement RDP/PAT
7380, boul. Maurice-Duplessis, bureau 102
Montréal (Québec) H1E 1M4

Bonjour Madame la mairesse,

Le 10 juin dernier, le regroupement Refusons les compteurs a demandé au premier ministre Philippe Couillard d'adopter un décret commandant l'arrêt immédiat du déploiement des compteurs intelligents, l’abolition des frais liés à l’option de retrait et le maintien des compteurs électromécaniques pour les citoyens qui le souhaitent.

Trois jours plus tard, la Régie de l'énergie a autorisé Hydro-Québec à poursuivre l’implantation des compteurs intelligents dans les phases 2 et 3. Il est à noter que dans plusieurs villes, les citoyens avaient déjà reçu une lettre les avisant du déploiement, alors que l'autorisation n'était pas encore donnée à la société d'État.

Malgré la vaste opposition aux compteurs intelligents et les nombreuses lettres de citoyens témoignant de problèmes de santé depuis leur installation, la Régie de l'énergie a quand même décidé d'autoriser la poursuite du projet.

Ce réseau de compteurs intelligents comporte un enjeu majeur de santé publique et pourtant, la Régie de l'énergie a admis au paragraphe 391 de sa décision du 5 octobre 2012 qu'elle n’avait «aucune juridiction en matière de radiodiffusion, de RF ou de santé». L’installation de compteurs émetteurs de radiofréquences a été autorisée sans aucune étude sanitaire préalable et sur la seule base que les émissions de RF respectent le Code 6 de Santé Canada, code à peine changé depuis 1979 qui ne tient pas compte des effets non-thermiques dont l’existence est démontrée dans plusieurs études scientifiques.

L'arrondissement de Rivières-des-Prairies/Pointe-aux-Trembles fait partie des 101 municipalités qui ont demandé au gouvernement soit un moratoire, soit l'abolition des frais de l'option de retrait, soit une commission d'enquête publique ou l'ensemble de ces mesures.

Dans le but d'appuyer nos revendications auprès du premier ministre Philippe Couillard, seriez-vous disposée à renouveler vos demandes de moratoire, d'abolition des frais et de commission d'enquête afin de rappeler au gouvernement que les demandes des municipalités sont le reflet de celles des citoyens, qui, soulignons-le, sont tous propriétaires d'Hydro-Québec.

Dans l’attente de vos nouvelles, je vous transmets, Madame la mairesse, mes salutations distinguées.

Jocelyne Morency
Porte-parole PAT Refuse

p.j. Lettre au premier ministre Philippe Couillard




Un excellent article du Devoir sur cette décision irresponsable de la Régie asservie par Hydro...

Tiré de http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/411100/compteurs-intelligents-des-citoyens-denoncent-une-decision-prise-a-l-aveugle

COMPTEURS INTELLIGENTS : Des citoyens dénoncent une décision prise à l’aveugle

Mélanie Loisel - 16 juin 2014

Ces dernières années, certains experts ont fait part de leur inquiétude en ce qui concerne l’impact des fréquences électromagnétiques de ces compteurs sur la santé des gens, mais la communauté scientifique demeure divisée sur les véritables impacts.

Un regroupement de citoyens déplore la décision de la Régie de l’énergie qui autorise Hydro-Québec à poursuivre l’installation de ses compteurs intelligents sur l’ensemble du territoire québécois. Malgré de nombreuses objections, l’organisme de régulation a autorisé, vendredi en fin de journée, la Société d’État à poursuivre la phase 2 et 3 de son projet qui vise à remplacer 3,8 millions de compteurs électromécaniques et électroniques d’ici 2018.

Le regroupement « Refusons les compteurs » considère que cette décision a été prise sans même que toutes les données et les résultats de la phase 1 soient connus. « On permet les phases 2 et 3 sans savoir si ça se passe bien pour Hydro-Québec. On ne connaît pas le taux d’implantation ni de performance de la première phase », fait savoir la porte-parole Marie-Michelle Poisson.

Dans la décision rendue par la Régie, il est indiqué qu’environ 1,3 million de compteurs intelligents ont été installés à ce jour sur les 1,7 million prévu pendant la phase 1 qui doit prendre fin à la fin du mois. Hydro-Québec mentionne qu’il en reste encore 350 000 à installer chez les particuliers dans la grande région de la communauté métropolitaine de Montréal et 80 000 chez les commerçants.

Installation anticipée

Or, le regroupement de citoyens soutient qu’Hydro-Québec a élargi sa zone d’installation avant même d’obtenir le feu vert de la Régie en raison de l’opposition rencontrée dans certains quartiers de Montréal. « Hydro-Québec a élargi sa zone jusqu’aux Laurentides et dans Lanaudière parce que c’était plus difficile dans les quartiers centraux de Montréal », indique Mme Poisson. Selon ses dires, de nombreux citoyens ont refusé d’accueillir les équipes d’Hydro-Québec chargées d’installer les compteurs. Lors de leurs visites, les citoyens refusent de leur ouvrir la porte ou encore font semblant de ne pas être à la maison pour éviter d’avoir ces compteurs de deuxième génération dont les risques sur la santé sont encore mal documentés.

Ces dernières années, certains experts ont fait part de leur inquiétude en ce qui concerne l’impact des fréquences électromagnétiques de ces compteurs sur la santé des gens, mais la communauté scientifique demeure divisée sur les véritables impacts. Dans des témoignages envoyés à la Régie, certains résidents, qui ont fait installer des compteurs intelligents, rapportent qu’ils ont souffert de maux de tête, d’étourdissements, d’insomnie ou encore d’acouphènes.

« Malgré tous ces témoignages où l’on rapporte des symptômes, ça n’a pas été pris en considération pour les prochaines phases d’installation », note Mme Poisson, qui appelle maintenant le premier ministre Philippe Couillard à prendre le dossier en main. Le regroupement Refusons les compteurs réclame un décret pour mettre fin au projet d’installation des compteurs intelligents le temps de mener des études plus approfondies sur les impacts environnementaux et sur la santé. Il souhaite aussi que les résidants puissent faire retirer leurs compteurs sans frais supplémentaires.

À ce stade-ci du projet d’Hydro-Québec, l’analyste dans le secteur de l’Énergie Jean-François Blain croit qu’il sera difficile pour les groupes citoyens de faire reculer la Société d’État. « Hydro-Québec n’a jamais considéré une autre option à part installer ces compteurs intelligents, même si des compteurs électromécaniques de première génération auraient réglé bien des problèmes », dit-il. Avant que la régie n’ait donné son autorisation vendredi, M. Blain rapporte lui aussi que des équipes étaient déjà en train d’installer des compteurs intelligents dans certaines villes de la phase 2, notamment dans la région de Vaudreuil.

Pendant les phases 2 et 3, 2,1 millions de compteurs devraient être installés au coût de 557,6 millions de dollars. Pendant la phase 2, Hydro-Québec envisage de les installer dans les régions de la Montérégie, de la Mauricie, de l’Outaouais et de Québec. Les régions plus éloignées, comme l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, le Saguenay, et la Gaspésie, seront munies de compteurs intelligents à compter de 2016, durant la phase 3.

Note de Jean : De très nombreux commentaires négatifs des habituels électrosceptiques ont amené l'auteure à mettre fin à la possibilité d'ajouter des commentaires. Mais au moins un commentaire soulignait un point clé:

«C'est qui le patron ? Hydro-Québec ou la Régie ? Il est très clair et depuis longtemps que c'est Hydro-Québec qui dicte sa conduite à la Régie de l'Énergie et non l'inverse, malheureusement. Depuis la refonte de sa loi en 1998, la Régie de l'Énergie a vu Hydro-Québec et Gaz Métro en reprendre rapidement le contrôle, de l'intérieur et de l'extérieur, et comme il y a peu d'avenues dans le domaine de l'énergie au Québec en dehors de ces deux géants, qui voudrait tenter d'imposer quoi que ce soit à ces gros joueurs et risquer de se les mettre à dos ? Et je ne parle même pas des pétrolières, qui font trembler les gouvernements... »




Tiré de http://argent.canoe.ca/nouvelles/compteurs-intelligents-une-cliente-poursuit-hydro-12062014

Compteurs intelligents : une cliente poursuit Hydro

12 juin 2014 - Olivier Bourque

Pour la première fois dans le dossier des compteurs intelligents, une cliente d’Hydro-Québec, Jocelyne Morency, poursuit la société d’État.

Elle refuse l'installation de compteurs intelligents groupés situés tout près de sa cuisine. Son syndicat en copropriété est aussi visé par l’action judiciaire.

Mme Morency habite depuis 21 ans dans un immeuble de condos. Le problème selon elle, c’est que les 13 compteurs seront vraisemblablement installés dans une pièce attenante, à un mètre de sa cuisine. Même si Hydro-Québec affirme qu’il n’y a aucun problème de santé relié aux émissions de fréquences des compteurs, la résidente de Pointe-aux-Trembles, dans l’est montréalais, n’en croit rien.

«Je n’ai pas envie de servir de cobaye, ma santé c’est important, a-t-elle dit. Je connais une dame de Laval qui avait 12 compteurs tout près de son condo et elle est devenue malade. Les gens qui sont affectés, j’en connais plusieurs.»

Devant le refus du syndicat de copropriété et d’Hydro-Québec de déplacer les compteurs ailleurs, elle a décidé de poursuivre les deux entités. En octobre dernier, une requête en injonction a été présentée en Cour supérieure.

«On joue à la roulette russe»

De son côté, Hydro-Québec a présenté une requête en rejet en mai dernier. Le juge a pris la cause en délibéré. En attendant, Mme Morency est inquiète. Elle a déboursé plusieurs frais et a l’impression que son combat s’apparente à celui de David contre Goliath.

«On est en train de jouer avec la roulette russe avec les citoyens. On les expose, et après on dit, on verra ce qui va arriver», a-t-elle souligné.

A ses dires, la situation est discriminatoire à son égard, car il est impossible pour elle se prévaloir du droit de retrait qui permet aux clients de payer un montant pour conserver leur compteur non-communicant.

«Ce n’est pas applicable. Même si je paye pour conserver mon ancien compteur, il va y avoir encore 12 compteurs qui émettent à côté de moi. C’est moi qui dois subir les dommages», a-t-elle ajouté.

«Une grande partie de la population est lésée, car les clients en situation de compteurs groupés voient leurs droits fondamentaux être bafoués», a-t-elle dit.

Une opposante

Mme Morency a toujours été une opposante aux compteurs. Elle a été l’instigatrice de l’organisation Pointe-aux-Trembles refuse, un des nombreux groupes formés en opposition au déploiement des compteurs intelligents de la société d’État.

Hydro-Québec n’a pas voulu commenter le dossier étant donné qu’il est présentement devant les tribunaux.

«Qu'il y ait un ou plusieurs compteurs dans une pièce, la puissance d'émission des radiofréquences demeure plusieurs dizaines de milliers de fois en deçà des normes de Santé Canada et sans danger pour la santé», a toutefois indiqué Patrice Lavoie, porte-parole chez Hydro-Québec.

Cet article a suscité plus de 171 commentaires dont les suivants :

« À mon avis pour être crédible toute personne qui dit souffrir de problème de santé à cause des compteurs d'électricité électronique devrait se départir de tout appareil électronique tel que téléviseur à écran cathodique et four à micro-onde à haut rayonnements et cellulaires et radio émetteur, ainsi que tout ordinateur de maison et portable et tablette de toutes sortes... Autrement dit pas de technologie pour ces personnes car ouffff ils sont en danger de mort depuis belle lurette. Un technicien en électronique avec 35 ans de métier... Pierre Boisvert »

« Cher monsieur électricien-d'expérience, vous devriez vous mettre à jour dans votre domaine, car à l'évidence, il vous en manque des petits bouts... Hydro-Québec (Patrice Lavoie) MENT aux citoyens, à ses propres employés, déforme les chiffres et se base sur les normes du Code de Sécurité 6 de Santé canada, qui datent de la deuxième guerre mondiale (1943), pour se permettre d'installer sa technologie sans recourir au principe de précaution. Si je vous disais que demain matin la limite de vitesse permise sur les routes est maintenant de 200 km/hre, et que vous roulez à 180, vous et moi savons très bien que nous prenons un bien plus grand risque pour notre propre vie et celle des autres; mais puisqu'on est en bas de la norme... c'est pas dangereux....refaites vos devoirs, informez-vous comme les citoyens des 100 municipalités ayant obtenu des moratoires et résolutions contre Hydro l'ont fait, et après vous vous aurez une opinion bien plus éclairée (sans jeu de mots...) M. Boisvert, mon cellulaire, mon micro-ondes, et autres n'émettent pas sans arrêt comme les CNG (24/24 -7/7) et je peux les désactiver, J'AI LE CHOIX. J'ai aussi le choix de ne pas avoir de routeur dans la maison même si j'ai 4 (oui, oui) ordinateurs. Tout est filé. J'ai aussi le choix de ne pas avoir de téléphone sans-fil (J'ai des téléphones partout dans la maison). Vous savez (ou vous ne le savez pas...) les radio-fréquences et pire encore, les micro-ondes pulsées des CNG sont extrêmement nocives pour le vivant (humains, animaux/insectes, végétaux) qui peuvent réagir à différents degrés, mais le plus grand danger avec ces ondes et ces fréquences, qui sont invisibles, inodores, incolores... comme le monoxyde de carbone, c'est l'ignorance des gens. »

« Cher M. Boisvert, quand on est pas encore devenu allergique aux micro-ondes, on peut se servir d'appareils qui en émettent. Mais c'est jouer à la roulette russe car, à un moment donné, la coupe déborde et l'organisme perçoit toutes les formes de micro-ondes comme une attaque, et réagit par toutes sortes de symptômes plus ou moins sérieux et handicapants.

Donnez-vous la peine de lire les nombreux témoignages de personnes rendues malades à cause de ces appareils : http://bit.ly/1iT1UMY

Lisez aussi « La menace bien réelle des compteurs 'intelligents'» au http://bit.ly/1p2QiYG et vous commencerez à mieux comprendre à quel point Hydro-Pinocchio ne cesse de mentir à la population.

Visitez aussi le site http://jegardemoncompteur.com/ pour découvrir comment résister à cette intolérable atteinte à nos droits et libertés.

Voir enfin cet autre site http://www.cqlpe.ca/ et participez à la grande manif demain - départ à 2 pm du parc face au 901 rue Square Victoria - détails au http://www.cqlpe.ca/Bulletins/Numero45.htm »

« Lorsque nous sommes devenus électrohypersensibles, (ce que je ne vous souhaite nullement) on est en mode SURVIE. Pour ma part, suite à l'exposition à 2 compteurs ITRON C1SR émettant des radiofréquences, je vis un véritable cauchemar. On ne tolère plus aucun appareil de la techno du sans fil/Wi-Fi, ni les ondes électriques et magnétiques des divers appareils domestiques. J'ai vécu les deux dernières été dans une cabane en bois sans électricité et à l'abri des ondes avant de trouver un endroit adapté à ma condition... et sans compteur émettant des ondes pulsées de radiofréquences 24h/24. »

« La technologie sans fil c’est un choix. Le CNG n’est le pas le cas puisque grand nombre ne peut pas payer les frais punitifs de l’option de retrait. On peut très bien vivre sans four à micro-ondes, sans téléphone sans fil, sans cellulaire « intelligent » ou pas, sans WiFi, etc. C’est mon cas, nos quatre ordis sont filés et tous nos appareils électriques sont connectés à une barre électrique en position fermée. Quand je veux regarder la télé, j’allume la barre et effectivement pendant que je la regarde je baigne dans un CEM. Je garde une distance judicieuse de la télé : 5 X la distance de la diagonale de l’écran, alors mon exposition est minime. Les cellulaires de mes enfants adultes passent au mode avion avant de se coucher et rentrent dans une boite métallique fermée hermétiquement. On peut avoir notre gâteau et le manger aussi, si nous utilisons la technologie intelligemment. Le problème actuel est que l’utilisation du sans-fil a augmenté de manière fulgurante dans les dernières décennies et le grand public n’a pas appris à l’utiliser correctement : 6 trillions de fois dans les derniers 30 ans! Chaque personne réagit différemment aux CEM-RF : leur état de santé avant exposition est un facteur important et aussi leur génétique. Ce n’est pas question d’être plus costaud parce que vous n’avez pas des symptômes, simplement vous n’avez pas de système d’alarme; les mutations génétiques se font à votre insu. Il y a trois stages pour devenir EHS, la majorité, si pas la totalité des gens qui ont écrit un commentaire sont déjà en stage 1 et l’ignorent. Personne ne veut se rendre au stage 3! Un CNG c’est un problème majeur, on ajoute ceux du voisinage et c’est encore pire. Dans le cas de Mme Morency et toute personne qui habite en condo est que les ondes des compteurs se multiplient. De plus, il y a l’effet de réflexion à l’intérieur de la maison où de points chauds se forment et certaines pièces de la maison deviennent insupportables. Se moquer de Mme Morency est preuve d’ignorance sur le sujet. »




Une importante question m'a été posée par un abonné du bulletin : « Je demeure à Bromont. J'ai reçu, ainsi que de nombreux citoyens de notre ville, une lettre de Hydro-Québec à l'effet qu'elle va commencer l'installation des compteurs intelligents. Comme je m'oppose à cet arnaque, est-ce que l'avis de refus que vous proposez est toujours de mise ? »

Voici ma réponse...

Bonne question. Une autre personne m'a demandé la même chose hier et je lui ai répondu qu'il semblerait que ces lettres vont directement à la poubelle quand Hydro les reçoit. Nous savions déjà qu'ils les ignorent totalement et ne les comptabilisent pas - ou du moins refusent d'indiquer à la Régie le nombre de clients ayant signifié ainsi leur refus du nouveau compteur. Mais je ne peux avoir la certitude de ce qu'ils en font réellement maintenant.

Auparavant, Hydro répondait par lettre en expliquant que seul le droit de retrait était l'option acceptée par la Régie. Je ne sais pas s'ils continuent à envoyer cette lettre – et d'autres ensuite quand on leur envoie après coup un 2e et un 3e avis de non consentement.

Chose sûre, je ne l'enverrais pas par courrier recommandé (coût prohibitif de $10), mais simplement par courrier ordinaire – à moins que vous ne désiriez conserver une preuve de cet envoi en vue d'un éventuel (et hypothétique) recours collectif. Ce qui importe, c'est de leur signaler d'une part votre intention ferme de refuser cela, mais aussi, d'autre part, ça vous engage personnellement dans un processus de résistance – ça vous fait faire l'important premier pas dans l'affirmation à votre droit au libre choix, de ne pas vous faire imposer une technologie cancérogène et donc potentiellement mortelle pour vous et vos êtres chers.

Il m'apparaît important toutefois que vous avisiez par courriel refusonscompteurs@gmail.com de votre refus. Tel qu'indiqué au http://refusonslescompteurs.wordpress.com/actions/pour-prevenir-linstallation/ «Veuillez nous envoyer une copie conforme à (refusonscompteurs@gmail.com) pour fin de compilations. Les lettres sont conservées en vue de recours futurs. (...) Les avis de non-consentement et les mises en demeure sont très importants parce qu’ils permettent d’officialiser par écrit votre volonté de refuser le nouveau compteur "intelligent" et de refuser l’option de retrait payante et parce qu’ils permettent de comptabiliser les refus devant la Régie de l’énergie. MAIS il faut savoir que HQ ne tient aucun compte des avis et des mises en demeure. Il est donc de votre responsabilité de demeurer vigilant et faire ce qui vous semblera nécessaire afin qu’HQ respecte votre volonté. »

De fait, tel que recommandé au http://www.jegardemoncompteur.com/slider5.html par la campagne Je garde mon compteur, il est important de prendre les moyens nécessaires pour empêcher les installateurs de vous remplacer votre compteur à votre insu s'il est à l'extérieur – quand il est à l'intérieur, il suffit de ne pas ouvrir la porte aux installateurs de CapGemini.

Barricader solidement* son compteur contrevient bien sûr aux conditions de service (ce n'est ni un règlement provincial, ni une loi) et vous expose à une possible menace de coupure de courant (avec pré-avis de 8 jours) si l'empêchement à remplacer le compteur n'est pas enlevé. Toutefois, aucun client québécois n'a encore subi cet ultime outrage qui risquerait de déclencher une tempête médiatique ternissant encore plus l'image d'Hydro-Québec. De fait, cette stratégie coercitive n'a que très rarement été utilisée en Amérique du Nord par d'autres compagnies d'électricité. Ce qui arrive généralement, si le mouvement de résistance populaire est suffisamment répandu comme c'est le cas en Colombie-Britannique et en Californie, c'est que la compagnie d'électricité finit par consentir officiellement à laisser les clients récalcitrants conserver leur compteur électromécanique (à roulette).

Quant au compteur à affichage numérique Itron, si c'est ce que l'on a déjà, il est presque aussi dangereux que le modèle dit 'intelligent' et il vaut mieux en ce cas le faire remplacer par un non communicant et se résoudre à payer la rançon exigée pour protéger sa santé - même si c'est cruel, injuste et criminel d'exiger un quelconque paiement pour accepter ne pas mettre en danger la santé d'une ou de plusieurs personnes. C'est d'ailleurs pourquoi certains clients refusent carrément de payer ces frais qu'ils jugent illégaux, immoraux et surtout injustifiables (quoiqu'en dise la fantoche Régie de l'énergie), puisque les frais de relève sont déjà compris dans le tarif de base que nous payons tous pour avoir ce service essentiel.

* Voir ICI un moyen simple pour le barricader : une simple chaîne de vélo à combinaison convenablement enroulée autour du compteur et passée derrière les tuyaux – cette solution ne convient pas à tous les types d'installation. Elle ne coûte que $10 chez Canadian Tire : http://m.canadiantire.ca/fr/pdp/assorted-coloured-wheel-lock-0733608p.html

Il est sans doute possible de la couper, mais ce serait selon moi considéré comme du vandalisme (un geste criminel) et, de ce fait, je vois mal comment Hydro-Québec pourrait encourager les installateurs de CapGeminini à se livrer à des actes de vandalisme sur la propriété de ses clients, qui seraient en droit de demander l'intervention de la police s'ils surprenaient un installateur en train de couper leur chaîne de vélo.




Gare aux ondes et au WiFi au centre-ville par Jean-Claude MorinMaître électricien à Magog (6 juin 2014)
http://www.lerefletdulac.com/Opinion/Tribune-libre/2014-06-06/article-3753781/Gare-aux-ondes-et-au-WiFi-au-centre-ville/1
(...) Depuis plusieurs années impliquées dans le domaine électrique et technologique et ancien conseiller municipal, je suis conscient que peu importe la technologie appliquée, on se doit d’être toujours prudent et de l’utiliser sécuritairement. Il y a toujours saturation, et ce, dans chacune des disciplines aux activités. Le WiFi n’est pas un phénomène récent, il est appliqué dans plusieurs pays, surtout en Europe depuis plusieurs années, mais ici au Canada et au Québec, c’est récent de quelques années (5 à 10 ans). On ne doit pas répéter les erreurs vécues ailleurs, tout ça basé sur la santé de la population. Il y a un minimum de plus de 2000 études effectuées par des scientifiques chevronnés qui nous appellent à la prudence, l’alarme est déjà sonnée. On se dit conforme aux normes de Santé Canada, exact, mais la question demeure: est-ce que ces normes sont sécuritaires. Depuis début 2000 que ces normes n’ont pas été corrigées, et ce, pendant cette période le WIFI et les tours ont explosées.Pour créer une zone blanche pour les hypersensibles, il faut d’abord cesser l’implantation de ces tours et de minimiser la puissance. CLIP

Alerte sur l'usage intensif du portable
http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/05/13/alerte-sur-l-usage-intensif-du-portable_4415753_3244.html
L'usage intensif des téléphones portables pourrait favoriser la survenue de tumeurs cérébrales bénignes ou malignes. (...) Les utilisateurs de téléphones mobiles par contre sont soumis à cet effet de façon constante, ce qui va provoquer un vieillissement précoce de leurs tissus et échanges des influx nerveux, ce qui va induire soit des AVC, maladies neurodégénératives comme Parkinson ou Alzheimer, SLA, etc ...
Voir aussi : Alerte Santé Publique : AVC d'utilisateurs de Téléphones Mobiles - il y a là une image très 'parlante'... Et rappelons que les émetteurs des comptueurs sont identitiques à ceux des cellulaires. Si vous dormez à proximité d'une comptueur, le risque de développer un cancer du cerveau est donc considérable... et ça s'ajoute à toutes les autres sources de nécro-ondes auxquelles l'on s'expose durant la journée. Un cocktail meurtier...

Limites d’exposition à l’électrosmog : conçues par et pour l’industrie (19 juin 2014) https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/normes-d-exposition-l-electrosmog-concues-pour-par-l-industrie.html
Les champs électromagnétiques domestiques, trop faibles pour échauffer le corps, ont été liés au cancer et aux autres maladies depuis les années 1960. Les limites actuelles de sécurité sont cependant inadéquates pour protéger de ces effets les travailleurs et le public. Le Dr Mae-Wan Ho, directeur de The Institute of Science in Society, basé à Londres en Angleterre, expose ici la mauvaise science au centre de la controverse. (...) Comme Marino l’écrit : «… Schwan semblait voir les études [rapportant les effets non-thermiques des rayonnements électromagnétiques non-ionisants – NIEMR] comme des mauvaises herbes dans le jardin des lois connues de la physique. Parce que les lois connues ne prédisaient pas les résultats des études, la réaction de Schwan fut de les dénigrer plutôt que d’assumer qu’il existait des lois inconnues ou une interprétation inconnue des lois connues…Schwan n’était pas seul, l’institution scientifique avait jeté tout son poids derrière sa position jusqu’à ce qu’elle devienne intenable. Mais il y a eu peu de changement dans la façon scientifique de voir, depuis.Jusqu’à ce jour, les limites de sécurité recommandées par l’autorité internationale, l’ICNIRP [7] ne prend pas en compte les effets non-thermiques, en dépit des preuves en augmentation des dangers pour la santé en provenance de tels effets.Dans les années 1980, Marino pouvait déjà révéler les études rapportant les liens entre les NIEMR et la dépression et les suicides en Angleterre, et les cancers chez les enfants et les adultes au Colorado aux Etats-Unis. Les femmes au foyer en Oregon qui vivent dans les maisons avec des systèmes de chauffage radiant furent sujettes à des dangers accrus de cancer. En Suède, une corrélation fut rapportée entre le cancer chez les jeunes et la proximité des lignes à haute tension, dans la région de Stockholm. Une accumulation de tumeurs ovariennes rares et létales fut trouvée chez 5 (cinq) jeunes filles vivant près d’une ligne à 69 000 volts en Floride. CLIP

Des bracelets électroniques pour les nouveau-nés à l'hôpital de Trois-Rivières (17 juin 2014)
http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201406/17/01-4776511-des-bracelets-electroniques-pour-les-nouveau-nes-a-lhopital-de-trois-rivieres.php
Les parents de la petite Victoria, kidnappée au CSSS de Trois-Rivières en mai dernier, étaient ravis mardi d'apprendre que parmi les mesures de sécurité accrues mises de l'avant par l'hôpital pour éviter la répétition d'un tel événement, on retrouvera d'ici quelques semaines le bracelet électronique pour les nouveau-nés. (...) «J'aimerais demander au ministre de la Santé, M. Barrette d'instaurer le système de bracelets dans tous les hôpitaux qui ont une aile d'obstétrique. Je pense que c'est la moindre des choses de le demander pour sécuriser les futurs papas et mamans du Québec, compte tenu des événements. Et pas dans 4 ans, dans les prochains mois à venir. S'il veut nous rencontrer, ça nous fera plaisir. Ce qui nous importe, c'est que de tels événements ne se produisent plus jamais au Québec.» CLIP Note de Jean : L'intention est certes excellente, mais en exposant ainsi les nouveaux-nés à une dose additionnelle de micro-ondes (même faible car il s'agit sans doute d'une puce RFDI) dès la naissance, ne risque-t-on pas ainsi d'amener un déclenchement précoce de symptômes d'électrosensibilité ? Encore une fois, on a recours à une technologie sans fil - sans penser aux conséquences. La Loi de l'autruche règne plus que jamais sur l'intelligentsia médicale et gouvernementale au Québec... Et après cela, va-t-on proposer l'implantation d'une puce électronique traçable par satellite à tous les Québécois dès leur naissance – et ensuite l'imposer ? C'est difficile de ne pas imaginer que l'on ira pas jusque-là avec le genre de société crédule dopée à la Pensée unique que nous sommes en train de voir émerger au Québec...




Le VG reproche à Hydro son manque de collaboration (11 juin 2014)
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2014/06/11/001-hydro-quebec-verificateur-general-michel-samson.shtml
Le vérificateur général du Québec par intérim Michel Samson juge inacceptable le manque de collaboration dont fait preuve Hydro-Québec dans le cadre de ses vérifications. Il estime qu'Hydro « interprète de façon contraignante et restrictive » les dispositions législatives qui sont entrées en vigueur l'année dernière, et qui lui permettent d'examiner l'utilisation des ressources au sein de la société d'État. - Jusqu'au 14 juin 2013, le vérificateur général n'avait pas accès aux livres des sociétés d'État, sauf entente écrite avec leurs conseils d'administration. Une modification législative entrée en vigueur lui permet maintenant de mener des mandats de vérification au sein des « entreprises » de l'État, à l'exception de la Caisse de dépôt et placement.Fort de ses nouvelles responsabilités, le vérificateur général a entrepris de mener un examen des activités de plusieurs sociétés d'État au cours des derniers mois. Si Loto-Québec et la Société des alcools du Québec ont pleinement collaboré avec le vérificateur général jusqu'à présent, Hydro-Québec s'est montrée beaucoup plus réticente.La société d'État refuse notamment de fournir au vérificateur général tout document ayant été produit antérieurement à l'entrée en vigueur de la loi, même si le vérificateur général estime en avoir besoin afin de documenter sur plusieurs années d'éventuelles lacunes dans la gestion de l'entreprise.Hydro-Québec refuse même de fournir certains documents produits depuis l'entrée en vigueur de la modification législative, et exige que le vérificateur se justifie avant de produire certains documents, ce qui est contraire à la loi. « [Hydro-Québec] prétend que je dois justifier la pertinence de mes demandes par rapport à un sujet précis », se plaint le vérificateur général. CLIP

Commentaire de Marie-Michelle Poisson ...

« Bénéficiant de la complaisance des autorités gouvernementales, Hydro-Québec se comporte avec l’arrogance qui la caractérise dans tous les dossiers controversés : saccage de rivières par la construction de barrages, destruction de paysages par des lignes à haute tension et des parcs éoliens, mépris de la qualité de vie, de la santé physique et mentale des citoyens. Avec l'imposition forcée des compteurs émetteurs de radiofréquences, il n’y aura bientôt plus aucun refuge pour les sinistrés des ondes électromagnétiques.

L'ensemble des activités de HQ devrait faire l'objet d'une commission d'enquête avant que cet société ne devienne le pire ennemi du public.

J'ai pu observer les façons de faire de HQ lors des audiences de la Régie de l'énergie dans le dossier des compteurs intelligents. premièrement La Régie est tout à fait inapte à remplir son rôle de chien de garde. La Régie s'est montrée d'une complaisance immonde et ce tribunal administratif, qui n'est qu'une mascarade; un simulacre de tribunal où le citoyen n'a aucun droit de citer devrait être tout simplement aboli.

En avril 2014, la Régie de l’énergie a tenu des audiences sur le dossier déposé par Hydro-Québec Distribution : « Lecture à distance – Phases 2 et 3 » ( autorisation de déploiement des compteurs émetteurs de Radiofréquences pour l'ensemble du Québec). D’une "efficacité redoutable", ce tribunal administratif qui n’a aucune compétence sanitaire ni environnementale a fait, en cinq jours à peine, un retour sur les déboires de la phase 1 et l'évaluation de la rentabilité du projet de 1.5 milliards. Cinq jours pour expédier l’un des plus coûteux et ambitieux projets de déploiement de compteurs intelligents en Amérique du Nord! »




From: PAT Refuse (patrefuse@hotmail.com)
Subject: UPAC : HYDRO-ACCENTURE
Date: Fri, 20 Jun 2014

Bonjour,

M. Mario Dufour m'informait récemment dans un courriel qu'il avait écrit au Vérificateur général pour lui demander d'enquêter sur les liens entre Hydro-Québec et Accenture :

Bonjour monsieur Michel Samson,

Je me nomme Mario Dufour. Je suis documentariste et je me suis intéressé aux activités d'Hydro-Québec dans le cadre du déploiement planétaire des compteurs à radiofréquences.

Il n'y a rien d'étonnant à la résistance d'HQ à votre endroit, lorsqu'on prend connaissance de la mainmise qu'ont leur "sous-traitant" Accenture et leur réseau financier et industriel sur ces opérations. Puissent les fruits de mon enquête méticuleuse vous être humblement utiles : http://detonateur.blogspot.ca/2014/01/compteurs-intelligents-comment-le-loup.html http://detonateur.blogspot.ca/2014/03/le-reseau-maille-des-compteurs.html
et http://detonateur.blogspot.ca/2014/06/hydro-quebec-vos-bobettes-et.html

Veuillez recevoir, monsieur Samson, l’expression de mes sentiments les plus sincères.

Mario Dufour


À la suite de cette information, M. Mario Dufour transmet ce qui suit :

Vous êtes employé chez Hydro-Québec, Accenture, Capgemini ou toute autre entité reliée à l’imposition du système de compteurs dits intelligents et vous êtes témoin d’actes répréhensibles, vous êtes en mesure de les dénoncer de façon sécuritaire en vous adressant à l’UPAC (https://www.upac.gouv.qc.ca/index.php?id=formulaire_signalement).

Vous pouvez vous adresser à Mario Dufour pour renseignements supplémentaires en lui écrivant à maqaitik@gmail.com>.

Liens sur le sujet :
http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/411178/commission-charbonneau-des-contrats-d-hydro-quebec-en-echange-de-dons-aux-partis

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2014/06/11/001-hydro-quebec-verificateur-general-michel-samson.shtml 

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/410651/le-verificateur-general-denonce-le-manque-de-collaboration-d-hydro-quebec

Adresse courriel pour s'adresser au Vérificateur général :

verificateur.general@vgq.qc.ca




Tiré de http://detonateur.blogspot.ca/2014/06/hydro-quebec-vos-bobettes-et.html

HYDRO-QUÉBEC, VOS BOBETTES ET CONDOLEEZA RICE

Par Mario Dufour

Dans la documentation de Langis+Gyr, le fabricant des compteurs à radiofréquences qui fournit Hydro-Québec, on apprend que la sécurité des données est assurée par la solution Gridstream RF, qui utilise des algorithmes cryptographiques développés par la firme de cybersécurité RSA et approuvés par la NSA. (1)

La NSA (National Security Agency) est une agence états-unienne d’espionnage. Elle fait face à un scandale planétaire depuis qu’Edward Snowden, un sous-traitant, a dénoncé en juin 2013 ses activités illégales. Elle enregistre toutes les communications auxquelles elle a accès. Elle fait dans l’espionnage industriel. Elle étudie vos comportements à partir des métadonnées même si elles sont cryptées. (2) Mais pour y arriver, il lui a fallu tricher.

La RSA serait complice, sinon infiltrée par la NSA. En décembre 2013, des chercheurs ont dévoilé que la compagnie avait accepté de faire la promotion de services et de systèmes de cryptage affaiblis en échange d’une dizaine de millions de dollars. En mars 2014, il a été révélé que d’autres outils de la firme avaient été savamment sabotés afin d’en permettre l’accès à la NSA. (3)

Lors d’un débat sur la sécurité nationale et la vie privée en avril 2014 à la John Hopkins University, on rappelait à l’ancien directeur de la NSA Michael Hayden, les paroles de Stewart Baker, un ancien Conseiller général de la NSA qui disait en novembre 2013 « Les métadonnées révèlent absolument tout à propos de votre vie… Les humains, nous sommes si prévisibles que ça en est embarrassant. » « C’est tout à fait vrai », répondit Hayden avant d’ajouter « On tue du monde sur la base de ces métadonnées. »

Hayden était Directeur de la NSA en juillet 2001 lorsque Condoleeza Rice était Conseillère de la Sécurité nationale de la Maison-Blanche. Hayden aurait authentifié certaines sources des rapports des agences étrangères de renseignement qui avertissaient de la préparation d’une attaque terroriste impliquant l’utilisation d’avions comme missiles. Rice n’aurait pas cru bon d’en tenir compte. Le 11 septembre 2001 arriva ce qui devait arriver.

En 2002, elle participa à l’autorisation de techniques de torture pour des fins d’interrogatoires. La même année, Rice s’est aussi lancée dans une campagne de peur contre Saddam Hussein imagée de nuages en forme de champignon.

Début 2003, à la demande du Président Bush, elle aurait autorisé la NSA à mettre sur écoutes les téléphones des membres du Conseil de sécurité à l’ONU, surveiller leurs résidences, leurs bureaux et intercepter leurs courriels. Le tout en prévision du vote sur l’invasion de l’Iraq, qui a fait plus de 500,000 morts cette même année et qui continue à en faire une trentaine par jour en 2014.

En 2005, elle est nommée Secrétaire d’État et lors d’une entrevue à CNN elle fait la promotion des activités de surveillance sans mandat de la NSA.

Le 9 juin 2013, Edward Snowden offre à la planète entière une première révélation. Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, PalTalk, AOL, Skype, YouTube et Apple participent en connaissance de cause à l’opération PRISM de surveillance de la NSA. Le document indique que l’entreprise d’informatique en nuage Dropbox joindrait les rangs bientôt. (4)

Début avril 2014. La planète capote! Revenu Canada a fermé ses services en ligne. On a découvert une faille dans le programme de cryptage OpenSSL. Baptisée Bleedingheart, cette faille la NSA la connaissait depuis deux ans et l'utilisait à des fins d'espionnage. (5)

La poussière n’est pas retombée qu’on apprend que Condoleeza Rice se joint au conseil d’administration de Dropbox où elle prendra soin des droits des usagers explique Drew Houston, le président de la firme. Une tempête et une vaste campagne de boycottage s’amorcèrent sur le Net. (6)

Le 14 avril 2014, le réseau TVA révélait qu’Hydro-Québec avait octroyé le contrat du traitement des métadonnées de son infrastructure de compteurs à radiofréquences à C3 Energy, le partenaire obligé lorsqu'on mandate la firme Accenture comme maître d'œuvre. Patrice Lavoie, porte-parole d’Hydro-Québec affirme alors que l’entreprise américaine a été choisie par appel d’offres et qu’elle est «tenue d’avoir les mêmes normes de sécurité extrêmement élevées qu’Hydro a mises en place : données cryptées, aucune information confidentielle qui voyage avec les données de consommation... » (7) Aucune mention du rôle de Condoleeza, qui siège au CA de C3 Energy. (8)

Vous avez juste intérêt à garder vos bobettes propres, vous pensez? Vous n’êtes pas habilité-e à juger de ce qui est sale ou propre. Condoleeza si.




Note de Jean : Nous avons jusqu'au 15 juillet pour faire parvenir nos commentaires à 'Santé' Canada afin de dénoncer vertement leur intention de maintenir inchangée la norme meurtrière du Code 6. Ça ne changera sans doute rien à leur décision pré-établie, mais au moins le groupe Canadians For Safe Technology pourra compiler le nombre de lettres soumises et ça montrera que les Canadiens s'opposent aux manigances de cette agence délinquante au service des industriels de tous poils.

Subject: Health Canada's Public Consultation for Safety Code 6 Underway
From: Canadians For Safe Technology (info@c4st.org)
Date: 16 Jun 2014

Health Canada Public Consultation - Safety Code 6

Following the conflicted Safety Code 6 RSC report in April, Health Canada committed to the Canadian public to run a public consultation before finalizing the Safety Code 6 update anticipated to be released this coming fall. The deadline is July 15, 2014.

Health Canada - “Health Canada has previously committed to doing a public consultation. Advice from the RSC's Expert Panel, as well as comments received during the upcoming public consultation, will be considered in the development of the final revised version of Safety Code 6.”

This is the Canadian public's final chance to provide feedback to Health Canada regarding the process used to evaluate the science, as well as the research being ignored that clearly show harm to humans at levels well below current limits set by Safety Code 6.

C4ST is URGING Health Canada to follow international scientific best practices in the final review of this version of Safety Code 6, including full transparency as to how data was sought, selected, weighed and synthesized to reach their conclusions. In addition, there should be disclosure of corporate, financial and other potential conflict of interest for all panel members and for the Health Canada scientists involved in the revision. We will accept no less.

If history repeats, the next update of Safety Code 6 will be in 2019. Health Canada cannot continue its incomplete review process. Canadians continue to be exposed to wireless radiation with guidelines that have not seen any major revisions since first published in 1979, before cell phones were invented. 

We thank you for your continued support over the past 2 years. Your commitment, engagement and actions have resulted in many successes. We are now at a critical time in the review process with all efforts leading up to this point. We ask you to once again take action to support the work we are engaged in with Health Canada. Please send a direct submission to Minister Ambrose and Health Canada by clicking HERE.

Sincerely,
Frank Clegg
CEO - C4ST




Ceci va sans doute faire également l'affaire de nos valeureux Hydro-dictateurs...

Date: 17 Jun 2014
From: Steve Anderson (contact@openmedia.ca)
Subject: C'est inconceivable

C’est inconceivable. Le ministre de la Justice Peter MacKay tente de faire adopter un projet de loi qui donne l’immunité aux entreprises de télécommunications qui livrent sans mandat nos renseignements personnels à la police. Nous devons informer la population des dangers de ce projet de loi dès maintenant. - Visionnez cette vidéo virale percutante et partagez-la avec tous vos contacts sur Internet.

Le ministre de la Justice Peter MacKay tente présentement de dissimuler les traces d’espionnage en ligne du gouvernement en forçant l’adoption d’un projet de loi qui procure l’immunité aux entreprises de télécommunication qui partagent sans mandat vos renseignements personnels confidentiels.1

Ça signifie que si vous êtes victime de cybercriminels, de vol d’identité ou simplement visé à tort par la police parce que votre fournisseur Internet ou cellulaire a livré sans raison vos renseignements personnels:

1. Vous n’avez aucun droit de poursuite en dommages contre votre fournisseur
2. Vous pourriez ne jamais savoir si vos droits ont été transgressés.

Les parlementaires sont sur le point de rentrer dans leurs circonscriptions respectives et votre équipe d’OpenMedia.ca connaît un bon moyen d’amplifier vos voix en ce moment crucial.

Grâce aux dons de Canadiens et de Canadiennes comme vous, nous venons de lancer une vidéo virale percutante pour passer le message - visionnez-la et partage-la immédiatement avec tous vos contacts sur Internet: https://openmedia.ca/ViePrivee?src=156415

Le projet de loi infâme du ministre MacKay permettrait également à plusieurs instances d’utiliser les renseignements en provenance de votre fournisseur Internet afin de créer un profil détaillé à partir des sites Web que vous visitez et des personnes que vous fréquentez en ligne. Ce projet de loi est si terrible que même le candidat choisi par le gouvernement au poste de commissaire à la vie privée s’est élevé contre lui.2

Écoutez ça – le coût de cette activité d’invasion de la vie privée vous sera refilé sous forme de taxes et de frais de télécommunication.

Nous avons déjà défait l'espionnage en ligne et nous savons à quel point les vidéos virales peuvent être efficace pour attirer l'attention des décideurs. Nous avons besoin de votre aide - visionnez cette vidéo et partagez-la avec tous vos contacts.

Si ce message vous semble familier, c’est parce que le nouveau projet de loi C-13 pour l’espionnage en toute immunité présenté par le ministre MacKay est très semblable aux propositions d’espionnage en ligne déjà proposées par l’ancien ministre de la Sécurité publique Vic Toews3. Ce même projet de loi a été défait après que 150 000 personnes comme vous et moi avons décidé d’agir et de partager une vidéos virale avec nos concitoyens canadiens.

Nous devons nous défendre contre le projet de loi C-13 pour l’espionnage en toute immunité de Peter MacKay. Visionnez la vidéo pour en savoir plus et faites passer le message.

Merci de faire partie de cet effort,

Steve, David, et Josh, au nom de l’équipe d’OpenMedia.ca

P.S. Si vous croyez qu’il est déloyal d’accorder l’immunité aux entreprises de télécommunication qui livrent sans mandat nos renseignements personnels tout en limitant nos droits à la vie privée en vertu de la loi, songez à verser un don dès aujourd'hui afin d'appuyer nos efforts. Nous nous défendons de notre mieux et avons besoin de toute l'aide possible.


Notes

[1] The Privacy Threats in Bill C-13, Part One: Immunity for Personal Info Disclosures Without a Warrant. Source : Michael Geist

[2] Privacy watchdog calls on government to split ‘cyberbullying’ bill. Source : Toronto Star

[3] Does Canada’s Bill C-13 really tackle cyberbullying? Source : The Calgary Herald




Excellente lettre récemment adressée par M. Robert Longpré au chroniqueur Michel Girard du Journal de Montréal qui avait écrit le 19 avril dernier Les pénalités discriminatoires d’Hydro...

Bonjour Monsieur Girard,

Sachez que je lis régulièrement et avec intérêt vos chroniques financières. Généralement et sans flatterie, les sujets que vous abordez touchent les préoccupations concrètes des gens; vos chroniques sont pleines de bon sens et très utiles.

Votre analyse et vos commentaires dans la chronique parue dans le journal de samedi relativement aux pénalités discriminatoires imposées par H-Q. étaient vraiment , à mes yeux, à-propos et bien venues. Vous êtes le seul à ma connaissance à les avoir soulignées de manière aussi judicieuse. Merci et bravo! Aujourd'hui, je souhaite y réagir et ajouter ma voix à la vôtre devant cette injustice flagrante.

Comprenez, comme vous le décrivez si bien, que je suis un de ces clients «récalcitrants» qui a vu récemment s'ajouter à sa facture d'électricité des frais pour l'installation d'un compteur numérique (non-intelligent) auxquels s'additionnent des frais mensuels de relève du compteur.

Comme vous, je ne comprends pas pourquoi Hydro-Québec nous oblige à de tels frais et, comme vous, je m'en indigne. Or, je me sens tout à fait impuissant devant cette machine (pourrait-on la qualifier «d'arrogante»), qui a tout organisé tactiquement pour punir les «récalcitrants», a réussi à convaincre la Régie de l'énergie de ses droits de suprématie et, a travesti un droit de retrait proposé à ses clients en un choix forcé, c'est-à-dire en une contrainte financière obligeant tous les opposants à se plier aux velléités d'H-Q sinon...

J'avais écrit explicitement au président d'H-Q distribution mon refus formel d'installation d'un compteur émetteur de «radio-fréquences». J'ai écrit à l'ex-ministre Ouellette et à mon député de comté Monsieur Legault pour leur indiquer mon opposition et requérir leur support. Enfin, j'ai eu de nombreuses communications avec des représentants du service à la clientèle («spécialisés» i.e. formés pour répondre et argumenter «compteur intelligent») qui se faisaient véritablement un devoir de mettre de la pression sur moi pour que je cède à l'installation d'un compteur «intelligent». Malgré tous ces efforts, les menaces se sont avérées et mon compte d'électricité peut en témoigner: il y a eu des frais punitifs.

Monsieur Girard qu'est-ce que je peux faire devant une attitude que j'ose qualifier d'impudente, voire de désinvolte d'H-Q à notre égard?

1. Comment H-Q peut-elle justifier le coût de l'installation d'un compteur qui ne m'appartient pas (fait confirmé par un représentant du service à la clientèle: les compteurs appartiennent à H-Q et non aux abonnés)?

2. De quels droits H-Q peut-elle discriminer entre ses clients (les «pour», les «contre» et ceux, indirectement victimes de contraintes financières)? Qui donne tous ces droits à H-Q? Qui peut nous défendre devant une attitude s'apparentant à du mépris?

3. Pourquoi la Régie de l'énergie accepte-t-elle qu'H-Q. exige des frais de relève mensuels et n'offre pas à ses clients(es) des alternatives (par le moyen le plus pertinent) à la relève des compteurs (via un compte internet, via téléphone ou via courrier postal...)? Je peux confirmer que les représentants refusent de telles offres tout net et sèchement. C'est encore une souricière pour faire obtempérer les récalcitrants!

Monsieur Girard, j'apprécierais tellement vous relire répondant à mes questions. Ces questions, j'en suis convaincu, réunissent les préoccupations de beaucoup de vos lecteurs. Elles pourraient constituer une ligne de conduite pouvant ramener à la raison cet organisme gouvernemental qui se cache derrière la Régie de l'énergie pour justifier des actions contraires au respect, aux droits et à la volonté des abonnés d'H-Q.
J'attends une réponse de votre part. Je compte sur vous et vous en remercie à l'avance.
Veuillez accuser réception SVP.

Robert L. Longpré,
Citoyen de la Rive-Nord




Lettre adressée au Secrétariat de la Régie de l'énergie par Rose-Marie Hébert

De votre part j’ai reçu des accusés de réception de mes courriels.

Dans un précédent courriel, je vous ai soumis un problème et adressé quelques questions restées entières :

Nous venons de changer de parti gouvernant – en fait nous revenons à la gouvernance du parti qui a initié cette course à l’armement électromagnétique contre la population, c’est-à-dire le gouvernement Charest.

EXPOSÉ DU PROBLÈME : Dernièrement, je reçois avis qu'HQ va encore changer mon compteur relié pour un compteur “+ relié” et sans doute, comme l'a démontré "la Facture" se permettre de gonfler ma facture et en plus m'imposer des pénalités financières si je refuse de me faire plumer.

Q 1 - Quel règlement, ou article de loi considère que de conserver le compteur actuel (dans mon cas un Itron Centron de première génération déjà imposé sans mon consentement) est non valide et nous oblige à payer des pénalités annuelles de 206$ et de 98$ pour l’installation d’un compteur non communiquant ?

Q 2 – Depuis le règne Marois, Hydro-Québec a-t-elle installé chez le nouveau Premier ministre chez les membres de son caucus et de son parti cet outil miraculeux (pour le portefeuille de HQ et du gouvernement s’entend) – Les compteurs Centron Itron C1SR et Focus AX ?...

SQ 2 – L'édifice du parlement a-t-il été investi de cette merveille ?
SQ 2 – Les bâtiments de chaque multinationale, usine compagnie et pme en sont-ils maintenant dotés ?
SQ 2 – Les maisons des millionnaires et multi milliardaires en sont-elles équipés ou si on les a installés avec le pognon dans les abris fiscaux ? Ou pire encore, a-t-on persisté à les installer de force chez les gens de classe moyenne et chez les moins nantis et les plus démunis pour mieux les exploiter ?

Q 3 - Dernièrement, H Q prétendait qu’elle avait déjà installé les compteurs chez 60% de la population alors que nous savons que la population de plusieurs municipalités urbaines et rurales les ont contestées par voie de pétitions. Qui HQ essaie-t-elle de berner ? Continue-t-elle dans la fabrication du consentement?

Q 4 – Notre province est-elle en train de devenir un État totalitaire ? Pour la démocratie on repassera !

Q 5 - Hydro Québec aura-t-elle encore raison ? Sera-t-elle autorisée à nous abuser ?

SQ 5 - Vous ferez-vous complices de Hydro Québec ? Peut-on appeler cela de la collusion ?

Merci de porter attention à ma requête

Rose-Marie Hébert




Note de Jean : Une abonnée a attiré mon attention sur un document s'intitulant « Transparence, perception du risque et liberté de choix : au-delà des impacts sur la santé » (disponible au http://bit.ly/1hUcGEY) publié en 2012 par la Commission de l’éthique en science et en technologie. Je l'avais survolé rapidement lors de sa parution, mais cette fois j'ai pris le temps de le lire. Voici ce que j'en ai retenu...

On y constate effectivement un effort notable pour représenter honnêtement le point de vue des opposants, mais avec néanmoins un parti pris pour l'Establishment - nulle part on ne remet en question le code 6 ni ne mentionne la corruption de la recherche scientifique favorisant le statu quo. On y salit la réputation (encore une fois!) du Dr Carpenter et on cherche à mettre sur le dos d'une perception trop sensible du risque chez certains citoyens la controverse entourant les compteurs, et que les décideurs aurait donc dû éviter de « chercher à imposer des technologies sans avoir, au préalable, permis l’établissement d’un dialogue ouvert sur les vrais enjeux avec la population. »

Et on conclut : « Le déploiement « imposé » des compteurs intelligents, le manque de transparence au niveau de la circulation de l’information et les craintes suscitées par les radiofréquences émises par les compteurs ont probablement contribué à la mobilisation de différents citoyens et à la multiplication des groupes de pression au Québec. Des initiatives similaires existent ailleurs, dont plusieurs en Europe. »

.... sans vraiment envisager la possibilité que les craintes soient parfaitement fondées. On y véhicule l'habituel camouflage de la puissance des micro-ondes émises on ne donnant pas les valeurs réelles des pointes à un mètre de distance. On présente l'opposition comme étant sous l'emprise de peurs irrationnelles... « Le sentiment de peur qui circule parmi la population peut en pousser plusieurs à dépenser de gros sous pour s’acheter une tranquillité d’esprit. »

On ment carrément : « Aucune étude n’a pu établir de lien direct entre les radiofréquences et des problèmes de santé. »

On y parle de nous...

« Pollution électromagnétique
(aussi appelée smog électromagnétique ou électrosmog)

La pollution électromagnétique est la résultante de la multiplication des sources de champs électromagnétiques dans l’environnement, ce qui causerait, selon certains, un véritable smog ayant un impact sur les organismes vivants et donc, sur la santé humaine et l’environnement. Selon la coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique [cQLPE], cette forme de pollution aurait un impact sur l’immunité et la reproduction de la faune et de la flore. Abeilles, chauves-souris et oiseaux en développeraient une aversion les poussant à quitter les lieux où l’exposition aux radiofréquences est particulièrement élevée. Néanmoins, les effets environnementaux de la multiplication des champs électromagnétiques sont peu documentés, il est surtout question des impacts de cette forme de pollution sur la santé des citoyens. De telles affirmations n’ont donc pu être corroborées. »

.... mais pour ne retenir qu'une infime portion de ce qui est présenté sur le site, en prétendant qu'il s'agit d'affirmations non confirmées.

Bref, on y noie adroitement le poisson - encore une fois !

On y prête des intentions charitables à Hydro-Québec à l'égard des démunis, ce qui est drôlement farfelu, si les estimations d'économies par Hydro fait avec les compteurs s'avère irréalistes en bout de ligne et que les coûts sont bien pire qu'avec les compteurs électromécaniques et la relève manuelle (ce qui risque fort d'être le cas...)

« Toutefois, s’il advenait que le projet ne soit pas aussi rentable que prévu, la facture pourrait être confiée aux clients (par une augmentation des tarifs d’électricité) et ferait éventuellement peser un plus lourd fardeau sur les épaules des citoyens à revenus modestes. Toutefois, Hydro-Québec pourrait mettre en place des mesures d’atténuation de la facture en fonction du revenu afin d’éviter de pénaliser les moins nantis. »

On y prêche pieusement une vertu - la transparence - dont le gouvernement et Hydro - tous deux sous le contrôle discret de sociétés occultes élitistes - sont parfaitement incapables...

« Ainsi, au plan stratégique, il s’en dégage qu’en ayant un discours transparent et en permettant aux citoyens d’être des parties prenantes à la décision, les décideurs limitent les reproches en amont et en aval de la décision. »

On craint que les pauvres citoyens, mal informés et non consultés, deviennent des « victimes faciles pour le marketing anti-ondes ».

J'y relève un élément d'information que j'ignorais -- je n'ai jamais fait de recherche approfondies pour comprendre pourquoi l'opposition aux compteurs a été pratiquement inexistante en Ontario - ceci pourrait l'expliquer...

« En Ontario, Hydro One a commencé à installer des compteurs intelligents sur son territoire. La société doit remplacer 80 % de ses installations électriques d’ici à 2025 et elle a choisi des compteurs conçus par la firme Trillant de Granby et produits à St-Hubert par Varitron. Elle va bientôt intégrer la tarification en fonction de l’heure de consommation. Les nouveaux compteurs ontariens, contrairement aux compteurs québécois, comprennent une fonction permettant de limiter les émissions de radiofréquences (l’application peut être mise en dormance). »

Certains, dont l'ancienne ministre Martine Ouellet, ont aussi réclamé ici que le compteur de Varitron, pouvant être mis en dormance, soit utilisé au lieu de la technologie de Landis & Gyr (qui est contrôlé par Toshiba).

J'ai d'ailleurs bien aimé ce passage...

« La solution pour permettre un dénouement favorable à ce genre de situation passe nécessairement par une communication rapide, suffisante et adéquate du risque. Un compromis visant à limiter la quantité de radiofréquences émises en diminuant la fréquence de transmission des données pourrait aussi être envisagé. Par exemple, en Suède, les compteurs intelligents n’émettent pas continuellement : « The meter never initiates transmission by itself but answers when data is requested by the central system. The rest of the time, the meter is inactive and no data is transmitted. » De plus, les lectures sont requises une fois par mois pour les clients résidentiels. La lecture mensuelle implique toutefois la transmission d’un grand nombre de données à la fois. D’autres services publics collectent plutôt les données une fois par jour à minuit. Une telle façon de procéder mériterait sûrement d’être étudiée pour le Québec. Que ce soit une fréquence quotidienne, hebdomadaire, bimensuelle ou mensuelle, une réduction des RF de cet ordre contribuerait probablement à apaiser certaines craintes et à diminuer le taux d’opposition au projet d’implantation des compteurs, sans nuire au réseau de transmission et de gestion des données.

Une autre option consisterait à relier les compteurs au réseau de téléphonie ou de fibre optique (la compagnie Bell Canada est par ailleurs en train de déployer la fibre optique au Québec). Cette dernière permettrait de transmettre les relevés à la vitesse de la lumière, de façon fiable et bidirectionnelle, sans émission de radiofréquences. Toutefois, très peu d’analyses de coûts sont accessibles, d’autant que les soumissionnaires d’hydro-Québec se basaient tous sur des compteurs émettant des radiofréquences. Le Luxembourg, qui est aussi en phase de déploiement d’un réseau de fibre optique, évalue la possibilité d’utiliser ce réseau pour le comptage intelligent : »

Ça me semble tellement évident que ce serait une solution de compromis intelligente - mais imparfaite bien sûr du point de vue des personnes électrohypersensibles - que les compteurs n'émettent que 0.001% du temps, une fois par mois, au lieu d'en permanence. Et la CQLPE préconise le recours à la transmission filaire depuis plus de 2 ans dans sa Proposition de solutions acceptables : http://www.cqlpe.ca/SolutionsAcceptables.htm

Quant à leur conclusion...

« De plus, il importe de répéter que, dans l’état actuel des connaissances, rien ne permet de conclure à un quelconque impact négatif des compteurs émetteurs de radiofréquences sur la santé publique. Il y a toutefois des impacts très négatifs à mal gérer des situations semblables. La résistance sociale est causée par l’anxiété qui, elle-même, est causée par la mauvaise circulation de l’information vers la société civile et l’absence de sentiment de contrôle de cette dernière. cette résistance, qui prend de l’ampleur dans la population, par le biais des différents médias, démontre l’urgence de modifier et d’améliorer les canaux de communi- cation afin de faire preuve d’une plus grande transparence. En somme, la commission réitère que les valeurs de transparence, de participation citoyenne, d’équité, de bonne gouvernance et de liberté de choix devraient être mises à l’avant- plan. »

.... elle comporte du bon, mais est à côté de la plaque dans sa principale conclusion que « rien ne permet de conclure à un quelconque impact négatif des compteurs émetteurs de radiofréquences sur la santé publique. » Une simple lecture de http://jegardemoncompteur.com/problemesante.html le démontre.

Ils ont néanmoins à la fin un intéressant tableau comparatif des normes recommandées dans plusieurs pays - je le mets en attachement pour les quelques personnes en copie invisible de cette réponse et leur recommande de télécharger le document complet Transparence, perception du risque et liberté de choix - Au-delà des impacts sur la santé (10 déc 2012) au http://bit.ly/1hUcGEY




Révélations troublantes d'un policier lanceur d'alerte

Un policier (SQ) brise l'omerta concernant la corruption policière et politique en général
http://youtu.be/TpuH9E5Ody4

« Nous sommes de plus en plus nombreux à être conscients de ça, mais je ne suis pas certaine que cette vidéo paraisse suffisamment crédible pour éveiller la population de l'hypnose sociale programmée ! Tous manipulés (par quelques grands riches de ce monde), gouvernement et médias inclus, dominés par le lobbyisme des industries de la surconsommation (à l'image de Microsoft et IBM, entre autres, cités dans un article du Devoir de ce matin) avec pour unique motivation leurs croissance économique, sans respect pour la vie, avec une population qui s'appauvrit de plus en plus... Que l'on essouffle et que l'on épuise (comme la terre) pendant qu'ils jouent à s'enrichir... et à dominer le monde. »

– Martine




Tiré de http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20140619.AFP0023/ondes-robin-des-toits-deplore-le-renvoi-de-l-examen-du-texte-au-senat.html

Ondes: Robin des toits déplore le renvoi de l'examen du texte au Sénat' - Le Nouvel Observateur

Paris, 19 juin 2014 (AFP) - Robin des toits a déploré jeudi le renvoi de l'examen au Sénat de la proposition de loi pour mieux encadrer l'exposition aux ondes électromagnétiques, estimant qu'il "est très difficile de légiférer sur le sujet".

"La séance de mardi soir a été suspendue en plein débat sur l'article 1 du texte", a indiqué Etienne Cendrier, porte-parole de l'association. "Maintenant, il faut que le texte soit réinscrit à l'ordre du jour du Sénat - au mieux en octobre, et ça n'est même pas sûr", a-t-il ajouté.

"Après avoir été bloquée à l'Assemblée Nationale, la proposition de loi est maintenant bloquée au Sénat", déplore l'association qui milite pour une réduction de l'exposition aux ondes.

Le texte, que devaient examiner les sénateurs, avait été adopté en janvier à l'Assemblée nationale à l'issue d'un parcours chaotique.

Une première proposition de loi portée par les écologistes en 2013 avait finalement été renvoyée en commission à l'issue d'un vote des socialistes. Début 2014, une nouvelle mouture du texte a été adoptée par les députés qui ont préféré le principe de "sobriété" dans l'exposition aux ondes des téléphones portables, boîtiers wifi et antennes relais au "principe de précaution".

La proposition de loi interdit aussi la publicité pour les tablettes pour les moins de 14 ans, comme c'est déjà le cas pour les téléphones portables, ainsi que la publicité pour les téléphones portables vendus sans oreillettes.

Elle interdit l'installation de boîtiers wifi dans les crèches et garderies, mais pas dans les écoles maternelles comme le souhaitaient les écologistes.

Le texte demande aussi au gouvernement un rapport sur l'électrohypersensibilité qui touche les personnes souffrant d'intolérance aux champs électromagnétiques. L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) doit remettre d'ici la fin de l'année un rapport à ce sujet.

Lors de l'adoption du texte, les associations avaient déploré la disparition de certaines dispositions, comme l'obligation de concertation entre les maires et les opérateurs lors d'installations de nouvelles antennes, mais avaient salué "une étape symbolique pour la reconnaissance de l'électrohypersensibilité".

La limitation de l'exposition aux ondes électromagnétiques est fortement combattue par les opérateurs télécoms, qui arguent d'une absence de preuves de leur nocivité.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé les ondes dans la catégorie "cancérigène possible" en raison d'études évoquant une possible augmentation du risque de tumeur cérébrale pour des utilisateurs intensifs (à partir de 30 minutes quotidiennes).

L'Agence nationale de sécurité sanitaire a, dans son dernier rapport, préconisé de "limiter les expositions de la population", en particulier via les téléphones portables, la principale source d'exposition. L'Agence a aussi recommandé que les niveaux d'exposition soient mieux évalués.




UNE AUTRE SOLUTION QUASI MIRACULEUSE SEMBLERAIT EXISTER POUR LES PERSONNES ÉLECTROSENSIBLES, L'ELECTRODOT - La façon dont ça marche est «expliquée» ICI : "energyDOTs are activated using Programmed Harmonic Interface Technology. The principle is similar to that used in homeopathic medicine or other vibrational remedies, where an energy signature is stored in a solid substance. Each energyDOT is programmed with naturally occurring bio-energetic informational signatures according to its purpose and designed to counteract the harmful effects of man-made EMF and to enhance the natural energy in the body's biofield. The powerful subtle resonance generated by energyDOTs fine-tunes man-made EMF to a natural harmonic by a process known as the "principal of entrainment" – an energyDOTs acts like a tuning fork on electromagnetic fields in its immediate environment. The human body's electrical sensors recognize the re-tuned emissions as being in harmony with its natural healthy state. The body no longer needs to react defensively to emissions from the "harmonized" device and electro-stress is relieved. As a bonus, the bio-resonant program of the energyDOTs has been shown to have a harmonizing effect on the electrical activity of the cells, strengthening the body's resistance to electro-pollution. energyDOTs are ultra-slim 17 mm "peel-and-stick on" magnetic discs. They can be applied to any suitable object: an electroDOT could go on a mobile phone, laptop or cordless landline; a bioDOT goes ideally on a personal object which is with you all the time such as a watch or a pendant; a wi-fiDOT goes on a wi-fi router."

Note de Jean : Bien sûr il faudrait d'abord que des personnes électrosensibles l'essaient ici au Québec et nous confirment l'authenticité des affirmations faites ci-dessus avant d'y croire vraiment, mais il n'est pas impossible que ça fonctionne. D'une part, on ne doit pas sous-estimer le potentiel d'une découverte uniquement parce que c'est nouveau et carrément en dehors du cadre de ce que la science officielle reconnaît comme valide, et d'autre part, le fameux effet placebo - le pouvoir de nos croyances - joue sans doute un rôle aussi dans les résultats annoncés. Je vous tiens au courant dès que j'ai des feedbacks de personnes EHS fiables d'ici ayant obtenu de bons résultats – ou non – avec cet électrodot.

From: André Fauteux (andre@maisonsaine.ca)
Date: 12 Jun 2014
Subject: Comment Elizabeth Plourde PhD est devenue électrosensible à cause de son compteur intelligent

De : Elizabeth Plourde (elizabeth@newvoice.net) Date : 11 juin 2014

Auteure des livres EMF Freedom - Solutions for the 21st Century Pollution et Sunscreens - Biohazard Treat as Hazardous Waste

Please go to our Website: http://www.emffreedom.com

We have the harmonizing electroDOT® that got me back to the world of the living when I got knocked down by the smart meters in my neighborhood. They make the energy field around you stronger and stronger.  At 2 days felt better, at 1 1/2 weeks could use a computer again, 2 months felt very strong, and 6 months even stronger, and then at a year I became symptom free even being around massive radiation. I had forgotten until I read my story in the book we sent you that I still had bloody skin eruptions at the medical library, or at my huge work-out gym that has hundreds of people all with cell phones. The dots on the cell phones changes the radiation to being compatible with our energy.  We found dots that act as blockers, filters, or absorbers do not work.

The reason we are getting so many consults is that we are helping people feel better rapidly.

Elizabeth Plourde, Ph.D.
NAMS Certified Menopause Practitioner
New Voice for Health
elizabeth@newvoice.net
949-551-3397
http://www.emffreedom.com/
http://www.sunscreensbiohazard.com/

Extrait de son livre EMF Freedom

The meters started being installed at the beginning of the week and by Thursday night an itchy rash developed around my ankle. Having had a long standing appointment with a doctor the following week, I thought she could determine what was causing it and tell me what to do for it. By the time I saw her the following Thursday, the rash was up my calf and covered half of my thigh. She stated it was not scabies and recommended herbs that help reduce skin inflammation.

Two weeks later, the rash was solid over my legs, arms, stomach and back. The itching was so intense, with nothing able to relieve it, there was no way to sleep. I felt like I was undergoing torture. I saw my primary care doctor, who stated it was probably scabies. When I said I had not been exposed to them, she prescribed cortisone cream and pills. This did not stop the spreading or the itching, so I was referred to a dermatologist who also stated it had to be scabies and prescribed scabies medication to be used over my total body.

Knowing it was not scabies, I chose not to use it. After several more weeks of being awake itching all night, I could not stand it anymore and went to a doctor who had helped me in the past. He thought it was a recurrence of the skin parasite schistosomiasis I had been infected with 30 years earlier. I underwent his schistosomiasis cleansing. After still being awake itching all night, I became desperate and utilized the scabies therapy 3 times, because the standard of applying it 2 times did not help. Still, nothing worked! I was given referrals to both an allergist (the answer: it was not contact dermatitis) and then to an infectious disease doctor (the answer: it had to be scabies). Finally, I was referred to one of the most highly regarded dermatologist in the area. His answer was to prescribe ultraviolet (UV) therapy treatments, stating that UV reduces skin inflammation.

By now, I could not use a cell phone or a computer due to itching, bloody sores breaking out up my arm and legs within minutes of using either device. My skin spontaneously started bleeding when I was exposed to any EMF radiation. It bled so profusely, many of my clothes and sheets were destroyed due to staining. Being a researcher and author, not being able to be around computers or cell phones meant I could no longer work. It was Christmastime and since some of the doctors were still convinced it was scabies, I could not go anywhere or be with my young grandchildren for fear of the possibility of infecting others.

Finally, I looked again at all the health complaints from Northern California. Just searching on the word “rash” I was astonished at how many people had written about their problems with skin rashes that began after the installation of their SMART meters. Additionally during this time, I realized that if I was near people who were transmitting on the new more powerful 3G and 4G phones, I felt like slender sharp needles were going into my ankles, feet, thighs, or mid-back. When 3–4 feet away from the SMART meters that were installed in my area, the same feeling of needles penetrating my feet and legs would occur. With all these new symptoms, it became obvious they were the result of the new EMF smog that was blanketing our neighborhood and community from the newly installed SMART meters, as this was the only thing that was different in my environment. Now that the source of the problem had been identified, it was much easier to find solutions.

My first discovery was that grounding to the earth’s energy helps offset electromagnetic radiation, so I started going to the ocean and laying on the sand or on the ground for an hour or two a day. Next we brought in a biological building inspector who helped identify where the EMF exposures were excessive throughout our home and office. Making the changes he recommended and turning the electricity off at night to the back part of our house where we sleep, along with consistent grounding at the beach, my symptoms gradually subsided.

Today, utilizing a sheet that grounds our bed and a pad that grounds my feet when working on the computer, as well as employing energy optimizers for my body, cell phone, and electronic devices, I am finally rash free. These techniques have allowed me to reenter society and to be able to work again. However, when I am unable to avoid being around a large crowd of people who are all using their cell phones, my skin itches for several hours afterwards. Also if I spend time working in rooms with banks of computers as well as Wi-Fi (e.g., medical library) without adequate antioxidants, I develop a slight rash on my mouse arm. It is important to remember that just because we can use grounding pads and energy harmonizing devices to feel more comfortable, it does not mean the harm has been eliminated. The best thing for everyone is to combine as many ways to protect themselves and eliminate or reduce as much EMF radiation as possible, because its effects are cumulative and delayed.




Crèmes solaires - danger mortel!

Tiré de http://www.amazon.com/Sunscreens-Biohazard-Treat-Hazardous-Waste/dp/0966173589/

Sunscreens - Biohazard: Treat As Hazardous Waste

by Elizabeth Plourde

This book brings together the latest medical research confirming what the author has found to be the truth about sunscreens. As a biological and Clinical Laboratory Scientist, she has been able to search the literature to uncover what the sunscreen manufactures do not want you to know about the chemicals used to make their products.

Commentaire d'une lectrice...

This book is a must-read for anyone who has been slathering their children in sunscreen on a regular basis, thinking that they are protecting them from skin cancer. The clear take-away message from the book is that our well-intentioned efforts to develop a chemical cocktail that would provide protection from skin cancer have soundly back-fired. Dr. Plourde first shows that sunscreens have not succeeded in protecting us from skin cancer. Despite the aggressive campaigns and the steady rise in the usage of sunscreens of ever-increasing SPF levels, the incidence of skin cancer has steadily risen over the last thirty years. She goes on to talk about how sunscreen has impacted the environment -- she points to the research literature to show evidence of extensive damage to algae, which are the base of the food chain in the ocean, and then subsequently to the fish and the coral in the sea as well. She takes the reader on a fascinating journey through the details of efforts to improve sunscreens by adding more and more chemicals, to block not just UVB but also UVA; to block not just UV but also infrared. She suggests that new products may be rushed to market before they have been properly tested, and we all become guinea pigs when we use them. She also has a chapter pointing out the importance of vitamin D3 to health, and the consequences of widespread vitamin D3 deficiency attributable to over-use of sunscreen. With over 500 references, the author's arguments are solidly backed up by the research literature, and anyone who wants to know more on any topic can simply look up those references. This book is a tour de force, and I hope it will help us become aware of the possible unexpected consequences of thinking we can develop chemicals that will protect us from cancer better than the natural methods that have evolved in the skin.

Editorial Reviews

A must read for anyone who puts sunscreen oils or blocks on their body. Dr. Plourde exposes the hazards of these biochemicals with an enormous amount of literature and documentation to back it up. As she says, there are no safe sunscreens. --Stephen T. Sinatra, M.D., F.A.C.C. Co-Author of Earthing

– Stephen T. Sinatra, M.D., F.A.C.C. Co-Author of Earthing

Be wary of plastering yourself with sunscreen: not only may it be ineffective in filtering our UVA and UVB rays, it may be carcinogenic and also casue irreparable damage to aquatic environments. Medical researcher and clinical laboratory scientist Elizabeth Plourde, PhD, has over 25 years' experience in medical research including in cancer, genetics and endocrinology. In Sunscreens - Biohazard, inspired bya trip to sun soaked Hawaii and her reaction to bleached corals, she brings her scientific knowledge to bear on just how disruptive the chemicals in sunscreens really are. Many sunscreens now incorporate nanoparticle forms of the metallic zinc oxide and titanium dioxide as surface screens, yet the particulates allow for the absorption of even more UVA rays and also present a real danger to aquatic creatures by disrupting the entire local ecology.
It is alarming that rates of various types of skin cancer are on the rise, despite education campaigns and the vastly increased uptake of sunscreen preparations. The endocrine-disrupting chemicals that make up these sunscreens can play havoc with cell division and cause cancer, chronic illnesses, autism and other neurological problems. Not only that, they can prevent the uptake of vitamin D, which is essential to our health and is best absorbed through sunscreen-free sunlight exposure in short bursts at the right time of day.
Dr. Plourde is to be applauded for her important book that regards sunscreens as hazardous waste.

– Nexus Magazine Dec 2011 - Jan 2012 Issue


This book is a must-read for anyone who has been slathering their children in sunscreen on a regular basis, thinking that they are protecting them from skin cancer. The clear take-away message from the book is that our well-intentioned efforts to develop a chemical cocktail that would provide protection from skin cancer have soundly back-fired. Dr. Plourde first shows that sunscreens have not succeeded in protecting us from skin cancer. Despite the aggressive campaigns and the steady rise in the usage of sunscreens of ever-increasing SPF levels, the incidence of skin cancer has steadily risen over the last thirty years. She goes on to talk about how sunscreen has impacted the environment -- she points to the research literature to show evidence of extensive damage to algae, which are the base of the food chain in the ocean, and then subsequently to the fish and the coral in the sea as well. She takes the reader on a fascinating journey through the details of efforts to improve sunscreens by adding more and more chemicals, to block not just UVB but also UVA; to block not just UV but also infrared. She suggests that new products may be rushed to market before they have been properly tested, and we all become guinea pigs when we use them. She also has a chapter pointing out the importance of vitamin D3 to health, and the consequences of widespread vitamin D3 deficiency attributable to over-use of sunscreen. With over 500 references, the author's arguments are solidly backed up by the research literature, and anyone who wants to know more on any topic can simply look up those references. This book is a tour de force, and I hope it will help us become aware of the possible unexpected consequences of thinking we can develop chemicals that will protect us from cancer better than the natural methods that have evolved in the skin.

– Stephanie Seneff, Ph.D. MIT Researcher

About the Author

Dr. Plourde is a licensed Clinical Laboratory Scientist (C.L.S.) with degrees in both Biological Science and Psychology. This training in the fields of both medicine and psychology is augmented by invaluable experience gained while working with cutting-edge medical laboratories specializing in the cancer and DNA research. She is using this expertise to focus her attention on the hazards of sunscreens and how they are impacting our children and fish in our lakes and rivers, as well as the coral reefs and plankton in our oceans. Her information brings to light what has been clearly proven in studies for decades regarding the harm sunscreen chemicals cause. Action needs to be taken quickly to prevent any more detrimental effects caused by unrestricted distribution of sunscreens containing chemicals that do more harm than good. Her well rounded education and professional expertise has resulted in appearances on ABC's 20/20, Berman & Berman: For Women Only on the Health Channel, Good Morning America, George Noory's Coast to Coast AM, The Gary Null Show, and numerous television network news and radio programs across the country.




COMME DES RAPACES FONDANT SUR LEUR PROIE...

Microsoft et IBM à l’assaut de la «ville intelligente» (12 juin 2014)
http://www.ledevoir.com/politique/quebec/410728/microsoft-et-ibm-a-l-assaut-de-la-ville-intelligente
Leurs lobbyistes affluent auprès des municipalités, ministères et organismes publics du Québec La firme américaine MarketsandMarkets estime que les villes intelligentes vont représenter un marché évalué à 654 milliards de dollars cette année. Il devrait doubler d’ici 2019 pour atteindre le chiffre mirobolant de 1266 milliards de dollars.(...) Le concept de « ville intelligente » mis de l’avant par Montréal et d’autres administrations québécoises suscite la convoitise des géants IBM et Microsoft, qui ont déployé une trentaine de lobbyistes pour promouvoir leurs « solutions informatiques » aux élus et fonctionnaires de l’appareil gouvernemental, a constaté Le Devoir. Ces multinationales comptent tirer profit de cette mode de la gouvernance numérique au Québec en plaçant dans les municipalités, ministères et organismes publics les produits informatiques et infrastructures imaginées pour répondre à ce besoin naissant de gestion par l’analyse et la collecte de données numériques. Les deux géants de l’informatique ont inscrit à eux seuls trois fois plus de lobbyistes que l’équipe défendant les intérêts de SNC-Lavalin et 30 fois plus que ce dont dispose l’Association des entrepreneurs pétroliers du Québec pour faire avancer leur cause au sein de l’administration publique. CLIP




Trafiquer avec l’apartheid
http://www.nonviolence.ca/content/view/379/170/
Très peu de gens questionnent le sérieux du droit de vote dans les démocraties nord américaines. Pourtant, ce n’est qu’un forum d’expression politique passager, bref et quand même assez indirect. Une fois le député élu sur des phrases qui ne verront la majeure partie du temps, jamais d’application; il a le mandat de décider à notre place pour quelques années.

Le vote n’a que peu d’impact sur les institutions qui nous entourent, qui sont pour la majorité à caractère économique. Dans le système nord américain basé sur l’équilibre de l’offre et la demande, la demande monétaire du consommateur est le feu vert à la production, par le fait même à l’offre. Le consommateur est donc ce pilier de la charpente économique. Il est le plus souvent influencé par la publicité, aveuglé par l’ignorance ou trompé par l’emballage du produit : mais il reste quand même tout à fait libre de prendre le produit ou de le laisser sur les tablettes. Compte tenu du caractère économique de notre mode de vie « consumériste », serions-nous justifiés de considérer la consommation comme un geste politique direct ? Sortir 25,00$ pour payer un lainage d’origine sud-africaine ou des souliers de la compagnie Bata au lieu d’innombrables autres produits est un geste politique sérieux. Un geste de tous les jours avec des implications internationales graves.

Nous dépensons tous les jours pour acheter des objets de tous les genres, en ayant absolument aucune idée de leur provenance, de leur mode de production et des conditions dans lesquelles ils sont produits. Est-ce qu’il existe un plus grand gage d’amour que le don d’une alliance en diamants 14 carats (1449,00$) à sa fiancée, quelques mois avant le mariage? Certainement, surtout le jour où on apprend que cette pratique a été créée de toute pièce par De Beers Consolidated Mines Ltd d’Afrique du Sud, à qui appartient le marché mondial du diamant. Les travailleurs noirs des mines de M. Harry Oppenheimer sont payés six fois moins que les Blancs. Ils sont affectés aux tâches les plus dangereuses. On compte dix accidents mortels par jour dans les mines sud-africaines qui emploient 9.5% de la population active du pays. On les case dans les « Hôtels pour célibataires » où ils sont logés par dizaines dans une seule pièce. Ils vivent dans des conditions insalubres et sont éloignés de leur famille pour huit à dix mois par année.

Ce merveilleux gage d’amour se transforme en complicité avec des crimes contre l’humanité. La justice vous condamne de négligence criminelle si vous plaidez l’ignorance. Pourquoi la sentence serait-elle différente face à des Sud-Africains? En réalité, si une puissante cour internationale existait, nous serions tous déclarés coupables de complicité aux : meurtres, pratiques esclavagistes, racisme violent, tortures et autres crimes commis outre-mer; par notre simple contribution monétaire désintéressée. Les infrastructures économiques et politiques sont simplement les bourreaux, ceux qui sont chargés des jobs sales pour satisfaire les besoins illimités des consommateurs. CLIP -

Lire la suite au http://www.nonviolence.ca/content/view/379/170/ – À noter cet article date de 1986, mais son propos est certainement toujours d'actualité ailleurs dans le monde même si les conditions des mineurs sud-africains se sont sûrement améliorées depuis cette époque...

Pour découvrir d'autres textes plus récents, voir http://nonviolence.ca/

La lecture de « La désobéissance au Québec - Des jalons de résistance civile et d’action citoyenne radicale pacifique », écrit dans la foulée du « printemps érable », pourrait s'avérer utile, voire inspirante dans le contexte de notre lutte contre l'envahissement des compteurs cancérogènes qui nous empoisonnent l'existence. Comme l"illustre bien la conclusion suivante de cet article, vous y constaterez que la désobéissance civile est une pratique établie de longue date au Québec et qu'elle est indissociable des progrès sociaux accomplis grâce aux efforts d'innombrables citoyens militant pour diverses causes.

« Ce rapide survol de nombreux jalons de l’action radicale pacifique des divers mouvements québécois nous donne véritablement un contexte dans lequel se situe l’action actuelle des mouvements étudiants. La lutte populaire par des moyens pacifique est profondément ancrée dans l’histoire de la province et dans la tradition communautaire québécoise. Ce qui saute aussi aux yeux, c’est que cette longue tradition est profondément méconnue et nécessite des recherches.

On a souvent l’impression que certains groupes, ou certaines factions militantes ne saisissent pas la réalité, le fait qu’une majorité des gestes populaires qui ont été à l’origine d’avancées importante dans la social-démocratie québécoise se sont matérialisée par une action radicale, un engagement ferme et systématique, mais pacifique gagnant ainsi l’appui de la population.

Le défi majeur de l'action militante reste toujours de maintenir le lien avec la réalité du terrain et des groupes. Il faut bien que les moyens de l'action militante favorisent la mobilisation des victimes et permette au plus grand nombre de passer à l'action. Il s’agit de faire en sorte que l’action sociale débouche sur un véritable mouvement de masse, et de changement au bénéfice du bien commun. 

Le pouvoir doit pencher du côté de la population pour obtenir des gains, même dans un contexte de lutte sociale radicale. »




Si la démocratie existait réellement au Québec, il y aurait eu un référendum et on ne nous aurait jamais imposé les comptueurs abêtissants...

From: Armand Pouliot (p.armand@sympatico.ca)
Subject: Le grand réveil démocratique
Date: 15 Jun 2014

Bonjour à tous et à toutes,

Si vous n’avez pas en main le nouvel ouvrage de Roméo Bouchard « Constituer le Québec : pistes de solution pour une véritable démocratie », je vous invite à vous le procurer dès maintenant en librairie. Le magnifique ouvrage de Roméo Bouchard porte sur la constituante citoyenne afin d’instaurer un nouveau paradigme en politique en relation avec l’intercommunalité pour changer les rapports de domination-soumission de cette démocratie que les riches nous ont confisquée depuis plusieurs siècles. Constituer le Québec de demain sera un enjeu majeur si nous voulons survivre comme individu et comme société et il appartient dès lors à notre jeunesse de participer en grand nombre aux ateliers constituants qui seront mis de l’avant dans les mois à venir afin que soit convoquée le plus rapidement possible par tirage au sort cette Assemblée Constituante, non partisane et sans allégeance politique dont l’objectif principal sera d’instituer et d’instaurer la démocratie au Québec.

Plusieurs pays comme la Bolivie, la Suisse, l’Islande l’ont convoquée et le Québec ne peut plus se permettre de vivre en mode de dictature où seuls les riches bénéficient d’un support démocratique fait sur mesure et strictement réservé à leur image. Nous devons mettre un terme aux paradis fiscaux et à la corruption sans plus tarder. Réformer le système électoral actuel, absurde et dépassé. Nous devons mettre le cap sur la démocratie directe, sur l’assemblée constituante et écrire notre Constitution. Elle doit être écrite par le peuple et pour le peuple.

Les citoyens et citoyennes du Québec doivent maintenant participer aux grandes décisions économiques, aux grands enjeux politiques et doivent décider eux-mêmes de leur avenir économique. Ce n’est plus aux riches et ni aux partis politiques de le faire pour nous. N’oublions jamais que les élus doivent devenir nos serviteurs démocratiques et non pas nos bourreaux antidémocratiques comme ça toujours été le cas.

Nous avons besoin aussi d’un nouveau mode de scrutin…

Les aberration de notre mode de scrutin actuel à Infoman
http://www.youtube.com/watch?v=7k1aRO6OtI4&feature=youtu.be

85% des pays industrialisés utilisent un mode de scrutin à finalité proportionnelle. Pourquoi pas nous?

Le Mouvement pour une démocratie nouvelle (MDN) est un mouvement citoyen non partisan. Fondé en 1999, il concentre ses efforts sur l’obtention d’un nouveau mode de scrutin pour élire les membres de l’Assemblée nationale au Québec, qui fera en sorte que chaque vote compte et que le résultat du scrutin reflète fidèlement l'appui populaire : http://meilleuredemocratie.com/

ET tiré de http://www.lautjournal.info

Les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse : Couillard, Leitao, Coiteux et Legault - par Pierre Dubuc
http://lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=5425
Difficile de trouver un groupe de personnes plus inféodé aux marchés financiers, au lobby pétrolier et au gouvernement fédéral.




Date: 17 Jun 2014
Subject: 100 jours pour tout changer
From: "Emma Ruby-Sachs - Avaaz" (avaaz@avaaz.org)

Chères amies, chers amis,

La dernière glaciation s'est produite en 6 mois. Il a suffit de 6 mois à la planète pour qu'une légion de blocs de glace gros comme des immeubles traverse l'Europe et les États-Unis. Nous avons franchi un point de non-retour: l'équilibre de notre climat a été complètement bouleversé, menaçant même la vie sur Terre -- et trois autres points de non-retour sont à deux doigts de se produire.

Comme dirait un éminent scientifique de la NASA, il est temps de dire 'oh merde'... et la seule riposte à la hauteur passe par une journée de mobilisations sans précédent. C'est la première étape cruciale pour changer le futur qui nous attend.

Un accord de bon sens pour mettre fin aux énergies sales peut encore nous sauver. L'ONU a convoqué à ce titre tous les dirigeants mondiaux en urgence pour parler du climat dans un peu plus de 100 jours – si nous les accueillons le 21 septembre avec la plus grande mobilisation sur le climat de l'Histoire, nous pouvons mettre fin au règne de l'industrie du charbon, du pétrole et de toutes les multinationales qui empêchent même les meilleurs politiciens d'agir positivement.

C'est un projet colossal mais nous ne pouvons pas en faire l'économie. Si nous joignons nos forces, chaque action individuelle contribuera à créer un mouvement fort de millions de participants qui submergera toute opposition. Il donnera à nos dirigeants la meilleure des raisons de se libérer de toutes les influences pour construire un futur propre, vert et plein d'espérance. Cliquez ici pour participer à notre mobilisation mondiale:

https://secure.avaaz.org/fr/join_to_change_everything/

Lors de ces points de basculement, le changement climatique se nourrit de lui-même et accélère rapidement, avec des conséquences catastrophiques. Actuellement, le méthane, un gaz 25 fois pire que le dioxyde de carbone, est emprisonné sous la glace. Mais comme la glace fond, le gaz s'échappe, entraînant la fonte de toujours plus de glace. Chaque fonte nous prive d'un bouclier de glace réfléchissante indispensable pour maintenir les températures de notre planète. En plus, l'afflux de méthane et la disparition de la glace entraînent un réchauffement toujours plus important, et une spirale infernale s'enclenche. Et c'est juste un exemple... C'est pourquoi les scientifiques nous disent et nous répètent qu'il faut agir sans attendre.

Nous savons ce qu'il faudrait faire pour ne pas sombrer dans un monde où ces points de basculement nous détruiraient. Cela requiert une coopération au niveau mondial à un point jamais atteint, et notre mouvement de 36 millions de membres a tout le pouvoir citoyen nécessaire pour forcer les dirigeants de chaque pays à agir. Il y a quelques jours à peine, les États-Unis et la Chine ont annoncé des réformes sans précédent de réduction de la pollution dans leur pays respectif – les choses commencent à bouger et dans un peu plus de 100 jours, nous pourrions écrire l'Histoire.

Un nombre record de manifestants est toujours une démonstration de force en terme d'organisation, mais il n'existe souvent pas de meilleure manière de faire bouger les lignes – de la lutte anti-Apartheid en Afrique du Sud au mouvement pour les droits civiques aux États-Unis, la manifestation a parfois été la seule manière d'agir. Voici venue l'heure d'utiliser ce pouvoir pour la cause la plus importante de notre époque: notre survie et un futur prospère pour nos familles, leurs familles et les générations à venir. Cliquez ci-dessous pour participer:

https://secure.avaaz.org/fr/join_to_change_everything/

Nous savons que nous pouvons le faire… et faire les choses en grand. Lorsque notre communauté ne comptait que 3 millions de membres, nous avions organisé 3000 actions le même jour pour protéger notre planète. Aujourd’hui, nous sommes 36 millions, dix fois plus! Imaginez ce que nous pouvons accomplir maintenant…

Avec un immense espoir pour l’avenir,

Emma, Iain, Lisa, Ricken, Alice, Emily, Uilleam et tout le reste de l’équipe d’Avaaz


POUR EN SAVOIR PLUS

La fonte des glaciers de l’Antarctique Ouest a atteint un point de non-retour (Le Monde)

Une invitation à l'action contre le changement climatique (Rolling Stone, en anglais)

Changement climatique: le rapport alarmant de la Maison Blanche (Le Nouvel Observateur)

Plus gros pollueur au monde, la Chine pourrait fixer un plafond à ses rejets de CO2 (Le Monde)

Obama s’attaque aux émissions des centrales thermiques (Les Échos)

Les grandes étapes d’ici Paris 2015 (Site du Ministère du développement durable)





Note de Jean : Si vous entreteniez la moindre illusion sur le niveau de décadence quasi diabolique d'une partie de la classe dirigeante planétaire, ce qui suit va vous les faire perdre à tout jamais. Et croyez bien que ce qui est décrit ci-après n'est que la pointe de l'iceberg et que cela se poursuit toujours aujourd'hui - mais sous une forme moins violente physiquement mais tout aussi révoltante... Toutefois, les choses sont en train de changer profondément depuis plusieurs années en réponse à la poussée transformatrice de la Lumière (les forces du Bien dans l'univers) et le fait que ce qui suit est sorti au grand jour en est un des nombreux signes. Un ami, ancien interprète des présidents américains, a exploré ce sujet à fond et en témoigne dans la vidéo suivante: Fred Burks MIND CONTROL (où il parle de Cathy O'Brien). Il le fait d'une manière équilibrée et finalement encourageante pour l'avenir et «empowerante». Pour approfondir le sujet, écouter aussi Fred Burks: UFOs, Mind Control, and The Awakening - Son site http://www.wanttoknow.info/ contient une masse énorme d'infos sur de nombreux sujets cachés au grand public, dont CIA Mind Control Experiments: Declassified Documents Reveal Sex Abuse, More

From: Armand Pouliot (p.armand@sympatico.ca)
Subject: Livre : L'Amérique en pleine TransE-Formation - Cathy O'Brien
Date: 17 Jun 2014

Livre : L'Amérique en pleine TransE-Formation - Cathy O'Brien (Un livre qu’on attendait depuis longtemps en français)

Conformément aux principes néonazis auxquels il adhérait, Byrd* "justifiait" les atrocités du contrôle de l’esprit par le fait qu’elles précipitaient l’humanité dans une évolution accélérée. La manipulation des religions de l’humanité était "justifiée" car elle entraînerait la "paix dans le monde" que prophétisait la Bible à travers le «seul moyen disponible» – le contrôle total de l’esprit par le Nouvel Ordre Mondial. «Après tout, proclamait-il, même le Pape et le prophète des mormons savent que c’est là l’unique chemin menant à la paix, et ils collaborent pleinement au Projet.»

Byrd "justifiait" pareillement mes persécutions en disant que : «Tu as de toute façon perdu l’esprit, et maintenant tu as au moins une destinée et un but qui sont miens.» L’implication de notre pays dans le trafic de la drogue, la pornographie et la traite des blanches était "justifiée" car elle nous permettait de "prendre le contrôle des activités illégales à l’échelle du monde" afin de financer le budget occulte d’activités secrètes susceptibles de «faire advenir la paix dans le monde à travers domination planétaire et contrôle absolu». Il adhérait à la croyance que «95 % de la population (mondiale) VOULAIENT être dirigés par les 5 % restants» et affirmait que cela pouvait être prouvé, étant donné que "ces quatre-vingt-quinze pour cent là NE VOULAIENT PAS SAVOIR ce qui se passait réellement au sein du gouvernement". Byrd croyait, pour que ce monde survive, que l’humanité devait faire «un pas de géant dans son évolution en créant une race supérieure». Pour créer cette "race supérieure", Byrd croyait aux préceptes des nazis et du Ku Klux Klan d’«annihilation des races et cultures défavorisées» par génocide, afin de modifier la génétique et de multiplier «les plus aptes – les blonds de ce monde».

En tant qu’audience (littéralement) captive de Byrd, j’absorbais des informations que les autres soi-disant cerveaux des coulisses du Nouvel Ordre Mondial n’auraient jamais révélées pour des raisons de sécurité. Mais Byrd me considérait comme "son" objet, une pièce du jeu qu’il pouvait déplacer dans sa vie de manière stratégique comme s’il faisait une partie d’échecs. Il me percevait comme étant totalement sous son contrôle et comme incapable d’être jamais sauvée, de survivre et de me réapproprier mon esprit et ma mémoire. Byrd aurait volontiers parlé à un poteau, et je remplissais ainsi pour lui le rôle de muette caisse de résonance.

* Il s'agit du Sénateur Byrd

- Extrait du livre de Cathy O'Brien: "L'Amérique en pleine TransE-Formation"
http://www.crashdebug.fr/Pedopolis/www.pedopolis.com/blog/extraits-du-livre-de-cathy-o-biren-l-amerique-en-pleine-transe-formation.html

« Dans cette autobiographie écrite à quatre mains et parfaitement documentée, Cathy O’Brien raconte comment, d’abord incestée par son père (sa mère étant complice) et par ses oncles depuis son plus jeune âge, elle sera ensuite "vendue" par celui-ci au gouvernement américain.

Elle et sa fille Kelly, qui viendra au monde en 1980, deviendront ainsi des esclaves du projet "Monarque", une branche de l’opération "MK-Ultra" de la CIA consacrée aux recherches sur le contrôle de l’esprit.
Conditionnée à tout oublier et programmée sur une base traumatique, Cathy O’Brien servira indifféremment d’esclave sexuelle à diverses grandes figures politiques de plusieurs pays — dont des sénateurs, gouverneurs et Présidents des É.-U. —, de courrier diplomatique très spécial, d’intermédiaire et de "mule" dans le trafic de la cocaïne et autres drogues organisé par la CIA.

Lors de sa traversée de l’enfer, elle sera le témoin muet et robotique de certains aspects de la mise en place du Nouvel Ordre Mondial et des délires de ses promoteurs — subissant diverses programmations "technologiques" réalisées dans des installations ultrasecrètes de la NASA et de l’armée américaine, qui lui feront croiser des personnages dignes des pires films d’horreur. Arrachée in extremis en février 1988 à ses "maîtres" par Mark Phillips, un familier de la CIA, elle parviendra grâce à lui à se dépro-grammer, à retrouver la mémoire et à découvrir son libre arbitre. Ses "souvenirs", d’une précision photographique, balayent les illusions que nous pourrions encore avoir quant à la politique et au pouvoir.

Avertissement des auteurs : L’ouvrage, qui contient des descriptions susceptibles de choquer, s’adresse exclusivement à un lectorat adulte. »

– Tiré de http://www.editionsnouvelleterre.com/quat_transe.html

Programmation mentale par abus rituels (témoignages)
http://www.dailymotion.com/video/xlswgc_programmation-mentale-par-abus-rituels-temoignages_news?start=9

Autres vidéos via...
http://www.crashdebug.fr/Pedopolis/www.pedopolis.com/pages/qui-ose-en-parler/cathy-o-brien/index.html




IL EST TEMPS DE FAIRE ENFIN STOPPER LA TORTURE – PARTOUT DANS LE MONDE !

Humiliations. Simulacres d’exécution. Brûlures. Privation de sommeil. Torture à l’eau. Longues heures dans des postures contorsionnées. Utilisation de tenailles, de substances médicamenteuses et de chiens. Ces mots sonnent à eux seuls comme un cauchemar. Pourtant, tous les jours et dans toutes les régions du monde, ces horreurs inimaginables sont une réalité pour des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants. Avec Amnesty, dites Stop ! à la torture.

AGISSEZ MAINTENANT !

Mexique : Claudia Medina Tamariz, torturée et contrainte à signer de fausses déclarations
Regardez cette courte vidéo pour comprendre : http://youtu.be/0VGrGRHohQA
Pétition à signer au http://bit.ly/1lCiFgC

Regarder aussi...

Amnesty - un long combat contre la torture
http://youtu.be/MXeO4jVqxoQ
Voilà 30 ans qu'Amnestie lutte contre la torture !

Pour voir d'autres cas ayant également besoin de votre soutien...

Nigeria : Moses Akatugba
Ouzbékistan : Dilorom Abdoukadirova
Maroc et Sahara occidental : Ali Aarrass
Philippines : Alfreda Disbarro

... aller au http://www.isavelives.be/fr/stoptorture

_ _ _ _ _ _ _

LARGE SUCCÈS POUR LA CAMPAGNE DE SENSIBILISATION SUR LA TORTURE D’AMNESTY

En quelques heures à peine, près de 6.000 personnes ont partagé sur Facebook le visuel qu’Amnesty International a dévoilé aujourd’hui sur le caractère inhumain et intolérable de la torture. Et ces chiffres de partage ne cessent d’augmenter sur sa page Facebook (c'est rendu à près de 15.000 partage – https://www.facebook.com/amnestyBE). Par ailleurs, ce matin entre 7 heures et 9 heures, quelque 30.000 de ces visuels ont également été distribués aux navetteurs sous forme de Dazibao (affiches informatives) dans les principales gares de Wallonie et de Bruxelles.

Lancée dans le cadre de sa campagne mondiale contre la torture, cette action de sensibilisation a pour objectif de rappeler qu’en plus d’être inacceptable, la torture est également inefficace. « Les gouvernements qui ont recours à la torture et aux mauvais traitements prétendent obtenir ainsi de précieuses informations », explique Philippe Hensmans, Directeur de la section belge francophone d’Amnesty International. « Mais l’histoire a démontré que les personnes torturées sont le plus souvent prêtes à dire n’importe quoi pour que la douleur cesse – toute la vérité, une partie seulement ou son contraire. »

Avec cette campagne lancée uniquement en Belgique, Amnesty International a choisi de frapper fort en utilisant l’image de personnalités connues (le Dalaï Lama, Karl Lagerfeld ou Iggy Pop) et de leur faire dire des phrases qu’elles ne pourraient jamais prononcer, sauf sous l’effet de la torture (c'est avec leur collaboration bien évidemment). « On n’imagine pas en effet Iggy Pop affirmer que Justin Bieber est l’avenir du rock’n’roll, affirme encore Philippe Hensmans. C’était pour nous un moyen décalé mais pas larmoyant d’attirer l’attention du public sur cette réalité tragique qui se passe souvent dans le plus grand secret. Comme toujours en Belgique francophone, Amnesty préfère dénoncer les violations des droits humains sans les montrer, en optant pour l’allusion, voire l’humour. »

Amnesty rappelle que depuis 1984, 155 Etats ont ratifié la Convention des Nations Unies contre la torture, dont on commémore cette année les 30 ans, mais que dans 141 d’entre eux, l’organisation a signalé des cas de torture et d’autres mauvais traitements ces cinq dernières années. Dans certains pays, la torture est une pratique généralisée et encouragée au sein des systèmes pénitentiaires et judiciaires.

En Belgique, cette thématique trouvera son apogée le 10 décembre, puisqu’elle sera également déclinée dans le cadre de sa Campagne bougies, lancée le 17 novembre prochain.

– Tiré de http://bit.ly/1kM3T2v

Pour en savoir plus : http://www.stoptorture.be/

Vous y découvrir le cas de Robert King...

Robert King a passé 29 ans en isolement dans un pénitencier de Louisiane pour un crime qu’il n’a pas commis. Aujourd’hui, il dénonce inlassablement les failles du système judiciaire américain et milite pour la libération de son codétenu, toujours prisonnier du système, dans des conditions inhumaines. Robert King était de passage dans nos locaux à Bruxelles en mai dernier et nous l’avons rencontré. Robert King, 72 ans, a le visage serein d’un homme que la vie n’a pourtant pas épargné. Il aura en effet passé près de 30 ans à l’isolement, dans une cellule de trois mètres sur deux, 23 heures sur 24. Une cellule où il était à peine possible de se coucher, où il subissait des pratiques dégradantes et humiliantes de la part de ses geôliers. (Lire la suite au http://bit.ly/1l1L93H)

Et vous pourrez lire...

La torture ? Ça ne sert à rien !
http://bit.ly/UKeRAE
Certaines personnes et même des gouvernements prétendent que l’usage de la torture est justifié quand il s’agit d’une menace potentielle à la sécurité publique, et permettrait ainsi de « protéger » leurs citoyen-ne-s. Voici cinq raisons qui démontrent que l’usage de la torture n’est jamais justifié : CLIP

_ _ _ _ _ _ _

La torture est une pratique odieuse. Elle est barbare et inhumaine. Rien ne saurait la justifier. C'est une pratique indéfendable, contre-productive, qui corrompt l'état de droit et le remplace par la terreur. Personne n’est en sécurité lorsque l'État autorise son usage.

En mai 2014, Amnesty International lance sa campagne mondiale Stop Torture, dont l’objectif est d’obtenir que chacun soit protégé contre la torture. À l'occasion du 30e anniversaire de la Convention contre la torture, l'organisation forte de plus de 50 années d'expérience, demande instamment aux gouvernements de tenir leurs engagements et de respecter le droit international. Elle appelle les gens à exiger l'arrêt de la torture.

Cinq pays prioritaires ont été choisis comme cibles des actions dans cette campagne : le Maroc, l'Ouzbékistan, les Philippines, le Nigéria et le Mexique. Ces pays ont été choisis pour le potentiel d'influence régionale qu'ils représentent: une amélioration dans l'un de ces pays pourra entraîner une amélioration dans les pays voisins. De plus, dans ces pays, la pression internationale sur les gouvernements a de grandes chances d'aboutir à de réels changements dans les pratiques et/ou les législations favorisant la torture.

Pour chaque pays, un individu en danger a été choisi pour le lancement de la campagne. Chaque cas est emblématique de la problématique de la torture dans le pays. Vous pouvez agir pour un ou plusieurs de ces individus.

De nouveaux cas seront mis en avant tout au long de la campagne, qui durera jusqu'à 2016.

_ _ _ _ _ _ _

113 pays pratiquent la torture
http://bit.ly/1i9g1jx

Prenez le temps de méditer sur cette froide statistique : 113 des 192 pays membres de l’ONU pratiquent la torture. Combien ont signé une convention internationale protégeant leurs citoyens contre la torture ? Continuez à lire, vous l’apprendrez. Cette statistique qui m’a personnellement jeté par terre cache une réalité que je ne pouvais même imaginer : la majorité des personnes torturées ne sont pas des terroristes ou des dissidents politiques. Ce sont des citoyens ordinaires, comme vous et moi.

Respecter les droits humains a un prix. Or, la torture est la façon la moins coûteuse d’obtenir des renseignements ou des aveux permettant de clore un dossier. Parlez-en à ce garçon de 12 ans, cité en exemple dans cette vidéo, de la question que Karen Tse (International Bridges to Justice) a posée aux dirigeants réunis à Davos cette année : http://youtu.be/g5wAaLfdNvA

Vous voulez toujours savoir combien de pays ont signé la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ? Selon un quiz du site d’IBJ, ils sont 93 à l’avoir fait. Quoi ! 99 pays refusent de signer la Convention ? Est-ce que ça changerait grand-chose de toute façon ? Plusieurs, parmi les pays signataires, continuent de torturer à qui mieux mieux. Même les Américains le font. Je connais d’ailleurs un candidat à la présidence que cela n’embarrasse pas.

Combien d’êtres humains sont torturés dans le monde ? Difficile de le savoir. Leurs bourreaux ne s’en vantent pas. Mais on a une petite idée lorsqu’on apprend que l’International Rehabilitation Council for Torture Victims (IRCT) vient chaque année en aide à plus de 100 000 victimes de la torture dans le monde.

Pour Karen Tse, un des problèmes auquel il faut s’attaquer est le soutien juridique qui fait cruellement défaut aux victimes, combinée à la méconnaissance des droits par les policiers et autres bourreaux potentiels. C’est d’ailleurs ce qui lui a donné l’idée de créer une organisation internationale qui intervient autant auprès des civils que des divers corps policiers et des juges.

Plus les uns et les autres connaîtront les droits et, surtout, les limites à ne pas dépasser, plus le nombre de victimes diminuera.

Revendiquer le respect de ses droits dans un pays où la justice et la liberté l’autorisent demande néanmoins un certain courage à bon nombre de personnes, surtout celles qui sont peu éduquées, marginalisées, méprisées... Imaginez un pays où oser seulement lever les yeux fait de vous un suspect.

_ _ _ _ _ _ _

Si vous avez le courage de regarder en face à quels horribles traitements les personnes torturées sont soumises dans le monde, allez voir les vidéos au http://bit.ly/1peniwY

AVERTISSEMENT: Plusieurs de ces vidéos présentent des scènes d'une violence et d'une cruauté insoutenables. Elles peuvent déclencher d'horribles cauchemars. Mais telle est l'infiniment triste réalité que des âmes au coeur fermé puissent agir ainsi en ce monde. N'oublions jamais que les bourreaux ont reçu une formation et des ordres de leurs supérieurs pour torturer d'autres humains, et ce, à travers les âges (http://fr.wikipedia.org/wiki/Torture). De nombreux chefs d'État cautionnent directement ou indirectement la torture...