Bulletin #4: Le Québec se mobilise contre les compteurs électropolluants



Le 6 janvier 2012

Bonjour à tous et à toutes

Plusieurs développements dignes d'intérêt dans la semaine qui s'est écoulée depuis la parution du 3e bulletin méritent d'être portés immédiatement à votre attention.

Je vous invite à passer à nouveau voir notre site où il y a de nombreux ajouts qui devraient vous intéresser. Entre autres, un sondage comportant 9 questions que nous venons de lancer et que nous vous encourageons à remplir, ce qui demande environ 5 minutes....

Cliquez ici pour répondre à notre sondage sur les compteurs 'intelligents'
Une fois vos réponses données, vous aurez accès aux résultats à ce jour.

Puis nous disposons d'une première vidéo sur YouTube que nous vous invitons à regarder...

De l'électro-indifférence à l'électro-conscience
http://www.youtube.com/watch?v=GhwweWQl1Y8
Entrevue avec Jean Hudon, co-fondateur de la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique, interviewé par Charles-Eugène Bergeron, répondant régional de la coalition. Captation réalisée à Québec le 27 décembre 2011. Au fil des propos échangés, découvrez divers aspects de la pollution électromagnétique et de ses conséquences sur la santé humaine, ainsi que les risques associés aux compteurs dits « intelligents », en 2e partie de cette entrevue disponible au
http://www.youtube.com/watch?v=s09BZ9xSzs8

Elle a été réalisée grâce à la collaboration de M. Réjean Tremblay, un photographe et vidéographe professionnel à la retraite qui fait maintenant équipe avec notre responsable pour la région de Québec, M. Charles-Eugène Bergeron. Ensemble ils iront visiter plusieurs régions du Québec ce mois-ci pour enregistrer des témoignages de plusieurs citoyen-ne-s engagé-e-s à nos côtés dans cette lutte et faire des reportages sur les 3 conférences que M. François Drouin donnera au cours des 3 prochaines semaines. Vous êtes instamment invité-e à le contacter pour l'informer de votre présence afin de vous assurer d'y avoir une place.

Nous vous rappelons que le dimanche 5 février (de 1 pm à 3 pm) nous aurons une triple manifestation simultanée à Montréal, Québec et Sherbrooke. Les préparatifs sont déjà bien engagés pour leur organisation. Nous en ferons état plus en détail dans le prochain bulletin. Mais veuillez déjà vous réserver du temps pour y participer car il est essentiel que nous donnions ensemble un grand coup d'envoi à notre campagne commune pour exiger l'instigation d'un moratoire au projet de déploiement de 3,7 millions de compteurs électropolluants.

Nous sommes également très heureux de constater la mobilisation citoyenne qui s'organise dans l'arrondissement Villeray à Montréal où aura lieu le 18 janvier une Assemblée publique d’information et de mobilisation. Cette même mobilisation vient de recevoir un bon coup de pouce grâce à une article - Compteurs intelligents : mobilisation citoyenne dans Villeray - paru aujourd'hui dans le journal Progrès Villeray où nous avions fait paraître une annonce le 20 décembre dernier.

Enfin, signalons que dans la foulée de l'appui de la municipalité de St-Colomban à notre demande d'un moratoire au déploiement des compteurs inintelligents, notre coordonnateur des actions et de la mobilisation, M. François Drouin, prépare une trousse qui facilitera la tâche de ceux et celles qui désirent obtenir un semblable appui de la part leur conseil municipal à notre demande d'un moratoire, d'une consultation publique et de création de zones refuges - beaucoup plus de détails dans le prochain bulletin sur cette trousse et sur nos principales revendications.

Mentionnons néanmoins déjà qu'en plus de s'opposer au déploiement sauvage, sans aucun respect pour la liberté de choix des citoyen-ne-s québécois-es quant à la présence d'une source permanente d'électrosmog au sein même de leur demeure, la coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique, comme son nom l'indique, entend également sensibiliser la population à tous les formes d'électropollution car c'est leur effet cumulatif sur la santé qui nous menace tous. Nous entendons donc dénoncer également la multiplication débridée de sources d'émission de type Wifi (dans les écoles, antennes Wimax) et de type micro-ondes (antennes de cellulaire), et réclamer la création de zones refuges exemptes de toute pollution électromagnétique à l'intention des personnes souffrant du syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques.

Jean Hudon
Secrétaire et facilitateur de la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique
http://www.cqlpe.ca

Ce bulletin d'information est archivé au http://www.cqlpe.ca/Bulletins/Numero4.htm

SVP aidez-nous en faisant circuler ce bulletin à tous vos contacts ou en leur recommandant d'en prendre connaissance au lien ci-dessus.

Vous pouvez aussi consulter sur notre site les 1er, 2e et 3e numéros de notre bulletin.

Si vous recevez une copie de ce bulletin, et aimeriez vous y abonner, il suffit d'envoyer un courriel à info@cqlpe.ca en inscrivant «Abonnez-moi au bulletin de la Coalition» comme sujet de votre courriel.
Si vous ne désirez plus y être abonné-e, il suffit de le demander à la même adresse de courriel.

À noter aussi : Notre pétition qui compte maintenant plus de 4400 signatures en ligne (version anglaise ICI), et sans doute quelques milliers d'autres sur papier, est toujours disponible sur le site de l'Assemblée nationale du Québec pour signature avant le 2 février. SVP aidez-nous à atteindre le total de 10,000 signatures en faisant suivre le paragraphe suivant à tous vos contacts !

Affirmez votre liberté de choix et votre dignité humaine! Dites NON aux compteurs électropolluants d'Hydro-Québec ! Signez la pétition de la CQLPE réclamant un moratoire sur le projet d'Hydro-Québec d'irradier les Québécois-es avec des micro-ondes cancérogènes et électroallergènes. Vous trouverez le lien vers notre pétition sur le site de l'Assemblée nationale du Québec et plusieurs autres actions à poser en visitant le www.cqlpe.ca




La coalition sollicite votre appui pour financer ses activités

La coalition sollicite l'appui d'organismes



« Notre défi est de sensibiliser la population au fait que l’environnement électromagnétique est une composante invisible, inaudible, mais bien réelle de la biosphère, indispensable à la santé humaine et à la qualité de vie pour toutes les espèces vivantes. »

- Charles-Eugène Bergeron

À regarder/écouter/savoir...

Compteurs intelligents d'Hydro-Québec contre les électrosensibles (29/12/2011)
http://www.youtube.com/watch?v=lIPRgc1ODM0

Émission : Dutrizac (29/12/2011 - 14 minutes)
http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=120337
Les compteurs intelligents d'Hydro-Québec sont-ils nocifs? Entrevue avec Stéphane Bélainsky, technicien en hygiène électromagnétique.

De nombreuses personnes électrosensibles ayant développé une sensibilité allergique aux champs magnétiques de toute nature subissent également des allergies multiples aux produits chimiques. C'est là un effet secondaire souvent observé de l'électrosensibilité. Si vous éprouvez ce genre de problème, consultez le site de l'Association pour la santé environnementale du Québec où vous pourrez trouver des ressources utiles à ce sujet.

Pour s'abonner à WEEP News: newssignup@weepinitiative.org (fournir nom et courriel) Nouvelles diverses en anglais sur les smart meters et toutes les autres sources de pollution électromagnétique. Un abonnement indispensable pour suivre les développements au jour le jour en ce domaine. Bulletin préparé et diffusé par Martin Weatherall

Tables des matières

1. Compteurs intelligents : mobilisation citoyenne dans Villeray
2. Generation X’d Out: An end to the human race as we've known it?
3. Quelques autres nouvelles d'ailleurs...




1.

Tiré de
http://www.leprogresvilleray.com/Actualites/Vos-nouvelles/2012-01-06/article-2856436/Compteurs-intelligents-%3A-mobilisation-citoyenne-dans-Villeray/1

Compteurs intelligents : mobilisation citoyenne dans Villeray

Anne-Laure Favereaux - 6 Janvier 2012

Projet-pilote d’Hydro-Québec

Depuis le mois de septembre, Hydro-Québec procède à l’installation de 20 000 compteurs nouvelle générations dans Villeray. Certains citoyens s’alarment des radiofréquences qu’ils émettent.

«On est soumis à une expérience menée à l’aveuglette», s’indigne la résidente Marie-Michelle Poisson, à l’origine du blog Villeray Refuse. Comme plusieurs autres citoyens, elle s’inquiète de l’impact sur la santé de ces compteurs intelligents.

Hydro-Québec les compare à l’utilisation de bornes wi-fi ou de cellulaires et affirme que les relevés de données se font six fois par jour.

Or, selon le technicien en hygiène électromagnétique Stéphane Bélainsky «l’ensemble des compteurs pulse des émissions de champs électriques haute fréquence (…) entre 240 fois et 480 fois plus souvent que mentionné dans l’affirmation d’Hydro-Québec».

Georges Abiad, chargé du projet chez Hydro-Québec se défend : «La somme de toutes les secondes par jour donnent moins de cinq secondes par jour. En parallèle, le système fait de la synchronisation de façon intermittente, à chaque fois ce sont des millièmes de secondes. Dans le pire des cas, en situation de déploiement lorsque la communication est la plus fréquente, on se situe entre 20 000 et 50 000 fois inférieur aux mesures de Santé Canada. Sur la base d’une heure, on se situe entre 0.5 et 2 secondes. S’il y avait un doute qu’il y ait un risque pour la santé on n’irait pas de l’avant.»

Ce dernier s’appuie sur l’avis de Santé Canada, diffusé le 16 décembre dernier, selon lequel «l’exposition aux compteurs intelligents ne pose pas de risque pour la santé publique.»

Des compteurs dans les chambres à coucher?

Selon le communiqué de Santé Canada «l’énergie provenant des compteurs est habituellement transmise à une distance beaucoup plus grande [que les téléphones cellulaires] du corps humain.»

Pourtant, Mme Poisson s’inquiète de l’installation des compteurs dans les chambres à coucher ou chez les personnes porteuses de stimulateurs cardiaques. «On installe des compteurs de manière aléatoire dans les foyers. Villeray a été choisi car 70% des compteurs sont installés dans les maisons. Un wi-fi ou un téléphone on peut l’éteindre, pas le compteur.»

L’expert M. Bélainsky rappelle que la diffusion de radiofréquences peut provoquer des problèmes de sommeil et de concentration, des maux de têtes, ou encore des étourdissements. Si M. Abiad ne peut préciser où seront situés les compteurs chez les citoyens, il précise que la distance requise est de trois pieds.

Quand aux collecteurs, qui émettent le plus de radiofréquences, ils seront situés dans l’ancien hôpital chinois, « loin des maisons sur les hauteurs», sur les tours d’Hydro-Québec ainsi que dans des espaces commerciaux.
Installation forcée ?

Contre le projet, Mme Poisson a envoyé une lettre de non-consentement à Hydro-Québec. Tous les citoyens ne le font pas. «Certaines personnes ont l’impression que les techniciens sont arrivés de façon cavalière chez elles. Les locataires ne sont pas toujours informés», dénonce la citoyenne.

Pour M. Abiad, l’entreprise est dans son droit. «C’est la propriété et la responsabilité d’Hydro-Québec de récolter les données. On sait que toute l’industrie s’en va par là et on doit être au diapason de l’industrie», conclut-il.
 
Le dossier est actuellement dans les mains de la Régie de l’énergie. Elle rendra sa décision en mars.

Des compteurs qui suppriment des emplois

Avec l'arrivée de ces compteurs intelligents, les techniciens d'Hydro-Québec n'auront plus à se déplacer pour effectuer les relevés de compteurs. Conséquence : ce sont 726 emplois qui seront abolis d'ici 2018. Hydro- Québec prévoit transformer 270 postes en emplois temporaires.
 
Une séance d’information publique sera présentée au Centre Lajeunesse, le 18 janvier à 19h. Plus d’information sur www.villerayrefuse.wordpress.com




2.

From: http://proliberty.com/observer/20081120.htm

Generation X’d Out: An end to the human race as we've known it?

Babies born to GENERATION X-RAY may be on the fast track to humanity's genetic DEAD END.

The term "Generation X-ray" refers to youth addicted to communicating and recreating with wireless devices—cell phones, PDAs, WiFi computers and music/gaming equipment. These wireless devices emit high-frequency microwave radiation, recently demonstrated by European researchers to efficiently inflict the same horrific damage on human cells as X-radiation.

Surveys reveal that the average American child under 18 now spends several hours a day irradiating himself with his cell phone "toy." Meantime, Swedish scientists report that children and teens who use cell phones are up to five times more likely than non-users to suffer glioma brain cancer. Gliomas are among the most difficult to treat and deadly of human cancers. Children who use cordless household phones have over four times the risk of developing brain tumors.

The far-reaching health hazards to children and teens from wireless technology are well-documented in part one of this Idaho Observer series:

Generation X-ray: Child Victims of Technological Abuse. While the European Parliament and governments around the world are calling for stricter limits on wireless exposure for kids, Gen X-ray continues to ride the down escalator towards disintegrating health and premature death.

Most tragically, because our young people have received no official warning from U.S health agencies, they unknowingly micro-cook their sperm, ova and fetuses with a radiation known to be just as mutagenic and teratogenic as gamma wave radiation from nuclear fallout. The science is clear. Babies born to the hard-core wireless generation will suffer a high probability of genetic corruption from their very seed.

CLIP - Pour lire la (longue et excellente) partie manquante, SVP aller au http://proliberty.com/observer/20081120.htm

What can we do to save the babies?

An amoral and ravenous congressional-military-industrial complex has groomed the youngsters of Generation X-ray to become hard-core patriots of wireless technology in the same ruthless way the asbestos and tobacco industries seduced and murdered generations past. The Cellular Telecommunications Industry Association (CTIA) boasts on its website that teenagers, defined as a "huge consumer market segment," are currently pumping $100 billion a year into the industry’s coffers.

Deceived and used as pawns, our youngsters are left utterly ignorant concerning the devastating wireless radiation hazards to themselves and their posterity. When young people are told about the hazards of anything, they traditionally discard the facts and pursue their chosen avenues of self gratification as predictable acts of rebellion.

Generation X-ray is no different in its obsession with wireless conveniences; it seems content to live in a self-absorbed universe devoid of logic, critical thinking and accountability. Many youth appear incapable of caring about future generations. We are no longer a nation of healthy free-thinkers, but a nation of obsessive, sickly phone button punchers, virtual game players and compulsive text messengers.

Given the science, such ignorance and apathy ensures that millions of new and innocent lives are destined for cruel suffering and impairment. Thanks to a silent but violent electromagnetic enemy that is destroying their fragile DNA, newborns tumbling into our barbaric wireless age are creatures of a zillion possibilities of chromosomal disarray, including nervous system damage, deformed limbs, endocrine disruption and unhinged metabolic function.

Yet, hopefully, some of our young people planning to bear children are still morally and intellectually able to comprehend and act upon the latest scientific information gathered for this paper. We can also hope that older parents and grandparents apprised of these facts will exert their influence to protect the genetics of their progeny. Those who want healthy babies must take the minimal following steps:

1. Accept the well-documented fact that microwave radiation from wireless devices is as mutagenic, teratogenic and dangerous to fetuses and infants as ionizing X-radiation and gamma waves.

2. Never wear or use any wireless device near reproductive organs. If you are female and have been exposing your ovaries to years of near-field wireless radiation, think carefully before you decide to become pregnant. If you are a male, and plan to father children, make sure that you stop using wireless devices well in advance of fertilization to reduce the chance of procreation with damaged sperm.

3. Learn to test your personal environment for wireless microwave contamination. If you are pregnant or plan to be, remove yourself from microwave-contaminated areas at any cost. Never stand near a microwave oven when pregnant, as all such ovens leak radiation and can affect a large area.

4. Prudent avoidance of routine pregnancy ultrasound scans is the best policy, says Internet health advisor Dr. Joseph Mercola. These scans should be used only in the event of medical necessity, he advises.

5. Refuse to have your newborn radio-tagged by your birthing hospital. Since a tracking system requires a fog of ambient RF/microwave radiation which could affect even non-tagged infants, it is prudent to choose a hospital which does not employ wireless systems in the maternity ward, or have your baby at home.

6. Make sure that your infant is nurtured in a microwave-free home. Remove all DECT cordless phones, wireless security systems, wLAN wireless communications systems and microwave ovens. Never microwave-heat infant formulas or food.

7. Make sure that cell tower or roof top communications antennas are not poisoning your home. If you discover that your neighborhood lies in the down beam of microwave antennas, which are saturating the interior of your home with a dangerous carcinogen, either take steps to apply expensive radiation barrier materials, or move to a radiation-free zone.

8. Never use any wireless device while near an infant or young child. Drastically reduce the use of all personal wireless devices, and reserve their use for emergency communication. The more people use cell phones in their homes, the more transmitters will be placed in our neighborhoods.

9. Retain your home and office landlines. Telecom companies are using pricing incentives to encourage the elimination of landline connections because air interface is more profitable. Unless we can educate enough people in time, our options for safe landline communications may vanish, leaving our kids at even more risk.

The scientific evidence is massive and irrefutable. Our little ones face a lifetime of disability, pain and deprivation from ever-increasing torrents of man-made, commercial radiation capable of destroying human genetic integrity. If you believe that humanity should NOT be reduced to a species of genetic freaks on the way to extinction, assist the radiation awareness movement by doing your own research and then sharing with others the documented information on wireless hazards to human DNA.

There is no time to waste while confronted with the life-and-death issues associated with the brazen wireless radiation assault upon our kids. Our mission requires persistence, patience and sacrifice. It is high time that we speak up and take action now—for the sake of the helpless and the unborn. What we do and say today will hugely affect generations to come.




3.

Quelques autres nouvelles d'ailleurs...

Smart meters made us ill, says resident
http://www.buergerwelle.de:8080/helma/twoday/bwnews/stories/3538/

Another volley fired at smart meters
http://www.buergerwelle.de:8080/helma/twoday/bwnews/stories/3531

Health Canada Admits Studies on Cell Phones Convincing Enough To Promote Limited Use (December 9, 2011)
http://preventdisease.com/news/11/120911_Health-Canada-Admits-Studies-on-Cell-Phones-Convincing-Enough-To-Promote-Limited-Use.shtml
Ignorance may or may not be bliss, but one thing is certain -- it is very profitable. At least that's what cell phone companies count on to increase their bottom line. Health Canada may not be the most reputable agency when it comes to protecting the health of Canadians, but a promising initiative from the regulating body is proposing to adopt a precautionary approach and guidelines for limited cellphone use. Canadians are encouraged to limit cellphone call length and to text message or use a hands-free device whenever possible (to increase the distance between the cellphone and the user's head). Those under 18 should be especially careful to limit all cellphone use. Children are still growing and are therefore much more sensitive to external agents such as radiation.

(...) Every year, hundreds of reputable experts and scientists are accumulating evidence which concur with an exponentially growing body of research which clearly validates the fact that wireless devices are indeed a public health risk and one not to be taken lightly.

Retour à la page d’accueil de ce site