Bulletin #39 : Des compteurs pas 'smart' du tout




25 février 2014

Bonjour !

Voici quelques nouvelles récentes pour garder le fil et, comme d'habitude, quelques réflexions que je me permets de vous offrir.

Bonne lecture !

Jean Hudon
Co-fondateur et webmestre de la CQLPE
http://www.cqlpe.ca/

P. S. À compter de ce mardi et jusqu'à jeudi, la publicité suivante paraîtra une fois dans 22 journaux de quartiers (dont 2 anglophones) de l'île de Montréal, dans la section des annonces classées, sur fond rougeâtre :

LES COMPTEURS 'INTELLIGENTS'
UN VRAI CAUCHEMAR !

De nombreux problèmes de santé ont été rapportés ! Si vous les laissez installer un compteur chez vous, vous risquez de le regretter ! Ne vous laissez pas BERNER !

Découvrez la VÉRITÉ à JeGardeMonCompteur.com





ABONNEMENT GRATUIT À CE BULLETIN : Si vous recevez une copie de ce bulletin, et aimeriez vous y abonner, il suffit d'envoyer un courriel à info@cqlpe.ca en inscrivant 'Abonnez-moi au bulletin' comme sujet de votre courriel. Si vous ne désirez plus y être abonné-e, il suffit de le demander à la même adresse de courriel.

Ce Bulletin #39 est archivé au http://www.cqlpe.ca/Bulletins/Numero39.htm

Vous pouvez consulter ICI les précédents bulletins.

AJOUT DE DERNIÈRE MINUTE

Quelle incroyable trahison du PQ qui devrait changer son nom pour PP - Parti du Pétrole

RÉACTION DE GASPÉ À LĠANNONCE DE LĠEXPLORATION PÉTROLIÈRE À ANTICOSTI

Si ce n'est pas encore fait, signer le Manifeste pour sortir de la dépendance au pétrole




UN IMPORTANT ARTICLE DU JOURNAL LA PRESSE

Tiré de http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201201/24/01-4488933-compteurs-intelligents-un-moratoire-simpose.php

Compteurs intelligents: un moratoire s'impose

Dans le dossier des compteurs intelligents, Hydro-Québec ment à la population, selon Michel Lefebvre.

MICHEL LEFEBVRE ' L'auteur est un enseignant de Montréal.

Dans le dossier des compteurs intelligents, Hydro-Québec ment à la population puisque l'Organisation mondiale de la santé a émis des recommandations quant aux normes actuelles des radiofréquences qui devraient être révisées.

Des scientifiques du Centre internationale de recherche sur le cancer ont présenté un mémoire recommandant le principe de précaution puisque des statistiques alarmantes démontrent l'augmentation des cas de cancer en lien avec les radiofréquences.

Le déploiement des compteurs intelligents ajoutera des ondes électromagnétiques dans notre environnement déjà surchargé avec les antennes, les relais pour les téléphones cellulaires, les réseaux sans fil, les téléphones sans-fil, les micro-ondes...

Pour la cueillette de l'information, Hydro-Québec installera plus de 100 antennes relais sur le territoire de l'île de Montréal seulement. Les nouveaux compteurs ont une durée de vie de 15 ans seulement et coûteront plus de 1 milliard, alors que les compteurs mécaniques fonctionnent encore. À qui va-t-on refiler la facture, je vous le demande'

À l'aide de ses compteurs, Hydro-Québec s'introduira chez vous afin de connaître votre consommation durant la journée et aux heures de pointe. Elle pourra a priori ajuster ses tarifs de façon ponctuelle. Déjà, des résidants ont constaté que leur facture avait grimpé substantiellement. Hydro-Québec engrangera des revenus supplémentaires pour financer cette opération.

Dans une optique de développement durable, il existe d'autres alternatives plus écologiques de recueillir l'information, soit par ligne téléphonique, internet, fibre optique. À Montréal, des spécialistes en rayonnements électromagnétiques ont constaté à l'aide d'un appareil de mesure placé juste à côté des «compteurs intelligents» que le nombre de pulsations (fréquences électromagnétiques) émises dans une journée dépassait de beaucoup le seuil minimal qu'Hydro-Québec nous répète dans les médias.

Près de 70% des compteurs sont situés à l'intérieur des foyers et il faut savoir que même si les compteurs sont placés à l'extérieur, les ondes traversent les murs de brique (téléphonie cellulaire). Notre société d'État manque de transparence et d'éthique en entreprenant un projet controversé sans avoir été capable de rassurer les gens. Je défie un dirigeant d'Hydro-Québec de s'installer à côté d'un «compteur intelligent» pendant 24 heures sans par la suite connaître des malaises, déjà recensés par des études scientifiques: maux de tête, migraine, étourdissements, fatigue chronique, insomnie, douleurs articulaires, etc.

Considérant qu'Hydro Ontario, Hydro BC et la Californie utilisent déjà ce genre d'appareil qui connaît actuellement des ratées, il serait «plus intelligent» d'évaluer cette problématique. Les enjeux sont grands, financièrement et pour la sécurité et la santé publique.

Déjà, des «compteurs intelligents» installés dans d'autres provinces canadiennes ont pris feu et des citoyens se sont plaints des augmentations abusives.

Hydro-Québec enfreint la Charte des droits et libertés, dans la mesure où un client ne se sent pas en sécurité et qu'un tel système peut entraîner des effets secondaires chez les personnes susceptibles de présenter une sensibilité électromagnétique, les enfants en bas âge et les personnes âgées, qui sont plus à risque.

Pour cette raison, un moratoire devrait être imposé à Hydro-Québec par la Régie de l'énergie. En citoyen responsable, notre société d'État a le devoir de présenter une transparence totale dans ce dossier, ce qui n'est pas le cas avec sa campagne de désinformation.

Note de Jean : Vous avez aimé cet article ci-dessus et vous êtes bien content-e qu'un grand journal comme La Presse parle de cette situation d'une cruelle réalité' Eh bien détrompez-vous! Cette article d'une grande lucidité et d'une vérité criante a été publié il y a plus de DEUX ans, soir le 24 janvier 2012... La Régie de l'énergie, dans son incommensurable proximité collusionnaire avec Hydro-Québec a décidé, il y a plus d'un an, par la voix d'un seul régisseur, M. Richard Lassonde, ami de longue date de Thierry Vandal, président d'Hydro-Québec (une situation qui à elle seule aurait dû justifier qu'il se récuse et passe à quelqu'un d'autre l'examen de la demande d'Hydro), qu'il est parfaitement acceptable de massacrer la santé, la qualité de vie et la paix intérieure de dizaines de milliers de Québécoises, dont plus d'un million 200,000 sont désormais aux prises avec les micro-ondes cancérogènes, dans plus de 70% des cas à l'intérieur même de leur foyer, émises par ces dangereux comptueurs.

Mais voilà, Hydro a la mainmise quasi complète sur les décisions de ce tribunal de république de banane qui rend ses décisions ' de vie ou de mort dans ce cas ' sans qu'aucun droit d'appel ne soit possible. La régie va à nouveau statuer d'ici environ 2 mois sur le déploiement dans le reste du Québec de cette engeance électromortelle ' et dans une autre décision sans appel, rendue récemment par une seule personne encore une fois, la Régie a décidé que toute considération, discussion, examen ou réflexion sur les multiples impacts sur la santé rapportés jusqu'ici par des dizaines de victimes de cette scandaleuse machination seraient totalement exclus. Quant aux médias québécois, ils continuent pour la plupart à se faire la courroie de transmission des innombrables mensonges distillés avec un insolent aplomb par le porte-parole de l'hydreuse bête qui semble plus forte que tout et qui mène certains de nos politiciens par le bout du nez, comme s'ils n'étaient que de simples polichinelles.

De toute façon, tant les médias que le gouvernement péquiste affamés, pour les uns de juteuses retombées publicitaires venant des pushers de la technologie sans fil et, pour les autres, par les tout aussi juteuses redevances qu'Hydro verse à l'État en perpétuelle quête d'équilibre budgétaire, n'ont aucun intérêt à menacer la poule aux oeufs d'or en se permettant de remettre en question l'idée même de sansfiliser une part de plus en plus grande des moyens de transmission de données numériques. Quelle vision à courte vue!! L'État qui croûle déjà sous le poids de la croissance incessante du budget de la santé doit s'attendre à une explosion encore plus importante de ces coûts avec l'épidémie de cancers et de maux divers engendrés par les nécro-ondes, sans parler de la perte de productivité des travailleurs québécois et de la baisse consécutive des revenus de l'État, laquelle sera une conséquence directe du manque de sommeil et des maux de tête constants provoqués par les comptueurs, et sans oublier les recours collectifs qui seront inévitablement enclenchés, comme c'est déjà le cas en Colombie-Britannique et en Californie, et qui obligeront Hydro-Québec et tous ceux qui seront visés par ces recours, dont évidemment la Régie de l'énergie, à verser, comme les compagnies de tabac l'ont fait, des milliards de dollars en indemnités pour compenser pour les ravages causés par les apprentis-sorciers d'Hydro-Québec.

Vous aimeriez vous aussi dénoncer l'attitude scandaleuse de la Régie de l'énergie, d'Hydro-Québec, de la Direction de la santé publique de Montréal qui s'est associée à la campagne de désinformation d'Hydro-Québec et du gouvernement de Pauline Marois qui ne dit mot, et qui donc consent, alors envoyez par courriel vos doléances à la Régie avant le 13 mars prochain à midi ' tel qu'expliqué en détails ICI et vous pourrez ainsi au moins dire à vos enfants quand ils souffriront le martyre à cause de ces comptueurs ' que vous vous êtes exprimé-e quand c'était le temps de le faire afin de tenter de faire repencher la balance de la Régie du bon bord : celui de la prudence, du moratoire et des études d'impacts réclamés depuis plus de 2 ans par la CQLPE et d'innombrables autres intervenants ' comme Amir Khadir le réclamait quand il a déposé notre pétition signée par plus de 17,000 personnes à l'assemblée nationale en février 2012.

Les lettres ne rentrent plus qu'au compte-goutte sur le site de la Régie. Qui ne dit mot consent !

SVP mettre info@cqlpe.ca en copie de votre lettre, car il n'est pas certain que la Régie les mette toutes en ligne  - et je le ferai, le cas échéant via cqlpe.ca.

Je vous recommande particulièrement de lire celle de Mme Diane Lamarche de Laval qui représente fort bien par les nombreux symptômes débilitants décrits ce que de nombreuses autres victimes ont rapporté jusqu'ici. Voici comme elle conclut sa lettre à la Régie :

«Je demande ...

- que la Régie interdise la pose de compteurs intelligents groupés et qu'elle oblige Hydro-Québec à retirer ceux qui sont installés et qui irradient chez moi. Dans ma situation, ce sont 12 compteurs qui émettent à moins de 2 mètres de ma chambre à coucher 24 heures sur 24.

- que la Régie modifie la politique de retrait des compteurs car cette politique est inapplicable pour les compteurs groupés. Selon la politique actuelle, je ne peux faire enlever qu'un seul des 12 compteurs qui pourtant émettent chez moi.

- qu'aucun frais ne soient applicables pour toute demande de retrait de compteur intelligent par un citoyen qui a des raisons de croire que cela peut affecter sa santé ou son intégrité physique.

- que des études sérieuses indépendantes soient réalisées sur les effets de ces compteurs sur la santé humaine avant de procéder à de toutes nouvelles installations de compteurs émetteurs au Québec.»




Voici en terminant quelques autres nouvelles récentes dignes d'intérêt...

«La force citoyenne n'est pas négligeable» - Marc-André Morin(24 février 2014)
(...) Plus de la moitié des participants se sont déplacés pour parler des compteurs de nouvelle génération d'Hydro-Québec, notamment de leurs inquiétudes face à la santé."C'est un problème dont tout le monde entend parler", introduit Marc-André Morin avant d'ajouter: "Moi, mon opposition aux compteurs intelligents, la seule chose qui est intelligente dans ce compteur-là, c'est qu'il pourra nous arracher plus d'argent, d'une façon plus précise. Et les gens électro-sensibles sont des victimes collatérales". De juridiction fédérale, le fameux Code 6 émis par Santé Canada a été contesté par le député Morin, qui continue sa bataille. "Tant que personne ne va cuire dans un micro-ondes, ce n'est pas dangereux aux yeux de Harper", souligne-t-il, précisant que le Code 6 a été produit au temps des radars. Pression politique 101 - Aux gens qui l'écoutaient, l'attaché politique David Dupras a lancé: "Avec le travail de pression que vous faites, plus vous en effectuez (de la pression) sur les divers niveaux de gouvernement, plus les questions que vous soulevez deviendront urgentes". Le député Morin renchérit en faisant l'analogie au dossier de la Réforme de l'assurance-emploi du gouvernement conservateur, où la mobilisation massive en Atlantique a fait reculer Stephen Harper sur certaines clauses. "La force citoyenne n'est pas négligeable. Peu importe quel parti est au pouvoir - même les conservateurs - les élus sont obligés de considérer ce que les citoyens trouvent important". Selon Marc-André Morin, chaque fois que les citoyens manifestent pour une cause, il y a des politiciens qui évaluent le potentiel de cette contestation. "Puis, il y a des fois où ça devient si gros que ça les oblige à reculer".

Note de Jean: J'aimerais être aussi optimiste que le député Morin, mais je crois qu'il rêve en couleur. Si vous espériez que Santé Canada, contrôlée par des lobbies de toutes sortes et sous la botte du régime Harper, resserre les normes hyper laxistes du code 6, ce qui suit révèle pourquoi ça n'arrivera jamais sous ce gouvernement. Le fédéral vient d'engranger 5,27 milliards de dollars pour avoir vendu les droits d'utilisation d'une petite partie du spectre (celle que les télédiffuseurs ont libérée en passant au numérique) après avoir obtenu 4,3 milliards $ en 2008 et sans compter d'autres milliards qu'ils feront sous peu avec le spectre du WiFi. JAMAIS ils ne vont compliquer la vie des opérateurs de cellulaire au Canada!

L'enchère pour le spectre sans fil rapporte 5,27 milliards à Ottawa (19 février 2014)
http://affaires.lapresse.ca/economie/medias-et-telecoms/201402/19/01-4740543-lenchere-pour-le-spectre-sans-fil-rapporte-527-milliards-a-ottawa.php
Le gouvernement fédéral a engrangé 5,27 milliards $ dans le cadre de sa dernière enchère pour le spectre sans fil, ce qui constitue le plus gros montant jamais touché par Ottawa lors d'une telle opération.  (...) Le président de Bell Mobilité, Wade Oosterman, a de son côté souligné que le nouveau spectre contribuerait à élargir son offre pour son service LTE, déjà offert à environ 82 pour cent de la population.«Ce nouveau spectre de 700 MHz nous aidera à l'étendre encore davantage, soit aux petites villes, aux zones rurales et aux collectivités éloignées du pays, notamment dans le Nord du Canada», a-t-il mentionné dans un communiqué. La bande de 700 mégahertz qui faisait l'objet de l'enchère est considérée comme particulièrement précieuse parce qu'elle permet aux signaux de téléphonie cellulaire de parcourir de plus grandes distances et de pénétrer les édifices et les tunnels où les appels sont souvent interrompus. Ces ondes ont été rendues disponibles lorsque les télédiffuseurs ont migré vers les signaux numériques. L'enchère précédente, qui visait une différente bande du spectre, en 2008, avait permis à Ottawa de toucher 4,3 milliards $ et introduit de nouveaux joueurs au marché.Une autre enchère pour des licences sans fil - visant la bande de 2500 mégahertz - est prévue pour avril 2015.

Note de Jean : Quant aux effets possibles du spectre de 700 MHz sur la santé humaine, surtout sous forme d'ondes hachurées utilisées par la téléphonie cellulaire qui permet de transmettre jusqu'à 8 conversations simultanées sur la même bande de fréquences en découpant en petits paquets le signal de chaque conversation et en les transmettant successivement un à la suite de l'autre en une micro-fraction de seconde ce qui donne un effet de mitraillage continue TOTALEMENT différent des ondes de la télévision transmises en mode continu (non hachuré ou pulsé) auquel le spectre de 700 MHz servait auparavant, il n'a bien sûr JAMAIS fait l'objet de la moindre étude scientifique!! Nous serons donc une fois de plus tous cobayes involontaires, tels des rats de laboratoire, dans une gigantesque expérience planétaire, et dans 15 ou 20 ans, après une vive controverse à cause d'études bidons que l'industrie aura fait réaliser pour contrer les études démontrant que c'est cancérogène, on finira peut-être par apprendre que l'explosion exponentielle de cas de cancers dans le monde était en partie liée à ce mitraillage de nos cellules. De plus, les personnes électrosensibles ne pourront même plus se réfugier dans leur sous-sol car le spectre de 700 MHz pénètre profondément dans le sol et traverse le béton comme du papier. Même en se réfugiant aux îles MoukMouk on risque de ne pouvoir trouver de répit à cette torture hallucinante qui va bientot s'ajouter à celle de l'électropollution invisible mais mortelle que l'on subit déjà !! Désolé de tirer si fort sur la sonnette d'alarme, mais c'est la triste réalité et personne nulle part ne réagit pendant que l'on se fait tous mener à l'abattoir... littéralement. Voir ce qui suit pour avoir déjà une petite idée de ce que l'utilisation du spectre de 700 MHz par la téléphonie cellulaire va engendrer. Les bébés sont particulièrement à risque semble-t-il !

Incidences des rayonnements électromagnétiques sur la santéhttp://www.astrosurf.com/luxorion/rayonnement-em-sante.htm
(...) Les tissus corporels sujets à de fortes intensités d'énergie RF peuvent souffrir de sérieuses lésions induites par la chaleur. Ces effets corporels dépendent de la fréquence de l'énergie, de la densité de puissance du champ RF et même de facteurs tels que la polarisation de l'onde. L'exemple le plus connu est le four micro-onde dont le rayonnement RF d'une puissance pouvant dépasser 850 W permet de réchauffer ou de cuire les aliments. Aux fréquences proches de la fréquence de résonance naturelle du corps humain, l'énergie RF est absorbée plus efficacement et produit un maximum de chaleur. Pour un adulte cette fréquence est généralement voisine de 35 MHz si la personne est reliée à une terre et isolée du sol. Des parties du corps peuvent également être résonantes. Ainsi, la tête d'un adulte par exemple est résonante aux alentours de 400 MHz tandis que la plus petite tête d'un enfant entre en résonance vers 700 MHz. La taille du corps détermine donc la fréquence à laquelle cette énergie RF est absorbée. CLIP


5000 cartes postales contre la hausse des tarifs d'Hydro-Québec (24 février 2014)
http://www.tvrs.ca/actualites/5000-cartes-postales-contre-la-hausse-dhydro-quebec
Malgré la température froide, une cinquantaine de manifestants se sont rassemblé ce matin 24 février à 10h00 devant le bureau de la ministre des Ressources naturelles et responsable d'Hydro-Québec, Martine Ouellet, pour protester contre la hausse des tarifs d'électricité. Une initiative de l'Union des consommateurs (UC) qui qualifie ces hausses d'«inacceptables, inéquitables et injustes.» (...) Les cartes postales dénoncent le virage tarifaire imposé à la société d'État, pour qui la mission première est «d'offrir le service d'électricité aux taux les plus bas compatibles avec une saine administration financière ».Le dossier des compteurs intelligentsHydro-Québec procède actuellement à une modernisation de ces compteurs électriques, les anciens étant jugés désuets par la Société. Pour le moment, les clients qui désirent se prémunir des nouveaux appareils, dits compteurs intelligents, doivent débourser 98 $ pour l'installation d'un compteur alternatif ainsi que des frais annuels de 206 $ pour la collecte des données. Des mouvements citoyens, dont Longueuil Refuse, se sont élevés à l'échelle provinciale pour contrer ces tarifs jugés «exagérés». À ce sujet, Sylvain Lafrenière affirme être en accord avec les contestations citoyennes. «Nous on est contre les frais trop élevés demandés lors d'un refus. On est témoins de gens qui sont affectés par ces situations-là, j'en ai vu de mes propres yeux. 200 dollars par année lors d'un refus, il n'y a pas grand monde peut se payer ça» a-t-il laissé tomber.


Rivière-Rouge demande un moratoire (11 février 2014)
Le conseil municipal de Rivière-Rouge demande un moratoire immédiat sur l'installation des compteurs intelligents d'Hydro-Québec. C'est à l'unanimité que le conseil a adopté une résolution dans ce sens lors de son assemblée ordinaire de février.

Mentionnons aussi que la municipalité de Mascouche a aussi adopté une résolution le 10 février dernier pour demander la gratuité du droit de retrait.

Lavaltrie met l'épaule à la roue contre les compteurs intelligents (11 février, 2014)

Les effets nocifs des compteurs intelligents reconnus (23 février 2014)
Des effets neurologiques indésirables ont été signalés chez des personnes qui se retrouvent souvent à moins de 3 mètres des compteurs sans fil, selon le professeur de neurochirurgie australien Vini G. Khurana.

Compteurs intelligents: les Laurentides se préparent aux audiences publiques (21 février 2014)
Alors que le Québec compte actuellement une cinquantaine de groupes, le Mouvement Basses-Laurentides Refuse, initié par Maria Acosta, agrandit son territoire pour désormais couvrir l'ensemble des Laurentides. «La région compte maintenant deux porte-parole: moi et Lucie Mayer, dans les Hautes-Laurentides», se réjouit Mme Acosta, avant d'ajouter que plusieurs activités sont en préparation, dont une qui touchera l'ensemble des 52 villes qui font partie du mouvement citoyen Refusons les compteurs intelligents. «Le mouvement s'agrandit et le déploiement est là. On commence à se réveiller et à réaliser les problèmes qui peuvent être reliés à ces compteurs intelligents», note Mme Acosta. Pour l'heure, cependant, on insiste sur les audiences publiques qui se dérouleront sous l'égide de la Régie de l'énergie concernant l'installation des compteurs intelligents, phases II et III, en avril prochain. CLIP

Une preuve scientifique solide que les micro-ondes des comptueurs perturbent sérieusement le sommeil...

Les antennes-relais perturbent notre sommeil (5 avril 2013)
Les ondes électromagnétiques émises par les antennes-relais de téléphonie présentent-elles un danger pour notre santé ' Si aucune étude de référence n'a permis d'établir un lien direct, plusieurs d'entre elles ont conclu à un risque avéré.Mais pour la première fois, observe le journal le Monde, « une étude sur des jeunes rats, conduite par l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) et l'université de Picardie Jules-Verne (1), conclut à des effets biologiques des radiofréquences sur les fonctions de l'équilibre énergétique ». Treize jeunes rats ont été exposés pendant six semaines à des ondes d'une fréquence de 900 MHz avec une intensité plus faible que les seuils légaux. Pour comparer les résultats, un groupe de onze rats, qui n'a pas été soumis à des expositions aux ondes, a été constitué.Le choix de ce rongeur est lié au fait que son comportement alimentaire et sa régulation thermique sont comparables à ceux des hommes. Leur rythme biologique est similaire à celui des nouveau-nés. Les scientifiques ont mis en évidence plusieurs effets biologiques chez les rats exposés. Leur régulation thermique, par exemple, est altérée. Lorsqu'ils sont soumis à une augmentation de la température ambiante, ces rongeurs réduisent leur stratégie de refroidissement, indique le quotidien. « L'animal ne ressent pas la chaleur », résume le directeur de l'Ineris.De même, les animaux exposés ont tendance à manger davantage. Enfin, ils fractionnent leur sommeil paradoxal, comme s'ils étaient en état d'alerte. « Ces perturbations pourraient engendrer des difficultés de mémorisation ou des troubles de l'humeur chez l'homme », relèvent les auteurs de l'étude. Ils souhaitent que d'autres laboratoires poursuivent ces travaux. Ce travail permettra peut-être de comprendre pourquoi de faibles niveaux d'exposition aux ondes produisent de réelles modifications du métabolisme. (1) Publiée par la revue Environnement Science and Pollution Research

Fini les ampoules incandescentes - Dangers des fluocompactes 
http://youtu.be/TW-p-Ar8t80
Lampe Fluo Compacte = irradiations = nouvelle pollution environnementale massive = pathologies biologies et sanitaires. Comment s'en débarrasser ' Les enterrer ' Le mercure qu'elles contiennent causera l'empoissonnement systématiques de l'environnement, nappes phréatiques, faune, flore et créera un désastre irrémédiable dans un futur rapproché.

Smoking Gun, Did Utilities and Meter Makers Just Admit Responsibility for Smart Meter Fires' (October 26, 2012) 

Minister announces a safety audit on smart meters and health (January 29, 2014)
Following a large number of complaints related to smart meters, Nicholas Kotsiras, Victoria's Energy Minister, announced sweeping changes to the electrical billing system.  Of particular interest to Stop Smart Meters Australia was the announcement that Kotsiras plans to commission a top-to-bottom, independent safety audit to determine whether smart meters pose any health risks to the public.  This follows a recent review in which 69 per cent of the public's concerns with smart metres were health related.

Smart meters make her sick (Feb 18, 2014)
When BC Hydro installed nine smart meters beside our home in June of 2012, I became very ill. The radiation from these meters affects my balance, my speech, and has even deformed my nails.We have taken steps to prevent the radiation from entering our home, but if our analogue meter is replaced with a smart meter it would increase electromagnetic fields in our home, which would make me very ill. BC Hydro is charging us an extra $35 a month to read our analogue meter, but it is read only every other month. Sometimes our usage is only estimated and no reading is done at all. They claim this monthly fee is for meter reader wages, truck expenses, gas, etc. They still come to read the nine smart meters, but will not read my meter at that time, even though they are standing right in front of it. They have moved the reading of my meter to alternating months to attempt to justify this outrageous fee. How can our government justify engaging in such unethical practices' When did we lose our right to live free from harm in our own homes' One issue at a time, we are being led silently into oppression.

Enfin, parmi les nombreuses choses qu'il y avait dans mon dernier bulletin...

Bulletin #38 : On ne se laissera pas faire ! 
http://www.cqlpe.ca/Bulletins/Numero38.htm

Plusieurs personnes n'ont sans doute pas vu la suivante, car elle ne faisait pas partie de l'extrait (ne contenant que le premier tiers du bulletin) que j'avais diffusé, et il fallait donc aller sur le site pour lire la suite. Comme plusieurs personnes l'ont signalée à mon attention, je la reprends ici pour la signaler à la vôtre... Voici comment je l'introduisais...

Note de Jean : Après mûre analyse, les responsables de la compagnie d'électricité de Boston (article suivant) rejettent la technologie des compteurs 'intelligents' (et l'argent de Washington pour la déployer) car ils ne lui trouvent aucun avantage pour leurs clients, il y a trop de risques de piratage, trop d'inquiétudes pour la santé et ça constitue même un obstacle insoluble à la modernisation du réseau. Décidément, il y en a qui sont plus brillants à Boston que dans les bureaux d'Hydro-Québec... Voir ICI les détails de leur décision.

No smart meters in Boston (February 13, 2014)
http://blogs.theprovince.com/2014/02/13/letters-smart-meters-hats-sex-anthem-airport-transportation-planning-birds-neknomination/
So what do the electric companies of Boston, Mass., know that B.C. Hydro and the provincial government do not' Boston utilities are rejecting a proposed mandate to implement smart meters, otherwise called advanced metering infrastructure. They replied to the government proposal, saying 'there is no rational basis for department-mandated implementation of AMI' and that 'an advanced meter system is not a 'basic technology platform' for grid modernization and is not needed'. Their reasons in coming to that conclusion include: no cost justification; security risks; meters do not reduce outages; and customer privacy and health concerns. The Boston utilities also list a host of non-metering technologies as an alternative to smart meters to achieve reliability and optimization in real-time. It is clear that they have done their due diligence, unlike B.C. Hydro. I only hope the Boston utilities can overcome the political interference they are fighting against and prevent a horrible mess of huge debt, sky-high bills, unhealthy radiation, compromised privacy and untold complaints and litigation. In B.C., we are now suffering all of these ills and I only hope the B.C. Utilities Commission has the guts to provide B.C. Hydro customers some remedies for the smart-meter disease inflicted upon us.

En résumé...

La plus grande compagnie d'électricité de l'État du Massachusetts déclare la vérité relativement aux compteurs 'intelligents'...

Extraits :

« Il n'y a aucun fondement rationnel pour la mise en oeuvre de l'AMI. » (AMI = Advanced Metering Infrastructure = « infrastructure intelligente de mesurage de l'électricité).

« Il n'y a aucune justification des coûts pour prendre en charge la mise en oeuvre de l'AMI. »

« Les compteurs "intelligents" ne réduisent pas le nombre de pannes... »

« Ces systèmes de mesurage ne sont pas nécessaires pour intégrer les ressources distribuées... » (éolien & solaire)

« L'AMI introduit un tout nouveau portail d'accès au systèmes informatiques des [compagnies], ce qui augmente considérablement les risques deau plan de la cyber-sécurité. »

« La mise en oeuvre obligatoire de l'AMI n'est pas une prérogative discrétionnaire au sein du Massachusetts Dept of Public Utilities.»