Bulletin #34 : Une bonne dose de lumière pour faire
reculer la noirceur électropolluante d'Hydro-Québec


14 janvier 2014

Bonjour !

Tout d'abord je vous adresse mes meilleurs vœux de santé, d’épanouissement personnel, de solidarité, de bien-être, de joies et d’amitié pour la nouvelle année.

Comme mon dernier bulletin remonte au 24 novembre, j'ai accumulé beaucoup de choses à votre intention entre-temps. Pour vous donner la possibilité d'examiner tout cela graduellement, je vais vous envoyer ce bulletin échelonné sur plusieurs jours. Son contenu est grosso modo par ordre d'ancienneté, les items les plus récents étant en premier. Le tout sera aussi archivé par étapes, à mesure que je le diffuserai.

Le premier élément ci-dessous, comme son titre l'indique, est assez important selon moi...

Bonne lecture et espérons que 2014 nous permettra de voir la lumière au bout du tunnel de l'obscuratisme qui règne au Québec à l'égard des effets pernicieux et destructeurs des micro-ondes pulsées !

[Voir aussi ce Post Scriptum mis en ligne le 18 janvier et faisant état d'importants développements à la Régie de l'énergie.]

Jean Hudon
Co-fondateur et webmestre de la CQLPE
http://www.cqlpe.ca/

ABONNEMENT GRATUIT À CE BULLETIN : Si vous recevez une copie de ce bulletin, et aimeriez vous y abonner, il suffit d'envoyer un courriel à info@cqlpe.ca en inscrivant 'Abonnez-moi au bulletin' comme sujet de votre courriel. Si vous ne désirez plus y être abonné-e, il suffit de le demander à la même adresse de courriel.

Ce Bulletin #34 : « Une bonne dose de lumière pour faire reculer la noirceur électropolluante d'Hydro-Québec » est archivé au
http://www.cqlpe.ca/Bulletins/Numero34.htm

Vous pouvez consulter ICI les précédents bulletins.

IMPORTANTE ET URGENTE RECOMMANDATION

Nous avons en ce moment la possibilité de faire part à la Régie de l'énergie de nos doléances quant au fait que de nombreux installateurs non qualifiés de CapGemini bafouent systématiquement notre droit à ne pas nous faire imposer ces dangereux compteurs 'inteligents', et ce, en effectuant des installations sauvages au mépris des multiples avis et moyens pris pour les empêcher de nous enlever nos précieux et sécuritaires compteurs électromécaniques. Trois nouveaux régisseurs se sont vu assigner la responsabilité d'examiner la demande d'autorisation d'Hydro-Québec pour les phases 2 et 3, et il semblerait que cette fois ils joueront honnêtement leur rôle de chien de garde et d'arbitre impartial face à la domination écrasante de cette puissante société d'État. De fait, Hydro-Québec, consciente de son rôle apprécié de vache à lait par les juteuses redevances annuelles qu'elle verse au gouvernement, se croit tout permis, y compris mentir effrontément à ses clients, ignorer leurs préoccupations, manipuler l'opinion publique par l'entremise de son porte-parole, et pratiquement terroriser les dizaines de milliers de Québécois-es qui ont maintenant pris conscience du danger extrême et avéré que représente pour leur santé la présence autour d'eux de dizaines, voire de centaines de compteurs électropolluants émettant tous ensemble chaque année des dizaines de millions de salves de micro-ondes empoisonnées, capables de détruire rapidement et définitivement leur qualité de vie, leur santé et celle de leurs enfants.

Je vous recommande vivement de prendre une minute pour lire ICI (copie de sauvegarde ICI) une courte lettre envoyée par courriel le 9 janvier 2014 à la Régie de l'énergie par Mme Hélène Tardif – et voir ICI les autres observations envoyées à la Régie. Vous avez un témoignage à offrir de ce que vous avez subi – une installation sauvage indésirée, malgré les avis affichés, des menaces et du chantage faits au téléphone par un préposé d'Hydro-Québec ou chez vous par un installateur trop zélé ? Votre situation personnelle ne vous permet pas d'avoir un compteur communicant chez vous et chez vos voisins immédiats et il vous est impossible de payer les frais exorbitants exigés pour avoir un compteur non communicant ? Bref, c'est le temps ou jamais de leur faire savoir tout ce qui vous déplaît souverainement dans l'attitude d'Hydro-Québec et dans le choix de cette technologie dont les effets cancérogènes, génotoxiques et neurotoxiques ont été démontrés par des milliers d'études scientifiques indépendantes... FAITES COMME MME TARDIF ! Rédigez immédiatement votre lettre en expliquant en détails (jour, heure, lieu, nom de l'installateur si possible, etc.) ce que vous avez subi ou ce que vous craignez ou déplorez, et envoyez-la par courriel à Greffe@regie-energie.qc.ca (avec copie à Martine Ouellet ministre@mrnf.gouv.qc.ca) en indiquant comme sujet de votre courriel «À verser aux dossiers R 3863-2013 (observations) et R3854-2013 (phase 2)» (le R3854-2013 concerne le dossier tarifaire) et/ou postez-la par courrier recommandé à Régie de l'énergie du Québec, au soin de Mme Louise Pelletier, 800 Place Victoria, Montréal, Québec, H3C 1E8.

Si les régisseurs reçoivent un déluge de lettres de doléances poignantes et persuasives, cela fera une ÉNORME différence. Pensez à conclure en réclamant, comme l'ont déjà fait des dizaines de municipalités québécoises et tous les députés de l'Assemblée nationale, la gratuité inconditionnelle du droit de retrait pour les clients subissant le poison irradiant des compteurs déjà déployés. Demandez aussi que les phases 2 et 3 du déploiement des compteurs (couvrant le reste du Québec), ne soit PAS approuvée tant que des études d'impacts fiables et indépendantes n'auront pas démontré, hors de tout doute, que la technologie de relève sans fil choisie ne pose absolument aucun danger pour la santé humaine. MERCI de votre participation à cet effort collectif pour faire respecter notre droit à un environnement sain DANS notre demeure.

« Toute vérité passe par trois stades : En premier lieu on la ridiculise; en deuxième lieu on s'y oppose violemment; enfin on l'accepte comme si elle allait de soi. »

- Arthur Schopenhauer - philosophe, 1788-1860




RAPPEL...

Lancement de la campagne Je garde mon compteur !

AIDEZ-NOUS À RENDRE CETTE CAMPAGNE VIRALE !

LE CAUCHEMAR DES COMPTEURS INTELLIGENTS

Campagne « Je garde mon compteur »
http://www.jydionne.com/campagne-je-garde-mon-compteur/
Hydro-Québec, une corporation publique (donc censément au service de la population), agit comme un mauvais citoyen en imposant, sans tenir compte de l’opposition citoyenne, ses compteurs dits intelligents. CLIP - Note de Jean : Cet appui par Jean-Yves-Dionne (que nous remercions!) à la campagne Je garde mon compteur! a suscité de nombreux commentaires positifs comme « Merci pour ce précieux dossier. J’ai signé et diffusé cette pétition autant que j’ai pu afin qu’Hydro-Québec respecte le refus de ses abonnés informés sur tous les dangers que ces compteurs-fureteurs représentent pour la santé publique et pour l’intimité de tous les québécois, de ceux en fait qui mettent du beurre sur le pain de cette Société d’État depuis des décennies. Un dicton dit : « Ne mords pas la main qui te nourrit »… Il est temps que cette anarchie fasse place à notre démocratie perdue!!! Voilà où mène un monopole… Il en coûte déjà une fortune en soins de santé au Québec, le gouvernement cherche désespérément des solutions : la première serait de faire de la prévention et de légiférer afin de stopper la venue de ce nouveau fléau qui aura un impact catastrophique sur notre santé, sur celle de nos enfants et en plus sur le déficit budgétaire toujours compensé par qui? Mais par nous les éternels combleurs de manque à gagner! Mais assez c’est assez : PAS TOUCHE À NOTRE SANTÉ!!! Et j’espère ne pas apprendre sous peu qu’un nouveau vaccin vient d’être « pondu » en guise de protection contre la pollution électromagnétique… »

À tous les Québécois... Gardez votre compteur ! (12 décembre 2013) http://journal100limites.blogspot.ca/2013/12/a-tous-les-quebecois-gardez-votre.html

Lancement de la campagne Je garde mon compteur!
http://gaiapresse.ca/nouvelles/lancement-de-la-campagne-je-garde-mon-compteur-37944.html

Pétition : plus de 2200 personnes (au 14 janvier 2014) se sont engagées à garder leur compteur !
http://chn.ge/1cpAXcT




« Je fais partie de la vague de résistance à l'installation des compteurs intelligents. J'ai d'abord été tentée par le droit de retrait. J'ai 70 ans et je n'avais pas envie de me battre. Je veux juste vivre en paix. Mais ça aurait été jouer le jeu de la dictature d'Hydro-Québec... et je n'ai pas pu. J'ai envoyé un avis de non consentement à Hydro-Québec, j'ai collé des affiches de refus sur ma maison, et j'ai barricadé mon compteur. »

– Marité

« Ce matin, 20 décembre 2013, il y a eu chez moi une courte coupure d’électricité... Plus tard dans l’avant-midi j’étais irritée car par un cillement continu dans mes oreilles... et ça se poursuit. Quand je suis sortie de chez moi, il y avait un carton après ma poignée de porte. Hydro avait installé un nouveau compteur!! Donc ce cillement n’est pas psychosomatique, puisque je n’étais même pas au courant! Il y a donc bien des effets secondaires à leurs nouvelles bébelles et c’est notre bien-être physique et psychologique qui va en payer le prix! »

– Johanne C.

« Je viens à mon tour vous offrir notre témoignage. Mon fils de 10 ans qui était en pleine santé a reçu le diagnostique de deux formes différentes d'épilepsie, et ce, curieusement, depuis l'installation de ces compteurs intelligents chez mes voisins. Il a depuis été hospitalisé 4 fois en l'espace de moins de 2 mois, alors qu'il a toujours été en pleine santé auparavant. Les crises d'épilepsie surviennent notamment la nuit et durent plus de 20 minutes où il reste totalement inconscient. Dans ces crises, il paralyse complètement, et a depuis gardé une paralysie à sa joue. Il a passé plus d'un mois à rester incohérent le jour, à avoir du mal à marcher droit sans perdre l'équilibre et à montrer des signes marqués de difficultés à comprendre et à s'exprimer. Nous sommes de la région de Sainte-Sophie, dans les Basses-Laurentides. »

– Marie-Josée A.

« Depuis que j'ai le nouveau compteur, j'ai toujours mal à la tête , je n'arrive plus à dormir les nuits. Je suis toujours fatiguée. J'ai des étourdissements et la nausée. Je ressens souvent des palpitations. Je m'inquiète énormément pour ma santé, car je trouve que ça va de plus en plus mal. Je m'inquiète autant pour mon fils qui il a 6 ans – il a les mêmes symptômes. Je trouve ça triste, car nous sommes des êtres humains et nous sommes en train de nous détruire nous-mêmes.

– Josée M.

« J'ai dû faire tuer mon berger Allemand la semaine dernière suite à l'installation d'un compteur chez mon amie qui le gardait, et l'on m'a confirmé l'euthanasie d'un autre chien avec les mêmes symptômes. Notre nouveau jeune terrier faisait du Parkinson avant que l'on se protège des ondes. Il n'en fait plus. »

– Hélène K. - Montréal

NOTE : Ces témoignages troublants sont archivés avec de nombreux autres dans PROBLÈMES DE SANTÉ CAUSÉS PAR LES COMPTEURS 'INTELLIGENTS'


« Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps; vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps; mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps. »

– Abraham Lincoln

« Les niveaux moyens de densité des radiofréquences ambiants ont été multipliés mille milliards (1 000 000 000 000) de fois dans les zones urbaines au cours des cent dernières années, et la majorité de cette hausse s'est produite au cours des 20 dernières années. »

– Alasdair Philips - Expert britannique mondial et fondateur de Powerwatch.org.uk
Extrait de Quand le vase déborde : l’intolérance aux ondes paru le 9 janvier magazine La maison du 21e siècle. Un article fouillé de 6784 mots qui débute par un exemple illustrant dans toute son horreur ce que l'installation de compteurs 'intelligents' peut déclencher...

La vie de Brigitte a basculé le 25 janvier 2012. « J’ai ressenti une explosion dans ma tête. J’ai été prise de vertiges qui m’ont fait tomber par terre. Mon cœur palpitait tellement que je pensais que je faisais un arrêt cardiaque. C’est une semaine plus tard, en parlant à ma propriétaire, que j’ai découvert que les trois compteurs électriques de notre immeuble avaient été changés chez elle, sous mon appartement. J’ai ressenti ces douleurs intenses au même moment où les compteurs intelligents ont été installés à mon insu », relate Brigitte, qui habite le quartier montréalais de Villeray, l’un des premiers sélectionnés par Hydro-Québec pour recevoir les compteurs nouvelle génération émetteurs de radiofréquences (RF).  CLIP

Malmenées par les ondes (Entrevue réalisée par Catherine Perrin le 12 décembre 2013)
http://www.youtube.com/watch?v=XQ3aNFSfVFY
Brigitte St-Onge et Véronique Riopel se battent pour faire reconnaître leur état. À titre de personnes sensibles aux ondes et aux champs électromagnétiques, elles doivent adapter leur existence afin de s'épargner de nouvelles souffrances. Brigitte St-Onge ne peut passer plus d'une heure dans son appartement. Elle dit dormir dans un bunker de béton non chauffé.

Cherche zone blanche désespérément - À VOIR!
http://youtu.be/fWxrUgKRHjg
Bande annonce du film de Marc Khanne sur les personnes "électro-hypersensibles". Disponible en DVD et projections à partir de janvier 2014 sur : http://www.electrosensible-zone-blanche-ehs-film.com - Voir aussi Ondes électromagnétiques - Bienvenue dans le micro-ondes universel

UNE VIDÉO À REGARDER SANS FAUTE!!!!!!!!!
Russian Television - The Truthseeker: 'Unequivocal' cell phones cause cancer
http://youtu.be/tbpLD0xH0og
Mobiles 'cooking the brain'; brain tumors become children's number one killer illness; and leaked industry memo admits 'wargaming' the science. Seek truth from facts with former senior White House adviser Devra Davis, Storyleak editor Anthony Gucciardi, 'cell phone survivor' Bret Bocook, Microwave News editor Louis Slesin, top radiation biologist Dariusz Leszczynski, and Ellie Marks, whose husband Alan's suing the industry for his brain tumor. - NOTE de Jean: Ce reportage est un réquisitoire incisif révélant une fois de plus la dégeulasse duplicité CRIMINELLE de l'industrie du cellulaire qui comme celle du tabac CACHE par tous les moyens possibles à la population à quel point ses produits sont MORTELS!! Il est écoeurant de voir la gang de twits qui nous gouvernent, la stupide Direction de la santé publique en tête, se porter à la défense des compteurs 'intelligents' qui fonctionnent EXACTEMENT dans la même bande de fréquences que les cellulaires. De plus, TOUS les appareils émettant des micro-ondes, comme les routeurs WiFi dont l'archi débile Ministère de l'éducation inonde les maternelles, et les écoles primaires et secondaires du Québec (les CEGEP et les universités sont déjà contaminés), ont de nombreux effets cancérogènes, neurotoxiques et génotoxiques sur l'être humain. Combien de vies de souffrances et de millions de morts faudra-t-il avant que les gens se réveillent et cessent de jouer à la roulette russe avec leur cellulaire et leurs autres appareils sans fil ? Et notez bien, je ne dis pas « Oh! bien sûr on est pas contre ces technologies, seulement pour une utilisation plus 'prudente' » car un poison est un poison. Il ne faut pas mettre juste un petit peu de mort aux rats dans notre bouffe, comme si c'était plus prudent. On en met pas DU TOUT !




À noter : Comme on peut le constater ICI, dans la foulée de la demande de moratoire faite par l'Union des consommateurs, l'ACEF a fait parvenir le 26 novembre dernier à la ministre Martine Ouellet une «Demande de moratoire sur l'installation de compteurs intelligents». Le FRAPRU en fait tout autant la veille, et le 3 décembre c'était au tour de la Ligue des droits et libertés, et puis, Mme Lucie Martineau, présidente générale du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec en a également envoyé une le 6 décembre. Ce n'est pas rien ! Enfin le 13 décembre, ce fut au tour de l'ACEF Montérégie-est.

À noter également : En date du 21 décembre 2013, 40 municipalités québécoises ont adopté des résolutions appuyant nos demandes, soit un moratoire ou la gratuité du droit de retrait, ou bien les deux. Une copie de toutes les résolutions est disponible dans notre trousse détaillée à ce sujet.




LES BRÈVES - Extraits de divers articles et vidéos recommandées

Un moratoire sur l'installation des nouveaux appareils d'Hydro est réclamé (21 décembre 2013)
http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201312/20/01-4723051-un-moratoire-sur-linstallation-des-nouveaux-appareils-dhydro-est-reclame.php
(Québec) Le mouvement de grogne contre les compteurs de nouvelle génération d'Hydro-Québec prend de l'ampleur. L'Union des consommateurs demande maintenant au gouvernement Marois un moratoire sur leur installation au Québec. «C'est un dossier très préoccupant», a indiqué vendredi au Soleil le porte-parole de l'Union des consommateurs (UC), Marc-Olivier Moisan-Plante. Dans une lettre envoyée à la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, l'UC souligne qu'Hydro-Québec semble minimiser le mouvement d'opposition à l'installation de ces nouveaux compteurs alors qu'au moins 2000 avis de refus de la part de citoyens ont été signifiés jusqu'à maintenant à la société d'État. Hydro-Québec orchestre actuellement la première phase d'installation de ces nouveaux compteurs dits «intelligents» au Québec. Ces compteurs peuvent notamment transmettre à distance à la société d'État par radio-fréquences des données en temps réel sur la consommation d'électricité de ses clients. Pour l'heure, plus d'un million de ces nouveaux compteurs ont été installés dans la région de Montréal. La phase 1 prévoit l'installation de 1,7 million de compteurs d'ici juin prochain. Or, l'UC fait valoir qu'il est prématuré de continuer l'installation des nouveaux compteurs alors que le Code canadien de sécurité 6 sur les émissions des ondes électromagnétiques est en processus de révision. «Imaginez les coûts financiers pour Hydro-Québec si les émissions de ces compteurs ne respectaient plus les normes canadiennes», fait valoir M. Moisan-Plante.

(...) Avant de poursuivre l'installation de ces nouveaux compteurs, l'UC soutient qu'Hydro-Québec a le devoir d'offrir des solutions de rechange aux citoyens qui refusent les appareils intelligents émettant des radio-fréquences. Par exemple, les clients d'Hydro pourraient remplir un relevé (plusieurs fois par année) dont les données seraient transmissibles par courriel à la société d'État pour validation. Le gouvernement Marois se dit sensible aux inquiétudes exprimées par les citoyens concernant l'installation de ces compteurs de nouvelle génération. Un décret ministériel adopté mercredi dernier à Québec fait état de sa préoccupation quant aux frais liés à l'option de retrait offerte par Hydro-Québec à sa clientèle.

(...) Ce n'est pas la première fois que des élus de l'Assemblée nationale dénoncent les frais imposés par Hydro-Québec dans ce dossier. En mai dernier, les élus québécois avaient adopté à l'unanimité une motion déposée par Québec solidaire. Cette motion demandait à Hydro-Québec d'évaluer d'autres options afin de ne pas pénaliser financièrement ses clients qui ne veulent pas de compteurs intelligents. Notons qu'Hydro-Québec comparaîtra devant la Régie de l'énergie au début de 2014. Des audiences publiques auront lieu pour avaliser ou non l'installation de nouveaux compteurs de la société d'État, et ce, dans le reste de la province au cours des prochaines années. CLIP

La Ville de L'Assomption impose un moratoire (21 décembre 2013) UN MAIRE QUI TIENT TÊTE À HYDRO !!
http://www.hebdorivenord.com/Actualites/2013-12-20/article-3551930/Hydro-Quebec-et-les-compteurs-intelligents/1
(...) La Ville de L'Assomption dit NON -- Alors que plusieurs citoyens de L'Assomption et Repentigny sont à recevoir une lettre d'Hydro Québec les informant qu'un compteur intelligent sera installé d'ici quelques semaines à leur résidence, le conseil municipal de L'Assomption adoptait, le 19 novembre dernier, une demande de moratoire sur ces installations. Le lendemain, l'Union des consommateurs envoyait aussi une lettre au gouvernement demandant eux aussi un moratoire. Pour ce qui est du maire de L'Assomption, Jean-Claude Gingras, il est impensable d'avoir ces compteurs sur son territoire. En entrevue avec TC Media Rive Nord, le maire explique : « Je viens de terminer une campagne électorale et bon nombre de citoyens m’ont interpellé sur le sujet. Ils craignaient pour leur santé, car même si des organismes gouvernementaux disent qu’il n’y a pas de danger, plusieurs experts les contredisent ». Jean-Claude Gingras, qui se renseigne constamment sur le sujet, explique qu’un expert en électromagnétique lui a confié que « seuls les effets thermiques sur la biologie ont été évalués pour ces dispositifs. Les effets non thermiques sont simplement ignorés malgré une documentation très abondante sur le sujet ». Il ajoute : « De plus, il ne faut pas oublier l’attitude d’Hydro Québec dans le dossier. Hydro a le monopole et offre peu d'options à ses clients en leur imposant quelque chose que plusieurs ne veulent pas ».
(...) Un décret du ministère des Ressources naturelles -- La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, informait la population, le 18 décembre dernier, que le gouvernement venait d'adopter un décret sur le sujet : « L'adoption de ce décret s'inscrit dans une démarche gouvernementale invitant Hydro-Québec à proposer d'autres solutions technologiques ou administratives à ses clients qui ne désirent pas de compteurs de nouvelle génération. Nous souhaitons que la Régie de l'énergie soit sensible aux inquiétudes exprimées par de nombreux citoyens et municipalités ». De plus, le gouvernement invite la Régie de l'énergie à considérer les recommandations découlant de la motion adoptée à l'unanimité par l'Assemblée nationale le 29 mai dernier. Selon le gouvernement des options qui ne pénalisent pas les clients refusant les compteurs intelligents doivent être envisagées. Il est important ici de mentionner que la Régie a demandé à Hydro-Québec, lors d'un jugement rendu le 2 décembre dernier, de déposer sa demande de modification relative aux frais liés à l'option de retrait dans les meilleurs délais. Pour ce qui est des Assomptionnistes, quand on demande à Jean-Claude Gingras où en sont rendus les pourparlers entre la Ville de L’Assomption et Hydro Québec, le maire explique : « Pour le moment, nous leur avons refusé l’accès à notre tour. Donc, c'est impossible pour eux d'installer leur compteur ou quoi que ce soit d’autre. Nous allons avoir une rencontre avec eux le 21 janvier prochain et on verra ce qui en ressortira ».

Saint-Colomban : Dossier des compteurs (20 décembre 2013)
http://www.journallenord.com/Actualites/Politique/2013-12-20/article-3554849/Jean-Dumais-annonce-un-gel-des-taxes/1
(...) Tenant compte de l'inquiétude ressentie par un certain nombre de citoyens quant au projet d'installation de ces compteurs par Hydro-Québec, lors de la séance du 10 décembre dernier, le conseil a adopté une résolution afin de demander au gouvernement du Québec d’imposer à Hydro-Québec un moratoire immédiat à l'installation de tout nouveau compteur émetteur de radiofréquences. Les membres du conseil prennent en considération, entre autres, que les radiations électromagnétiques émanant de l'émetteur récepteur à ondes pulsées dont ces compteurs sont munis pourraient contribuer à déclencher des problèmes de santé, particulièrement chez les personnes électro-hypersensibles, et que les opinions et études divergentes au sujet de l’existence et de l’envergure des dangers potentiels d’utilisation de ces compteurs. De plus, le conseil appuie la résolution adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale du Québec demandant à Hydro-Québec d'évaluer d'autres options afin de ne pas pénaliser financièrement les clients qui ne veulent pas de compteurs « intelligents » et leur offrir le choix d'un autre type de compteur sans leur imposer des frais. Enfin, le conseil demande que le gouvernement du Québec exige entre-temps d'Hydro-Québec qu'elle accorde à tout abonné, sans frais, le remplacement rapide de tout compteur émetteur de radiofréquences de première et de deuxième génération déjà installé par un compteur électromécanique n'émettant aucune radiofréquence, ainsi que le droit de conserver tout compteur électromécanique installé sur sa propriété ou dans son logement. Le maire de Saint-Colomban a également soutenu cette résolution à la MRC Rivière-du-Nord où elle a aussi été adoptée.

Compteurs intelligents d'Hydro-Québec La grogne gagne du terrain dans les Laurentides (18 décembre 2013)
http://virtuel.linformationdunordmonttremblant.canoe.ca/doc/hebdo_l-information-du-nord-st-jovite/mont-tremblant_18dec2013/2013121701/5.html#4
Après Val David, au tour d'Arundel et Huberdeau de demander un moratoire sur l'installation des compteurs intelligents (qui est prévu pour janvier dans ce secteur) (...) « Les gens de toutes les générations confondues sont affolés par la manière d'agir d'Hydro-Québec. Je considère que la façon de procéder de la société d'État est injurieuse, car elle ne prend pas en compte la contestation de la population. » CLIP

Compteurs : réponses à Hydro-Québec (17 décembre 2013)
https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/compteurs-reponses-hydro-quebec.html
Fondatrice de Basses-Laurentides Refuse, la biologiste Maria Acosta répond à l’article Hydro-Québec défend ses compteurs nouvelle génération, paru dans divers hebdomadaires.

Question de la députée de Gouin à Martine Ouellet à l'Assemblée nationale sur la gratuité du droit de retrait
http://youtu.be/cA5AleRI4SM

Décision de la Régie de l'énergie - 13 décembre 2013
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/projets/231/DocPrj/R-3863-2013-A-0005-Dec-Dec-2013_12_12.pdf
(...) Le Distributeur demande, notamment, à la Régie de rendre une décision prioritaire l’autorisant à débuter, dès décembre 2013, les travaux de mise en place des équipements de télécommunication dans les régions de Châteauguay, Granby, Saint-Hyacinthe, Saint-Jean-sur-Richelieu, Sorel, Valleyfield et Vaudreuil, de même que sur des postes, des immeubles et des terrains appartenant à Hydro-Québec.
(...) La Régie juge que la Demande ne peut être dissociée de l’examen complet des phases 2 et 3 du Projet, ainsi que des suivis inclus à la décision D-2012-127 relatifs à la phase 1 du Projet.
(...) La Régie souligne que la présente décision ne constitue pas une autorisation des phases 2 et 3 du Projet.
Pour ces motifs, La Régie de l’énergie : REJETTE la demande prioritaire du Distributeur; AUTORISE le Distributeur à créer un compte d’écarts hors base de tarification, portant intérêts au taux autorisé sur la base de tarification, afin d’y comptabiliser tous les coûts liés aux travaux de mise en place des équipements de télécommunication décrits à la pièce B-0004, section 3.3; DÉFÈRE toute décision quant à la disposition des sommes versées à ce compte d’écarts et à leur caractère prudemment acquis et utile lors de l’examen de l’ensemble de la preuve soumise au présent dossier.

Goodbye my Phone and Hello to Reality!
http://youtu.be/fnhzAurzKiQ
Cell Phone WIFI Radiation is a Class 2 B carcinogen due to increased brain tumors in the highest users. What happens when a person hears the facts? Denial happens.

Compteurs intelligents: Opposition citoyenne
http://youtu.be/oZDLSlpyjuk
Une excellente entrevue réalisée dans la rue par Alter Citoyen avec Véronique Riopel le 28 septembre dernier. Véronique y fait une superbe présentation succincte et fort révélatrice des principaux enjeux et des demandes des opposants relativement aux compteurs 'intelligents'. Chaudement recommandé!

Questionnaire sur les nouveaux compteurs d'Hydro-Québec - Une initiative de Laval Refuse
http://www.cqlpe.ca/pdf/Questionnaire.pdf

Take Back Your Power - Smart Meter Radiation
http://youtu.be/64SIGJnAGeU
Un court extrait révélateur et percutant du documentaire Take Back Your Power. À noter : ce documentaire a maintenant été traduit en français et la version sous-titrée sera disponible d'ici quelques semaines.

Les effets nocifs des compteurs intelligents reconnus - Par André Fauteux
https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/effets-nocifs-compteurs-intelligents-confirmes.html
Un médecin de famille australien vient de documenter rigoureusement 92 cas de patients atteints de symptômes d’électrosensibilité survenus après l’installation d’un compteur d’électricité émettant des radiofréquences (RF). Première mondiale, l’étude de cas de la Dre Federica Lamech est « scientifiquement valide » et « montre clairement les effets néfastes des émissions de compteurs intelligents sur la santé de la population humaine », concluait le 23 octobre le conseil d’administration de l’American Academy of Environmental Medicine (AAEM).

Une initiative originale de l'Association des électrosensibles de France - Appel à témoignage
http://www.electrosensible.org/documents/actions/appel_temoignage/Appel_a_temoignage_V2.pdf
Cette « opération visibilité » soutenue par plus d’une dizaine d’associations a permis de sensibiliser le ministère de la santé et les agents de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) et un livre relié de 60 témoignages sélectionnés leur a été remis. Grâce à cela les responsables de la santé ont mieux compris le problème et une discussion a été engagée, ce qui a permis de leur faire admettre la nécessité de mettre à l'abri les personnes atteintes en créant des centres de convalescence sans ondes. Qu'attendons-nous pour lancer la même chose au Québec? Voir aussi ces témoignages sur leur site et ces autres témoignages de personnes électrohypersensibles de France.

ÉlectroQC - Forum d'entraide pour les électrosensibles du Québec
http://electroqc.turtleforum.net/

Sondage: près de huit heures de temps libre chaque jour devant un écran (8 janvier 2014) PLUS accro que ça, tu meurs! MAIS IL Y A PIRE!!! Regardez cette vidéo de 2 minutes!!
http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/396683/les-canadiens-disent-passer-pres-de-90-de-leur-temps-libre-devant-un-ecran
Toronto — Le propriétaire canadien moyen de téléphone intelligent estime passer près de huit heures de son temps libre chaque jour devant l'un des multiples écrans qu'il possède, indique un rapport publié récemment. Dans un sondage en ligne mené auprès de 2058 Canadiens en août dernier par Ipsos pour le compte de Google, les propriétaires de téléphone intelligent ont indiqué que 86% de leurs « interactions avec les médias » au quotidien se passaient devant un écran, incluant télévision, ordinateur, tablette ou liseuse. Ainsi, seulement 14% de cette interaction avec les médias se fait sans écran — que ce soit l'écoute de la radio, la lecture d'un journal imprimé, d'un magazine ou d'un livre. Les répondants disent avoir passé en moyenne 7,9 heures par jour les yeux rivés à l'un de leurs écrans, excluant le temps passé sur un ordinateur ou appareil mobile pour le travail. (...) Questionnés sur l'usage simultané d'appareils — par exemple, en surfant sur un téléphone ou une tablette tout en regardant la télévision —, 87% ont dit s'y prêter au moins une fois par semaine. CLIP – Comment peut-on espérer rallier les iZombies du 21e siècle à notre cause, voire simplement leur faire réaliser le danger qu'ils courent à s'exposer ainsi constamment aux micro-ondes quand leur addiction est rendue aussi extrême ? C'est pratiquement peine perdue...

(...) In California, televisions (along with DVRs, DVD players, and cable boxes) now consume 10 percent of a home's electricity. Increasing sales of flat screen televisions, larger screen sizes, the growing number of TVs per household, and increased daily use of televisions all contribute to greater electricity consumption. (...) There are an estimated 35 million TVs in California consuming 8,772 gigawatt hours annually. - Tiré d'ICI.

Des alliés potentiels à rallier à notre cause... Voir l'intervention de Guy A. Lepage suivie de celle de Claude Meunier lors d'une conférence de presse donnée le 13 novembre dernier. Voir aussi leur page Facebook. Et en commentaire à cette vidéo : « C'est bien hydro. Aucune étude d'impacts pendant que la preuve est faite quant à la relation entre des lignes à haute tension et l'incidence de la leucémie sur les enfants. C'est tout comme les compteurs électromagnétiques. On se fout de la santé des gens. On veut plus d'électricité quand on n'a même pas les moyens de la stocker et qu'il y a des surplus. C'est quoi leurs buts??? On devrait faire une enquête publique sur cette corporation. Ces lignes de hautes tensions devraient être installées le plus loin possible des habitations. » En complément :Leucémie aiguë de l'enfant et lignes aériennes à haute tension. Cet article rend compte d'une étude qui a été mise en place pour tester l'hypothèse d'une incidence accrue de leucémie aiguë chez les enfants vivant à proximité des lignes à haute tension. (..) Les lignes aériennes à haute tension sont une source de champs électromagnétiques d’extrêmement basse fréquence qui sont classés comme des facteurs de risque possibles de leucémie aiguë de l'enfant. CLIP

Super Dossier sur les compteurs intelligents – Compilation de 2 heures
http://youtu.be/2kNXp7DsJ0s

Plusieurs articles sur les compteurs dans le Journal des citoyens (pages 10 et 11)
http://journaldescitoyens.ca/lejournal/PDF-complet/JDC-201311.pdf
Comme HYDRO-QUÉBEC: Compteurs intelligents ou agenda caché ?




L’ACEF dit non à la hausse de tarif d’Hydro-Québec
(2 décembre 2013) http://www.fm1033.ca/actualites-get-communiques/t1/u9539-acef-hausse-tarif-hydro-quebec
L'ACEF (Association coopérative d'économie familiale) Montérégie Est invite la population à prendre part à une manifestation contre la hausse de tarifs d'électricité d'Hydro-Québec qui se tiendra devant les bureaux de la société, à Montréal, demain (3 décembre - en prévision des audiences devant la régie qui débutent le 6 décembre). L'événement est organisé par la Coalition opposée à la tarification et la privatisation des services publics. Coordonnateur de l'ACEF Montérégie Est, Roger Lafrance explique. Pourquoi une telle activité est organisée à ce moment-ci ? Selon le coordonnateur, Hydro-Québec demanderait à la Régie de l'énergie de lui permettre d'augmenter ses tarifs de 5,8%, ce qui représente une hausse importante pour les consommateurs.

NOTE de Jean : Selon Roger Lafrance, une telle hausse de tarifs pourrait entraîner une augmentation de $75 par année pour un ménage moyen. Une telle demande de hausse tarifaire n'est sans doute pas étrangère au fait qu'Hydro-Québec s'est lancée tête baissée dans la folle aventure des compteurs 'intelligents' qui, au final, coûteront probablement le double avec les dépassements de coûts auxquels Hydro nous a habitués, soit plus de DEUX milliards de dollars que nous devrons tous payer – pour un monstre électropolluant dont personne ne veut et n'a besoin.

Hydro-Québec prise d'assaut par des manifestants (3-12-2013)
http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/gouvernement/hydro-quebec-prise-d-assaut-par-des-manifestants/564340
La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics a manifesté mardi matin devant le siège social d'Hydro-Québec, à Montréal, pour protester contre le dégel du tarif patrimonial. (...) François Baillargeon affirme qu'en 2012, environ 40 000 ménages ont été débranchés faute d'avoir pu acquitter leur facture d'électricité. Avec les hausses prévues, il craint qu'une grande partie des ménages à plus faibles revenus n'ait pas les moyens de payer les frais supplémentaires, ce qui mettra davantage de pression sur les finances de ces familles. Selon M. Baillargeon, Hydro-Québec est rentable et ne devrait pas être utilisée pour regarnir les coffres du gouvernement. La coalition préconise d'éviter les hausses qui touchent uniformément toute la population et de regarder plutôt l'avenue de l'impôt sur le revenu. Les manifestants jugent que l'impôt est un mécanisme de contribution progressive, selon les moyens de chacun, ce qui n'est pas le cas avec l'hydro-électricité où le même tarif est appliqué à tout le monde.

Hausse des tarifs d'Hydro
http://www.lanouvelle.net/Chroniques/ACEF/2013-12-04/article-3530276/Hausse-des-tarifs-dHydro-Quebec/1
(...) La Coalition dénonce une nouvelle étape dans la saga du détournement d'Hydro-Québec et de sa mission première comme service public et déplore que la société d'État soit devenue un simple instrument d'une politique fiscale profondément inégalitaire. Les hausses de tarifs d'électricité n'ont rien à voir avec les besoins d'Hydro-Québec déjà plus que rentable avec ses milliards de profits, et encore moins avec les besoins en électricité abordable de la population. Les hausses annoncées sont récurrentes et se cumuleront année après année. VOIR AUSSI La Coalition Avenir Québec s'oppose à la hausse de 5,8 % des tarifs d'électricité que réclame Hydro-Québec. (...) M. Legault a qualifié la hausse de «démesurée et totalement injustifiée». «Il n'y a plus de jus à presser du citron», dit-il des contribuables québécois, qui devront assumer une hausse d'environ 120 $ par année. (...) Daniel Richard, avait reconnu que la hausse demandée provenait des coûts engendrés par la mise en service de nouveaux parcs éoliens, ainsi que l'indexation prévue du prix de l'électricité du bloc patrimonial. L'éolien était responsable de 2,7 pour cent de l'augmentation demandée. (...) La société d'État prévoit enregistrer des surplus d'électricité jusqu'en 2027, notamment à cause du choix du gouvernement du Québec de mettre en service de nouveaux parcs éoliens. L'éolien coûte plus cher à produire que l'hydroélectricité, a déjà reconnu Hydro-Québec.

Hydro voudrait débrancher les chauffe-eaux à distance (11 décembre 2013)
http://affaires.lapresse.ca/economie/energie-et-ressources/201312/11/01-4719781-hydro-voudrait-debrancher-les-chauffe-eaux-a-distance.php
Hydro-Québec aimerait pouvoir débrancher à distance des chauffe-eaux et des systèmes de chauffage chez sa clientèle quand son réseau est sollicité au maximum. L'interruption des charges à distance sur une courte période fait partie des solutions à long terme envisagées pour satisfaire à la demande de pointe, a expliqué le porte-parole de la société d'État, Patrice Lavoie. Ça se ferait sur une base volontaire, a-t-il ajouté. La domotique et les autres technologies de contrôle à distance se développent assez vite pour qu'Hydro songe à les utiliser pour gérer la demande de pointe hivernale, un casse-tête persistant malgré les surplus d'électricité qui s'accumulent. Ce n'est pas pour demain, mais la société d'État pense que ces nouvelles solutions technologiques pourraient contribuer à réduire la demande de pointe dès 2016-2017. Autre solution envisagée, les véhicules électriques pourraient alimenter le réseau d'Hydro-Québec lors de la pointe hivernale. L'Institut de recherche d'Hydro-Québec et la firme B3CG Interconnect planchent là-dessus.

UN MESSAGE AUX COMPAGNIES D'ÉLECTRICITÉ
http://bit.ly/1bcv958
Maintenant disponible avec les sous-titres français. Pour accéder à la transcription des versions française et anglaise de la narration de cette vidéo, aller au http://bit.ly/1ixe0KR

Installateur de compteurs intelligents
http://www.youtube.com/watch?v=85TZdKIzlR0
L'installateur avoue à la toute fin qu'il n'a pas lui-même les moyens de payer $300 pour un compteur non communicant afin de protéger sa santé...

Vidéo: Soirée d'information sur les compteurs intelligents avec André Fauteux
http://youtu.be/yJXVC32GdF0

Académie américaine des pédiatres : pas de wifi ni de télé pour les bébés (17 décembre 2013)
https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/electrosmog-bref.html
L’American Academy of Pediatrics (AAP) recommande aux parents de limiter l’usage des appareils électroniques par leurs enfants à moins de deux heures par jour (ceux de 8 à 10 ans passent en moyenne 8 heures par jour devant des écrans), d’éviter d’exposer les bébés de moins de deux ans à la télévision et à l’internet et de bannir ces technologies des chambres de tout enfant. Ces lignes directrices reconnaissent le besoin de protéger les jeunes cerveaux de la surexposition aux appareils digitaux et des médias électroniques. Selon le plan média de l’AAP, la surexposition aux médias électroniques est liée à l’obésité, à l’insomnie, aux problèmes d’apprentissage, à l’agressivité, etc. - 34 études démontrant les effets biologiques délétères ou atteintes à la santé par les ondes Wi-Fi - Comment un cellulaire affecte le cerveau d’un enfant (sa moëlle osseuse absorbe dix fois plus de radiations que celle d’un adulte (Dr Devra Davis) - Les enfants qui utilisent un téléphone sans fil plus de 15 minutes par jour ont plus de maux de tête, de fatigue et d’acouphène. (...) - La France et la Belgique parmi la douzaine de pays voulant protéger les enfants des émissions des cellulaires. CLIP - Voir aussi EMPOISONNEZ-VOUS OU IRRADIEZ-VOUS VOTRE BÉBÉ?

Tsunami d’autisme au Québec (6 janvier 2014)
https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/tsunami-autisme-quebec.html
Un pour cent des enfants québécois ont reçu un diagnostic d’autisme et la prévalence double depuis dix ans à chaque quatre ans, confie ce matin dans le quotidien Le Soleil le ministre déléguée à la Santé et aux services sociaux, Véronique Hivon. Et la prévalence est encore sous-estimée car le dépistage s’améliore sans cesse. Par exemple, on découvre que de plus en plus de gens diagnostiqués comme déficients intellectuels sont en fait autistes, selon la Dre Chantal Caron, chef du programme autisme à l’Hôpital Rivière-des-Prairies, à Montréal. «On n’a pas de facteurs environnementaux qui ont été mis en évidence actuellement pour expliquer l’augmentation », affirme ce médecin. Elle devrait peut-être considérer notre surexposition aux champs électromagnétiques (CEM), si on en croit les dires d’une pédiatre neurologiste et chercheure en neuroscience à l’Université Harvard et à l’Hôpital général du Massachusetts. « En fait, depuis des décennies, des milliers d’études (…) documentent les effets sanitaires et neurologiques nocifs des CEM », écrivait la Dre Martha Herbert, en février 2013, dans une lettre adressées au District scolaire unifié de Los Angeles. Cette lettre avait pour but pour déconseiller l’installation de branchements internet sans fil (Wi-Fi) dans toutes les écoles de la région californienne. Après avoir accepté une invitation à réviser la littérature sur le sujet, la chercheure fut stupéfaite de constater que plus de 550 études avaient lié la pollution électromagnétique à l’autisme. Avant le boom des appareils sans fil émettant des radiofréquences survenu au tournant du millénaire, les Québécois étaient déjà l’un des peuples les plus exposés aux champs magnétiques domestiques (60 Hertz), en raison de la popularité du chauffage électrique. Nous détenons aussi les taux d’incidence les plus élevés au pays du cancer infantile ainsi que du cancer du cerveau, du cancer du sein et d’une forme de leucémie dans l’ensemble de la population. Plusieurs études lient ces maladies à la surexposition aux CEM, selon le rapport BioInitiative 2012. - Pour en savoir plus, lire Findings in Autism (ASD) Consistent with Electromagnetic Fields (EMF) and Radiofrequency Radiation (RFR)

PÉTITION contre un siège pour bébé avec iPad (2013-12-18)
http://montreal.rougefm.ca/BlogueInfoRougefm-BlogEntry.aspx?BlogEntryID=10625220
Des milliers de parents à travers le monde demandent à la compagnie Fisher Price de retirer un produit controversé : Un siège pour bébé avec iPad intégré. La pétition en ligne atteint les 11 600 signatures ce matin (voir le lien plus bas). L'objectif est de 12 000. Le siège se nomme "Apptivity Seat". Il permet d'accrocher un iPad à quelques centimètres du jeune enfant, pour qu'il puisse jouer à des applications adaptées aux bébés. La compagnie vante les vertues éducatives de ce siège. Par contre, les spécialistes en éducation déconseillent l'exposition régulière aux écrans pour les enfants de moins de trois ans. Voici le LIEN vers la pétition. Voir aussi From iPotty to Apptivity Seat. What next? (...) Many children are already being electronically entertained on car trips short and long, while they’re waiting for dinner and when they could and should be outside running around and playing. The average child spends seven hours using electronic media each day, according to the American Academy of Pediatrics. So, really, they can’t spend a couple of minutes in the bathroom without a video or game to keep them company? Do we really want children to grow up thinking that they can and must be engaged and entertained at all times? Surely they can flip through a good old-fashioned board book while they’re putting in their time on the potty. CLIP

10 Kids' Holiday Gifts to Avoid (December 19, 2013)
http://www.newswire.ca/en/story/1283095/10-kids-holiday-gifts-to-avoid
Canadians for Safe Technology Offer Tips for a Safe Holiday season - Voir aussi de C4ST: Significant Achievements in Toronto, Guelph and West Vancouver

SAN DIEGAN FILES SUIT OVER SMART METER HEALTH ISSUES (December 29, 2012)
http://eastcountymagazine.org/node/12066
(San Diego)—A federal lawsuit has been filed by Celeste Deborah Cooney, who alleges that radiation from a bank of smart meters left her unable to reside in her home. CLIP - Voir aussi cette liste de quelques-unes des autres poursuites du genre aux États-Unis.

Sondage de 2011 auprès de 443 Américains incommodés par les compteurs intelligents
Principaux symptômes : insomnie (chez 49 % des répondants), stress, anxiété et irritabilité (43 %), maux de tête (40 %) et acouphènes (bourdonnement dans les oreilles, 38 %). VOIR AUSSI : La 4G augmenterait de 50 % l'exposition aux ondes électromagnétiques

Les études scientifiques
(...) Dans les années 1990, l’équipe du Dr Georges Carlo fut commanditée par l’industrie de la téléphonie mobile pour démontrer l’innocuité des ondes utilisées par cette nouvelle technologie. Plus de 28 millions de dollars furent dépensés. Les résultats ne furent jamais publiés et pour cause : ils démontraient le contraire.

En 1993, Madeleine Bastide, Professeur du laboratoire d'immunologie de l'université de Montpellier, observait un taux de mortalité extrêmement élevé (60%) sur 6000 oeufs embryonnés soumis pendant toute la vie embryonnaire (23 jours) au rayonnement d’un téléphone portable en communication à intervalles réguliers. Le chiffre doit être comparé à la mortalité naturelle des embryons (15%). Florence Battelier (financée par Bouygues Telecom), de l'INRA de Tours, a renouvelé les expériences et est arrivée aux mêmes résultats.

Pr Aubinau, directeur de recherches au CNRS Bordeaux 2, a mis en évidence chez le rat la perméabilité de la membrane hémato encéphalique par les micro-ondes. Des trous dans les vaisseaux sanguins (et les cellules) laissent échapper des protéines dont les effets sont neurotoxiques. On observe la formation de micro œdèmes et une réaction inflammatoire des méninges. La migraine en est une conséquence à court terme. Pour les nouvelles générations exposées depuis l’adolescence, la maladie d’Alzheimer à 30 ou 40 ans est à prévoir.

L’étude Reflex, financée pour plus de trois millions d’euros par l’union européenne, a mobilisé douze laboratoires basés dans sept pays entre 2003 et 2004. Des cellules animales et humaines ont été exposées sur des durées de 6 à 24 heures à des hyperfréquences pulsées similaires à celles des téléphones portables. Les chercheurs ont observé un nombre élevé de cassures de brins d’ADN, ainsi que des aberrations chromosomiques, à des niveaux d’irradiation bien en dessous des valeurs limites officielles.

André Vander Vorst, Professeur à la Faculté des Sciences Appliquées de l'Université Catholique de Louvain, a commandité la thèse présentée Dirk Adang. Ce chercheur a mesuré l'impact des ondes pulsées (GSM, wi-fi, antennes, etc) sur les rats de laboratoire. Les résultats de l’étude belge ont été présentés en Juin 2008. Le taux de mortalité (60%) dans les trois groupes de rats de laboratoire exposés aux hyperfréquences a été deux fois plus important que celui constaté (29%) dans le groupe témoin. Les rats ont été exposés pendant 2 heures à un rayonnement hyperfréquence dont l’intensité est la moitié de la norme internationale (soit 30 V/m). L'interview du Pr André Vander Vorst est disponible sur le site de Robin des toits. (Voir ci-dessous)...

ETUDE : surmortalité des rats soumis aux ondes GSM / Wifi à faibles doses sur le long terme http://www.robindestoits.org/ETUDE-surmortalite-des-rats-soumis-aux-ondes-GSM-Wifi-a-faibles-doses-sur-le-long-terme-RTBF-et-RTL-TV-du-24-06-2008_a398.html
Une nouvelle étude sur l'impact des ondes GSM réalisée par un chercheur belge présente des résultats inquiétants, révèle le journal Le Soir. Dirk Adang a défendu lundi à l'UCL la thèse de doctorat qu'il a consacrée à l'impact des ondes pulsées (GSM, wi-fi, antennes, etc) sur la santé de 124 rats de laboratoire. Les résultats de ses recherches sont inquiétants. Le taux de mortalité (60%) dans les trois groupes de rats exposés aux ondes est deux fois plus important que celui constaté (29%) dans le groupe témoin, préservé. Cette étude présente un intérêt pour la santé humaine. Le rat, mammifère comme l'homme, partage 90% de son patrimoine génétique avec l'humain. La durée et les conditions de l'étude sont au-dessus de tout soupçon. Dangerosité des ondes électromagnétiques prouvée par une étude sur des rats -- Nous avons interrogé ce matin (voir les vidéos) le professeur émérite André Vander Vorst, promoteur de Dirk Adang. Celui-ci précise que cette étude a la brillante qualité d'avoir été effectuée sur le long terme (21 mois d'exposition) et avec des niveaux d'exposition faible. Bref, des conditions plus proches de ce que peuvent vivre les humains avec GSM et Wi-Fi. Mais le professeur répète: "C'est une étude scientifique sur un animal. On est à un bout de l'échelle. Et on est très très loin de l'autre bout de l'échelle c'est-à-dire l'homme". Cependant, les résultats font froid dans le dos. Et le professeur lui-même a reconnu dans son interview qu'il avait dû s'asseoir quand il avait vu le taux de mortalité des rats soumis aux ondes GSM: "C'est un résultat statistiquement significatif. C'est quand même très élevé. C'est pas 20% , c'est un doublement!" Quelles sont les causes de cette mortalité élevée? Deux familles de raison pour le professeur: les maladies d'une part et un vieillissement prématuré d'autre part. Dans tous les cas, ces nouveaux résultats devraient appeler l'homme à la prudence. Au moins jusqu'à ce qu'on dispose de chiffres. Mais cela ne devrait pas survenir avant 2015, date préconisée par l'OMS (Organisation mondiale de la santé) pour estimer complètement l'impact sur l'homme. OK, mais en attendant? Eh bien en attendant "on manque grandement de prudence, on soumet les populations de façon croissante à l'exposition aux ondes electromagnétiques. On fait ça de façon inconsidérée. En pratique on en est à se dire qu'on va attendre si quelque chose se produit ou pas" déplore le professeur. Super...

Safe Incandescent Bulbs to be Discontinued (October 05, 2013)
http://www.torontosun.com/2013/10/05/feds-easing-rules-on-incandescent-light-bulb-ban
In January, officials will flip the switch on a year-long phase-out of the inefficient but cheap incandescent bulbs that have lit Canadian homes for generations. New energy efficiency regulations would have also banned halogen incandescent bulbs, but Natural Resources officials now say they'll relax the standard so that those bulbs will survive the phase out. That will leave consumers with an alternative to energy-saving compact fluorescent light (CFL) bulbs and LEDs. CLIP - Signez cette PÉTITION demandant le report de cette interdiction de la vente d'ampoules incandescentes et faites des provisions car vous ne pourrez plus en acheter sous peu. Les ampoules fluocompactes émettent de dangereux champs électromagnétiques, sans compter le mercure toxique qu'elle contiennent et les rayons ultraviolets cancérogènes qu'elles émettent. Écoutez ce reportage du J.E. si vous n'êtes pas au courant et vous comprendrez quelle folie cette technologie représente - une personne y témoigne des maux de tête, vertiges, envie de vomir, problèmes cardiaque, problèmes de peaux, etc. qu'elle a eus un an après avoir remplacé toutes ses ampoules incandescentes par des fluocompactes. Évidemment Hydro-Pinocchio nie que ces ampoules puissent causer des problèmes de santé. Les ampoules DEL (diodes électroluminescentes) ne causent moins de problèmes. Elles durent des dizaines de milliers d'heures et utiliser des ampoules DEL plutôt que des ampoules incandescentes pourrait représenter une économie annuelle d'environ 140$. Mais si les DEL sont bonnes pour la santé de la Terre, c'est avant tout parce qu'elles ne contiennent pas de mercure ni de plomb. Toutefois, selon des experts, l'usage généralisé de ces diodes (pour les écran d'ordi et de télé) peut endommager la rétine à la longue car l'oeil n'est pas fait pour regarder directement une source de rayonnement ultraviolet. Il vaut donc mieux baisser l'intensité lumineuse de vos écrans. Lire aussi cet avis de l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de france - Ampoules leds: dangereuses ou non? une question de bon sens - recommandant d'importantes précautions à prendre, particulièrement pour les ampoules DEL émettant une puissante lumière blanche pouvant affecter la vue des jeunes enfants. Lire aussi Certains éclairages à LED présentent un risque pour les yeux expliquant que ce type d'éclairage peut aggraver la dégénérescence maculaire liée à l'âge.

Wi-fi et ondes sans fil dangereux? Comment s'en protéger?
http://www.francoischarron.com/-/qaweIgrhTC/menu/
Sommes-nous trop exposés aux ondes diverses? Oui? Est-ce vraiment dangereux pour notre santé? On ne le sait pas vraiment. (...) Des jeunes dorment avec le cellulaire intelligent (donc qui cherche a se connecter en permanence avec les antennes) sous l'oreiller pour ne rien manquer ou se réveiller. Bonne ou mauvaise idée? Je vous laisse répondre. On parle de plus en plus d'insomnie. Les ondes? Sans être un spécialiste du sujet, on constate qu'on dort comme des bébés lorsqu'on va en camping ou en campagne. Évidemment que loin du bruit on dort mieux, mais les ondes doivent aussi avoir un effet. Si on attend que l'industrie et les gouvernements statuent, on risque d'attendre aussi longtemps que la cigarette. On sait tous que c'est nocif. On ajoute et ajoute les drogues afin qu'il soit de plus en plus difficile d'arrêter, on en meurt chaque jour et pourtant ce produit est en vente libre! Donc... voici quelques petits gestes à faire pour améliorer votre qualité de vie à la maison (ou au travail) et réduire grandement votre exposition aux ondes.
(...) C'est le fun, on a internet partout... mais, on diffuse en permanence des ondes dans la maison. Pourquoi? Pas besoin de diffuser 24h sur 24. De nouveaux routeurs nous permettent de les programmer. On le ferme quand on ne l'utilise pas. En plus d'être écolo, il ne nous expose pas aux ondes lorsque nous n'en avons pas besoin. En plus d'opter pour un routeur programmable, au moins ne pas en mettre un dans la chambre. De fait, on devrait réduire au minimum tout ce qui émet des ondes dans cet endroit pour mieux dormir. Logique non?! CLIP

Routeurs sans fil D-Link Green qui consomment moins d'énergie - ENFIN un routeur que l'on peut programmer pour qu'il cesse d'émettre la nuit et qui se désactive automatiquement quand aucun ordi ne le sollicite.
http://www.francoischarron.com/routeurs-sans-fil-d-link-green-qui-consomment-moins-denergie/-/1UdPPscl9q/
Malheureusement, nous ne sommes pas assez conscients de l'énergie que consomment nos appareils électroniques lorsqu'on ne les utilise pas. Par exemple, la fonction Wi-Fi des routeurs sans fil demande énormément d'énergie, même lorsqu'on n'utilise pas notre ordinateur, donc même si le routeur est en théorie au repos. Avec les routeurs D-Link Green, cette fonction est programmable. On peut donc signifier à l'appareil les heures durant lesquelles on ne souhaite pas que le Wi-Fi fonctionne. Vous savez que vous n'utiliserez pas votre ordi de minuit à 8h00 du matin? Alors pourquoi avoir besoin que le Wi-Fi de votre routeur soit actif durant cette période? Une façon facile d'économiser de l'énergie! Autre point... Si les éléments reliés au routeur sont inactifs, les ports de ces derniers tombent en mode veille. Bref, si les ordinateurs et les autres périphériques qui sont connectés à notre routeur sans fil sont éteints, celui-ci ne travaille pas à essayer de faire le lien avec eux. CLIP

Des compteurs «intelligents» contre la décroissance (25 SEPTEMBRE 2013)
http://www.netoyens.info/index.php/contrib/25/09/2013/des-compteurs-intelligents-contre-la-decroissance
(...) l’Allemagne vient de rejeter la recommandation de l’Union européenne de déployer massivement les compteurs « intelligents »! Il est en effet avéré que l’opération serait trop coûteuse pour les citoyens, et en particulier pour ceux qui consomment modérément, familles modestes et personnes âgées en tête. (...) sachez qu’il s’agit de véritables chevaux de Troie pour, entre autres joyeusetés, faire consommer plus, doper les achats de voitures électriques rechargées par l’atome, adapter nos consommations aux impératifs du parc nucléaire. Mais aussi pour récolter sur nous et nos familles d’innombrables données dont nous pouvons être certains que, malgré les dénégations officielles, elles serviront à des fins commerciales puis policières : Big Brother est prêt à entrer chez nous. Oui, ces compteurs seront bel et bien « intelligents » mais… au service de ceux qui veulent nous asservir. Enfin, cerise sur le gâteau (empoisonné), Linky et Gazpar fonctionneront par wifi, inondant les logements de ces ondes « maléfrics » qui rendent déjà malades de plus en plus de gens. Et, contrairement aux « box » des fournisseurs d’accès à Internet, il sera impossible de désactiver les wifi de ces compteurs qui ne vont pas manquer de causer à l’avenir une catastrophe sanitaire… à côté de laquelle celle de l’amiante passera peut-être pour une aimable plaisanterie. C’est dire.

Telecom Company’s Patent Admits: Non-Thermal Exposures To Wireless Radiation Is “Genotoxic”, Causes “Clear Damage to Hereditary Material”
http://stopsmartmeters.org.uk/major-phone-firm-patent-admits-non-thermal-exposures-to-wireless-radiation-is-genotoxic-causes-clear-damage-to-hereditary-material/
Wireless industry’s patent to reduce “electrosmog” from wireless local networks was aimed at reducing the cancer risks associated with non-thermal exposures to microwave radiation Patent states “clear damage to hereditary material has been demonstrated”. The system was never adopted Telecoms industry has known – and sought patents on solutions to minimise – risks for many years but has failed to act. Remember: Smart Meters (which you can lawfully refuse) can expose people to up to 800 times the radiation of mobile phones. CLIP - La demande de brevet reconnaît clairement le fait que le rayonnement sans fil est génotoxique et peut causer des dommages au matériel héréditaire (génétique). C'est la principale raison pour laquelle les compagnies d'assurance refusent d'accorder une assurance de responsabilité civile à l'industrie du sans-fil. Voir aussi 34 Scientific Studies Showing Adverse Biological Effects + Damage From Wi-Fi

La crise du mouvement environnemental (1/2) (09/12/2013)
http://quebec.huffingtonpost.ca/Bruno%20Massé/crise-mouvement-environnemental_b_4391204.html
Cinquante ans après son émergence, le mouvement environnemental arrive à la croisée des chemins. Malgré une présence mondiale et un pouvoir considérable, on constate que les verts ne réussissent pas à freiner la dégradation de la planète. Comment expliquer cela? Est-ce la fin de l'environnementalisme ou le début de quelque chose d'autre? CLIP - NOTE de Jean : Un article choc qui vous est vivement recommandé. Un constant d'échec cuisant du mouvement environnemental que les gouvernements, acoquinés aux industriels, ont réussi à appâter avec le leurre du développement durable, pour mieux lui enlever ses griffes et marginaliser les vrais écolos qui réclamaient la fin du modèle de croissance économique initerrompu et écocidaire qui achève de détruire l'environnement planétaire. La seule solution est-elle la révolte ? Suite dans le 2e article...

L'inversion
http://youtu.be/NSrL4AouP68
La commission parlementaire sur l'inversion du pipeline d'Enbridge qu'a organisée le gouvernement péquiste illustre pleinement à quel point nommer «démocratie» le système politique par lequel nos décideurs et décideuses obtiennent et exercent leur pouvoir n'est possible que par une frauduleuse «inversion» du sens de ce mot. GAPPA a été profondément choqué - sans en être surpris - par la façon méprisante avec laquelle les représentants du PQ ont traité le porte-parole du seul groupe citoyen invité à s'y exprimer. À partir de maintenant, il nous faudra travailler à remettre les mots à l'endroit et appeler ce qu'on nous force à nommer par son contraire: oligarchie représentative, et non plus, démocratie. (Vidéo produite par http://gappasquad.wordpress.com ) - Voir la version intégrale de cette tragi-comédie et ne pas manquer de voir Scott McKay réplique à Scott McKay (Discours totalement différent entre avant et après l'accession au pouvoir... Si vous croyez encore aux belles paroles des politiciens après avoir vu cela, alors vous croyez encore au Père Noël!)

« Cher Hydro-Québec, Je vous écris parce que je voudrais bien comprendre ce que vous faites. En effet, j'ai beaucoup de difficultés à concevoir votre plan d'action. Vous me vendez de l'électricité, mais vous faites des pub pour que je consomme moins ! Vous m'incitez à utiliser des ampoules fluocompacte, qui consomment moins d'électricité. Vous m'incitez à ne pas utiliser mes lave-vaisselle/laveuse/sécheuse, aux heures de pointe parce que c'est là que ça coûte le plus cher ! D'ailleurs, j'ai changé tous mes électros énergivore pour des plus récents qui ne consomment qu'une fraction de l'énergie consommés par mes électros précédents, et ils m'ont coûtés une "beurrée" ! La nuit, je baisse le thermostat à 18 degrés, comme vous m'avez incité à le faire... j'ai rénové ma maison au complet (isolation, portes et fenêtres, revêtements extérieur, etc), tout cela à mes frais évidemment. J'ai également baissé le thermostat de mon chauffe-eau et je prends des douches aux 2 jours et en moins de 5 minutes ! Malgré tous mes efforts, ma facture ne cesse de me coûter de plus en plus cher, d'année en année ! Peut-être serait-il temps pour vous de faire des "petits" efforts pour réduire ma facture ? Moins de publicités, ça serait un bon début ! De toute façon, vous n'avez pas de compétition !!!! Bien à vous... Une consommatrice qui en a plein le cul, comme tout le reste de la province d'ailleurs ! » – Tiré d'ICI




Date: 12 Jan 2014
Subject: Nouvelles importantes!
From: Longueuil Refuse (villedelongueuilrefuse@gmail.com)

Bonjour à tous : concitoyens, groupes Refuse et sympathisants!

BON DÉBUT D'ANNÉE 2014 À TOUS!

Nous commençons l'année avec un important appel à l'action : le moment de parler et de témoigner de votre mauvaise expérience et/ou traumatisante expérience avec HQ est enfin venu! Pour tout savoir à ce sujet, pour tous les détails, je vous communique d'importants messages reçus en ce début d'année.
***SVP EN PRENDRE CONNAISSANCE***

---

Message no 1 : reçu de PRÉVOST REFUSE

Bonjour à touTEs!

Je viens de parler à la greffière de la Régie. La décision pour la phase 2 et 3 n'est pas encore prise (déploiement à la grandeur du Québec). Le temps pour déposer les documents est passé, mais pas celui où déposer des observations. En fait, le calendrier n'est pas encore finalisé. La gentille dame m'a laissé ses coordonnées et la procédure à suivre. Je suggère que chaque cas répertorié d'abus, d'intimidiation ou d'outre-passage des droits des citoyens, que ce soit par HQ ou CapGemini, lui soit acheminé. Oui, CHAQUE cas.

Il faut écrire à : Greffe@regie-energie.qc.ca Dans le champ "objet" il faut mettre : À verser au dossier R 3863-2013 (observations) La responsable du dossier est Madame Louise Pelletier et la greffière à qui j'ai parlé est Madame Sophie Giner.

Un grand MERCI à PRÉVOST REFUSE pour l'info!

---

Message no 2 : un concitoyen bien renseigné nous communique son expérience et ses opinions sur le sujet!
Å·ABUSÉ? INTIMIDÉ? MENACÉ (...)?

La Régie de l'Énergie veut connaître chaque cas avant de prendre sa décision sur le déploiement final des compteurs intelligents pour les phases 2 et 3.

Diffusez aussi le lien car des informations très importantes à inscrire (en Objet) sur vos lettres s’y trouvent.
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/_layouts/publicsite/ProjectPhaseDetail.aspx?ProjectID=231&phase=1&Provenance=D

Objet : PLAINTE POUR ABUS, INTIMIDATION ET MENACES D’HYDRO-QUÉBEC ET CAPGEMINI QUÉBEC - À verser au Dossier R-3863-2013 pour la Demande d'autorisation du projet lecture à distance (LAD) phases 2 et 3.

(...)
Bonjour,

S’il vous plaît, de grâce, ne prenez pas cet avis à la légère. Faite part de votre mauvaise expérience à la Régie de l’Énergie du Québec avant qu’elle prenne sa décision finale.

(...) je suggère de signifier votre lettre par courriel comme il est demandé de le faire, mais aussi, et surtout, par courrier recommandé. Il serait bien aussi, toujours par courrier recommandé, de signifier votre lettre en copie-conforme aux deux autres partis impliqués, soit au président d’Hydro-Québec Distribution et à la ministre des ressources naturelles du Québec. Personnellement, fin octobre 2013, j’ai déjà signifié une mise en demeure et avis de non-consentement par courrier recommandé à monsieur Daniel Richard, président d’Hydro-Québec Distribution, et à madame Martine Ouellet, Ministre des ressources naturelles du Québec.

Peu de temps après - alors que 8 affiches légales plastifiées avaient déjà été installées au-dessus et en dessous de chacun des 4 compteurs à roulettes électromécaniques ainsi que 2 autres sur la porte d’entrée du quadruplex où j’habite, des affiches indiquant pourtant très clairement notre refus catégorique de voir nos compteurs être remplacés sans notre consentement par des compteurs soi-disant intelligents – dans les faits des bombes incendiaires électropolluantes - deux employés de Capgemini Québec venaient chez moi, en mon absence, pour changer lesdits quatre compteurs.

Le lendemain matin, confrontant sévèrement les deux jeunes installateurs revenus de l’autre côté de ma rue installer les nouveaux compteurs Focus AXR-SD de Landis+Gyr, ayant été incapables de me montrer leurs cartes de compétence d’électriciens, j’obtenais ma confirmation de la bouche même des installateurs à l’effet que tous les installateurs du sous-contractant d’Hydro-Québec ne sont pas des électriciens. En fait ce sont des étudiants âgées entre 20-25 ans ayant reçus une très courte formation inadéquate pour procéder, TRÈS DANGEREUSEMENT, au remplacement des compteurs. En effet, ils font cette opération sous pleine charge de courant de haute tension sans même prendre la peine de fermer le courant des bâtisses; ce qui, en Californie, a causé plus de 1000 incendies résidentielles, ainsi que des incendies de compteurs intelligents au Québec, notamment à St-Léonard l’année passée.

À noter aussi, suite à mes recherches auprès de la Corporation des maîtres électriciens du Québec, que le sous-contractant d’Hydro-Québec Distribution, Capgemini Québec, N’A PAS DE LICENCE DE MAÎTRE ÉLECTRICIEN l’autorisant à procéder, et ce à l’encontre de la Loi sur le bâtiment, LRQ, c B-1.1 (http://www.canlii.org/fr/qc/legis/lois/lrq-c-b-1.1/derniere/lrq-c-b-1.1.html)  et Loi sur les Maîtres électriciens, LRQ, c M-3 (http://www.canlii.org/fr/qc/legis/lois/lrq-c-m-3/derniere/lrq-c-m-3.html).

Autre confirmation :

Au téléphone avec Hydro-Québec, juste après avoir reçu par retour du courrier son intention de procéder malgré ma mise en demeure d’octobre, après une longue demi-heure de discussion animée ayant été vertement menacé par la préposée d’hydro de faire venir la police et la sécurité civile chez moi afin de procéder contre mon consentement, exaspérée de voir son incapacité à me remplir la valise de ses multiples mensonges et idioties diverses, m’avait alors déclaré en colère: «ok monsieur (...), si c’est ça que ça vous prend, on va vous en envoyer un maître électricien pour changer votre compteur.»

Hydro-Québec étant un monopole corporatif détenant presque tous les pouvoirs sur l’énergie, [répondant à de puissants intérêts étrangers occultes] elle se permet n’importe quoi à l’encontre de presque n’importe qui.

Alors quand vous entendez Hydro-Québec parler de SES employés, ou de SES installateurs, procédant au remplacement de vos compteurs analogiques, voulez-vous de grâce, s’il vous plaît, réaliser qu’Hydro-Québec vous ment délibérément et effrontément en pleine face? ; et qu’il vaut vraiment la peine de se battre bec et ongles pour défendre ses droits civils et constitutionnels contre des institutions avides de pouvoirs dégradant de plus en plus l’être humain.

Pour obtenir les renseignements et coordonnées de la Régie de l’Énergie...

http://publicsde.regie-energie.qc.ca/_layouts/publicsite/ProjectPhaseDetail.aspx?ProjectID=231&phase=1&Provenance=D

Jean-Paul

---

Message no 3 : un ***IMPORTANT APPEL*** de notre concitoyenne de Longueuil, Sophie Arbour (intertwined22@hotmail.ca), qui est à la recherche justement de témoignages sur le sujet!

J'ai soumis mon texte au comité de rédaction du Huffington post Québec. On me demande des preuves, des témoignages, des hyperliens, quant à l'attitude d'Hydro-Québec. J'écris, effectivement, qu'Hydro-Québec est parfois allée jusqu'à installer des compteurs malgré les refus clairs, soit les avis de non-consentement, que certains citoyens lui avaient fait parvenir. C'est bien ce qui vous est arrivé, à vous? Hydro a installé ce compteur pendant votre absence, n'est-ce pas? Pourriez demandez aux gens concernés par ces abus de me livrer leurs témoignages, qui peuvent être tout-à-fait concis, ou de me diriger vers des articles ou autres textes qui en font état? Pourriez-vous partager ce message avec le plus grand nombre de militants possible?

Merci beaucoup!
Sophie

Également, son autre message plus général :

Bonjour! Je fais partie du groupe Longueuil refuse. J'écris présentement un article qui sera publié sur mon blogue au Huffington Post. J'aimerais dénoncer l'attitude d'Hydro-Québec, qui va parfois jusqu'à outrepasser les avis de non-consentement et à profiter de l'absence des opposants au projet pour s'introduire dans leur cour et installer le compteur ''intelligent'', lorsqu'il se trouve sur un mur extérieur par exemple, malgré leur refus clairement signifié. Pour ce faire, j'aurais besoin de témoignages qui font état de ce type de violation d'une propriété privée. Seriez-vous disposés à envoyer ce message aux gens inscrits à votre liste d'envoi, ou à toute autre personne intéressée par la question?

Merci beaucoup!

Sophie Arbour

(Vous pouvez communiquer directement avec Sophie à . Je pense que nous avons tous grand intérêt à profiter de la tribune en or que nous offre Sophie, par l'entremise de son blogue au Huffington Post. Nous devons en profiter! Donc, n'hésitez pas à communiquer avec elle afin de lui partager votre mauvaise expérience ou toute information pertinente à ce sujet!)

Sophie, j'en profite pour te rappeler les deux cas connus suivants :

1 - Le bouleversant et magnifique texte de An-Phuong Nguyen, La santé n'est pas un luxe! http://www.pointdevuesainteagathe.com/Opinion/Tribune-libre/2013-12-13/article-3542727/La-sante-nest-pas-un-luxe!/1

2 - Le témoignage de Ginette Auclair, qui avait signifié son refus de recevoir un compteur intelligent :
http://vimeo.com/69106892

---

Pour terminer, j'insiste, vous avez maintenant la possibilité d'informer la Régie de l'énergie de votre expérience négative en lien avec la phase 1 de l'actuel déploiement de CI. Vous avez vécu une très mauvaise expérience soit avec un représentant au téléphone, soit avec un installateur? On vous a fait des menaces ou raconté des mensonges absolument incroyables dans le but ne PAS respecter votre volonté de refuser un CI? (...que vous n'aviez pas le droit de refuser, que votre refus allait vous coûter très très cher en pénalités, en frais, qu'on allait vous couper le courant, refus de l'employé de s'identifier, etc.) C'est ENFIN le moment de le dire!

Et, pour compléter le tout, je reprends les mots si bien dits, si justes et pertinents de Basses-Laurentides Refuse : C’est le moment de parler; trois nouveaux régisseurs sont maintenant responsables du dossier et ils sont à l’écoute. Nous avons reçu des centaines de plaintes, maintenant c’est le moment d’expliquer votre expérience pour qu’HQ soit rappelée à l’ordre. Ensemble nous pouvons arrêter tout abus de nos droits et libertés fondamentales. Nous sommes restés debout à ce jour, maintenant c’est le moment de parler. Expliquez votre expérience, donnez autant des détails que possible : JOUR, HEURE et INCIDENT. C’est le moment de le faire si on veut être écoutés.

À nous de jouer maintenant!!!

Formidable semaine à tous!

À bientôt!
Andréa pour
LONGUEUIL REFUSE, suivez-nous : https://www.facebook.com/pages/Longueuil-Refuse/221045121400042




Tiré de https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/paradoxe-compteurs-groupes.html

Le paradoxe des compteurs groupés (17 décembre 2013)

La réduction des frais ne règle rien dans les cas de personnes aux prises avec des compteurs groupés dans leur appartement ou encore les cas où les personnes sont exposées au rayonnement des compteurs des voisins. Il faut savoir que la demande de retrait ne peut être faite qu’au nom de l’abonné, ce qui fait que même si tous les compteurs de l’immeuble sont dans votre salon ou votre cuisine, vous ne pourrez jamais demander de les faire enlever selon les modalités de l’option de retrait actuelle à moins que votre voisin d’immeuble se montre solidaire et accepte de faire la demande pour votre bien-être. Le même raisonnement est aussi valable pour les compteurs des voisins qui émettent des ondes jusque dans votre domicile ou dans la cour où les enfants jouent, ce qui a été observé dans les banlieues où le compteur du voisin est situé souvent à moins de 15 pieds d’une propriété…

À 90 % dans les logements

Que faites-vous lorsque tous les compteurs de l’immeuble que vous habitez se trouvent dans votre logement? On retrouve souvent 3, 5 ou 10 compteurs au sous-sol ou dans une pièce du rez-de-chaussée! Que diriez-vous d’avoir 5 de ces compteurs qui émettent des ondes pulsées de 65 000 microwatts par mètre carré à un mètre de distance (surpassant les émissions de tous les autres appareils domestiques) à toutes les 20 secondes en moyenne, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 dans votre salon ou pire encore, dans la chambre de vos enfants? Dans les quartiers centraux de Montréal, notamment dans Rosemont, Villeray, le Plateau ou Verdun, 90 % des compteurs se trouvent dans les logements. Dans Villeray, 70 % des compteurs se trouvent dans des cuisines.

Comme le client (locataire ou propriétaire, peu importe…) ne peut demander l’option de retrait que pour son seul abonnement, il ne pourra pas faire retirer les autres compteurs qui se trouvent pourtant dans son domicile à moins de convaincre ses voisins d’immeuble de payer des frais prohibitifs ou d’accepter de payer pour eux s’ils acceptent de faire le demande! Multiplier les frais de retrait par 3, 5 ou 10 n’est à la portée de personne. Les situations décrites ici et qui sont la norme dans les quartiers centraux de Montréal sont parfaitement injustes puisque un seul logement se trouve à assumer les risques pour tout l’immeuble. Pouvez-vous me dire comment on peut invoquer le principe du « demandeur payeur » dans de telles conditions?

Il est bien certain que des gens qui n’ont aucun compteur présent dans leur environnement immédiat, aucun compteur dans une chambre d’enfant, aucun compteur groupé dans le salon d’une personne en rémission de cancer, ne penseront pas que le principe du « demandeur payeur » est un pur scandale. Que feriez-vous si vous, personnellement, étiez aux prises avec 5 compteurs au sous-sol, directement sous votre lit et que vous éprouviez depuis l’installation des compteurs des étourdissements, des maux de tête et des saignement de nez? Honnêtement.

L’exposition aux ondes est cumulative. Plusieurs personnes habitant dans un immeuble à logement multiples sont aux prises avec 5, 10, 20 ou même 100 compteurs dans leur domicile ou dans une pièce attenante (chambre de compteurs) dont le rayonnement parvient aux espaces habités comme des chambres à coucher. Dans les cas de compteurs multiples, l’option de retrait est totalement inapplicable et c’est un vrai scandale. Nous avons aussi plusieurs cas de mises en demeure envoyées à Hydro-Québec de faire retirer un routeur installé dans un poteau parce qu’il rend malade aussi. Voilà pourquoi il faut abolir les frais liés à l’option de retrait et imposer immédiatement un moratoire sur ce projet insensé. Seule l’abolition totale des frais de retrait et de lecture peut rendre la politique de retrait équitable et applicable pour l’ensemble de la population. CLIP




Tiré de http://www.pointdevuesainteagathe.com/Opinion/Tribune-libre/2013-12-13/article-3542727/La-sante-nest-pas-un-luxe!/1

La santé n'est pas un luxe !

par An-Phuong Nguyen, acupunctrice - 13 décembre 2013

Hier (NDLR mercredi 11 décembre) pendant notre absence, Cap-Gemini a installé le nouveau compteur dit intelligent chez nous à Val-David, sans pré-avis, sans notre accord et ce, malgré notre courrier recommandé envoyé à Hydro-Québec manifestant notre non-consentement.

L'évidence est là, la menace est entrée chez nous. Elle s'est pernicieusement fixée sur le mur extérieur, à moins de 40 centimètres de notre poêle à bois, le coeur de notre maison. Elle est entrée comme un viol, une atteinte à notre liberté. Ma liberté de faire les choix que je considère les plus sains pour moi-même et surtout, pour mon enfant.

Je demande aux personnes responsables de retrouver le sens de la responsabilité et d'appliquer le principe de précaution.

Opéré à six mois

Je suis mère d'un enfant de 4 ans. Il est impossible de prouver l'absence d'impact négatif à moyen terme des ondes du compteur sur un coeur mature et en santé, alors qu'en est-il d'un coeur en développement?

Lorsqu'il était âgé de 6 mois, mon fils a subi une opération cardiaque majeure, alors voyez-vous, pour moi le principe de précaution n'est pas un luxe, c'est un devoir.

Il y a 50 ans, on nous a fait accepter la preuve scientifique selon laquelle les pesticides étaient inoffensifs. Pourtant je fais partie du peuple sur lequel l'agent orange a été testé. Cet agent fut le principal herbicide de l'agriculture américaine. C'est de mes yeux que j'ai vu au Viêt-Nam les handicaps mortels, les difformités sans nom causées par ce pesticide, que l'on disait sans danger pour l'être humain. Des enfants naissent sans bras, sans yeux, aujourd'hui encore. Qui peut encore me faire croire que les pesticides de l'industrie agro-alimentaire ne sont pas nocifs?

"Je me souviens", dit la devise.

Alors souvenons-nous.

Souvenons-nous qu'il y a à peine 35 ans, de l'amiante subventionnée par le gouvernement isolait nos toits, intoxiquant les enfants à même les greniers, causant amiantose, cancer des poumons, cancer de la plèvre.

Quand allons-nous grandir des expériences passées?

À chaque fois que mon enfant s'approche du feu pour se réchauffer, je tremble à l'idée que son coeur en fragile développement, son coeur qui, il n'y a pas si longtemps se battait pour vivre, entre en contact avec ce compteur qui, comme son coeur, émet, reçoit, et pulse.

Parents désinformés

Cette fois, je refuse d'être cobaye, je refuse de risquer que mon fils et tant d'autres enfants retournent sur la table d'opération.

Par le passé, nos parents désinformés ont laissé s'installer les pesticides dans la nourriture, l'amiante dans l'air, aujourd'hui serons-nous ceux et celles qui laisseront s'installer les compteurs émetteurs de radio-fréquences dans les maisons?

Les mots précaution et responsabilité doivent reprendre leur sens, car tous ensemble, nous portons la santé des enfants. Nous sommes co-responsables de la santé de chacune et chacun, et notre santé dépend de la santé de chacune et chacun.

Parce qu'on ne nous laisse pas le choix, mon mari, notre fils de 4 ans et moi-même cherchons une alternative pour vivre sans Hydro-Québec, tant et aussi longtemps que l'option de retrait n'est pas gratuite pour tous.

La santé n'est pas un luxe.

info@monacupunctrice.com




Note de Jean : Maria Acosta de Basses-Laurentides Refuse (basses-laurentides-refuse@videotron.ca) a envoyé le 24 décembre cette magnifique lettre soulignant le travail exceptionnel de très nombreuses personnes grâce à qui cette cause a fini par faire boule de neige et par s'imposer dans l'agenda politique. Voici notamment ce que je lui ai écris en réponse : « Tu as tellement raison de souligner tout ce dont il nous faut être reconnaissants!! À mon tour de te remercier très sincèrement pour les innombrables heures que tu as consacrées à cette cause et à ton infatigable dévouement pour la défendre sur toutes les tribunes et par tant de moyens différents. Tu offres un exemple en OR pour tous ceux et celles qui veulent marcher à nos côtés afin que nous puissions parvenir ENSEMBLE à la victoire! » Je crois en effet que nous devons une fière chandelle aux nombreux artisans de la réussite de plus en plus grande de cette lutte que nous menons. Nous sommes encore loin de la lumière que nous percevons au bout du tunnel, mais je suis prêt à parier que lorsque nous émergerons enfin du cauchemar qu'Hydro-Québec nous fait vivre, nous découvrirons de nombreuses conséquences heureuses et inattendues à tous nos efforts, non seulement en terme d'une attention accrue au bien-être et à la santé de chacun-e, mais aussi en terme d'une plus grande solidarité sociale et humaine face à ceux pour qui seul le profit compte – que nous ne laisserons plus abuser impunément de nous...

Joyeux Noël — Merry Christmas — Feliz Navidad — Merci — Thank You — Gracias

2013 a été une année dont je vais m’en souvenir comme celle de la générosité :

Pendant la campagne d’information sur les CI dans les B-L, il y a toujours eu nombreux citoyens et amis qui sont venus prêter main-forte, sans oublier mes deux enfants et leurs amis.

Comment remercier les centaines de citoyens qui nous appuient dans le refus de ces compteurs? Comment remercier les journalistes qui ont couvert nos pas et exposé notre point de vue équitablement? Comment remercier l’éditeur qui nous pond d’excellents articles sur les dangers des CEM depuis presque 20 ans? Comment remercier la conseillère en communications scientifique qui défend si bien notre cause devant la Régie? Comment remercier celui qui est à son 34e bulletin et qui est toujours prêt à prêter main forte quand on le lui demande? Comment remercier les spécialistes qui nous démystifient toute la technique derrière les CI et les RF? Comment remercier les porte-paroles des différents groupes Refuse qui font un travail extraordinaire pour défendre la cause? Comment remercier celle qui nous a ouvert sa salle pour offrir des séances d’information pendant deux mois, même quand elle était partie en voyage? Comment remercier celui qui se donne à coeur à corriger les textes? Comment remercier ceux qui ont bâti le site Web? Comme remercier celles qu’ont fait du porte-à-porte pendant des mois pour informer leurs voisins? Comment remercier celles qui ont imprimé les avis de non-consentement et les mises en demeure dans les deux langues et les ont offerts à leurs voisins sans ordinateur? Comment remercier celui qui a imprimé 5000 tracts et a laissé une dans chaque foyer de sa municipalité et de plus il a réparti 800 autres dans une ville avoisinante? Comment remercier les citoyens qui nous contactent avec des idées extraordinaires pour mieux mener notre campagne et son message? Comment remercier celui qui fabrique des boîtiers à son coûtant et gratuitement pour ceux dans le besoin? Comment remercier ceux qui nous ont offert les plans de leur boîtier pour ceux qui voulaient les faire eux-mêmes? Comment remercier celle qui est allée chercher la citoyenne sans voiture d’une ville avoisinante? Comment remercier celui qui est allé aider à envoyer un courriel à une dame d’une autre ville? Comment remercier les citoyens qui se sont groupés pour payer la publicité à SADP et qui ont fait de porte-à-porte dans cette ville qui n’était pas la leur? Comment remercier les citoyens qui ont pris leur courage à deux mains et ont demandé à leur conseil de ville un moratoire, une salle gratuite, un rendez-vous d’information, etc.? Comment remercier tous ceux qui ont fait un don pour pouvoir continuer d’informer? Comment remercier ceux qui sont venus m’aider au kiosque de l’Autre marché et qui étaient prêts à continuer lors de mon absence, une fois la campagne pour les élections aurait débuté? Comment remercier ceux qui nous ont offert une salle gratuite? Comment remercier tous ceux qui nous suivent sur Facebook et nous informent de ce qui se passe dans leur région? Comment remercier tous ceux qu’ont organisés une séance d’information dans leur municipalité? Comment remercier tous ceux qui s’impliquent davantage dans leur municipalité?

Lors de la campagne électorale, la générosité de tous envers moi a été très présente : j’ai eu un chef d’équipe extraordinaire, des bénévoles qui ont fait du porte-à-porte à mes côtés malgré la chaleur, le froid et la pluie et cela jusqu’à six heures par jour, sept jours semaine. Nous avions une équipe de meneurs et non seulement l’équipe entière appuyait la cause des CI, mais j’ai même compté avec la générosité d’une coéquipière qui a réparti des tracts pour la toute première séance d’information à Rosemère. Même la mère d’un membre nous a informés sur la manière que les CI multiples étaient installés. Comment remercier les citoyens de Rosemère que pendant le porte-à-porte nous ont aidé à mieux comprendre et à plus aimer notre ville?

Vous êtes tous des personnes exemplaires et je vous remercie du fond du cœur tout un chacun de vos gestes.

Mille mercis et que 2014 soit autant généreux envers vous comme vous l’avez été envers moi.

Ne marche pas derrière moi, je ne peux pas te conduire. Ne marche pas devant moi, je ne peux pas te suivre. Marche à côté de moi, que l’on peut faire qu’Un... (proverbe Ute)

Ensemble nous allons gagner notre cause.

Joyeux Noël à tous!

Maria Acosta

Voir aussi...

Compteurs intelligents (24 décembre 2013)
http://www.journalacces.ca/Actualite/2013-12-24/article-3556185/Compteurs-intelligents/1
Chez Basses-Laurentides Refuse, nous recevons un grand nombre de témoignages de citoyens incommodés par les compteurs nouvelle génération d’Hydro-Québec. Nous tenons à partager ceux-ci afin d’illustrer ce que certaines personnes sont en train de vivre. Un couvreur qui est venu chez moi venait d’apprendre par sa femme que son compteur avait été changé deux semaines auparavant. Il ne savait même pas s’il avait reçu la lettre d’Hydro-Québec l’avisant de ce changement. Il ne lit pas les journaux et travaille 76 heures par semaine. C’est sa petite fille qui est en train de subir les conséquences de l’inattention de ses parents: elle ne dort plus. (...) Pour sa part, Sylvie communique avec la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique (CQLPE.ca) en demandant si les 92 compteurs «intelligents» installés dans son immeuble en copropriété sont responsables des acouphènes dont elle souffre depuis leur installation. La réponse est certainement oui. Il faut comprendre que ces compteurs groupés représentent le pire scénario possible: l’intensité des ondes s’additionne et elles irradient les locataires avec force. Le Code de sécurité 6 (ligne directrice de Santé Canada sur l’exposition aux RF) est dépassé à proximité des compteurs et même dans les pièces voisines. Les locataires les plus proches sont les plus à risque, mais ceux vivant jusqu’à 230 pieds (60,7 mètres) de hauteur sont aussi affectés — l’émission est omnidirectionnelle, elle va dans toutes les directions. Plus on s’éloigne, moins c’est fort, mais assez pour affliger une personne déjà prédisposée. CLIP




Un abonné nous a informé de ce qui suit qu'il a appris lors d'une conversation avec le contremaître des installateurs: « Les équipes d’installateurs dans une partie des Laurentides ont comme instructions d’ignorer toute affiche indiquant un refus de l’installation d'un compteur 'intelligent'. Si une personne refuse physiquement que l’installation soit faite et/ou refuse l’accès sur son terrain, les instructions sont de ne pas argumenter et d’oublier l’installation. L’installateur doit d'abord prendre une photo de l'ancien compteur et ensuite une photo du nouveau compteur. » Mais plusieurs personnes ont rapporté qu'en leur absence, les installateurs ont arraché leurs protections – quand elles n'étaient pas trop difficiles à enlever – et le compteur a été remplacé... Il faut donc que ça soit du solide pour ne pas risquer de perdre son bon vieux compteur à roulette. Voir au http://www.jegardemoncompteur.com/slider5.html la méthode proposée et les autres exemples fournis ICI et ICI.

Radiofrequency (RF) Fields: Possibly, Probably, or Definitely Carcinogenic — The Evidence Mounts Toward the Latter (4 december 2013)
http://thetruthaboutsmartgrids.org/2013/12/04/rf-fields-possibly-probably-or-definitely-carcinogenic/
(...) Conclusions reached in the published article include the following: “Based on Hill’s viewpoints and his discussion on how these issues should be used, the conclusion of this review is that glioma and acoustic neuroma are caused by RF-EMF emissions from wireless phones.  According to the IARC Preamble, the classification should be Group 1, i.e., ‘the agent is carcinogenic to humans’, and urgent revision of current guidelines for exposure is needed.” “Because of the widespread use of wireless technology, even a small [health] risk increase would have serious public health consequences.” Summary on Carcinogenic Effects and Discussion of Other Adverse Effects -- vidence continues to mount that radiofrequency fields are harmful to humans and that RF emissions should not be treated in the same vein, for example, as “picked vegetables as traditionally prepared in Asia” (which is also an agent categorized as Group 2B by the IARC organization). With mounting evidence that RF radiation is definitely carcinogenic and the fact that exposure to our population is increasing at an exponential rate from a variety of RF sources, the potential consequences are catastrophic. Because of the potential long-term ramifications, prudent avoidance measures should be implemented immediately by all governments, corporations, schools, and individuals. CLIP




Tiré de http://www.cqlpe.ca/pdf/Enquete2013Maine.pdf

Effets des compteurs 'intelligents' sur la santé – Enquête et rapport

Ce document présente les résultats d’une étude réalisée dans l’État du Maine entre le 4 décembre 2012 et le 28 janvier 2013 dans le but de fournir à un organisme réglementaire (comparable à la Régie de l’énergie du Québec) des données démontrant qu’il a une corrélation directe entre le déploiement des compteurs intelligents (CI) et l’apparition ou l'aggravation de problèmes de santé. La plupart des 210 répondants au questionnaire provenaient des États-Unis, de l’Australie et du Canada.

Cette enquête a permis de mettre en évidence l’apparition ou l’aggravation des symptômes des répondants lors de l’utilisation de leurs téléphones cellulaires, routeurs WiFi et ordinateurs après avoir été exposés aux émissions de radiofréquences des CI.

Ils ont identifié quatorze symptômes éprouvés, dont la fatigue, les bourdonnements d'oreille, les maux de tête, les difficultés de concentration, l'insomnie et l’arythmies cardiaque, des sensations de picotements et de brûlures sur la peau, des problèmes de vision et des acouphènes, ces derniers étant les plus communs.

Les symptômes antérieurs qui étaient au départ d’intensité légère ou modérée sont devenus sévères suite à une exposition chronique aux émissions des CI. Les conditions médicales préexistantes ont été aggravées par l'exposition aux CI et de nouveaux problèmes de santé sont apparus après l’exposition aux CI, c’est-à-dire qu’ils ont été déclenchés par les CI. En tête de liste des nouveaux problèmes de santé diagnostiqués par un médecin après le déploiement des CI, on retrouve les arythmies ainsi que divers autres problèmes cardiaques.

La plupart des répondants étaient en bonne ou en excellente santé et n'avaient préalablement aucune préoccupation à l’égard des fréquences électromagnétiques avant l’installation des CI, et la moitié d'entre eux ont développé des symptômes avant même de connaître la présence des CI.

Pour plus des 2/3 des personnes interrogées, leurs symptômes s’atténuaient plus ou moins rapidement lorsqu’elles s’éloignaient de la source de radiofréquences et s’aggravaient en quelques secondes dès qu’ils s’en approchaient à nouveau. Dans la majorité des cas où tous les CI ont été éliminés, les symptômes ont diminués ou sont complètement disparus.

Plusieurs d’entre elles ont dû déménager à cause des compteurs intelligents, et certaines n’ont pu trouver aucun endroit où se réfugier et sont désormais des sans abris. Beaucoup d'autres veulent déménager mais ne le peuvent pas. La présentation sommaire des résultats de cette enquête se conclut comme suit...

Nous ne pouvons nous permettre de simplement ignorer les souffrances et les conséquences sociales et économiques des symptômes débilitants que subissent les victimes exposées aux compteurs intelligents. Tous ces symptômes qui se manifestent apportent amplement la preuve que les compteurs intelligents dégagent quelque chose qui les rend extrêmement dangereux pour au moins certaines personnes, et peut-être finalement pour tout être humain. Bien qu’en ce moment, il n’y ait qu’une partie de la population qui ait pris conscience du problème et qui présente des symptômes typiques d’électrosensibilité et d’électrohypersensibilité (tels les canaris dans les mines de charbon), c’est toute la population qui est exposée. Aucune personne ne peut savoir si elle-même ou un membre de sa famille est prédisposé ou non à développer des symptômes d’électrosensibilité. Les prédispositions ne dépendent pas des opinions ou des croyances que l’on peut avoir, ni de la culture ou de la profession auxquelles on appartient. Être exposé à un compteur intelligent, c'est comme jouer à la roulette russe.

Lire la suite au http://www.cqlpe.ca/pdf/Enquete2013Maine.pdf




Note de Jean : Comme on le sait, Hydro-Québec ne cesse de répéter que le compteur intelligent respecte la norme du Code de sécurité 6 de Santé Canada. La démonstration a été maintes fois faite que leur méthode établissant une moyenne des pointes de puissance pouvant atteindre 60,000 microwatts par mètre carré à un mètre de distance masque la réalité. Mais un point souvent négligé est le fait que Santé Canada n'est pas une référence fiable ni honnête, loin de là! Par exemple, dans son livre Corrompus jusqu’à la moelle : Les mémoires d’un scientifique de Santé Canada qui a choisi de sonner l’alarme, le Dr Shiv Chopra révèle bien des choses que bien des gens ignorent, et qui démontrent à quel point les intérêts et la santé de la population canadienne sont mal protégés par cet organisme qui semble davantage intéressé à protéger les géants de l'industrie pharmaceutique, biotechnologique, agroindustrielle, et des télécommunications – entre autres !

Santé Canada fait la promotion active des vaccins (qui sont dangereux pour les enfants et causent de nombreuses allergies), de l'ajout de fluor dans l'eau potable (nocif pour la santé), des OGMs (comportant de nombreux risques pour la santé), de l'irradiation des aliments (qui détruit les vitamines et crée des éléments cancérogènes), des pesticides (cancérogènes notoires), des herbicides (comme le tristement célèbre 2,4-D), de l'aspartame (ce mal caché du siècle), et bien sûr des compteurs intelligents, émettant jour et nuit des micro-ondes reconnues comme étant «peut-être cancérogènes pour l'homme». Comme on peut le découvrir sur le site de Canadians for Safe Technology (C4ST), qui a monté un dossier bien documenté sur le Code 6, le gouvernement fédéral (de qui relève Santé Canada) a tout intérêt à protéger les intérêts de l'industrie des télécommunications qui verse $400 millions en redevances annuelles pour l'utilisation des bandes de fréquences, dont celles des micro-ondes (uniquement en 2008, la vente aux enchères d'une petite partie du spectre a rapporté au Trésor plus de 4,26 milliards de dollars*). C4ST dénonce aussi vigoureusement les manipulations de Santé Canada qui empêchent qu'un véritable examen indépendant soit fait du Code 6 par le panel d'experts de la Société royale du Canada, qui s'est fait imposer par Santé Canada une liste d'experts (dont plusieurs sont en conflits d'intérêt) pour ce panel qui doit remettre ses recommandations au cours des prochains mois.

À la lumière de ces faits, on peut sans peine conclure que lorsqu'Hydro-Québec invoque l'autorité de Santé Canada et son désuet et ridiculement dangereux Code de 'sécurité' 6 pour prétendre que ses compteurs ne peuvent aucunement être la cause de problèmes de santé, cela revient à nous demander de faire aveuglément confiance à un renard à qui ont aurait confié la responsabilité de garder le poulailler. Ou pour employer une analogie plus percutante, cela revient à pactiser avec le diable qui, tout comme 'Santé' Canada, se fout éperdument de notre bien-être et de notre santé.

– Ce qui précède est tiré de http://www.jegardemoncompteur.com/code6.html

* Note de Jean : En PLUS Industrie Canada vient (le 14 janvier) de vendre aux enchères de nouvelles bandes de fréquences pour les compagnies de cellulaire...

Three small players withdraw from wireless spectrum auction
http://business.financialpost.com/2013/11/08/three-small-players-withdraw-from-wireless-spectrum-auction/?__lsa=8d09-32c9
OTTAWA — A dozen wireless firms — but no large foreign companies — are on the final list of qualified bidders in Industry Canada’s upcoming auction for the airwaves needed to operate cellphone networks. The 700-megahertz auction set for January is key for companies looking to get a piece of the wireless spectrum that is considered valuable for its ability to penetrate buildings in big cities and to travel farther distances in rural areas, requiring fewer cellphone towers. Three small players have withdrawn from the Jan. 14 auction after expressing an initial interest. CLIP




« Je demeure à Mirabel (St-Janvier). Dans ma rue, Hydro Québec a installé les nouveaux compteurs en septembre et nous avons refusé que les 2 nôtres soient changés (maison et garage). Ils sont barrés. Mon voisin d’en face a aussi barricadé son compteur. Par contre, la plupart des autres voisins ont eu un compteur intelligent. Je suis naturopathe et je nourris les oiseaux depuis que je demeure en campagne, soit depuis 15 ans. A chaque année, lorsqu’arrive l’hiver et que j’installe mes mangeoires, j’ai tellement d’oiseaux qui viennent que je doit remplir mes mangeoires à toutes les semaines et +. Cette année, je vois vraiment un changement. J’ai installé mes mangeoires vers le mois de novembre et depuis, je les ai rempli une fois seulement. Il semble que les oiseaux aient déserté (ou presque) notre rue. La seule raison et le seul changement que je peux associer à cette situation est le fait que les nouveaux compteurs les dérangent peut être ???? Les oiseaux viennent pour se nourrir mais ne reste pas…. Ils se nourrissent un peu et s’en vont. Ils ne semblent pas à l’aise… Les années précédentes, lorsqu’il neigeait, les oiseaux affluaient car la nourriture était rare ailleurs. Cette année, malgré plusieurs journées de neige, ils sont très rares…. Cela m’inquiète vraiment et me désole. J’ai entendu dire que je ne suis pas la seule à avoir remarquer cette situation. Je ne crois pas que ce sont des idées que je me fait… »

– Céline Bélisle

Note de Jean : Effectivement, elle ne se fait pas des idées. Ce phénomène a été souvent rapporté. Par exemple, comme je l'indiquais dans mon bulletin du 24 novembre dernier... « Tu as du le lire, il n'y a PLUS d'oiseau dans mon coin de quartier. Plus du tout. Ils ont disparu deux ans après l'installations des compteurs (je fais parti du projet pilote). Cette situation est inquiétante. J'ai été luncher avec des amies d'enfance l'autre jour, et je leur et parlé de mon chien. Une d'entre-elles m'a confirmé que le sien avait les mêmes symptômes que le mien (fatigue chronique, pertes de mémoire, etc.). Elle l'a fait euthanasié... Mon berger Allemand, que j'avais laissé chez une amie parce qu'elle a une cours plus grande que la mienne, a été euthanasié également la semaine dernière. Notre nouveau jeune terrier faisait du parkinson avant que l'on se protège des ondes. Il n'en fait plus depuis. » Et j'ai ajouté le commentaire suivant : « Ce qu'Hélène raconte au sujet des animaux qui sont également durement affectés par les micro-ondes mortellement dangereuses émises par les émetteurs des compteurs est hélas trop vrai ! (Voir Dogs Reaction to Smart Meters - Dog made sick after Smart Meter Installed - Langley resident sick of smart meters (her cat is dying) - And What of the Animals?EMR and animals other than birds. Même chose pour la disparition des oiseaux dès l'installation des compteurs. (Voir Are smart meters chasing away birds from Rolling Hills? - Bees, Birds and Mankind - Blanketing BC in Smart Meters… the Bees, Bats & Birds Issue - EMR and birds. De nombreuses personnes ont rapporté de telles observations partout où ces appareils de malheur sont installés. Les plantes aussi sont affectées. (Voir EMR plants).

"Today, unprecedented exposure levels and intensities of magnetic, electric, and electromagnetic fields from numerous wireless technologies interfere with the natural information system and functioning of humans, animals, and plants. The consequences of this development, which have already been predicted by critics for many decades, cannot be ignored anymore. Bees and other insects vanish; birds avoid certain places and become disorientated at others. Humans suffer from functional impairments and diseases. And insofar as the latter are hereditary, they will be passed on to next generations as pre-existing defects."

– Ulrich Warnke – Taken from Bees, Birds and Mankind Destroying Nature by 'Electrosmog'

"But what about animals and plants who can’t voice their agony or tell us they are being injured? From severe systemic stress response from tomato plants exposed to sub-thermal levels of microwaves, to evidence that tadpoles suffer high mortality when exposed to cell phone tower radiation, the evidence of harm is as extensive as it is disturbing. Many species (including humans) have a substance called magnetite in their brain to navigate using the Earth’s natural magnetic field. There is growing evidence that artificial EMFs can interfere with this ability and disorient species like birds, bats and bees. Combined with climate disruptions and chemical pollution, the cumulative impact is likely to devastate many species."

– Tiré de The Green Sheen Wearing Thin- How Corporate Environmental Organizations are Providing Cover for the Mounting Ecological Catastrophe of the “Smart Grid”




Date: 16 Dec 2013
De: Longueuil Refuse (villedelongueuilrefuse@gmail.com)
À: ministre@mrnf.gouv.qc.ca, Martine Ouellet (comte.vachon@mrn.gouv.qc.ca), patrick.ney@mrn.gouv.qc.ca
Objet: Décret de préoccupations à l'intention de la Régie de l'énergie du Québec avant l'autorisation des phases 2 et 3 du projet LAD (lecture à distance) d'Hydro-Québec Distribution

Longueuil, le 16 décembre 2013

Madame Martine Ouellet
Ministre des Ressources naturelles
5700, 4e Avenue Ouest, bureau A 301
Québec (Québec)  G1H 6R1
Courriel : ministre@mrnf.gouv.qc.ca; comte.vachon@mrn.gouv.qc.ca

Objet : Décret de préoccupations à l'intention de la Régie de l'énergie du Québec avant l'autorisation des phases 2 et 3 du projet LAD (lecture à distance) d'Hydro-Québec Distribution

Madame la Ministre,

La présente a pour but de vous demander de donner suite à un important engagement dans le dossier des compteurs dits « intelligents » que vous avez pris devant de très nombreux citoyens venus vous rencontrer à La Maison des citoyens, située au 5610, chemin de Chambly, arr. Saint-Hubert, à Longueuil, le 5 octobre dernier, dans le cadre d'un Portes ouvertes que vous avez organisé pour inviter les citoyens à venir « discuter des enjeux qui les préoccupent ».

En effet, au cours de cette rencontre, devant plus de 70 citoyens présents, vous avez clairement affirmé que le gouvernement a le pouvoir d’intervenir dans l’actuel déploiement de compteurs intelligents, au stade d’approbation des phases 2 et 3 par la Régie de l’énergie sous la forme d’un décret de préoccupations.

Or, selon un communiqué émis par Hydro-Québec le 14 novembre dernier, Hydro-Québec a déposé auprès de la Régie de l’énergie sa demande d’approbation des deuxième et troisième phases du déploiement.

Par conséquent, nous vous demandons de respecter cet engagement et de rédiger un décret de préoccupations faisant état des risques pour la santé, l’environnement, la vie privée, la sécurité et la capacité de payer des citoyens que constitue le déploiement massif de compteurs intelligents par Hydro-Québec Distribution, et dont la Régie de l’énergie du Québec devra tenir compte au moment d’approuver, entre autres, les phases 2 et 3 du projet LAD d’Hydro-Québec Distribution.

De plus, compte tenu que les audiences devant la Régie de l'énergie par Hydro-Québec ont débuté le 6 décembre dernier, nous vous demandons de nous confirmer par écrit que vous allez respecter cet engagement, et que vous allez préparer dans les meilleurs délais ce décret de préoccupations permettant de traduire toutes les inquiétudes qui vous ont été vivement exprimées et communiquées par de nombreux citoyens le 5 octobre dernier, en lien avec l'actuel déploiement de compteurs intelligents sur le territoire du Québec.

Nous vous soulignons également que l’opposition aux compteurs intelligents prend de l’ampleur de jour en jour et qu’elle ne se limite plus maintenant aux préoccupations des citoyens. Nous comptons actuellement 26 demandes de moratoire et 13 demandes d’abolition des frais et/ou d’alternatives aux compteurs intelligents de la part de municipalités, ainsi que cinq (5) demandes de moratoire provenant de l’Union des consommateurs, du FRAPRU (Front d’action populaire en réaménagement urbain), de l’ACEF (Association coopérative d’économie familiale) de l’Est de Montréal, du SFPQ (Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec) et de la LDL (Ligue des droits et libertés).

En terminant, nous vous demandons de bien vouloir nous accorder une rencontre formelle, à nous, soussignées, ainsi qu’aux citoyens auprès desquels vous avez pris lesdits engagements, afin que vous nous informiez de la façon dont votre gouvernement compte intervenir pour répondre aux demandes de la population, des municipalités du Québec et des divers organismes qui se sont prononcés sur ce dossier. Nous aimerions aussi connaître les résultats à ce jour de toutes vos démarches auprès de M. Thierry Vandal, président-directeur général d’Hydro-Québec.

Dans l’attente de vos nouvelles, nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, nos salutations distinguées.

Andréa Silva, fondatrice de LONGUEUIL REFUSE, et Jocelyne Morency, fondatrice de POINTE-AUX-TREMBLES REFUSE

P.-S. – Une copie de la présente lettre sera envoyée à tous les organismes et à toutes les villes demandant un moratoire.

VOICI LA RÉPONSE FAITE PAR LE MINISTÈRE DES RESSOURCES NATURELLES...

Compteurs intelligents : le gouvernement sensible aux préoccupations des citoyens et des municipalités
http://www.newswire.ca/en/story/1281665/compteurs-intelligents-le-gouvernement-sensible-aux-preoccupations-des-citoyens-et-des-municipalites
QUÉBEC, le 18 déc. 2013 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec est sensible aux inquiétudes exprimées par de nombreux citoyens et municipalités concernant l'installation de compteurs de nouvelle génération. À cet effet, il a adopté un décret dans lequel il fait état de sa préoccupation quant à la tarification relative à l'option de retrait. « L'adoption de ce décret s'inscrit dans une démarche gouvernementale invitant Hydro-Québec à proposer d'autres solutions technologiques ou administratives à ses clients qui ne désirent pas de compteurs de nouvelle génération. Nous souhaitons que la Régie de l'énergie soit sensible aux inquiétudes exprimées par de nombreux citoyens et municipalités », a déclaré la ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet. Par ce décret, le gouvernement invite également la Régie de l'énergie à prendre en considération les recommandations exprimées par l'Assemblée nationale dans une motion adoptée à l'unanimité le 29 mai dernier. Cette motion unanime traduit la volonté des députés de l'Assemblée nationale de voir Hydro-Québec évaluer des options qui ne pénalisent pas ses clients qui refusent les compteurs intelligents et qui permettent d'offrir un autre type de compteur sans frais (les frais sont actuellement de 137 $ à l'installation et de 206 $ annuellement). Mentionnons que la Régie a demandé à Hydro-Québec, dans un jugement rendu le 2 décembre dernier, de déposer sa demande de modification relative aux frais liés à l'option de retrait dans les meilleurs délais.

Trois journaux locaux ont repris le communiqué... Québec sensible aux inquiétudes des citoyens et des municipalités (idem ICI et ICI) mais c'est toujours le silence total dans les grands médias à l'égard de l'opposition massive des citoyens qui a fini par amener la ministre Ouellet à prendre enfin une première action concrète pour qu'Hydro-Québec cesse d'ignorer la volonté commune de tous les députés québécois, d'une quarantaine de conseils municipaux et de dizaines de milliers de citoyens qui n'en peuvent plus de voir l'attitude détestable d'Hydro-Québec à leur égard. Il faut croire que ce bras de fer entre la société d'État et le reste de la société québécoise n'est pas digne d'intérêt pour les services de nouvelles de nos grands médias qui sont en train de passer à côté d'une des luttes démocratiques historiques du Québec. Ceci dit, aux dernières nouvelles, il semble que les grands bonzes qui décident tout chez Hydro-Québec ne sont vraiment pas pressés de réagir, car ce n'est qu'au printemps qu'Hydro-Québec entend soumettre une demande à la régie pour abaisser les frais demandés pour le droit de retrait – « Hydro-Québec va déposer au printemps 2014 une demande visant à réviser à la baisse les frais de l'option de retrait. » tiré de Hydro-Québec réplique aux détracteurs du nouveau compteur – alors que c'est l'annulation pure et simple des frais qui est réclamée à l'unisson par tout le monde... ce que nous rappelle Québec Solidaire dans le communiqué suivant...s

Compteurs intelligents - Québec solidaire réclame un droit de retrait sans pénalité
http://www.fil-information.gouv.qc.ca/Pages/Article.aspx?aiguillage=ajd&idMenuItem=1&idArticle=2112185581
MONTRÉAL, le 18 déc. 2013 /CNW Telbec/ - Québec solidaire se réjouit que le gouvernement du Québec lui emboîte finalement le pas et écoute de nombreux groupes citoyens afin d'inciter Hydro-Québec à ne pas pénaliser ses clients qui veulent se prévaloir de l'option de retrait des nouveaux compteurs intelligents.« C'est un gain rendu possible par le combat acharné des nombreux comités de citoyens et citoyennes formés un peu partout où les compteurs sont en cours d'installation. Pour notre part, nous allons poursuivre nos efforts pour construire un front commun face à la société d'État afin de l'amener à démontrer davantage de respect envers les citoyens. Il est de plus en plus évident qu'Hydro-Québec doit offrir un droit de retrait à coût nul », a déclaré Françoise David, porte-parole de Québec solidaire. Rappelons que, depuis le début, Québec solidaire a offert son soutien aux groupes citoyens dans leur lutte contre l'imposition unilatérale par Hydro-Québec d'un nouveau modèle de compteurs émettant des radiofréquences. Le député de Mercier, Amir Khadir, a parrainé en 2012 une pétition demandant un moratoire sur l'installation des compteurs intelligents. Le 29 mai dernier, Québec solidaire a convaincu l'ensemble des partis d'adopter une motion unanime par laquelle « l'Assemblée nationale demande à Hydro-Québec d'évaluer d'autres options afin de ne pas pénaliser financièrement ses clients qui ne veulent pas des compteurs intelligents ». Les pénalités imposées par Hydro-Québec aux clients qui veulent se prévaloir de l'option de retrait s'élèvent à 343 $ de frais supplémentaires la première année et à 206 $ pour les années suivantes.Aujourd'hui, le cabinet de la ministre des Ressources naturelles a annoncé que le gouvernement avait adopté un décret dans lequel il fait état de sa préoccupation quant à la tarification relative à l'option de retrait. Rencontre vendredi avec Thierry Vandal Les deux députés de Québec solidaire, Françoise David (Gouin) et Amir Khadir (Mercier) rencontreront Thierry Vandal, président-directeur général d'Hydro-Québec, vendredi prochain à 9 h. Les compteurs intelligents et les importantes hausses de tarifs demandées par la société d'État seront à l'ordre du jour de cette rencontre.

Note de Jean : Thierry Vandal serait bien avisé de profiter de la perche que la ministre lui a tendue avec ce décret de préoccupation car Hydro-Québec pourra ainsi éliminer ces frais tant décriés sans perdre la face et ainsi commencer à regagner auprès de sa clientèle la confiance durement malmenée depuis qu'elle s'est lancée dans cet énorme bourbier en termes de relations publiques.




Tiré de http://www.pointdevuesainteagathe.com/section/2013-12-11/article-3539474/Des-citoyens-se-mobilisent-contre-les-compteurs-intelligents/1

Des citoyens se mobilisent contre les compteurs intelligents

René-Pierre Beaudry - 11 décembre 2013

Des révélations choquantes sur leurs effets secondaires

SAINTE-ADÈLE – Il faut dire non aux compteurs intelligents que des sous-contractants d'Hydro-Québec sont à installer ces jours-ci dans les Laurentides, plus particulièrement à Val-Morin, Val-David, Sainte-Agathe, Saint-Sauveur et Prévost. C'est le message lancé mardi soir par le groupe local de mobilisation citoyenne "Laval/Laurentides refuse" devant une quarantaine de citoyens réunis au centre Mère Meera, une ancienne église catholique convertie en salle communautaire, à Sainte-Adèle.

Cette soirée d'information a débuté avec un mot de bienvenue des deux fondatrices du mouvement, Francine Lajoie et Véronique Riopel, après quoi, on a procédé à la diffusion du troublant long-métrage documentaire "Take Back Your Power", de Josh Del Sol, un cinéaste canadien de la Colombie-Britannique.

Doit-on laisser Hydro-Québec installer ses compteurs dits "intelligents" en remplacement des traditionnels compteurs analogiques (sans émission d'ondes électromagnétiques)? Ils sont de plus en plus nombreux à répondre par la négative, au Canada, aux États-Unis et ailleurs dans le monde, où on signale des effets secondaires néfastes pour la santé et la qualité de vie des usagers. Bref, le groupe de mobilisation citoyenne "Laval/Laurentides refuse" réclame l'interruption du déploiement de cette nouvelle génération de compteurs et l'imposition d'un moratoire.

« N'oublions pas que ces compteurs "intelligents" émettent des radiofréquences 24 heures par jour, 365 jours par année », de souligner Mme Lajoie. « Comme l'ont exprimé dans le film (de Del Sol) plusieurs scientifiques et intervenants de la santé, tous les gens exposés à ces radiations en sont affectés à différents degrés. »

Un film dérangeant

Le documentaire "Take Back Your Power" n'est pas sans rappeler les films du très engagé réalisateur américain Michael Moore ("Roger And Me", "Bowling For Columbine" (gagnant d'un Oscar en 2003), "Farenheit 9/11"). On y entend plusieurs exemples et témoignages d'une belle brochette d'intervenants visiblement bien documentés, tant américains, canadiens et européens.

Les images sont par moments choquantes, par exemple une installatrice de compteur intelligent qui défonce à coups de pied la porte donnant accès au sous-sol d'une résidence où sont installés les compteurs analogiques. Ou encore la chaîne coupée par des pinces monseigneur par un installateur accompagné de deux policiers.

Les accusations du cinéaste et des gens interviewés donnent froid dans le dos: faux-prétextes, intimidation, intrusion dans la vie privée, espionnage, surveillance à la "Big Brother", vulnérabilité au cyberterrorisme et aux "hackers" (pirates informatiques), sans oublier les risques pour la santé: migraine, insomnie, autisme, arythmie cardiaque, cancer.

« On ne devrait pas appeler ces compteurs "intelligents" », résume à la caméra un ex-cadre chercheur d'Apple. « Moi, je les appelle des compteurs dangereux. »

Une fois terminée la projection du film – en version originale anglaise –, l'adjoint de Marc-André Morin Joseph Levacher, présent à la soirée en l'absence du député néodémocrate de Laurentides-Labelle, a lui aussi pris la parole pour inviter les opposants (à l'installation d'un compteur intelligent chez eux) à signer une pétition et à envoyer au député Morin copie de leur lettre de refus adressée à Hydro-Québec.

« Je suis père de deux enfants », a-t-il ajouté. « Ce que je viens de voir à l'écran, ç'a été comme si j'avais reçu un coup de masse de 35 lb en plein front. »

Le film "Take Back Your Power" est projeté aujourd'hui dans la région de Montréal. D'autres projections sont prévues à Deux-Montagnes et à Laval. Il n'y a pas encore de version française à ce long-métrage. Véronique Riopel a terminé en disant qu'il y aura éventuellement une version anglaise avec sous-titres français.

On peut acheter le dvd "Take Back Your Power" (en anglais) ou le visionner sur internet (au coût de 3$ la diffusion) à http://www.takebackyourpower.net/

---

Voir aussi...

Hydro-Québec réplique aux détracteurs du nouveau compteur (12 décembre 2013) Hydro-Pinocchio était en verve!! ;-)
http://www.pointdevuesainteagathe.com/Actualites/2013-12-12/article-3541407/Hydro-Quebec-replique-aux-detracteurs-du-nouveau-compteur/1
(...) « Hydro-Québec va déposer au printemps 2014 une demande visant à réviser à la baisse les frais de l'option de retrait. Bref, pour les gens qui désirent un compteur non-communicant, ça va coûter un petit peu moins cher que ce qui était prévu à l'origine. »

Et d'autres médias continuent à se prêter de bon gré à la propagande d'Hydro-Québec sans offrir la même opportunité aux groupes de citoyens qui rejettent en bloc tout ce que prétend Hydro...

75 000 compteurs intelligents dans Lanaudière

Hydro-Québec souhaite rassurer la population

Pourtant, il y a amplement de quoi s'inquiéter...

Wireless networks exposed as electricity grid weakest link (Dec 31, 2013)
http://phys.org/news/2013-12-wireless-networks-exposed-electricity-grid.html
Smarter, more efficient electricity meters aim to revolutionise energy distribution but WA researchers fear hackers could easily exploit numerous security flaws and wreck havoc on power grids. (...) ECU Security Research Institute director Professor Craig Valli says because the smart grid system relies on inherently insecure wireless networks to transmit information through parts of the system, there are significant vulnerabilities for determined cyber criminals to attack. "There's a lot of economic benefit to this but the security around it sucks," he says. "A lot of it is poor implementation, there's an unwillingness to put in a lot of the available controls." [Using full security features] is not going to be popular but do you want electricity coming down that cable or do you want a free-for-all for cyber criminals to cause havoc?" Prof Valli says even with all security controls enabled it "would be the difference between stealing a car with broken lock verses a car with a good alarm system". In an experiment he and a team of ECU researchers were able to intercept communications between smart grid devices using eavesdropping software. Prof Valli says while they were unable to find the key to decrypt it someone with more time and resources could, and that in a few years it would be possible with freely available programs. Once they had the key, cyber criminals could shut off a building's power to infiltrate it, or cause mayhem by knocking out entire suburbs or potentially cities. Verve Energy chief engineer Andy Wearmouth says an entire blackout of Perth would take several hours to restore. However it could take much longer if hackers were able to corrupt meters that would have to be manually reset, he says. "That would be a really ugly scenario, if someone was able to get in and effectively turn the power supply off to everyone's house," he says.




Témoignage d'un client d'Hydro-Québec qui, n'ayant rien fait pour mettre son compteur à l'abri, a eu la mauvaise surprise de surprendre un installateur de Capgemini qui venait tout juste de remplacer son compteur électromécanique par un compteur 'intelligent'.

« La Sureté du Québec sort de chez moi. J’ai pincé le gars de l’Hydro en train de sournoisement changer mon compteur et il m’a clairement laissé savoir qu’il ne pouvait pas laisser mon vieux compteur qui était par terre à côté de lui. Je me suis fâché et il l’a remis, sauf que je passe en cour le 18 mars pour voie de fait armé. Les agents de la Sureté m’ont laissé savoir que je suis loin d’être le seul. Si mon histoire peut servir à d’autres laissez-le moi savoir. »

Après avoir appelé le client en question (qui préfère bien évidemment de pas révéler son identité), pour obtenir plus de détails, il s'avère que, bien au fait des conséquences nuisibles pour la santé des micro-ondes et comme le compteur se trouve sur le mur extérieur de sa chambre à coucher, à une dizaine de pieds de la tête de son lit, cet homme a insisté auprès de l'installateur pour qu'il remette en place le compteur à roulette qu'il venait d'enlever. Du point de vue du jeune installateur, qui ne faisait sans doute que suivre les instructions données par son patron, il était « impossible de remettre le compteur ». Voyant qu'il n'arrivait pas à le persuader, le client a perdu patience et a haussé le ton au point que, sans faire aucune menace d'agression physique m'a-t-il assuré ni lever la main sur le jeune installateur, celui-ci s'est senti si intimidé qu'il a finalement accepté de remettre en place le compteur électromécanique. Peu après, la police est arrivé sur les lieux, suite à une plainte pour voie de fait probablement faite par le patron de l'installateur, et le client fait maintenant face à la possibilité de devoir payer $2000 d'amende s'il ne peut persuader le juge que jamais il n'a fait autre chose qu'exprimer verbalement sa colère de voir ainsi sa sécurité physique et psychologique menacée par cette appareil à micro-ondes pulsées qu'il refuse totalement d'avoir sur sa résidence.

Ce client a confirmé que l'avis de remplacement prochain du compteur était bien arrivé chez lui par la poste, mais il ne le savait pas. Il croyait en outre qu'il pourrait signer le refus sur place.

Comme ce client le mentionne dans son courriel, son aventure devrait servir de leçon aux autres, car il admet qu'il n'aurait pas dû se retrouver dans une situation où il perdrait autant patience et qu'il aurait plutôt dû mieux se préparer en mettant son compteur à l'abri de tout remplacement effectué à son insu et/ou sans son consentement. D'autres témoignages nous ont indiqué que lorsqu'un client est présent sur place lorsqu'un installateur se présente au domicile et parvient à intervenir AVANT l'enlèvement du compteur à roulette par un installateur, ce dernier obtempère alors sans trop insister. Mais c'est la première fois où de telles circonstances se sont présentées. En Colombie-Britannique, et ailleurs aux États-Unis, les groupes faisant campagne contre les compteurs 'intelligents' donnent pour instructions aux clients désireux de ne pas se faire imposer cette technologie dangereuse de toujours avoir avec eux une caméro vidéo (ou un téléphone doté d'une caméra) pour enregistrer leurs interactions avec l'installateur afin de pouvoir au besoin fournir des preuves de leur conduite respectueuses des lois si jamais de fausses accusations sont portées contre eux par un installateur.

Ce client a maintenant la ferme intention de mettre le socle de son compteur (le compteur appartient à Hydro-Québec mais pas le socle où il est fixé) à l'abri de toute intervention inopinée (même s'il sait clairement que cela va à l'encontre des conditions de service d'Hydro-Québec, ce dont il a été dûment informé) et regrette de ne pas l'avoir fait plus tôt. Il s'est également informé auprès d'un maître-électricien pour savoir combien il lui en coûterait pour faire déplacer le socle du compteur le plus loin possible de sa résidence, et le coût d'environ $2000 lui paraît nettement prohibitif. Quant à l'option de retrait, il n'a manifestement pas confiance et préfère sans l'ombre d'un doute ne PAS se faire enlever son compteur électromécanique.

Morale de l'histoire : Une once de prévention vaut mieux qu'une tonne de gros mots.

Il est clair qu'il ne pourrait être que très contre-productif pour notre cause que des cas du genre se répètent. Même s'il peut être difficile de garder son calme quand on est persuadé que sa santé et sa qualité de vie sont gravement menacées par une telle technologie, et même s'il est moralement inacceptable de devoir subir une telle atteinte à nos droits et libertés, il est clair que l'on ne saurait également cautionner l'idée que l'on puisse combattre une forme de violence par une autre, ne fût-elle que verbale. La voix du bon sens ne pourra être entendue et respectée que si aucune clameur née de débordements inacceptables ne vient pourrir l'atmosphère et fermer les coeurs et les esprits à toute solution acceptable pour tout le monde. Notre voix commune, si elle continue à s'exprimer avec fermeté sans excès de langage ou de comportements, finira par être entendue et pleinement respectée. Et la paix règnera à nouveau dans les coeurs et les chaumières.




NOTE de Jean: Vous pouvez être certain que la collusion dénoncée dans cet article règne également à 'Santé' Canada dans le dossier des micro-ondes mortelles et de la révision du Code 6, une norme conçue avant tout pour protéger les intérêts des grandes entreprises plutôt que celle des citoyens. Santé canada est corrompue à l'os tout comme le régime Harper est à la botte des riches et puissants de ce monde.

L’industrie alimentaire influence les politiques de Santé Canada (27 novembre 2013) http://www.ledevoir.com/societe/sante/393750/l-industrie-alimentaire-influence-les-politiques-de-sante-canada
Des comités consultatifs de Santé Canada sont noyautés par des individus entretenant des relations plus ou moins directes avec l’industrie alimentaire, révèle une étude publiée hier dans la revue Open medicine. Plusieurs comités consultatifs de Santé Canada qui ont pour mission de recommander au gouvernement l’adoption de règlements ou politiques en matière de nutrition et de normes alimentaires sont noyautés par des individus entretenant des relations plus ou moins directes avec l’industrie alimentaire, révèle une étude publiée mardi dans la revue Open Medicine. Cette situation pour le moins inquiétante serait en grande partie responsable de l’inaction du gouvernement canadien quand vient le temps d’instaurer des mesures visant notamment à assainir les aliments commercialisés au pays.

(...) Par ailleurs, parmi les neuf comités examinés, quatre d’entre eux ne révélaient aucune information permettant de savoir si leurs membres avaient quelque intérêt financier. Un manque de transparence inacceptable que dénoncent les auteurs dans leur article. Qui plus est, les chercheurs n’ont pu obtenir davantage d’informations auprès des membres des différents comités, car ceux-ci doivent signer un contrat de confidentialité leur interdisant de révéler tout ce qui est discuté au sein de ces comités. « II est important de se rappeler qu’il s’agit de comités de santé publique et non pas de comités chargés de secrets militaires. Cette politique, qui nous interdit d’informer les Canadiens des problèmes qui ont cours au sein de ces comités, protège les intérêts de l’industrie et non ceux des Canadiens », s’insurge le chercheur.

(...) De plus, « quand le gouvernement fédéral était minoritaire, les représentants du gouvernement s’appliquaient à défendre les intérêts des Canadiens. Mais quand il est devenu majoritaire, le gouvernement Harper leur a rappelé qu’ils étaient des employés de l’État et que leur travail était de représenter le point de vue du gouvernement. Il en résulte que des personnes oeuvrant en santé publique ne sont plus autorisées à défendre les intérêts des Canadiens, parce qu’elles sont employées par le gouvernement, et leur emploi sera menacé si elles ne respectent pas cette consigne », fait remarquer le Dr Campbell, qui trouve la situation extrêmement préoccupante. « Il s’agit d’un problème sérieux qui nécessite de plus amples recherches et des discussions avec tous les Canadiens. » CLIP




Une 38e municipalité québécoise a adopté une résolution appuyant nos demandes, soit un moratoire (25) ou la gratuité du droit de retrait (13). Nous franchirons bientôt le cap des 40 résolutions! [PS en fait nous avons atteint ce cap le 21 décembre avec l'adoption par les municipalités d'Huberdeau et d'Arundel de résolutions demandant un moratoire...]

Liste complète ICI - Servez-vous de notre Trousse pour solliciter l'appui de votre conseil municipal fournissant une copie de toutes les résolutions (celle de Val-David étant à venir) et les outils nécessaires pour obtenir l'appui de la vôtre.

Tiré de http://www.hebdosregionaux.ca/laurentides/2013/11/20/val-david-demande-un-moratoire

Installation de compteurs intelligents - Val-David demande un moratoire

Daniel Deslauriers -- 20 novembre 2013

Le conseiller Denis Charlebois, à gauche, a livré un vibrant plaidoyer en faveur de la protection des droits des citoyens.

VAL-DAVID - Les citoyens de Val-David ne veulent pas de compteurs de deuxième génération.

Ils sont venus le dire haut et fort, hier soir, lors de l’assemblée d’ajournement du conseil municipal de Val-David. Ils ont l’appui de leur conseil municipal qui a adopté une résolution en ce sens.

Moratoire

Val-David demande, en effet, aux autorités supérieures d’imposer un moratoire sur toute nouvelle installation de compteurs intelligents. Une décision qui s’impose, selon le conseil en place, compte tenu de l’inquiétude des citoyens et des risques potentiels liés à la santé des gens. «C’est aussi une grave atteinte à la liberté des citoyens qui se sont vus imposer ce choix», a déclaré avec fougue le conseiller Denis Charlebois qui compare cette situation à celle des gaz de schiste. «Devant l’inconnu que présente un tel projet, c’est le principe de précaution qui s’applique», d’ajouter la mairesse Nicole Davidson.

Le conseil municipal juge indécent aussi les quelque 300$ imposés aux citoyens qui exigeront un autre type de compteur. L’installation d’un compteur intelligent est gratuite, elle, il faut le préciser. Mme Davidson a suggéré d’ailleurs aux citoyens de prévenir les mauvaises surprises en envoyant une lettre personnelle à Hydro-Québec pour les informer de leur refus si tel est leur choix.

Mme Davidson précise que ce n’est pas une seule résolution municipale qui va changer le cours des choses, mais bien le poids politique de toutes les municipalités qui décideront d’agir dans le même sens.

Les citoyens s’organisent

«On ne veut pas être des cobayes à Val-David», a lancé tout haut un citoyen dans la salle. Un autre a fait état des expériences vécues, dans certaines villes américaines, où l’installation de ces compteurs aurait été à l’origine d’incendies.

Mentionnons enfin que des groupes ont créé des pages Facebook et deux pétitions, réunissant plus de 700 signatures, ont été déposées au conseil municipal. D’autres suggèrent enfin d’organiser une marche pour aller protester devant les bureaux d’Hydro-Québec. À Val-David, comme dans d’autres municipalités environnantes, la résistance s’organise…




Céline L. nous a écrit le 4 janvier : « Bonjour, depuis le mois d'octobre j'ai une perte de cheveux assez importante. Heureusement que j'en ai beaucoup. Je parle aux gens et leur demande s'ils croient que c'est possible que la perte de mes cheveux soient liée à l'installation du compteur intelligent ? Tout l'monde me dis que je m'inquiète pour rien, mais je trouve que c'est une drôle de coïncidence ! »

Et je lui ai répondu...

Bonjour!

Ce phénomène nous est rarement rapporté, sans doute parce que les gens ne font pas le lien, mais selon...

Symptoms of radio wave sickness
http://lifeenergies.com/symp-radio-wave-sickness/

le "hair loss" fait partie des très nombreux symptômes possibles...

(...) Others : digestive problems; abdominal pain; enlarged thyroid, testicular/ovarian pain; dryness of lips, tongue, mouth, eyes; great thirst; dehydration; nosebleeds; internal bleeding; altered sugar metabolism; immune abnormalities; redistribution of metals within the body; hair loss; pain in the teeth; deteriorating fillings; impaired sense of smell; ringing in the ears. [Also leukemia, cancer, Lou Gehrig's Disease....]


Dans http://www.smartmeterhealthalert.org/words.html

on peut lire... "I have suffered unexplained hair loss"...

I do not have a Smart Meter on my house and most of my neighbors don't. But as the meters have increased nearby the ringing in our ears is near constant here and sometimes intolerable. Sleeping can be difficult, I have suffered unexplained hair loss, my appetite has gone down and my digestion has suddenly gotten more difficult. Further, I have suddenly become lackluster about things and other health issues have spiked. I feel better now when I am away from home but it is getting increasingly difficult to find places where I can not feel restless or spacey. R.H., Santa Cruz. CAUtility Company: PG&E

Dans http://www.rense.com/general95/smrt_dev.html

on parle aussi de "loss of hair"...

(...) Dr. Magda Havas, Assoc. Prof. of Environmental Resource Studies at Trent University (Canada) who does research on the biological effects of electromagnetic radiation has served as an expert witness in both Canada and the U.S. regarding health effects associated with electromagnetic exposure wrote on October 12, 2010 that growing numbers in population are experiencing severe migraines, fatigue, weakness, inability to make decisions, loss of hair, pain in muscles and in the heart region, breathlessness, sexual problems and even a decrease in lactation in nursing mothers. CLIP

Et il y a aussi...

Smart Meters - Now the Problems Start - Hair Loss and More
http://energyallaround.blogspot.ca/2012/03/smart-meters-now-problems-start-hair.html
...and these problems are scary ... who wants to lose hair. Today I talked to somebody who came to my house and when he saw the poster "Attention CORIX - Do NOT install Smart Meter Here" beside my Analog Meter he told me about his and his girl friends experiences after the installation of Smart Meters at the outside of the apartment building they live in... Even a Hydro employee said to him "wait until they are all connected to the grid"He told me about their problems: Headaches, stomach problems, lower backpain, emotional instability, disturbed sleep. They both have been healthy before.

Même les animaux sont affectés...

Are “Smart Meters” Making Your Pets/You Sick?
http://blog.chron.com/fromunderthebridge/2013/01/are-smart-meters-making-your-petsyou-sick/
(...) From health dangers, like people and pets losing hair and getting cancer, lethargy and other illnesses to fire dangers, higher electric bill costs and privacy issues are all upsetting the Holeton’s and many others. “In neighborhoods with the “Smart Meters,” there is a cloud of EMFs hanging over the area. In limited studies, there has been shown to be DNA damage…

et encore...

http://www.electricsense.com/2225/smart-meter-radiation-3-things-you-must-know/

(...) Thanks for all the educating you’re doing – great website. What’s your take on this – I have 9 smart meters about 10 ft away from my bedroom, on other side of a small laundry room. I am symptomatic – static-like brain surges, chronic ear ringing, insomnia at nite, hair loss, mood changes; I sleep in other room -now 30+ ft away – since realizing the smart meter situation.

Je pourrais continuer ainsi durant des heures.

Comme vous pouvez le lire dans...

L’électrosensibilité au http://estrierefuse.wordpress.com/electrosensibilite/

... la liste des symptômes possibles est fort longue...

Neurologiques: céphalées (maux de tête); étourdissements; nausées; difficulté à se concentrer; perte de mémoire; irritabilité; dépression; anxiété; insomnie; fatigue musculaire; faiblesse; tremblements; spasmes; engourdissements; picotements; altération des réflexes. Dans certains cas, des réactions plus graves incluant convulsions, paralysie, psychose et AVC ont été rapportées.

Cardiaques: palpitations; arythmies; douleurs ou sensation de pression dans la poitrine; hyper ou hypotension artérielle; fréquence cardiaque trop lente ou trop rapide; essoufflements.

Respiratoires: sinusites; bronchites; pneumonies; asthme.

Dermatologiques: éruptions cutanées; démangeaisons; brûlures; rougeurs au visage.

Ophtalmologiques: sensation de pression, douleur et/ou brûlure dans ou derrière les yeux; yeux secs; diminution de la vision; myodésopsie (observation de particules flottant dans l’œil, aussi appelé corps flottants); cataractes.

Autres: douleurs rhumatismales, musculaires et articulaires; douleurs aux jambes / pieds; symptômes de type grippaux; fièvre; problèmes digestifs; douleurs abdominales; gonflement de la thyroïde; douleurs aux testicules / ovaires; sécheresse des lèvres, de la langue, de la bouche; grande soif, déshydratation; saignements de nez; hémorragie interne; altération du métabolisme du sucre; anomalies immunitaires; redistribution des métaux dans le corps; perte de cheveux; douleurs dans les dents; détérioration des amalgames dentaires; perturbation de l’odorat; bourdonnements dans les oreilles; altération des sensation de toucher; inquiétude; stress; dépression.

Alors comme vous le voyez, votre compteur intelligent va finir par vous rendre chauve, non pas sans vous avoir détruit la santé entre-temps...

CLIP




Un abonné nous signale ce qui suit:

« Vous êtes au courant de la lettre « rassurante » qui circule ? Il s'agit d'une lettre datée du 5 décembre 2013 dont l'objet est :  Radiofréquences émises par les compteurs intelligents : position des directeurs régionaux de santé publique du Québec. Cette lettre de cinq pages est signée par le docteur Richard Massé, M.D. Directeur de santé publique de Montréal. J'ai l'impression qu'on essai de noyer le poisson en donnant des chiffres qui se veulent rassurant mais que seuls les experts peuvent comprendre. On parle des émissions d'un seul compteur alors que pour un immeuble, il peut y en avoir des dizaines, sans compter qu'en milieu urbain, nous sommes dans un bain de ces ondes. On dit que ces émissions sont bien en deçà des normes canadiennes, mais on ne mentionne pas que les normes canadiennes sont trop élevées. On se 'moque' aussi de ceux qui se disent incommodés par ces ondes, etc., etc. »

Vous pouvez consulter cette lettre au
http://www.santemonteregie.qc.ca/userfiles/file/Agence/DSP/compteurs%20intelligents_5%20dec_2013.pdf




Note de Jean: Comme on peut le constater ci-après, il y a urgence qu'une ou plusieurs personnes motivées et vraiment pro-actives prennent en mains le dossier de l'imposition du WiFi dans les écoles du Québec et aillent rencontrer les responsables de cette idée saugrenue au ministère pour les réveiller avant que l'irréparable ne soit commis. Déjà tous les CEGEPs et les universités sont équipés de WiFi, ce qui est moche, mais exposer de jeunes enfants et même des bébés (oui, ils veulent aussi en mettre dans les garderies!) à cette horreur innommable est un crime archi débile depuis que l'on connaît les conséquences sur la santé et même sur les résultats scolaires des enfants en Ontario où, malgré un fort mouvement d'opposition des parents, les écoles refusent d'enlever le WiFi en dépit de l'épidémie de problèmes cardiaques (entre autres) déclenchés par les routeurs Wifi de puissance industrielle BEAUCOUP plus puissants que les petits routeurs WiFi résidentiels - le problème est si grave que de nombreux élèves tombent malades et certains font même des arrêts cardiaques après l'installation du WiFi [voir Jumping off the Wireless Bandwagon - Wifi and You (...) In Ontario's Simcoe County, kids in at least 14 schools have become ill since the schools installed Wi-Fi, beginning in 2006. Palmer described their symptoms - speeding heart rate, fatigue, headaches - and said that two kids have "had cardiac arrests" and are on heart medication. "Now every school in Simcoe County has its own defibrillator, as though teenage heart attacks are normal."]. Pourtant, les commissions scolaires ontariennes ont jugé préférable de recommander à toutes les écoles de s'équiper de défibrilateurs cardiaques plutôt que d'éliminer la source du problème. Voir aussi WiFi foes fight to rid schools of wireless Internet (...) at least 12 elementary and middle schools in Ontario and B.C. imposed sweeping bans on wireless Internet by not installing it or removing it completely from their classrooms.

From: Christian (christianami@videotron.ca)
Subject: URGENT: l'OMS lance un sérieux avertissement au sujet des micro-ondes des appareils mobiles... + Corps policiers
Date: 30 Nov 2013

Bonsoir à tous,

Urgent: le Ministère de l'éducation du Québec veut implanter la Wi-Fi dans toutes les écoles primaires et secondaires du Québec d'ici 2 ans.

Le but : avoir un contrôle absolu sur la matière transmise aux enfants par un réseau ministériel sans-fil sur lequel les écoles seront bientôt forcées de se connecter.

Mais, l'effet secondaire à cette volonté de contrôle total est l'irradiation non-ionisante de nos enfants ! Vous n'êtes pas convaincu ?! Regarder, étudier et diffuser les vidéos et sites suivants...

http://safeschool.ca/Heart_Problems.html
Les micro-ondes peuvent provoquer des arrêts cardiaques chez des enfants en bonne santé...

http://www.cqlpe.ca/WifiEcoles.htm
Danger de la Wi-Fi dans les écoles... et une multitude d'articles et de vidéos documentaires...

http://youtu.be/xLseEYj76rQ
Documentaire : Les preuves que les micro-ondes rendent malade et tuent (17 min. 14 sec.)

http://www.youtube.com/watch?v=I-1CaFKB2Xc
Méfaits des micro-ondes (France)

http://www.youtube.com/watch?v=O1zbKlK3jgg
Suite...

http://www.youtube.com/watch?v=bsPBUuwCfaI
Rodney Palmer : presentation at the Royal Society of Canada (18 min 38 sec.)

http://www.lemieuxetre.ch/cmo/frame_cmo_pollution.htm
Site très complet... (Suisse)

http://www.youtube.com/watch?v=LiO7ofDGoD8
Excellent reportage (15 minutes)

http://www.youtube.com/watch?v=Z88glpsehQY
Conférence : 1 h. 45 minutes

http://www.youtube.com/watch?v=Qd1mi8gwU0w
The silent killer in your home (1 h. 10 minutes)

http://www.youtube.com/watch?v=Xs2nF1LLt0Y
Dr Sinatra : Les radiations micro-ondes peuvent vous rendre malade...

http://www.youtube.com/watch?v=L5jMwy_H7hI
Enquête sommaire impartiale...

http://www.youtube.com/watch?v=Xtd-y2C9lH4
(12 min.)

http://aaemonline.org/wifischool.html
No Wi-Fi in school AAEM

---

Note importante: Et souvenons-nous qu'au milieu des années 90, les corps policiers de tout le pays avaient obtenu, par l'entremise de leurs puissants syndicats, d'être dédommagés pour les cancers provoqués par les anciens radars cinémomètres à micro-ondes. De plus, ils ont fait accélérer la recherche pour les nouveaux radars sans micro-ondes toxiques, les fameux radars à laser, qui sont beaucoup plus sécuritaires et qui maintenant remplacent la totalité des radars à micro-ondes!




Le Dr Anthony Miller s'adressant au Toronto Council (vidéo anglaise)
http://youtu.be/wARxnaxrRKk
Le témoignage de ce scientifique émérite, le Dr Anthony Miller de l'Université Dalla Lana School of Public Health à Toronto, présenté récemment devant les membres du comité qui examinait le projet d'installer le WiFi dans les parcs de cette ville, a probablement joué un rôle déterminant pour les amener à décider de repousser indéfiniment ce projet – semblable à celui du nouveau maire de Montréal et à celui du ministère de l'éducation du Québec qui tous deux s'évertuent à exposer de plus en plus de gens aux micro-ondes cancérogènes du WiFi. Le Dr Miller mentionne notamment dans son introduction qu'il a été étroitement associé aux travaux du panel d'experts scientifiques internationaux qui avait recommandé en 2011 que l'Organisation mondiale de la santé classe désormais ces micro-ondes (du WiFi et surtout du cellulaire) dans la Catégorie 2B, soit « possiblement cancérogènes », ce qui fut fait.

Il explique qu'à la lumière des nouvelles études scientifiques parues depuis 2011, si ce panel était à nouveau réuni pour statuer sur la classification à attribuer aux micro-ondes, il n'y a aucun doute dans son esprit que leur recommandation serait de les placer maintenant dans la catégorie 2A, soit « probablement cancérogènes ». Il a fait enfin valoir que si le panel décidait d'augmenter le niveau d'exposition de l'ensemble de la population torontoise, il était persuadé que cela reviendrait à augmenter le risque auquel cette dernière est exposée, et donc pratiquement à condamner à mort dans 10 ou 15 ans un nombre indéterminé de personnes plus susceptibles, pour diverses raisons, de développer un cancer du cerveau et plusieurs autres types de cancer.

Transposez un tel pronostic aux 7 millions d'hommes, de femmes et d'enfants que l'incroyable fermeture d'esprit et l'inexcusable manque de prudence des responsables de la santé publique au Québec vouent à des années de souffrances aussi bien cruelles qu'inutiles, et vous comprendrez quelles conséquences tragiques entraînerait inévitablement le refus du gouvernement péquiste de mettre la hache dans le stupide projet de déployer de puissants routeurs WiFi dans toutes les écoles primaires et secondaires du Québec, et le non moins stupide déploiement en cours de millions de compteurs abêtissants qu'Hydro-Québec, tel un automate inconscient, continue à déployer au coeur même du milieu de vie de millions de résidents du Grand Montréal. On ne parle plus de cobayes ici dans une expérience à l'issue incertaine, on parle d'un crime odieux évoquant les pires cauchemars humains survenus au vingtième siècle. Rien de moins.




IMPORTANTE DÉCISION HISTORIQUE PAR LE CONSEIL DE VILLE DE TORONTO - PAS DE WIFI GRATUIT DANS LES PARCS DE LA VILLE ! - QUEL CONTRASTE AVEC LA DÉCISION PAR LE MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION (voir ci-dessus) D'IMPOSER LE WIFI DANS TOUTES LES ÉCOLES DU QUÉBEC...

Note de Jean : Quelqu'un à Montréal doit absolument contacter rapidement le nouveau maire Denis Coderre pour lui faire comprendre que son idée lancée durant la campagne électorale de fournir le WiFi gratuit dans les parcs et lieux publics de Montréal va à contre-courant de la nouvelle tendance qui consiste à ne pas imposer à tout le monde une exposition involontaire à des micro-ondes très nocives pour la santé, particulièrement dans des lieux où les gens vont apriori pour se détendre et décrocher de la frénésie informatique obsessionnelle qui s'est emparée d'une grande partie de la population depuis que chacun possède un téléphone 'intelligent' ou une tablette 'intelligente'. Il DOIT en cela suivre l'exemple que vient de nous donner la ville de Toronto, où même si le maire flotte trop souvent dans les nuages de l'alcool et de la drogue, certaines responsables ont les deux pieds sur terre et ont pris en compte les nombreux commentaires opposés à ce type de projet. L'ancien président de Microsoft Canada, Frank Clegg, président de Canadians for Safe Technology vient de nous informer dans la lettre qui suit de cette décision historique à laquelle il n'est bien sûr pas étranger, car il a consacré tous ses efforts depuis près de 3 semaines pour s'assurer que ce projet ne voit jamais le jour.

Ainsi, la ville de Toronto a choisi d'appliquer le principe de précaution en s'assurant ainsi que le niveau d'exposition des Torontois (déjà exposés à des niveaux de smog électromagnétique urbain parmi les plus élevés au Canada) n'excède pas 1% du niveau criminellement élevé autorisé par le désuet Code 6 (en cours de révision par un panel d'experts dont tout semble indiquer qu'ils sont à la botte de l'industrie multimilliardaire du sans fil) de 'Santé' Canada (sous le régime d'extrême droite de Harper, la santé des Canadiens ne mérite pas plus de respect que celle de l'environnement ravagé par l'exploitation apocalyptique des sables bitumineux). En toute logique, cela devrait servir d'exemple ici même au Québec dans le dossier des multiples atteintes aux droits humains engendrés par le déploiement de millions de nouvelles sources de smog électromagnétique (les funestes compteurs d'Hydro-Québec) dans un Québec déjà surpollué par plus de 3900 antennes de relais cellulaire (comme on peut le constater via http://www.loxcel.com/celltower) où des millions de personnes sont exposées contre leur gré à cette insidieux poison invisible mais permanent qui fait de plus en plus de ravages au sein de la population.




Subject: Toronto WiFi in Parks Proposal - DEFERRED INDEFINITELY!
From: Canadians For Safe Technology (info@c4st.org)
Date: 27 Nov 2013

Good evening, 

We are pleased to report the recommendation for WiFi coverage across Toronto parks and public places has been deferred indefinitely. The Government Management Committee comprising of 6 Toronto Councillors heard deputations from C4ST and concerned Torontonians, backed by the over 100 submissions made by doctors, scientists and concerned citizens such as yourself.

We presented a well thought out executed message that due to the mess Safety Code 6 is in currently, the safety of ES citizens, and the numerous new studies showing harm from RF exposure at levels way less than Safety Code 6, this was not a good idea. The committee agreed with us, out voting Councillor Josh Matlow and deferring this recommendation indefinitely.

The breakdown of the motion, submissions accepted, and result can be found HERE.  

Thank you to all that sent in your concerns and support to Toronto council through our webpage. There was no denying the fact that this motion had huge public attention prior. The stage was set for us on the day of.

We will now focus our efforts back to the on-going review of Safety Code 6, citing the largest city in Canada as an example  in their recent decisions to maintain prudent avoidance (1% of Safety Code 6 levels) and indefinitely defer rolling out WiFi in parks and public places.

Thank you as always for your continued support and dedication. Together we will change Safety Code 6. 

Sincerely, 

Frank Clegg
CEO - C4ST

La proposition initiale est disponible à...

Establishment of Free Public Wireless Internet in Toronto's Parks, Civic Squares, Privately-owned Public Spaces and Interested Business Improvement Areas http://app.toronto.ca/tmmis/viewAgendaItemHistory.do?item=2013.GM26.21




De: Martine Léonard (martineleonard01@gmail.com)
Date: 03 Dec 2013
Sujet: Questionnements urgents de citoyens adressés à nos municipalités respectives au Québec

Questionnements urgents, nombreux et précis sur les compteurs, d'actualité, adressés à nos élus municipaux à SADL. Sachons tous que ce qu’on appelle “nouveaux compteurs” ou compteurs dit intelligents sont le résultat d’une technologie qui date de 20 ans qui a déjà été jugée désuète par plusieurs pays…

* * *

Madame la mairesse et conseillers

Plusieurs municipalités, parmi lesquelles Val David, St-Sauveur, Ste Adèle, Ste Sophie, St-Colomban et Prévost, soutiennent leurs citoyens inquiets et ont demandé à l’Assemblée Nationale un moratoire sur l’installation des compteurs, basé sur le principe de précaution. La municipalité de SADL veut-elle aussi rassurer ses citoyens et demander un moratoire ?

* * *

Madame la mairesse et conseillers

Plusieurs citoyens se sentent intimidés par les installateurs de la compagnie CapGemini (payés à la pièce) qui insistent pour rentrer dans les domiciles ou accéder aux cours privés en disant que c’est illégal de s’y opposer. Comment la municipalité peut-elle aider ses citoyens à se défendre de ces invasions de leur domicile?

* * *

Madame la mairesse et conseillers

La perception que les citoyens ont de la municipalité est que ce palier du gouvernement sert à défendre les intérêts des citoyens sur le territoire, chez eux. Or il se passe des choses à notre avis inacceptables:
Des gens rentrent chez nous sans notre consentement, ils ignorent les affiches que nous avons posées pour éviter que ces nouveaux compteurs soient installés, ils ignorent même l’avis des municipalités qui ont voté un moratoire. Qu’est-ce que vous pouvez faire pour restaurer la confiance des citoyens dans les institutions, à partir des institutions locales ?

* * *

Madame la mairesse et conseillers

Les citoyens ont reçu une lettre de la compagnie CapGemini qui donne l’option payante de refuser ces compteurs. Or beaucoup d’entre nous avons refusé les compteurs mais ils n’ont pas tenu compte de notre avis, d’appels, de courriels, de lettres enregistrés, etc. que nous avons envoyés, dont nous avons affiché une copie aux alentours de nos compteurs et ont subi l’installation de compteurs dont ils en voulaient pas. Est-ce que cette compagnie possède tous les droits et nous aucun ? Qu’est-ce que vous pouvez faire pour faire respecter nos droits et nos domiciles ?

* * *

Madame la mairesse et conseillers

Les Laurentides c’est la région du Québec qui a bénéficié de la plus grande croissance démographique. Savez-vous pourquoi les gens s’installent ici? C’est la qualité de l’air, l’accès aux espaces verts, bref c’est un souci pour la santé et l’intention de la protéger. Or plusieurs citoyens refusent les compteurs, selon l’option offerte par la compagnie qui a reçu le contrat, mais peu après ils en trouvent un installé chez eux, pendant leur absence. Comment la municipalité peut faire respecter les droits de citoyens et les choix qu’ils font pour protéger leur santé ?

* * *

Madame la mairesse et conseillers

Dans plusieurs municipalités il existe un comité consultatif en environnement, formé de citoyens dévoués qui donnent généreusement de leur temps afin de protéger le patrimoine naturel et la qualité de vie des municipalités. Est-ce que cette municipalité envisage de créer un comité environnement, si oui quand et comment envisage-t-elle de le composer?

* * *

Madame la mairesse et conseillers

La compagnie CapGemini a reçu le contrat d’Hydro Québec pour l’installation de nouveaux compteurs dans des millions de foyers et commerces. Or ces nouveaux compteurs, dits intelligents, suscitent beaucoup d’inquiétudes parmi la population qui craint le bombardement des micro-ondes et ses effets néfastes sur la santé. Plusieurs experts se sont penchés sur le sujet et il existe des études scientifiques qui soulignent les graves risques sur la santé des citoyens. Beaucoup de citoyens partagent des inquiétudes à cet égard. Nombreux sont déjà électro-sensibles et avec ces compteurs RF accrochés à nos demeures, celles des voisins, jusqu’au travail et dans les écoles de nos enfants, nous craignons tous devenir électrosensibles et progressivement malades ... Est-ce que la municipalité pourrait, avec bienveillance, organiser des séances d’information sur le danger de ces compteurs, avec études à l’appui, et s’assurer que chaque citoyen puisse être informé de manière éclairée, objective et solidaire dans notre municipalité ? Et surtout ne pas laisser aucun citoyen de chez nous seul et dans l’ignorance...

* * *

Madame la mairesse et conseillers

Dernièrement la compagnie Bell a informé ses clients que désormais elle vendrait à des tiers des informations concernant leur utilisation d’internet. Ces “nouveaux compteurs” dits intelligents, aussi, en plus de représenter un risque pour la santé, constituent une atteinte à la vie privée car ils ramassent des données sur les habitudes de consommation qui relèvent notre vie privée et les communiquent. Comment la municipalité peut-elle aider les citoyens à protéger leur vie privée de ces attaques?

Mouvement Citoyen SADL Refuse




Reçu le 24 novembre de Jean-Paul Massie (indigo_sun@videotron.ca)

Des nouvelles importantes concernant le Projet de Lecture à distance (LAD) d’Hydro-Québec Distribution (HQD)

Capgemini Québec, une des compagnies mandatée par HQD est en train de faire tout notre secteur dans l’est de Montréal, et ce, avec des étudiants âgés de 20-25 ans.

Ce ne sont pas des électriciens qui font le travail mais des étudiants.

Le saviez-vous? C’est très grave!

J’ai eu cette confirmation de la part d’Hydro-Québec (HQD) au téléphone ce lundi, et de la Corporation des maîtres électriciens (CMEQ) ce jeudi, et ce matin, des deux employés de Capgemini Québec qui passaient de l’autre côté de ma rue, les mêmes étudiants-délinquants qui sont passés hier chez moi alors que j’étais au travail, violant sciemment mon consentement, malgré les 10 affiches plastifiées placées sur les compteurs et la porte d’entrée de notre résidence, malgré le duck tape placé sur les cerceaux métalliques cachant les sceaux de nos 4 compteurs, et malgré les 2 mises en demeure envoyés à Daniel Richard président d’HQD et à la ministre Martine Ouellet.

J’allais en fin de semaine procéder à sécuriser nos 4 compteurs, après avoir enfin trouvé hier en parlant justement avec la CMEQ, la manière la plus simple la plus rapide et la moins coûteuse pour procéder moi-même. Au même moment nos compteurs étaient remplacés.

C’est carrément de la grossière négligence (criminelle) de la part d’HQD, quand on pense que ces mêmes compteurs, les Focus AXR--?SD de Landis+Gyr, ont CARRÉMENT MIS LE FEU à 1000 résidences en Californie; et que des dizaines ont sûrement déjà pris en feu dans la grande région de Montréal. Ça m’a été confirmé cette semaine par un maître électricien qui, à lui tout seul, a eu 3 clients dont les compteurs de 2e génération Focus AXR--?SD Landis+Gyr ont pris en feu. En extrapolant, on peut facilement penser qu’il y en a déjà eu quelques dizaines qui ont pris feu dans la région. Mais ces informations sont gardé sous silence jusqu’à ce qu’un média en soit informé. Car certainement, au lieu d’alerter les médias, les locataires et les proprios apeurés appellent Hydro-Criminelle-Québec qui se dépêche de faire disparaître les évidences.

Nos compagnies d’assurance privées et le Bureau des Assureurs du Canada, totalement complices de par leur silence, de cette mafia criminelle de l’énergie (HQD) autorisée par la Régie de l’énergie et par la ministre Martine Ouellet à mettre notre sécurité et nos vies en danger, ne vont pas nous dédommager en cas d’incendie et de dommages.

Pourquoi? Parce comme les compagnies d’assurance sont là pour le cash et qu’elles n’aiment pas payer, leurs experts en sinistre vont pouvoir démontrer que ces travaux sur les entrées électriques ont été faits en totale contravention de la réglementation officielle québécoise (Loi sur le bâtiment, LRQ, c B-1.1 et Loi sur les Maîtres électriciens, LRQ, c M-3 ) qui prévoit que seuls des maîtres électriciens et des électriciens dument qualifiés, peuvent travailler sur les entrées électriques résidentielles, commerciales et industrielles afin de les relier au réseau (sans fil – Projet LAD) du distributeur (HQD); et donc, vont pouvoir prouver que les vérifications de base sur les entrées électriques et le câblage électrique n’ont pas été faites, ni par les propriétaires, ni par des électriciens dument qualifiés.

Pour moi c’est d’une évidence assommante car il est dit que : «Nul n’est censé ignorer la loi».

Mais alors, lorsque vous avez reçu les avis d’Hydro-Québec mentionnant qu’ils allaient passer chez vous pour procéder au remplacement de votre compteur analogique, avez-vous vu un avertissement sur cet avis à l’effet qu’il était de votre responsabilité de faire vérifier votre installation électrique avant de changer ledit compteur? Non, vous ne l’avez pas vu parce qu’il était inexistant cet avertissement.

La CMEQ quant à elle (comme je disais hier au téléphone à son représentant aux plaintes) se gardant bien de faire une sortie publique dans les média, a placé un avis timide à cet effet sur son site web. RAPPEL DE LA CMEQ - La sécurité électrique, il faut y voir! Ce faisant, elle a eu l’intelligence de se mettre à l’abris des poursuites civiles et criminelles, cité comme parti mis-en-cause, dans les procès qui vont bien finir par tomber comme des abeilles enragées sur le gouvernement,  la Régie de l’énergie, Hydro-Québec, et la Régie du bâtiment (un nouveau parti qui refuse de faire son travail de chien de garde malgré un avis de la CMEQ).

Mais qui, des locataires et des propriétaires visés par le Projet LAD d’HQD, sont allés vérifier sur le site de la Corporation des maîtres électriciens pour voir justement s’il y avait des informations importantes relatives à l’opération qui a, ou sera effectuée chez eux?
[19/07/2013] Installations de compteurs électriques : manœuvres simples, rapides mais dangereuses
https://www.cmeq.org/accueil/Affichage.asp?B=796&archive=ok

Croyez-vous vraiment que votre assureur et Hydro, qui invoque déjà que ses compteurs sont tous conformes, ne vont pas chercher à renverser le fardeau de la preuve (sur vous) en cas de sinistre sur votre résidence?

Pensez-vous vraiment qu’en l’absence de consensus scientifique, les décideurs se préoccupent du fait que l’ONU ait justement publié un avis concernant l’urgence par les États de l’application du «principe de précaution», qu’il incombe au pollueur (HQD) de prouver que sa technologie soit inoffensive, et qu’Hydro-Québec la Régie et la ministre ne peuvent pas renverser le fardeau de la preuve sur le dos des citoyens?

C’est ce que la Cour supérieure du Québec a décidé le 2 juillet 2013 dans une cause impliquant la Ville de Chateauguay et Rogers Communications. Elle a appliqué le «principe de précaution».

Jean-Paul Massie

---

Loi sur le bâtiment, LRQ, c B-1.1
SECTION III       
ENTREPRISES DE DISTRIBUTION D'ÉLECTRICITÉ, DE GAZ OU DE PRODUITS PÉTROLIERS
2005, c. 10, a. 31.

Exigences préalables au raccord d'un réseau.
24. L'entreprise de distribution d'électricité ou de gaz par canalisation ne peut raccorder à son réseau une installation électrique ou une installation destinée à utiliser du gaz que si les travaux de construction de cette installation ont été exécutés par un entrepreneur ou un constructeur-propriétaire titulaire d'une licence.
http://www.canlii.org/fr/qc/legis/lois/lrq-c-b-1.1/derniere/lrq-c-b-1.1.html

Loi sur les Maîtres électriciens, LRQ, c M-3
http://www.canlii.org/fr/qc/legis/lois/lrq-c-m-3/derniere/lrq-c-m-3.html





Note de Jean: À un correspondant qui me demandait « Allez-vous y aller à la régie pour représenter le pauvre public? » j'ai répondu...

Je ne peux faire ce que vous suggérer.

Seuls les intervenants accrédités par la Régie peuvent participer au processus d'examen des demandes d'Hydro - et la Régie rembourse alors leurs frais car en général seuls les avocats engagés par les intervenants reconnus peuvent faire des représentations auprès de la Régie. Ces derniers, de crainte de perdre leur accréditation, de ne pas se faire rembourser leurs frais de plusieurs dizaines de milliers de $ et de crainte de voir les régisseurs (dont les décisions sont totalement arbitraires) rejeter leurs recommandations, doivent donc user de trésors de diplomatie et de doigté pour ne pas heurter personne à la Régie.

Ils sont donc tous systématiquement portés à faire (consciemment ou non) de l'auto-censure dans leurs interventions. La régie n'est donc par un forum pouvant permettre aux vraies préoccupations du 'pauvre public' d'être entendues sans avoir été grandement filtrées de tout contenu émotionnel. Un monsieur ayant subi les effets nuisibles de 5 compteurs a tenté de faire entendre ses doléances au régisseur Richard Lassonde qui présidait les audiences, selon moi, d'une main de fer à l'égard des intervenants et d'une main de velours ultra doux à l'égard des avocats d'Hydro-Québec. Ce pauvre monsieur s'est aussitôt fait expulser manu militari de la salle. Ce fut le seul éclat de protestation que le régisseur a entendu.

L'AQLPA (d'André Bélisle) et l'Union des consommateurs y étaient avec 9 autres intervenants accrédités et ils ont fait un travail colossal malgré les contraintes mentionnées ci-haut - et se sont fait collectivement rembourser plus d'un demi million de dollars en frais.... Aucun d'entre eux n'a 'mordu' la Régie et ils pourront tous continuer faire indirectement le jeu de ce tribunal de pacotille lors de futures audiences.




Date: 30 Nov 2013
Subject: Fwd: Hydro - Protestation par mode de paiement
From: Longueuil Refuse (villedelongueuilrefuse@gmail.com)

*** IMPORTANT : idée/suggestion d'ACTION NO 2 ***

Un concitoyen de Saint-Hubert m'a fait parvenir le courriel ci-dessous (voir courriel transféré) avec une idée d'action très très intéressante pour protester contre l'installation FORCÉE d'un compteur de nouvelle génération. Ce moyen de protestation s'adresse aux citoyens qui se sont fait installer un compteur de nouvelle génération contre leur gré et/ou sans avoir eu la possibilité de donner au préalable un consentement éclairé.

QUE PENSEZ-VOUS DE CE MOYEN DE PROTESTATION SUGGÉRÉ PAR MON CONCITOYEN?

N'oubliez pas que nous réfléchissons là, ensemble... nous cherchons des moyens simples, rapides ET EFFICACES pour nous faire entendre... Alors, idée bonne, géniale et efficace?

Vos commentaires, suggestions et conseils sont toujours extrêmement appréciés!

Superbe journée,

Andréa

---------- Message transféré ----------

De : ------------------
Date : 18 novembre 2013
Objet : HQ - Protestation par mode de paiement
(...)
Étape 1 : Pour les citoyens aux prises avec un compteur nouvelle génération contre leur gré+sans consentement éclairé :

Voici le texte que j'inscris à l'endos du chèque que j'utilise pour faire mon paiement chez HQ (voici le texte qui devrait apparaître au verso des chèques pour le paiement des comptes d'électricité) :

Ce paiement est fait sous protêt. JE ME RÉSERVE LE DROIT de poursuivre Hydro-Québec pour tout préjudice et surcharge causé par l’installation du nouveau compteur.


Étape 2 : Pour PROTESTER contre l'installation forcée des nouveaux compteurs et/ou pour dénoncer, contester l'exposition involontaire aux micro-ondes pulsées des compteurs intelligents environnants, les citoyens concernés devraient recourir et appliquer les actions suivantes :

1. ARRÊTER toute facture électronique (EXIGER une facture papier expédiée par la poste d'Hydro-Québec et mettre fin au système de facture par courriel, Intenet ou via l'institution bancaire ou tout autre mode de facturation électronique.)

2. ARRÊTER tout paiement électronique (Tout mode de paiement pré-autorisé devrait être stoppé.)

3. ARRÊTER tout programme de versements égaux

EN RÉSUMÉ : Tout paiement devrait se faire PAR CHÈQUE.

J'inclus également un scan du verso de mon chèque. J'ai appelé Hydro pour leur dire qu'en raison de l'augmentation de ma facture d'électricité, je n'avais plus les moyens de payer l'Internet. J'ai confirmé avec eux l'adresse du service à la clientèle pour maller (poster) mon chèque. Cette adresse apparaît à l'endos du coupon de versement :

i.e. Hydro-Québec
C.P. 11022, succ. Centre-ville,
Montréal (Québec) H3C 4V6




Tiré de http://www.valleyfieldexpress.ca/Actualites/2013-11-21/article-3490401/Les-citoyens-s%26rsquo%3Bopposent-aux-compteurs-intelligents/1

Les citoyens s’opposent aux compteurs intelligents

Steve Sauvé -- 21 novembre 2013

Les contribuables invités à se manifester lors du conseil municipal du 17 décembre

Les membres du conseil municipal de Salaberry-de-Valleyfield devront statuer rapidement sur l’implantation de compteurs dits intelligents sur le territoire. Un groupe de citoyens crie au danger et somme le conseil d’imposer un moratoire.

Réunis dans la salle du Club nautique de Salaberry-de-Valleyfield, le mercredi 20 novembre, plus de 100 personnes ont répondu à l’invitation du groupe écologique Crivert, afin d’assister à une séance d’informations publique pour sensibiliser la population aux risques réels, de l’exposition aux radiofréquences. .

« Contrairement à ce que prétend Hydro-Québec, à savoir que les compteurs intelligents sont moins dangereux que les cellulaires, la dose d’irration est de 2 à 160 fois plus élevée », affirme Marc Robert, porte-parole de «l’Estrie refuse». avant d’informer que des maladies tels la leucémie infantile et le cancer du cerveau ne sont que deux des multiples problèmes reliés à l’exposition aux ondes radiofréquence.

Gisèle Rivest est l’une des premières Campivallensiennes à s’être opposée au projet de la Société d’État. « J’ai une santé fragile. Je m’oppose à l’implantation des compteurs pour moi, mais aussi pour les autres. Il y a plein de récits de gens qui disent avoir développé des maladies après s’être exposés à des ondes de radiofréquence. Je me dis que le gouvernement n’a pas le droit de nous faire cela. Il faut que l’on se lève et que l’on défende nos droits. »

Au Québec, 34 municipalités ont imposé un moratoire afin d’empêcher Hydro-Québec de procéder à l’implantation de compteurs intelligents sur leur territoire. Les citoyens réunis au Club nautique ont signé une pétition afin de demander à l’administration municipale de Salaberry-de-Valleyfield d’aller dans ce sens.

« J’invite les gens à faire part de leurs inquiétudes et de demander à nos dirigeants de nous appuyer lors du prochain conseil qui aura lieu le 17 décembre. J’étais seule au départ alors j’avais moins d’impact. Ce soir, on est plus de 100 », précise Gisèle Rivest. Notons que trois conseillers municipaux ont assisté à l’audience, soit Jean-Luc Pomerleau, Denis Laître et François Labossière.

Qu’est-ce que le compteur intelligent?

Ces compteurs nouvelle génération transmettent à Hydro-Québec les informations sur les quantités d’électricité consommées dans les immeubles. La transmission de cette information se fait sans fil, à l’aide de radiofréquences de type micro-ondes (typiquement de 900 mégahertz et de 2,4 gigahertz), comme celles émises par les téléphones cellulaires et autres appareils sans fil. Ces ondes sont pulsées aux 20 à 30 secondes, et ce, 24 heures par jour.

Ces appareils seraient sécuritaires selon Santé Canada, qui affirme que les niveaux d’exposition sont extrêmement faibles. Pendant ce temps, le Centre international de recherches sur le cancer, institution qui relève de l’Organisation mondiale de la santé, prend position, car des médecins du monde entier traitent des patients qui signalent des problèmes de santé débilitants apparus après l’installation des compteurs.

Du côté du député de Beauharnois, Guy Leclair a soutenu une motion à l’Assemblée nationale le 29 mai demandant à Hydro-Québec d’évaluer d’autres options afin de ne pas pénaliser financièrement ses clients qui ne veulent pas de compteurs intelligents et de leur offrir le choix d’un autre type de compteur sans leur imposer des frais punitifs qui sont actuellement de 98 $ à l’installation et de 206 $ annuellement. Notons que cette motion a été adoptée à l’unanimité.

En terminant, soulignons que Salaberry-de-Valleyfield entre dans la deuxième phase prévue par Hydro-Québec pour l’implantation des compteurs sur son territoire en juillet 2014.




L’ACEF dit non à la hausse de tarif d’Hydro-Québec (2 décembre 2013) http://www.fm1033.ca/actualites-get-communiques/t1/u9539-acef-hausse-tarif-hydro-quebec
L'ACEF (Association coopérative d'économie familiale) Montérégie Est invite la population à prendre part à une manifestation contre la hausse de tarifs d'électricité d'Hydro-Québec qui se tiendra devant les bureaux de la société, à Montréal, demain (3 décembre - en prévision des audiences devant la régie qui débutent le 6 décembre). L'événement est organisé par la Coalition opposée à la tarification et la privatisation des services publics. Coordonnateur de l'ACEF Montérégie Est, Roger Lafrance explique. Pourquoi une telle activité est organisée à ce moment-ci ? Selon le coordonnateur, Hydro-Québec demanderait à la Régie de l'énergie de lui permettre d'augmenter ses tarifs de 5,8%, ce qui représente une hausse importante pour les consommateurs. La manifestation se mettra en branle à 9h mardi matin, devant le siège social d'Hydro-Québec à Montréal.

NOTE de Jean : Selon Roger Lafrance, une telle hausse de tarifs pourrait entraîner une augmentation de $75 par année pour un ménage moyen. Une telle demande de hausse tarifaire n'est sans doute pas étrangère au fait qu'Hydro-Québec s'est lancée tête baissée dans la folle aventure des compteurs 'intelligents' qui, au final, coûteront sans doute le double avec les dépassements de coûts auxquels Hydro nous a habitués, soit plus de DEUX milliards de dollars que nous devrons tous payer – pour un monstre électropolluant dont personne ne veut et n'a besoin.




Note de Jean: Si vous connaissez quelqu'un qui vit dans un logement situé à proximité de la chambre électrique où sont regroupés tous les compteurs de son édifice à logements, recommandez-lui de lire cet article et encouragez-le à portez plainte auprès de son député et de la Régie de l'énergie (explications sur ce processus ICI et ICI), et de dénoncer cette terrible situation dans les médias locaux. Il devrait aussi constituer un comité de locataires afin de dénoncer ensemble cette grave atteinte à leur qualité de vie.

Excellent article de Marc Robert, porte-parole d’Estrie Refuse, tiré de la page 19 du journal Propriétaire
http://docs.magestionweb.net/Documents/NewsPaper/RPHL_Dec-Janv_2014.pdf

LES COMPTEURS À RADIOFRÉQUENCES DANS LES ÉDIFICES À LOGEMENTS MULTIPLES. QU’EN EST-IL?

C’est en octobre 2012 que la Régie de l’énergie autorisait Hydro-Québec à faire le déploiement de compteurs à radiofréquences (ou compteurs intelligents) sur le territoire provincial. Malheureusement, bien des aspects de cette nouvelle technologie n’ont pas été pris en compte. Notamment, les dangers pour la santé et encore plus dans les cas de compteurs regroupés dans les édifices à logements multiples. La solution retenue consiste à donner un droit de retrait pour les abonnés désirant recevoir un compteur non communiquant moyennant un coût initial de 343$ et des frais mensuels totalisant 206$ par année.

Au sujet des compteurs regroupés dans les édifices à logements multiples, on peut lire dans le rapport de la Régie de l’Énergie que: «Selon le Distributeur, le cas des compteurs multiples à l’intérieur d’un logement touche très peu de clients. Ainsi, il y a tout au plus 700 cas de compteurs regroupés dans les logements sur les 3,8 millions de clients de la province.» On voit bien qu’on a erré dans l’estimation de cette problématique et, que les compteurs regroupés soit à l’intérieur ou à l’extérieur d’un bâtiment, cela fait peu de différence, les murs offrant très peu d’atténuation aux ondes radio. On installe donc des appareils qui émettent des champs électromagnétiques (CEM) potentiellement dangereux pour la santé en remplacement des anciens compteurs électromécaniques dont la disposition et les arrangements physiques n’ont absolument pas été prévus pour cela à l’époque de l’établissement des normes d’électrification.

En 2011, l’Organisation Mondiale de la Santé a fait un changement notoire en classant les CEM potentiellement cancérigènes. Mais c’est après que la Régie de l’Énergie ait donné son aval pour le déploiement de compteurs à radiofréquences que les études les plus convaincantes ont été produites. Notamment le rapport BioInitiative, publié en janvier 2013, qui est une synthèse de plus de 1800 études, révisées ou produites par 29 chercheurs internationaux de renom et indépendants. Les effets biologiques y sont largement documentés: tachycardie, insomnie, acouphènes, etc. Ce rapport recommande que les radiofréquences soient maintenant classées cancérigènes. Dans une récente étude, l’Académie Américaine de Médecine Environnementale, démontre clairement les effets nocifs sur la santé humaine des émissions des compteurs intelligents.

Malheureusement, les normes canadiennes sont semblables à celles des États-Unis. On s’entend que nos voisins du sud ne sont pas une référence en ce qui a trait à la protection de la santé publique. Santé Canada, par son Code de sécurité 6, dont la dernière révision date de 1999, stipule que le seuil maximum admissible d’exposition aux ondes radio dans la gamme d’onde concernée est de 6 millions de microwatts par mètre carré (mW/m2) pour 6 minutes. C’est l’exposition maximale pour laquelle les tissus humains ne subiront pas de dommage par brûlure. On ne reconnait pas qu’il puisse y avoir des perturbations du fonctionnement de la biochimique du corps humain causées par l’exposition aux CEM en prétextant que les études ne sont pas parfaites. C’est comme cela que par le passé nos autorités ont pu statuer qu’il n’y avait aucun problème avec l’amiante, les gras trans, les pesticides, etc.

On dit que l’exposition aux compteurs à radiofréquences est beaucoup plus faible que celle d’un cellulaire, alors pourquoi s’en inquiéter? Rien n’est plus faux. Les compteurs à radiofréquences émettent des ondes pulsées (pointes d’onde de durée variable). Lorsqu’Hydro-Québec annonce une intensité de 50 mW/m2 (ou de 2.2 mW/m2 pour Hydro-Sherbrooke), il s’agit d’une valeur moyenne pendant six minutes qui est l’intensité pouvant causer des brûlures. Pour les effets biologiques on doit considérer l’intensité maximale, qui pour les compteurs à radiofréquences, dépasse de beaucoup cette valeur moyenne. Des mesures effectuées par une firme québécoise indépendante montrent des intensités variant de 3 000 à 49 000 mW/m2 à un mètre, selon le type de compteur. Elle est de 2 600 mW/m2 pour un cellulaire en utilisation. Ces comparaisons faites avec le cellulaire et le four à micro-ondes ne tiennent pas, puisqu’on compare des usages partiels et volontaires, avec une exposition en continu et imposée.

En matière de santé et sécurité, on doit toujours tenir compte du pire scénario. Par exemple, lors de la conception d’un pont, doit-on prendre la charge moyenne du trafic ou la charge maximale? Si vous placez la main droite dans l’eau glacée et la gauche dans l’eau bouillante, doit-on considérer qu’en moyenne vous êtes confortable ? Les études montrent une augmentation notable des cancers du cerveau avec une utilisation ponctuelle du cellulaire, alors accepteriez-vous que vos enfants dorment en présence d’un ou de plusieurs compteurs à radiofréquences, émettant des ondes pulsées, classées potentiellement cancérigènes, au même titre que le plomb et le mercure, cela 24 h par jour et durant toute leur vie ?

Alors que les compteurs sont presque toujours regroupés au même endroit dans les édifices à logements multiples, il est fort probable que les occupants les plus éloignés du lieu des compteurs choisissent de ne pas payer les frais élevés (pénalité) qu’exige Hydro-Québec pour le droit de retrait. Dans ces circonstances, les occupants proches des compteurs subiront, contre leur gré, l’exposition de plusieurs compteurs. Cette situation anormale risque fort d’être la cause de conflits. L’option de retrait comportant une pénalité n’est donc pas une solution viable. Après tout, pourquoi payer alors qu’on n’a rien demandé et qu’on n’offre aucun service supplémentaire ? Au début de l’année, une motion a été votée unanimement par l’assemblée nationale pour l’abolition des frais de retrait. Au moment d’écrire ces lignes, Hydro-Québec dit être à examiner la réduction de cette pénalité. Mais la seule option valable, est son abolition.

Hydro-Québec se place au-dessus des règles en installant des nouveaux compteurs non approuvés par l’Underwriters Laboratories, l’organisme officiel dont la certification est exigée par les assureurs pour la protection contre les incendies. On ne fait pas non plus de tests de densité de puissance émise à 20cm pour les compteurs regroupés tel que l’exige Industrie Canada. L’expérience montre que la facturation horaire n’entraîne pas de diminution de la consommation d’électricité et crée une augmentation du coût avec une lecture plus fine des dépassements du tarif minimum.

L’idée n’est pas de bannir les technologies du sans fil, mais bien de les utiliser de façon sécuritaire. Si nos gouvernements posent des balises, l’industrie du sans fil s’y adaptera. Tel fut le cas pour la sécurité des véhicules automobiles. C’est à nous citoyens de faire valoir nos droits en exerçant des pressions auprès de nos représentants en autorités locale et provinciale.

Marc Robert Porte-parole d’Estrie Refuse, une initiative des Amis de la Terre de l’Estrie http://estrierefuse.wordpress.com/




Tiré de http://www.lapresse.ca/debats/nos-collaborateurs/jonathan-guilbault/201308/12/01-4679241-des-compteurs-et-des-hommes.php

Des compteurs et des hommes

13 août 2013

Ce soir, à Sainte-Dorothée, des citoyens se regrouperont, répondant à l'appel du groupe de sensibilisation Laval Refuse. Dans le contexte de la crise de leadership actuelle, on pourrait croire que l'objet du refus de ces citoyens, c'est toute compromission des élus avec des entreprises suspectées de corruption.
Il n'en est rien. Ce que certains Lavallois refusent est plutôt l'installation de compteurs intelligents par Hydro-Québec. Ces compteurs, tout comme les routeurs dont dépend leur efficacité, émettent des radiofréquences soupçonnées d'aggraver considérablement «l'électrosmog».

Qu'en est-il réellement? Difficile à dire. Le CIPRNI, organisme reconnu par l'Organisation mondiale de la santé, admet que la pollution électromagnétique est un enjeu sanitaire et environnemental complexe. Les normes dont s'inspirent plusieurs pays concernant le taux d'exposition acceptable doivent être considérées avec prudence, car elles sont fixées selon l'état bien fragmentaire de la connaissance scientifique sur cette question.

En raison de ce flou scientifique, le principe de précaution est souvent invoqué, entre autres par la quinzaine de municipalités québécoises ayant demandé un moratoire avant de poursuivre l'installation des compteurs intelligents. Suivant ce principe, quand les effets d'une action peuvent entraîner des ravages imprévisibles chez l'humain ou dans l'environnement, mieux vaut s'abstenir au moindre doute raisonnable.

Cependant, il est difficile de trancher où l'interprétation du principe de précaution devient frileuse, ou au contraire téméraire. Tâche encore plus difficile: si bien des gens sont d'accord pour dire qu'on peut évaluer une civilisation au soin qu'elle prend des plus vulnérables, jusqu'où ce principe s'applique-t-il? Quel degré de détresse, et touchant combien de personnes, faut-il pour que la majorité doive accepter un sacrifice d'ordre économique?

La question ne se pose même pas quand la détresse est spectaculaire. J'ose croire que peu de gens doutent que notre société québécoise perdrait en humanité si elle demeurait indifférente aux sorts des Méganticois. Mais face à une détresse moins manifeste, plus anonyme, la balance penche souvent trop rapidement en défaveur de la minorité éprouvée.

C'est le cas, il me semble, dans le dossier des compteurs intelligents. L'électrosmog est à l'ordre du jour dans bien des endroits de la planète, de Californie jusqu'en Israël. Au Québec, le dossier soulève peu de passion, peut-être en raison de son traitement assez technique par les médias. Et puis, qui connaît une personne dont la qualité de vie dépend réellement de l'installation des compteurs intelligents?

Pourtant, ces personnes existent. Il y a quelques années, Véronique Riopel, cofondatrice de Laval Refuse, a développé une allergie aux pesticides. Une allergie en a entrainé une autre. À terme, Mme Riopel est devenue allergique aux champs électromagnétiques. En d'autres mots, elle a développé une hypersensibilité environnementale. Lui rendant visite, j'ai pu constater que circuler dans le monde, quand ton corps réagit sévèrement à la proximité des tours cellulaires ou du moindre parfum, c'est un casse-tête infernal.
Au cours des années, Mme Riopel a frôlé la mort. Elle a traversé des épreuves, physiques et morales, qui auraient pu l'achever. Volontaire, elle a choisi de se battre, pour elle et pour ses semblables. Pour eux, le plus frustrant est le scepticisme de plusieurs médecins, voire d'amis et de voisins. «C'est peut-être psychologique...» Bien sûr...

Bref, au coeur du problème de compteurs intelligents, il y a bel et bien des personnes essayant, ici et maintenant, de survivre tant bien que mal dans un environnement qui leur est de plus en plus hostile. Prendre acte de cela rend l'enjeu moins théorique et abstrait. Ça ne nous donne pas de réponse toute faite. Mais ça donne à l'enjeu un visage plus humain, nous permettant ainsi d'y réfléchir avec plus d'intelligence.

* * * * * *

Note de Jean : Voir aussi la «belle job» de désinformation à laquelle la Presse, propriété de Gesca (Power Corporation), s'est livrée samedi dernier. Combiné aux opinions peu reluisantes de Mario Dumont (voir plus bas dans ce bulletin), on dirait bien que The Powers That Be se sont donné le mot pour contrer les efforts de ceux qui, comme Amir Khadir et Françoise David, s'évertuent à sortir les Québécois-es de leur torpeur hypnothique à l'égard des méfaits croissants des technologies sans fil...

Peut-on être allergique aux ondes?
http://plus.lapresse.ca/dossiers/dossier12_ondes.html
À travers le monde, des milliers de personnes « électrosensibles » quittent leur famille, leur maison et leur emploi pour s’installer dans un endroit exempt de radiofréquences, comme Green Bank aux États-Unis. Nos journalistes vous invitent à partir à la rencontre des habitants de cette petite communauté qui vivent sans Wi-Fi, téléphone mobile, micro-ondes et, dans certains cas, sans électricité, et à décortiquer leurs peurs de façon scientifique. Même si de nombreuses personnes disent en souffrir, la sensibilité aux ondes est loin d’être un phénomène expliqué. Des chercheurs de partout dans le monde se questionnent et tentent de comprendre les symptômes de ces gens « électrosensibles ». Les ondes représentent-elles un véritable danger? Un dossier multimédia à consulter dans La Presse+, le samedi 30 novembre.

Les réfugiés des ondes (2 décembre 2013) http://www.lapresse.ca/dossiers/201312/02/01-4716766-les-refugies-des-ondes.php
Partout dans le monde, des milliers de personnes se disent « électrosensibles ». Certaines décident de tout quitter pour s'installer dans des endroits exempts de radiofréquences. Devant les douleurs qu'elles expriment, des chercheurs tentent de comprendre le phénomène. Certains doutes ont été soulevés, mais les preuves d'un quelconque danger restent à faire. Nos articles:

- «J'agonisais»
Une vidéo de 4 minutes offrant des témoignages révélateurs et ne prenant parti ni pour ni contre. Bien fait.

- Les radiofréquences dangereuses pour la santé?
NOTE: de Jean: l'auteur de cet article, Philippe Mercure, a une maîtrise en génie physique de l'École polytechnique de Montréal (d'où nous provenait la tristement célèbre brigade électro-urbaine à la solde de négationistes notoires) et du haut de son extraordinairement nulle expertise en médecine, il ose déclarer « pour l'instant, les preuves d'un quelconque danger demeurent à faire», et dans son article il ne fait évidemment que recenser des pseudos «études» (financées principalement par l'industrie du sans fil) conçues pour ne montrer aucun problème, comme le font tous les chantres de la physique qui comme lui se croient investis d'une mission de préserver le bon peuple de toute errance dans les bas-fonds du doute face au DOGME de l'innocuité des micro-ondes, en les désinformant copieusement avec de pareils fadaises biaisées.

- Électrosensibilité: la science en terrain délicat
Même si on ne sait pas comment les radiofréquences pourraient nous rendre malades, il reste que des gens disent souffrir de leurs effets. Certains sont prêts à bouleverser leur vie pour échapper aux ondes, quitte à s'isoler dans des endroits où elles sont moins présentes. Encore un article du petit génie de la "science", Philippe Mercure qui se cale encore plus, malgré une tentative initiale de témoigner de la compassion envers ceux qui souffrent, en concluant à la suggestion de l'invincible Capitaine Super Gervais que les symptômes des électrosensibles sont tout bêtement dus à l'effet nocebo (en somme, c'est dans leur tête le problème...) la plus insultante des insultes à leur faire.

NOTE de Jean: Les faussetés publiées dans cet article ont suscité plusieurs réactions. Je vous recommande de lire Électrosensibilité : réplique au dossier de La Presse (lettre de Magda Havas envoyée à la Presse). Voir également ci-après la lettre de Jean-Paul Massie en réaction à cette article. Il y a eu une excellente entrevue de Catherine Perrin à son émission de radio le 12 déc : L’électrosensibilité, un vrai handicap ou un délire d’hypersensible? Selon André Fauteux « Ce n’est ni du délire ni une phobie des radiofréquences, leurs effets sur les électrosensibles ont été confirmés par des études à double insu notamment en 1991 http://www.aehf.com/articles/em_sensitive.html et 2011 http://andrewamarino.com/journalarticles.html »

- Le Québec et les ondes
Au Québec, des centaines de personnes se disent « électrosensibles ». Certaines ont décidé de quitter les grands centres pour être moins exposées aux ondes. Des études faites ici démontrent pourtant que les Québécois sont peu exposés aux dangers des radiofréquences.

- Les radiofréquences dans nos foyers
À quel niveau de radiofréquences sommes-nous exposés dans nos propres maisons ? Les normes y sont-elles respectées ? La Presse a voulu le savoir. Par Philippe Mercure... vous savez à quoi vous attendre... Il a eu recours aux «spécialistes» de la Polytechnique Montréal, et cite St-Thomas Gervais – qui nit plus vite que son ombre... Évidemment que la norme débile du Code 6 est respectée. Si je vous dis qu'il n'y a aucun danger à circuler à une vitesse de 3000 milles à l'heure en ville alors que dans les pays moins dominés par le lobby du sans fil comme l'Italie, on recommande de ne pas dépasser 30 mille à l'heure, à quelle norme allez-vous faire confiance ?... Le code 6 autorise, comme aux États-Unis, 10 MILLIONS de microwatts par mètre carré pour le WiFi, l'italie, 1000 - voir l'excellent tableau comparatif au http://www.powerwatch.org.uk/science/intguidance.asp traduisant en milles à l'heure les normes de plusieurs pays. Chiffre essentiel à ne pas oublier : le background naturel auquel la génétique humaine est adaptée depuis des millions d'Années : 0.00000000001 microwatt par mètre carré...

- Ondes: qui dit quoi?
Triste constat du négationisme viscéral qui prévaut chez les instances médicales au Québec et au Canada.

---

SMART METERS & EMF RADIATION - The health Crisis of our Time !
http://youtu.be/8RP7vmFeo0k
Recommandé par Kathya Heppell (kheppell@axion.ca) qui écrit : « Voici une vidéo qui explique de façon crédible, limpide et compréhensive les dangers de la pollution électromagnétique.» -- Cette vidéo de 43 minutes nous offre les propos du Dr Dietrich Klinghardt qui apparaît brièvement dans le film take Back Your Power. On peut y voir notamment la citation suivante: "I have no doubt in my mind that at the present time, the greatest polluting element in the earth's environment is the proliferation of electromagnetic fields. I consider that to be far greater on a global scale than warming and the increase in chemical elements in the environment."

– Dr Robert O. Becker MD, twice nominated for Nobel Prize




De Jean-Paul Massie (indigo_sun@videotron.ca)
À Jasmin Lavoie/La Presse (jlavoie2@lapresse.ca) et André Pratte/La Presse (apratte@lapresse.ca)

13 décembre 2013

Messieurs André Pratte et Jasmin Lavoie,
Mesdames et Messieurs les journalistes et animateurs, [Cci]

Concernant l’article erroné «Électrosensibilité: la science en terrain délicat», paru dans La Presse le 2 décembre 2013.

Pour votre information messieurs Pratte et Lavoie, sachez que les «maladies micro-ondes ou des ondes radioélectriques» furent rapportées pour la première fois en août 1932 : symptômes de fatigue sévère, fatigue, sommeil agité, maux de tête insoutenables et grande susceptibilité à l'infection.
(Hecht, K et al., surcharge des villages et des villes avec les émetteurs radio (émetteurs cellulaire): un danger pour la santé humaine et une perturbation de l'éco-étique, Centre International de Recherche des Technologies Écologiques Saines (IRCHET), Berlin-Allemagne, à l, numéro 3 (2007)). http://interchange.puc.state.tx.us/WebApp/Interchange/Documents/40190_585_734781.PDF

Ces symptômes furent rapportés comme étant des effets athermiques, parfois également appelés subthermiques ou microthermiques. (Nota: Athermique: Qui se produit sans absorption ni dégagement de chaleur.)

Sachez aussi que le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) reconnaît les symptômes d'électrosensibilité, mais pas qu'ils soient forcément causés par les CEM.
http://www.cancer-environnement.fr/LinkClick.aspx?fileticket=0Z5A-0P5rhE%3D&tabid=228&mid=1246

Par contre, l'Association médicale autrichienne reconnaît des liens causals entre les symptômes d'électrosensibilité et les CEM, proposant dans son guide comme premier traitement préventif, la réduction de l'exposition aux champs électriques, magnétiques, de haute fréquence et d’ondes électromagnétiques (CEM). Version anglaise : Austrian Medical Association EMF guidelines et version française.

La conclusion publiée en 2002 par le CIRC, classant les champs magnétiques extrêmement basses fréquences dans la catégorie 2B (« peut-être cancérogène pour l’homme ») est toujours d’actualité.
http://www.cancer-environnement.fr/LinkClick.aspx?fileticket=l8Op5btZcz8%3D&tabid=228&mid=1250

En 2005, l’Allemagne a intégré l’électrosensibilité dans sa version de la dixième classification internationale des maladies de l’Organisation mondiale de la santé (l’ICD-10), sous la catégorie Z58 4 Elektrosensibilität. Cette catégorie regroupe les facteurs influant sur l’état de santé et le recours aux services de santé et concernant des agents physiques dont les radiations. Le conseil des ministres des pays nordiques (Scandinavie et Danemark) a fait de même en 2000.

En Australie, le tribunal d’appel de la Cour fédérale a reconnu l’électrohypersensibilité déclenchée par la surexposition occupationnelle aux champs électromagnétiques, même si l’EHS n’est pas un diagnostic médical officiel dans ce pays.

Des évidences scientifiques délibérément occultées par les organismes de régulation et les grands distributeurs d’électricité tel que la Régie de l’énergie du Québec et Hydro-Québec, existent. Elles témoignent des liens plus qu’évidents entre les surexpositions humaines aux radiations micro-ondes (champs de radiofréquences électromagnétiques) résultant en des maladies débilitantes tel que l’électrohypersensibilité, la sclérose en plaques, des types de cancers tel que la leucémie, de graves maladies mentales (répertoriées par les experts selon les longueurs d’onde et niveaux de puissance spécifiques émises) nécessitant des hospitalisations en instituts psychiatriques, et entraînant même la mort. Il suffit de rechercher les preuves et de les consulter.

En effet, des champs de radiofréquences micro-ondes très largement inférieurs à ceux émis par les nouveaux compteurs intelligents d’Hydro-Québec, furent reconnus dans les années soixante par la Marine Royale Britannique comme étant dangereusement débilitants pour la santé des individus, voire mortels dans plusieurs cas.

La preuve que ces informations scientifiques (militaires) sont connues depuis des décennies et maintenant disponibles pour consultation par les experts des gouvernements occidentaux fut déposée devant un tribunal américain. Le Dr Barrie Trower, physicien et expert de haut niveau en armes de guerre furtives à micro-ondes pour les Services de renseignements de la Marine Royale Britannique et pour le MI5, a témoigné de cela à titre d’expert le 21 décembre 2011 devant la Cour du district de l’Orégon (United States District Court District of Oregon Portland Division), lors d’une action en justice pour empêcher les décideurs de soumettre les enfants à des radiations Wifi à l’école.

Cette déclaration de 26 pages est disponible au http://www.es-uk.info/attachments/article/45/trower_declaration.pdf

Que vous soyez avisés ou non, conscients ou non de la crise majeure de santé publique à venir d’ici quelques années, en l’état actuel des intérêts économiques majeurs de certains (primant sur tout) et de la «mauvaise foi» largement démontrée par ce gouvernement et par la ministre Ouellet (ayant ouvertement trahi ses engagements électoraux et son mandat de servir les intérêts supérieurs de la population), si rien n’est fait pour arrêter la multinationale gouvernementale de l’énergie, vous, vos familles, vos amis et vos collègues de travail, êtes, ou allez tous être soumis à subir en permanence des doses létales de radiations micro-ondes artificielles toujours plus grandissantes. Alors bonne chance!

Cordialement,

Jean-Paul Massie




Le 28 novembre, en réaction à une opinion exprimée par Mario Dumont, selon qui Hydro-Québec ne devrait pas abaisser les frais pour le droit de retrait, Jocelyne Morency et Jonathan Harvey (jonathan@gnose.ca) lui ont envoyé leurs réactions...

QUE DE MÉPRIS POUR VOS CONCITOYENS !

Monsieur Dumont,

Habituellement, les gens paient pour ce qu’ils demandent, pas pour ce qu’on leur impose.

Il serait temps que l’on cesse de comparer les cellulaires et les fours à micro-ondes avec les compteurs intelligents. Les deux premiers sont des choix personnels, alors que les compteurs nous sont imposés dans notre lieu de vie, là où le citoyen est roi et maître.

Vous devriez plutôt démontrer du respect pour vos concitoyens qui tentent de protéger leur santé, parce qu’ils se sont bien informés et qu’ils ont décidé de faire le choix éclairé de ne pas prendre le risque de s’exposer aux ondes pulsées des compteurs soi-disant intelligents.

Ne trouvez-vous pas aberrant qu’on fasse payer des frais aux citoyens qui ne veulent pas être pollués?

Hydro-Québec est le fournisseur d’électricité de tous. Et tous, nous payons notre facture de consommation d’électricité, point à la ligne. Mais aucun citoyen n’a demandé à être irradié, dans sa propre demeure, contre son gré, 24 heures sur 24.

Et il faudrait qu’en plus, pour ajouter l’injure à l’insulte, que les citoyens qui font le choix de se protéger paient des pénalités pour avoir un compteur non-communicant? Déjà, dès le départ, ce projet d’implantation comportait une innommable injustice. Combien parmi nous ont vraiment les moyens de payer ces pénalités? Vous, sans aucun doute, mais ce n’est pas le cas de la majorité. Plusieurs seront forcés à cette exposition de radiofréquences en raison des coûts prohibitifs de l’option de retrait.

Si Hydro-Québec envisage de réviser à la baisse ces pénalités, c’est peut-être que la vague d’opposition grandissante a fait comprendre à la société d’État qu’il y avait injustice?

Comme vous dites, Monsieur Dumont, Hydro-Québec, c’est à nous tous. Et son mandat est de fournir de l’électricité, pas d’imposer des frais supplémentaires à ceux qui font un autre choix que vous.

Le fait que de plus en plus de gens se mobilisent, au Québec comme ailleurs, pour s’opposer à cette implantation forcée de compteurs émetteurs de radiofréquences est un signe que la population désapprouve cette implantation, car elle brime les droits et libertés.

Le fait que les élus de l’Assemblée nationale aient appuyé à l’unanimité la motion présentée par  M. Amir Khadir est un signe.

Le fait que Québec Solidaire nous appuie dans notre démarche EST un signe... que des élus sont à notre écoute, nous qui sommes de plus en plus nombreux (35 groupes Refuse, 23 municipalités qui demandent un moratoire et 14 municipalités qui demandent l’abolition des pénalités liées à l’option de retrait).

Vous pouvez assurément faire le choix d’un compteur intelligent pour votre demeure, Monsieur Dumont, mais acceptez que d’autres ne fassent pas le même choix que vous.

C’est ça la démocratie.

Jocelyne Morency
patrefuse@hotmail.com

---

Bonjour M. Dumont

J’ai toujours eu de l’estime pour vous, mais avec cet article sur les frais de retrait concernant les compteurs intelligent, décidément il y a plus instructif à faire. Avant d’avancer des commentaires personnels insignifiants à la population, surtout avec votre notoriété, il vaudrait beaucoup mieux prendre une bonne semaine de votre temps et vous informer intelligemment sur l’important travail que font tous ceux et celles impliqués à faire surgir la lumière sur le dossier des compteurs à radiofréquences (constituant aussi des dispositifs de surveillance imposés par HQ), ce que le gouvernement en place, les instances de santé au Québec et la Régie de l’énergie ne se donnent pas non plus la peine de faire. S’il y a tant de contestations à propos des compteurs dit « intelligents », c’est beaucoup plus que pour les frais de retrait que l’on doit payer injustement pour préserver notre santé et notre vie privée. Le véritable problème, c’est que la population québécoise est tenu profondément endormie sur le dossier des micro-ondes parce que des gens comme vous qui ont un pouvoir dans les médias ne se donnent pas la peine de s’informer correctement et de faire un travail constructif POUR les gens, point à la ligne.

Il est clair qu’avec vos commentaires, vous n’avez absolument pas étudié le dossier. Et que tout se limite à votre vision de la chose. Vous contribuez donc, avec vos affirmations, à démontrez votre ignorance et à maintenir les gens dans l'ignorance, ce qui est bien déplorable. Il y a longtemps, tous croyaient que la terre était plate. Il n’y a pas très longtemps, Santé Canada disait que le tabac n’était pas nocif pour la santé. Aujourd’hui, la majorité des gens croit que les ondes électromagnétiques ne produisent pas d’effets non-thermiques, et donc n’importe quel homme d'affaires peut justifier ses intérêts en se cachant derrière le désuet Code de Sécurité 6 de Santé Canada. On se moque de ceux qui disent le contraire et on ne tient pas compte des milliers de témoignages de gens qui en subissent les conséquences sur leur santé, et des milliers, oui, des milliers d’études qui prouvent qu’il y a des effets, et des milliers de médecins, spécialistes et scientifiques indépendants qui sonnent l’alarme de par le monde depuis des années. Tout ça parce que certains prétendus « scientifiques » ne comprennent pas ENCORE le mécanisme de ces nombreux effets nocifs. Un examen plus fouillé des antécédents de ces mêmes « scientifiques » montre clairement qu'ils sont pour la plupart en conflits d'intérêts et pratiquement à la solde de l’industrie du sans fil.

On ne tient pas compte non plus du fait que plusieurs pays comme l'Autriche, Israël, la Suède et l’Allemagne reconnaissent à divers degrés que des gens puissent être hypersensibles aux micro-ondes (voir http://bit.ly/18ggZTK) et que la ville de Stockholm reconnaît même cette forme d'allergie comme un handicap assez sérieux pour justifier de financer les coûts d'installations de moyens d'atténuation des champs électromagnétiques dans leur demeure (voir http://bit.ly/1beKHc9). On ne tient pas compte non plus du fait que de nombreux pays comme la Suisse, la Russie, la Chine et l'Italie ont déjà des normes sur les seuils admissibles d'émission considérablement plus strictes qu'ici et que d'autres, comme la France, interdisent le WiFi dans les écoles (voir http://bit.ly/1eUjxsk), une technologie hautement toxique pour les enfants. Ici, en Amérique, on se croit meilleurs que tout le monde et on continue d'en rajouter, notamment avec les millions de compteurs 'intelligents' qu'Hydro-Québec déploie. Pauvre de nous…

Le dossier concernant les ondes électromagnétiques est vaste mais tout à fait d'actualité. Et ce n’est pas juste ici, et ça ne concerne pas que les compteurs dits « intelligents ». Malheureusement, il n'est pas assez pris au sérieux au Québec. Il est de plus en plus urgent que des mesures officielles soient prisent pour que les gens soient informés des faits et puissent prendre des mesures adéquates afin de se protéger. Il est urgent que cesse l'ignorance délibérément entretenue par les industriels du sans-fil, de la téléphonie mobile, et par Hydro-Québec. La situation est alarmante, tout particulièrement pour les enfants, les femmes enceintes et les personnes à la santé déjà fragilisée. Il en va de nos générations futures.

Pour amorcer votre éducation nettement déficiente en ce domaine M. Dumont, je vous recommande...

Les effets nocifs des compteurs intelligents reconnus
https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/effets-nocifs-compteurs-intelligents-confirmes.html

Bande Annonce - Ondes Science et Manigances
http://www.youtube.com/watch?v=MhZ9vFVHFzo

Il y a également plusieurs points majeurs à considérer sur le sujet, dont en voici les principaux (vous trouverez en références ci-dessous quelques liens sélectionnés après l'énumération suivante des points majeurs) :

1. Plusieurs lancent des appels d'alertes mondial, et de plus en plus fréquemment concernant le danger des ondes;
2. Plusieurs milliers d'études sont disponibles démontrant les effets nocifs des micro-ondes sur la santé;
3. Le Code de Sécurité 6 de Santé Canada ne protège que l’industrie et est présentement en révision par la Société Royale du Canada (2013-2014);
4. a) Plusieurs études et statistiques de par le monde, dont le nombre augmente sans cesse, indiquent une hausse marquée du nombre de cas de cancer du cerveau;
b) Un nombre croissant de personnes deviennent électrohypersensibles aux champs électromagnétiques dans le monde;
5. a) Plusieurs pays reconnaissent la sensibilité aux ondes et réduisent les niveaux d'émissions;
b) De plus en plus, les cellulaires et le WiFi sont interdits ou retirés des écoles et des lieux publiques;
6. a) Aucune information de prévention n'est fournie par les autorités à la population, et les gens sont donc maintenus dans une totale ignorance;
b) Pourtant, certaines instances officielles informent à mots couverts;
7. Le lobby du sans-fil est très actif, il y a de la désinformation et des conflits d'intérêts flagrants (on peut d'ailleurs considérer un exemple très concret et très récent avec le dernier rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire en France
http://www.republicain-lorrain.fr/meurthe-et-moselle/2013/10/17/foire-bio-de-gorcy-en-lutte-contre-le-cancer et dans les manigances faites par Santé Canada pour contrôler le processus de révision du Code 6 - Voir http://www.c4st.org/sc6)

J’aimerais également vous mentionner que ma santé a été grandement détériorée par l’exposition aux micro-ondes (système immunitaire affaibli, confirmé par un naturopathe réputé au Québec) et réglé en partie par une épuration de l’exposition des appareils émetteurs à la maison. Je ne vous souhaite pas la même histoire pour provoquer un éveil à ce niveau, évidemment.

Tôt ou tard, la société et le système de santé Québécois devront payer la note. Nous devrons TOUS payer, soit par notre santé, soit financièrement.

On apprenait d’ailleurs le 21 novembre dernier qu’il n’y aura pas de déploiement de WiFi dans plusieurs endroits publiques à Toronto - voir http://app.toronto.ca/tmmis/viewAgendaItemHistory.do?item=2013.GM26.21

Enfin des gens qui se réveillent. À quand votre tour ?

J. Harvey

« Nous ne voulons pas croire que nos nouveaux jouets auxquels nous sommes si attachés - et qui génèrent d'énormes profits - puissent également causer notre décès ou de celui de nos enfants. Mais la science n'est pas une question de croyance. »

– David Servan-Schreiber, Psychiatre et docteur en neurosciences 1961-2011

* * *

RÉFÉRENCES

1.
http://freiburger-appell-2012.info/de/home.php
Appel international de Fribourg, Allemagne - 2012 - Version française au http://bit.ly/1aBoRwn

http://www.cellphonetaskforce.org/?page_id=128
Governments and Organizations that ban or warn against Wireless Technology

http://www.youtube.com/watch?v=cczGVhd63pM
WAKE UP CALL from electrosmog expert Olle Johansson

http://c4st.org/news/category/appeals-and-resolutions/
Appeals and Resolutions over the World

http://www.emfwise.com/government-health-advice.php
Government Health Agencies Recommendations

http://www.zengardner.com/former-mi5-microwave-warfare-specialist-speaks-out/
Former MI5 Microwave Warfare Specialist Speaks Out

2.
http://www.powerwatch.org.uk/science/studies.asp
Scientific Papers


http://www.emfwise.com/awareness.php
Growing Awareness over the World


http://www.emfwise.com/science_details.php
Potential Wireless Health Effects


3.
http://www.c4st.org/safety-code-6-review
Panel Member's Conflicts are Problematic
L'ancien président de Microsoft Canada, Frank Clegg, dirige une initiative nationale pour réduire l'électrosmog

http://bit.ly/15YUIsq
Examen du Code de sécurité 6 : Risques potentiels pour la santé humaine associés aux champs de radiofréquences produits par les dispositifs de télécommunications sans fil

http://bit.ly/1bWAfE1
Subversion of Science: Royal Society of Canada panel with conflict of interest to review Safety Code 6!

4.
http://bit.ly/1a3A9hP
Augmentation de 40% des tumeurs cérébrales au Danemark de 2001 à 2010 - Registre du Cancer Danois

http://bit.ly/1cAqnzS
Augmentation de 50% des tumeurs du cerveau chez les enfants au Royaume-Uni en 10 ans + 40% au Danemark, en Finlande - explosion du phénomène en France

https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/maintenant-officiel-rayonnement-telephone-cellulaire-pourrait-tuer.html
C'est maintenant officiel : le rayonnement de votre téléphone cellulaire pourrait vous tuer

http://www.prlog.org/12215083-lte-cell-phone-radiation-affects-brain-activity-in-cell-phone-users.html
LTE Cell Phone Radiation Affects Brain Activity in Cell Phone Users

http://www.cem-onde.fr/temoignages/temoignage-sur-lelectrohypersensibilite-0907.html
Témoignage sur l'électrohypersensibilité

http://www.electrosensible.org/b2/index.php/accueil/
Collectif des électrosensibles de France

5.
http://www.cem-onde.fr/blog/lelectrosensibilite-reconnue-en-allemagne-et-en-australie-0609.html
L'électrosensibilité reconnue en Allemagne et en Australie !
Également de multiple liens informatifs concernant divers sujets interreliés

http://www.criirem.org/index.php?option=com_content&view=article&id=178:deviendrons-nous-tous-electrosensibles-&catid=69:divers&Itemid=159
Deviendrons-nous tous électrosensibles ?

http://www.huffingtonpost.ca/2013/08/17/ontario-cell-phone-classrooms-etfo_n_3773730.html
Ontario Teachers' Union Votes To Ban Cell Phones In Classrooms

http://www.safeinschool.org/2011/01/wi-fi-is-removed-from-schools-and.html
Removal of Wi-Fi from Schools and Libraries in Canada and Other Countries

http://rense.com/general96/trower.html
Wi-Fi Report - Humanity At The Brink par Barrie Trower - Voir sa bio au http://bit.ly/Ra84J6


http://www.cqlpe.ca/WifiEcoles.htm
Découvrez la menace du Wi-Fi dans les écoles

6.
http://www.citynews.ca/2011/10/05/parents-should-limit-kids-cellphone-use-health-canada/
Parents should limit kids' cellphone use: Health Canada

http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-101/what-is-a-risk-factor/environmental-risks/radiation/cell-phones/?region=qc
Société Canadienne du Cancer - Téléphones cellulaires et champs de radiofréquences

http://ehs-action.org/?p=5408
Enquête sur le nombre d'enfants souffrant d'EHS

7.
http://www.lexpress.fr/outils/imprimer.asp?id=1158531
Les industriels des Télécoms usent de méthodes mafieuses

http://www.seattlemag.com/article/nerd-report/nerd-report
UW Scientist Henry Lai Makes Waves in the Cell Phone Industry

http://www.huffingtonpost.com/devra-davis-phd/cell-phones-brain-cancer_b_3232534.html
War-Gaming Cell Phone Science Protects Neither Brains Nor Private Parts

http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2012/12/20/cell-phone-research-deception.aspx
How Science Can Deceive You about Your Cell Phone

http://www.youtube.com/watch?v=a6wLFeIrCtU
Cell Towers and Cancer Dr. Martin Blank - Bioinitiative Report

http://www.takebackyourpower.net/news/2013/10/05/power-takeover-are-smart-meters-part-of-the-largest-corporate-scam-in-history/
Power Takeover: Are smart meters part of the largest corporate scam in history?

Je vous recommande également l'excellent reportage Mauvaise Ondes
http://www.youtube.com/watch?v=KVd3NXvTH4s ou http://www.youtube.com/watch?v=jv_fgJFktQc

et Portable en Accusations
http://www.youtube.com/watch?v=xaRQ_dtKeMg ou (en 4 parties ci-dessous)
http://www.youtube.com/watch?v=4o_ULcVjSTY
http://www.youtube.com/watch?v=D_ywinvD3qk
http://www.youtube.com/watch?v=iIvyBYJwOGE
http://www.youtube.com/watch?v=O24fPWEp4FM

Ainsi que...

Compteurs intelligents : des experts dénoncent la « désinformation flagrante »
http://bit.ly/1a1hrUb

et les divers articles connexes au https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog




Le droit de choisir

Lorsque vous payez pour un produit ou un service, cela fait de vous un client.

Votre argent permet au commerçant, au fournisseur de service de continuer d'opérer dans l'économie et de croitre.

En payant vos factures d'électricité a Hydro Québec, votre argent lui permet, entre autres, d'entretenir ces infrastructures, en construire de nouvelles, de continuer d'opérer, de vous respecter ??? En tant que client, de vous offrir un service de qualité et compétitif… (Situation de monopole?), de croitre… (+/- 800 millions de profit par année)..etc.…

Cela ne fait-il pas de vous le client de cette compagnie ?

Lorsque le commerçant de notre exemple fixe ses prix trop haut, que les choix qu'il fait ou que la manière qu'il conduit ses affaires déplait à ses clients, ceux-ci ont le choix d'encourager un autre commerçant qui leur plait davantage bref, d'aller magasiner ailleurs. (Sauf si une situation de monopole existe…)

Vous êtes client, êtes-vous forcées d'acheter chez un commerçant en particulier ?

Pourquoi est-ce que ce serait diffèrent dans ce cas-ci? Euh. Avons-nous le choix?

Si un commerçant ou une entreprise privée vous traitait comme le fait votre fournisseur d'électricité, continueriez-vous à être un de leurs clients?

Vous souvenez-vous du temps où il n'y avait qu'un seul fournisseur de services téléphoniques ? Que vous n'aviez pas le choix que de payer et que vous étiez à leur merci ?

Qu'est-ce qui est arrivé lorsque ce marché a été ouvert?

Maintenant, grâce à la visibilité de la CQLPE et certaines autres organisations, vous êtes a même de constater les efforts fournis par des centaines de citoyens, certaines municipalité et autres groupes. En se mobilisant, peuvent faire la différence. Nous vivons à une époque où le marché des pays et de leurs gouvernements est maintenant ouvert. Il est grand temps que le reste du Québec et du Canada se mobilise et obtienne justice et respect.

N'oubliez jamais que vous êtes clients. Par respect et protections de notre santé je demande, ainsi qu'aux noms de nos enfants,

1) moratoire immédiat sur l'installation des compteurs a émissions de radiofréquence.
2) révision en profondeur du code de sécurité 6

Michel Fournier, Saint-Jean-sur-Richelieu




BRILLANT!

Tiré de http://thetruthaboutsmartgrids.org/2013/11/24/oregon-eweb-votes-for-opt-in-for-smart-meters/

Oregon Municipal Utility Board Votes for “Opt-In” Approach to Smart Meters

November 24, 2013

EUGENE, OR — The Eugene Water & Electric Board (EWEB), founded in 1911, is Oregon’s largest customer-owned utility and provides electricity and water to more than 86,000 homes, business, schools and other customers in Eugene, Oregon.

On October 1, 2013, EWEB Commissioners voted unanimously to move forward with an advanced metering project that takes an “opt-in” approach in which customers will choose whether to have an advanced meter or keep their existing meter.

The opt-in approach is a departure from initial plans that called for EWEB to provide an “opt-out” strategy, in which meters would be installed for everyone by 2017 in a large-scale “rollout,” unless they choose to opt-out. Opt-in is described as “all about customer choice.”

Only customers who say they want the new so-called smart meters will get them. The decision should quiet much of the criticism of EWEB’s long-debated smart meter program. Those who worry about the health effects of smart meter transmissions won’t have to do anything to avoid unwanted exposure. Those who fear that smart meters will lead to a loss of privacy can keep the meters they have now.

According to an EWEB Memorandum dated September 24, 2013, a staff recommendation was made to the Commissioners to adopt what was referred to as “Alternative 2”:

“Alternative 2 focuses on development of strategic programs and benefits. It would rely on an opt-in strategy and customer choice. It is not the original big roll out concept with some customers opting out. Instead, it is envisioned as a slower development that could take several years. Management believes that the focus on Alternative 2 would allow EWEB to fully explore and develop the strategic benefits which really are ultimately the most important benefits of the AMI system. … This concept is a departure from the ‘one-size-fits-all’ utility model. However, given the complexity of the world we face and the challenges before us, flexibility and change are necessary.”

Although the “opt-in” approach as viewed as reasonably positive, many local smart grid opponents would have preferred “Alternative 0” which would have delayed rollout of smart meters for at least ten years. In any case, under the provisions of the option approved by Commissioners, no customers — neither those who opt in, nor those who stayed out — would face any fees for their choices, EWEB says.

A possible factor in the Eugene, Oregon, utility Commissioners voting for the maximum “customer choice” option may have been an impressive presentation given by Dr. Paul Dart describing the inadequacy of the current radiofrequency exposure guidelines used to protect the public. This presentation was given at a special public session of the EWEB on July 23, 2013.

Dr. Dart was part of a local medical advisory group that had spent 18 months researching the current medical literature on the biological or “non-thermal” effects of microwave radio frequency transmissions, in an effort to assist the Eugene Water and Electric Board in making prudent decisions on their choices of technology as they considered installing an AMI infrastructure of wireless “smart” electric meters.

Among the materials presented to the EWEB by Dr. Dart and several other doctors were the following conclusions:

“Existing scientific research offers strong evidence that the chronic exposure of the public to microwave RF transmissions produces serious acute and chronic health effects in a significant portion of the population. These findings can be summarized in the following precepts:

Basic Precepts for Residential Exposures to RF Transmissions:

• Excessive RF exposure can cause acute problems (headaches, insomnia, fatigue, vertigo, tinnitus, other symptoms of EHS).

• Excessive RF exposure can also cause chronic problems (oxidative stress, cancer, male infertility).

• Constant RF transmission is probably harmful, even at low levels, and should be avoided.

• Frequent and repetitive intermittent transmissions are also probably harmful, and should be avoided.

• Nocturnal exposures are more problematic than daytime exposures, because of RF’s potential to suppress nocturnal melatonin secretion and disturb sleep, and because night is the time when we rest and heal from stresses (including oxidative stress).

• Occasional and infrequent daytime exposures are much less likely to cause an increase in chronic problems for the population at large.

• Occasional and infrequent daytime exposures are still likely to provoke acute symptoms in a small percentage of the population.

EWEB should adopt a policy of minimizing their RF footprint in the community. 

A recognition of the [above] precepts should lead EWEB to adopting a policy of minimizing their infrastructure’s RF footprint in the community as much as possible during regular operations. This doesn’t mean that staff would throw away their cell phones and communicate by semaphore. But it would mean that instead of combatting or ignoring the possibility that more RF in the community could cause harm, EWEB should acknowledge the potential risks of excessive residential exposure.”

… Sounds like well-founded advice for all..

Although over an hour in length, feel free to watch the entire presentation given by Dr. Dart on July 23, 2013. A YouTube video is provided below although some of the audio quality could have been better.

Health Effects of Microwave Radio Exposures
http://youtu.be/_d4NOfTOUDA

For a copy of the medical advisory report submitted to the Eugene Water and Electric Board, refer to the link below:

Paul Dart MD Lead Author Report to EWEB June 2013

For a complete copy of the presentation materials (over 30 MB in size), click on the following link:

Dr. Dart Presentation Materials




Interview with the Wellington Energy Whistleblower
http://www.stopthecrime.net/wellim.pdf
Wellington Energy is the company that is installing PG&E’s new wireless ‘smart’ meters in California. A former Wellington Energy employee sent us an e-mail late last year offering to speak with us about his experience installing smart meters in the San Francisco Bay Area. He has requested anonymity. Here is the Stop Smart Meters! interview with the ‘Wellington Whistleblower’ in full:
SSM: Thank you for getting in touch with us. What made you want to come forward?
WW: I’m disgusted by what I’ve seen. PG&E and Wellington need to make the public aware that there are risks with these things. They need to come clean about the emissions of harmful radio waves, potential arcing etc. No one is taking the steps necessary to protect the public. People need to be aware the risks that are being taken with their homes and with their lives. (...)
WW: The only thing they are concerned with is money. Safety was an afterthought.
SSM: What was your experience with the public? Are people happy to have these devices installed on their homes?
WW: Most people who had looked into the issue on their own did not want the meters installed. We were dealing with an increasingly resistant public. Forcing these meters on people makes the job really difficult and stressful. A few of my colleagues reported that the police were called on them multiple times.
(...) SSM: What do you think is really behind PG&E’s ‘smart’ meter program?
WW: The smart meter has a hell of a lot of potential that they’re not talking about. PG&E claims they’re not going to use that potential, but who can believe them? Believe me they have plans for these things. They could use it for cell phone reception, broadband, tv services etc.
SSM: As you know, people are desperate. They’re suffering headaches, nausea, etc. This has driven some people out of their homes. They’re now calling them ‘smart meter refugees.’ Meanwhile PG&E and the CPUC refuse to remove them even in cases where doctors confirm that health is being jeopardized. Based on your knowledge, can a resident remove the meters themselves? How risky is this?
WW: First of all, about health issues. I was never really concerned about this, because I believed what I was told from Wellington, that the meters only emitted radio waves to send usage to a transponder close by so it could relay it to PG&E.....on a short time basis, rarely more than once amonth except in the start up, and then not a lot. My manager reiterated that as well, during one of our conversations.I was surprised to hear that the meters send signals- what- 15 per minute? We all were told they only transmit a few times a month if that, just enough to send the total usage from that account. CLIP




Tiré de http://www.takebackyourpower.net/news/2013/12/31/letter-template-stop-smart-spygrid/

Letter template to stop ‘smart’ spygrid, makes officials individually liable: customize for your region31 December 2013


NOTICE OF INDIVIDUAL LIABILITY

To Governor ________

Please understand that you have firm and widespread opposition to your careless, harmful and corrupt “smart grid” proposals.

We do not want to be spied on through our utility use. We do not want a radiation-saturated environment from over-deployment of wireless devices. We do not want to pay different rates for the same electricity and have our “energy consumption behavior” manipulated by unfair and unjustified taxes, penalties, “flexible rates” and “tiered rates”.

It is clear that, to utility customers, there are and will be no “savings” of any kind, there will be no “choices” that are not available with analog metering and the “smart grid” only serves to enrich utility companies and public agencies at huge and unfair expense to the public.

There are absolutely no benefits to consumers in this deceptive program of “modernization” and you have apparently been diverted in your loyalties to power industry and government elites.

Unless you reverse your positions and support health, safety and privacy with traditional and safe analog meters you will be thought of, and represented as, an enemy of the public by all those who suffer the consequences of your proposed radiation-surveillance rate-gouging Orwellian nightmare.

You are hereby notified that you will now be held personally liable, as an individual, for any and all damages relating to “smart” meter or grid technology in your state, and this liability extends to any successors of your office. Any reply, other than taking the appropriate action and preserving the rights of your constituents by preventing “smart” metering/grid technology deployment in your state, will be deemed as your full acceptance of this liability, both commercially and, where applicable, criminally.

By: [Your Signature]
[Your Name]
[Your Mailing Address]




Tiré de http://www.takebackyourpower.net/news/2013/11/28/fireworks-tbyp-screening-heated-debate-erupts-movie-night/

‘Fireworks’ at TBYP Screening; Heated Debate Erupts at ‘Movie Night’

by Josh Hart, Director of Stop Smart Meters!

Last weekend, I was invited to speak at a Take Back Your Power screening in Dublin (California, not Ireland- where I spoke in June) at the International Brotherhood of Electrical Workers (IBEW) hall. The IBEW recently joined more than 900 individuals and organizations who submitted comments to the Federal Communications Commission’s review of current RF guidelines. In the IBEW’s comments, they stated that the FCC’s existing regulations “have no practical application to provide (radiofrequency) safety.” If anyone knows whether something is safe or not, it is probably the people who work around it all day.

Ironically, we are told that this hall in Dublin where Take Back Your Power was screened is where Jerry McNerney, the congressman who introduced the Smart Grid Advancement Act, launched his political career. The bill would promote (some say mandate) ‘smart’ meters and require wireless chips in consumer appliances to qualify for the Energy Star efficiency program. Several attendees at the event said they knew the man personally and afterwards some spoke about sending him a copy of the film.

About two dozen people showed up including scientists from Lawrence Berkeley National Labs (LBL), under contract to the Dept. of Energy (DOE), and one Oracle employee involved in meta-analysis of the mountains of smart meter data that are being generated- essentially the electronic signature of what goes on in your home, stored in a server farm.

When public doubts about the safety of the ‘smart’ grid began to reach a fevered pitch, LBL published a set of stilted, selective and inaccurate (but convincing-sounding) public responses to a smart meter inquiry at the Michigan Public Services Commission. Why all the fuss to do damage control about an issue they claim isn’t even worthy of investigation? The telecommunications industry, ‘smart’ grid program, defense industry – really the entire military-industrial complex that Eisenhower warned us about – is based on microwave transmissions. If the public understood the truth and, more importantly, acted on it, all of this could be at risk. Thus, the robust response from the LBL and the resistance from those scientists steeped in its dogma.

After the screening, a woman named Joanne who has a pacemaker told her story about how the ‘smart’ meter affected her health when it was installed. When she called PG&E (must have been in 2010 or 2011) there was a nice man on the phone who warned her that the new meter might cause interference with her medical device. PG&E came right away and changed it to an analog and didn’t charge her a fee for 2 years. Now they have started charging even Joanne as the utilities go into lockdown zip-lip mode, not admitting to any possible health or safety effects even as thousands get sicker and fires consume homes and businesses like popcorn (you never know when the next one will go pop.)

Lots of skepticism from some in the audience, even after hearing from Dr. David Carpenter, Olle Johansson and the other experts interviewed in the film. One audience member told Joanne (and you know we’ve all heard this before), “I know you believe you feel these things- I know it’s real for you…but…” Yet most people in the room were fairly horrified at what Joanne was describing.

Ellie Marks, whose husband Alan suffers from a cell phone caused brain tumor, was there to speak out and came to my defense when the temperature in the room shot up and emotions ran high. (Thanks Ellie!)

If you have seen the film I Am, it reminds us that science does not contain a set of fixed truths about the world. (The film also suggests we can “talk” not only to yogurt, but to other animals and plants through our heart’s own electromagnetic field, an emerging line of scientific inquiry). At one time it was a “scientific fact” that the Earth was flat and was the center of the universe. Doctors cheerfully smoked cigarettes. We x-rayed our kids’ feet at shoe shops. Science is a process of inquiry, not a static body of fact and law. If “scientists” are rejecting out of hand people’s self-reported ‘smart’ meter induced symptoms as “anecdotal” or somehow “not objective” they are introducing a bias that is protective of the status quo, one that uses ridicule and doubt as tools to perpetuate itself. Such a rejection without inquiry of thousands of reports of health problems from ‘smart’ meters represents not just misguided science but a sociopathic recklessness as well as an infantile clinging to a comfortable and profitable worldview.

The Earth is not a machine. Neither are the people nor the plants and other animals who inhabit it. Yet that worldview infects practically all aspects of our culture, mechanizing our lives and leading to degradation, suffering, and alienation. The truly scientific reaction to thousands of people reporting physical symptoms after a novel, radiation-emitting device is installed on their home would be one of precaution, inquiry and curiosity- investigate the issue further, and get to the bottom of it. Which is what hundreds of people are doing, mostly on a grassroots, individual level. Doing the job of the captured regulatory agencies and atrophied governments.

The industry on the other hand is attempting to (in the words of Motorola) “war game the science.” There is a war being waged to hide the truth from you, and we are funding that war through our taxes. While governments, universities and industry circle the wagons to protect their interests, the individuals who make up these institutions appear increasingly to be growing leery of this “war game” of shoddy science and spin being waged against the people. I had to wonder- did we have a future Thomas Drake or Edward Snowden there with us on Saturday night? Someone inspired to take great personal risk for the benefit of us all?

Back in the Dublin IBEW meeting room, after the credits rolled and people blinked as the fluorescent lights were switched on, you could almost see the walls of stubborn, fixed belief in the “official” scientific regime beginning to crumble. People’s cognitive dissonance in full defense mode. A lifetime of thinking in a certain way and sudden flecks of doubt. They wanted to leave and get away but at the same time could not. The genie could not be stuffed back in the bottle no matter how hard they might try. I’ve never seen faces turn so red.

One couple in particular were really steamed- a guy with a PhD in physics and his wife, a former nurse. She said I reminded her of “Sarah Palin” (that is a first!) and that the film was “hyperbole,” but it was clear that it really got to her. She said “I thought this was going to be a film about smart meters- and now you are talking about cell phones!” I tried to explain that within the smart meter debacle contained many connections to other larger issues: RF health, privacy, government corruption, etc.

People were interrupting me and each other and the hour and a half discussion afterwards became really heated. It was truly a cathartic event- people expecting a regular Saturday movie night at the IBEW hall instead had their assumptions about the world firmly shaken. The organizer said no film she has ever shown has had that effect before. That is what Take Back Your Power, and public debates that result, have catalyzed in audiences all over the world.

One scientist claimed that it was “impossible for RF waves to affect human cells in any way because the wavelength was too large.” Others were wondering how the switch mode power supplies (SMPS- that convert AC to DC within the meters) could cause so much more dirty electricity than those contained in other electronics. (Maybe the scientists and medical professionals reading this could comment on these questions.) The important thing is that people were engaged with the subject. Fired up. And that’s what matters.

There were electrical engineers there, scientists, and doctors- people who may not otherwise have taken steps to see the film for themselves, but who are regular attendees of movie night. To their credit, they came out to see a controversial film and engage with it in public, not just sit there at home watching TV. Many of them were still not completely convinced at the end of it- but I definitely saw seeds of recognition and change sprouting within them and I think we did really get through to some of them in a deep way.

We sold several DVD’s at the end, and connected with the head of the local IBEW chapter. In his work as an electrician, he wears RF protective clothing while working on electronics of cell towers, and is required to limit his exposure to the high levels found near the towers. We discussed the schizophrenic attitude society has toward RF. He knows this stuff is dangerous from personal experience- this is no abstract science to those in harm’s way- and that includes smart meter installers let’s not forget.

One man, in addressing the naysayers at the end of the discussion stood up and said, “Even if you don’t believe in the health impacts, surely you can see that we have a major problem on our hands if people are being arrested for refusing an unwanted device on their own home!” He’s right. Nearly a year later there is still a sense of unreality about the Naperville arrests that took place, where people were arrested simply for refusing permission to install a smart meter on their homes. That situation needs to be put right.

Bottom line: I would rather show Take Back Your Power to a room of skeptics and have a heated controversy erupt (even if it gets ugly- as it did, briefly) that changes minds rather than preach to the choir of people who already believe it. Though motivating the true believers and helping to spur action is also important.

In addition to the screenings we are holding by renting out halls and advertising, it is just as important- if not more so- to show the film to existing groups- in churches, union halls, rotary clubs, schools, etc. You get a wider diversity of people and really get the chance to engage with and change people’s views, thus widening the movement.

We can’t get angry with people who don’t believe the truth that RF from ‘smart’ meters (and cell and cordless phones, iPads, towers, wi-fi and all the other toxic tech) is causing an epidemic of health problems. Some people ridicule and attack us for even suggesting it, digging in their heels to stop history and deny reality. This is just a defensive psychological reaction. And it’s an important part of the process. It’s the walls coming down.

These people will come around, or their views will gradually become eclipsed by a new paradigm. We can’t change people overnight- it’s a process and we need to engage with people where they are – not where we want them to be. This is probably good advice whether you are speaking to a church group or sitting around the Thanksgiving table with your family. Seek the truth and speak it, be unapologetic, and confident that we will prevail. Do what it takes to bring out the message even if it requires more bravery than you’ve ever mustered, or it’s uncomfortable, messy, or inconvenient.

And whatever you do, never give up your power to anyone. If you realize you’ve given it up, take it back. It’s your birthright. It’s also a really great documentary that is making waves.

“Better a cruel truth than a comfortable delusion”

“Sentiment without action is the ruin of the soul”

– Edward Abbey




Un site à découvrir : IRIF – Protéger les dénonciateurs qui protègent l'intérêt public
http://fairwhistleblower.ca/fr
IRIF (Initiative pour la réforme de l'imputabilité fédérale) favorise l'intégrité et la responsabilité au sein du gouvernement en autorisant les salariés à s'exprimer sans crainte de représailles, lorsqu'ils rencontrent des actes répréhensibles. Notre objectif est de soutenir la législation et les pratiques de gestion qui assure une protection efficace des dénonciateurs, et donc la liberté de parole dans le lieu de travail.




Électricité sale: Des explications importantes pour comprendre pourquoi les compteurs (même les non communicants!) créent un type de pollution électromagnétique si dangereux pour la santé

Tiré de http://stopsmartmeters.org/2013/12/03/dirty-electricity-from-smart-meters-answers-from-the-experts/

Dirty Electricity from ‘Smart’ Meters: Answers from the Experts

December 3, 2013

Last week, after we solicited opinions from readers on the following question:

Others were wondering how the switch mode power supplies (SMPS- that convert AC to DC within the meters) could cause so much more dirty electricity than those contained in other electronics.

We received the following, intriguing answer from Hugh Hinskens, a Canadian Electronics Engineering Technologist with a B.Sc. in physics and a background in microwave circuit engineering. According to experts, the switch mode power supply (SMPS) contained in millions of ‘smart’ meters (but not their analog predecessors) has essentially ‘polluted’ the electricity coming into our homes with high frequency transients. Which means at the end of the day, there is no “opt out” when the “smart grid” is being deployed in your area. Even with no RF microwave wireless antennas, a “smart” grid of SMPS-equipped meters can still threaten your health.

“Why more so than other electronic devices?”, we asked…

Hugh:

It’s not that each individual power supply is more powerful, but rather because every smart meter is of exactly the same design and construction, each SMPS is emitting the same spectrum of harmonics, which are all in phase with the 60 Hz of the power grid and therefore in phase with each other. For consumer electronics, including desk top computers, which have SMPS’s that are higher power, the variety of manufacturers, designs and components in their construction prevents the constructive interference (due to phase coherence) of identical harmonics which manifests with the identical smart meters.

Also, consumer electronics are plugged into a single branch of a house’s wiring system, so the distance to other branches is longer, allowing more dissipation of the energy from the single branch before it reaches the other branches in the same house, or back into the main grid. The meter is at the root of the branches in the house, so each branch acts like a separate antenna for the harmonics, causing a more well distributed field throughout the house. And because the meter is right where the grid is connected to the house, it’s closer to its peers on other houses, allowing a shorter path for the coherent pulses to combine with other meters’ pulses.

Didn’t anyone even test this thing? Harmonics matter… Smart Grid FAIL!

The total energy of the harmonics from the consumer electronics is likely higher, but an analogy would be that their emitted harmonics are like a dim light bulb that’s on virtually all the time with frequencies spread out more homogeneously, while the smart meter harmonics go from low energy to high peaks at particular discrete frequencies like a bright strobe light. I would think that this coherent pulsing is the cause of the greater negative effects attributed to smart meters. The wiring of every house in a neighborhood is an antenna system transmitting these pulses throughout the neighborhood. The Tacoma Narrows bridge disaster is an example of constructive interference in a harmonic system of mechanical energy resulting in a combined energy that caused total destruction, a possibility which escaped the engineers because they only analyzed individual harmonics occurring in isolation. The harmonic emissions of smart meters were not likely analyzed in a real world scenario with thousands operating at once.

There is another possibility that smart meters just happen to produce a harmonic spectrum that is particularly aggravating to the human nervous system because the frequencies exhibit a particular resonance with it. It’s an extremely complicated topic, because humans are extremely complicated “devices” and radio frequency emission is a complicated topic in itself. Trying to predict the interaction of the two is only more difficult. Without extensive testing, the above is all an educated guess. Field strengths from radio frequency emissions get more difficult to predict as the variables of antenna geometry, number of antennas, transmitters, and reflective surfaces increase.

Hugh is on the board of Stop Smart Meters!

Want to learn more about ‘dirty electricity’ and ‘smart’ meters? Listen to today’s fantastic KPFA interview with Dave Stetzer.

Joshua Hart MSc
Director, Stop Smart Meters!
http://stopsmartmeters.org




Tiré de https://sites.google.com/site/nocelltowerinourneighborhood/home/wireless-smart-meter-concerns/health-concerns-grow-consumers-are-getting-sick-from-wireless-smart-meters

Health Concerns Grow: Consumers Are Getting Sick From Wireless Smart Meters

...the inauguration of smart meters with grudging and involuntary exposure of millions to billions of human beings to pulsed microwave radiation should immediately be prohibited..."
-- Olle Johansson, Ph.D.
Department of Neuroscience, Karolinska Institute (Sweden)

"It's one thing to be on a cell phone for one hour per day, but if you are exposed to smart meter or a cell tower, you are exposed 24/7 so the effect is cumulative."

-- Henry Lai, Ph.D.
Professor, Bioelectromagnetics Research Laboratory
Dept. of Bioengineering, University of Washington (Seattle)

Consumers, especially electro-sensitive persons and those with autoimmune and heart conditions, are reporting severe health problems from the RF radiation emitted from the new wireless smart meters. Smart meters use RF pulses to communicate two-way data usage between the smart meter and the smart meters on neighboring structures, as well as relay antennas on nearby utility poles that communicate data to and from the smart meters to the utility station. Concern about the wireless radiation from smart meters is exacerbated by multiple panel installations of smart meters found in multi-residential units (apartments, condos).

But by far the most dangerous aspect is the way these wireless meters put our health at risk! This kind of microwave pulsing works differently than more-continuous cell phone radiation, and it’s much more dangerous. Many scientific studies have verified that this type particularly affects the brain, nervous system and hormones, disrupting the functioning of many body systems and causing very serious leakage of our blood-brain barrier, and that low-power broadcasts (such as from these meters) are even more damaging than higher-power ones. Typical acute symptoms include migraine headaches, insomnia, exhaustion, forgetfulness and confusion, tinnitus, tingling, nausea and vomiting, constant thirst, heart palpitations and increased blood pressure, limbic system disturbances such as severe depression or anxiety or crying jags, etc.--and a general reduction from prior levels of functionality. For some, the nervous and endocrine systems go into hyper-arousal (as with severe stress), ultimately leading to the collapse known as "burnout". Careful scientific research has proven that cumulative exposure to this type of radiation also causes more and more DNA breaks, which—if experienced frequently enough—have the potential to be a factor in ultimately causing cancer. Our risk of developing serious symptoms (often referred to as "electrical sensitivity") increases the longer our chronic exposure to this radiation continues—and, with the smart meter system fully in place, there will be no place to escape it night or day. Children, pregnant women, the elderly, and those with pre-existing health problems are particularly vulnerable.

The transmitting smart meters also typically add additional high frequencies directly onto home and building wiring. This additional high-frequency load is then re-radiated throughout the interior space. Scientific studies are finding that such high frequencies on building wiring are related to a host of health problems, similar to those described above. The Precautionary Principle—which says "Better safe than sorry"--is official policy in parts of the Bay Area; "better safe than sorry" should mean no wireless meters until it’s been independently proven that long-term exposure to them is safe.

Source: http://www.teensturninggreen.org/get-involved/say-no-to-smart-meters.html

RF radiation exposure is increased thanks to the Home Area Network (HAN) that smart meters need in order to communicate with "smart" appliances (that also emit RF radiation) that will soon be introduced by appliance manufacturers. In addition, there is the Home Display Monitor (most likely wireless) that is needed to communicate between the HAN and your "smart" appliances that tells you how much energy certain appliances are using throughout the day/night. These all add to the cumulative RF radiation exposure in your home environment.

The spikes or pulses of radiation emitted from the wireless smart meters may only last a microsecond, but they are emitted throughout the day 24/7. 

Read the voluminous comments from people reporting health problems with the smart meters being installed on their homes on the EMF Safety Network website (http://emfsafetynetwork.org/?page_id=2292) .




Everything You Wanted to Know about Cell Phone Radiation
http://www.saferemr.com/2013/11/everything-you-wanted-to-know-about.html
The FCC received more than 900 submissions regarding its cell phone radiation regulations. These documents reveal what we know about wireless radiation health effects, and why we need to strengthen regulations and provide precautionary warnings to the public.

New Wi-Fi Technology Can Track You Through Walls (Dec 12, 2013)
http://oneradionetwork.com/latest/new-wi-fi-technology-can-track-you-through-walls-article/
One of the hallmarks of technology is dual-use capability. It is for this reason that we are softened up with all of the benefits, before being introduced to the darker side. Technology has always been a double-edged sword, but we are witnessing a closure in the gap between good and bad as technology is now advancing at a much higher rate of speed in tandem with a growing global police state.A few months ago, I remember seeing a story about how a new microwave device could see through rubble to detect the beating heart of people trapped under a collapsed building. I immediately thought, wow that’s a good thing … ohhhh, wait a minute. Seeing through rubble; isn’t that the same as seeing through walls? And here comes the dark side. The enhancement of Wi-Fi is being labeled WiTrack. It marks a further development upon a discovery by MIT researchers back in June that they had called Wi-Vi. At the time, researchers were able to use dual signals to detect the general location of moving objects behind walls, but not an exact image.WiTrack employs radio signals to pinpoint a person’s location more accurately. An MIT press release highlights the explanation of professor Dina Katabi and her graduate student Fadel Adib which illustrates the significant difference between Wi-Vi and WiTrack: (...) The electronic tracking and Internet surveillance that we all have been enduring at the hands of the NSA and their corporate partners pales in comparison to the real-world, real-time tracking that seems to be on the horizon beyond the virtual matrix.

From : Oram Miller (orammiller@earthlink.net) January 5, 2014

Today’s LA Times has an article about an explosion of Bluetooth and Wi-Fi transmitting chips going into anything inventors can think of that can contain a battery and a transmitter. From wristbands to thermostats to tennis rackets, they are all designed to constantly feed information to the user’s smart phone or tablet with the intention of improving performance, health and happiness. For EHS people, and really the general public, there is a price to pay for this connectivity until, as the Council of Europe urges, a new wireless technology is developed that is not harmful to biological cells.

Here is the link http://www.latimes.com/business/la-fi-ces-internet-things-20140105,0,3796601.story

We are constantly trying to keep up with wireless devices in homes, using our RF detectors to go around each room and see if we can pick up what an RF signal that we detect is coming from in our efforts to create RF-free living environments for our symptomatic EHS clients. I have found hidden transmitters in Roku and Red Eye devices in home entertainment centers that allow users to change channels and volume on their TV from the couch using their smart phone or tablet, and now we have Nest brand thermostats that send out a Wi-Fi signal every 5 seconds. Our homes are becoming saturated with Bluetooth and Wi-Fi signals from more and more consumer appliances.

Oram
http://www.createhealthyhomes.com/




Date: 06 Dec 2013
From: "Alice Jay -- Avaaz.org"
Subject: Avant que Monsanto ne débouche le champagne

Chères amies, chers amis,

Monsanto s’apprête à célébrer son plus grand tour de passe passe mais nous avons jusqu’à ce week-end pour renverser ses projets.

Le partenariat transpacifique (PTP, ou TPP en anglais) est un immense accord ultrasecret passé entre douze grands pays, qui s’apprêtent à donner aux entreprises un pouvoir inouï: celui de faire appel à de nouveaux tribunaux internationaux pour attaquer en justice les gouvernements qui adoptent des lois qui nous protègent mais réduisent leurs bénéfices! Et cela peut avoir des répercussions dans tous les domaines, de l’étiquetage des aliments contenant des OGM à la liberté sur Internet. WikiLeaks a fait fuiter les documents de travail et une vague d’opposition est en train de se soulever très rapidement, mais les pays signataires se dépêchent afin de signer d’ici 48 heures.

C’est insensé et pourtant nous avons une chance de tout arrêter. Trois pays hésitent, et s’ils se retirent immédiatement, tout pourrait s’effondrer. Inondons les dirigeants chiliens, néo-zélandais et australiens de nos appels à la résistance, et nous pourrons bloquer ce coup d’État orchestré par les grandes firmes avant que Monsanto ne débouche le champagne. Signez la pétition maintenant et envoyez-la à tous vos proches:

http://www.avaaz.org/fr/no_champagne_for_monsanto_loc/

Quand on examine les documents de travail qui ont fuité, on croit lire une immense liste au Père Noël rédigée par les grandes multinationales. L’accord prévoit que les entreprises puissent imposer leurs volontés sur nos institutions démocratiques par le biais d’un système judiciaire opaque. Ces tribunaux pourraient limiter l’accès aux médicaments génériques, moins chers, pour favoriser les médicaments de marque, et même autoriser les cigarettiers à attaquer les pays qui imposent des mesures antitabac et qui, selon eux, réduisent leurs bénéfices. C’est presque trop fou pour être vrai.

Mais presque personne n’a entendu parler du PTP. Les négociations sont si secrètes que même nos élus ne savent pas ce qu’elles recèlent – seuls les négociateurs et 600 lobbyistes les connaissent. Les textes qui ont fuité ont choqué les responsables politiques et les citoyens du Chili, de Nouvelle-Zélande et d’Australie. Et ils tentent de lutter contre les intimidations des multinationales et contre les États-Unis, qui restent déterminés à faire adopter l’accord avant d’attirer l'attention des citoyens.

Le PTP nous touche tous: il bafoue nos droits et torpille nos démocraties pour protéger les profits des entreprises. Et nous n’avons que quelques jours pour l’arrêter. Ajoutez votre voix à notre appel et parlez-en tout autour de vous:

http://www.avaaz.org/fr/no_champagne_for_monsanto_loc/

On peut facilement se sentir minuscule devant les grandes multinationales qui mènent nos pays à la baguette. Mais ce n’est pas l’argent qui détient le pouvoir, ce sont les citoyens. Notre mouvement a prouvé à de nombreuses reprises que quand nous nous rassemblons pour protéger nos droits contre la cupidité des entreprises, nous pouvons gagner. Arrêtons maintenant cette menace sans précédent contre nos institutions démocratiques.  

Avec espoir,

Alice, David, Jooyea, Alex, Aldine, Julien, Ricken et toute l’équipe d’Avaaz

POUR EN SAVOIR PLUS : 

Quand WikiLeaks menace un traité économique (Les Echos)

Mondialisation : le grand dessein d'Obama (Le Point)

Le traité transatlantique, un typhon qui menace les Européens (Le Monde diplomatique)

Le Partenariat transpacifique, nouvel outil de l’hégémonie de Washington (Mémoire des luttes)

L’entente commerciale la plus préjudiciable de toute l’histoire en matière d’accès aux médicaments (MSF.ca)

The Trans-Pacific Partnership treaty is the complete opposite of 'free trade' (en anglais) (The Guardian)




Note de Jean: Deux exemples parmi tant d'autres démontrant à quel point des intérêts financiers occultes arrivent à manipuler la science et les scientifiques afin de maintenir la population dans l'ignorance face aux torts immenses causés par leurs produits - tout comme dans le dossier des compteurs 'intelligents'!

Mexican Scientists Criticize Journal’s Retraction of Study on GMO (December 24th, 2013)
http://www.cornucopia.org/2013/12/mexican-scientists-criticize-journals-retraction-study-gmo/
Scientists say Food and Chemical Toxicology gave in to pressure from GMO multinationals in retracting the Séralini study on GM maize and Roundup.

Scientists State: There Is No Scientific Consensus on GMO Safety (October 21st, 2013)
http://www.cornucopia.org/2013/10/scientists-state-scientific-consensus-gmo-safety/
There is no scientific consensus on the safety of genetically modified foods and crops, according to a statement released today by an international group of more than 90 scientists, academics and physicians. The statement comes in response to recent claims from the GM industry and some scientists, journalists, and commentators that there is a “scientific consensus” that GM foods and crops were generally found safe for human and animal health and the environment. The statement calls these claims “misleading”, adding, “This claimed consensus on GMO safety does not exist.” CLIP

UN AUTRE VICIEUX COUP FOURRÉ DU RÉGIME HARPER AU PROFIT DE MONSANTO !! Projet de loi C-18 : nouvelle prise de contrôle privée du patrimoine agricole de l'humanité
http://www.rqge.qc.ca/content/projet-de-loi-c-18-nouvelle-prise-de-contrôle-privée-du-patrimoine-agricole-de-lhumanité
Québec, le 18 décembre 2013 – Les AmiEs de la Terre de Québec (ATQ) sonnent l'alarme concernant les effets dévastateurs sur l'agriculture familiale que ne manquera pas d'entraîner le projet de loi omnibus sur l'agriculture, déposé au Parlement le 9 décembre dernier. Les ATQ dénoncent notamment les droits accordés aux géants de l'agroalimentaire qui empêcheront désormais les producteurs agricoles de conserver, vendre et réutiliser les semences comme ils l'ont toujours fait. Perte de droits ancestraux -- Le projet de loi C-18, intitulé Loi modifiant certaines lois en matière d’agriculture et d’agroalimentaire, viendra bouleverser considérablement de nombreux aspects de la vie agricole au pays. Le gouvernement le qualifie de « projet de loi omnibus pour l'agriculture », car il propose des modifications à un grand nombre de lois. Celles-ci toucheront à peu près tous les aspects de l'agriculture, allant de la médiation sur l'endettement agricole aux semences, en passant par les engrais, la protection des végétaux et une foule d'autres domaines. Le gouvernement souhaitant procéder rapidement sur ce dossier, la première lecture du projet de loi a eu lieu le jour même du dépôt. « Ce projet de loi vient affaiblir considérablement les droits ancestraux des agriculteurs en les obligeant à verser des indemnités aux géants de l'agro-industrie sur la totalité de leur récolte. Pourtant, la mise en marché de nouvelles variétés par les grands semenciers repose sur un patrimoine de l'humanité : la patiente sélection, sur des milliers d'années, d'espèces végétales par des générations d'agriculteurs. » affirme Dominique Bernier, responsable du dossier agriculture et alimentation aux ATQ. Soutien à l'innovation ou servage agricole? Selon le gouvernement, le projet de loi stimulera l'innovation qui profitera aux agriculteurs en augmentant le choix des cultures, ce qui pourrait leur fournir des revenus plus élevés. La réalité est cependant bien différente. Le projet de loi vient limiter ce que les agriculteurs peuvent faire avec les semences en donnant aux entreprises de semences de puissants outils pour extraire l'argent des agriculteurs. « Ce projet de loi s'inscrit en droite ligne avec le controversé Catalogue des espèces et variétés européen. Quelques semaines après la signature d'une entente de principe sur l'Accord économique Canada-Europe, le Canada a-t-il choisi de céder aux pressions et d'affaiblir, lui aussi, le droit de son peuple d'assurer sa souveraineté alimentaire? » s'interroge Dominique Bernier. (Trouvé via les Brèves du Réseau québécois des groupes écologies)

Et c'est sans compter l'autre obscénité du capitalisme sauvage and écocidaire – le Partenariat transpacifique – dans lequel notre Premier Miniss cherche à nous précipiter pieds et poings liés. Aux États-Unis l'opposition s'organise contre cela...

No Fast Track For The Trans Pacific Partnership action page
http://www.peaceteam.net/action/pnum1149.php
(...) Why should a member of Congress have to risk going to prison just to tell us what is being secretly negotiated behind our backs? Why do we have to find out only from leaked documents that they are trying to give corporations veto power over the national laws of any country on pollution, labor, privacy and everything else? Thankfully, 151 wise and dutiful members of the House have already signed the Rosa L. DeLauro letter, 22 members have signed the Walter B. Jones letter, and 12 members have signed the John B. Larson letter, protesting this fast track proposal. This is not a partisan issue. CLIP

Mais aucun de nos pourris de merdias ne nous mets au parfum de cette monstrueuse arnaque planétaire (l'Élite avait tenté quelque chose de similaire en 1999 qui avait mené aux manifs de Seattle et à la montée planétaire de l'anti-mondialisme). Les répercussions seront profondes et durables... par exemple...

Say No to Internet Censorship
https://openmedia.org/censorship
Ministers behind a secretive agreement called the Trans-Pacific Partnership (TPP) are meeting in Singapore right now. They hope to lock into place a binding Internet censorship plan. WikiLeaks has released documents that confirm that the TPP will make the Internet more expensive, censored, and policed. Experts say, “kids could be sent to jail for downloading” and whole families could be kicked off the Internet. CLIP

Pourtant au début de décembre, la position des négociateurs canadiens semblait disons honorables sur plusieurs points...

Canada Opposed To U.S. Positions On Dozens of Trans Pacific Partnership Issues (8 décembre 2013)
http://www.michaelgeist.ca/content/view/7024/125/
Today's leak of country-by-country positions on the Trans Pacific Partnership reveals the strong isolation of the U.S. on many intellectual property issues and the wide ranging Canadian opposition to many U.S. proposals. With International Trade Minister Ed Fast heading to Singapore for a ministerial round of negotiations, Canada is apparently far apart from the U.S. on many key issues. The areas of disagreement run throughout the IP chapter and include positions on copyright term, digital locks, criminalization of copyright, parallel imports, patents, trademark scope, pharmaceutical protection, and geographical indications. Moreover, there is a notable disagreement on a cultural exception, which Canada wants but the U.S. does not.

Hélas 3 jours plus tard, le début de colonne vertébrale du petit pion canadien s'était évaporé dans l'écran de fumée suscité par ces faux espoirs...

Canada drops resistance to U.S. intellectual property demands in Trans-Pacific Partnership (13 déc. 2013)
http://rabble.ca/blogs/bloggers/council-canadians/2013/12/canada-drops-resistance-to-us-intellectual-property-demands
Washington Trade Daily is reporting that Canada and several other countries have dropped their opposition to some of the United States' most unreasonable TPP demands around intellectual property rights for patents and copyright. "Over the course of this meeting, we identified potential 'landing zones' for the majority of key outstanding issues in the text," says a United States Trade Representative statement. "We will continue to work with flexibility to finalize these text issues as well as market access issues."Forbes reports, "The announcement comes as Wikileaks releases an internal memo and spreadsheet, revealing that the US is putting heavy pressure on other nations to conform with its demands." Several Canadian TPP critics, including the Council of Canadians, summarized what those leaks told us about Harper's negotiating position on key issues like intellectual property rights, investment protection, and enforcement of environmental and labour rights in the deal. While it looked as though Canadian negotiators were resisting many of the worst U.S. demands on patents and copyright, Washington Trade Daily is saying that after the Singapore meeting (December 7-10), "Australia, New Zealand and Canada, among others, dropped their objections to the high-standard disciplines in intellectual property and came on board by agreeing to the modified text [prepared in Salt Lake City in November]."

Pour en découvrir plus sur ces négociations qui sont encore loin d'être conclues - et que l'on peut donc encore faire dérailler - sauf que je ne vois pas encore poindre l'ombre du début de la mobilisation massive qu'il faudra pour stopper cela - voir ...

Secret Trans-Pacific Partnership Agreement (TPP)
http://wikileaks.org/tpp/
Today, 13 November 2013, WikiLeaks released the secret negotiated draft text for the entire TPP (Trans-Pacific Partnership) Intellectual Property Rights Chapter. The TPP is the largest-ever economic treaty, encompassing nations representing more than 40 per cent of the world’s GDP. The WikiLeaks release of the text comes ahead of the decisive TPP Chief Negotiators summit in Salt Lake City, Utah, on 19-24 November 2013. The chapter published by WikiLeaks is perhaps the most controversial chapter of the TPP due to its wide-ranging effects on medicines, publishers, internet services, civil liberties and biological patents. Significantly, the released text includes the negotiation positions and disagreements between all 12 prospective member states. The TPP is the forerunner to the equally secret US-EU pact TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership), for which President Obama initiated US-EU negotiations in January 2013. Together, the TPP and TTIP will cover more than 60 per cent of global GDP. Read full press release here

Trans Pacific Partnership Is A “Corporatist Power Grab”, Shrouded In “Big Brother-Like Secrecy” http://www.globalresearch.ca/trans-pacific-partnership-is-a-corporatist-power-grab-shrouded-in-big-brother-like-secrecy/
The U.S. Trade Representative – the federal agency responsible for negotiating trade treaties – has said that the details of the Trans Pacific Partnership are classified due to “national security”. A Congressman who has seen the text of the treaty says: There is no national security purpose in keeping this text secret … this agreement hands the sovereignty of our country over to corporate interests. It will increase the cost of borrowing, make prescription drugs more expensive, destroy privacy, harm food safety, and – yes - literally act to destroy the sovereignty of the U.S. and the other nations which sign the bill. To give an idea of what would happen to American law if TPP passes, just look at Equador … It’s courts awarded billions against Chevron for trashing huge swaths of rainforest. But then a private arbitration panel simply ignored the country’s court system. If TPP passes, American courts will be sidelined as well. CLIP

Partenariat transpacifique (TPP): Le Terrible Plan Ploutocratique (15 août 2013) http://www.mondialisation.ca/partenariat-transpacifique-tpp-le-terrible-plan-ploutocratique/5345969
(...) Ce qui reste invisible, en revanche, c’est le détail du texte de la proposition de traité T.P.P., tel qu’il a été négocié. Quelques 600 conseillers des grandes entreprises aident le gouvernement à l’écrire. Certains de ces conseillers proviennent d’entreprises aussi charitables, soucieuses de l’intérêt général, que celles connues sous les noms de Monsanto, Bank of America, Chevron, ou encore Exxon Mobil. Nous autres, sommes priés de rester à la porte. Le gouvernement recueille la moindre de nos communications, mais nous ne sommes pas autorisés à observer ce qui se fait en notre nom. Nous n’influençons pas le texte, nous n’avons pas le droit de le lire. Un, ou plusieurs, individus courageux, prêts à risquer une inculpation pour collusion avec l’ennemi (même s’il n’y a pas d’ennemi) ont porté à notre connaissance une partie de ce qui se trouve dans le T.P.P.

(...) Si je devais interrompre un Super Bowl, ou un discours sur l’état de l’Union, pour parler du T.P.P., c’est sans doute le fait qu’il invente la « nationnification » des entreprises, que je mentionnerais en premier.

(...) Nombreux sont ceux qui, parmi nous, ont entendu parler de la notion de personnification d’entreprise. Au cours des quarante dernières années, des tribunaux américains ont accordé à certaines entreprises les mêmes droits qu’aux individus, y compris celui de financer les élections. Lorsque j’utilise l’expression « nationnification d’entreprise », j’évoque le fait de conférer aux entreprises les mêmes droits qu’aux nations. Le T.P.P., dont Public Citizen a pu se procurer certains avant-projets, comprend 29 chapitres, dont cinq seulement – selon ce qu’en a compris Public Citizen – traitent des échanges commerciaux. Les autres abordent des sujets tels que la sécurité alimentaire, la liberté du net, les coûts des médicaments, les délocalisations, ou encore la régulation financière. Selon l’article VI de la Constitution des États-Unis, les traités sont – avec la Constitution elle-même – la loi suprême de ce pays. C’est pourquoi les lois des États-Unis devraient être mises en conformité avec les règlements du T.P.P.

Les États-Unis ont signé des traités qui interdisent la guerre, ou la torture. Certains traités sont destinés à devenir, non pas la loi suprême du pays, mais des suggestions qui peuvent éventuellement avoir leur utilité. Avec le T.P.P., il n’en irait pas de même. Que ce soit au niveau fédéral, municipal, ou à celui des états, nos administrations devraient obéir à ses injonctions. Dans le cas contraire, les entreprises pourraient les y obliger. Une entreprise pourrait traîner en justice (devant un tribunal spécial, en fait), le gouvernement des États-Unis, ou les gouvernements des autres nations, pour abroger certaines de leurs lois. C’est cela, la «nationnification d’entreprise». Quelques avocats d’affaires pourraient plaider une cause, devant un tribunal composé de trois avocats d’affaires qui la jugeraient avant, et après, en avoir eux-mêmes plaidé quelques-unes du même genre. Ces trois avocats n’auraient pas d’électeurs auxquels rendre des comptes, ni aucune contrainte de jurisprudence. Il n’y aurait pas de procédure d’appel. Ils seraient habilités à octroyer aux entreprises n’importe quel montant d’indemnité, dont les contribuables devraient s’acquitter.Ainsi, en imaginant que les États-Unis adoptent certaines politiques, en matière de sécurité sociale, d’environnement, de droit du travail, de régulation des banques ou du net, ou toute autre politique publique, et que quelques avocats d’affaires parviennent à convaincre trois de leurs homologues que ces politiques contreviennent au T.P.P., elles seront déclarées inapplicables, la loi sera révisée, et le trésor public sera condamné à verser une compensation aux entreprises auxquelles l’obligation de fournir une couverture sociale, ou de s’abstenir d’empoisonner un fleuve, ou que sais-je encore, aura porté préjudice. CLIP

Et il y a évidemment aussi cet autre merdier qu'est le marché translatlantique... Tous les détails au
http://www.scoop.it/t/marche-transatlantique

Et de tout cela il ressort encore une fois que George W Bush n'était qu'un amateur comparé à Barack Obama, qui se voue corps et âme à la défense des intérêts de la corpocratie planétaire dont il est une créature... car sous ses dehors de démocrate libéral il poursuit le même programme qui mène directement à la disparition des derniers vestiges de démocratie et en bout de ligne à la destruction complète de l'environnement planétaire, une simple «dommage collatéral» dans la poursuite du profit à tout prix à laquelle se livre le .01% d'ultra-méga riches qui veulent tout posséder et tout contrôler.




NOTE de Jean : Un regard d'une troublante lucidité sur l'état du monde à la veille d'une nouvelle année de catastrophes climatiques croissantes, alimentées par la perversion de tout ce qui est bon et sain en ce monde que font ceux qui contrôlent le 'dieu' dollar et qui nous maintiennent dans l'esclavage, sans que personne ou presque ne s'en rende compte... L'heure de la grande Libération de nos chaînes mentales et spirituelles va-t-elle enfin arriver ? La décision appartient à chacun-e de nous...

From: Armand Pouliot (p.armand@sympatico.ca)
Subject: 2013 : la démocratie des riches s'est imposée partout. Par Roméo Bouchard
Date: 26 Dec 2013

Tiré de http://www.vigile.net/La-democratie-des-riches-s-est (où l'on peut laisser un commentaire)

2013 : la démocratie des riches s’est imposée partout

Par Roméo Bouchard

Le fil qui relie, pour moi, les grands événements et débats de l’année, au Québec et dans le monde, est le détournement de la démocratie au profit des riches, la mise au rancart de la souveraineté du peuple.

1. La tragédie du Lac Mégantic a suscité une vague de colère et de solidarité, mais on a vite compris que c’est nous qui allions payer la facture et non les propriétaires des trains et des produits qu’ils transportaient. Les mêmes qui voudraient nous imposer le principe de l’utilisateur-payeur refusent de se plier au principe du pollueur-payeur. Nos gouvernements vont payer pour leurs amis sans protester. Pire encore, loin d’enregistrer la leçon de Mégantic, tant à Québec qu’à Ottawa, ils ouvrent les vannes du pétrole: ils approuvent aveuglément l’un après l’autre les pipelines et les forages : inversion du pipeline 9B de Enbridge, pipeline Northern Gateway de Enbridge en Colombie britannique, bientôt le pipeline Énergie Est de TransCanada, plus performant à lui seul que les deux précédents, avec des terminaux d’exportation par bateau à Cacouna et St-Jean. On veut tripler l’exploitation des sables bitumineux. On autorise les forages sur l’Ile d’Anticosti, dans la péninsule gaspésienne, dans le golfe, aux Iles-de-la-Madeleine, dans le Banc des Américains entre Gaspé et Percé. On pose des conditions pour la forme, mais on ignore systématiquement le problème des gaz à effet de serre et de l’après-pétrole. Nos écologistes de service au gouvernement, les Ouellet, Breton, McKay, Trottier, Blanchet font le tapis. C’est la démocratie des pétrolières qui s’impose, la démocratie de l’argent, de la croissance, de la création de la richesse à n’importe quel prix.

2. La Commission Charbonneau nous a ouvert les yeux sur l’ampleur de la collusion et de la corruption entre les partis politiques, les politiciens et les services publics d’une part, et les entreprises de construction, les firmes d’ingénieurs et d’avocats et le crime organisé d’autre part. À Ottawa, le scandale des Sénateurs, des F-35 fait rage. À Toronto, celui de la Ford nation. Des scandales semblables ont éclaté un peu partout dans le monde : en France (Ingrid Bétancourt), en Italie (Berlusconi), en Chine, aux États-Unis (Lobby des armes à feu et des compagnies d’assurance-maladie) : la proximité des représentants qu’on élit avec ceux qui nous exploitent est telle qu’il devient évident que les élections ne sont qu’une farce : en réalité, on élit nos maîtres et on ne les choisit même pas : les partis nous les imposent. Et d’une élection à l’autre, on continue à jouer le jeu de cette démocratie des riches.

3. Les élections municipales ont pris cette année un autre sens. Le rôle des autorités territoriales, les maires et les conseils des premières nations, a refait surface avec les scandales sur les contrats d’infrastructures, mais aussi avec la multiplication de projets importants d’exploitation des ressources naturelles : mine Arnaud à Sept-Iles, forages à Gaspé et aux Iles-de-la-Madeleine, mine d’uranium et de diamant au pays des Cree (Monts Otish), méga-cimenterie à Port-Daniel, fermeture de Gentilly, transport des matières dangereuses, passage de pipelines en milieu habité, parcs éoliens, etc. La mairesse de Mégantic et ses pompiers sont devenus un symbole de l’importance de ces gardiens du territoire et des communautés. Les ponts, le transport en commun, l’urbanisme sont devenus des enjeux municipaux majeurs dans les villes. Malheureusement, ici comme ailleurs, les chefs de communauté se voient amputés de leurs pouvoirs par les compagnies, le libre-échange et les pouvoirs centralisés de l’État. La nouvelle politique de la ruralité n’y changera rien. La souveraineté de l’État étouffe la souveraineté populaire et asservit le territoire et les communautés au pouvoir des promoteurs. L’État central, aussi bien celui d’Ottawa que de Québec, infiltré par les riches, étouffe les communautés territoriales. La démocratie des riches exige que nos gouvernements fassent taire les communautés qui résistent.

4. La guerre des Chartes, québécoises et canadiennes, illustre bien que les constitutions et les chartes ont été écrites par les notables pour s’assurer que le peuple ne fasse pas obstacle aux libertés individuelles, à la propriété privée, au libre-échange et au multiculturalisme dont ont besoin les riches. Les chartes et les constitutions sont à deux tranchants. Les juges veillent au grain. L’argent est apatride et sans frontière. Un peuple souverain n’est pas qu’un paquet d’individus qui ont tous droit à leur opinion : c’est une histoire, une culture, un territoire, une façon de vivre. Mais ce droit du peuple et son intérêt collectif sont la plupart du temps confisqués et instrumentalisés à des fins électorales et économiques. Le Canada a d’abord été créé pour fournir un espace économique aux grands patrons anglo-saxons. Les chartes et les constitutions devraient nous protéger des tyrans et des intérêts privés, mais nous les avons laissé écrire par les tyrans eux-mêmes. Ne soyons pas dupes : l’État de droit est désormais celui qui assure le droit des riches, non celui du peuple.

5. La souveraineté alimentaire est désormais sur toutes les lèvres. En fait il s’agit plutôt d’autosuffisance alimentaire. Tout le monde est pour les produits locaux. Ça fait aussi l’affaire de l’UPA. Mais c’est essentiellement du bla bla. Dans les faits, le commerce de l’alimentation est entre les mains de grandes chaînes et de multinationales qui ne vont pas changer leurs politiques d’approvisionnement et de mise en marché pour plaire au ministre Gendron. Avec le libre-échange, on est passé de 78% à 33% de produits québécois sur les tablettes. Les règles du commerce interprovincial et international interdisent maintenant de protéger les produits locaux. Les institutions publiques sont contraintes de réduire leurs dépenses au maximum, donc peu disposées à diversifier leur approvisionnement. Notre agriculture est désormais orientée vers la production intensive intégrée et refuse obstinément de se restructurer en fonction d’une production et d’une mise en marché de proximité, encore moins d’une agriculture biologique. Gendron sait tout cela. Ici aussi, les politiciens ont beau faire semblant d’être favorable au peuple, ce sont les riches qui imposent leur loi et leurs règles.

6. Le déficit et la dette de l’État sont devenus une obsession : au Québec, mais aussi au Canada, aux États-Unis, dans les pays européens, particulièrement la Grèce, l’Irlande, le Portugal, l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre, et aussi dans les pays sous-développés. Les banques privées et d’État, le Fonds monétaire et la Banque mondiale, les agences de notation font et défont les États; ils réduisent les individus à l’esclavage par le crédit. Après les avoir poussés à s’endetter, ils les forcent à l’austérité pour rembourser à des taux toujours plus élevés et se refinancer à même les fonds publics. La démocratie des riches, c’est la démocratie des banques, la démocratie des fous.

7. La partisannerie politique a continué à empoisonner la vie politique cette année. Aux États-Unis, dans le débat sur le budget américain, sur la réforme de la santé, sur les armes à feu. Mais aussi au Québec, dans le contexte d’un gouvernement minoritaire, plus particulièrement sur la loi des mines. Il n’y a que pour le pétrole qu’ils sont tous d’accord, parce qu’ils ont tous besoin des pétrolières et des barons de l’automobile et des routes pour se faire élire. Les partis ne visent qu’une chose : s’emparer du pouvoir, et pour y parvenir, ils ont besoin de plaire aux riches tout en faisant semblant de veiller sur le peuple. C’est le nerf de la guerre des chefs qui aspirent au pouvoir : Couillard, Trudeau, Mulcair, Harper, Marois, Legault : d’abord l’économie, c’est-à-dire, d’abord les riches, ceux qui créent la richesse, les bienfaiteurs de l’humanité. C’est un cercle vicieux, celui de la démocratie des riches.

8. Le monde arabe (Syrie, Liban, Irak, Iran, Arabie, Égypte, Libye, Tunisie), déchiré entre les pétrodollars et Allah, les Chiites et les Sunnites, les Islamistes et les Démocrates, les Russes et les Américains, continue à s’entretuer, et les puissances mondiales les regardent s’entretuer en protestant du bout des lèvres. Les pétrodollars, le pétrole et les vendeurs d’armes tirent les ficelles en coulisses : les riches comme toujours mènent le jeu, étouffent les révolutions, et le peuple sert de chair à canon.

9. En Asie (Chine, Corée, Bengladesh, Afghanistan), les dictateurs, chefs de guerre et petits patrons favorisent une oligarchie de nouveaux riches qui utilisent sans scrupules une masse de pauvres pour produire à bon marché des objets de consommation pour les multinationales occidentales. Au nom du libre-échange, les riches exploitent et tyrannisent les masses pauvres au profit de l’Occident et d’une poignée de nouveaux riches. C’est l’envers de la démocratie des riches.

10. On a tous aimé Mandela, qui a vaincu l'apartheid, créé la nationalité arc-en-ciel et rallié l’Afrique, mais les riches d’Afrique, blancs pour la plupart, continuent à régner et à s’enrichi sur le dos des pauvres, noirs essentiellement, et même le parti de Mandela est devenu complice de ce nouvel apartheid, qui est aussi le nôtre. L’argent n’a pas de couleur mais il s’accumule et se concentre. Il est oligarchique, ostentatoire et obsessionnel : psychopathe. Il mène le monde au précipice, comme un train fou.

Un événement symbolise et résume ce triomphe de la démocratie des riches : la mort de Paul Desmarais, qui nous a fourni l’occasion rarissime de voir tous ces riches, réunis au grand jour, à la basilique Notre-Dame, rendre hommage, à genoux, à un de leurs dieux : familiers de l’Olympe de Sagard, évêques, politiciens, vedettes, banquiers, chefs d’État, d’une seule voix, convaincus qu’ils créent la richesse alors qu’ils ne font qu’en profiter, qu’ils sont les bienfaiteurs du peuple alors qu’ils ne font que l’exploiter et le réquisitionner.

Qui pourra rétablir la souveraineté du peuple si ce n’est une assemblée constituante démocratique?

---

Commentaire d'Armand Pouliot - Très beau texte et très belle réflexion de Monsieur Bouchard ; car malheureusement ce ne sont pas les grands médias ( les merdias ) qui auraient tracés les grandes lignes de l'année 2013 comme Monsieur Bouchard le fait si bien, c'est assez évident. Les grands médias ne sont là que pour servir les intérêts néo-libéraux de la Corporatocratie. À la question : les libéraux libèrent quoi au juste ? Ils libèrent l'entrée aux lobbyistes, aux banquiers, aux pétrolières, aux minières, aux pharmaceutiques, aux OGM, aux compteurs de malheurs d’Hydro-Québec, aux marchands de poisons, sans oublier tous les tyrans pour lesquels les gens votent. Nous sommes confrontés dans un monde de poules pas de tête. Les conservateurs conservent quoi au juste ? J’espère que tout le monde a appris sa leçon au Québec.

Le constat est assez déprimant comme société. Il y a trop de larbins et pas assez de gens conscients, éveillés et responsables. C'est l'inconscience collective la plus totale, où la majorité silencieuse est toujours soumise aux conséquence de la dictature qui frappe de plein fouet les pauvres et de la classe moyenne, alors que la démocratie n'est réservé qu'aux riches et à leurs laquais venimeux.

Donc, des grands changements s’annoncent en 2014 et nous sommes au seuil d’une assemblée constituante populaire, c'est la seule démarche citoyenne à suivre et j'espère que la nouvelle année va contribuer cette fois-ci à éveiller la démocratie dans l'esprit des gens inertes. Nous sommes ce que nous pensons et la lumière est le meilleur désinfectant. Idle no more ! Harper no more !

« Nous sommes au seuil d’un éveil citoyen ».

---

Note de Jean: Si vous désirez approfondir votre compréhension du pouvoir corrupteur de l'argent et de ceux qui le contrôlent, mais aussi découvrir des perspectives utiles sur des solutions possibles dont vous n'entendrez jamais parler dans les «merdias » (pour employer l'expression colorée d'Armand), le documentaire suivant pourrait vous intéresser:

Four Horsemen - Feature Documentary
http://youtu.be/5fbvquHSPJU
FOUR HORSEMEN is an award winning independent feature documentary which lifts the lid on how the world really works. As we will never return to 'business as usual' 23 international thinkers, government advisors and Wall Street money-men break their silence and explain how to establish a moral and just society. FOUR HORSEMEN is free from mainstream media propaganda -- the film doesn't bash bankers, criticise politicians or get involved in conspiracy theories. It ignites the debate about how to usher a new economic paradigm into the world which would dramatically improve the quality of life for billions.

Voir aussi...

KAREN HUDES TALKS ABOUT COLLATERAL ACCOUNTS & MORE
http://youtu.be/6sejSsv_Bwo

L'indignation ne suffit pas [vidéo] (17 décembre, 2013)
http://www.journalensemble.coop/article/2013/12/lindignation-ne-suffit-pas/464
TROIS-PISTOLES — Ce n'est pas l'habituel Victor-Lévy Beaulieu bagarreur qui a accueilli la presse régionale chez lui, ce mercredi d'été où il lançait Désobéissez!. À tel point qu'il fut difficile de lui arracher un portrait un tant soit peu combatif, entre anecdotes, citations et souvenirs de jeunesse, tout sourire. Non, c'est plutôt la force tranquille de la nature qui l'animait. Celle qui attend son heure pour sonner le glas d'une époque et d'une humanité schizophrène. C'est cette force qui transcende les 180 pages du livre rouge de l'écrivain pistolois. Page après page, il pose les pierres de la saine indignation, celle qui se traduit par la désobéissance. CLIP - Recommandé par Kathya Heppell (kheppell@axion.ca) qui a écrit : «Voici une lecture qui pourrait être inspirante pour notre mouvement d'opposition aux CI.»

NASA: The End Of Mankind "Leaked Document" 2013
http://youtu.be/eN4XICOyRb8
Recommandé par Rachel P. qui a écrit : « Présentation d'un document de la NASA qui décrit le plan d'élimination de la population dont à travers les smart meters qui sont faits pour rendre malade selon le document. » Cette vidéo aborde de nombreux sujets liés aux théories de la conspiration de l'élite mondiale -

que les gens bien informés savent être fondées et non purement théoriques. Parmi les sujets abordés: The Report from Iron Mountain et The Report from Iron Mountain A Blueprint for Tyranny - Voir aussi Smart Meter GRID a Corporate PLOT - a Weapon for Psychotronic Harassment and Assaults on all Utility Customers et http://stopthecrime.net/ + http://smartmetersmurder.com/ + REMOTE NEURAL MONITORING + Dr. Nick Begich: The Technologies of Mind Control

THE TOTAL MILITARIZATION OF THE INTERNET (January 7, 2014)
http://theviralpost.com/the-total-militarization-of-the-internet/
Newly revealed NSA docs that reveal the full militarization of the Internet. One astounding revelation was that the NSA can use computers to target and KILL users using directed radiation.




Media CensorshipTop Censored Media Stories of 2013
http://www.wanttoknow.info/mass_media/censored/media-censorship-13
1. Bradley Manning and the Failure of Corporate Media
2. Richest Global 1 Percent Hide Billions in Tax Havens
3. Trans-Pacific Partnership Threatens a Regime of Corporate Global Governance
4. Obama's War on Whistleblowers
5. Hate Groups, Antigovernment Groups on Rise across US
6. Billionaires' Rising Wealth Intensifies Poverty, Inequality
7. Merchants of Death and Nuclear Weapons
8. Bank Interests Inflate Global Prices by 35 to 40 Percent
9. Icelanders Vote to Include Commons in Their Constitution
10. A "Culture of Cruelty" along Mexico–US Border
11. Bush Blocked Iran Nuclear Deal
12. The US Has Left Iraq with an Epidemic of Cancers, Birth Defects
13. A Fifth of Americans Go Hungry
14. Wireless Technology a Looming Health Crisis
15. Food Riots: The New Normal?
16. Journalism Under Attack Around the Globe
17. The Creative Commons Celebrates Ten Years of Sharing and Cultural Creation
18. Fracking Our Food Supply
19. The Power of Peaceful Revolution in Iceland
20. Israel Counted Minimum Calorie Needs in Gaza Blockade
21. Monsanto and India’s “Suicide Economy”
22. Pennsylvania Law Gags Doctors to Protect Big Oil’s “Proprietary Secrets”
23. Transaction Tax Helps Civilize Wall Street, Lower the National Debt
24. Did Monsanto Plant GMOs Before USDA Approval?
25. Israel Gave Birth Control to Ethiopian Immigrants Without Their Consent

« The Lab », le film qui dérange
http://www.vigile.net/The-Lab-le-film-qui-derange




Are We Falling Off the Climate Precipice? Scientists Consider Extinction (December 17, 2013) http://www.tomdispatch.com/post/175785/tomgram%3A_dahr_jamail%2C_the_climate_change_scorecard/
An exploration of what climate scientists just beyond the mainstream are thinking about how climate change will affect life on this planet. What, in other words, is the worst that we could possibly face in the decades to come? The answer: a nightmare scenario. So buckle your seat belt. There’s a tumultuous ride ahead.
(...) How serious is the potential global methane build-up? Not all scientists think it’s an immediate threat or even the major threat we face, but Ira Leifer, an atmospheric and marine scientist at the University of California, Santa Barbara, and one of the authors of the recent Arctic Methane study pointed out to me that “the Permian mass extinction that occurred 250 million years ago is related to methane and thought to be the key to what caused the extinction of most species on the planet.” In that extinction episode, it is estimated that 95% of all species were wiped out. Also known as “The Great Dying,” it was triggered by a massive lava flow in an area of Siberia that led to an increase in global temperatures of six degrees Celsius. That, in turn, caused the melting of frozen methane deposits under the seas. Released into the atmosphere, it caused temperatures to skyrocket further. All of this occurred over a period of approximately 80,000 years.We are currently in the midst of what scientists consider the sixth mass extinction in planetary history, with between 150 and 200 species going extinct daily, a pace 1,000 times greater than the “natural” or “background” extinction rate. This event may already be comparable to, or even exceed, both the speed and intensity of the Permian mass extinction. The difference being that ours is human caused, isn’t going to take 80,000 years, has so far lasted just a few centuries, and is now gaining speed in a non-linear fashion. It is possible that, on top of the vast quantities of carbon dioxide from fossil fuels that continue to enter the atmosphere in record amounts yearly, an increased release of methane could signal the beginning of the sort of process that led to the Great Dying. Some scientists fear that the situation is already so serious and so many self-reinforcing feedback loops are already in play that we are in the process of causing our own extinction. Worse yet, some are convinced that it could happen far more quickly than generally believed possible -- even in the course of just the next few decades.

(...) Moving beneath the Arctic Ocean where methane hydrates -- often described as methane gas surrounded by ice -- exist, a March 2010 report in Science indicated that these cumulatively contain the equivalent of 1,000-10,000 gigatons of carbon. Compare this total to the 240 gigatons of carbon humanity has emitted into the atmosphere since the industrial revolution began. A study published in the prestigious journal Nature this July suggested that a 50-gigaton “burp” of methane from thawing Arctic permafrost beneath the East Siberian sea is “highly possible at anytime.” That would be the equivalent of at least 1,000 gigatons of carbon dioxide. CLIP

The Escalating Catastrophe: Japan’s New ‘Fukushima Fascism’ (DECEMBER 12, 2013) http://www.counterpunch.org/2013/12/12/japans-new-fukushima-fascism/
Avertissement: Si le précédent article vous a découragé, ceci va vous jeter à terre. Ne lire que si vous avez le coeur bien accroché.

Si vous avez besoin de vous détendre un peu devant tant d'infos difficiles à considérer... et de retrouver la foi en la bonté innée de l'être humain, regardez la courte vidéo suivante...

Woolies and Soweto Gospel Choir: Madiba Tribute
http://www.youtube.com/watch?v=MHHjP7XrBq0<BR>
Mandela's Spirit of Forgiveness
http://www.yesmagazine.org/peace-justice/mandela-s-spirit-of-forgiveness
Those in Mandela's circle were united in their compassion for the architects of the Apartheid system. -- It is an extraordinary moment when the entire world pauses to honor and celebrate the life and spirit of a truly remarkable human being. We celebrate Mandela most of all for the extraordinary compassion and courage with which he reached out to his former oppressors in a spirit of forgiveness. He acknowledged their common humanity and welcomed their participation in forging a new "rainbow" nation. He exemplified, along with Gandhi and Martin Luther King Jr., the highest and best of what it means to be human.
(...) What I do recall is their deep sense that those on both sides of the apartheid struggle were victims of an unjust system that suppressed the realization of their full humanity. In effect, the system imprisoned both the jailers and the jailed. They showed a profound and universal insight into the consequences of Apartheid's systemic injustice. It's an insight that applies with equal force to today's global economic system, which suppresses the humanity of both its winners and its losers. Even now, the depth and beauty of the wisdom, compassion, and humanity of the ANC leaders I had the privilege of meeting in 1992 brings tears to my eyes. Never before and never since have I experienced such wisdom and spiritual maturity. I came away with a new hope for humanity and regularly look back on this encounter as an inspiring demonstration of human possibility. CLIP

D'ÉTRANGES CHOSES ARRIVENT AUX ASTRONAUTES À LEUR RETOUR SUR TERRE
http://vimeo.com/55073825
Ce mini-documentaire mis en ligne il y a un an par le groupe Planetary Collective, à l'occasion du 40e anniversaire de la célèbre photo «La Bille bleue» de la Terre prise de l'espace, documente ce qu'ont vécu les astronautes qui ont vu notre planète de l'extérieur - une expérience profondément transformatrice souvent décrite comme l'Effet de la vue d'ensemble (the Overview Effect). Cet effet décrit pour la première fois par l'auteur Frank White en 1987, est une expérience qui transforme la perception qu'ont les astronautes de la planète et de la place de l'humanité sur cette dernière. Les caractéristiques communes de l'expérience sont un profond sentiment de révérence pour la planète, une compréhension intime de l'interconnexion de toute vie, et un sens renouvelé de la responsabilité que nous avons de prendre soin de l'environnement. Ce court métrage explore ce phénomène par l'entremise d'entrevues réalisées avec cinq astronautes ayant vécu cette expérience unique. Le film comporte également des commentaires inspirants de divers penseurs sur les vastes implications et l'importance cruciale de cette compréhension pour l'avenir de la société humaine en ce monde, et pour les rapports que nous entretenons avec l'environnement. Notre perspective de la Terre s’est de plus en plus élargie depuis les débuts de la civilisation, mais l’étape suivante sera de comprendre la vie dans l’espace – de prendre acte du fait que la Terre, comme l’a dit Richard Buckminster Fuller, est un vaisseau... le vaisseau Terre. Nous sommes déjà dans l’espace, mais nous n’avons pas encore pris ça en compte dans notre perspective ici-bas. L’effet de la vue d’ensemble est simplement la reconnaissance que nous vivons sur une planète, avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur la vie sur Terre.

Voir aussi The Landfill Harmonic Orchestra et si vous avez du temps : http://www.upworthy.com des tas de vidéos inspirantes comme These Kids Finally Say What They Really Think About Mom. And Her Reaction? Priceless.




Et pour terminer en beauté!

Thirty-three Pieces of Good News that Show Things Are Getting Better
http://consciouslifenews.com/33-pieces-good-news/115421/