Bulletin #32 : L'heure du GRAND cocorico a sonnée



Le 17 novembre 2013

Chers ami-e-s opposants

Saviez-vous qu'Hydro-Québec a déposé à la Régie de l'énergie le 8 novembre dernier sa demande pour les Phase 2 et 3 ?

Points importants à retenir... Sentant sans doute la soupe chaude avec la montée constante de l'opposition aux compteurs 'intelligents', Hydro demande à la Régie de traiter en urgence, avant la fin de 2013, sa demande pour obtenir l'autorisation de lancer simultanément le déploiement des Phases 2 et 3, avec la même technologie qu'à Montréal (compteurs en réseau maillé, routeurs, collecteurs de données et réseau d'antennes-relais du cellulaire de Rogers) qui s'est avérée si «efficace» ...

[vu notamment la forte puissance d'émission des émetteurs des compteurs, exactement semblables à l'émetteur d'un téléphone cellulaire, émettant 24 heures sur 24, et « Compte tenu de l’augmentation de la couverture cellulaire au Québec »]

... qu'elle pourra semble-t-il fonctionner partout, même en zone rurale – où l'installation sera faite par les employés d'Hydro-Québec et non par les étudiants embauchés par CapGemini.

Cette fois, il n'y aura pas d'audience publique – « La présente demande n'est pas visée par l'article 25 de la Loi et, conséquemment, ne requiert pas une audience publique » (affirmation que vous trouverez au milieu de leur demande) et tout sera donc décidé en catimini, derrière des portes closes.

• Croyez-vous vraiment que la miniministre Martine Ouellet va réellement tenir sa promesse faite le 5 octobre dernier à 70 opposants que dès que la demande pour la Phase 2 serait déposée, elle irait « faire des représentations auprès de la Régie pour que cette volonté unanime de l'Assemblée nationale [d'un droit de retrait gratuit] soit prise en compte ?

Croyez-vous à cette poudre aux yeux quand on sait que Thierry Vandal, dans un reportage choc diffusé le 8 novembre à TVA, a déclaré qu'il examinait la possibilité de diminuer les « pénalités » (terme révélateur qu'il a employé mais qui a été retiré du reportage plus détaillé initalement mis en ligne par le JE) du droit de retrait mais PAS de les éliminer ?

Croyez-vous que Martine Ouellet et son gouvernement ont vraiment démontré leur sérieux pour répondre au tollé de protestations des opposants quand on sait qu'elle s'est contentée jusqu'ici d'envoyer une simple lettre à Hydro-Québec, après sa rencontre avec les opposants, dans laquelle (selon le reportage du JE) elle écrit à Thierry Vandal qu'elle « souhaite que vous proposiez à vos clients une solution administrative, technologique ou d'autre nature » ?

• Elle qui demande sans succès à Hydro-Québec « depuis octobre 2012 de trouver des 'solutions alternatives' au compteur intelligent »...

• Elle qui parlait le 5 octobre dernier « d'adopter un décret de préoccupation visant à mettre davantage de pression sur Hydro-Québec afin de faire débloquer l'impasse actuelle » sans avoir encore apparemment donné suite à cette intention...

• Elle qui avouait aussi, le 5 octobre, « ignorer si Hydro-Québec ou le gouvernement avait fait réaliser une étude épidémiologique sur les conséquences pour la santé de ces appareils »...

• Elle qui disait croire que « les études scientifiques actuelles dans le monde n'ont pas encore établi hors de tout doute raisonnable que les micro-ondes posent un risque pour la santé » alors qu'un citoyen lui révèle qu'une étude réalisée il y 6 ans à l'Université McGill (portant sur les champs électromagnétiques de 60 hertz) et gardée secrète par Hydro-Québec, a « démontré hors de tout doute qu'il existe un lien entre les rayonnements non-ionisants (émis notamment par les compteurs «intelligents») et divers changements métaboliques des cellules  », sans oublier qu'il « existe aujourd'hui plus de 6000 études scientifiques (voir ICI - ICI - ICI - ICI - ICI - ICI - ICI et à http://www.bioinitiative.org/ + Appeals and Resolutions) démontrant de très nombreux effets nocifs pour la santé »...

• Elle qui a également « dû avouer que plus d'un an après son arrivée au pouvoir, elle n'avait toujours pas réussi à obtenir [de Thierry Vandal] copie de ce fameux contrat » [entre Hydro-Québec et Landis+Gyr] ...

• Elle qui n'avait aucun commentaire sur la troublante révélation d'un citoyen qui lui avait raconté « qu'un employé d'Hydro-Québec aurait fini par lui avouer, au cours d'une conversation téléphonique, que le compteur non-communicant émet bel et bien des radiofréquences »...

• Elle qui ne s'est pas donnée la peine d'expliquer aux citoyens présents « que c'est grâce à une échappatoire réglementaire, que son gouvernement pourrait sans doute éliminer s'il en avait la volonté, qu'Hydro-Québec peut installer des appareils n'ayant subi aucune vérification indépendante de nature à en certifier l'innocuité en termes de risques d'incendie »...

• Elle qui a confié aux citoyens qui la pressaient de questions pour savoir quand elle allait enfin agir dans ce dossier « qu'elle n'aime pas le type de compteur choisi par Hydro-Québec, c'est-à-dire un compteur qui 'émet toujours', car, précisait-elle, il existe des compteurs qui peuvent 'ne pas émettre constamment' »...

• Elle qui s'est « engagée à tenir informées les personnes présentes des suites de ses efforts, et à faire des représentations auprès d'Hydro-Québec plus spécifiquement sur les cas où des personnes électrosensibles subissent les rayonnements de plusieurs compteurs groupés » sans qu'apparemment il n'y ait eu encore de suite à cet engagement...

(Toutes les citations qui précèdent sont tirées de Compteurs «intelligents» : la ministre Martine Ouellet fait face à de nombreux citoyens inquiets - À ce sujet, voir aussi l'excellent article qui vient de paraître dans le Journal Vert, distribué gratuitement partout au Québec – La ministre Ouellet interpellée par des citoyens opposés aux compteurs intelligents – et faisant un compte rendu fidèle de la rencontre impromptue le 5 octobre dernier entre 70 opposants et la ministre Ouellet.)

Croyez-vous sincèrement que l'on puisse espérer quoique ce soit de tangible de la part de ce gouvernement péquiste qui se couche à plat ventre devant le tout-puissant Thierry Vandal et le laisse agir à sa guise ? ...

Voici à quoi il faut plutôt s'attendre devant l'attitude autruchienne du gouvernement du Québec qui laisse le renard hydro-québécois garder le poulailler et croquer ses innocentes et impuissantes victimes comme bon lui semble...



Pour en revenir à nos moutons...

Les villes suivantes de la Phase 2 seront visées en priorité dès le 3e trimestre de 2014, ou dès l’autorisation des phases 2 et 3 par la Régie, ce qui pourrait survenir dans les prochaines semaines: Châteauguay, Granby, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Hyacinthe, Sorel, Valleyfield, Vaudreuil.

Hydro entreprend dès MAINTENANT (sans avoir reçu l'autorisation pour les Phases 2 et 3, ce qui démontre à quel point ils ont confiance que leurs bons amis de la Régie vont se plier sans rouspéter à leur demande) l'installation des routeurs (d'une portée de 3.6 km ce qui leur permet de couvrir un territoire de 13 km2) et qui doivent être déployés « 6 à 9 mois avant l'installation des compteurs », et des puissants collecteurs – leur portée étant de plus de 18 km, ils peuvent donc couvrir un immense territoire de 325 km2 - vous ne voulez pas vous trouver à proximité de ces antennes de la mort car les taux de cancer vont littéralement exploser autour de ces collecteurs dont l'emplacement n'est révélé nulle part. (seule une demande d'accès à l'information pourra sans doute nous en révéler l'emplacement...)

Durant ce temps, le rouleau compresseur sur les stéroïdes d'Hydro continue à faire ses ravages dans la zone de la Phase I, et même en dehors alors que la cadence infernale des installations est montée à près de 8000 par jour.

Saviez-vous que les zones touchées présentement sont Lasalle, Lachine, Dorval, Beaconsfield, Pointe-Claire, Baie D’Urfé, Ste-Anne-de-Bellevue, Pierrefonds-Roxboro, Kirkland, Dollard-des-Ormeaux, Ste-Geneviève, Île-Bizard, Saint-Basile-le-Grand, Laval, NDG, Ville St-Laurent, Longueuil, Boucherville, Ahunthsic, Pointe-aux-Trembles, Saint-Hubert, Longueuil, Rosemont-Petite-Patrie, Mirabel, Terrebonne, Sainte-Marthe-sur le-Lac, Deux-Montagnes, St-Eustache, Boisbriand, Blainville, Lorraine, Rosemère, Bois-des-Filion, Ste-Thérèse, Mascouche, Sainte-Anne-des-Plaines, Anjou, Saint-Lambert, Brossard, Sainte-Julie, Sainte-Amable, Chambly, St-Bruno-de-Montarville – et que celles qui le seront prochainement (à notre connaissance) sont Côte-des-Neiges, Lemoyne, Greenfield Park, Saint-Hilaire, Montréal-Nord ? (Tiré de Suivez le déploiement)

Hydro ne veut surtout pas de temps mort pour que ses équipes d'installateurs ne se tournent pas les pouces dans l'attente d'une décision de la Régie et met donc le maximum de pression sur la Régie en écrivant qu'elle veut à tout prix « éviter un bris dans le rythme d’installation et une mise en disponibilité des équipes, ce qui se traduirait par des coûts et des délais supplémentaires ». Et parlant de coût, Hydro continue à entretenir la fiction délirante (voir COÛTS ASSOCIÉS AU PROJET près de la moitié de leur document ICI) qu'elle n'aura pas de dépassements de coûts, alors que dans MPUC Orders Audit: CMP “Smart” Meter Program Financials Change from $25 Million Net Savings to $80 Million Net Cost on voit que dans le Maine ils ont eu un dépassement de $105 millions par rapport aux prévisions initiales pour une installation de SEULEMENT 600,000 compteurs ! Imaginez ce que ça sera ici – SI Hydro et la Régie ne camouflent pas bien sûr les faits avec des ruses comptables et des déclarations alambiquées dont ils ont le secret...

Mais rien dans tout cela ne pourra émouvoir la Régie de l'Énergie qui, par la décision on ne peut plus complaisante à l'égard d'Hydro-Québec rendue le 5 octobre 2012 par son régisseur Richard Lassonde, est restée indifférente aux menaces de dépassements de coûts mis en lumière par divers intervenants lors de l'étude de la demande...

« La FCEI considère que le Projet, tel que présenté par le Distributeur, n’est pas rentable et génère des coûts supérieurs au scénario de référence de l’ordre de 51 M$ à 150 M$. Le SCFP-FTQ est d’avis qu’en intégrant au scénario IMA les coûts des TI, le remplacement de l’ensemble des CNG à la fin de leur vie utile et l’élimination des réductions de coûts et revenus de l’analyse économique, le Projet ne présente aucun gain par rapport au scénario de référence, mais plutôt des pertes de 104,4 M$. L’UMQ estime que l’impact de l’ensemble des facteurs mentionnés précédemment sur l’analyse économique du Projet fait en sorte qu’« on ne parle pas de gains de l’ordre de 200 millions de dollars, mais plutôt d’un coût additionnel à être supporté par la clientèle de l’ordre de 123,9 millions de dollars à 360,4 millions de dollars. »

Pour fin de comparaison, dans le Maine (dont il est question plus en détails à la fin de ce bulletin) où un peu plus de 600,000 compteurs ont été déployés il y a 2 ans, ce sont plus de 8000 clients qui ont demandé le droit de retrait (qui, là-bas, coûte $12 par mois, au lieu de $17 ici plus environ $100 de «pénalité» initiale) soit plus de 1.2% des abonnés.

Ne pas défoncer le coût d'installation prévu ne sera sans doute possible que si Hydro donne la consigne aux installateurs de ne pas insister auprès des milliers de personnes qui protègent et protégeront leur compteur en le barricadant ou en interdisant aux installateurs de pénétrer dans leur demeure pour changer le compteur, quand ce dernier s'y trouve plutôt qu'à l'extérieur. Voici à ce sujet ce que peut lire dans l'article Les compteurs intelligents arrivent dans les Laurentides - l'opposition aussi! paru le 4 novembre

« Hydro-Québec accuse un retard important dans le déploiement de la phase 1. En effet, le mouvement de protestation grossit et des citoyens de toutes les municipalités touchées s'opposent à l'arrivée de ces compteurs émetteurs et récepteurs de radiofréquences. Un installateur rapportait à une citoyenne de Saint-Placide qu'il arrive que tous les compteurs d'une même rue soient barricadés. Un nombre croissant de citoyens rapportent éprouver de sérieux ennuis de santé suite à l'installation de ces compteurs, ce qui n'est sûrement pas étrangers au fait que la population visée cherche à se protéger. »

VOILÀ la réalité que les médias québécois ne se donnent pas encore la peine de rapporter, préférant semble-t-il, pour la plupart garder les gens dans l'ignorance à ce sujet ou s'intéresser plutôt (dans le cas de TVA, seul média majeur qui accorde une couverture sérieuse à ce brûlant sujet d'actualité) à d'autres aspects de cette sordide affaire. (voir liens plus bas)

Ça explique sans doute pourquoi le pourcentage officiel (la réalité est soigneusement camouflée par Hydro!) de clients ayant demandé le droit de retrait jusqu'ici est (prétendument) en bas de leurs prévisions.

Enfin, voici des données FACTUELLES obtenues par Mme Marie-Michelle Poisson de Villeray Refuse grâce à la loi sur l'accès à l'information, concernant l'ampleur réelle (et en pleine croissance!) du rejet par la population de cette dangereuse méthode de relève par micro-ondes pulsées des données de lecture minute par minute des compteurs...

Avis de non consentement (chiffres obtenus suite à une demande d'accès à l'information)

1329 au 30 juin 2013
+ 154 avis de refus pour le mois de juillet
+ 101 avis de refus pour le mois d'août
+108 avis de refus pour le mois de septembre

= total de 1692 avis de refus

Ceci est 100 fois plus que ce qui est allégué dans le rapport à la page 16 où HDQ ne reconnaît que 15 plaintes pour refus!!

Rapport de suivi du 15 octobre http://www.regie-energie.qc.ca/audiences/Suivis/Suivi_HQD_D-2012-127.html

Le nombre de demandes d'option de retrait selon le rapport de suivi produit par HQ et publié le 15 octobre 2013 est de 2980.

Attention à ne pas confondre avec le nombre de compteurs installés qui est de 1961. HDQ joue sur les mots (voir page 14 du rapport).

À la page 14 du rapport, HQ mentionne que 222 personnes ont changé d'avis. HQ présume que ces gens veulent un nouveau compteur mais nous savons que plusieurs décident plutôt de tenter de conserver l'ancien compteur à roulette puisque aucun frais n'est imposé à ceux qui ont réussi à le garder ( voir la vidéo avec M. Cloutier qui confirme cela http://www.youtube.com/watch?v=qA_UCsULLGk)

HQ estime à 0.3% le taux de refus en ne tenant compte que des compteurs de l'option de retrait installés et non pas du nombre total de demandes (2980) auxquelles doivent s'ajouter les avis de non-consentement (1692) et le nombre de mises en demeure (au moins 200 ??) et auxquelles surtout doivent s'ajouter le nombre de compteurs que HQ n'a pas réussi à installer sur le terrain.

En fait le rapport ne mentionne rien sur l'opposition citoyenne et ne donne aucun pourcentage de compteurs installés selon les territoires couverts.

Le taux de refus, si on inclus les 1692 avis de non consentement et les 2980 demandes de retrait monte plutôt à 0.7%

Le calcul est le suivant: 1692 + 2980 = 4672 / 636 000 = 0,73%

Mais tout porte à croire que si nous tenions compte des refus observés sur le terrain où plusieurs personnes ont empêché les installation, le taux de refus réels est beaucoup plus important que ce que veut laisser croire M. Vandal.

(fin de citation)

À chacun de juger en son âme et conscience quelle est la meilleur voie à suivre face à cette intolérable atteinte à nos droits et libertés...

Jean Hudon
Co-fondateur et webmestre de la CQLPE
http://www.cqlpe.ca/

ABONNEMENT GRATUIT À CE BULLETIN : Si vous recevez une copie de ce bulletin, et aimeriez vous y abonner, il suffit d'envoyer un courriel à info@cqlpe.ca en inscrivant 'Abonnez-moi au bulletin' comme sujet de votre courriel. Si vous ne désirez plus y être abonné-e, il suffit de le demander à la même adresse de courriel.

Ce Bulletin #32 : L'heure du GRAND cocorico a sonnée est archivé au
http://www.cqlpe.ca/Bulletins/Numero32.htm

Vous pouvez consulter ICI les précédents bulletins.

Si vous ne l'avez pas lu encore, voir le précédent Bulletin spécial : Des compteurs intelligents qui prennent feu ! au http://www.cqlpe.ca/Bulletins/BulletinSpecialFeu.htm

Comprenez bien! Ce n'est pas "NOUS" contre "EUX"... C'est NOUS TOUS qui sommes ou seront touchés par la pollution électromagnétique engendrée par les compteurs, les routeurs et les collecteurs... Sauf qu'eux ne l'ont semble-t-il pas encore compris...

Voir aussi ...

Reportage TVA : Nouveaux compteurs d'Hydro-Québec: Fabriqués par une entreprise controversée

Guy A. Lepage et Claude Meunier en colère contre Hydro

Saviez-vous qu'il y a maintenant 33 municipalités québécoises qui ont adopté des résolutions appuyant nos demandes – un moratoire au déploiement (19) ou la gratuité du droit de retrait (14) ? (Sans compter la motion unanime de l'assemblée nationale du Québec) Voir la liste complète avec copie de toutes les résolutions au http://www.cqlpe.ca/pdf/ListeMunicipalitesQc.pdf IMPORTANT : Veuillez noter que la Trousse pour solliciter l'appui de votre conseil municipal (disponible au http://www.cqlpe.ca/Trousse.htm) a été entièrement mise à jour le 14 novembre dernier afin de vous faciliter le travail pour obtenir d'autres appuis. Les municipalités sont de plus en plus réceptives aux demandes de leurs citoyens à cet égard. C'est maintenant ou jamais qu'il faut mener à bien cette démarche qui contribue beaucoup à accroître la pression sur le gouvernement pour s'occuper enfin sérieusement de ce grave problème. À noter que la résolution de St-Sauveur devrait nous parvenir sous peu et nous anticipons que la municipalité de Val David (ou une groupe refuse est en formation) devrait aussi emboîter le pas sous peu.

Si vous avez reçu l'avis d'Hydro-Québec vous annonçant l'imminence du déploiement dans votre secteur et que vous vous demandez ce qu'il convient de faire, d'abord Signifiez clairement votre opposition à Hydro-Québec et regardez aussi ce que recommande Refusons les compteurs

Si votre compteur est DANS votre demeure, il est certain que vous êtes dans une situation privilégiée pour le protéger puisque les installateurs doivent d'abord pouvoir entrer chez vous pour le changer. Plus de 6500 personnes de Villeray durant le projet pilote ont choisi de ne PAS ouvrir leur porte - sans aucune conséquence pour eux jusqu'ici ni aucun frais à payer. Aucune loi ne vous oblige à accepter ce compteur à micro-ondes. Le seul danger que vous courez est lié aux conditions de service d'Hydro-Québec qui interdisent de bloquer l'accès au compteur sous peine de vous faire couper le courant si vous n'obtempérez pas... SAUF que la Régie de l'énergie interdit formellement à Hydro-Québec de couper le client à ses clients entre le 1er décembre et le 31 mars SI la principale source de chauffage dépend de l'électricité pour fonctionner. Si vous chauffez votre demeure avec un poêle à bois, Hydro pourrait vous couper le courant en hiver.

Voir ce qui est expliqué au http://refusonslescompteurs.wordpress.com/

VOUS POUVEZ REFUSER !

À ce jour, un grand nombre de citoyens ont réussi à garder leurs anciens compteurs électromécaniques en informant les installateurs de leur refus, en ne se laissant pas intimider par les menaces de coûts supplémentaires et en n’ouvrant tout simplement pas leur porte lorsque les compteurs sont à l’intérieur du domicile.

AUCUN FRAIS supplémentaires n’ont été facturés aux citoyens qui ont fait respecter leur liberté de choix.

VOYEZ LA PREUVE SUR VIDÉO au http://www.youtube.com/watch?v=qA_UCsULLGk

André Cloutier, chef des projets d’efficience chez Hydro-Québec, a confirmé que les citoyens qui gardent leur compteur électromécanique n’ont aucun frais à débourser. Les installateurs, payés au rendement, induisent les clients en erreur en affirmant que des pénalités seront chargées à ceux qui refusent le compteur «intelligent».

NB: Conserver son compteur électromécanique ne fait pas partie de l’offre officielle d’Hydro-Québec.




Vous n'avez peut-être pas encore vu...

Le mémoire de l'AQLPA déposé devant la Société royale du Canada

Radiofréquences et Code de sécurité 6 : Santé Canada doit définir une norme basée sur une DOSE linéaire sans seuil plutôt qu'un SEUIL

Voir aussi les vidéos de la plupart des présentations orales devant le panel de la Société royale du Canada le 28 octobre 2013.

Liste des séances d'informations à venir

Fred Dubé: compteurs-intelligents - Numéro d'humour
http://youtu.be/De7cxtqF0fs

Bravo! to the American Academy of Pediatrics and Tom Wheeler!
http://www.youtube.com/watch?v=9C-bDxKEINs
Autre vidéo humoristique sur la nomination par Obama de l'ancien responsable de l'Association américaine des compagnies de cellulaire à la tête de l'organisme chargé de les réglementer...




Note de Jean : Le 10 novembre j'ai reçu ce témoignage fort révélateur :

« Un technicien d'Hydro-Québec est venu installer un « compteur de nouvelle génération » vendredi le 8 novembre 2013. Je n'ai jamais souffert d'acouphène et j'ai 56 ans – sauf si je sortais d'un endroit où la musique était forte, mais ça finissait par passer en quelques heures. Ça fait maintenant 2 jours que le compteur est installé et depuis ce temps je souffre d'acouphène constant. Je sors de la maison et je m'éloigne un peu puis ça s'arrête. Je reviens dans la maison et ça continue. Dans la nuit d'hier à aujourd'hui (9 au 10 novembre 2013), j'ai eu une migraine terrible. Je n'ai jamais de migraines en temps normal. J'ai très mal dormi. Mon acouphène est constant depuis l'installation. Ils nous imposent leurs compteurs et les inconvénients qui viennent avec, ou on devra payer plus si on veux ravoir un compteur mécanique. Je ne veux pas de leur « compteur intelligent » et je ne veux pas payer le surplus imposé. Quels sont MES droits ? C'est moi qui vais vivre avec ces problèmes et je trouve déjà que je paye amplement en taxes, impôts et en frais de toutes sortes. Ce n'est pas seulement d'un moratoire dont on a besoin mais c'est aussi d'un libre choix de refuser sans frais. »

– Pierre D.

ET JE LUI AI RÉPONDU:

Cher Pierre D.

Je reçois régulièrement des témoignages comme le vôtre et le nombre de cas rapportés que moi et d'autres recevons ne cesse d'augmenter depuis que le déploiement à grande échelle de ces engeances a débuté. Des millions de Québécois-es sont comme vous soumis contre leur gré à cet empoisonnement électromagnétique massif, ce que nous (les opposants conscients des dangers de cette technologie) dénonçons de toutes nos forces depuis près de 2 ans.

Certaines personnes réagissent plus rapidement que d'autres à cette exposition chronique au mitraillage électromagnétique émis par ces compteurs. Toutefois, vos symptômes sont typiques de ceux rapportés... et il y a de fortes chances que ce ne soit que le début de votre calvaire (pour avoir une idée de ce qui vous attend, lire « Votre compteur 'intelligent' d'Hydro-Québec vous rend-t-il malade? » au http://www.cqlpe.ca/Temoignage.htm), à moins que vous ne puissiez rapidement prendre des mesures pour limiter au minimum votre exposition aux puissantes radiations pulsées émises environ chaque minute, tels des coups de fouet invisibles et incessants qui dérèglent votre métabolisme et affectent notamment les infimes particules magnétiques de votre oreille interne qui, en s'agitant sous l'effet des coups de boutoir répétés des micro-ondes pulsées par les compteurs, sont responsables de cet acouphène que vous entendez.

Sachez que l'exposition généralisée et croissante de la population à d'innombrables sources de micro-ondes pulsées est en partie la cause de l'explosion des cas d'acouphènes dans le monde ? l'autre cause majeure étant bien sûr la pollution sonore volontaire et involontaire que des milliards de personnes subissent. Des enfants rapportent même être surpris quand ils apprennent que d'autres n'entendent pas ce cillement aigu, car ils croyaient que c'était normal d'en entendre, n'ayant semble-t-il pas le souvenir d'avoir connu le silence complet. Plus de 50 millions d'Américains en sont affectés - Voir http://youtu.be/OE5fIoveLoM ... Le téléphone cellulaire (et l'émetteur des compteurs est identique à celui d'un cellulaire, puisqu'il émet dans la même bande de fréquences et amplifie le signal émis lorsque des obstacles physiques entravent la transmission comme lorsque l'on est à l'intérieur d'une maison ou d'une voiture) est un important facteur déclencheur d'acouphène (tinnitus en anglais) selon une étude rapportée dans l'article que vous pouvez lire au http://bit.ly/1bl2GOM et ayant démontré que parler seulement 10 minutes par jour au cellulaire accroît de 70% les risques d'avoir de l'acouphène.

Alors si le compteur chez vous est installé à l'intérieur, ce qui ne m'étonnerait nullement vu l'intensité de vos symptômes apparus dès après l'installation du compteur (normalement quelques semaines peuvent s'écouler avant que les premiers symptômes apparaissent), et surtout s'il est situé proche de l'endroit où vous êtes fréquemment dans votre maison (si vous êtes à moins d'un mètre, la force est beaucoup plus grande - plus on est proche plus le signal est fort et plus il est bioactif), il n'est pas surprenant que vous réagissiez autant. Pour en savoir plus googlez les mots acouphène micro-ondes et vous pourrez réaliser l'ampleur du problème et l'horreur de la torture électromagnétique qu'Hydro-Québec vous inflige.

Et détrompez-vous... si vous payez la somme exorbitante réclamée pour faire enlever ce compteur anti-vie de votre maison, ils ne vous remettront pas un compteur électromécanique - même s'ils ont en stock des centaines de milliers de ces compteurs sécuritaires en parfait état de fonctionnement. Non! Ils vous imposeront un compteur Itron tout aussi dangereux pour la santé à cause des fréquences parasitaires créées dans le circuit électrique de votre demeure (on appelle cela de l'électricité sale) par l'alimentation à découpage (qui découpe 60 fois par seconde le courant continu arrivant du poteau pour en faire du courant alternatif à 60 cycles d'alternance par seconde alimentant le compteur pour le faire fonctionner) qui envoie 24 heures sur 24 des réverbérations déstabilisant l'électricité circulant dans le filage électrique de votre demeure, ce qui crée des champs électromagnétiques tout aussi nocifs pour la santé que les micro-ondes émises par le compteur électropulsant. Et en plus, de l'aveu même d'un employé d'Hydro-Québec, le fameux compteur prétendument non communicant qu'ils vous installent en remplacement du modèle que vous avez émettrait tout autant que ce dernier (voir http://bit.ly/1hZc5ON), ce qui permet à un releveur de lire à partir de son véhicule dans la rue les données de consommation électrique du compteur.

Enfin, même si votre compteur était remplacé, vos voisins n'ont-ils pas eux aussi maintenant ces appareils de torture à petit feu sur ou dans leur maison et leur logement ? certains à proximité de chez vous ? Croyez-vous qu'enlever un seul compteur électropulsant dans une mer de compteurs semblables autour de vous va changer grand chose ?...

Pour ajouter l'insulte à l'injure, le prix chargé pour cette relève «manuelle» du compteur, soit $17 par mois ne correspond aucunement au coût de revient réel pour Hydro de la relève aux 2 mois. De l'aveu même de Thierry Vandal, le président d'Hydro-Québec, il s'agit d'une pénalité imposée à ceux qui ont l'audace de défier sa volonté de nous imposer cette méthode de relève à distance. Vous pouvez l'entendre de sa bouche en écoutant le reportage TV accompagnant l'article « Compteurs intelligents d'Hydro-Québec : Exclusif - Moins de pénalités en cas de refus? » au http://bit.ly/1c7KWo7 ... En fait, leur coût réel est d'environ $1.50 par mois selon un rapport indépendant (Freeman, Sullivan, & Co, 2008) tel qu'indiqué au bas de http://bit.ly/1aNn10P ...

Si vous voulez continuer à souffrir en silence cher M. Dufresne, ne faites rien de plus que simplement avertir des gens comme moi qui savent déjà très bien ce qu'il en coûte en terme de santé et de qualité de vie de laisser les installateurs d'Hydro-Québec faire leur sale boulot. Si vous voulez vraiment nous aider à stopper ce viol collectif, contactez les médias et témoignez sans fausse pudeur des souffrances que vous cause ce compteur. Montez aux barricades comme de plus en plus de citoyens le font pour que cesse cette infamie.

(...)

Merci de votre témoignage.




On se saurait trop insister sur l'importance exceptionnelle du communiqué suivant...

Tité de http://www.cqlpe.ca/pdf/EtudeCasTemoin.pdf

Étude de cas-témoins liés aux compteurs intelligents

L'association médicale à but non lucratif, American Academy of Environmental Medicine (AAEM), fondée en 1965, est une organisation internationale composée de médecins et de scientifiques intéressés aux relations complexes entre l'environnement et la santé.

Les médecins de l'AAEM et des médecins du monde entier traitent des patients qui rapportent subir des effets nocifs et débilitants pour la santé suite à l'installation de compteurs intelligents, qui émettent des fréquences électromagnétiques (CEM) et des radiofréquences (RF).

L'examen de la littérature scientifique révisée par des pairs démontre la corrélation entre l'exposition aux CEM/RF et les maladies neurologique, cardiaque et pulmonaire ainsi que les troubles de la reproduction, les dysfonctionnements immunitaires, le cancer et plusieurs autres problèmes de santé. La preuve est irréfutable. En dépit de ces recherches concluantes, des prétentions ont été faites qu'il n'existerait aucune étude établissant un lien entre les émissions de compteurs intelligents et des effets nocifs sur la santé.

L'AAEM a reçu une étude de cas-témoins présentée par le Dr Federica Lamech, MBBS, intitulée Self-Reporting of Symptom Development from Exposure to Wireless Smart Meters’ Radiofrequency Fields in Victoria. L'AAEM soutient cette recherche. Il s'agit d'une série de 92 cas bien documentés qui est scientifiquement valide. Elle montre clairement qu'il y a des effets nocifs sur la santé de la population humaine exposée aux émissions émanant des compteurs intelligents.

Les symptômes rapportés dans ces cas-témoins présentent une corrélation étroite non seulement avec les résultats cliniques obtenus par des médecins de l'environnement, mais aussi avec la littérature scientifique. On a pu démontrer que plusieurs des symptômes signalés, y compris de la fatigue, des maux de tête, des palpitations cardiaques, des étourdissements et d'autres symptômes étaient déclenchés par l'exposition à un champ électromagnétique sous des conditions de double-insu [non connaissance par le sujet de l'exposition] et en tenant compte de l'effet placebo. Les symptômes de ces cas-témoins sont également en corrélation avec les Lignes directrices de l'Association médicale autrichienne pour le diagnostic et le traitement des problèmes de santé liés aux CEM*.

Il est extrêmement important de noter que les données de cette étude de cas-témoins indiquent que la « grande majorité des cas » ne sont devenus électromagnétiquement hypersensibles qu'après l'installation de compteurs intelligents. Le Dr Lamech conclut que les compteurs intelligents « peuvent avoir des caractéristiques uniques qui abaissent le seuil à partir duquel les gens développent des symptômes ».

Cette recherche est la première du genre à démontrer clairement la corrélation entre les compteurs intelligents et des effets nocifs sur la santé.

Sur la base des conclusions de cette étude de cas-témoins, l'AAEM réclame :

• Que davantage de recherches soient réalisées sur les effets que les compteurs intelligents ont sur la santé.

• Une intégration des considérations de santé dans le déploiement des compteurs intelligents.

• L'évitement des émissions de CEM/RF des compteurs intelligents pour des considérations de santé, y compris la possibilité de conserver des compteurs analogiques.

• Un moratoire sur le déploiement des compteurs et la mise en place d'une technologie plus sécuritaire.

• Que les médecins et les prestataires de soins tiennent compte du rôle que jouent les CEM et les RF dans l'apparition de maladies, le diagnostic et le traitement des patients.

Adopté le 23 octobre 2013 par le conseil d'administration de l'American Academy of Environmental Medicine


Veuillez noter que cette étude de cas-témoins liés aux compteurs intelligents sera rendue publique dès sa publication.

(Traduit du document original anglais disponible au http://aaemonline.org/docs/SMCS.pdf)

* Ce document est disponible au http://electromagnetichealth.org/wp-content/uploads/2012/04/EMF-Guideline.pdf




NOTE de Jean: Une personne impliquée dans la lutte contre les compteurs m'a fait parvenir copie du rapport d'enquête réalisé au Maine l'an dernier auprès de 210 personnes y ayant participé volontairement. On y apprend beaucoup de choses utiles pour mieux nous éclairer sur les effets nocifs sur la santé suite à l'installation d'un compteur à micro-ondes.

Vous pouvez consulter ce document au
http://www.mainecoalitiontostopsmartmeters.org/wp-content/uploads/2013/01/Exhibit-10-Smart-Meter-Health-Effects-Report-Survey2.pdf

Je vous recommande aussi leur éloquent communiqué de presse là-dessus:
http://www.mainecoalitiontostopsmartmeters.org/wp-content/uploads/2013/01/Testimony-Press-Release-2-6-13.pdf

...qui se conclut par...

“Smart meters threaten our health, our privacy, our security and in no small way our human rights, democracy, dignity and way of life. Smart meters are one of the largest uncontrolled toxic biological experiments of our time. An experiment sanctioned by Maine legislators on unsuspecting and trusting citizens, citizens who are getting ill just going home, making dinner, going to bed; living. Their deployment is unconscionable.”

TRADUCTION:

« Les compteurs intelligents menacent notre santé, notre vie privée, notre sécurité et, de manière non négligeable, nos droits humains, la démocratie, la dignité et notre mode de vie. Les compteurs intelligents sont une des plus grandes expériences biologiques toxiques incontrôlées de notre temps. Une expérience sanctionnée par les législateurs du Maine sur des citoyens sans méfiance leur faisant aveuglément confiance, des citoyens qui tombent malades simplement en entrant dans leur maison, en préparant le dîner, en allant au lit – en vivant, quoi! Leur déploiement est inadmissible. »

Et il y a plus d'explications dans...

Introduction to Our PUC Filings of Expert and Lay Witness Testimony (February 7, 2013)

(On y retrouve les dépositions des nombreux experts internationaux – dont le Dr Lea que l'on voit interviewé dans le reportage TV Smart Meter Sickness un médecin-expert en matière d'hypersensibilité électromagnétique qui y déclare que les compteurs sont "The coming disaster of the 21st century" – que les opposants ont fait témoigner devant la Commission (leur Régie de l'énergie)... une incroyable manne d'études scientifiques y sont répertoriées... précisément le genre que preuves que le régisseur Richard Lassonde (un ami de longue date de Thierry Vandal) a refusé d'entendre lorsque le Dr David Carpenter a témoigné devant lui durant la parodie d'audience publique qu'il a dirigée...)

On voit sur leur site au http://www.mainecoalitiontostopsmartmeters.org/ où le cas en est rendu avec le Maine Legislature’s Government Oversight Committee et on peut lire ça dans...

Maine Legislature’s Government Oversight Committee Gets Earful of Consumer Complaints (October 30, 2013)
http://www.mainecoalitiontostopsmartmeters.org/2013/10/me-goc-earful/

On peut voir que ça ne chemine que très lentement, et que leur Régie de l'énergie (Maine Public Utility Commission) est aussi pire que la nôtre... Mais au moins ils ont un organisme chien de garde qui examine ce qui se passe là alors qu'ici personne ne surveille la Régie et il m'apparaît que le gouvernement péquiste n'a nullement intention d'y changer quoi que ce soit.

Ça va nous prendre une commission Charbonneau pour enquêter sur la collusion entre Hydro et la Régie et une escouade Marteau pour aller faire le ménage là-dedans...

Guy A Lepage et Claude Meunier tiennent le problème par le bon bout quand ils réclament une enquête chez Hydro - voir Guy A. Lepage et Claude Meunier en colère contre Hydro « Un groupe de citoyens de Saint-Adolphe-d'Howard, dont font partie Guy A. Lepage et Claude Meunier, demande au gouvernement d'enquêter sur les agissements d'Hydro-Québec et d'imposer un moratoire dans le dossier d'installation d'une ligne à haute tension sur son territoire » Espérons que Guy et Claude vont aussi s'impliquer dans le dossier des compteurs qui arrivent sous peu dans leur chalet et leur demeure...

J'ai trouvé aussi ce qui suit aussi sur leur site...

MPUC Orders Audit: CMP “Smart” Meter Program Financials Change from $25 Million Net Savings to $80 Million Net Cost (May 31, 2013)
http://www.mainecoalitiontostopsmartmeters.org/2013/05/mpuc-orders-audit/

The Maine Public Utilities Commission is calling for an audit of Central Maine Power’s “smart” meter or AMI program (click here to see the MPUC’s draft order, dated 31 May 2013). The program was predicted to save CMP $25 million. That has now been revised to forecast a net cost of $127 million or maybe $99 million—or, in the ‘final’ current estimate, $80 million. The PUC claims the projected savings was in large part why they initially approved the project. Auditors will be chosen by the PUC and paid for by CMP ratepayers (read: you and me!), with the audit projected to be completed next summer.CMP has recently submitted a request for rate hike equivalent to about 8.2% per year for the next five years. Interveners can petition to be a party to this case until about 22 June. Evidence of harm from radiofrequency radiation as emitted by “smart” meters continues to accumulate worldwide while, in the Maine “smart” meter safety investigation, PUC Hearing Examiners recently rejected all intervener evidence submitted as legal citations accompanied by peer-reviewed journal abstracts. Approximately 1,200 of these abstracts/citations had been submitted into evidence (click here to go to the abstract/citations links). “So much for seeking the truth,” said Ed Friedman, lead complainant in the “smart”-meter case.Meanwhile, the Maine Office of Program Evaluation and Government Accountability (OPEGA) continues to investigate the PUC. “I’m taking bets as to whether the PUC will grant CMP a rate increase as per usual despite all of the problems (I say ‘yes’ and hope I’m wrong).” said Friedman.

On devrait suivre de plus près ce qui se passe chez nos voisins du Maine!! Vraiment!!!




Le décompte des compteurs est amorcé (12 novembre 2013)
http://www.journalacces.ca/Actualite/2013-11-12/article-3478854/Compteurs-intelligents/1
Va-t-on assister à une guerre ouverte entre la toute puissante Hydro-Québec et des regroupements de citoyens, réfractaires à l'installation des compteurs de nouvelle génération (CNG)? Parmi ces groupes, Laval Refuse et Basses-Laurentides Refuse mobilisent les usagers visés par ce déploiement pour ralentir l'installation des CNG par la compagnie d'état, avançant des impacts néfastes sur l'économie et la santé des ménages. La phase I du déploiement, présentée devant la Régie de l’Énergie s'étendrait bien au delà de la région métropolitaine de Montréal. «Des usagers de Saint-Sauveur, Val-Morin et Saint-Adolphe ont reçu des lettres annonçant la mise en place imminente de compteurs intelligents, explique Francine Lajoie porte-parole de LavalRefuse, et propriétaire d’un chalet à Saint-Sauveur. Les limites de la phase I semblent avoir été élargies suite à la mobilisation grandissante contre le changement. Hydro-Québec semble vouloir s'enfoncer dans des secteurs éloignés moins informés, afin de gagner du terrain» CLIP

Hydro: un monopole pour la recharge de voitures (14-11-2013)
http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/politiqueprovinciale/archives/2013/11/20131114-191428.html
Le gouvernement accorde un autre monopole à Hydro-Québec. Terminée l'époque où les municipalités pouvaient offrir gratuitement dans ses lieux publics des recharges pour les voitures électriques. Un récent décret gouvernemental les force à imposer à leurs citoyens le service payant de la société d'État. Le problème, c'est que d'autres entreprises offrent des produits moins chers et plus performants que le réseau mis en place il y a 18 mois. «Le circuit prend de l'expansion. En 18 mois, nous avons déjà 230 bornes d'installées dans 13 régions du Québec», s'est réjoui le vice-président aux Affaires publiques et gouvernementales d'Hydro-Québec, Pierre-Luc Desgagné. Certains commerces et institutions publiques ont aussi choisi les bornes intelligentes d'Hydro, qui utilisent une carte prépayée à 2,50 $ la recharge. D'autres ont préféré faire affaire avec des compagnies privées. Il faut dire que les bornes suggérées par la société d'État se vendent à gros prix. CLIP

L’apparition des vêtements anti-ondes électromagnétiques
http://www.consoglobe.com/lapparition-des-vetements-anti-ondes-electromagnetiques-cg/2
(...) Ce tissu bloqueur d’ondes a été mis au point et breveté par la société Radiashield Technologies Corporation. La matière première utilisée dans la composition de cette doublure est à 54 % à base de fibres d’argent. Cela confère aux produits Belly Armor les mêmes vertus protectrices qu’une feuille d’aluminium épaisse de plus de 6 centimètres. CLIP

SilverShield, le bouclier anti-ondes pour smartphones
http://www.consoglobe.com/silvershield-le-bouclier-anti-ondes-pour-smartphones-cg
(...) Les tests, effectués en laboratoire, attestent une atténuation des ondes nocives pour le cerveau de 70% à 90%. (...) SilverShield est recouvert d’un tissu de fils extra fins d’argent et d’acier inoxydable, inséré dans le rabat de la housse agissant comme un véritable blindage anti-ondes. Une fois en communication, il suffit de replier le rabat. Aucune gêne pour entendre son interlocuteur et se faire entendre de lui grâce au trou d’écoute breveté pour une audition optimale. CLIP - Amazon.com offre aussi un tel produit (rien n'indique cependant qu'il a été indépendamment testé)