Bulletin #31 : C'est le temps de faire connaître votre opposition
au laxisme du Code de 'sécurité' 6




Le 22 octobre 2013

Bonjour

Vous trouverez dans le premier item ci-dessous une récente correspondance (en anglais) dans laquelle il est expliqué que toute personne le désirant peut présenter d'ici le 28 octobre (au plus tard!) au responsable du panel de révision du Code de sécurité 6 à la Société Royale du Canada un texte expliquant aux 8 membres de ce panel (tous anglophones, semble-t-il, alors il est préférable que ce soit en anglais même si les textes en français sont acceptés) pourquoi selon vous le fameux Code de sécurité 6 (dont la version française est archivée ICI sur le site de la CQLPE) devrait être rendu moins permissif afin de mieux protéger notre santé.

Il s'agit d'une occasion unique de faire pression auprès de ces experts (qui risquent pour la plupart d'avoir déjà une idée toute faite là-dessus, à savoir que les normes actuelles sont parfaites, et qui ne seront donc pas faciles à persuader), car le dernier examen par un tel comité d'experts présumément indépendants remonte à 1999. On sait qu'Hydro-Québec et les compagnies de cellulaire entre autres se cachent derrière le paravent de ces normes pour clamer qu'ils les respectent et que leurs équipements ne posent absolument aucun danger pour la santé des gens – ce que les faits «sur le terrain» contredisent de plus en plus. Alors si vous vous sentez inspiré-e, c'est maintenant ou jamais qu'il faut vous exprimer là-dessus.

Pour en citer au besoin des extraits en anglais, voir la Version anglaise intégrale de ce code aux normes désuètes fort élevées (ce code recommande de ne pas dépasser une exposition de 6 millions de microwatts par mètre carré durant 6 minutes pour les micro-ondes du cellulaires et de 10 millions pour le WiFi) qui permet, avec celui des États-Unis et du Japon, les seuils d'exposition limites les plus élevés au monde.

Pour découvrir toute la controverse relativement aux conflits d'intérêts présumés ou avérés de plusieurs membres de ce panel, dont 3 ont dû démissionner et être remplacés, voir http://www.c4st.org/safety-code-6-call-to-action.html

Également recommandé :

LACUNES DU CODE DE SÉCURITÉ 6 DE SANTÉ CANADA
offrant un très court extrait tiré de http://www.oag-bvg.gc.ca/internet/Francais/pet_253_f_31629.html qui en soi mérite assurément le détour...

Si vous voulez découvrir un manuel préparé en 2002 par l'Organisation mondiale de la santé conçu pour « aider les décideurs qui, face à la controverse publique et aux incertitudes des scientifiques, ont à assurer la bonne marche des installations existantes ou à choisir un site approprié pour en implanter de nouvelles. » afin SURTOUT de rendre « moins difficile de faire accepter les nouvelles installations en temps voulu » (tiré d'ICI) voir... Instauration d'un dialogue sur les risques dus aux champs électromagnétiques

Même si les données scientifiques sur lesquelles on s'y base pour affirmer que les radiofréquences ne posent pas de danger datent de plus de 10 ans (au minimum) et ne sont donc plus valables à la lumière des connaissances actuelles qui ne cessent d'évoluer, on comprend bien que les auteurs reconnaissent d'emblée l'existence de risques (surtout dans le cas des lignes à haute tension et des antennes-relais du cellulaire) et cherchent avant tout à les minimiser et à les faire oublier.

Enfin, je vous mentionne qu'une version audio de l'intégralité de la rencontre entre 70 opposants et la ministre martine Ouellet est maintenant disponible au http://www.cqlpe.ca/MP3/RencontreMartineOuellet.mp3

Et bien sûr vous trouverez aussi dans ce (relativement court) bulletin divers autres documents de nature à vous aider à étoffer l'argumentaire de votre soumission écrite (idéalement de 4 pages avec au plus 10 pages de notes biographiques) au panel de la Société royale du Canada qui doit être envoyé d'ici une semaine par courriel (en format pdf our Word de préférence) à Russel MacDonald au admin-assistant@rsc-src.ca avec SVP une copie à info@cqlpe.ca – ainsi qu'à Margaret Friesen friesenm.ehs@gmail.com du groupe Canadian for Safe Technology.

Voilà ! À vos claviers et bonne inspiration...

Jean Hudon
Co-fondateur et webmestre de la CQLPE
http://www.cqlpe.ca/

ABONNEMENT GRATUIT À CE BULLETIN : Si vous recevez une copie de ce bulletin, et aimeriez vous y abonner, il suffit d'envoyer un courriel à info@cqlpe.ca en inscrivant «Abonnez-moi au bulletin» comme sujet de votre courriel. Si vous ne désirez plus y être abonné-e, il suffit de le demander à la même adresse de courriel.

Ce bulletin est archivé au http://www.cqlpe.ca/Bulletins/Numero31.htm

Vous pouvez consulter ICI les précédents bulletins.




From: Margaret Friesen (friesenm.ehs@gmail.com)

Hi Jean, If you send out any reminders about RSC SC6 panel submissions, please ask them to send C4ST or me a copy so we know what the panel is receiving. Marg

Thanks Margaret! Excellent! I'll pass this info on to all my French subscribers and recommend them to email you a copy of their written submission.

Now I'm curious to see on which side of history those panel members will sit: siding with those who put profits above everyone's health or vice versa.

So many people around the world are reporting growing and debilitating microwave sickness-related symptoms—not to mention the ever increasing death toll from brain cancer— that it is really disheartening. To me this should be an easy decision regarding the hoped-for panel recommendation to make much more stringent the Safety Code 6, but it is above all a matter of conscience.

Absolute scientific certainties to definitely counter the ostrich-like, self-serving attitude of the deniers and flat-earthers will elude us for years to come, but the weight of actual, real-life evidence is already so overwhelming that denying them is tantamount to condemning hundreds of millions of human beings to a life of growing misery and, in many cases, early death.

This whole issue is also symptomatic of a much larger problem we all face regarding the ongoing collective fouling of our planetary nest, a problem involving political corruption by deep-pocketed corporations, skewed priorities, and a spiritual blindness to the amazing grace and sheer uniqueness of Life that we desecrate without even a single second thought.

Yet life will find a way to go on... with or without us.

Cheers!

Jean

PS It's also clear to me that as long as we will be stuck with the archi pro-business Harper government, no amount of plain common sense and SRC panel recommendations will suffice to bring about the much needed changes. Health Canada at best will merely pay lip service to our clamor for a sound precautionary approach and at worst totally ignore us. If we want to get any change, we will need to get down to the nitty-gritty task of cleaning up our political house and put really sensible and life-honoring people in the seats of Power in Ottawa and everywhere else across Canada. But still, making a big collective clamor for change we MUST.

ET SA RÉPONSE FUT :

Jean, Well said. Yes we must do our best. If nothing else, this is a public awareness exercise. As more people get sick, which is inevitable, and people start making the connection, change will happen.

Best regards,

Marg

VOICI LES GUIDELINES QUE MARGARET A ENVOYÉS...

Guidelines for Written Submissions to The Royal Society of Canada, Expert Panel on Safety Code 6 - Oct. 13, 2013

In lieu of a protocol from the Expert Panel on Safety Code 6, the following guidelines when submitting a written document only are recommended.

Guidelines
A written submission (brief) should be no more than 14 pages with bibliographic references, and may be single or double spaced in 11 or 12 size font. It can be in English or French.

Deadline

No firm deadline has been provided for written-only submissions, but it is preferred if these could be submitted by October 21st, 2013 – they must have been sent before October 28.

Address for the brief

1. Email to:

Dr. Paul Demers, Chair of the Royal Society of Canada’s Expert Panel Reviewing Safety Code 6

c/o Russel MacDonald at admin-assistant@rsc-src.ca

or

2. Mail by regular postal service to:

Dr. Paul Demers, Chair of the Royal Society of Canada’s Expert Panel Reviewing Safety Code 6

c/o Mr. Russel MacDonald

Royal Society of Canada, Walter House

282 Somerset W/o

Ottawa ON K2P 0J6




À une correspondante qui attirait mon attention sur cet article, Terminaux multimédias à l'Hôpital de Montmagny, en déplorant le fait que cela allait sans doute accroître la pollution du sans fil et nuire au rétablissement des malades, j'ai répondu...

C'est comme dans les écoles où les enfants, de la maternelle à l'université, sont partout exposés aux puissants routeurs industriels, 6 à 10 fois plus puissants que les routeurs résidentiels, qui eux sont allumés 24 heures sur 24. Et c'est sans compter les TV HD sans fil à réception WiFi, les téléphones DECT sans fil émettant 24 heures sur 24, et les tablettes et téléphones intelligents désormais présents dans la vie de pratiquement tout le monde...

Sans oublier le WiFi offert gratuitement dans de nombreux commerces, boutiques, cafés, arénas, bibliothèques et autres édifices publics grâce aux bons soins des zélés de Iles sans fil à Montréal (ils sont responsables entre autres du WIFI GRATUIT AU CENTRE HOSPITALIER DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL (CHUM) et de Zap Québec.

Et il y a aussi du WiFi dans les autobus municipaux et Intercar, sur les traversiers, dans les aéroports et autres terminaux, dans les parcs municipaux, dans les trains et bientôt dans le métro de Montréal. Il ne faut pas se surprendre que cette psychose collective se répande partout et jusque dans les hôpitaux qui, plus que jamais, semblent se wifiser (après avoir permis l'usage des cellulaires dans ces grands bâtiments de béton où le portable doit émettre au maximum de sa puissance pour être capté par les antennes – qui dans le cas d'une vingtaine d'établissements se trouvent carrément sur le toit de l'hôpital)..

Tout cela pour le plus grand bonheur des accros du pitonnage et du Woueb mur à mur qui, du berceau à la tombe, a aujourd'hui envahi les moindres espaces privés qui restaient, permettant ainsi à la 666ieuse Bête de la National Security Agency (NSA) de tout surveiller en temps réel et de sonder nos cerveaux en permanence afin d'y déceler la moindre véellité de résistance au Nouvel Ordre Mondial et de dissidence active – une NSA qui, on le sait maintenant, joue un rôle étroit dans le choix des cibles pour les frappes meurtrières de drones (au moins 3000 morts depuis 4 ans, surtout des civils innocents au Pakistan* et en Afghanistan et aussi à Gaza, et ça ne fait que commencer), qui partout dans le monde envahissent le ciel pour tout surveiller de là-haut et lancer leurs missiles Hellfire au moindre pet de travers de la populace figée dans sa trance médiahypnotique et électromagnétisée...

Et je caricature à peine !

Ceci dit, je te signale que nulle part dans cet article on ne mentionne que ces 67 terminaux fonctionnent avec des technologies sans fil. Pour en avoir le coeur net, je viens de téléphoner à cet hôpital et, agréable surprise, la coordonnatrice m'a expliqué que des fils avaient été passés dans les murs partout où ils sont installés. J'en ai profité pour lui demander si l'usage des cellulaires était autorisé et ils le sont mais pas dans les secteurs où des équipements électroniques sensibles pourraient en être affectés. Au moins personne ne parle au cellulaire la nuit et les patients peuvent alors récupérer un peu.

Donc, ce qui semblait alarmant est en réalité une fort bonne chose je crois.

À plus!

Jean

* À ce sujet voir ce que la jeune Malala (16 ans) a dit à Barack Obama quand elle l'a rencontré il y a une semaine...

Malala Yousafzai To Obama's Face: Drones Fuel Terrorism

Mais surtout voir sa récente entrevue avec Jon Stewart au Daily show
http://youtu.be/gjGL6YY6oMs





Hypersensibilité environnementale : un problème réel - Avec une vidéo de 2 minutes qui VAUT la peine d'être regardée
http://www.radio-canada.ca/regions/saguenay-lac/2013/05/25/006-hypersensibilite-environnementale-atelier.shtml
L'Association pour la santé environnementale du Québec donnait un atelier samedi à Saint-David-de-Falardeau pour démystifier l'hypersensibilité environnementale. 15 personnes ont participé à la rencontre. Une hypersensibilité environnementale peut avoir plusieurs sources et les gens qui en souffrent présentent des symptômes très divers. « Des pesticides, des parfums, des solvants, perte de tolérance à des champs électromagnétiques ou à des moisissures. Ça peut être des rougeurs, au niveau des poumons, ça va brûler, ils ont des pertes de concentration, problèmes pour uriner, problèmes de gonflement, de diarrhée », explique le directeur général de l'Association Michel Gaudet. Ils seraient au moins 180 000 hypersensibles au Québec, mais il n'existe aucun diagnostic officiel comme en Ontario et en Nouvelle-Écosse. Ceux qui en souffrent font parfois face aux préjugés. « C'est un peu comme les canaris dans les mines de charbon. Quand les canaris tombaient, les mineurs sortaient en courant parce qu'ils savaient que des gaz s'en venaient. C'est gens-là sont un peu comme des précurseurs des problèmes qu'il peut y avoir dans l'environnement », souligne Michel Gaudet.




Tiré de http://quebec.huffingtonpost.ca/andre-fauteux/hydro-compteurs-inquietants_b_4114472.html

Des compteurs inquiétants

18/10/2013 - André Fauteux Éditeur et rédacteur en chef du magazine La Maison du 21e siècle

Le magazine la Maison du 21e siècle a demandé au médecin en santé publique David O. Carpenter, directeur de l'Institute for Health and the Environment à l'Université d'Albany, New York, son avis au sujet d'une lettre ouverte publiée dans le quotidien montréalais Le Devoir le 24 mai 2012 et qui affirmait que les compteurs intelligents sans fil ne présentent aucun risque pour la santé. En réponse à cette lettre, une cinquantaine d'experts internationaux - dont deux médecins québécois - ont endossé l'avis suivant.

Selon le professeur agrégé de neurochirurgie australien Vini G. Khurana, des effets neurologiques indésirables ont été signalés chez des personnes qui se retrouvent souvent à proximité - en particulier à moins de trois mètres - des compteurs sans fil.

Ces compteurs sont dotés de deux antennes émettant des radiofréquences de type micro-ondes dans une gamme de fréquences (900 mégahertz et 2,4 gigahertz) similaire à celle d'une tour de téléphonie cellulaire. Toutefois, dépendant de sa proximité des parties habitées d'une maison, un compteur intelligent peut causer des expositions beaucoup plus élevées que ne le font habituellement les tours de cellulaire. Si le compteur est, par exemple, situé sur un mur attenant à une chambre ou une cuisine plutôt qu'un garage, l'exposition peut équivaloir à celle reçue entre 60 et 180 m de distance d'une tour dotée de plusieurs antennes.

Avec un compteur intelligent tout comme avec une tour de cellulaire, l'ensemble du corps est immergé de micro-ondes émises dans toutes les directions, augmentant le risque de surexposition de nombreux organes très sensibles aux micro-ondes, comme les yeux et les testicules. Avec un téléphone cellulaire, la tête et le cou sont généralement les principales parties du corps exposées aux ondes (à moins d'utiliser le haut-parleur), et uniquement lorsque l'appareil est allumé ou en attente.

Parfois pire qu'un cellulaire

Les compteurs intelligents sans fil émettent des micro-ondes pulsées atypiques, de très courte durée, mais relativement nocives, dont les effets biologiques n'ont jamais été pleinement testés. Ces salves qui durent des millisecondes peuvent être émises en moyenne 9 600 fois par jour jusqu'à un maximum de 190 000 transmissions quotidiennes, et à un niveau d'émission, en période de pointe, deux fois et demie plus intense que le signal de sécurité déclaré, a admis le fournisseur californien Pacific Gas & Electric devant la Commission de services publics de cet État. Ainsi, les gens qui vivent à proximité d'un compteur intelligent risquent d'être exposés à ces ondes de façon beaucoup plus intense que s'ils sont à côté d'un cellulaire, sans parler de l'effet cumulatif de ces mêmes ondes sur les gens exposés à plusieurs compteurs, à des routeurs ou à des bornes collectrices recevant les données de consommation de jusqu'à 5 000 foyers.

Selon une étude technique réalisée en Californie par Sage Associates, l'exploitation typique des compteurs intelligents peut transgresser même la norme américaine désuète en matière d'exposition du public aux micro-ondes (norme qui ne considère que leurs effets thermiques aigus et non les effets à long terme comme le cancer). Cela peut se produire notamment quand une personne se tient à six pouces (15 cm) de l'appareil pour lire la consommation d'énergie. Les émissions des compteurs sans fil sont, par ailleurs, amplifiées par les matériaux réfléchissants comme l'acier inoxydable, d'autres métaux et les miroirs, qui peuvent réémettre les ondes à un niveau plus puissant que s'ils étaient absents. À l'inverse, les micro-ondes sont absorbées et dissipées par les matériaux partiellement conducteurs, comme le ciment et les tissus de blindage spéciaux.

En plus des salves irrégulières de micro-ondes provenant de compteurs transférant les données de consommation aux compagnies d'électricité, de gaz ou d'eau, les compteurs intelligents sont également une source majeure d'électricité « sale » (interférence électrique de haute tension et à haute fréquence, généralement dans la bande de fréquences des kilohertz). En effet, certains scientifiques, comme l'épidémiologiste américain Sam Milham, croient que bon nombre des problèmes de santé associés aux compteurs intelligents (sans fil et filaires) peuvent aussi être causés par l'interférence générée par l'alimentation à découpage qui les actionne.

La pose de filtres atténuant la quantité d'électricité sale circulant sur le câblage domestique semble soulager les symptômes de certaines personnes électrosensibles et devrait être envisagée comme une des solutions visant à atténuer les impacts négatifs potentiels. En effet, le Département de santé publique de l'État de Salzbourg, en Autriche, confirme son inquiétude au sujet des risques possibles pour la santé publique, dus au fait que d'ici quelques années, presque tous les câbles et appareils électriques émettront ce type de hautes fréquences transitoires générées par des compteurs intelligents filés.

Mieux vaut prévenir que guérir

Les effets nocifs observés à la suite de l'installation de compteurs intelligents sont susceptibles d'être exacerbés si les électroménagers intelligents qui utilisent une communication sans fil deviennent la norme. Ils communiqueront avec la deuxième antenne, de 2,4 GHz, qui n'est pas activée initialement. Une telle situation ne ferait qu'accroître davantage les expositions injustifiées à des micro-ondes.

Jusqu'à présent, peu d'études indépendantes ont été réalisées sur les effets sanitaires d'expositions continues à des micro-ondes de faible intensité. Toutefois, des études sur les effets sanitaires des substances chimiques dangereuses réalisées pendant des décennies nous ont appris qu'une exposition chronique à de faibles concentrations de micro-ondes peut causer autant sinon plus de tort qu'une exposition aiguë à de fortes concentrations.

MISE À JOUR

En réponse aux questions de certains lecteurs:

À part deux médecins québécois, les signataires de cette réplique sont une cinquantaine d'experts internationaux en effets des champs électromagnétiques sur la santé, dont Yuri Grigoriev qui préside le comité national russe sur la protection contre les rayonnements non-ionisants. Leurs noms et titres avec hyperliens sont au bas de la réplique qui est fondée sur plus de 40 ans d'études sur les effets sanitaires des radiofréquences que vous pouvez lire ici.




Voici diverses références utiles...

Please read the letter that the American Academy of Environmental Medicine (AAEM) addressed to the FCC ( http://aaemonline.org/images/FCCLtr.pdf ). It contains a clear concise statement related to the urgent need for biologically-based RF safety limits.

Here is an excerpt:

"Numerous peer reviewed, published studies correlate radiofrequency exposure with a wide range of health conditions and diseases. These include neurological and neurodegenerative diseases such as Parkinson’s Disease, ALS, paresthesias, dizziness, headaches and sleep disruption as well as cardiac, gastrointestinal and immune disease, cancer, developmental and reproductive disorders, and electromagnetic sensitivity. The World Health Organization has classified RF emissions as a group 2 B carcinogen."

The AAEM makes the point that radiation from wireless technologies also poses a recognized access barrier under the Americans with Disabilities Act due to the adverse biological effects people experience in wireless-enabled buidlings. The FCC ought to be setting RF safety limits that will protect the public health and prevent these non-thermal biological effects.

http://www.electricalpollution.com/documents/WiFiAThalidomideInTheMakingWhoCares.pdf
"Wi-Fi – A Thalidomide in the Making.  Who Cares?" by Barrie Trower makes it clear that exposure to radiation from wireless technology will cause DNA damage, including damage to the mitochondrial DNA that is irreparable and will transmit to all future progeny of affected females.  To read a short bio, go HERE.

http://abcnews.go.com/blogs/technology/2013/05/can-wifi-signals-stunt-plant-growth/
A short article "Can WiFi Signals Stunt Plant Growth?" from ABC News reported on an experiment conducted by several students. The particularly visually stunning results on seedlings showed that WiFi can have detrimental biological effects. Please take a look.

http://www.biolmedonline.com/Articles/Vol4_4_2012/Vol4_4_202-216_BM-8.pdf
"Impacts of radio-frequency electromagnetic field (RF-EMF) from cell phone towers and wireless devices on biosystem and ecosystem a review," in Biology and Medicine. This review discusses, in addition to human health effects, the detrimental effects wireless infrastructure has on trees, frogs, birds, pollinators, etc.

http://emrstop.org/index.php?option=com_docman&task=doc_details&gid=4&Itemid=18
“The Influence of Being Physically Near to a Cell Phone Transmission Mast on the Incidence of Cancer” - Authors discuss findings that proximity to the cell phone antenna raised cancer risks over 3-fold and that the cancers occurred, on average, 20 years earlier than expected.

http://www.bioinitiative.org
The BioInitiative Report is a comprehensive review of the literature and recommends lowering the existing RF limits substantially to avoid documented biologically-based health effects that exist at levels far below the current FCC RF limits.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23664410
"Swedish review strengthens grounds for concluding that radiation from cellular and cordless phones is a probable human carcinogen” discusses flaws in the published studies that result in underestimating the cancer risk posed by cellular and cordless phones.

http://www.moef.nic.in/downloads/public-information/final_mobile_towers_report.pdf
“Report on Possible Impacts of Communication Towers on Wildlife Including Birds and Bees”  Discusses risks to the environment and health from communication towers and has led to the immediate reduction of maximum allowable levels in India to a tenth of previous levels.

http://www.neilcherry.com/documents/90_m4_EMR_ICNIRP_critique_09-02.pdf
"CRITICISM OF THE HEALTH ASSESSMENT IN THE ICNIRP GUIDELINES FOR RADIOFREQUENCY AND MICROWAVE RADIATION (100 kHz - 300 GHz)” - a comprehensive criticism, condemnation even, of thermally-based RF guidelines that is highly relevant to the FCC's existing obsolete thermally-based RF limits.




Date: 20 Oct 2013
From: Gilboux Françoise (gilbouxf@yahoo.fr)
Subject: Tr : "Tous moutons, tous pucés !" Manifestation à Lyon le 24 octobre 2013

Le Samedi 19 octobre 2013 21h21, PMO (contact.pmo@free.fr) a écrit :

"Tous moutons, tous pucés !" Manifestation à Lyon le 24 octobre 2013
Bonjour,

La Confédération paysanne Rhône-Alpes nous invite à une manifestation de moutons le jeudi 24 octobre 2013 à Lyon, notamment pour protester contre l'obligation de puçage électronique (RFID) des ovins et des caprins.

Jeudi 24 octobre 2013 à 16h
Place Bellecour à Lyon

A la suite de protestations et de démarches, les éleveurs ont obtenu du ministre Le Foll un moratoire de 18 mois pour les petits ruminants. Les gros ruminants (bovins, mâcheurs de chewing gum) et les non ruminants (ayant troqué le chewing gum pour le vapotage) peuvent peut-être s'adresser au ministère de l'Agriculture ou à la Confédération paysanne pour demander un statut de petit ruminant honoraire.

Le flicage électronique par puces RFID concerne bien davantage les moutons à deux pattes que les ovins et caprins. C'est à Lyon notamment qu'on teste le compteur électrique "intelligent" Linky, pucé pour transmettre à distance les données sur notre activité domestique, via notre consommation électrique relevée minute par minute. Au-delà, l'invasion des puces RFID dans tous les secteurs de la vie et dans tous les espaces publics et privés est déjà bien avancée, sans avoir rencontré d'autre opposition que des réflexions inquiètes dans de petits cercles et quelques protestations catégorielles (comme celles de la Confédération paysanne).

Pour ceux qui veulent s'en faire une idée plus précise, voir :
- "RFID, la police totale", et "L'industrie de la contrainte", par Pièces et main d'oeuvre (éditions L'Echappée)
- "RFID, la police totale", le film : https://vimeo.com/21667025

C'est pour parler de la police totale, de l'organisation rationnelle de l'ordre public par les systèmes électroniques, de ce qu'IBM nomme la "planète intelligente", du filet numérique qui se resserre sur nous, que nous irons à la transhumance urbaine de Lyon et que nous appelons tous les rétifs à s'y retrouver. Pourquoi pas avec des masques de moutons, qui pour une fois révèleraient le vrai visage de ce que nous sommes déjà. Bon gré mal gré.

Merci de faire circuler,
Pièces et main d'oeuvre

***

Voir aussi :

- "Des moutons et des hommes" : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=99
- Occupation du Pôle Traçabilité à Valence (21/11/09) : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=223
- "Les cyber-moutons et les chèvres cyborgs arrivent" : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=278
- Appel à la transhumance et manifestation contre le puçage électronique des moutons et des hommes : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=402
- "Des moutons ou des puces ? De l'élevage ovin à l'ère technologique : un peu d'économie réelle" : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=406
- “Humanité 2.0 : Linky, l’Enfer Vert et le techno-totalitarisme” : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=423
- les sites http://contrelepucage.free.fr/ et http://hors-sol.herbesfolles.org.




The Problem With Smart Meters
http://vimeo.com/62192740

Currie wrong to say get off the grid (OCTOBER 11, 2013) CONTROVERSE AU BC
http://www.canada.com/Currie+wrong+grid/9025821/story.html
Why does Mr. Currie believe that we should have to get off the grid if we don't want to have a smart meter or to be charged an extortive fee? Our taxes paid for BC Hydro, too, and our taxes and fees will continue to pay for the bad decision to implement this program. I believe I can speak for many when I say that if Hydro were not a monopoly it would be losing me as a customer. What right does it or this government have to tell me that I must have something installed on my home that I consider dangerous or just don't want? Mr. Currie might have a friend who has managed to save money in Ontario with his smart meter but believe me, he is the exception. According to statistics more than 81 per cent of people in Ontario saw dramatic increases after receiving a smart meter. The increases for many Ontarians have been in the 200-300 per cent range. This is not only because of time of use billing but also because the smart meters do not save energy and, therefore, cannot pay for themselves. Rates have increased several times and just last month another flat fee was added to each monthly billing identified as being necessary to pay for the meters. There are so many problems with these meters, but the worst insult so far is the plan to force people who do not want to have the meter to accept one merely because they cannot afford to say no. People like Greg Reimer, one of the many VPs at Hydro making more than $300,000 a year, can say the fees are fair and reasonable. Tell that to a disabled person living on a $1,200 a month pension when his doctor has told him to avoid getting a transmitter on his home. There is little fair about this program and the way it's being shoved down our throats. This is still a democracy, and if we allow our civil rights to be ignored this time, we will have only ourselves to blame when the government does it next time. Sharon Noble

This abuse of our rights has to stop NOW!! (October 9, 2013)
http://stopsmartmeters.com.au/2013/10/09/this-abuse-of-our-rights-has-to-stop-now/
“The power companies are saying things verbally like threatening to cut off power etc. but not in writing. That’s exactly what happened to my friend in Ballan. I advised him to ask Powercor to put in writing the threat he received over the phone that his power be disconnected if he didn’t have a smart meter installed. But the Powercor rep wouldn’t agree to state this in writing. We showed what BS artists they have now become! As their deadline of December 2013 approaches for total installation of smart meters across the state, power distributors are becoming increasingly shrill and desperate in their attempts to bully and coerce people to accept these microwave emitting electronic devices.  But people are standing firm. CLIP

The stealth meters: Analog meters with hidden transmitters
http://www.eiwellspring.org/smartmeter/StealthMeters.htm
Plusieurs compagnies fabriquent depuis 10 ans des compteurs électromécaniques avec un émetteur/récepteur caché à l'intérieur...

Direct Action in Victoria: Smart meter removed by homeowner and returned to Powercor (October 14, 2013)
http://www.emfacts.com/2013/10/direct-action-in-victoria-smart-meter-removed-by-homeowner-and-returned-to-powercor/
This is the second case that I know of where a smart meter was removed by a home owner in Victoria. Is this the start of a direct action trend.

(...) Some of you may or may not be aware that a young father was becoming very concerned about the way his daughter’s health was being affected by the Smart Meter fitted to her bedroom wall. He requested that Powercor remove the meter; however his pleas brought no satisfaction, so he warned them that if they did not come and remove the meter, he would remove it himself. Jason removed the meter and he replaced it with an analogue meter. Today, Jason took the Smart Meter back to Powercor with 15 others (including me) supporting him. We entered the building at approximately 11:20 am and surprised the receptionist with our numbers, placards and cameras. As the site manager was not immediately available, it took at least half and hour for her to locate him.When he arrived, he was polite and friendly enough. Jason gave him the meter and the letter (Media Release attached) and some discussion did follow. Afterwards, the group dispersed for lunch at the Sunshine shopping centre. The matter is now in the hands of Powercor. They at least know that there is some community support behind Jason.

(...) Rather interestingly, a woman who attended the rally indicated to me that she would like someone to remove her Smart Meter and have an Analogue Meter replace it. This is because since her Smart Meter was installed on her bedroom wall, she has not worked since last March due to her various illnesses being attributed to her Smart Meter. She is desperate for a solution to her problem and will do anything to regain her health.

Autism - Could it be caused by radiofrequency exposure during vulnerable developmental periods?
http://www.electricalpollution.com/Autism.html

Autism and EMF? Plausibility of a pathophysiological link - Part I
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24095003
(...) The evidence is sufficient to warrant new public exposure standards benchmarked to low-intensity (non-thermal) exposure levels now known to be biologically disruptive, and strong, interim precautionary practices are advocated.

Scandal Exposed in Major Study of Autism and Mercury (2011-10-25)
http://www.sacbee.com/2011/10/25/4005040/scandal-exposed-in-major-study.html
The Coalition for Mercury-free Drugs (CoMeD) exposes communications between Centers for Disease Control (CDC) personnel and vaccine researchers revealing U.S. officials apparently colluded in covering-up the decline in Denmark's autism rates following the removal of mercury from vaccines. Documents obtained via the Freedom of Information Act (FOIA) show that CDC officials were aware of Danish data indicating a connection between removing Thimerosal (49.55% mercury) and a decline in autism rates. Despite this knowledge, these officials allowed a 2003 article to be published in Pediatrics that excluded this information, misrepresented the decline as an increase, and led to the mistaken conclusion that Thimerosal in vaccines does not cause autism. In Denmark, Thimerosal, a controversial mercury compound used as a preservative in certain vaccines, was removed from all Danish vaccines in 1992. The well-publicized Danish study published in Pediatrics 2003 claimed that autism rates actually increased after Thimerosal was phased out. This study subsequently became a cornerstone for the notion that mercury does not cause autism. However, one of the FOIA documents obtained from CDC clearly indicates that this study omitted large amounts of data showing autism rates actually dropping after mercury was removed from Danish vaccines.

Note: For the complete text of the article, which has been taken down from the Sacramento Bee website, click here. Read about a key scientific study which showed that monkeys given standard human vaccines developed autism symptoms, at this link. For excerpts from other major media articles clearly showing serious risks to health of vaccines being hidden from the public, click here.

China smog emergency shuts city of 11 million people
http://news.msn.com/world/china-smog-emergency-shuts-city-of-11-million-people
Les chinois suffoquent encore à cause de leur incroyable pollution de l'air. Un véritable enfer.




À l'occasion du 50e anniversaire de l'assassinat du président Kennedy le 22 novembre prochain, si vous voulez connaître toute la vérité sur les véritables coupables (le président Johnson pour éviter de se retrouver en prison, et les hauts responsables du complexe militaro-industriel américain qui voulaient continuer à semer la terreur partout dans le monde au service de la corpocratie qui contrôle l'Occident) voir...
http://www.WantToKnow.info/assassinations/kennedy/john-f-kennedy-assassination-videos

Why are the JFK files still sealed after 50 years?
http://news.msn.com/us/why-are-the-jfk-files-still-sealed-after-50-years
For more on the strange secrecy around Joannides and his checkered past, see the New York Times article summarized here. For more on political assassinations, see the deeply revealing reports from reliable major media sources available here.