Bulletin #18 : La balle est dans votre camp



Le 26 novembre 2012

Bonjour à tous et à toutes

Voici quelques informations et nouvelles qui devraient vous intéresser en lien, bien sûr, avec l'invasion prochaine (si rien ne parvient à stopper le rouleau compresseur d'Hydro-Québec) des foyers de la grande région montréalaise par les fameux (et infâmes!) compteurs électrosensibilisants et cancérogènes, et ensuite de l'ensemble du Québec – sans oublier les compteurs Itron de première génération qui donnent bien des maux de têtes et autres symptômes chroniques débilitants aux résidents des 800,000 foyers qui en été graduellement équipés depuis 2004 (sans demande à la Régie ni approbation de cette dernière).

Chose sûre, si vous n'en voulez pas de ces compteurs, ni dans votre foyer ni dans votre voisinage, c'est à vous d'agir... et justement vous trouverez ci-après plusieurs possibilités de gestes concrets à poser qui peuvent faire toute la différence – s'ils ne sont pas le fait de seulement quelques individus isolés...

À bon entendeur, salut !

Jean Hudon
Webmestre de CQLPE.CA
http://www.cqlpe.ca/

N'hésitez surtout pas à faire circuler !

Si vous recevez une copie de ce bulletin, et aimeriez vous y abonner, il suffit d'envoyer un courriel à info@cqlpe.ca en inscrivant «Abonnez-moi au bulletin» comme sujet de votre courriel. Si vous ne désirez plus y être abonné-e, il suffit de le demander à la même adresse de courriel.

Pour vous impliquer activement, contacter l'un ou l'autre des groupes de citoyens présents au Québec et visitez régulièrement ce site consacré exclusivement à la lutte contre les compteurs 'intelligents' :

Ce bulletin est archivé au
http://www.cqlpe.ca/Bulletins/Numero18.htm

Vous pouvez consulter ICI les précédents bulletins.

« C'est l'acharnement, la patience, la conviction et la détermination qui font la différence entre la réussite et l'échec. »

– Hélène keyser

Voir aussi cette fort éloquente lettre de Chantal Blais qui explique bien la gravité de la situation actuelle pour les personnes électrosensibles et ses craintes pour l'avenir.




UNE SUPERBE INITIATIVE À APPUYER MASSIVEMENT ! FAITES CIRCULER... Important: Lorsque vous aurez participé à cette campagne via le http://www.nousrefusonslescompteurs.org (ce qui ne prend que quelques secondes), le système vous enverra un courriel dans lequel il y aura un lien sur lequel vous devrez cliquer pour que votre lettre soit effectivement envoyée et comptabilisée.

Date: 21 Nov 2012
Subject: Campagne de lettres contre les compteurs "intelligents" / Letter campaign against "smart" meters
From: refusonsles compteurs (refusonscompteurs@gmail.com)

Bonjour à tous, (English bellow)

Les groupes de citoyens opposés aux compteurs "intelligents" Villeray Refuse, Laval Refuse, Québec Refuse, Laurentides Refuse, Mauricie Refuse, Boucherville Refuse, Estrie Refuse et Parc Extension Refuse lancent une campagne de lettres en ligne.

Que vous soyez contre les compteurs "intelligents" pour des raisons concernant l'économie, la sécurité, la santé ou la vie privée, rendez-vous sur la page: http://www.nousrefusonslescompteurs.org où une lettre adaptable est prête à être envoyée aux Ministres concernés. Vous n'aurez qu'à inscrire votre nom et adresse courriel et cliquer sur "Envoyer". Vous pourrez également personnaliser la lettre au besoin.

Merci de diffuser cette campagne dans tous vos réseaux.

Refusons les compteurs Campagne de lettre : http://www.nousrefusonslescompteurs.org

Informations : http://refusonslescompteurs.wordpress.com

***

Good day

The citizen groups opposed to "smart" meters Villeray Refuse, Laval Refuse, Québec Refuse, Laurentides Refuse, Mauricie Refuse, Boucherville Refuse, Estrie Refuse and Parc Extension Refuse are launching an online letter campaign.

Whether you're against "smart" meters for reasons pertaining to economy, security, health or privacy, go to our page: http://www.nousrefusonslescompteurs.org/?page_id=119 where an adaptable letter is ready to be sent to the members of parliament concerned by the problematic. You only need to enter your name and email address and click "Send". You can also personalize the letter if you wish.

Thank you for sharing this campaign in your network.

Refusons les compteurs

Campagne de lettre : http://www.nousrefusonslescompteurs.org

Informations : http://refusonslescompteurs.wordpress.com




Date: 21 Nov 2012
Subject: Invitations - soirées d'informations publiques
From: refusonsles compteurs (refusonscompteurs@gmail.com)

Invitations  (prière de diffuser largement)

Savez-vous vraiment ce qu’est un compteur "intelligent"? Connaissez-vous les risques qu’ils comportent pour la santé, l’économie, la sécurité et la vie privée? Pour en savoir plus, deux séances d’information organisées par des citoyens vous sont offertes prochainement.

Pointe aux Trembles - Lundi 26 novembre 2012 – 19h00

Centre Roussin, 12 125, rue Notre-Dame Est, Pointe-aux-Trembles, salle 108, H1B 2Y9

Conférenciers

Stéphane Bélainsky, spécialiste de l'hygiène électromagnétique

Marie-Michelle Poisson, Villeray Refuse

Article paru dans le journal Avenir de l'est : http://www.avenirdelest.com/Actualites/Vos-nouvelles/2012-11-19/article-3123327/Des-citoyens-s%26rsquoinquietent-des-compteurs/1

Informations : patrefuse@hotmail.com

---

Boucherville - Mercredi 28 novembre 2012 – 19h00

Centre communautaire St-Louis, 220, rue Claude-Dauzat, Boucherville, J4B 1M1

Conférencières

Marie-Michelle Poisson, Villeray Refuse

Sylvie Robitaille, Boucherville Refuse

Informations : boucherville.refuse@yahoo.ca




Pierre Baril et Louis-Gilles Francoeur à la tête du BAPE
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2012/11/14/005-quebec-francoeur-bape.shtml
C'est la meilleure nouvelle depuis longtemps! Et si vous voulez comprendre pourquoi il était urgent de faire un grand ménage à la tête du BAPE, qui était littéralement contrôlé par des pions de l'industrie gazière et pétrolière mis en place par le parti Libéral du Québec, écoutez cette entrevue données en 2012 par Daniel Breton à Dutrizac. Vous n'en reviendrez tout simplement pas... Et regardez cette carte des claims (concessions minières) consenties dans la vallée du St-Laurent et en Gaspésie aux compagnies gazières et pétrolières sous le règne de la gangrène Libérale qui rongeait le Québec. Heureusement le 20 septembre dernier, le PQ a définitivement fermé la porte à l'industrie du gaz de schiste - ce qui reste toutefois à confirmer par un décret... Toutefois, une compagnie d'exploration gazière d'Alberta veut user d'un subterfuge pour poursuivre le Canada, en vertu de l'accord de l'ALENA, pour « révocation arbitraire, capricieuse et illégale des droits d’exploration de l’entreprise pour le pétrole et le gaz sous le fleuve Saint-Laurent par le gouvernement du Québec, sans vérification diligente, sans compensation, et sans intérêt public connu  » Quel culot!... Puis explorer le site de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine pour en savoir plus sur ce vaste sujet. On y félicite notamment ICI le Ministre Daniel Breton d'avoir institué un BAPE sur les mines d'Uranium au Québec, et ce, notamment à la suite d'une demande de moratoire appuyée par 340 municipalités et MRC du Québec.




Note de Jean: La municipalité St-Liguori a envoyé il y a 3 semaines un courriel à toutes les MRCs du Québec pour leur demander de faire parvenir à toutes les municipalités les composant une invitation à suivre leur exemple et à adopter la nouvelle résolution amendée qu'ils ont adoptée le 5 novembre dernier - que vous pouvez consulter au http://www.cqlpe.ca/pdf/ResolutionSaint-Liguori.pdf

Mme Gagné, Directrice générale et secrétaire-trésorière de la Municipalité de Saint-Liguori, m'a confirmé il y a quelques jours que toutes les MRCs lui ont envoyé un accusé de réception et que celle de Joliette a déjà fait suivre leur demande aux 10 municipalités qui en font partie. Elle se disait confiante que la plupart des MRC ont dû faire de même.

À la demande de Kathya Heppell, une nouvelle pétition destinée exclusivement à un usage local a été créée afin de donner un outil aux personnes qui aimeraient mobiliser les citoyens de leur municipalité pour demander à leur conseil municipal d'adopter cette nouvelle résolution comme le recommande le conseil municipal de St-Liguorié

Voici la pétition en question – que je vous encourage à utiliser dès maintenant...

Nous, citoyen-ne-s de _________________ sommes opposé-e-s au remplacement par Hydro-Québec de nos compteurs électromécaniques par des compteurs 'intelligents'. Nous ne voulons pas être exposé-e-s aux salves de micro-ondes pulsées émises 24 heures sur 24 par ces appareils. Partout en Amérique du Nord, des milliers de personnes se plaignent d'éprouver des symptômes d'électrosensibilité tels migraines tenaces, acouphènes, vertiges et palpitations cardiaques dans les semaines et les mois suivant l'installation de ces compteurs. Des dizaines de conseils municipaux, notamment en Californie (57), en Colombie-Britannique (59) et au Québec (plus d'une douzaine), ont déjà adopté des résolutions exigeant un moratoire. Nous demandons à notre conseil municipal d'emboîter le pas sans tarder en se servant du modèle de résolution proposé par la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique et disponible au www.cqlpe.ca/Trousse.htm

Nom (en lettres moulées SVP)  Signature Quartier/Adresse

VOUS POUVEZ TÉLÉCHARGER ET IMPRIMER CETTE PÉTITION (en format pdf) AUX LIENS SUIVANTS :

http://www.cqlpe.ca/pdf/PetitionLocale.pdf (feuille 8 1/2 X 11 - version française)
http://www.cqlpe.ca/pdf/PetitionLocaleGF.pdf (feuille 8 1/2 X 14 - version française)

http://www.cqlpe.ca/pdf/LocalPetition.pdf (feuille 8 1/2 X 11 - version anglaise)
http://www.cqlpe.ca/pdf/LocalPetitionL.pdf (feuille 8 1/2 X 14 - version anglaise)

Il n'y a pas d'adresse de retour indiquée car c'est aux personnes se chargeant de la faire signer, d'accumuler les copies signées et, si elles en laissent des copies vierges à des commerces, babillards, endroits locaux, etc., de passer les récupérer au bout de quelques semaines. Comme le temps presse – le déploiement massif des compteurs débutera en janvier à Montréal et dans les couronnes nord et sud – il faut que la campagne de collecte de signatures se fasse en 2 ou 3 semaines – débutant au plus tard au début décembre – et qu'elle soit complètement terminée une fois les copies signées remises à la municipalité. Ensuite, elles devront faire connaître le total de signatures à leurs médias locaux. À ces responsables locaux de voir comment mousser la promotion dans leur municipalité ou région du total de signatures recueillies afin de mettre un peu de pression (au besoin seulement) via les médias sur leurs élus municipaux.

IMPORTANT: Il est recommandé de demander l'aide de toutes les organisations locales existantes, clubs sociaux, associations de tous genres, etc. pour qu'ils la fassent signer à leurs membres. Ça ira beaucoup plus vite ainsi et ça ne sera pas un corvée. Le moment pour terminer la collecte de signatures devrait être environ une semaine avant que les personnes responsables de faire circuler la pétition ne se rendent présenter officiellement à une réunion du conseil municipal leur demande ou mieux assister au vote de la résolution si le maire ou la mairesse a décidé d'appuyer cette démarche. Il serait en effet VIVEMENT souhaitable de ne pas avoir attendu le moment de la remise des copies signées de la pétition pour prendre contact avec la municipalité. Il faut donc d'aller directement rencontrer le maire/la mairesse dès le début pour l'informer de cette démarche et le/la sensibiliser à la problématique des compteurs à l'aide du matériel de notre trousse disponible au http://www.cqlpe.ca/Trousse.htm. L'idée ce n'est pas de dresser la population contre leurs élus municipaux mais de les mobiliser en SOUTIEN à l'adoption de la résolution proposée.

SI VOUS VOULEZ JOUER UN RÔLE PROACTIF POUR «AIDER» VOTRE MUNICIPALITÉ À ADOPTER CETTE RÉSOLUTION, VOICI COMMENT FAIRE...

J'ai préparé récemment le modèle de lettre suivant à la demande d'une personne qui désirait contacter sa mairesse pour lui expliquer cette démarche et l'encourager à faire adopter cette résolution par son conseil municipal. Voilà une autre approche que vous pourriez adopter - en plus de faire signer la pétition locale (texte ci-dessus) – et ainsi faire en sorte que votre municipalité joigne sa voix aux très nombreuses municipalités – parmi les 1200 que compte le Québec – qui veulent signifier au Gouvernement du Québec leur ferme opposition à l'imposition de ces compteurs électropolluants sans aucune étude d'impact. Face au tollé de protestation que cette décision singulièrement irresponsable et anti-démocratique soulève, le gouvernement devra forcément mettre en pratique le principe de précaution et confier au BAPE la responsabilité de faire une étude exhaustive des risques potentiels et avérés liés cette technologie sans fil particulièrement dévastatrice pour la santé de la population, et de lui faire ensuite les recommandations qui seront jugées nécessaires.


Date...

Bonjour M. le maire / Mme la mairesse

J'aimerais porter à votre attention une correspondance que je viens de recevoir dans laquelle vous pourrez constater que M. Jean Hudon, co-fondateur de la CQLPE, et la directrice de la municipalité de Saint-Liguori ont demandé à toutes les MRC du Québec de faire suivre aux municipalités les composant le matériel suivant. ce qui inclus les 2 documents en attachement - que vous pouvez aussi consulter au http://www.cqlpe.ca/pdf/ResolutionSaint-Liguori.pdf et au http://www.cqlpe.ca/doc/Lettre_pour_les_Municipalites.doc

J'ignore si notre MRC vous les a fait suivre, mais je crois essentiel de vous les envoyer sans plus attendre. Je vous prie de bien vouloir en prendre connaissance. Je vous téléphonerai dans quelques jours pour en parler avec vous et pour solliciter une rencontre privée afin que nous puissions discuter ensemble de la démarche à suivre en vue de l'éventuelle adoption par notre conseil municipal d'une résolution semblable à celle adoptée par Saint-Liguori et 11 autres municipalités au Québec – une résolution que de nombreuses autres municipalités adopteront aussi sans doute au cours des prochaines semaines.

Au plaisir de vous parler prochainement

(Votre nom et # de téléphone)

– – – – – – –

SUJET: Important complément d'informations relativement à la demande de la Municipalité de Saint-Liguori

Bonjour

Vous avez reçu ce mardi la lettre suivante (voir plus bas) de Mme Édith Gagné Directrice générale et secrétaire-trésorière de la Municipalité de Saint-Liguori. Tel que convenu ce mercredi lors d'une conversation téléphonique avec M. Serge Rivest, Maire de St-Liguori, je vous fais parvenir le complément d'informations suivant dont Mme Gagné ne disposait pas au moment de faire son envoi.

Tout d'abord, à titre de co-fondateur de la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique à l'origine du texte faisant l'objet de la résolution adoptée par le conseil municipal de Saint-Liguori, à l'instar de 11 autres municipalités au Québec, je soutiens sans réserve la décision de la municipalité de Saint-Liguori de recommander à toutes les municipalités du Québec d'emboîter le pas dans le vaste mouvement de résistance qui grandit en Amérique du Nord contre les compteurs dits 'intelligents'. De fait, l'opposition à cette technologie électropollutante ne se limite pas au Québec. Tel qu'indiqué dans une lettre préparée à l'intention des municipalités - voir au http://www.cqlpe.ca/doc/Lettre_pour_les_Municipalites.doc – en Colombie-Britannique, ce sont près de 60 municipalités, dont Vancouver et Victoria, qui se sont opposées par voie de résolution à ces compteurs et en Californie, plus de 57 comtés et villes, dont San Francisco et Palo Alto, le berceau de la Silicon Valley, ont également affirmé officiellement leur opposition.

La Régie de l'énergie a commis une sérieuse erreur de jugement en donnant récemment le feu vert au déploiement du réseau maillé de plus de 1,3 millions de compteurs (dans la Phase I – en tout Hydro-Québec prévoit en déployer 3,8 millions d'ici 2017) dotés de puissants émetteurs à micro-ondes, aux fréquences identiques à celle du cellulaire, couplés à des centaines de puissants routeurs couvrant chacun un territoire de près de 200 kilomètres carrés. En effet selon plus de 54 experts internationaux en ce domaine – voir Compteurs intelligents : des experts dénoncent la « désinformation flagrante » – « Les craintes du public concernant les compteurs intelligents sans fil sont tout à fait fondées. Elles sont confirmées par des autorités médicales, notamment du département de santé publique du comté californien de Santa Cruz. Celles-ci s’inquiètent de l’augmentation importante du nombre de personnes affirmant avoir développé une hypersensibilité électromagnétique (HSEM), d’autant plus que dans plusieurs cas, les symptômes ne sont apparus qu’après l’installation de ces compteurs. »

C'est donc la santé de vos concitoyens, et manifestement la vôtre et celle de vos proches et de vos enfants, qui est directement menacée si des pressions suffisantes ne sont pas rapidement exercées pour faire comprendre au gouvernement du Québec qu'un moratoire doit être imposé et qu'une étude d'impacts approfondie – ce qui n'a jamais été réalisé – doit être menée sous l'égide du BAPE, en collaboration avec des experts chevronnés indépendants, afin de faire les recommandations qui s'imposent pour s'assurer de ne pas commettre une erreur coûteuse à réparer qui laisserait handicapés à vie des milliers de Québécois-es qui deviendront électrosensibles (une allergie plus ou moins grave aux micro-ondes) à cause de ces compteurs.

Je me permets donc de vous suggérer d'adjoindre ce courriel avec la demande soumise par la municipalité de St-Liguori de faire suivre dès que possible cette correspondance, par voie de couriel et/ou par voie postale aux maires et mairesses des municipalités faisant partie de votre MRC, afin ainsi de leur permettre de juger par eux-mêmes/elles-mêmes du péril face auquel il leur demandé de prendre position. Nous avons préparé une trousse détaillée – disponible au http://www.cqlpe.ca/Trousse.htm – offrant toute l'information requise aux personnes désireuses de solliciter l'appui de leur conseil municipal, ainsi que la liste des 12 municipalités québécoises ayant déjà adopté une résolution en appui à cette démarche. Chaque maire et mairesse, ou chaque personne mandatée pour examiner cette requête, y trouvera donc tous les éléments nécessaires pour se former sa propre opinion sur cette question.

Veuillez noter qu'il est IMPORTANT de faire suivre, de préférence par courriel à info@cqlpe.ca, une copie de chaque résolution adoptée, afin de nous permettre de faire connaître en temps opportun au gouvernement du Québec et aux médias, le nombre total d'appuis additionnels reçus de conseils municipaux québécois, ce qui contribuera certainement à faire comprendre aux responsables politiques concernés qu'il est essentiel d'appliquer le principe de précaution et de suspendre le déploiement de tout compteur électropolluant jusqu'à ce qu'une décision éclairée soit prise en se fondant avant tout sur un véritable examen scientifique objectif et indépendant des risques sanitaires et environnementaux liés à ce type de technologie.

Pour toute question, n'hésitez pas à communiquer avec moi par courriel à info@cqlpe.ca.

Merci à l'avance de votre collaboration

Jean Hudon
Co-fondateur et Webmestre de la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique (CQLPE)
http://www.cqlpe.ca/

Voici une copie du courriel envoyé au début de novembre par Mme Édith Gagné, directrice et secrétaire de la municipalité de St-Liguori

– – – – – – –

Madame,

Monsieur,

Veuillez trouver sous pli copie d'une résolution numéro 2012-212 du conseil municipal adoptée à sa séance extraordinaire tenue le lundi 5 novembre 2012 relativement au sujet mentionné en rubrique. Veuillez, si possible, transmettre cette résolution à toutes vos municipalités pour appui.

Merci de votre collaboration et je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations les meilleures.

La directrice générale et secrétaire-trésorière,

Édith Gagné

Mme Édith Gagné
Directrice générale et secrétaire-trésorière
Municipalité de Saint-Liguori
750, rue Principale
Saint-Liguori (Québec)
J0K 2X0
Tél: 450 753-3570 poste 3
Téléc. 450 753-4638
direction@saint-liguori.com




VOICI UNE IMPORTANTE ET EXCELLENTE NOUVELLE!

Note de Jean: L'été dernier j'ai eu le plaisir d'avoir quelques échanges téléphoniques avec M. Frank Clegg, ancien PDG de Microsoft Canada qui a décidé de former un organisme pan-canadien, Citizens For Safe Technology (Citoyens pour une technologie sécuritaire), qui s'est donné pour objectif de mobiliser 1 million de Canadiens contre le laissez-faire des autorités gouvernementales en matière de protection de la population contre la pollution électromagnétique. Parmi leurs priorités, amener le gouvernement canadien et Santé Canada à resserrer les normes relativement aux niveaux d'émissions de radiofréquences maximums autorisés (pour les micro-ondes du cellulaire et du WiFi), faire réglementer l'industrie du cellulaire afin que plus aucune antenne relais ne puisse être installée à proximité d'écoles, d'hôpitaux (au Québec de nombreux établissements hospitaliers louent de l'espace sur leurs toits pour que les compagnies de cellulaire y installent leurs antennes...), ou trop près des résidences dans les quartiers résidentiels et que les municipalités puissent décider quels seront les emplacements autorisés. Lorsqu'il a finalement annoncé officiellement l'existence de ce nouveau groupe de pression, Frank Clegg a notamment déclaré : « J'en ai conclu que les méthodes de Santé Canada sont désuètes et les seuil de sécurité sont trop faibles pour protéger les Canadiens. La Chine a des limites qui sont 100 fois plus strictes que les nôtres. Je crains que nous nous trouvions dans une situation comparable à celle du tabac où Santé Canada a attendu beaucoup trop longtemps pour prendre les mesures appropriées. J'ai accepté de mettre sur pied et de diriger une organisation nationale afin de sensibiliser le public à cette question. Notre objectif est de convaincre Industrie Canada et Santé Canada de modifier leur approche à l'égard de cette technologie et de mettre à jour leurs normes de sécurité afin qu'elles soient à des niveaux acceptables.

Pour en savoir plus : http://www.c4st.orghttp://www.facebook.com/c4st.org




The Truth About Cell Phone Radiation, What the Industry Has Done to Hide It, and How to Protect Your Family (November 13, 2012)
http://www.electricsense.com/4494/the-truth-about-cell-phone-radiation-what-the-industry-has-done-to-hide-it-and-how-to-protect-your-family/

Parmi les commentaires à cet article, celui-ci me paraît vital - et entre parfaitement en ligne avec l'objectif plus écosystémique et global de la CQLPE de dénoncer et contrer TOUTES les formes de pollution électromagnétique - l'éléphant dans le salon dont presque personne ne semble intéressé à parler...

It is extremely difficult to convince cell phone users that these devices are a health destroying instrument- even when I show them the data. They are very literally addicted to the chemicals released into the brain by these pulsed frequencies, and do not understand nor care about the long-term health implications. I’ve researched approximately 100,000 pages of data on the EMF subject, and am well aware of many facets of the overall EMF issue. I have concluded that cell phones themselves are only a small part of the total biological hazard, and unfortunately most researchers fail to address this point. It is the broadcast towers that are the true hazard, and NOT the hand held device. Ms. Davis makes some good points in her presentation, yet fails to define the overall impact of multiple tower broadcast exposures, and their cumulative effects on environmental and biological systems. Sorry, but I have issues with the incompetent notion that people can continue to use these systems at all. The focus must shift to environmental impacts, as we are collapsing many entire biosystems on the planet. It will be rather inconvenient or inappropriate to talk on these stupid and unnecessary devices, when everything around us has been reduced to dust… Thanks again for all you’re doing. Paul Von

Un Nouveau sondage montre que près de la moitié des Canadiens s'inquiètent des effets des téléphones cellulaires sur la santé
http://www.c4st.org/images/documents/intro_docs/C4STNov22ReleaseFINALFRENCH.pdf
OTTAWA - Un nouveau sondage sur les effets possibles que les technologies sans fil comme les téléphones cellulaires et les tours de téléphonie cellulaire peuvent avoir sur la santé montre qu'un grand nombre de Canadiens, soit près de 70 %, sont conscients des effets possibles du rayonnement électromagnétique sur la santé, et que 47 % d'entre eux désignent le téléphone cellulaire comme leur principale source d’inquiétude.Ce sondage téléphonique, réalisé par Nanos Research auprès de 1 000 Canadiens du 4 au 11 octobre 2012, a été présenté aux députés fédéraux à Ottawa aujourd'hui par Wendy Hoy, une grand-mère de Port Franks, en Ontario, qui a marché 800 kilomètres à travers l'Ontario pour sensibiliser la population aux effets du rayonnement électromagnétique. Industrie Canada a approuvé la construction d'une tour de téléphonie cellulaire à Port Franks, où je vis, même si la moitié des habitants ont signé une pétition contre cette tour et que notre conseil municipal s’y est majoritairement opposé, a expliqué Mme Hoy. J'ai commencé à marcher vers Ottawa parce que je ne savais pas quoi faire d'autre. En chemin, j'ai rencontré des gens, dans de nombreuses villes, qui se sentent impuissants contre les compagnies de téléphone. Ces compagnies ont voix au chapitre, mais pas nous.

Mme Hoy a été rejointe sur la Colline du Parlement par Frank Clegg. Ancien président de Microsoft Canada, M. Clegg soutient la cause de Mme Hoy à titre de directeur général de Citizens for Safe Technology (C4ST), un organisme récemment créé pour enseigner aux Canadiens comment utiliser les technologies sans fil de façon plus sécuritaire et pour amener le gouvernement fédéral à amorcer un dialogue au sujet de ce qui constitue des seuils de rayonnement électromagnétique sûrs pour la population du Canada. Mme Hoy et M. Clegg ont offert à chacun des 308 députés un appareil mains libres conçu spécialement pour les aider à réduire le risque d’exposition aux rayonnements lorsqu’ils parlent au téléphone cellulaire. « Les technologies sans fil font de plus en plus partie de nos vies. Cependant, les Canadiens, et les politiciens en particulier, doivent établir un équilibre entre la commodité de ces technologies et les risques qu’elles pourraient avoir pour la santé », a déclaré M. Clegg. « Nous sommes à Ottawa aujourd'hui pour sensibiliser le public à l'utilisation sécuritaire des technologies sans fil comme les téléphones cellulaires, mais aussi pour discuter avec le gouvernement d’un renforcement des règlements qui encadrent les niveaux de rayonnement électromagnétique. Même en Chine, les normes pour le rayonnement électromagnétique sont plus strictes qu’au Canada. Nous croyons qu'il est temps de rouvrir le débat sur les seuils à privilégier dans le meilleur intérêt des Canadiens. »

Contexte

L'Organisation mondiale de la santé a classé le rayonnement électromagnétique comme un « risque carcinogène pour l’humain » de classe 2b au même titre que le plomb, le chloroforme et le DDT. Des responsables de la santé et des scientifiques canadiens ont réclamé davantage de recherche et de suivi sur cet enjeu. C4ST demande au gouvernement de financer cette recherche. L’organisme souhaite également que Santé Canada révise la limite d'exposition à l'absorption de radiofréquences. Aucune révision n’a été réalisée depuis que les téléphones cellulaires sont devenus d’usage courant au milieu des années 1990. Enfin, C4ST demande à Industrie Canada de permettre aux communautés d’avoir réellement leur mot à dire dans tous les dossiers d’implantation de tours de téléphonie cellulaire, peu importe leur hauteur. Actuellement, aucune consultation n'est nécessaire pour les tours de moins de quinze mètres.

Citizens for Safe Technology est une coalition sans but lucratif composée de parents, de citoyens et d’experts bénévoles dont la mission est d'éduquer et d'informer les Canadiens et leurs responsables politiques au sujet des dangers de l'exposition à des niveaux dangereux de rayonnement électromagnétique provenant de l’exploitation des technologies et de travailler avec tous les ordres de gouvernement pour créer des collectivités plus saines pour les enfants et les familles d’un océan à l’autre. Pour en apprendre davantage sur l'organisme et ses objectifs, visitez c4st.org. (Vous trouverez une version anglaise de ce communiqué sur le site Web de C4ST : www.c4st.org.)
Renseignements : Danielle LaBossiere Parr - dparr@bourkevale.ca - 416-358-8103

Voir aussi leur excellent Cell Tower Kit – Et ils offrent aussi un Wi-Fi in Schools Kit

Regarder également cette vidéo recommandée par C4ST:

Measuring Microwave Radiation from Cell Antennas and Cell Phones
http://youtu.be/igQhKFhP2uU
In this video, you will learn about the harmful effects from chronic cell phone antenna radiation and how to compare their output power density to cell phones using microwave radiation meters. Scientists from around the world inform about the hazards of over exposure to microwaves from cell antenna.

Note de Jean: Je viens (23 nov 2012) de vérifier la couverture de tous les opérateurs de téléphonie cellulaire au Québec dont les cartes de couverture territoriale sont accessibles via http://www.comparecellular.com/coverage-maps/

J'ai fait le tour ci-dessus de tous les opérateurs pour compter combien couvrent le Québec.

Presque tout le Québec est couvert maintenant par 18 - oui dix-huit!!! - réseaux de cellulaire distincts à la fois de 3G, de 4 G et de LTE. Et il faut ajouter les antennes WiMax (Wifi sur les stéroïdes - lire Antennes WiMax : des craintes de cancer) ce qui était la grosse mode avant que le LTE arrive - il semble que le LTE détrône le WiMax selon http://www.pcmag.com/article2/0,2817,2404496,00.asp

Tout cela avec la bénédiction d'Ottawa bien sûr!

C'est à vomir!!! Et vlà qu'Hydro veut nous rajouter un 19e réseau encore plus dense qui va mettre, à terme, l'équivalent d'une mini-tour de cellulaire dans chacun de nos foyers = 3,800,000 (3,9 MILLIONS) de nouveaux émetteurs émettant de puissantes salves de micro-ondes cancérogènes 24 heures sur 24 dans votre corps, celui de vos enfants, de toute la population.

Si vous ne savez pas ce qu'est le LTE, c'est expliqué à http://www.emfexplained.info/?ID=25526 - c'est un site pro-industrie qui perpétue les mensonges et la désinformation sur les risques pour la santé des micro-ondes - Ils incluent le plus récent avis de l'Organisation mondiale de la santé là-dessus...

Fact sheet N°193 - June 2011 - Electromagnetic fields and public health: mobile phones http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs193/en/index.html
où l'on peut lire...
(...) While an increased risk of brain tumors is not established, the increasing use of mobile phones and the lack of data for mobile phone use over time periods longer than 15 years warrant further research of mobile phone use and brain cancer risk. In particular, with the recent popularity of mobile phone use among younger people, and therefore a potentially longer lifetime of exposure, WHO has promoted further research on this group. Several studies investigating potential health effects in children and adolescents are underway. CLIP

Mais il faut savoir que les données 'scientifiques' sur lesquelles l'OSM s'est basé jusqu'ici pour ses recommandations de limites 'acceptables' ont été trafiquées par Michael Repacholi, un pion de l'industrie...

Compteurs d’histoires
http://maisonsaine.ca/compteurs-dhistoires/
(...) Toutefois, sachez que le programme de recherche de l’OMS sur les CEM a été dirigé pendant dix ans par le biophysicien Michael Repacholi, un consultant pour l’industrie de l’électricité. Ses recommandations concernant les CEM ont d’ailleurs été élaborées de concert avec des représentants de l’industrie, comme le Dr Michel Plante, 'médecin' chez Hydro-Québec. CLIP

L'affaire Repacholi : "Téléphonie mobile: trafic d’influence à l’OMS ?"
http://www.robindestoits.org/L-affaire-Repacholi-Telephonie-mobile-trafic-d-influence-a-l-OMS-Agoravox-26-01-2007_a311.html
(...) Or les détracteurs de M. Repacholi lui reprochent d’avoir systématiquement évacué ou minimisé les études « dérangeantes » pour l’industrie, impliqué celle-ci dans le processus de décision, écarté des scientifiques de renom des groupes d’experts réunis par ses soins à l’OMS, mais aussi d’avoir été très timoré dans ses recommandations de santé publique et d’avoir fait financer « son » projet CEM en grande partie par les industriels de la téléphonie mobile. En caricaturant à peine, l’homme est accusé, ni plus ni moins, d’avoir pédalé pendant dix ans pour l’industrie. CLIP

Bon! Enfin... que dire de plus!

On n'arrête pas le progrès... mais sapristi qu'on devrait mieux l'encadrer!!!

À plus!

Jean




L'extrait d'article suivant indique clairement l'urgence de reconsidérer de fond en comble le déploiement de cette technologie sans fil très dangereuse pour la santé .

Massachusetts Utilities Continue Widespread Implementation of Smart/Wireless Meters Despite Poor Response to Recent Storm Power Outages & Continued Warnings By Medical Experts... (Nov. 1, 2012)
http://www.sacbee.com/2012/11/01/4954416/massachusetts-utilities-continue.html
(...)

Ongoing Expert Medical Warnings

Additionally disconcerting is the utilities' refusal to consider or accommodate customer's legitimate health concerns given the myriad medical warnings about the pulsed, high frequency radiation that smart meters emit into resident's homes:

• The WHO's (World Health Organization) classification as possibly cancer causing;
• An open letter * signed recently by 54 Doctors (MDs, Medical Professors and PhDs, Oncologists, Radiation Engineers, and research professionals around the world) warning of the dangers;
• The AAEM's (American Academy of Environmental Medicine) warnings & statements;
• Reports by Australian Associate Professor of neurosurgery Vini G. Khurana of adverse neurological effects at under 10 feet from the meters, the "safe" distance according to utilities;
• The Austrian Medical Foundation has recommended a halt, pending further research;
• The Texas Senate Committee's recent acknowledged of health concerns after autistic children began to have seizures once a meter was installed.

"Patients are reporting the development of symptoms and adverse health effects after new wireless digital meters are installed on their homes," says Dr. Amy Dean, President Elect of the American Academy of Environmental Medicine.

More and more people are complaining of ringing in the ears, headaches, agitation, heart palpitations, and insomnia after wireless meters have been installed. "Immediate action is necessary - Our research shows chronic RF and EMF exposure to be very harmful," continued Dr. Dean. In some areas, ambient radiation levels in homes with meters was magnified 100,000 times.** The meters have also caused a spate of fires on homes throughout the US leading to investigations and legal battles, most recently in Pennsylvania and Chicago. CLIP




De plus, il y a belle lurette que plus aucune compagnie d'assurance n'accepte de couvrir les risques liés à la pollution électromagnétique... Elles doivent avoir de bonnes raisons...


Les mauvaises ondes des compagnies d'assurances (15/04/2009)
http://www.bakchich.info/societe/2009/04/15/les-mauvaises-ondes-des-compagnies-dassurances-55129
Contrairement aux opérateurs téléphoniques, aux fabricants de télévisions, d’ordinateurs et de jeux-vidéo, les compagnies d’assurance prennent très au sérieux les effets néfastes des ondes électromagnétiques sur la santé. En toute discrétion, elles ne les assurent plus. Les ondes des téléphones mobiles et les antennes-relais sont-elles néfastes pour la santé ? La question est toujours sans réponse. Les études scientifiques s’accumulent et se contredisent. Mais faut-il s’en étonner ? Il a fallu 70 ans pour retirer le plomb des peintures et 50 ans pour établir de façon convaincante le lien entre la cigarette et le cancer du poumon… Bref, les controverses sur le danger des champs électromagnétiques ne sont pas prêtes de s’éteindre. Le téléphone portable n’est utilisé à grande échelle que depuis le milieu des années 90. Le jour où l’on nous prouvera d’une manière indiscutable que la pollution électromagnétique porte sérieusement atteinte à notre santé, il sera sans doute trop tard.

En revanche, les compagnies d’assurance sont nettement plus rapides pour se mettre à l’abri. Dans un document daté de 1997, intitulée « Les champs électromagnétiques, un risque fantôme », que Bakchich a pu se procurer, le réassureur Swiss Re, qui assure les compagnies d’assurance, met en garde ses clients : « Les plaintes en responsabilité civile - en cours ou à venir - du fait des champs électromagnétiques pourraient se terminer favorablement pour les requérants et avoir des conséquences fatales pour les assureurs, il faut s’attendre à des coûts de défense faramineux ». Swiss Re ajoute : « Cela signifie, pour l’assureur, qu’il doit revoir les contrats existants (…) Il serait bon que, de leur côté, les industriels comprennent que les assureurs ne peuvent pas assumer n’importe quel risque ».

A l’exclusion de l’amiante et des ondes électromagnétiques

Axa range les ondes électromagnétiques au même rang que l’amiante ou le plombIl s’agit d’un avenant modifiant les conditions d’un contrat d’assurance de la responsabilité civile. Il date du 1er septembre 2006. Il a été rédigé par la compagnie Axa. Ce contrat, à effet au 1er janvier 2007, exclut les dommages causés par l’amiante, par le plomb, et ceux qui sont « causés par les champs et ondes électromagnétiques ». En clair, depuis deux ans, Axa n’assure plus ses clients contre les dégâts que pourraient éventuellement provoquer les ondes émises par votre téléphone portable, votre télévision ou votre ordinateur.Certes, la compagnie d’assurance se garde bien de parler de danger. Mais elle se couvre au cas où il pourrait y en avoir un, au nom du principe de précaution. Axa, l’un des plus grands assureurs européens, n’est pas un cas unique. Le Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem), installé au Mans, assure que d’autres compagnies d’assurance excluent « tous dommages ou conséquences de dommages résultant de la production par tous appareils ou équipements, de champs électriques ou magnétiques, ou de radiations électromagnétiques ». CLIP




Les compteurs donnent de sérieux maux de tête aux Australiens

Night headaches after smart meter installed by bedroom (November 19, 2012)
http://www.emfacts.com/2012/11/night-headaches-after-smart-meter-installed-by-bedroom/
While the Victorian government continues to support a ubiquitous roll-out of smart meters, based on bad advice from industry spin doctors, the toll of people apparently adversely affected continues to mount. Does the gov’t think this all will conveniently disappear once their roll-out is completed? All their ‘eggs’ are in the nocebo basket – that is, they think its just all public hysteria. My advice is that they had better get legal advice for this is looking like an emerging public health crisis to which they have been forewarned, yet ignored. Don

From Stop Smart Meters Australia
http://stopsmartmeters.com.au/2012/11/18/i-have-been-suffering-from-severe-headaches-at-night/
I have been suffering from severe headaches at night… Posted on November 18, 2012 by Stop Smart Meters AustraliaI had my smart meter installed two weeks ago. Since the installation I have been suffering from severe headaches at night and a buzzing noise in my head. I contacted an electrician as the smart meter is located on the outside wall which is adjacent to my bedroom to enquire about having the smart meter moved but I was informed that I would have to pay over $2000. I am a pensioner and can simply not afford this. I am unable to move to another room in the house because they are too small. Please we need to action against these ” Smart Meters” and there effects on people’s health!!

ICI AUSSI!




Écoles dangereuses

Le fils de mon ami a des palpitations cardiaques à l'âge de 12 et a besoin d'un moniteur cardiaque. Son école est équipée de routeurs WiFi de force industrielle dotés de multiples antennes. Quand il est chez lui, son coeur a un rythme régulier. La fille de mon naturopathe a passé une année à l'école assise sous un routeur wifi commercial doté de plusieurs antennes et elle a tellement souffert de vertiges, de nausées, d'anxiété, d'acouphènes, de maux de tête, et d'étourdissements – qui sont tous des symptômes classiques d'une surexposition au rayonnement de micro-ondes - qu'elle a dû lui faire l'école à la maison, et ils ont fénalement été obligés de déménager loin de toute forme de rayonnement de micro-ondes. Le conseil scolaire de Toronto a maintenant des défibrillateurs dans toutes les écoles secondaires (voir http://blog.listentoyourgut.com/defibrillators-in-high-schools/) en raison du risque de crise cardiaque pour les étudiants – à cause des émetteur WiFi dans les écoles même s'ils ne veulent pas l'admettre. VOIR http://www.RadiationEducation.com/

SI VOUS VOULEZ AGIR POUR PROTÉGER VOS ENFANTS, VOUS DISPOSEZ DÉSORMAIS D'UN NOUVEL OUTIL !

Téléchargez, imprimez et utilisez ce formulaire de non-consentement au WiFi

Version originale anglaise disponible au http://ow.ly/fzn4W

Pour en savoir plus : Découvrez la menace du WiFi dans les écoles - WiFi Action Kits : http://ow.ly/fzmCH et http://ow.ly/fzmZU

Sick of Wi-Fi: The debate over wireless safety is not going away (Aug 11, 2012)
http://news.nationalpost.com/2012/08/11/sick-of-wi-fi-the-debate-over-its-safety-is-not-going-away/
Every week now, Dr. Riina Bray sees two or three new patients with a similar array of ailments and ends up blaming the same, controversial cause. Suffering from stabbing headaches, “brain fog,” tinnitus or extreme fatigue, their symptoms seem linked to exposure to Wi-Fi routers, cellphone towers and other sources of radio-frequency radiation, says the environmental health specialist at Toronto’s prestigious Women’s College Hospital. Dr. Bray’s clinic may be the only mainstream medical facility in Canada that routinely treats patients for a condition known as electromagnetic hypersensitivity. She recently held a seminar to educate physicians about what she calls a major and fast-growing public-health menace, paralleling the explosion of wireless technology in Western society. “Every year we are getting more and more people coming in,” said Dr. Bray. “I’m very concerned, because the stories are very, very compelling … These are not crazy people. There is a huge, huge problem.




VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS SUR CE POISON ÉLECTROMAGNÉTIQUE CONTAMINANT TOUTE LES ZONES PEUPLÉES DE LA PLANÈTE ? Faites vos propres recherches via les sites suivants qui vous donneront l'heure juste sur l'horrible réalité de la pollution électromagnétique biocidaire que nos irresponsables gouvernementaux ont laissé exploser pour ne pas offusquer leurs amis multimilliardaires de l'industrie du sans fil... se faisant ainsi les complices d'un véritable crime invisible contre l'humanité en fermant les yeux sur une insidieuse forme de pollution qui est en train de tuer à petit feu des milliards d'humains dont l'espérance et la qualité de vie s'en trouvent grandement réduites.

http://iemfa.org/index.php/newsfeed
Nouvelles de multiples sources mises jour régulièrement. Il faut attendre quelques secondes pour que la page se charge.

http://www.robindestoits.org/3-La-science_r14.html
- Rapports gouvernementaux et indépendants sur les conséquences biologiques et sanitaires de la téléphonie mobile.
- Études scientifiques sur les effets des champs électromagnétiques pulsés en extrêmement basses fréquences type téléphonie mobile (téléphone portable, antennes relais GSM, UMTS, Wimax, Wifi, bluetooth, téléphones sans fil Dect...)
- Études épidémiologiques sur les conséquences de la téléphonie mobile (antennes-relais, portables, wifi, Dect) sur la santé des êtres humains et des animaux.
- Études in vivo et in vitro sur les conséquences biologiques et sanitaires de la téléphonie mobile (antennes-relais, téléphones portables, ondes wifi, DECT...)
- Avis scientifiques officiels ou indépendants sur les risques pour la santé de la téléphonie mobile
- Analyses et commentaires scientifiques par des médecins ou des experts scientifiques sur les risques pour la santé de la téléphonie mobile.
- Résolutions officielles, appels et mises en garde de médecins ou d'experts scientifiques.

http://weepnews.blogspot.ca/
Il faut aller vers le milieu de cette page pour trouver les nouvelles

http://microwavenews.com/

http://www.buergerwelle.de/en/news/newsletter/

http://www.robindestoits.org/A-l-international_r114.html

À voir aussi:

L'exposition aux rayonnements micro-ondes à long terme provoque l'accroissement du cancer : preuves provenant des radars et des systèmes de communication mobile (Juin 2011)
Résumé : Dans cette revue, nous discutons des données épidémiologiques et expérimentales alarmantes sur les effets cancérogènes possibles d'une exposition à long terme de micro-ondes de faible intensité (M-O) de rayonnement. Récemment, un certain nombre de rapports ont révélé que, sous certaines conditions l'irradiation par de faibles intensités M-O peuvent sensiblement induire la progression du cancer chez les humains et dans des modèles animaux. L'effet cancérogène de l'irradiation M-O se manifeste typiquement après de longues durées (jusqu'à 10 ans et plus) d'exposition. Néanmoins, même un an de fonctionnement d'une station de base puissante pour la communication mobile aurait entraîné une augmentation spectaculaire de l'incidence du cancer parmi la population vivant à proximité. En outre, les études de modèles chez les rongeurs ont dévoilé une augmentation significative dans la carcinogenèse, après 17 à 24 mois d'exposition M-O, tant chez les animaux ayant une tumeur que chez ceux n'en ayant pas.

(...) Nous abordons également la question des normes pour l'évaluation des effets biologiques de l'irradiation. Il est maintenant de plus en plus évident que l'évaluation des effets biologiques des rayonnements non-ionisants fondée sur la physique (thermique), approche utilisée dans les recommandations des actuels organismes de réglementation, y compris la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP), nécessite une réévaluation urgente. CLIP

LONG-TERM EXPOSURE TO MICROWAVE RADIATION PROVOKES CANCER GROWTH: EVIDENCES FROM RADARS AND MOBILE COMMUNICATION SYSTEMS
(Version originale anglaise)

Compteurs intelligents - Hydro-Québec pouvait éviter l'option tarifaire
http://m.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/346028/compteurs-intelligents-hydro-quebec-pouvait-eviter-l-option-tarifaire
L'option du compteur Varitron réglerait pas mal tous les problèmes s'il était réglé pour émettre une seule fois par mois - toutefois, il faudrait s'assurer qu'il ne génère aucune électricité sale...