Bulletin #16: La révolte gronde face à la menace posée par les compteurs 'intelligents'



19 octobre 2012

Bonjour !

La saga des compteurs arnaqueurs se poursuit. Vous trouverez dans ce 16e bulletin une grande diversité de renseignements indispensables pour connaître et comprendre ce qui s'en vient, maintenant que la Régie a choisi son camp... c'est-à-dire défendre le projet insoutenable d'Hydro-Québec plutôt que protéger les intérêts et la santé de tous les citoyens du Québec.

Commençons par le commencement et examinons une information cruciale qu'aucun de nos médias de pseudo information n'a jugé bon d'obtenir et de faire connaître.

Selon un courriel transmis le 16 octobre à un de nos contacts par Mme Véronique Dubois, secrétaire de la Régie de l'énergie, La Phase 1 du projet LAD vise Montréal, Laval, les municipalités de la couronne nord et celles de la couronne sud. En gros, il s’agit d’un territoire s’apparentant au territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal. Il englobe la région de St-Jérôme au Nord et la région de St-Bruno-Ste-Julie au Sud. La zone touchée par la Phase I approuvée par l'avocat Richard Lassonde, à l'emploi de la Régie de l'énergie du Québec depuis mars 2002, concerne donc tout ce qui n'est pas en gris sur cette CARTE de la grande région de Montréal.

En passant, si vous y habitez et que vous appréciez le fait que ce Monsieur Lassonde, qui n'avait aucune formation scientifique ni médicale pour juger adéquatement des risques pour votre santé d'être exposé durant le reste de votre existence et de celle de vos enfants à jusqu'à plus de 5 millions de salves de micro-ondes par jour (selon cette vidéo, c'est le total des brèves mais puissantes émissions transmises par l'ensemble des compteurs du voisinage si vous habitez en ville – en banlieue la densité d'habitations est généralement moindre – une belle soupe électromagnétique quoi, et que vous aimeriez le «remercier», avec courtoisie, de vous avoir imposé cela sans la moindre étude d'impact sur votre santé (ce qui aurait pu être réalisé sur les «cobayes» du quartier Villeray où des dizaines de résidents sont devenus électrosensibles depuis que les compteurs et les routeurs (lesquels ont une puissance telle que leur portée couvre un territoire de 200 kilomètres carrés ! – toujours selon cette vidéo) y ont été installés il y a moins d'un an, dans la majorité des cas à l'intérieur de leur maison, parfois très près de l'endroit où ils dorment ou mangent (plus on est proches des compteurs, plus la dose de micro-ondes reçue est forte), alors écrivez-lui à richard.lassonde@regie-energie.qc.ca.

À noter aussi que selon un article publié dans le Devoir le 31 mars dernier par Louis-Gilles Francoeur « le régisseur du dossier des compteurs intelligents, [est] un proche du président d'Hydro-Québec, Thierry Vandal, à l'époque où ce dernier œuvrait chez Gaz Métro avec Georges Abiad, le porte-parole d'Hydro dans le présent dossier. » Si la Régie suivait les mêmes règles que celles normalement respectées par les cours de justice – sauf dans les républiques de banane – il aurait dû se récuser en raison de son amitié pour le patron et le porte-parole de l'entreprise dont il était appelé à évaluer le projet. Dans le monde collusionnaire où nous vivons, le bon peuple devrait, espèrent-ils, se contenter d'avaler cette amère pilule sans rechigner... Cette scandaleuse parodie pseudo-judicaire passera-t-elle comme une lettre à la poste ?

Les gens de Montréal et de Laval, où dans la grande majorité des cas le compteur est situé à l'intérieur, ouvriront-ils toute grande la porte de leur demeure aux employés d'Hydro-Québec pour leur permettre d'enlever et de détruire leur inoffensif compteur mécanique pour le remplacer par un appareil qui pourrait bien leur faire subir d'interminables et douloureuses migraines, des insomnies à répétition, des palpitations cardiaques, des vertiges, de l'impuissance, voire même des plaques rougâtres sur la peau et même un ou de multiples cancers [après tout, l'Organisation mondiale de la santé a été obligée d'admettre en mai 2011 que les micro-ondes sont potentiellement cancérogènes et Santé Canada a dû ensuite se résoudre à recommander de limiter au minimum l'usage du cellulaire, surtout chez les enfants] ? L'avenir le dira...

Toutefois, il faut savoir que, selon nos informations, Hydro-Québec ne pourra commencer son déploiement à grande échelle que vers la fin janvier ou au début février car la décision aurait été prise de former des employés d'Hydro-Québec à exécuter ce sale boulot au lieu de donner cela à contrat comme lors du projet pilote, et ils ne seront pas prêts avant environ 3 mois. Il y a fort à parier que parmi les aptitudes qu'Hydro-Québec cherchera parmi les candidats à ce job, il y aura celle d'avoir de grands talents de persuasion – ou d'intimidateur... – pour réussir à entrer dans les chaumières installer leurs compteurs électropolluants.

De plus, les patrons d'Hydro-Québec sont paraît-il bien embêtés par la directive de la Régie qui les oblige à communiquer suffisamment à l'avance - probablement par voie postale – avec la clientèle visée par la Phase I afin de les avertir de la venue prochaine des installateurs et leur mentionner qu'ils peuvent se prévaloir d'un droit de retrait, ce qui va les astreindre à de belles contorsions intellectuelles pour que les clients connaissent leur droit sans trop leur mettre la puce à l'oreille sur les raisons pour lesquelles certaines personnes voudraient se passer de cette « merveille » technologique et même accepter de se faire extorquer plus de $1000 dollars par décennie pour avoir le privilège d'avoir un compteur « non communicant ». Ils doivent bien se demander quels « pieux » mensonges ils vont pouvoir raconter pour faire avaler cette couleuvre...

Évidemment, si vous voulez mon avis, la décision inique de la Régie relève d'un manque flagrant de logique, car comme au Vermont où les gens n'ont rien à payer pour conserver leur bon vieux (ou jeune) compteur électromécanique, il aurait fallu que ce soit Hydro-Québec qui obtienne le consentement de chaque abonné avant de leur installer ces appareils électrosensibilisants, plutôt que ce soit l'abonné qui doive réagir à temps (le délai sera sans doute très court) pour indiquer son refus de se faire électropolluer. Qui plus est, selon les directives tordues de la Régie, dans les TRÈS nombreux cas où un édifice à logements est équipé de plusieurs compteurs, non seulement la personne soucieuse de protéger sa santé ne pourra se laisser détrousser que pour le seul compteur comptant la consommation électrique de son logement (il sera interdit de payer pour les autres compteurs si les autres locataires ne veulent pas chacun payer plus de $300 la première année – et plus de $200 ensuite – pour avoir un sommeil moins agité), mais en plus ce sera à chaque locataire anti-compteur de persuader le propriétaire ou le locataire du local où se trouvent tous les compteurs de laisser entrer chaque mois le releveur qui viendra faire la relève manuelle du compteur non-communicant. On peut aisément s'imaginer les belles foires d'empoigne, les tensions et les interminables querelles qui en résulteront lorsque les locataires affolés par l'arrivée des compteurs se verront opposer une fin de non recevoir à ce sujet par le proprio ou un autre locataire qui ne veut plus se faire déranger par la visite d'un releveur.

Et ce n'est pas tout ! De nombreux locataires vont certainement décider de déménager pour aller vivre dans un endroit moins électro-exposé. Le marché locatif va en subir les contre-coups. La valeur des édifices à logements où se trouve un grand nombre de compteurs finira par chûter. Il y aura des faillites. Et c'est sans parler des dépressions, de l'anxiété et de l'angoisse existentielle que vivront les milliers de personnes dont l'état de santé se dégradera jusqu'à devenir des quasi lépreux électrosensibles, incapables de travailler et de demeurer proche de la moindre source de micro-ondes. Des drames inimaginables se produiront. Des suicides surviendront – il y en a déjà eu au moins un à notre connaissance cet été, des familles éclateront à cause de l'incompréhension d'un conjoint insensible à l'état de crise vécu par son ou sa partenaire, des enfants mourront de leucémie (cancer du sang), bref un cocktail social explosif finira par émerger de cette sulfureuse décision de Richard Lassonde.

Il reste à souhaiter que les députés péquistes, qui traditionnellement, en bons sociaux-démocrates qu'ils sont censés être, devraient faire passer la protection de la santé des citoyens avant les profits de notre société d'État, vont comprendre rapidement que la population n'en veut pas de ces idiots de compteurs et obligera Hydro-Québec à surseoir à tout nouveau déploiement, en attendant la tenue d'une étude approfondie par le BAPE afin de bien vérifier, avant de plonger dans cette aventure, s'il ne serait pas mieux de favoriser une méthode de relève de la consommation électrique dont on soit CERTAIN qu'elle ne nous entraînera pas dans un gouffre financier et un cauchemar de souffrances dont il sera très difficile de s'extirper...

À ce propos, pour terminer cette longue introduction, je vous signale que nous mettrons sous peu en ligne une version enrichie de notre pétition qui compte déjà près de 16 000 signatures, avec pour objectif cette fois d'atteindre les 100 000 signatures d'ici le début février. Nous vous en informerons dès qu'elle sera en ligne. Selon nous, le nombre de signataires potentiels est très élevé car la révolte gronde face à la menace posée par les compteurs 'intelligents'. À titre d'exemple, lisez Sus aux «compteurs intelligents»! où vous découvrirez une initiative pétitionnaire entièrement indépendante de la nôtre. Le même phénomène de ras-le-bol spontané est en train de se produire dans toute la zone visée par la première phase de déploiement. Nous aurons bientôt de nombreux autres développements encourageants à vous faire part au sujet de la mobilisation croissante des Québécois pour STOPPER l'acte de folie cruel et inutile qu'Hydro-Québec s'apprête à commettre, avec la bénédiction de qui vous savez...

Jean Hudon
Co-fondateur et webmestre
Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique
http://www.cqlpe.ca

N'hésitez surtout pas à faire circuler et à encourager vos contacts à s'abonner !

Si vous recevez une copie de ce bulletin, et aimeriez vous y abonner, il suffit d'envoyer un courriel à info@cqlpe.ca en inscrivant «Abonnez-moi au bulletin de la Coalition» comme sujet de votre courriel. Si vous ne désirez plus y être abonné-e, il suffit de le demander à la même adresse de courriel.

Ce bulletin est archivé au
http://www.cqlpe.ca/Bulletins/Numero16.htm

Vous pouvez consulter ICI les précédents bulletins.

Pour suivre les développements au jour le jour, visiter régulièrement et devenez un fan notre page Facebook au http://www.facebook.com/groups/cqlpe/

SOMMAIRE DE CE BULLETIN

1. Quelques réflexions glanées dans mes réponses à divers courriels
2. Trois entrevues radio à écouter et quelques observations utiles
3. Une autre vidéo fort instructive
4. Compte-rendu d'un conversation avec une personne EHS
5. Appel international des médecins de Fribourg – 2012
6. Quelques nouvelles récentes
7. Avis de Marie-Michelle Poisson de Villeray Refuse
8. Extraits du documentaire Reconnect à voir
9. Un rappel important de ce qui est indiqué sur le site de Villeray Refuse
10. Deux nouvelles pages Facebook intéressantes, une vidéo et d'autres nouvelles à découvrir
11. Programmation du mois d’octobre 2012 de Laval Refuse
12. De nombreux mécontents
13. Un projet de recours collectif
14. Les «pieux» mensonges d'Hydro-Québec
15. Invitation à une marche contre les compteurs intelligents
16. D'inquiétants symptômes
17. Un article powertrippant
18. La technologie sans fil est déconseillée
19. La tarification différenciée dans le temps serait inapplicable au Québec
20. Observations de Pierre Normandeau sur l'électrosensibilité
21. D'autres preuves de la manipulation de la recherche scientifique


ANNONCE IMPORTANTE

Voici une invitation pour la séance d'information publique «Le réel prix à payer» qui sera offerte mardi, le 23 octobre à 19:30, à la Fabrique St-Maurice-de-Duvernay, 1961 rue d’Ivry, à Laval par Véronique Riopel et Francine Lajoie, fondatrices de Laval Refuse – Invité spécial : Stéphane Bélainski
http://lavalrefuse.files.wordpress.com/2012/10/conference23oct2012.pdf
Il est très important d'être présents en grand nombre afin d'envoyer le message que beaucoup de gens partagent notre position et ne veulent pas des compteurs 'intelligent$'

REFUGE POUR PERSONNES EHS EN ESTRIE

En prévision de l'hiver, nous sommes à organiser un ou des refuges pour les personnes hypersensibles (HSE) aux produits chimiques et aux champs électromagnétiques (pour en savoir davantage sur l'hypersensibilité environnementale, visitez le www.aseq-ehaq.ca). Nous avons présentement en vue une maison qui pourrait accueillir 4 personnes, près de North Hatley. 20 acres de terrain, pas de hautes fréquences ni de champs magnétiques. Planchers de bois franc. 4 chambres, 2 1/2 salles de bain. Si vous avez besoin d'hébergement, veuillez contacter Jacinthe Ouellet au 819-409-0505, courriel : ouej04@yahoo.ca - NOUS ORGANISONS UNE VISITE POUR CETTE FIN DE SEMAINE, fort probablement dimanche. Vous êtes les bienvenu(e)s, que ce soit pour un besoin immédiat ou en prévision de besoin futur. À noter aussi qu'un groupe Sherbrooke/Magog Refuse est présentement en formation. Si vous habitez dans le coin et si vous aimeriez vous y joindre, contacter André Nault (atestrie@atestrie.com) 819-562-4413 - ou Jacinthe Ouellet aux coordonnées indiquées ci-dessus.




1.

Quelques réflexions glanées dans mes réponses à divers courriels...

Quand Hydro-Québec viendra vous installer un de ses foutus compteurs 'intelligents', là votre santé et votre qualité de vie et celles de vos proches seront en danger. La torture électronique débutera 24 heures sur 24, ce qui pourrait déclencher chez vous des symptômes d'électrosensibilité, le cancer des micro-ondes qui se répand comme une plaie d'Égypte sur toute la planète. Peut-être avez-vous déjà un compteur électronique (avec des chiffres plutôt qu'une roulette qui tourne lentement) Itron sur votre maison. Vérifiez! Il faut aussi les éviter comme la peste ceux-là.

---

C'est notre devoir de citoyens de demeurer vigilants. Cela devrait être la devise de quiconque vit dans un pays «démocratique», car il faut constamment se battre pour préserver le peu de liberté et de droits que la population a acquis face aux puissants de ce monde qui, comme à toutes les époques, dominent et écrasent les autres pour étendre leur pouvoir. À cause de la mentalité de la loi du plus fort qui prédomine encore aujourd'hui, l'espèce humaine est devenue tel un cancer qui ronge le tissu vivant de la planète. Si nous n'arrivons pas bientôt à faire prévaloir les valeurs de coopération et de compassion mutuelle, notre civilisation et la richesse écologique extraordinaire de cette planète finiront par disparaître.

---

Nous encourageons les gens à aller voir leur député afin de faire en sorte que nos préoccupations ne soient pas négligées au profit d'autres dossiers plus 'pressants'. Il nous faut les talonner jusqu'à ce qu'ils réalisent que ça peut être très payant politiquement pour eux de prendre la défense des citoyens dans ce dossier. C'est ainsi que ça fonctionne en politique...




2.

Trois entrevues radio à écouter et quelques observations utiles...

Compteurs intelligents : La Régie de l'énergie donne son aval... Les dés étaient-ils pipés d'avance?
http://www.fm1077.ca/audioplayer.php?mp3=148830
Entrevue avec Jean Hudon par Martin Pelletier au FM 1077

Entrevue avec Jean Hudon à L'Heure d'ici animée par Pierre Aucoin - à CIFM la radio des Iles de la Madeleine
http://c1f1.podcast.ustream.ca/a/35993.mp3
Note de Jean: La première partie de cette émission du 9 octobre où l'animateur parle des compteurs commence à la 32e minute de ce podcast. La partie de l'entrevue qui dure 10 minutes commence à la 41e minute environ. L'animateur confond dans son introduction (en première partie) les compteurs Itron avec les compteurs Landis+Gyr. Il m'a également confondu avec André Bélisle de l'AQLPA dont il lit le communiqué de presse - une «légère» erreur que je me suis empressé de corriger en début d'entrevue. Je ne sais pas s'il y a un lien à faire mais la députée péquiste des Iles partage notre point de vue comme on peut le voir ci-après...

Compteurs intelligents: Jeannine Richard est inquiète (avec 2 courts extraits audio)
http://www.cfim.ca/accueil/-/pub/TI9z/content/2197171-compteurs-intelligents-jeannine-richard-est-inquiete
La députée péquiste des Îles partage les inquiétudes des écologistes et de différents groupes de citoyens à l'endroit des compteurs intelligents d'Hydro-Québec. La Régie de l'énergie vient d'approuver la première phase du déploiement de ces compteurs émetteurs de radiofréquences potentiellement nocives pour la santé, et ce, sans tenir compte des appels à l'application du principe de précaution. Jeannine Richard dit appuyer leur demande pour la tenue d'une audience publique en environment sur ce dossier: Mme Richard s'oppose également à l'imposition de frais aux abonnés d'Hydro-Québec qui opteraient pour un compteur n'émettant aucune radiofréquence. La Régie autorise des frais de 137 dollars pour le remplacement d'un appareil dit intelligent, en plus de 17 dollars par mois: Selon le Syndicat des employés de techniques professionnelles et de bureau d'Hydro-Québec, le projet de remplacement des compteurs entraînera une perte d'au moins 100 millions de dollars, tout en supprimant près d'un millier d'emplois à l'échelle nationale.

Entrevue radio et ligne ouverte à l'émission d'Isabelle Maréchal - 11 octobre 2012 - 42 minutes
http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=149168
Des citoyens craignent pour leur santé avec l'arrivée de nouveaux compteurs d'Hydro. Ils refusent qu'on leur en installe un, et trouvent injuste de devoir payer pour garder l'ancien. Allez-vous refuser un compteur intelligent? NOTE de Jean : Une des personnes ayant téléphoné durant l'émission pour livrer son témoignage révèle que son épouse a été diagnostiquée d'un cancer du pancréas après avoir subi maints autres symptômes suite à l'installation d'un compteur Landis+Gyr, situé à quelques pieds de l'endroit où elle travaille à l'ordinateur toute la journée. Ils sont à Boucherville dans la zone du projet pilote pour les compteurs intelligents. Ils soupçonnent que les radiations du compteur 'intelligent' seraient la principale cause de ce cancer. L'OMS a averti en mai 2011 que les micro-ondes du cellulaire – et par le fait même des compteurs Landis+Gyr et Itron émettant des ondes pulsées exactement dans la même bande de fréquences – sont potentiellement cancérogènes. La CQLPE dénonçait le fait que toute la population des zones du projet pilote allait servir de cobayes dans une vaste expérience exceptionnellement dangereuse. Des centaines d'autres personnes ont rapporté avoir subi une kyrielle de symptômes depuis que des compteurs Itron ou Landis+Gyr leur ont été imposés par l'implacable compagnie d'État qui profite de son monopole pour écraser la population de son pouvoir démesuré. Combien de morts et d'handicapés électrosensibles faudra-t-il pour que cesse cet ignomineuse attaque contre le droit le plus fondamental qui soit, celui de pouvoir vivre dans un environnement sain ne menaçant pas notre santé et celle de notre famille ? Mobilisez-vous ! Révoltez-vous ! Il ne faut pas se laisser faire ! Le tout en demeurant bien sûr parfaitement zen, car la colère est fort mauvaise conseillère et seule une détermination ancrée dans la conscience du fait que cette lutte est juste et que l'affront qui nous est fait est profondément inéquitable permettra à terme de faire en sorte que le gros bon sens finisse par prévaloir pour le plus grand bien de tous/toutes les Québécois-es.

Dans l'État voisin du Maine, une démarche vient d'être lancée pour entamer une poursuite criminelle contre leur compagnie d'électricité imposant là aussi ces dangereux compteurs. Voir tous les détails dans http://emfsafetynetwork.org/wp-content/uploads/2012/10/A-0-Schneider-Final-10-1-12.pdf

Le passage suivant de cette lettre décrit parfaitement la situation identique subie ici:

"From the criminal code perspective, everyone with a wireless smart meter and those opting out are suffering from actual and or threat of harm to themselves, their property and business, personal relationships, financial condition and careers. From the health perspective we are a nation of guinea pigs in a massive uncontrolled experiment on the effects of overexposure to wireless RF. In the case of smart meters, participation in the experiment is mandated. If you are forced to pay to protect your family’s health, safety and security from harm or threat of harm, that is a crime. Because Maine utilities are monopolies, we have no choice on who delivers our electricity. We can pay up, get disconnected, or risk illness from exposure to RF and violations to the sanctity of our private lives. There has NEVER been a shred of INFORMED consent in this process."

Traduction :

« Du point de vue du code pénal, tout le monde ayant un compteur intelligent sans fil et ceux qui demandent à ne pas en avoir un souffrent d'un préjudice réel ou d'une menace de préjudice à eux-mêmes, leurs biens et leur entreprise, leurs relations personnelles, leur situation financière et leur carrière. Du point de vue de la santé, nous sommes une nation de cobayes dans une énorme expérience incontrôlée sur les effets d'une surexposition aux radiofréquences. Dans le cas des compteurs intelligents, la participation à l'expérience est obligatoire. Si vous êtes obligé de payer pour protéger la santé et la sécurité de votre famille contre un préjudice ou la menace d'un préjudice, c'est un crime. Comme les compagnies d'électricité sont des monopoles dans le Maine, nous ne pouvons choisir qui livre notre électricité. Nous pouvons payer, être déconnectés, ou risquer de tomber malades de l'exposition aux radiofréquences et de subir des violations de notre vie privée. Il n'y a jamais eu une once de consentement éclairé dans ce processus. »

Un recours collectif sur des bases semblables ne saurait tarder au Québec avec toutes les personnes dont la santé a déjà été sérieusement handicapée par les compteurs Itron et Landis+Gyr, et il ne sera pas difficile de trouver 50 personnes pour obtenir le financement de la poursuite par le ministère de la justice. Si vous êtes intéressé-e à y participer, n'hésitez pas à signaler votre intérêt à Kathya Heppell (kheppell@axion.ca) qui pourra ainsi vous tenir informé-e lorsqu'il sera temps de réunir les 50 personnes en question.

Voir aussi...

Témoignage vidéo de Dominique Brillon de Québec Refuse qui parle de son électrosensibilité apparue suite à l'installation d'un compteur Itron et des mesures de protection qu'elle a dû adopter pour éviter d'être exposée aux champs électromagnétiques
Première partie : http://www.youtube.com/watch?v=9JpbqSxN_1U
Deuxième partie : http://www.youtube.com/watch?v=-h95QOYcBwk




3.

Une autre vidéo fort instructive...

Smart Meters/Cell Phones/Microwave Radiation Health Part 1
http://www.youtube.com/watch?v=FPbcGK0OeSo
À l'aide de documents de source militaire, Tom Wilson illustre tous les effets horriblement nocifs que les compteurs 'intelligents' ont sur les humains, les animaux et les abeilles. Il explique ce que sont les micro-ondes, comment elles agissent et pourquoi c'est dangereux, voire mortel. Dans la 1er et la 2e partie de cette vidéo, il explique que la population dans les quartiers densément peuplés où les compteurs 'intelligents' sont déployés reçoit jusqu'à 5 millions de salves de micro-ondes par jour. Dans un gros édifice à logements, un groupe de 50 compteurs émet 1 825 000 000 [1 milliard 825 millions] de puissantes salves de micro-ondes par année... La puissance de chaque routeur communiquant avec les compteurs est telle que chacun couvre un territoire de 200 kilomètres carrés ! Et tout cela est parfaitement sans danger selon 'Santé' Canada, la Direction de la santé publique et Hydro-Québec...... Pour en savoir plus, écouter cette conférence d'une heure (avec diapos) donnée récemment par Tom Wilson : Smart Grid Risks

Voir aussi Death, Lies and Mutations, What the Military Kept From the Public on Microwave Radiation Part 1 et PART 2
VOICI LA TRADUCTION QUE CE QU'ÉCRIT TOM WILSON EN CONCLUSION DE LA 2e PARTIE DE CET ARTICLE: À ceux et celles d'entre vous qui ont décidé de lire ceci jusqu'ici, je vous présente mes excuses. Je vous ai peut-être placés face à un dilemme très embêtant. Je vous ai transmis des connaissances, des faits irréfutables. Vous êtes désormais responsables de décider quoi faire avec ce que vous savez. Vous ne pouvez plus invoquer une quelconque excuse, ou des motifs raisonnables pour nier la réalité, ou encore prétendre qu'il y a une « controverse » pour continuer à vous faire du mal et à en faire aux autres (et payer quelqu'un pour lui donner le droit de le faire). Je vous ai peut-être mis dans une position inconfortable, vous obligeant à choisir la vie plutôt que la douleur et la mort... vous demandant de protéger la santé des enfants, des femmes enceintes et des enfants à naître et ainsi accepter d'attendre 10 minutes de plus pour être revenu-e à la maison afin d'y utiliser un téléphone fixe avec un fil – au lieu de votre cellulaire.

Vous allez peut-être maintenant réaliser qu'il est contradictoire de payer une compagnie environ 1200 $ par année pour vous empoisonner ainsi que les autres, alors que dans le même temps vous prétendez vouloir manger des aliments bios, élever votre niveau de conscience, sauver la planète et ainsi de suite ; ou peut-être n'est-ce pas du tout votre attitude. Cependant, il faut vous demander si vous vous souciez réellement de votre santé et de celles des autres. Le désir de faire le bien, d'être éveillé et conscient commence avec la vie elle-même, et on ne peut espérer mener une vie saine et équilibrée dans la douleur et la souffrance. Cela revient tout juste à exister; c'est un état animal, primitif. Les auteurs de ce crime ne pouvaient être plus futés. Il s'agit d'une conséquence directe du choix que vous faites d'utiliser ces appareils. C'est la conséquence directe de votre choix de donner votre argent à ces entreprises de télécommunication pour qu'elles vous fassent du mal, tout en tirant profit de vos malheurs par la bande en achetant des actions dans l'industrie pharmaceutique. Il s'agit d'une conséquence directe de votre passivité, qui permet entre autres à votre gouvernement de nier les conséquences sur la santé des micro-ondes, tout en subventionnant ces mêmes entreprises par le paiement des soins de santé occasionnés, et en déployant un réseau de compteurs intelligents, le WiFI dans les écoles, etc.

Je m'excuse de vous mettre dans une situation où il vous faut choisir d'agir, choisir la vie plutôt que la mort, la lumière plutôt que les ténèbres, la santé plutôt que la maladie, choisir de conserver votre argent pour des choses bénéfiques plutôt que pour choses qui causent des souffrances durant toute la vie.

J'espère que ce que vous avez appris suffit à combler le fossé du temps perdu, une situation hélas trop commune chez les humains qui ne décident d'agir qu'APRÈS qu'une tragédie se soit produite, après la maladie, après une perte de la vie... un choc. Pourquoi attendre ? Que faut-il qu'il arrive d'autre pour que vous réagissiez ? Combien de plus devons-nous donner à ces gens ? Durant combien de temps devrez-vous encore souffrir quand il y a des solutions de rechange sûres qui sont moins chères ? Durant combien de temps allons-nous irradier nos enfants à l'école quand on peut simplement câbler leurs ordinateurs ? Combien de tours de téléphonie cellulaire (pour que vous ayez une bonne réception) devront être érigées sur les toits des hôpitaux, proches des garderies, des maisons de retraite ? Durant combien de temps faudra-t-il regarder nos ressources en soins de santé toujours plus appauvries être siphonnées pour enrichir une petite clique, tout en entraînant de lourdes pertes pour la société ? Combien d'autres enfants devront venir au monde avec des malformations congénitales, des troubles d'apprentissage, des maladies ?

Qu'avez-vous besoin de savoir de plus pour faire les bons choix ?

Si vous ne pouvez pas choisir maintenant, alors quand le ferez-vous ?
Quel autre choix y a t-il à faire ?
Pouvez-vous choisir la vie ?
Le pouvez-vous ?

La réponse à ces questions ne se trouve que dans l'action, et le plus tôt sera le mieux pour vous et pour la Vie elle-même.

Voir aussi...

Generation X’d Out: An end to the human race as we've known it?
http://proliberty.com/observer/20081120.htm
Babies born to GENERATION X-RAY may be on the fast track to humanity's genetic DEAD END.




4.

Compte-rendu d'un conversation avec une personne EHS...

NOTE de Jean: J'ai conversé longuement le 17 octobre au téléphone avec M. Jean Gagnon (kaisen@globetrotter.net) qui a subi divers symptômes d'électrohypersensibilité (EHS) après l'installation il y a quelques années de plusieurs compteurs Itron dans son voisinage - mais pas sur sa résidence – composé de maison neuves. Il a développé une sérieuse psychose à cause de son impossibilité pendant longtemps à comprendre la cause des étranges symptômes dont il souffrait et quand il est allé à l'hôpital pour avoir des analyses sanguines afin de trouver ce dont il souffrait, on l'a référé en psychiatrie et il a été interné contre son gré pendant 9 jours d'enfer et n'a pu se sortir de là que grâce au soutien d'un organisme de défense des droits en santé mentale. Pour en savoir plus sur ce qu'il a vécu, lire l'excellent témoignage qu'il a envoyé à la Régie de l'énergie le 23 mai 2012 et dans lequel il décrit l'internement illégal qu'il a subi après s'être présenté à un hôpital à l'automne 2010 pour tenter de trouver la cause de ses premiers symptômes d'électrohypersensibilité. Ce qu'il a subi en dit long sur le degré d'ignorance de la médecine traditionnelle au Québec sur ce grave problème de santé. En l'écoutant raconter ce qu'il a vécu, je n'ai pu m'empêcher de me demander combien d'autres personnes au Québec ont subi et subissent encore pareilles angoisses tout en étant confrontées à l'incompréhension d'une profession médicale trop souvent incapable d'identifier les symptômes d'EHS... Nous savons qu'une personne EHS s'est suicidée directement à cause de cela cet été – mais nous ne pouvons révéler son identité car la famille ne nous en a pas donné la permission. Combien d'autres, isolées et désespérées, sont dans la même situation, sur le point de s'enlever la vie parce que leur existence est devenue un calvaire insupportable À CAUSE DES COMPTEURS ITRON OU LANDIS+GYR D'HYDRO-QUÉBEC ?




5.

Appel international des médecins de Fribourg – 2012...

Il y a dix ans, le 9 octobre 2002, des médecins lançaient l'Appel de Fribourg à l'intention de leurs collègues, du public, et des politiciens et fonctionnaires responsables de la santé, car ils étaient profondément préoccupés par la santé de leurs concitoyens. Cet appel, dans lequel ils faisaient une sérieuse mis en garde contre les dangers des rayonnements émis par les technologies sans fil, a été traduit en plusieurs langues et a reçu le soutien de plus de 1000 médecins et de plus de 36 000 personnes de par le monde.

Au cours de la dernière décennie, les preuves sur la gravité des risques encourus se sont accumulées dans le monde entier. En tant que médecins, nous observons une nette augmentation de divers symptômes lorsque s'accroissent les niveaux d'exposition aux radiofréquences constamment émises à faible distance, surtout dans le cas d'une utilisation intense du téléphone cellulaire, et à proximité relative des téléphones sans fil DECT, des émetteurs WiFi et des tours de relais du cellulaire, dont notamment des problèmes d'insomnie et de sommeil de mauvaise qualité, de fatigue chronique, de maux de tête, de migraines, de vertiges, d'acouphènes, de pression artérielle excessive, d'arythmie, de concentration et de mémoire, d'apprentissage et de troubles du comportement, ainsi qu'une incidence plus élevée du trouble du déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH) chez les enfants.

De nombreuses études scientifiques indépendantes ont confirmé un grand nombre de ces observations réalisées par les médecins. Dans la foulée de l'appel de Fribourg, douze autres appels ont été lancés – jusqu'ici en vain – par des médecins pour réclamer l'application sans délai de mesures de précaution face à cette inquiétante situation. Les signataires de ces appels pouvaient s'appuyer sur un code de déontologie qui exige de tout médecin qu'il participe au maintien des fondements de la vie en matière de santé humaine. Les auteurs de cet appel de médecins sont guidés par le même Code et demandent aujourd’hui votre soutien.

Nous vous encourageons à signer ce nouvel appel – tout particilièrement si vous êtes médecin – au http://freiburger-appell-2012.info/en/appeal.php

Par cet appel, nous, médecins, en appelons à nos collègues et à tous les citoyens du monde entier. Informez-vous sur les risques, et transmettez cette information à vos amis, vos voisins, votre famille et aux personnalités politiques. Prenez publiquement position afin de défendre votre santé mentale et physique et celle de ceux dont vous avez la responsabilité, notamment en vous servant de réseaux câblés chaque fois que cela est possible. CLIP

La version anglaise intégrale de cet Appel de Fribourg 2012 est disponible au http://freiburger-appell-2012.info/media/International_Doctors_Appeal_2012_Okt-14.pdf

Voici une traduction de la dernière partie de cet appel :

À titre de médecins, nous estimons qu'il est urgent d'appliquer les mesures suivantes :

• Protéger l’inviolabilité du foyer familial en diminuant les niveaux d’exposition émanant de sources de champs électromagnétiques situées à l'intérieur et à l'extérieur de la maison.

• Stopper l'expansion des technologies de communication sans fil, et abaisser drastiquement les niveaux d’exposition.

• Arrêter l’utilisation de transmetteurs émettant continuellement tels que les téléphones sans fil (DECT), les points d’accès Internet par WiFi, et les compteurs 'intelligents'.

• Utiliser plutôt des câbles blindés ou la fibre optique dans les maisons, les garderies, les écoles, les hôpitaux, les maisons de retraite et les édifices publics.

• Interdire l’utilisation du téléphone cellulaire aux enfants de moins de 16 ans.

• Apposer des étiquettes de mise en garde sur tous les appareils émettant des ondes – semblables aux avertissements imprimés sur les paquets de cigarettes. Informer le public sur les risques potentiels des technologies sans fil et révéler l'intensité des rayonnements émis par tous les appareils ayant des fonctions sans fil.

• Promouvoir les technologies de communication et les installations électriques biocompatibles.

• Identifier et délimiter clairement des zones protégées pour les personnes électrohypersensibles ; établir des espaces publics sans accès WiFi, ni couverture de réseau téléphonique, tout particulièrement dans les transports en commun – comme on le fait pour les endroits où il est interdit de fumer.

• Accorder des subventions gouvernementales non liées à l’industrie afin de financer une recherche indépendante qui ne relègue pas au second plan les rapports relevant des risques potentiels, mais qui s’efforce de clarifier ces risques.

Des scientifiques de renom considèrent que les énormes perturbations biophysiques subies aujourd'hui par toute forme de vie constituent la plus grande expérience à l'échelle de l’humanité de toute l’histoire. Nous en savons déjà assez sur les risques et les dangers posés par les technologies sans fils pour exiger des gouvernements l’application immédiate du principe de précaution.

http://freiburger-appell-2012.info/

Pour voir la liste des autres appels de médecins lancés depuis 10 ans, aller au http://www.robindestoits.org/Resolutions-et-appels-de-medecins-ou-d-experts_r27.html

Voir aussi ...

Doctor's Information Package
http://citizensforsafetechnology.org/Doctors-Information-Package,2,1849




6.

Quelques nouvelles récentes...

Laval Refuse condamne la Régie de l’Énergie (15 Octobre 2012)
http://www.courrierlaval.com/Actualités/2012-10-15/article-3099837/emLaval-Refuseem-condamne-la-Regie-de-lEnergie/1
Nonobstant la récente décision rendue par la Régie de l'Énergie, donnant le feu vert à Hydro-Québec de procéder au déploiement des compteurs de nouvelle génération (CNG), Laval Refuse réitère son opposition à l’implantation de ces compteurs intelligents et demande à ce que les citoyens aient le droit de conserver leur compteur analogique sans frais. Au nom de la santé des gens électrosensibles et du droit à la vie privée, ce regroupement de citoyens lavallois dénonce l’option de retrait, tel que définie par la Régie de l’Énergie. Cette option ne constitue pas un véritable choix, fait-on valoir, considérant qu’il n'appartient pas à la Société d’État de déterminer le compteur sans émission de radiofréquences dont le client pourra se prévaloir.
(...) Laval Refuse a laissé entendre, par ailleurs, qu’elle participerait à la nuit des sans-abri, qui aura lieu le vendredi 19 octobre dans le stationnement du Collège Montmorency. Par ce geste, l’organisme veut dénoncer le fait que «plusieurs personnes électrosensibles se retrouvent sans domicile», essentiellement en raison de leur incapacité de travailler due à l’intolérance aux champs électromagnétiques.

Les compteurs intelligents, c’est l’amiante de demain! (12 octobre 2012)
http://voir.ca/mohammed-lotfi/2012/10/12/les-compteurs-intelligents-cest-lamiante-de-demain/
La Régie de l’énergie a donné le feu vert au projet de Lecture à distance (LAD), qui vise à terme le remplacement de 3,7 millions de compteurs d’électricité dits intelligents au Québec. « Le scandale de l’amiante c’est de la petite bière à côté de ce qui nous attend demain avec les compteurs intelligents », m’a confié un spécialiste des ondes électromagnétiques. Mais c’est quand demain? Dans 5, 10, 20 ans..? Combien de victimes faudra t-il compter avant de crier au scandale ? Avant l’installation de 3,7 millions de compteurs, les électro-sensibles se comptent déjà par centaines au Québec à cause d’autres sources d’ondes électro-magnétiques (cellulaires, Wi-Fi, lignes de tention.. etc). Imaginez avec l’invasion des compteurs..! En attendant une prise de conscience réelle et collective du danger qu’entraine l’installation des compteurs, les électro-sensibles souffrent dans l’indifférence totale. On les prends pour des illuminés. On n’arrête pas le progrès, je veux bien! Mais certains progrès sont des imbécilités dont nous sommes collectivement responsables. Derrière l’histoire des compteurs intelligents, il y a une histoire de collusion, infiniment plus désastreuse que celle qui fait l’objet d’une commission actuellement. Une collusion qui implique des industries, des scientifiques et Hydro-Québec. Si l’État ne dit pas mot, il consent.Il paraît que La Régie de l’énergie donne toutefois la possibilité aux consommateurs d’opter pour un compteur n’émettant pas de radiofréquences. Dans ce cas, il faudrait payer 137 $ pour l’équipement et des frais mensuels de 17 $ pour les relevés. Autrement dit, vous les électro-sensibles, vous allez payer pour rester hors d’ondes nuisibles à votre santé. Reste à déterminer maintenant combien y a t-il d’élecro-sensibles au Québec qui s’ignorent..? PS. Les personnes qui pensent être incommodées (migraine, étourdissement, nausée, acouphène, perte de concentration, palpitations cardiaque) depuis qu’un compteur émetteur de Radio-fréquences (de type Itron Landis+Gyr) est présent dans leur environnement peuvent s’informer en écrivant à refusonscompteurs@gmail.com

Les compteurs intelligents rendraient intolérant aux champs électromagnétiques (11 octobre 2012)
http://maisonsaine.ca/les-compteurs-intelligents-rendraient-intolerant-aux-champs-electromagnetiques/
(...) Hydro-Québec affirme que l’intensité moyenne de l’exposition, de 50 microwatts par mètre carré (uW/m2) mesurée à un mètre de distance d’un compteur nouvelle génération, est 20 fois moindre que celle mesurée devant un ordinateur portable avec fonction Wi?Fi (1 000 uW/m2) et environ 100 000 fois inférieure à la limite d’exposition aux radiofréquences de Santé Canada (6 millions uW/m2). Le problème, c’est qu’Hydro-Québec ne parle que de la dose moyenne et fait fi des pics de puissance. Ceux?ci atteignaient souvent 50 000 uW/m2 à un mètre d’un nouveau compteur dans une maison unifamiliale de Boucherville, d’après les mesures de la firme 3E. C’est 50 fois la dose reçue du Wi-Fi, technologie que ne peuvent plus tolérer des milliers d’écoliers et d’adultes devenus électrohypersensibles. Selon plusieurs experts, ce seraient ces émissions maximales pulsées à longueur de journée qui déclencheraient l’intolérance aux CEM, de même que l’importante quantité d’interférence (hautes fréquences transitoires nocives) que ces compteurs génèrent sur le câblage domestique. Selon Cindy Sage, consultante californienne en électrosmog, les niveaux d’exposition pourraient parfois excéder les limites fédérales américaines, qu’elle juge par ailleurs laxistes. C’est le cas notamment si on lit sa consommation d’électricité en plaçant le visage à 6 po (15 cm) ou moins d’un compteur sans fil — de première ou de deuxième génération —, ce qui est déconseillé par les fabricants, car dangereux pour les yeux.

Des municipalités veulent se battre (10 octobre 2012)
http://www.journaldemontreal.com/2012/10/10/des-municipalites-veulent-se-battre
Elles comptent faire tout ce qu’elles peuvent pour empêcher l’installation des compteurs intelligents -- La bataille s’annonce féroce pour les municipalités qui veulent empêcher le déploiement des compteurs intelligents sur leur territoire. «On va se battre, on ne veut pas de compteurs chez nous», assure Jacques Labrosse, maire de Saint-Colomban, dans les Laurentides. Au cours des derniers mois, 11 municipalités du Québec ont entériné des résolutions pour empêcher Hydro-Québec d’installer les compteurs nouvelle génération sur leur territoire. Parmi elles, Sutton, Saint-Colomban et North Hatley. Vendredi dernier, Hydro-Québec a reçu le feu vert de la Régie de l’Énergie pour déployer les 3,8 millions de nouveaux compteurs au Québec. Une décision qui en a déçu plusieurs. «Les études ne sont pas complètes, déplore Serge Rivest, le maire de Saint-Liguori, qui s’oppose aux compteurs. Nous, on veut que ce soit clair, net et précis.» Problème de santé – Les villes s’opposent au projet surtout pour des raisons de santé. D’ailleurs, la question de l’électrosensibilité de certaines personnes aux ondes est souvent soulevée. «Il y a des sommités dans le monde qui disent que c’est néfaste, alors on est inquiets, ajoute Jacques Labrosse. Les gens viennent vivre ici pour la nature et la tranquillité, on ne veut pas des choses de même.» Par ailleurs, plusieurs des villes demandent des études plus poussées pour prouver la nécessité d’implanter ces nouveaux compteurs, et des gains économiques qui y seraient rattachés. Le maire de Saint-Colomban a d’ailleurs l’intention d’envoyer des lettres au député de sa région et à la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet. «J’espère gagner, sinon j’aurai fait l’effort de défendre mon point, dit-il. Mais, est-ce qu’on va pouvoir faire reculer Hydro? Bonne question.» CLIP

Liste des 11 municipalités québécoises ayant appuyé nos revendications jusqu'à maintenant
http://www.cqlpe.ca/Trousse.htm

Liste des 58 municipalités de la Colombie-Britannique s'opposant aux compteurs
http://www.facebook.com/StopSmartMetersinBC/posts/373565232722448

Nouvelle lettre à l'intention des municipalités
http://www.cqlpe.ca/doc/Lettre_pour_les_Municipalites.doc




7.

Avis de Marie-Michelle Poisson de Villeray Refuse diffusé ICI

Selon la notice du fabricant, pour être conforme aux limites d’expositions aux radiofréquences pour la population générale exposée de manière non-contrôlée, l’antenne contenue dans le compteur doit être installée de manière à offrir une distance de séparation d’au moins 20 cm de tout personne et ne doit pas être située au même endroit ni fonctionner en même temps que n’importe quelle autre antenne ou transmetteur.

Vous devez donc être particulièrement vigilants si le compteur est directement accessible, si vous avez plusieurs compteurs regroupés et si les compteurs sont en présence d’autres appareils émetteurs tels les Wi-Fi, téléphones sans fil ou consoles de jeux en raison de l'effet de cumul des émissions combinées de tous ces appareils dans un même lieu (ce qu'on appelle l'électrosmog ambiant). Dans tous ces cas, les compteurs pourraient ne plus se conformer aux normes 'sécuritaires'. Hydro-Québec n’effectue aucun contrôle lors de l’installation pour que ces normes soient respectées.

Les fiches techniques des compteurs émetteurs de micro-ondes peuvent être consultées.

Itron (1er génération, 820 000 installés partout au Québec depuis environ 7 ans permettant la lecture à distance de la rue) http://villerayrefuse.files.wordpress.com/2012/02/3-itron-centron-c1sr-compteur-rf-exposure2.pdf

Focus Landis-Gyr (2e génération, 20 000 compteurs situés dans les projets pilotes de Villeray, Boucherville et Magog) http://villerayrefuse.files.wordpress.com/2012/02/1-gridstream-huntsu864-module-rf-du-compteur-landisgyr-rf-exposure.pdf

Si vous consultez cet album photo (http://lavalrefuse.wordpress.com/pollution-electromagnetique/), vous constaterez rapidement que, par définition, tous les compteurs libres d'accès, intérieurs et extérieurs, sont en infraction de la mise en garde de distance minimale de 20 cm. Les seuls compteurs qui pourraient être considérés conformes seraient ceux situés dans une chambre de compteurs réservée uniquement à cette fin.

Certains compteurs sont effectivement situés très près des personnes. À preuve cet extrait d'un témoignage qui nous est parvenu hier : « Il y a environ 1 mois, un technicien d'Hydro-Québec est venu changer le compteur électrique de mes voisins du haut. Ce compteur (de type Itron) se trouve dans mon sous-sol, dans mon atelier de travail. Je suis travailleuse autonome et je dois passer 8 heures par jour à moins de 2 pieds devant le compteur, n'ayant qu'une petite planche de bois entre ma face et le compteur. Lorsque que le projet sera généralisé, j'aurai 2 compteurs côte-à-côte devant moi, un à 2 pieds et l'autre à 1 pied de mon visage. Je n'ai pas l'espace nécessaire pour déplacer mon atelier ailleurs dans la maison, il y a-t-il un matériau qui peut couper les ondes afin de préserver ma santé? » (...) « Or, depuis environ 3 semaines, j'ai des problèmes de santé récurrentes. Je n'avais pas encore soupçonné les compteurs, mais je cherchais les causes. Normalement, j'ai 1 ou 2 migraines par mois qui coïncident avec ma période féminine, maintenant c'est presque sans arrêt, du matin au soir. Ce n'est pas une grande douleur, mais elle est présente presque tous les jours. De plus, j'ai développé des problèmes digestifs, j'ai l'intestin hyperactif moi qui n'y allait qu'aux 2 jours avant. J'ai des nausées, des étourdissements, de la fatigue et des pertes de mémoires légères, je cherche mes mots, même pour des mots usuels et simples. Je n'ai pas encore consulté de médecin, je n'ai pas le temps. »

Des témoignages comme ceux-là, on en reçoit régulièrement. Les personnes qui désirent avoir plus d'information peuvent nous écrire à refusonscompteurs@gmail.com et nous pourrons éventuellement les diriger vers des médecins dignes de confiance et respectueux qui souhaitent documenter ce phénomène inédit.

Rappelons en terminant que les normes canadiennes établies par Santé Canada ne prennent en compte que les effets thermiques (chauffants) des micro-ondes et ne prennent aucunement en compte les autres effets biologiques tels que les malaises rapportés par cette personne. Un comité de parlementaires canadiens a recommandé que les normes canadiennes soient revues afin de pouvoir tenir compte des effets biologiques non-thermiques des micro-ondes http://www2.parl.gc.ca/HousePublications/Publication.aspx?DocId=4834477&Language=F&Mode=1&Parl=40&Ses=3

refusonslescompteurs.wordpress.com

Note de Jean: Je signale à votre attention les 4 liens du premier énoncé de cette page ci-dessus relativement aux principaux motifs de refus des compteurs soit la santé, l’économie, la sécurité et la vie privée. À la CQLPE nous avons choisi de consacrer l'essentiel de nos efforts à faire valoir que les compteurs représentent une grave menace à la santé publique (tel qu'indiqué sur le logo de notre campagne contre ces compteurs), alors qu'ailleurs en Amérique du Nord, les opposants dénoncent également 1) les hausses de tarifs liées à la facturation différenciée dans le temps qu'Hydro-Québec pourra appliquer à tous les Québécois une fois les compteurs déployés partout au Québec ; 2) la vulnérabilité du réseau de compteurs maillés au piratage informatique et aux attaques terroristes à distance ; et 3) la grande tentation que subira Hydro-Québec de vendre à des entreprises ou de remettre à la police les données confidentielles dont elle disposera sur vos habitudes de consommation. Ce sont des éléments importants à ne pas perdre de vue.




8.

Extraits du documentaire Reconnect à voir...

On ne le rappellera jamais assez... Les puissantes salves de micro-ondes émises jusqu'à 2 fois par seconde (dans le pire des cas lorsqu'un compteur sert de relais à de nombreux autres) sont EXACTEMENT dans la même bande de fréquences (de 900 à 920 mégahertz) que les micro-ondes des téléphones cellulaires. Comme vous pouvez le constater dans les 2 extraits suivants du documentaire Reconnect - pour lequel une aide au financement est demandée ICI - l'utilisation régulière d'un cellulaire double le risque de développer un cancer du cerveau mortel dans pratiquement tous les cas. Or c'est le corps en entier que l'émetteur d'un compteur Itron ou Landis+Gyr irradie, et non uniquement le cerveau. Et cette irradiation involontaire est multipliée par le nombre de compteurs et d'autres sources de pollution électromagnétique (cellulaires allumés, antennes de cellulaire, WiFi, etc) dans notre environnement immédiat. Ce documentaire annonce une explosion du nombre de cancers du cerveau particulièrement à cause du jeune âge (le tiers des enfant de 11 ans ont déjà leur propre cellulaire) auquel les enfants commencent à se servir d'un cellulaire. On peut facilement extrapoler cette sombre prévision aux nombreux cancers et autres problèmes de santé débilitants que les compteurs à radiofréquences vont engendrer. Tous les scientifiques honnêtes (n'ayant pas été achetés par l'industrie des télécommunications) nous avertissent des risques énormes que nous courons avec la multiplication exponentielle des sources de champs électromagnétiques (comme les micro-ondes) autour de nous. Allons-nous ignorer leurs cris d'alarme ou bien allons-nous réagir intelligemment et prendre les mesures nécessaires pour nous protéger ?

Ces deux très courts extraits du documentaire Reconnect MÉRITENT d'être regardés...
http://www.youtube.com/watch?v=ED0rszDDhVU
http://www.youtube.com/watch?v=s6aMo_pbepE




9.

Un rappel important de ce qui est indiqué sur le site de Villeray Refuse

Suivi médical
http://villerayrefuse.wordpress.com/2012/04/07/suivi-medical/
(...) Les principaux symptômes et malaises rapportés par les personnes exposées quotidiennement aux RF émises par les compteurs sont : troubles du sommeil et de l’appétit, nausées, migraines, étourdissements, irritations cutanées, palpitations cardiaques, acouphènes et fatigue généralisée. Si vous pensez que votre santé est affectée par la présence des compteurs émetteurs de Rf (Focus Landis-Gyr ou Itron) et/ou des routeurs, n’hésitez pas à nous écrire à villerayrefuse@gmail.com. Nous pourrons alors vous donner les coordonnées de trois médecins qui travaillent dans la même équipe de santé environnementale et qui ont convenu d’assurer le suivi médical des personnes affectées par les compteurs. Le cas échéant, ces trois médecins pourront constituer un dossier sanitaire et demander qu’une étude épidémiologique en bonne et due forme soit entreprise par la direction de la santé publique du Québec. Très important! Pour faciliter les diagnostiques et éventuellement documenter les recours en justice, plusieurs médecins et avocats conseillent de tenir un journal de bord détaillé faisant état des dates, lieux et circonstances où les symptômes apparaissent et disparaissent pour chaque membre de la famille. Il est aussi opportun de noter les faits concernant les animaux de compagnie, les animaux de ferme et les végétaux qui vivent à proximité des compteurs, des routeurs, des collecteurs et antennes relais, émetteurs de radio-fréquences.

NOTEZ DONC BIEN QUE si l'un ou l'autre des symptômes mentionnés ci-dessus sont apparus (dans votre cas ou dans celui de tout personne exposée aux radiations d'un compteur numérique de première génération Itron ou de seconde génération Landis+Gyr) APRÈS l'installation d'un ou de plusieurs de ces compteurs, il est impératif d'entrer en contact rapidement avec les gens de Villeray Refuse afin que vous soyez dirigé-e vers des ressources médicales compétentes qui pourront vous aider. En outre, plus il y aura de gens qui feront connaître à ces médecins ces symptômes pouvant être directement reliés à la présence d'un compteur à radiofréquences, plus ceux-ci seront en mesure de démontrer l'urgence de reconnaître cette nouvelle problématique de santé au Québec et d'agir pour protéger la population.

Pour en savoir plus au sujet des symptômes que l'on peut avoir lorsque l'on devient électro-hypersensible...

Tiré de http://liens-pour-ehs.blogspot.ca/

Qu'est-ce que l'hypersensibilité électromagnétique?

C'est une grande sensibilité aux champs électromagnétique (CEM). C'est-à-dire que certaines personnes sont très perturbées par des champs électriques ou magnétiques même très faibles. L'électro-hypersensibilité (EHS) est une sensibilité physique caractérisée par des symptômes dont l'apparition est directement liée à l'exposition aux champs électromagnétiques. Cette sensibilité peut se manifester pour certaines fréquences particulières de CEM ou pour l'ensemble des fréquences. Il y a plusieurs termes utilisés :

• électrosensibilité
• électro-hypersensibilité (EHS)
• allergie aux CEM
• syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques (SICEM)

Les sources de CEM :

• Tous les téléphones cellulaires, spécialement les téléphones intelligents
• Les antennes de relais cellulaires
• Les téléphone "sans fils"
• Le Wi-Fi
• Le Bluetooth
• Les ordinateurs, spécialement les portables
• Les micro-ondes
• Les radios bidirectionnelles (walkies-talkies)
• Les moniteurs pour bébés
• Tous ce qui fonctionne sans fils! 
• Les ampoules fluocompactes
• Les écrans de TV ou d'ordinateur 
• Les machines de jeux vidéos
• Certains lecteurs de BlueRay
• Et pour les plus sensibles, plusieurs appareils électriques ou tout ce qui est électrique

L'hyper-sensibilité peut se traduire par une grande variété de symptômes :

• maux de tête
• vertiges
• nausées
• sensations de chaleur, de brûlures, de picotements
• rougeurs de la peau
• faiblesse
• fatigue
• tensions musculaires
• douleurs des articulations
• bourdonnements d'oreilles
• anomalies du rythme cardiaque
• problèmes d'équilibre
• dépression
• difficultés de concentration
• troubles du sommeil

Ces symptômes sont plus ou moins intenses selon :

• le temps d’exposition
• la force
• la fréquence (souvent ou rarement)
• le type d’ondes
• le stade où la personne est rendue

Il y aurait 4 stades :

1. Un ou plusieurs des symptômes communs en étant exposé aux CEM : mal de tête typique, problème de mémoire et/ou de concentration... Ces symptômes disparaissent généralement rapidement lorsqu'on s'éloigne de la source.

2. Les symptômes persistent plus ou moins longtemps après une exposition aux CEM. Une consultation médicale s'impose souvent pour soulager les symptômes.

3. Incapacité de travailler à temps plein, absences fréquentes afin de récupérer des effets.

4. Une réaction intense face à la pollution électromagnétique à l'intérieur ou à l'extérieur. Ce qui amène souvent la perte d'emploi et une grande restriction de liberté. La personne doit déménager dans une zone rurale ou carrément en forêt afin de pouvoir survivre.




10.

Deux nouvelles pages Facebook intéressantes, une vidéo et d'autres nouvelles à découvrir

Fibromyalgie ou Hypersensibilité Environnementale ou Électrosensibilité ? https://www.facebook.com/lequelsuisjevraiment

Danger des compteurs 'intelligents et du WiFi (page bilingue)
http://www.facebook.com/groups/Dangersmartmeters/

Résonance - 52 min
http://vimeo.com/50746587
Ce film présente la cellule vivante sous un nouvel éclairage. Capable de capter et d'émettre des ondes électromagnétiques artificielles et naturelles, elle se comporte comme un véritable circuit électronique. Dans un monde où les ondes sont omniprésentes, ce film va à la rencontre d'experts et de chercheurs qui nous présentent leurs travaux et nous offrent des clefs de compréhension inédites sur les effets des ondes sur le vivant.

Caricature drôle pour se détendre un peu...
http://ow.ly/exq7p
... même si au fond ce n'est pas vraiment drôle...

Gov't should tell Canadians about wireless safety: Fmr Microsoft Canada pres (11 Oct 2012)
http://www.sunnewsnetwork.ca/sunnews/politics/archives/2012/10/20121011-102450.html
L'ancien président de MIcrosoft Canada demande à Ottawa de mieux informer les Canadiens sur les risques des technologies sans fil – en obligeant par exemple les fabricants de téléphones cellulaires à placer un avertissement bien visible sur leurs appareils indiquant de les tenir à au moins 15 mm du corps, au lieu de dissimuler cette information cruciale dans le manuel de l'utilisateur en caractères si petits que rares sont les utilisateurs qui la connaissent. Il y est également question de la courageuse épopée en solitaire de Wendy Hoy, 57 ans, qui marche de London, Ontario, à Ottawa pour y demander aux responsables gouvernementaux de revoir à la baisse les limites d'exposition admissibles aux radiations des champs électromagnétiques - le fameux Code de 'sécurité' 6... une initiative courageuse que nous applaudissons à la CQLPE.

Confirmed: Smart meter data shared far and wide (14 oct 2012)
http://takebackyourpower.net/confirmed-smart-meter-data-shared-far-and-wide/
Les preuves sont là que les compagnies d'électricité veulent vendre les données privées recueillies grâce aux compteur$ intelligent$.

“The Program” – A whistleblower in the NSA’s domestic spying program
http://takebackyourpower.net/film-the-program-a-whistleblower-in-the-nsas-domestic-spying-program/
L'Agence de surveillance nationale des États-Unies est devenue méga super puissante depuis le 11 septembre 2011. Un dénonciateur/lanceur d'alerte révèle des faits que tous doivent connaître. Ils peuvent, par exemple, écouter nos conversations via notre cellulaire, même s'il est éteint. Pour en savoir plus, voir Utah Data Center. C'est Big Brother sur les mégastéroïdes et nous sommes TOUS menacés par ce pouvoir occulte. Et soyez bien conscients que les compteurs fouineurs font partie de ce progremme de surveillance totale et intrusive de la population entière du monde «libre»...

Google now censoring content critical of Smart Grid? http://takebackyourpower.net/google-now-censoring-content-critical-of-smart-grid/
Eh Oui! Bien triste... Même Google censure subtilement les sites Web critiquant tout ce qui concerne les réseaux intelligents... Démontrant ainsi que les patrons de Google couchent dans le même lit que les patrons de la NSA.

Airline pilot has nowhere to escape from wireless radiation http://www.thestar.com/news/canada/article/1272794--airline-pilot-has-nowhere-to-escape-from-wireless-radiation
Une pilote d'avion professionnelle depuis 20 qui est devenue électrohypersensible (EHS) il y a 30 mois pourrait bientôt n'avoir plus aucun endroit où aller vivre quand une nouvelle tour de relais cellulaire entrera en fonction près de chez elle. La dictature totalitaire exercée par Industrie Canada, qui peut imposer l'emplacement des tours malgré les objections des municipalités et des citoyens, rend pratiquement illusoire les efforts de Frank Clegg, ex-pdg de Microsoft Canada et maintenant à la tête du groupe Citizens For Safe Technology, de créer des zones blanches sans cellulaire, compteurs 'intelligents' et Wifi pour les personnes EHS.




11.

Programmation du mois d’octobre 2012 de Laval Refuse...

From: Laval Refuse (lavalrefuse@hotmail.com)
Subject: INVITATIONS: PROGRAMMATION DES ACTIVITÉS DU MOIS D'OCTOBRE 2012
Date: 13 Oct 2012

Participation à la nuit des sans abris – 19 octobre 2012

Tristement, plusieurs personnes électrosensibles se retrouvent sans domicile étant devenu incapables de travailler et d’assumer un loyer et/ou étant devenu incapables de tolérer un logement en raison des champs électromagnétiques. Nous recevons de multiples appels de gens devenus électrosensibles et sans abris nous demandant un parc ou un coin de rue où garer leur voiture où ils auront quelques moments de répis tellement ils sont maintenant incommodés par la pollution électromagnétique environnante. Avec le déploiement des compteurs intelligents, il n’existera plus de refuges pour ces gens. Laval Refuse participera donc à la nuit des sans abris vendredi le 19 octobre 2012.

Endroit: stationnement du Collège Montmorency – Heures: 19 heures à 23 heures

Pour tous ceux et cells qui désirent se joindre à nous, veuillez nous écrire lavalrefuse@hotmail.com ou nous laisser un message au (514) 951-7419. Nous nous donnerons ensuite un point de rencontre.

***

Conférence à Laval – 23 octobre 2012 – 19h30
1961 rue d’Ivry, Laval
Infos et confirmation de présence si possible: lavalrefuse@hotmail.com ou (514) 951-7419

***

Conférence à Montréal – 29 octobre 2012 – 19 heures
777 Saint-Roch, Montréal
Infos et confirmation de présence si possible: parcextensionrefuse@gmail.com ou villerayrefuse@hotmail.com




12.

De nombreux mécontents...

Note de Jean: L'article suivant vous permettra de mieux comprendre l'ampleur du mouvement de résistance que la décision de la Régie suscite. J'espère que ce mouvement se répandra comme une traînée de poudre dans l'ensemble de la zone du Québec touchée par la phase I du projet. Ainsi les Québécois-es montreront à Hydro-Québec de quel bois on se chauffe quand on est échaudé par leur outrecuidance. Que leur résistance soit fertile ! ;-)

Tiré de http://www.journaldemontreal.com/2012/10/08/de-nombreux-mecontents

De nombreux mécontents

MARIE-CLAUDE SIMARD - 8 octobre 2012,

Quelques centaines de citoyens du secteur de Saint-Canut, à Mirabel, se sont mobilisés dès qu’ils ont appris que la Régie de l’énergie avait donné le feu vert à Hydro-Québec pour l’installation de compteurs intelligents il y a quelques jours.

Une pétition circule dans la petite municipalité des Laurentides et déjà près de 200 citoyens ont manifesté leur mécontentement en y apposant leur signature. Plusieurs démarches semblables se sont mises en branle un peu partout dans la province.

«Ça fait longtemps que nous nous opposons aux compteurs intelligents et nous ne sommes pas satisfaits de la décision de la Régie de l’énergie», a dit en entrevue Mathieu Huguet l’instigateur de du mouvement de protestation dans cette région, qui a déjà fait parvenir une pétition similaire à l'Assemblée nationale à ce sujet en septembre dernier.

La pétition prend la forme d’un avis de non-consentement qui doit être envoyé à la présidente d’Hydro-Québec Distribution, Isabelle Courville, et à l’Assemblée nationale.

Les signataires s’opposent notamment à l’installation d’un compteur-émetteur de radiofréquences et interdisent aux employés d’Hydro-Québec d’entrer sur leur propriété à d’autres fins que la lecture de la consommation d’électricité.

«Nous refusons le remplacement de nos compteurs actuels par des compteurs-émetteurs de radiofréquences [...] dotés d’une capacité de transmission sans fil des données recueillies, qui violerait la loi et compromettrait le droit à la vie privée et la santé des résidants», peut-on lire sur l’avis.

Selon M. Huguet — qui collabore dans cette démarche avec la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique (CQLPE) —, les résidants de Saint-Canut sont particulièrement préoccupés par les effets négatifs que pourrait avoir l’utilisation des compteurs intelligents sur leur santé. «Nous voulons un moratoire, jusqu’à ce que des études médicales indépendantes sérieuses soient effectuées», a dit M. Huguet.
Des milliers de protestataires dans la province

Plusieurs autres regroupements militent à travers la province contre l’installation de ces appareils. Sur le site de la CQLPE, on retrouve des liens vers des actions de mobilisation à Laval, à Villeray, en Mauricie, à Québec, et à Boucherville. Le site de Laval Refuse fait état de 15 509 signataires sur sa pétition demandant un moratoire.

La Régie de l'énergie a donné le feu vert jeudi au projet de Lecture à distance (LAD), qui vise à terme le remplacement de 3,7 millions de compteurs d'électricité dans la province pour la somme d'un milliard de dollars.

Selon la Régie, les compteurs intelligents offrent la possibilité d'obtenir rapidement de l'information précise sur les pannes, permettent d’obtenir une facturation basée sur des données réelles et ne nécessitent plus que les releveurs de compteurs accèdent à la propriété des abonnés. Sur ce point, le Syndicat des employés de techniques professionnelles et de bureau d'Hydro-Québec (SCFP-2000) déplore la perte d’emplois qui pourrait s’élever à plus d’un millier, estime-t-il.




13.

Un projet de recours collectif...

Note de Jean: Dès que nous serons en mesure de vous fournir des renseignements sur le moyen de se joindre à cet éventuel recours collectif, nous vous en informerons via ce bulletin.

Tiré de http://www.lapresse.ca/la-voix-de-lest/actualites/201210/09/01-4581649-la-suttonnaise-kathya-heppell-se-bat-toujours-contre-le-projet-dhydro-quebec.php

La Suttonnaise Kathya Heppell se bat toujours contre le projet d'Hydro-Québec

ISABEL AUTHIER - 10 octobre 2012

(Sutton) Kathya Heppell est tellement inquiète des conséquences de l'installation des nouveaux compteurs intelligents par Hydro-Québec sur la santé humaine qu'elle souhaite déposer un recours collectif contre la société d'État. Électrosensible, la Suttonaise affirme que les ondes émises par ces équipements vontfinir par la tuer.

«Je veux un moratoire, je veux des études indépendantes, je veux que la lumière soit faite sur le déploiement de ces technologies», dit-elle, déterminée à faire reculer Hydro-Québec. On sait que vendredi dernier, l'organisation a reçu le feu vert de la Régie de l'énergie pour remplacer 3 750 000 compteurs dans la province.

Ce n'est pas la première fois que Mme Heppell monte au front. Au début de l'année 2012, elle était apparue sur diverses tribunes pour témoigner de son intolérance aux champs électromagnétiques. Elle affirme qu'ils causent chez elle des palpitations cardiaques, des maux de tête, de l'acouphène, de l'insomnie, une perte de poids et d'appétit et même des troubles nerveux. Elle souhaite ainsi mettre en garde la population contre l'installation de ces compteurs d'électricité.

Après avoir vécu 35 ans à Montréal, Kathya Heppell a quitté la métropole, saturée d'ondes, pour s'installer dans le village de Sutton, il y a deux ans. Depuis, dit-elle, ses symptômes ont beaucoup diminué. «Ma maison, c'est mon refuge. Tout est filé chez moi. Il n'y a aucune technologie sans fil. Mais ce ne sera plus le cas. Je vais devoir blinder ma chambre pour pouvoir récupérer.»

Blinder? «Oui, avec des tapisseries et des matériaux qui bloquent les micro-ondes.»

«Ces compteurs vont me tuer, c'est sûr. Mon coeur ne résistera pas à ça», déclare-t-elle. Elle donne en exemple ses deux dernières présences à la séance mensuelle du conseil municipal de Sutton, où elle a ressenti des palpitations. «Et j'ai su qu'on venait d'installer le wi-fi à l'hôtel de ville depuis deux mois!»

«Je suis capable de vivre avec les inconvénients, quand c'est temporaire, mais lorsqu'Hydro-Québec va déployer le réseau de compteurs, le degré d'irradiation sera trop fort pour que je puisse vivre avec.»

Contestée

La dame n'est pas sans savoir que ces sorties publiques contre les compteurs intelligents suscitent beaucoup des réactions. Nombreux sont ceux qui doutent de la véracité de ses symptômes. «Ce n'est pas psychosomatique. La preuve, c'est que si je suis exposée, que je le sache ou non, j'ai toujours les mêmes symptômes.»

Celle-ci affirme qu'au moins 200 000 personnes au Québec seraient hypersensibles à leur environnement. «Et plusieurs ne savent pas qu'ils souffrent de ça», précise la quinquagénaire, qui travaille à domicile dans le domaine du développement des affaires.

Poursuite

Kathya Heppell veut donc poursuivre Hydro-Québec parce qu'elle met en péril la santé des gens. «Ce sera un recours collectif. Il y a des choses faciles à prouver. Je ne me sens pas seule là-dedans.» Certains organismes, dont la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique (CQLPE), s'insurgent en effet contre ce projet, pour des raisons de santé, mais aussi financières.
Des démarches seraient déjà amorcées et la poursuite déposée «d'ici un mois». «J'attends la réponse d'un avocat», précise Mme Heppell.

«Je vais me battre bec et ongles avec l'énergie du désespoir pour qu'on empêche le déploiement de ces compteurs!»

Depuis le début de cette saga, les experts d'Hydro-Québec maintiennent que ce type de compteurs ne représente aucun danger pour la santé humaine. La Régie de l'énergie en est venue à la même conclusion.




14.

Vous vous souvenez quand Hydro-Québec affirmait par la voix de George Abiad qu'il leur était désormais impossible de trouver des compteurs électromécaniques? C'est faux. Encore un de leurs «pieux» mensonges...

MÊME LANDIS+GYR VEND DES COMPTEURS MÉCANIQUES!!! Aux États-Unis!!

Single-Phase Electromechanical Meter http://www.hellotrade.com/landis-gyr-usa/single-phase-electromechanical-meter.html
Introduced over a century ago, electromechanical meter technology remains the most efficient means of measuring kilowatt-hours. The MX induction meter series by Landis+Gyr is equipped with enough built-in capabilities to keep pace with future technology upgrades. The MX single-phase meter has the accuracy you need and the durability to last 30 years. It's the most reliable and cost-effective meter you'll find. Landis+Gyr Inc. designed the MX to not only yield more features and reliability, but to contain fewer parts and more space for add-ons. This means lower profile, lighter weight, easier handling and higher reliability. DXMX: Combines all the features and functions of the MX series with demand and time-of-use capabilities and recorder options with up to 32k of memory. DEMX: The TouchRead remote meter reading system provides a solution for hard-to-read accounts by allowing meter reading access.

Le modèle DXMX permet même la facturation différenciée dans le temps!!!

Allez voir à http://www.hellotrade.com/suppliers?ss=electromechanical+meter

Il y a des compagnies dans les pays suivants qui fabriquent et vendent encore des compteurs mécaniques :

L'Inde, les États-Unis, la Chine, L'Italie et l'Espagne

Qui plus est, Elster vend des des compteurs électromécaniques reconditionnés. Ce que cela PROUVE, c'est qu'il est parfaitement possible pour Hydro de demander à une compagnie comme Elster de reconditionner ses compteurs électromécaniques quand ils ne les jugent plus fiables - après 50 ans!!! - et donc de conserver nos compteurs au lieu de les envoyer au recyclage.

Type AB1G meter
http://www.elstersolutions.com/en/633.html
The market for single phase electromechanical meters has been in decline as utilities migrate toward smart metering systems and raw material costs continue to increase. Elster has responded to the changes by offering the AB1G meter. The AB1G is qualified, recent vintage, and reconditioned Elster meter from select field locations. It uses a pre-qualified and tested meter chassis with a new rotor and bearing system installed. The AB1G meter is available as a Class 200, Form 2S, standard clock dial 13 8/9 RR register with either a glass or polycarbonate cover. Elster also supports specific OEM module installation.

Quand vont-ils enfin cesser de nous raconter des hydro-bobards?!...

Les bons vieux compteurs mécaniques. Voilà la SOLUTION!




15.

Invitation à une marche contre les compteurs intelligents...

De : André Fauteux (info@21esiecle.qc.ca) - 18 Oct 2012

Gaétane Boucher a été reconnue comme handicapée par l'Office des personnes handicapées sur la base d'un diagnostic d'électrohypersensibilité fourni par un médecin de Québec (j'ai en main copies des deux documents).

Elle a dû vivre quelques années dans un chalet sans électricité pour améliorer son état de santé.
Elle a ensuite raccordé son chalet au réseau électrique et ne peut plus y habiter depuis qu'Hydro-Québec y a installé un compteur à radiofréquences.

André Fauteux

---

Bonjour à tous,

Suite à la décision de la Régie de l'énergie d'autoriser Hydro-Québec à poursuivre l'implantation des compteurs intelligents, je suis, comme plusieurs, très fâchée, troublée et inquiète pour nous tous et nos enfants...

J'ai été diagnostiquée comme électrohypersensible depuis 2007.

Je vis très isolée dans une région éloignée des antennes depuis plusieurs années pour me réfugier des ondes. Cela a réussi à améliorer ma santé, je vais beaucoup mieux mais j'ai tout perdu: ma famille, ma maison, mon travail et je me meurs a présent d'ennui, d'isolement. Mon fils m'a dit que je serai grand-mère au printemps, quelle joie!!! Mais serais-je plus proche, disponible??? en santé??? Voilà ce a quoi entre autres plusieurs sont obligés de faire ou de songer à faire les électrohypersensibles, abandonner leur vie et ceux qu'ils aiment pour rester vivants.

La pollution électromagnétique est déjà très envahissante et nuisible même inquiètante (wi-fi, cellulaire, Iphone, Ipad... ). Avec les compteurs émetteurs de radiofréquences, ce sera, je crois, désastreux et fatal pour de plus en plus de gens et à un rythme très rapide.

Mon état de santé à l'extérieur de mon refuge est très précaire et variable. Mais lorsque je suis en mouvement dehors, et avec d'autres trucs de protection, je crois pouvoir y arriver. J'ai besoin de faire quelque chose d'utile et agréable, c'est bon pour mon moral.

J'invite donc les gens qui auraient envie de se joindre à moi pour une marche "Non aux compteurs intelligents"


J'aimerais marcher sur la plupart du temps sur une piste cyclable sauf dans les villes... Partir de Val-David jusqu'à Magog, cela peut varier, je suis ouverte aux suggestions.

Je crois pouvoir trouver de l'aide pour les gîtes et les vêtements nécessaires. Nous aurions des documents de sensibilisation à distribuer fournis par la CQLPE et villerayrefuse, et sans doutes des entrevues médiatiques ou invitations dans les communautés pour exprimer notre préoccupation face à cette situation qui concerne tout le monde... À nous de les sensibiliser.

Je suis une très bonne marcheuse d'endurance, sympa et avec un témoignage crédible et honnête à partager. J'aimerais me joindre a une ou plusieurs personnes passionnées pour le bien-être commun, l'éveil de conscience et le bonheur de bouger dehors!!!

L'idéal serait que je sois accompagnée d'une personne à l'aise avec les médias et connaissant bien le dossier des compteurs et des effets des champs électromagnétiques, ect.

Merci, au plaisir et à bientôt

Gaétane Boucher (ditvert@hotmail.com)

amie: 450-677-8435 (pour la joindre)




16.

D'inquiétants symptômes...

Le 7 Oct 2012, Jessie B. écrit:

Bonjour,

Mon nom est Jessie B., j'ai 30 ans, et j'habite sur la rue Montcalm à Montréal, dans un sixplex, où des compteurs intelligents sont au 1er étage. Je suis au 3e étage et mon lit est directement en haut de ces compteurs.

Nous sommes emménagées, le 1er mai 2012 dans ce nouvel appartement.

Depuis notre déménagement, j'ai des problèmes de concentration, des pertes de mémoires subites, des événements dépressifs, une perte de libido et plus récemment un développement asthmatique (que ma conjointe a également) avec une réaction allergène (nous sommes toutes deux pas allergiques à aucun agent allergène).

Je me demande depuis quelques mois la cause de ces symptômes qui me paraîssent tous interreliés et suite à la lecture de LaPresse hier, j'ai des sérieuses craintes par rapport à ces compteurs. Bien évidemment, je ne sais pas s'ils sont, en effet, la cause de mes problèmes et j'aimerais bien pouvoir avoir de l'aide quant à la vérification que je puisse faire de l'interconnection entre ces compteurs et mon état de santé.

Je vous prie de bien vouloir faire suite à mon courriel. De mon côté, si mes symptômes indiquent clairement un lien avec les compteurs intelligents, je serai prête à vous livrez mon témoignage de façon publique, afin d'aider le dossier.

Jessie B.

Bonjour Jessie

Désolé de n'avoir pu te répondre avant. J'ai beaucoup d'ouvrage ces temps-ci. Entre autres, voir le communiqué de presse que j'ai rédigé et diffusé hier... Écouter aussi cette entrevue que j'ai donnée.

Il est fort possible que tes symptômes sont reliés à ton exposition aux micro-ondes pulsées émises par ces appareils – toutefois, il faut bien d'assurer pour en être sûr d'éliminer toutes les autres causes possibles – comme les moisissures.

Lis ce document Les compteurs de nouvelle génération - La FICTION et la RÉALITÉ et tu commenceras à comprendre pourquoi ces compteurs peuvent être dangereux.

Pour en savoir plus, lis aussi notre plus récent Bulletin #15: L'hydreuse réalité nous saute au visage

Il nous fera grand plaisir de recevoir ton témoignage tel qu'indiqué au
http://www.cqlpe.ca/DonnezTemoignage.htm

Donne-toi la peine de lire les quelques témoignages que nous avons déjà reçus au http://www.cqlpe.ca/TemoignagesRecus.htm

La problématique de l'électrosmog est un mal grandissant que les autorités médicales dénoncent un peu partout dans le monde - voir par exemple cette Directive de l'Association médicale autrichienne pour le diagnostic et le traitement des problèmes de santé et des maladies liés aux champs électromagnétiques - mais au Québec, la profession médicale est encore dans son ensemble ignorante du problème et soigneusement maintenue dans l'ignorance et le déni par les autorités gouvernementales qui, sous la gouvernance de Charest en tout cas, semblaient plus intéressées à protéger les dividendes reçus d'Hydro-Québec que la santé de la population. Espérons que ça va changer sous Mme Marois.

Chose sûre, il y a un conflit d'intérêt manifeste car l'État québécois, de par sa dépendance aux surplus générés par sa mamelle hydroquébécoise, en est devenu aveugle aux conséquences sur la santé humaine des activités de ce quasi monopole sur la production et la distribution de l'électricité au Québec. Des centaines d'enfants sont morts de leucémie parce qu'ils ont grandi trop proches des lignes à haute tension (voir Les leucémies plus nombreuses près des lignes à haute tension) d'Hydro-Québec et une véritable omerta règne pour cacher cette réalité à la population afin d'éviter à Hydro-Québec de subir de coûteux procès qui diminueraient le rendement annuel dont L'État profite.

Des milliers de Québécois souffrent d'électrosensibilité - comme toi maintenant - à cause des 820,000 compteurs à radiofréquences Itron déployés en douce depuis 7 ans sans approbation de la Régie (ça passe sous la barre des $10 millions annuel d'investissement, seuil à partir duquel Hydro doit obtenir la permission de la Régie) et sans la moindre étude d'impacts sur la santé des abonnés exposés à des salves puissantes de micro-onde émises souvent à toutes les 2 secondes, 24 heures sur 24, par ces équipements pour signaler leur présence au releveur qui passe une fois par mois (ou aux 2 mois) à proximité en voiture pour relever à distance la consommation électrique des abonnés. Voir plus de détails au http://lavalrefuse.wordpress.com/differents-types-de-compteurs/

Certains compteurs dans les zones inaccessibles en hiver sont programmés pour rester en dormance jusqu'à ce qu'un signal émis par le releveur leur fasse émettre les données cumulées. Pourquoi ne pas avoir programmé tous les compteurs Itron pour qu'ils fonctionnent ainsi ? C'est dû selon moi au fait que les ingénieurs d'Hydro-Québec qui n'ont que peu ou pas conscience des dangers liés aux micro-ondes qu'ils vont maintenant imposer à toute la population avec leurs compteurs 'intelligents' - grâce à la bénédiction qu'ils viennent d'avoir du copain de Thierry Vandal, Richard Lassonde, qui a sans doute reçu l'an dernier, de l'ancien ministre libéral Clément Gignac, comme directive d'approuver coûte que coûte ce projet.

Je réfère ton cas à nos alliés sur le terrain à Montréal (en Cc) qui pourront sans doute t'aider. Chose sûre, il ne te sera pas facile, à moins que le propriétaire de ton sixplex ne soit ouvert et compatissant, de placer plusieurs couches de papier d'aluminium sur les compteurs, ce qui atténuerait grandement l'intensité des micro-ondes émises – bien que ce ne soit qu'un pis aller car suffisamment de signal passe tout de même selon nos informations pour que les releveurs de compteurs Itron et les compteurs 'intelligents' voisins du réseau maillé puissent retransmettre au routeur local (tous les compteurs communiquent avec un routeur situé à proximité) les données des compteurs incapables de communiquer directement avec ce dernier. Cela signifie en clair que même si une atténuation des symptômes est possible, l'exposition à une dose inférieure mais constante finit quand même, comme pour le supplice de la goutte d'eau, à bousiller la santé des personnes les plus à risques, pour une foule de raisons, de développer une allergie aux micro-ondes. Tu devrais vérifier s'il n'y a pas un de ces routeurs à proximité de votre appartement. Regarde cette photo et tu pourras ensuite les identifier. Le niveau de micro-ondes émises par cet équipement qui communique avec jusqu'à plus de 5000 émetteurs des compteurs de ton quartier est proprement ahurissant. Une vraie étoile de la mort.

Plus les gens seront informés de ce à quoi ils sont exposés, plus ils seront nombreux à agir pour stopper l'hécatombe d'électrosensibilité et de cancers que ces compteurs engendrent.

Je regrette sincèrement d'avoir dû te présenter ce tableau peu reluisant de la réalité à laquelle vous êtes confrontées. Toutefois, il vaut mieux connaître la vérité que de s'enfouir la tête dans le sable et de nier la réalité.

Bon courage pour la suite des choses.

Jean




17.

Un article powertrippant...

Du powertrip de la technologie sans-génie à la grande révélation libératrice

Par Jean Hudon

Le magazine Protégez-vous a raté une autre belle occasion de faire prendre conscience aux gens qu'à trop s'exposer aux micro-ondes d'un Wi-Fi, ils hypothèquent sérieusement leur santé et celle de tous leurs voisins...

Dans le cadre d'un article paru en septembre, Réseaux Wi-Fi: dompter son routeur, ils expliquent ce qui suit dans Comment améliorer la portée du routeur :

« Procurez-vous un adaptateur «Powerline» Ce type d’appareil permet d’utiliser le filage électrique comme réseau. Il suffit de connecter un adaptateur au routeur et de le brancher dans une prise électrique pour créer un réseau accessible à partir de toutes les prises électriques de la maison à l’aide d’un second adaptateur. Ce dernier peut être relié à un ordinateur par câble Ethernet ou par Wi-Fi, selon le modèle. Un ensemble de base comprenant deux adaptateurs coûte environ 70 $. »

N'est-ce pas fabuleux ! Ainsi, chacun peut transformer sa maison toute entière en une grosse antenne WiFi. Sérieusement, je me demande bien quel impact cela peut avoir dans un immeuble à logements où le signal peut se propager dans tout l'édifice. Et le fait que chaque circuit électrique dans le mur des chambres devient comme une antenne constamment allumée ne doit sûrement pas contribuer à un sommeil réparateur.

Nulle part l'auteur de l'article de Protégez-vous n'explique comment désactiver la fonction Wi-Fi des routeurs pour brancher plutôt l'ordi dessus avec un fil - ce que je fais avec le mien (un D-link - le modèle de plus faible puissance sur le marché dont je n'active l'émetteur que les rares fois où je veux accéder à Internet sur mon portable à l'extérieur de la maison quand personne ne s'y trouve) quand nous sommes deux à vouloir accéder à Internet. Sinon, le fil de mon ordi est branché directement sur le modem (accès via le cable) et le routeur est éteint.

Une seule personne dans les commentaires a parlé des risques – « Est-il dangereux d'utiliser un prolongateur de portée, qu'en est-il des ondes électromagnétiques avec les routeurs, ces appareils augmentent-ils les risques ! Merci ! » – et personne ne lui a répondu. Sans intérêt pour la plupart des accros du WiFi.

Saviez-vous aussi que le Wi-Fi fonctionne sur 11 canaux qui, en ville, sont parfois si achalandés qu'il devient difficile d'éviter les interférences...

« La plupart des réseaux Wi-Fi fonctionnent sur la bande de 2,4 GHz, qui est divisée en 11 canaux. Dans votre voisinage, certains canaux peuvent être plus achalandés que d’autres, ce qui peut causer des interférences. En général, les routeurs choisissent automatiquement le canal le plus approprié, mais il est bon de vérifier s’ils ont bien choisi le meilleur. Pour ce faire, utilisez un logiciel gratuit comme inSSIDer (Windows) ou iStumbler (Mac OS X), qui dresse une liste des réseaux Wi-Fi dans les parages et permet d’identifier un canal peu achalandé, que vous choisirez dans les réglages du routeur. Optez pour le 1, le 6 ou le 11, les trois seuls canaux à ne pas se chevaucher. »

Les personnes habitant les zones urbaines densément peuplées devraient faire l'expérience de dresser la liste des réseaux Wi-Fi dans les parages pour voir à quoi elles sont continuellement exposées puisque pratiquement personne n'en encore pris la bonne habitude d'éteindre leur Wifi et/ou leur routeur la nuit...

Dans Comment régler les bogues, on peut lire...

« On trouve aujourd’hui sur le marché des routeurs à double bande simultanée, c’est-à-dire qu’ils peuvent créer deux réseaux: l’un sur la bande de 5 GHz et l’autre sur la bande de 2,4 GHz. La bande de 5 GHz étant moins utilisée, elle offre de meilleures vitesses, mais de plus courte portée, que la bande de 2,4 GHz. Vous pouvez par exemple faire fonctionner vos appareils qui nécessitent des performances élevées (consoles de jeu, notamment) sur la bande de 5 GHz et les autres appareils (téléphones intelligents, etc.) sur la bande de 2,4 GHz. »

Avec la multiplication exponentielle des sources de pollution électromagnétique sur de plus en plus de bandes de fréquences, j'ai envie de dire que ce sera bientôt la grande débandade dans les chaumières avec l'épidémie d'insomnie, d'impuissance, d'infertilité, et les maux de tête à en plus finir de ce perpétuel assaut électromagnétique multidirectionnel... Un vrai film d'horreur !

Il n'y a ABSOLUMENT PAS la moindre réglementation ni la moindre surveillance pour encadrer et contrôler le véritable Far-West électromagnétique sauvage que nos villes et villages sont devenus. Non seulement les opérateurs de cellulaire implantent-ils impunément leurs antennes électropolluantes où bon leur semble sans qu'aucune autorité municipale ou provinciale ne puisse rien y faire, ajoutant ainsi de puissantes radiations à l'environnement électromagnétique survolté devenu désormais des centaines de milliards de fois plus puissant que le background naturel, mais en plus des millions de routeurs et d'émetteurs WiFi installés dans les demeures du Québec, en plus des signaux cancérogènes des millions de cellulaires et de téléphones sans fil (et de leur base de chargement) allumés et émettant presque 24 heures sur 24 dans les poches et sur les tables de nuit des Québécois, on ajoute de plus en plus de réseaux WiFi dans les écoles, les édifices publiques, les commerces, les moyens de transport, alouette ! Ce qui fait que non seulement les gens sont de plus en plus irradiés, mais ils s'isolent de plus en plus les uns des autres, chacun ayant les yeux rivés sur le petit écran magique de leur appareil électronique, des écouteurs enfoncés dans les oreilles, les pouces pitonnant plus de 140 textos par jour (selon l'Actualité - sept 2012) pour les adolescentes, tels les zombies d'un film d'horreur du vendredi soir. Partout, ce n'est qu'un incessant matraquage publicitaire des pushers de cellulaires rappelant qu'un tout nouveau modèle dernier cri vient de sortir et qu'il faut vite se le procurer.

Que conclure de tout cela ? On est bien mal gouverné et vraiment mal foutu... Y a-t-il un espoir de retour à un environnement électromagnétique plus sain ? Seulement si l'on se mobilise comme l'on fait ceux qui en avaient ras-le-bol de respirer la fumée secondaire des fumeurs. Ça risque de prendre un certain temps et il ne faut pas nier le fait que la fascination exercée par les nombreux produits de télécommunication moderne est tenace, voire aveuglante. Mais comme pour l'épidémie de cancers du poumon apparue dans le sillage du tabagisme, il faudra malheureusement que bien des jeunes adultes tombent malades et succombent d'un cancer du cerveau avant que les gens ne se réveillent du cauchemar que nous vivons présentement. Et remarquez bien que je n'ai pas encore parlé des infames compteurs à radiofréquences. Peut-être devrons-nous bientôt une fière chandelle à Hydro-Québec de nous avoir enfoncé ces crétins de bidules dans la gorge, forçant ainsi la population à sortir de sa léthargie et à prendre conscience de la hausse vertigineuse de la pollution électromagnétique que tous ensemble nous nous faisons subir.

Ainsi peut-être finirons-nous un jour par comprendre que tout comme l'argent ne fait pas le bonheur, le gros trip technologique et envoûtant dans lequel nous sommes pour la plupart plongés risque fort de nous faire perdre de vue certaines des choses les plus essentielles à une vie heureuse et épanouie. Les vrais contacts humains de coeur à coeur et les précieux moments de contemplation et de fusion avec le Tout lorsque nous décrochons de la technomatrice planétaire qui nous pompe la vie de tous côtés.


SUGGESTIONS PRATIQUES : Vous avez un routeur à la maison et vous aimeriez bien en désactiver la fonction WiFi afin de limiter votre exposition. Voici quelques indications utiles à ce sujet tirées du document Effets des radiofréquences sur votre santé qui fournit une foule de renseignements utiles. Sa lecture est vivement encouragée...

Bell Canada

Si vous utilisez les services de Bell Canada, un technicien peut faire cesser à distance les émissions de radiofréquences de votre routeur - il faut donc téléphoner à leur service technique. La télévision et le téléphone sont toujours câblés. Seuls le ou les portables et/ou ordinateurs fonctionnent avec le WiFi. Vous n'avez donc qu'à acheter un câble pour le connecter sur la prise prévue à cet effet sur votre routeur et fermer la fonction sans fils (wireless) - (soit un bouton, soit un icône). Pour fermer votre routeur de façon temporaire, vous devez d'abord fermer le système pour la télévision en enlevant le câble - puis en enlevant le câble sur le routeur (c'est la façon la plus sécuritaire).

Vidéotron

Si vous utilisez les services de Vidéotron, vous pouvez câbler votre ou vos portables et gérer les émissions de RF à l'aide de votre adresse IP. Pour tout autre fournisseur de service, vous devez communiquer avec eux pour suivre leur procédure. Certains routeurs peuvent s'éteindre et se rallumer facilement; d'autres peuvent être reliés à une minuterie pour cesser les émissions de fréquences et les micro-ondes pendant la nuit Si vous utilisez les services de Vidéotron, un bouton est déjà prévu pour baisser les fréquences au minimum sur votre routeur (ce qui représente déjà une amélioration - vous devez vérifier si c'est le cas pour votre routeur). Dans tous les cas, il est fortement déconseillé de laisser un routeur émettant des RF sous votre table de travail ou dans votre chambre à coucher. À noter que Vidéotron a maintenant un forfait modem, qui n'implique aucune WIFI du tout.

En se protégeant des RF dans votre demeure (lieu de repos), on permet à notre corps de bien récupérer et mieux faire face à notre environnement le lendemain.

(Fin de citation)

À noter aussi qu'il arrive parfois que les préposés du service technique des fournisseurs comme Bell ont la certitude que ce n'est pas important de désactiver la fonction WiFi et ils ne le font donc tout simplement pas. Il faut vous assurer que cela a bien été fait en tentant avec un portable d'accéder à Internet par le WiFi. Si vous constatez que c'est impossible alors que ça l'était avant, via le routeur, alors vous aurez la certitude que votre demande a été respectée. Un autre moyen bien simple de régler le problème consiste à débrancher le routeur avant d'aller dormir, comme s'il y avait une panne de courant, et de le rebrancher le lendemain au besoin. Si vous le faites, assurez-vous de fermer auparavant l'enregistreur de la télé sinon il sera difficile de réinitialiser le système. Mais l'idéal est vraiment de désactiver sa fonction WiFi et d'utiliser uniquement une connexion filaire pour brancher votre ordi à Internet. Si vous avez un routeur D-link (le modèle DI-624 dont l'émetteur est le moins puissant et donc le moins nocif), voici comment procéder. Aller au http://192.168.0.1/, le site de la compagnie, mettre admin dans l'espace pour le nom et laissez l'espace vide pour Password, aller dans Wireless et mettre à Off puis cliquer sur Apply. Si vous avez besoin d'activer le WiFi, faites la même chose et cliquez sur On. Pour les autres marques, regardez dans le manuel d'instructions de l'appareil fourni à l'achat ou sinon googlez Comment désactiver la fonction WiFi sur mon routeur [marque] ou How to turn off the Wifi on my [marque] router. Cherchez un peu et vous trouverez.

Pour en savoir plus sur la dépendance créée par notre mode de vie de plus en plus «branché», lire DIGITAL AGE OVERLOAD: ‘INTERNET ADDICTION’ TO BE CLASSIFIED AS MENTAL ILLNESS (1er octobre 2012) Lisez ça... Vous verrez... dans certains cas cette dépendance vire à la folie morbide et mortelle... littéralement !




18.

Tiré de http://www.journaldequebec.com/2012/10/05/la-technologie-sans-fil-est-deconseillee

La technologie sans fil est déconseillée

KRISTY KIRKUP - 5 octobre 2012

OTTAWA – Les écoles ne devraient pas installer des systèmes internet sans fil parce que la technologie est associée aux difficultés d’apprentissage, aux maux de tête et à la déficience du système immunitaire, selon une association internationale de médecins.

L’American Academy of Environmental Medicine, qui tient cette semaine en Floride une conférence sur le cerveau et le système nerveux, estime qu’on devrait employer des alternatives plus sécuritaires que le sans fil.
«Les effets néfastes pour la santé provenant des champs radiofréquences tels que les difficultés d’apprentissage, l’altération des réponses immunitaires et les maux de tête, existent et sont bien documentés dans la littérature scientifique », indique l’Académie dans une déclaration sur son site web. Une technologie plus sécuritaire, comme le câblage, est fortement recommandée dans les écoles».

L’Académie américaine de pédiatrie a aussi demandé une révision des limites sécuritaires pour les ondes électromagnétiques, en raison d’une augmentation d’appareils sans fil qui font partie de la vie des enfants.
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé en 2011 les ondes provenant des appareils sans fil, dont les cellulaires et l’internet sans fil, comme étant possiblement cancérigènes. Malgré cette classification, Santé Canada maintient toujours que le sans fil est sécuritaire.

La docteure Jennifer Armstrong D’Ottawa, qui travaille dans une Clinique de santé environnementale, dit qu’il est important de faire preuve de prudence, spécialement avec les enfants. Mme Armstrong est l’ancienne présidente de l’American Academy of Emergency Medecine (AAEM).

«Ils sont plus vulnérables. Leur crâne est plus petit, leur cerveau est toujours en développement. Nous ne voulons pas commencer à traiter des dommages permanents chez ces enfants, a dit Mme Armstrong. S’ils commencent à avoir des problèmes d’apprentissage à l’école ou s’ils développent des problèmes du système immunitaire […] nous n’avons pas besoin d’y contribuer davantage avec quelque chose que nous pouvons prévenir.»

Le député conservateur Terence Young a demandé une révision du Code de sécurité 6, qui porte sur les limites d’exposition à des champs radiofréquences au Canada.

«Mes électeurs croient que le Code de sécurité 6 est désuet et il y a de nombreuses études qui ont été diffusées au cours de la dernière année qui n’ont pas été prises en considération», a déclaré le député lors d’une entrevue avec l’Agence QMI.

En France ça bouge beaucoup dans le dossier des ravages causés par les micro-ondes, quoique dans leur cas la cible est les antennes de cellulaire, puisque le déploiement de compteurs électropolluants Linky n'y est pas encore vraiment amorcé.

Voir aussi...

Communiqué de Presse (2500 médecins + 3 associations) : "Antennes relais: les associations unies au nom de la loi...." (09/10/2012) http://www.robindestoits.org/Communique-de-Presse-2500-medecins-3-associations-Antennes-relais-les-associations-unies-au-nom-de-la-loi-09-10-2012_a1782.html
La semaine dernière le Dr Patrice Halimi, porte-parole de l’Association Santé Environnement France, écrivait à tous les sénateurs et députés pour réclamer l’adoption d’une loi réglementant l’implantation des antennes relais. Sa lettre ouverte a depuis été soutenue par près de 1 500 personnes, dont un sénateur et un député, ainsi que par les principales associations travaillant sur le sujet : « Robin des Toits », « Priartem » et le « Criirem ». Aujourd’hui réunies, les quatre associations s’adressent de nouveau à nos représentants pour leur demander de prendre des engagements. CLIP

Hors champs
http://fr.ulule.com/hors-champs/
Un documentaire de société, sur le thème de l'électro-hypersensibilité




19.

La tarification différenciée dans le temps serait inapplicable au Québec...

Selon André Fauteux (info@21esiecle.qc.ca) – et ceci est en réponse aux inquiétudes de certains face à la possibilité d'une tarification différenciée dans le temps comme en Ontario où c'est déjà une réalité depuis quelques années et où cela s'est traduit dans les faits par une importante hausse déguisée du coût de l'électricité, puisqu'il n'y a eu que très peu de changements dans les habitudes de consommation d'électricité, les gens n'ayant pas le choix d'utiliser l'électricité principalement aux heures où elle coûte le plus cher et parce que c'est trop compliqué de se souvenir des heures où les tarifs sont les plus bas à cause des changements saisonniers de tarifs - voir les détails au http://www.hydroone.com/TOU/Pages/Default.aspx

« Hydro étudie la tarification différenciée dans le temps depuis des années mais a jugé jusqu'ici l'option inefficace sauf si on passe à la bi-énergie en chauffant au mazout ou au gaz en période de pointe. Avec notre climat froid, c'est pas évident. Et on risquerait d'augmenter la popularité du polluant chauffage au bois! De toute façon, Hydro ne peut agir en ce sens sans approbation de la Régie de l'énergie. En janvier, le Canal argent écrivait:

«Il n'y a aucun changement prévu dans la tarification. On n'a aucun plan d'introduire des tarifs différenciés dans le temps», a assuré la dirigeante sur les ondes de 98,5 FM à l'animateur Paul Arcand qui souhaitait savoir si la facture des clients subira une augmentation.

Dans un document confidentiel, Hydro-Québec prévoit pourtant d'utiliser de nouvelles options comme la tarification différenciée dans le temps et la tarification avec période critique. »

Source:
http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2012/01/20120130-071846.html

Voir aussi cet article qui explique l'échec des projets pilotes de tarification différenciée dans le temps.

NOTE de Jean: Quoi qu'en dise Hydro-Québec, le fait est que le jour où la plupart des Québécois auront des compteurs 'intelligents', si ce projet devient réalité, la tentation sera forte pour le gouvernement de demander à Hydro-Québec d'instituer la tarification différenciée dans le temps et ainsi de presser encore davantage, mais de manière dissimulée, le citron des contribuables québécois afin de faire augmenter la redevance annuelle qu'Hydro-Québec paye à l'État. Il ne faut donc pas perdre de vue que toute cette fumisterie n'est qu'une "gimmick" pour augmenter la rentabilité de notre société d'État.




20.

Observations de Pierre Normandeau sur l'électrosensibilité...

From: Pierre Normandeau (piernormandeau@hotmail.fr)
Subject: Compteur intelligent d'Hydro-Québec !
Date: 14 Oct 2012

Bonjour,

Hier, j’ai assisté (avec 35 personnes) à la discussion et à la projection du DVD sur l’Électrohypersensibilité aux micro-ondes : ‘’Les Sacrifiés des Ondes’’ Ce fut une activité très bien organisée par Mme Dominique Brillon de l’Académie de Danse Orientale à Charlesbourg  Tel : 418-627-2039.

J’ai appris que plus une personne habite ou travaille près des routeurs, Wi-Fi ou antennes de Relais de téléphones cellulaires, plus elle devient susceptible à avoir des symptômes incommodants semblables à un empoisonnement aux moisissures/champignons..

Les effets de l’électro-pollution sont donc cumulatifs et s’aggravent avec le temps…

Les personnes électrosensibles ne peuvent plus vivre, dormir ou travailler normalement à moins de se réfugier dans une cage de Faraday…

Des scientifiques français ont analysé le cerveau et le sang de personnes électrosensibles avant et après une exposition aux micro-ondes…

Ils ont constaté une variation anormale d’histamine (molécule de l’éveil) et de la mélatonine (hormone du sommeil), ainsi qu’une augmentation de la viscosité du sang du cerveau et une carence en oxygène dans plusieurs région du cerveau, donc perte de vigilance, de concentration, de mémoire et d’intuition. Certains concluent que ces micro-ondes sont cancérigènes et mutagènes d’où augmentation des tumeurs au cerveau et des acouphènes du coté le plus souvent utililisé avec son téléphone cellulaire…

L'histamine est une molécule de signalisation du système immunitaire, de la peau, de l'estomac et du cerveau des vertébrés. C'est un médiateur chimique synthétisé entre autres par des neurones du système nerveux central pour le contrôle de l'éveil. Elle est en outre responsable du prurit (démangeaison de la peau) constatée chez les électrosensibles. Dans le système nerveux central, assure le maintien de l'état de veille… d’où des symptômes de fatigue chronique et de dépression chez les électrosensibles…

La plupart des médecins et naturopathes ne connaissent pas ce syndrome d’électrohypersensibilité et concluent souvent à un empoisonnement aux moisissures, une tachycardie, un début de diabète, une maladie psychosomatique ou à une psychose obsessionnelle…

Bientôt tous les compteurs d’eau, de gaz et d’électricité du Québec, du Canada et des USA seront munis de ces émetteurs à micro-ondes pulsées…

Nous serons particulièrement agressés par un smog électromagnétique permanent dans nos grandes villes et dans les campagnes où les émetteurs peuvent émettre jusqu’à 2.5 kilomètres de distance. Nous devons stopper cette agression, sinon de plus en plus de gens deviendront de plus en plus malades et ne pourront plus vivre, dormir ou travailler normalement.

Voici des sites web dignes d’intérêt sur ce sujet.

1- Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique
http://www.cqlpe.ca

2- Compteur intelligent D'Hydro Québec ! Hum ! - La parole au Peuple
http://paroleaupeuple.canalblog.com/archives/2012/08/31/24944907.html

3- Voici une méthode  économique  et très simple pour se blinder contre la Pollution Électromagnétique
des Nouveaux Compteurs ‘’intelligents’’ qui seront bientôt installés sur toutes  nos habitations au  Québec…
Si vous ne voulez pas d’un de ces compteurs intelligents , il faut prévenir Hydro-Québec par lettre.
http://www.youtube.com/watch?v=xJzBeUeXb0Q




21.

D'autres preuves de la manipulation de la recherche scientifique...

No Value in Any Influenza Vaccine: Cochrane Collaboration Study (OCTOBER 5, 2012)
http://gaia-health.com/gaia-blog/2012-10-05/no-value-in-any-influenza-vaccine-cochrane-collaboration-study/
A remarkable study published in the Cochrane Library found no evidence of benefit for influenza vaccinations. It’s also damns the quality of flu vaccine studies by saying that the vast majority of trials were inadequate. The authors stated that the only ones showing benefit were industry-funded. They also pointed out that the industry-funded studies were more likely to be published in the most prestigious journals … and one more thing: They found cases of severe harm caused by the vaccines, in spite of inadequate reporting of adverse effects. CLIP

après avoir reçu un courriel - voir THE VACCINE EMPIRE COLLAPSED - où l'on mentionne :

"As always, The Cochrane Collaboration did an exhaustive review of all previous studies on flu vaccines they could discover. They rejected the studies that were badly constructed. In some cases, to expand available data, they contacted individual researchers who had conducted studies. Therefore, Cochrane’s findings represent the best of the published literature on flu vaccines. However, because the Cochrane team owes nothing to pharmaceutical companies, they analyzed the literature with sober eyes and minds. Here is an interesting comment from the analysis: “The review showed that reliable evidence on influenza vaccines is thin but there is evidence of widespread manipulation of conclusions… Now who in the world would benefit from such manipulating?"

Il y a là un parallèle utile à tracer entre ces manipulations de conclusions révélées dans l'industrie des vaccins et les mêmes manipulations faites dans l'industrie du sans fil, lesquelles se comparent bien sûr à celles faites par l'industrie des OGM, celles du tabac, celles des combustibles fossiles, et tant d'autres en ce monde où la recherche scientifique peut hélas être si facilement manipulée et des scientifiques corrompus afin de protéger les milliards de profits d'entreprises peu scrupuleuses n'ayant aucun respect pour les droits et la santé des êtres humains et pour l'intégrité de l'environnement planétaire que nous achevons de saigner à blanc.

Les Médicamenteurs- Bande-Annonce
http://www.youtube.com/watch?v=_DC9Kxw1lg4
Tout ce que vous n'avez jamais osé imaginer sur l'influence de l'industrie pharmaceutique dans le monde de la santé. Ce film stupéfiant, dans les coulisses des labos et des pouvoirs publics, révèle quelques secrets peu glorieux. Des essais cliniques à la mise sur le marché, de l'évaluation thérapeutique à la fixation du prix, plongez dans un système ou, pour les multinationales du médicaments, le marketing et les parts de marché ont bien plus d'importance que la santé des patients. Pour voir ce film au complet aller au http://www.youtube.com/watch?v=AyvdkaHjbNs - en espérant qu'après ce documentaire vous prendrez conscience que les industries pharmaceutiques ne sont pas philanthropes.