Bulletin spécial : Des compteurs intelligents qui prennent feu !


Ajout du 17 février 2017

André Arthur de la Radio BLVD parle des compteurs 'intelligents' qui surchauffent
(Copie du reportage ICI)

Ajout du 25 janvier 2017

Toronto Smart Meter Fire

500 more Smart Meters Fires
(Well once again we can see the effects of removing surge arrestors from smart meters as has been pointed out countless times across North America before the meters were installed and of course after installations when we see the effects of this blatant stupidity. ... If you watch the video, you will notice the utilities always talk about the 105 000 meters recalled in Saskatchewan and 'not to worry, the meters we use aren't those meters' to dupe people into believing this is isolated. It is not. The ALL use the same technology and ALL have the same flaws, Period. This is also their excuse to blame it on the homeowners base, which if it was 'faulty' then why did you install the meter in the first place?)

Ajout du 17 décembre 2016

No safety issue with smart meters!? Des compteurs Landis+Gyr FOCUS s'enflamment à Kansas City

Ajout du 7 septembre 2016

Smart meters causing fires across America; facts swept under the rug by dishonest media
(Hundreds of thousands of smart meters across North America have been recalled during the last several years. Also, there have been hundreds of fires à in California, Texas, Florida, Illinois and Nevada, as well as throughout Canada. Curtis Bennett, a Canadian electrician professor, called it "a very dangerous issue," and said that it ought to be considered a "real unprecedented emergency" wherever you live. ... Norman Lambe, an insurance adjuster in California, has seven open smart meter fire claims at present sitting on his desk. And of the dozens of fire-related meter incidents he has investigated, overheating is the primary cause. He said that they spark and make too much heat when they operate, and that materials within the meters are flammable in the right heat conditions. )

Fire Investigator Trainer Blows the Whistle on Smart Technology Causing Fires

Ajout du 31 août 2016

'Smart' meter fire situation continues to escalate - KSHB-TV, Kansas City
(- Reporter: "Hundreds of thousands of smart meters have been recalled in the past several years across North America. And hundreds of fires have broken out, including in California, Texas, Florida, Nevada, Illinois, and across Canada." - Curtis Bennett (electrician professor): "It really is a very dangerous issue, and it should be treated as a real, unprecedented emergency in your area." - Reporter: "California insurance adjuster Norman Lambe currently has seven open smart meter fire claims. Of the dozens of smart meter fires he's investigated, he says overheating is the major issue." - Norman Lambe (insurance adjuster): "Sparking... they are manufacturing too much heat." - Brian Thiesen (researcher): "These fires are going to continue to happen because, again, the basic laws of electricity are being violated."

Commentaire de Warren Woodward sur cette vidéo : " Several things are noteworthy about this 4 minute news clip: 1) Finally, here is some real investigative reporting on "smart" meter fires from a mainstream source. 2) Note how the utility calls the fires "malfunctions." That is typical BS language of the sort that all the utilities use to downplay their fundamentally flawed, unsafe equipment. 3) In addition to BS language, note how the utility tried to downplay the issue by playing a numbers game. That is another typical utility company ploy. "6 problems out of 700,000+ meters." "Problems?" Yes, I guess you could call the electric meter on your house exploding into fire a "problem," although disaster would be more apt, and I'll bet that any one of the 6 whose meter blew up and burned did not care one bit how many other meters there were that did not catch fire. 4) There may well be more than the 6 "problems" mentioned in the video. Utilities have been known to take the meter at a fire scene and thereby conceal evidence. Utilities also blame the homeowner's wiring or meter clips for the fire, even though all of that was working fine until the analog meter was replaced with a "smart" meter. 5) Note that the brand catching on fire is Landis & Gyr, the same brand APS has been installing recently in their service territory. That said, all the major brands are dangerous since all have caught fire at one time or other. Both APS and SRP have had "smart" meter related fires with their Elster brands."

Ajout du 25 août 2016

Another Smart Meter Fire In Kamloops and Ontario

Ajout du 3 août 2016

Federal labor board discusses Smart Meter fire problems
(Encore une fois, hélas, un autre cas où un juge et un organisme publique (le National Labor Relations Board) sont de connivence avec une compagnie d'électricité (Oncor au Texas) pour nier la réalité du problème incendiaire des compteurs 'intelligents'. L'ensemble de cette grave problématique est exposée en détails dans le dossier complet ci-dessous)

D'importantes révélations sur les compteurs intelligents d'Hydro-Québec
(Où l'on apprend notamment que la moitié des embases du secteur résidentiel seraient trop vieilles et devraient donc être changées ou réparées pour assurer la sécurité des personnes et des biens du fait de la grande fragilité des compteurs intelligents à la surchauffe chronique, qui a parfois pour conséquence que le compteur s'enflamme et met le feu à la résidence - justement le problème dont il est question dans Federal labor board discusses Smart Meter fire problems ci-dessus...)

Ajout du 19 mai 2016

12 horses killed in barn fire
(Smart meters Kill 12 horses in Florida Blaze Fire investigators said it was an electrical malfunction that blew the power meter, which in turn set a large pile of hay on fire.)

Ajout du 4 avril 2016

Lanaudière: un incendie jette une famille à la rue
(Encore un incendie où le compteur semble être en cause. Dans cette vidéo où la pauvre dame déclare à propos de son fils : « Il a vu par le compteur de la chambre que le feu sortait. » Toutefois, le journaliste a choisi de ne pas mettre l'accent là-dessus, préférant insister sur le fait que la victime de cet incendie n'était pas assurée.)

Ajout du 15 mars 2016



(Cette vidéo est disponible avec les sous-titres français - cliquer sur l'icone des sous-titres après l'avoir démarrée.)

Smart Meter Fires: Burning meters, burning questions, shocking answers
(Researcher Brian Thiesen presents shocking and disturbing facts about smart meter fires -- which your utility does not want you to know about.)

Le compteur intelligent de l'écocentre aurait pris feu
(L'effronté de porte-mensonge d'Hydro-Pinocchio a eu le culot ahurissant de prétendre au journaliste que c'était un compteur électromécanique qui a pris feu alors que la bâtisse incendiée est flambant neuve - elle a été inaugurée en avril dernier ! - et qu'Hydro n'installe plus de compteurs électromécaniques depuis plus de 10 ans! Une fois de plus, je le répète, leurs bébelles en plastique incendiaires sont des dangers publics et doivent être jetées à la poubelle et bannies du Québec de toute urgence ! À quand une véritable enquête provinciale par les services d'incendies !? Quand le PM Couillard va-t-il enfin mettre ses culottes et obliger Hydro à retirer TOUS ces compteurs pyromanes ? En Saskatchewan, il a suffit de 8 incendies avant que le gouvernement réagisse. Ici, on est rendu à une quinzaine de feux de compteurs (au moins!) et selon un informateur chez Hydro, des dizaines de compteurs Landis+Gyr ayant surchauffé et fondu sont ramenés chaque jour à leur atelier.)

Ajout du 11 février 2016

NOTE: Selon des informations que nous avons obtenues, lors des interruptions de service pour non-paiement, Hydro-Québec a utilisé la commande à distance des compteurs ‘intelligents’ pour interrompre le courant, mais cette commande a aussi été utilisée pour faire le rebranchement à distance et ce qui devait arriver arriva : un incendie a éclaté chez un client. Nous n’avons aucun autre détail sur les circonstances. Évidemment suite à cet incident, Hydro-Québec a changé sa méthode de rebranchement. Avec les compteurs électromécaniques et ceux de 1ère génération, un employé devait aller sur place et devait s'assurer d'une présence physique de l'abonné sur les lieux, justement pour éviter ce genre de problème.

Par exemple : Un abonné avait une casserole sur le feu au moment de l'interruption et a oublié de fermer le rond de la cuisinière... Ou bien un journal aurait pu être déposé sur celui-ci pendant la durée de l'interruption, qui dure parfois plusieurs jours, et s’enflammer lorsque le courant est remis. Tous les employés qui travaillaient de près ou de loin à l'interruption de service étaient conscients du danger. Le fait que la direction d'Hydro-Québec ait décidé d’utiliser la fonction de rebranchement à distance de ces nouveaux compteurs montre encore une fois son mépris total pour la sécurité des abonnés. Combien de maisons ont été mises en danger avant cet incident ? Avec environ 70,000 interruptions de service par année, on peut facilement parler de plusieurs dizaines de milliers...

Au moins, ils ont cessé tout rebranchement à distance... mais les économies sur les coûts liés à l'envoi d'un technicien sur place pour faire le rebranchement étaient censées au départ être un des avantages de ces fameux compteurs... On peut dire que ces compteurs n'étaient vraiment PAS un choix intelligent...

Avec la durée de vie extrêmement courte de ces appareils (pas plus de 5 à 7 ans selon un expert américain et non 15 ans tel que prétendu devant la Régie - au lieu des 35 ans et plus des compteurs électromécaniques) et avec le bourbier dans lequel Hydro s'enfonce peu à peu avec ces appareils, le nouveau président Éric Martel va peut-être enfin «allumer» lui aussi, piler sur l'énorme orgueil de cette entreprise, et ordonner que l'on revienne à cette bonne vieille technologie éprouvée, fiable et sécuritaire à TOUS égards... qui, au final, coûte incroyablement moins cher, même en incluant les frais de relève – laquelle pourrait être faite une seule fois par année, avant l'ajustement annuel du paiement mensuel à faire... De pair avec cela, Hydro-Québec pourrait fortement inciter tous ses clients résidentiels à se mettre aux versements mensuels égaux, et demander à ceux qui s'y refusent de faire l'auto-relève de leur compteur s'ils tiennent absolument à ce que leur facture ne soit pas basée sur un estimé. Je crois même que le nombre actuel de releveurs, devant de toute manière être gardés à l'emploi pour effectuer les 3 relèves annuelles des 250,000 compteurs (non communicants et anciens compteurs «gardés» soigneusement par leurs utilisateurs), serait peut-être presque suffisant pour faire la job selon ce scénario. Mais pour effectuer une telle volte-face, encore faudrait-il que les dirigeants d'Hydro-Québec et les leaders gouvernementaux fassent preuve d'audace et acceptent le fait que, tout bien considéré, le choix de cette technologie n'était peut-être pas l'idée la plus brillante du monde...

Insurance Underwriting Offices across the US are contemplating new rules that will specifically deny coverage for fires and damage caused by 'smart' meters.
(Due to the accumulation of fire related damage to homes and businesses from Smart Meter related malfunctions, Insurance Underwriting Offices across the country are contemplating new rules that will reduce the coverage available to you due to fire damage from a Smart Meter failure. (...) The Utilities lack of co-operation can be reduced to two specific items. Number one would be the utilities continued action of removing the Meters from the loss site without giving the Insurance Company the chance to examine the Meter to determine the cause of the fire. (...) A second and perhaps more compelling reason for removal of the Smart Meters from the loss site is that the Utility Company does not want the Insurance Company to discover that most Meters have been operating at a higher temperature than usual.)

Ajout du 23 janvier 2016

Meter installations a fire risk, electrician says
(Electrician James Dreyer demonstrates how arcing can occur when meters are removed under load. Two days before Christmas, James Dreyer was arrested outside his Westsyde home after he allegedly assaulted B.C. Hydro staff attempting to change his electrical meter. (...) Analogue meters were safe, he maintains. The newer smart meters are not, particularly because of the manner in which most of them have been installed, said Dreyer, pointing to 40 fires in B.C. that he says are related to smart meters. (...) A decision is expected later this month in a class-action lawsuit represented by B.C. Citizens for Safe Technology, which argues that the forced installation of smart meters violates fundamental rights and that the devices pose significant health and safety concerns.)

Ajout du 15 décembre 2015

Compteurs intelligents : les risques d'incendies reconnus par les labos des assureurs

CERTIFICATION BODY (UL) DECLARES SMART METERS TO BE FIRE HAZARDS
(Smart meters have failed, melted and caused fires in British Columbia - and elsewhere. Underwriters Laboratory admits it in its introduction of a "voluntary" standard: "...design flaws in smart meter units have been known to cause serious fire hazards and spotty performance. This has caused a lot of concern for utilities and manufacturers of smart meters." (...) Legal testimony in Texas stated that the smart meters do not fit properly into the meter base, a base that was certified to hold an analog and nothing else. The smart meters' blades leave a gap which causes arcing and fires. Childers explained that part of the problem was a loose connection between the meter and the meter base because the smart meters had thinner 'blades' than the previous analog meters. (...) What more is needed to have these meters declared defective? Why are... the utility companies playing Russian roulette with our safety? More detailed info HERE on this issue, by the Smart Meter Education Network, in Michigan.)

Congressional Testimony: 'Smart' meters have a life of 5 to 7 years
(If true, this makes them uneconomically viable for use on millions and millions of homes. The meters will be out-of-date by the time large utilities complete their phased-in deployments. Testimony was provided last week at a Congressional hearing regarding "cybersecurity for power systems.")

Ajout du 10 novembre 2015

Compteur intelligent à l'origine d'un incendie à Ormstown
(Selon le chef du Service de sécurité incendie d’Ormstown, Stephen Knox, la cause de l’incendie qui a détruit une maison unifamiliale le dimanche 8 novembre serait l’embrasement du compteur intelligent. (...) «Le feu a pris naissance là. Je suis catégorique et je ne changerai pas mon verdict, dit-il. Ce qui est dommage c’est que le compteur a fondu donc, il n’y a plus de traces.» Plus de deux heures ont été nécessaires aux sapeurs pour éteindre le feu de la maison qui abritait une garderie familiale. - Encore une fois une drame terrible qui aurait pu coûter la vie à de jeunes enfants a été évité de justesse. Quand le gouvernement Couillard va-t-il se sortir la tête du sable pour enfin faire remplacer ces appareils pyromanes archi dangereux. TOUS les foyers québécois où ces compteurs ont été installés sont à risque !)

Un feu prend naissance près d'un compteur intelligent

Hydro-Québec défend son compteur - Incendie à Ormstown
(«Une embase défectueuse présente des risques d'incendie et ce, peu importe le type de compteur, qu'il soit d'ancienne ou de nouvelle génération.» Nathalie Vachon, conseillère stratégique médias, Hydro-Québec. Quelle absence complète de sens critique de la part de ce journaliste - comme tant d'autres hélas ! Comment peut-on gober et reproduire ainsi les balivernes mensongères d'Hydro-Québec et se faire ainsi le complice de leur négligence criminelle ? C'est un FAIT patent qu'aucun compteur électromécanique en métal et en verre n'a JAMAIS pris feu. Ce sont les micro-arcs électriques continuels sur les broches de branchement du nouveau compteur non adaptées à l'ancienne embase (tel que Mme Sharon Noble l'explique dans cette vidéo) qui font chauffer et s'enflammer ces nouveaux compteurs électroniques 'cheap' en plastique inflammable. Quiconque creuse le moindrement la question comprend cela rapidement. Se contenter de répéter tel un perroquet dans un article l'écran de fumée des agents de communication d'Hydro-Québec et ainsi perpétuer les mythes qu'ils entretiennent est d'une incompétence rare.)

Hundreds of smart meters simultaneously explode

'Catastrophic' Failures Expected with 'Smart' Meters - Definition: "a meter which has burnt, melted, blackened, caught fire, arced, sparked, or exploded."

Voici l'explication technique de ce qui s'est passé :

Jusqu'à la fin des années 1990, la plaque arrière de tous les compteurs était fait en bakelite. Ce bakelite était renforcé par de la fibre d'amiante dans sa fabrication. Ça en faisait un matériau très résistant à la chaleur. C'était d'ailleurs leur slogan « Ne fond ni ne brûle ». Or l'amiante est bannie dans la plupart des pays depuis ces années 1990. Les fabricants de compteurs ont alors remplacé ce bakelite par un matériau thermoplastique qui n'a malheureusement pas les mêmes qualités du bakelite. Tous les compteurs fabriqués depuis lors qu'ils soient électromécaniques, électroniques ou intelligents sont fabriqués avec ce thermoplastique,

La résistance thermique de ces anciens compteurs a en fait camouflé un problème dans l'embase de l'abonné: celui des mâchoires qui deviennent lâches avec le temps et qui provoquent des points chauds. L'ancienne plaque supportait l'extrême chaleur, la nouvelle plaque ne le peut pas et fond, faisant en sorte que la température s'intensifie jusqu'à provoquer l'incendie.

On peut constater partout à travers le monde les nombreux incendies à partir de l'embase du client. S'il y en a moins au Québec à date, il y a une raison. Dans les années 80, il y a eu énormément de conversions au chauffage électrique suite à un programme de conversion d'HQ avec subvention. Ça impliquait un changement de l'équipement électrique de sorte cet équipement est encore assez neuf, ce qui n'est pas le cas ailleurs dans le monde. Ils ont des entrées qui ont plus de 50 ans au moins.

Que ce soit les fabricants ou les compagnies électriques, ils sont tous au courant de l'énorme danger que représentent ces nouveaux compteurs et ils continuent à être dans le déni et à mentir à la population. Ils ne peuvent avouer sans mettre toute leur industrie en danger puisque cela représenterait des milliards de dollars de pertes potentielles.


En complément voir 1000's of smart meter fires: New whistleblower & court evidence


AUCUN incendie n'a jamais été rapporté avec les anciens compteurs électromécaniques, peu importe l'état de l'embase. Les propos du porte-parole d'Hydro-Québec (rapportés ICI) ne sont qu'un écran de fumée, une dissimulation pure et simple du FAIT INDISCUTABLE que ce sont leurs compteurs qui prennent feu et menacent la vie et la propriété des 3,4 millions de clients qui ont le malheur de les avoir laissés installer ce citron incendiaire ! Pour comprendre pourquoi ces incendies sont causés non pas par l'embase mais par leurs compteurs et surtout par la négligence d'Hydro-Québec qui a confié leur installation à des amateurs de Capgemini qui n'avaient ni la compétence ni l'outil requis (le "Socket Jaw Tester" - photo à - décrit dans Hot Sockets: Ways Brooks Can Help Fight this Troubling Trend) pour déceler les mâchoires affaiblies des embases, causant des mini-arcs électriques faisant surchauffer et enflammer ces fragiles compteurs en plastique, et aussi pour découvrir les nombreux vices de conception de ces citrons incendiaires, examinez bien ce qui est compilé ci-dessous. Vous y verrez que de très nombreux compteurs Landis+Gyr IDENTIQUES à ceux installés ici ont explosé ou pris feu ailleurs en Amérique du Nord. Vous verrez dans BC Hydro Issues Advisory to Homeowners que BC Hydro en Colombie-Britannique assumait les frais du remplacement de l'embase quand un problème était décelé par un installateur et confirmé par un maître électricien - selon l'article, au moins 0.05% des embases nécessitent de tels correctifs. Vous aurez accès à des dizaines d'articles et de dossiers ne laissant place à AUCUN DOUTE sur les risques inacceptables d'incendies déclenchés par ces compteurs. Vous trouverez dans Analog Meters Withstand "Hot Sockets" Better Than Smart Meters la confirmation par des experts de l'industrie que les anciens compteurs n'avaient AUCUNEMENT la fragilité des nouveaux.

Selon un informateur, Hydro-Québec connaissait l'existence de l'appareil de mesure permettant de vérifier de la force des mâchoires. C'est une impardonnable négligence que d'avoir omis d'exiger que les installateurs vérifient systématiquement l'état des mâchoires de TOUTES les embases, préférant prendre le risque de multiples incendies mortels plutôt que de recourir à cette mesure de précaution élémentaire pour la sécurité de sa clientèle. La Sécurité civile du Québec et le gouvernement de Philippe Couillard DOIVENT prendre rapidement conscience de la gravité de ce problème affectant assurément des milliers de compteurs 'intelligents' à risque de surchauffer, d'exploser et de déclencher des incendies (parce que le métal des mâchoires de très nombreuses embases a certainement été affaibli par des remplacements répétés de compteurs - sans compter leur incapacité à résister aux surtensions subites - foudre et branches court-circuitant les fils de haute tension, ce à quoi les anciens compteurs résistent sans difficulté grâce au parafoudre dont ils sont munis redirigeant la surcharge dans le fil de mise à terre et à leur endos en bakelite ininflammable), et surtout afin QU'ILS AGISSENT pour obliger Hydro-Québec à prendre les moyens nécessaires pour éliminer rapidement ce risque, qui était totalement inexistant avec les anciens compteurs électromécaniques faits en métal et en verre, et donc TOTALEMENT ininflammables.

La SEULE solution vraiment intelligente serait de stopper le déploiement des 400,000 compteurs non encore remplacés et de forcer Hydro-Québec à remettre partout le seul type de compteur parfaitement sécuritaire et fiable à tous égards : les compteurs électromécaniques. C'est ce que le gouvernement de la Saskatchewan a décidé de faire l'été dernier (comme à plusieurs autres endroits), et même si les compteurs d'Hydro-Québec ne sont pas de la même marque, ils sont conçus (aussi MAL!) exactement de la même manière. Il va falloir combien de maisons incendiées et combien d'adultes et d'enfants brûlés vifs par ces compteurs pyromanes avant que Philippe Couillard donne l'ordre à Hydro-Québec de tous les retirer ? Et VOUS! Allez-vous pouvoir dormir tranquille en sachant qu'à tout moment, votre maison peut passer au feu à cause de leurs compteurs ? René Lévesque doit se retourner dans sa tombe en voyant le degré d'incompétence et de dissimulation épouvantables d'Hydro-Québec aujourd'hui... 

- Jean Hudon

PS. M. Luc Forbeaux, du groupe Stoneham Refuse, fait l'intéressant parallèle suivant : « Si un constructeur automobile décide de changer les amortisseurs d'un véhicule sans l'autorisation préalable du propriétaire et que ces amortisseurs causent une usure prématurée des pneus pouvant entraîner une sortie de route voire l'éclatement d'un pneu, est-ce que le constructeur peut être exonéré de tout blâme simplement en affirmant que l'état des pneus est de la seule responsabilité du propriétaire ? »

Ajouts faits en août et juillet 2015...

L'incendie d'un compteur intelligent relance le débat à Farnham

Reportage du TVA sur l'incendie de Farnham
(On voit bien dans cette vidéo - qui est une copie de sauvegarde - que le feu est parti de l'embase - sans doute à cause d'une défaillance du compteur.)

Farnham : Un compteur intelligent prend feu - Vidéo à voir ! L'inquiétude des clients grandit et Hydro nie toute responsabilité

Un compteur intelligent et son embase flambent à Farnham
(« Des incendies qui ont pris naissance dans ces installations électriques ont été signalés à Hydro-Québec, mais dans aucun cas, le compteur de nouvelle génération n'était en cause, affirme M. Abergel. » Bla-bla-bla! AUCUN incendie n'a jamais été rapporté avec les anciens compteurs électromécaniques, peu importe l'état de l'embase. Les propos du porte-parole d'Hydro-Québec ne sont qu'un écran de fumée, une dissimulation pure et simple du FAIT INDISCUTABLE que ce sont leurs compteurs qui prennent feu et menacent la vie et la propriété de leurs clients ! Pour comprendre pourquoi ces incendies sont causés non pas par l'embase mais par leurs compteurs et surtout par la négligence d'Hydro-Québec qui a confié leur installation aux amateurs de Capgemini qui n'avaient ni la compétence ni l'outil requis (le "Socket Jaw Tester" décrit dans Hot Sockets: Ways Brooks Can Help Fight this Troubling Trend) pour déceler les mâchoires affaiblies des embases, causant des mini-arcs électriques faisant surchauffer et enflammer ces fragiles compteurs en plastique, et aussi pour découvrir les nombreux vices de conception de ces citrons incendiaires, étudier ce qui est compilé ci-dessous. Je le répète, selon un informateur, Hydro-Québec connaissait l'existence de cet appareil de mesure de la force des mâchoires. C'est une impardonnable négligence que d'avoir omis d'exiger que les installateurs vérifient systématiquement l’état des mâchoires de TOUTES les embases, préférant prendre le risque de multiples incendies mortels plutôt que de recourir à cette mesure de précaution élémentaire pour la sécurité de sa clientèle. Comme on peut le constater dans la vidéo accessible ICI montrant comment se fait l’installation des compteurs de nouvelle génération, cette vérification fort simple avec le Socket Jaw Tester est totalement absente et aucun installateur n'a jamais été observé en train de l'effectuer. La Sécurité civile du Québec DOIT prendre rapidement conscience de la gravité de ce problème affectant assurément des dizaines de milliers de compteurs 'intelligents' à risque de surchauffer et de déclencher des incendies (parce que le métal des mâchoires de très nombreuses embases a certainement été affaibli par des remplacements répétés de compteurs), et surtout afin QU'ILS AGISSENT pour obliger Hydro-Québec à prendre les moyens nécessaires pour éliminer ce risque, qui était totalement inexistant avec les anciens compteurs électromécaniques faits en métal et en verre, et donc ininflammables. - Ce commentaire, comme tous les autres ci-dessous, est de Jean Hudon, co-fondateur et webmestre de la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique.)

Lettre très critique de Jean-Paul Massie à des journalistes dénonçant la surchauffe et les incendies causés par les compteurs 'intelligents' - 9 juillet 2015

Smart Meters mandated by government spontaneously exploding, setting off fires in private homes

Smart meter fires & explosion - safety, chipboard, unsafe switchboard
(Power surges can make smart meters unsafe - Dean Mile, from the state electricity workers union, told 3AW's Mitchell that a power surge (e.g. from a lightning strike) can cause internal damage to the smart meter. These smart meters may not show visual signs of damage after a 'high voltage incident'. However, if left unchecked, the smart meter could explode in flames as soon as the main fuse is replaced. (...) A leaked Jemena memo states that after an area suffers a high voltage injection incident, all smart meters must be replaced. However, such action is not being taken, which potentially leaves unsafe smart meters installed on customer premises. -- Hydro-Québec a le même problème ici. Les compteurs potentiellement endommagés après un événement de surtension sont-ils remplacés pour éviter qu'ils ne s'enflamment ? Sans doute pas... pour sauver de l'argent!)

Are insurance companies avoiding the smart meter problem?

Hot Sockets: Ways Brooks Can Help Fight this Troubling Trend
(Ce journal de l'industrie électrique admet ouvertement l'ampleur des problèmes de surchauffe aux points de contacts entre les compteurs 'intelligents' et leur embase et des « résultats désastreux » que ces "hot sockets" peuvent entraîner. La compagnie Brooks propose une solution bon marché au remplacement complet des embases détériorées qui serait à un coût jugé trop prohibitif pour l'exiger des clients. La compagnie rappelle également dans cet article qu'elle offre depuis 2004un "Socket Jaw Tester" qui permet de s'assurer que la pression exercée par les mâchoires de l'embase sur les broches de métal du compteur insérées dedans est suffisante pour éviter que ne surviennent des micro-arcs électriques, la cause première de la surchauffe parfois catastrophique des compteurs 'intelligents'. Hydro-Québec, qui connaissait l'existence de cet appareil de mesure de la force des mâchoires, a commis une impardonnable négligence en omettant d'exiger que les installateurs vérifient systématiquement le bon état de ces mâchoires, préférant prendre le risque de multiples incendies mortels plutôt que de faire effectuer cette mesure de précaution élémentaire pour la sécurité de sa clientèle. Comme on peut le constater dans la vidéo accessible ICI montrant comment se fait l’installation de compteurs de nouvelle génération, cette vérification fort simple avec le Socket Jaw Tester est totalement absente et aucun installateur n'a jamais été observé en train de l'effectuer. Il faut espérer que cette information viendra rapidement à l'attention des responsables de la Sécurité civile et de la sécurité incendie du Québec afin qu'ils prennent conscience de la gravité de ce problème affectant assurément des dizaines de milliers de compteurs 'intelligents' à risque de surchauffer et de déclencher des incendies, et surtout afin QU'ILS AGISSENT pour obliger Hydro-Québec à prendre les moyens nécessaires pour éliminer ce risque, qui était totalement inexistant avec les anciens compteurs électromécaniques. Pour en savoir plus sur le risque incendiaire en lien avec ces compteurs voir ce dossier complet.)

1000's of smart meter fires: New whistleblower & court evidence (video)
(The situation with smart meter fires is worse than we thought - and now we know why. This new investigative video tells all. Why are meters exploding off houses by the 100's at a time? Why are fires happening no matter where smart/digital meters are being installed? The whistleblowers (wishing to remain anonymous) who contacted us have serviced and repaired over 200,000 meters in the field. They have been warning their supervisors about 'smart' meter problems for nearly a decade now. They have had enough of the lies and want you to know what they know. On top of the explosive new details, the meters have at least four major sources of arcing. That's right - FOUR. Arcing in 'smart' meters causes extreme heat, which causes fires. As we now see, it is beyond any shadow of a doubt that meter manufacturers know, utilities know, and regulators know. They have known the whole time, but they didn't want to tell you.)

Incendies et compteurs intelligents : Hydro-Québec reconnaît avoir reçu des plaintes
(Hydro-Québec confirme qu'une dizaine de clients soutiennent que des compteurs intelligents ont causé des incendies dans leurs résidences et refuse de transmettre les rapports d'analyse de ces incendies malgré une demande en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.)

Compilation de nouvelles sur les compteurs incendiaires

Could Smart Meter be Responsible For Close Call at Meaford Residence?

[30-06-2015] La prévention avant tout!
(Recommandations de la Corporation des maîtres électriciens du Québec sur l'inspection de l'embase du compteur - Si vous observez des interruptions de courant de très courtes durées ou des fluctuations fréquentes dans l'intensité de l'éclairage, disent-ils, il est URGENT de faire venir un maître électricien. S'il est nécessaire alors de remplacer l'embase - qui a pu être détériorée par l'installation d'un compteur ‘intelligent’, il pourrait vous en coûter autour de 600$ pour une remise ˆ neuf - et vous pourriez ainsi prévenir le déclenchement d'un incendie potentiellement mortel... dont Hydro-Québec se lavera bien sûr les mains – quoique leurs dangereux compteurs peuvent aussi s’enflammer sans que l’embase ne soit en cause - voir Des compteurs intelligents qui prennent feu !)

Nouveaux compteurs et vieux socles: des risques de surchauffe réels - À LIRE ABSOLUMENT!
(Voir aussi Nouveaux compteurs et vieux socles: Hydro-Québec se fait rassurante parue le lendemain, oú Hydro s'efforce évidemment de 'noyer le poisson'...)

Les compteurs intelligents peuvent créer des risques d'incendie

Risques d'incendie liés aux compteurs: gare à votre socle!
(Hydro-Québec, les champions toutes catégories de la déresponsabilisation !)

Risque d'incendie lié aux compteurs : vérifiez vos socles, dit Hydro-Québec
(Parmi les 27 commentaires - un vrai concert de dénonciations, de colère et d'indignation contre cette entreprise-voyou...« C'est la faute à Hydro-Québec, pas à nos socles! Pour tout comprendre, lire « Des compteurs intelligents qui prennent feu ! » à http://bit.ly/1ApzMIn. Le porte-parole d'Hydro admet que plus de 500 de ses compteurs ont surchauffé jusqu'ici et comme ils sont des spécialistes de la dissimulation (la transparence, Hydro ne connaît pas cela!), c'est sans doute beaucoup plus. Combien d'autres de leurs bombes incendiaires à retardement vont s'enflammer dans les mois et les années à venir? Comment peut-on dormir en paix avec un tel risque ? Déjà une dizaine d'incendies ont été causés au Québec par leur compteurs incendiaires. Il faut tous les enlever comme ils ont fait en Saskatchewan l'été dernier après 8 incendies déclenchés par ces compteurs - voir http://bit.ly/1knSigT. Ça presse d'agir avant qu'il y ait des morts ici comme c'est arrivé aux États-Unis avec des compteurs Landis+Gyr identiques (voir par exemple http://bit.ly/1G0Ef4c) à ceux d'Hydro-Québec. » Une version audio comprenant la présentation de ce reportage est disponible ICI.)

Quebec City firefighters ask Hydro-Québec to leave smart meters alone

Another fire: Landis & Gyr Smart Meter causes apartment building fire

Ajout du 28 juin 2015...

Document remis le 11 novembre 2013 à la Régie de l'énergie montrant le nombre considérable d'incendies causés par des compteurs 'intelligents'

Ajout du 24 juin 2015...

Présentation de Landis+Gyr indiquant comment prévenir les risques de déclenchement d'incendies causés par leurs compteurs
(En principe depuis octobre 2013, Hydro-Québec sait que ces compteurs peuvent surchauffer, mais mène-t-elle des inspections à distance la nuit tel que recommandé pour vérifier quels compteurs risquent de s'enflammer? Mystère. Et un compteur ayant pris subitement feu à cause d'une surtension intense (foudre, collision avec un poteau provoquant un contact entre les fils de haute tension, branche d'arbre tombant sur ces derniers) ne peut plus avertir qu'il risque de s'enflammer... Malgré ce risque connu, le déploiement s'est poursuivi. Advienne que pourra et 'désolé' pour vos maisons incendiées et vos morts... )

Compteurs Landis+Gyr : preuve explosive du risque incendie

BC Hydro Issues Advisory to Homeowners
(En Colombie-Britannique, BC Hydro faisait minutieusement inspecter l'embase lors du remplacement des anciens compteurs et si un problème était décelé un maître électricien était immédiatement appelé pour venir faire toute réparation requise, aux frais de BC Hydro qui estime que 0.05% des embases nécessitent de tels correctifs pour en assurer la sécurité et minimiser les risques de déclenchement d'incendie. Ce pourcentage de 0.05% appliqué 3,8 millions de compteurs d'Hydro-Québec signifie que 1900 embases seraient théoriquement défectueuses. Sur son site, Hydro-Québec indique avoir demandé aux installateurs amateurs - avec seulement 3 semaines de formation - de Capgemini d'avertir un maître-électricien s'ils décèlent un possible problème dans l'embase. Combien se donnent la peine de le faire au risque de ralentir leur cadence de production - ils sont payés au nombre de compteurs installés... - et ces réparations - aux frais du client ici - sont-elles vraiment faites AVANT de remettre le nouveau compteur sous tension ? Les risques de négligence sont multiples!)

Smart meter fires: Penetrating questions and cold facts on hot meters

Smart Meters Increase the Risk of Fires!

Analog Meters Withstand "Hot Sockets" Better Than Smart Meters

Ajout du 13 juin 2015...

Smart Meters Are a Fire Hazard - du nouveau matériel 'explosif' !

Thousands More Smart Meters Removed due to Fire Hazard

Ajouts faits en mars 2015...

Bulletin spécial sur les compteurs pyromanes d'Hydro-Québec

Feu d'origine électrique à D'Alembert - Un compteur 'intelligent' pourrait bien l'avoir causé
(Lire ce commentaire révélateur en réaction à ce nouvel incendie! Un de plus!)

Stockton Smart Meters Explode After Truck Causes Power Surge
(Des milliers de compteurs 'intelligents' ont explosé simultanément en Californie suite à une surtension ! La même chose pourrait - va - arriver ici...)

Compteurs intelligents: Salaberry-de-Valleyfield imitera-t-elle Québec ?
(Il faut empêcher Hydro de voler les preuves! Marie-Michelle Poisson déplore le manque de transparence d'Hydro.)

Incendie de la rue Villon : mais où est ce damné compteur?
(Voir les commentaires!! Patrice Pinocchio Lavoie ne sait plus quel mensonge inventer et les pompiers sont des trouillards!)

LES COMPTEURS D'HYDRO-QUÉBEC IMPLIQUÉS DANS DES HISTOIRES D'INCENDIES - à St-Joseph-de-la-Rive

Salaberry-de-Valleyfield : Un compteur intelligent se serait enflammé

Compteurs intelligents : un autre incendie à Trois-Rivières

Hydro-Québec accuse les directeurs de sécurité incendies du Québec de « chasse aux sorcières » !

Compteurs intelligents et incendies : ...la suite

Un incendie qui pourrait être relié à un compteur intelligent d'Hydro-Québec

Marc-André Pelletier et son dossier sur les compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Pierre-Louis Paquin et les nouveaux compteurs intelligents d'Hydro-Québec

Selon Patrice Lavoie, les chefs de pompier du Québec se seraient lancés dans une « chasse aux sorcières »!

Un compteur intelligent en cause dans un incendie?

Compteurs intelligents dangereux pour le feu

Sites d'incendie - Hydro trop pressée de récupérer ses compteurs intelligents?

Quebec City firefighters ask Hydro-Québec to leave smart meters alone

Entrevue Radio X : Les compteurs intelligents, cible des pompiers?

Les compteurs intelligents sont dans la mire des pompiers de Québec

Les compteurs brûlent aussi à Trois-Rivières

Hydro-Québec collaborera avec les enquêteurs

Les compteurs intelligents préoccupent les pompiers de Québec

Les compteurs intelligents dans la mire des pompiers de Québec

Les compteurs intelligents pourraient avoir provoqué des incendies!

À noter: Le porte-parole d'Hydro-Québec affirme que cela a toujours été la pratique de récupérer leurs compteurs après un incendie. Voici ce qu'un correspondant nous a signalé à ce sujet:

« Selon ce que j’ai appris, HQ avait comme consigne de rapporter le compteur à roulette, après avoir demandé à l’enquêteur s’il en avait de besoin. Cela leur servait à facturer le client pour sa consommation, surtout si la maison devait être détruite. Mais cela ne se faisait pas à 100% (de partir avec le compteur). À mon avis, HQ pouvait facilement lire le compteur à roulette sans avoir à partir avec. Avec les compteurs intelligents, en principe HQ reçoit des lectures de façon très régulière (6 fois par jour en fait), alors pourquoi partir avec le compteur surtout si celui-ci est amoché. Peut-on faire une lecture sur un compteur numérique qui a souffert de surchauffe? »

Compteurs intelligents et propane: Hydro-Québec connaissait les risques

Compteur nouvelle génération - Avis à la clientèle de Gaz Propane Rainville
http://www.gazpropanerainville.com/compteurs-intelligents.php?L=fr
Hydro-Québec procède actuellement au changement de compteur pour ceux d'une nouvelle génération. L'installation de la nouvelle génération de compteur peut entraîner une non-conformité de votre installation de bouteille/réservoir de propane en vertu du code sur le Stockage et la manipulation du propane B149.2-10. Nous vous invitons à communiquer avec notre service à la clientèle si votre compteur d'électricité a été remplacé par la nouvelle génération de compteur et qu'il se trouve à moins de 3 mètres (10 pieds) du centre de votre bouteille/réservoir. Documentation technique de la Régie du Bâtiment

Note de Jean sur ce qui précède : ENCORE une affaire troublante qui sort du sac. Les irresponsables d'Hydro qui ont décrété l'installation de ces compteurs à l'aveuglette, n'importe où, sans imposer aux installateurs (qui devraient être des maîtres électriciens et non des étudiants avec 3 semaines de formation) de faire fermer l'interrupteur principal et donc sous pleine tension mettent des vies à risque là où de telles bonbonnes de gaz (de Gaz Propane Rainville dans ce cas mais le même problème doit toucher d'autres fournisseurs de gaz partout au Québec) sont situées à moins de 3 mètres d'un compteur intelligent, car lors d'une ventilation automatique d'un trop plein de pression, les vapeurs de gaz peuvent s'enflammer si un installateur remplace un compteur ou si Hydro procède au même moment à une coupure ou à une remise à distance du courant - ce qu'ils vont se mettre à faire massivement le 1er avril prochain - et que l'interrupteur intégré crée une étincelle (arc électrique) une fraction de seconde avant que le contact se fasse ou s'interrompe... Vraiment génial leur affaire!... On se demande où leurs «experts» ont obtenu leur diplôme d'ingénieur... Dans une boîte de Kellogg? Et le plus troublant c'est que dans son avis à sa clientèle (simplement disponible en ligne ou systématiquement postée à tous leurs clients?? mystère...) Gaz Propane Rainville se fie sur leurs clients pour aller vérifier eux-mêmes si la distance de 3 mètres est respectée... Pas fort! Il risque d'y avoir de mortelles explosions à compteur du 1er avril prochain - ou à tout moment... - si aucune autorité responsable ne veille au grain...

Reportage J.E. : Hydro-Québec installe des compteurs près des bonbonnes à gaz quand c'est un haut risque d'incendie

Nouveau compteur trop près d'une bonbonne de propane: Hydro Québec refuse de débourser les frais

Compteur installé trop près d'un réservoir de gaz : Hydro-Québec refuse de payer les frais

Puis, ces autres ajouts datant de décembre 2014...

Incendie à Saguenay : deux causes possibles
(Avec vidéo. Le compteur 'intelligent' est sans doute la cause. Hydro est en déni profond.)

Hydro-Québec nie le risque d'incendie des nouveaux compteurs
(Extrait du Journal Vert - Automne 2014 - Voir en contexte les pages UN et DEUX de cet article.)

Un nouveau compteur électrique pourrait avoir causé un incendie
(Voir aussi Une famille de Chicoutimi-Nord se retrouve à la rue)

Les compteurs intelligents continuent de prendre feu

SaskPower to remove 105,000 smart meters following fires

CTV Regina: Smart meter program cancelled - Cost to replace smart meters now pegged at $15M
(Suite à plusieurs incendies déclenchés par des compteurs 'intelligents', la Saskatchewan fait réinstaller partout des compteurs à roulette sécuritaires.)

Halte aux compteurs intelligents en Saskatchewan

SAINT-ADOLPHE-D'HOWARD : Un incendie à cause d'un compteur intelligent?

« Une citoyenne affirme que sa compagnie d'assurance refuse de lui confirmer par écrit qu'elle est couverte si un incendie se déclare à la suite d'une défaillance du nouveau compteur intelligent installé chez elle, ainsi que cela s'est produit à des centaines de reprises ailleurs en Amérique du Nord et en Australie depuis 3 ans.  »

- Tiré d'ICI

Et tiré du 51e bulletin...

VOICI UN NOUVEL OUTIL DANS NOTRE ARSENAL DE DÉFENSE CONTRE L'ENVAHISSEMENT DES COMPTEURS 'INTELLIGENTS' - LE FORMULAIRE D'ACCEPTATION DE RESPONSABILITÉ

« Dans cet autre document en annexe, on apprend que la Coalition to Stop Smart Meters in BC a fait auprès du Commissaire aux incendies 38 demandes en vertu de la loi sur l'accès à l'information, et ce, depuis mars dernier. Cela a révélé un effort systématique pour cacher la vérité puisqu'aucun des rapports d'expertise ainsi obtenus ne mentionne que des compteurs 'intelligents' aient été en cause, alors que selon d'autres sources, dont les médias, c'était manifestement le cas. Toujours selon ce qu'ont rapporté les médias, plusieurs maisons ont brûlé entièrement et une femme est morte brulée vive dans un de ces incendies. En fait, selon un rapport officiel, uniquement en 2012, il y a eu 10 incendies déclenchés par des compteurs 'intelligents' en Colombie-Britannique. (...) Il serait temps que la mâme démarche soit lancée ici au Québec o selon toute vraisemblance la mâme complicité pourrait exister afin de dissimuler à quel point ces appareils constituent un important risque d'incendie. »

Peco suspends smart-meter installation after fire

Analog Meters Withstand "Hot Sockets" Better Than Smart Meters

Cet article bien documenté démontre clairement la fragilité inhérente des compteurs 'intelligents'. Tous les chefs de services de pompiers du Québec devraient lire attentivement ceci...

Voir également ce dossier détaillé présentant 7 causes possibles aux défaillances des compteurs 'intelligents' pouvant résulter en un incendie.

Les commentaires suivants se trouvant sous cet article du 22 janvier 2015 - Plus de 5000 compteurs intelligents retirés - révèlent un sérieux défaut de conception de tous les nouveaux compteurs installés par Hydro-Québec depuis plus de 10 ans au Québec

« Les compteurs dont il est question en Ontario sont fabriqués par Sensus alors que ceux du Québec sont fabriqués par Landis+Gyr. De plus les installations ont été confiées à des compagnies différentes. »

« Aucune différence – les Landis+Gyr ont les mêmes défauts de conception que le Sensus. »

« Et vous justifiez vos dires comment? »

« Je l'ai expliqué en long et en large plusieurs fois déjà...

C’est une énorme erreur de la part des fabricants. En fait cela partie d’un changement de philosophie dans le design des compteurs.

Le vieux compteur est conçu pour agir comme une cage de Faraday, le nouveau est conçu pour agir comme une chambre de confinement. Pourquoi ont-ils fait ça ? Je présume que c’est une contrainte incontournable afin d’intégrer des circuits électroniques dans le compteur.

Le vieux compteur avait un couvercle de verre avec un cerceau en métal qui s’accotait sur l’embase du client qui lui était relié à la terre. En surplus, il y a 2 plaques de métal à l’arrière du compteur placé à 10h10 qu’on appelle parafoudres et qui font aussi contact avec l’embase. Tout l’ensemble forme une cage de Faraday qui protège l’intérieur ainsi que l’équipement électrique de la maison. Donc lorsqu’une surtension se produit, elle est déviée vers la terre (tout comme le principe du paratonnerre). Bien entendu, ce n’est pas à 100% efficace, un coup de foudre direct ou une surtension trop élevée traversait la cage de Faraday, mais c’était quand même drôlement efficace pour le coût de ces 2 parafoudres.

Pour le nouveau compteur, pour agir comme une chambre de confinement, ils ont remplacé le couvercle de verre par un en polycarbonate. C’était beaucoup trop dangereux en verre, il explosait et les morceaux de verre revolaient partout, il ne pouvait contenir la pression d’une surtension se produisant à l’intérieur. Mais l’erreur fondamentale et impardonnable, c’est d’avoir enlevé les 2 parafoudres à l’arrière du compteur. Sur une surtension élevée, le compteur brûle, fond, éclate, explose et la surtension met aussi en danger tout ce qui est alimenté en électricité dans la maison.

Voici 3 cas frappants qui illustrent à la perfection ce que je viens de vous exposer.

Palo Alto, Californie, le 25 août 2011, une surtension survient pendant une heure, 80 compteurs intelligents calcinent à l’intérieur et 120 vieux compteurs ne subissent aucune avarie et sont encore opérationnels
http://www.paloaltoonline.com/news/2011/09/04/power-surge-raises-questions-about-smartmeters

Forest Standard, Ontario, le 31 octobre 2013, 70 compteurs ont pris en feu ou ont explosé sur une surtension causée par un bris de câble. Note : il s’agit de compteurs fabriqués par la même cie que ceux d’HQ, des Landis+Gyr
http://smartmeterharm.org/2014/06/20/wires-dangling-and-meter-fires-when-surge-blows-out-60-70-smart-meters-november-2013/

Sumerland, le 26 novembre 2014
http://www.localssupportinglocals.ca/blogs/kevin-proteau/power-surge-summerland-were-meters-involved

Maintenant, des surtensions ça n’arrive pas tous les jours, c’est pour ça que la problématique tarde à éclater au grand jour.

Le danger va se produire lorsqu'il y aura des surtensions sur la ligne d'HQ. Ces surcharges peuvent être produites par la foudre, un fil moyenne tension qui tombe sur la basse tension, une branche qui touche les fils, un transfo qui devient défectueux, une erreur des employés qui utilisent les mauvais taps sur le transfo, etc. Évidemment on va rejeter la faute sur les éléments et la nature ainsi que les mauvaises manœuvres des employés au lieu du compteur. »

Alors si vous voulez dormir tranquille et ne pas avoir à vous inquiéter que leur citron pyromane prenne feu, demandez le non-communicant (le risque d'incendie existe quand même, mais semble moins critique pour les C1S d'Itron et ils ne surfacturent pas (du moins personne n'a encore rapporté de problème de surfacturation avec les non communicants...) et ne posent aucun risque pour la santé - TRÈS nombreux! Voir ces témoignages!!), ou si vous avez encore votre bon vieux compteur électromécanique, arrangez-vous pour le conserver... C'est ce qui est aussi recommandé dans WARNING: 'Smart' Meter Fire Risks - Refuse Smart Meters!

Voir aussi...

Smart Meters Increase the Risk of Fires!
Fire after fire after fire... How much risk is finally too much when the results of failure can be catastrophic? (...) In February 2014, a Landis smart meter caught fire and apparently exploded in Bensalem, Pennsylvania. The subsequent fire resulted in significant damage to an apartment building. This fire represents one of the most well-documented instances of a smart meter fire on record in terms of the damage, havoc, injury, and potential loss of life that can be caused by smart meters. (...) Based upon all reports to date, the smart meter itself was the cause of the Bensalem apartment building fire, not arcing and not the wires. CLIP

Smart Meter remote connect/disconnect switch - a possible fire hazard
(L'interrupteur dans le compteur pour débrancher et rebrancher le courant à distance fait souvent défaut.)

TRUTH ABOUT SMART METER FIRES AND FAILURES IN BC

et ces liens connexes...

SMART METER FIRES

A MESSAGE FOR FIRE FIGHTERS AND INSURERS

UNUSUAL NUMBER OF FIRES, SMART METERS LINKED

List of fires related to Smart Meters

Écoutez le témoignage de cet ex-releveur de compteurs en Californie
http://youtu.be/EnxIoItNUek

Il affirme que la compagnie (PG&E) pour laquelle il travaillait sait fort bien que les compteurs prennent feu, mais ses ex-patrons cachent sciemment ce fait. Voici un extrait de ses propos : "My name is Patrick Wrigley. I was a meter reader for nine and a half years with PG&E in the Marin office before I was illegally fired because I was not intimidated into being quiet with the problems I saw firsthand regarding smart meters' inaccuracy. The fact that PG&E knows that they do catch on fire when they are remotely turned back on when a customer who is delinquent in their bill finally pays their bill. These meters catch fire. The know it, and they are covering it up." (Tiré d'ICI)




Et voici le bulletin original paru le 7 novembre 2013...

Un développement important !


Smart meters cause stir in St.-Leonard (TV report)
http://montreal.ctvnews.ca/video?playlistId=1.1531495
A St. Leonard man, his family and tenants have been living in a hotel for two weeks. Are newly installed smart meters to blame?

Des compteurs intelligents qui prennent feu? (6 novembre 2013)
http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2013/11/20131106-045307.html

Les résidents d’un duplex de l’arrondissement de Saint-Léonard à Montréal ont eu toute une frousse, samedi dernier, lorsque quatre compteurs d’Hydro-Québec auraient pris feu, nécessitant l’intervention rapide des pompiers.

Les commentaires à cet article ci-dessus sont très instructifs!! Par exemple...

«Le porte-parole vous ment en pleine face. Il y a des employés d'HQ qui travaillent sur le problème présentement car HQ reçoit en retour des dizaines de compteurs fondus par l'intérieur.»

et la discussion suivante...

schlum • il y a 17 heures

Voici quelques causes :
1- La foudre : oui mais les anciens étaient garni de parafoudres les nouveaux non. Les parafoudres protégeaient contre la surtension et la foudre.
2- La corrosion : après des années dans un environnement humide, la corrosion s'installe et les fils dans l'embase deviennent lousses et provoquent des points chauds.
3- Les mâchoires : eux aussi deviennent lousses donc d'autres points chauds.
Les points 2 et 3 devraient être détectés au moment du changement de compteur mais comme on fait appel à des étudiants sans expérience qui ne connaissent rien en électricité, on joue donc avec la vie des abonnés.

belgix schlum • il y a 15 heures

Corrigeons le point #1 : Les vieux compteurs étaient des compteurs électromécaniques et ils étaient pratiquement indestructibles parce qu'il n'y avait zéro électronique dedans. Rien à voir avec le parafoudre car les compteurs électroniques en sont tous munis.
Le problème avec les protections dans les nouveaux compteurs (généralement des varistors) c'est qu'à force de recevoir des décharges anormales, les protections se dégradent avec le temps. À la longue, il peut arriver que la protection devienne inopérante (et donc l'électrique est exposé directement aux surcharges), que la protection se mette à chauffer ou explose tout simplement.

schlum belgix • il y a 14 heures

Faux, les parafoudres n'existent plus sur les nouveaux compteurs justement parce qu'il y a de l'électronique à l'intérieur.

belgix schlum • il y a 14 heures

Fais tes recherches, ça fait 20 ans que je travaille dans le domaine. Des cas de varistors qui explosent je vois ça assez souvent.

schlum belgix • il y a 14 heures

Oui les varistors explosent mais c'est parce qu'il n'y a pas de parafoudre

belgix schlum • il y a 14 heures

Oui et comme je 'explique ci-dessus si cette protection vient à faire défaut, l'électronique est complètement exposé a toute surcharge ultérieure (avec les conséquences que vous démontrez avec la photo des 3 compteurs). Ce que vous dites (que les nouveaux compteurs sont plus sensibles) est vrai et prouvé mais je voulais juste corriger la raison que vous donniez.

schlum belgix • il y a 13 heures

Notre malentendu, belgix, provient du fait que je parle d'un parafoudre mécanique et toi d'un parafoudre électronique. Celui électronique ne protège pas du tout le compteur car il explose dans le compteur et il tombe défectueux et inopérant ainsi que le feu peut s'y développer tandis que celui mécanique fait dévier toute la surcharge vers la terre et le compteur reste fonctionnel, seul 2 petits points noircis sur les parafoudres mécaniques indiquent que le compteur a déjà été foudroyé.

schlum belgix • il y a 14 heures
(PHOTO)
En haut les vieux compteurs, en bas les nouveaux. Donc à 10h10, les 2 languettes de métal sont les parafoudres. Note : le compteur du bas est à l'envers de 180 degrés

schlum belgix • il y a 14 heures

J'ai des photos de l'arrière des 2 modèles, je suis en train de les chercher. Mon explication demeure, c'est parce que les parafoudres ne sont plus là. Ils étaient placés à 10h10 à l'arrière du compteur, ils ne sont plus là sur le nouveau.

J-F Tanguay schlum • il y a 15 heures

Hydro Québec se fout royalement de la sécurité de ses abonnés. Tout ce qu'il veulent, c'est votre argent un point c'est tout.

* * *

Il y a le même article avec une autre belle photo incriminante au http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2013/11/20131106-045307.html

et Refusons les compteurs a monté une belle page là-dessus avec une explication détaillée fort plausible de la cause au http://refusonslescompteurs.wordpress.com/about/securite/

De plus ils signalent...

De plus, sur le terrain, tellement pressés de remplir leurs quotas et souhaitant éviter l’opposition citoyenne,plusieurs installateurs ne se donnent même plus la peine de sonner avant de procéder, comme il se doit, pour avertir les résidents d’éteindre tout appareil pouvant être affecté par l’interruption de courant.

De fait comme on peut le lire dans cette longue compilation d'exemples d'incendies provoqués par ces compteurs... http://emfsafetynetwork.org/smart-meters/smart-meter-fires-and-explosions/

“Farwell said recently a customer’s television was destroyed during a meter replacement because the man allegedly did not come to the door when a technician knocked and then left the television on during the meter change.

Comme Hydro va refuser d'admettre la moindre responsabilité pour les erreurs des installateurs étudiants de CapGemini, chaque client chez qui de coûteux appareils seront endommagés ou chez qui un incendie éclatera sera abandonné à lui-même pour assumer seul (avec peut-être l'aide de la Croix-Rouge dans certains cas) tous les coûts occasionnés...

Rien de rassurant...

C'est la même situation si votre facture d'électricité explose. Jamais ils n'admettront que leur compteurs sont défectueux. «Payez et fermez vos gueules»... telle est la nouvelle devise d'Hydro-Québec...

Et c'est sans parler du $938 millions en trop perçu qu'Hydro a pratiquement volé à ses clients et n'aura sans doute pas à leur rembourser grâce aux bons soins de la Régie de l'énergie...

Hydro devrait-elle partager ses trop-perçus? Possible réduction des hausses de tarifs en 2014
http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2013/11/20131105-182426.html

Demande spéciale importante : Si vous entendez parler d'un quelconque autre incendie en lien avec les fumeux compteurs 'intelligents', veuillez nous en aviser à info@cqlpe.ca avec copie à refusonscompteurs@gmail.com

À NOTER : Les séances d'information sur les compteurs se multiplient. Il y en aura 8 d'ici un mois - voir au http://refusonslescompteurs.wordpress.com/agenda-2/

Voici une belle anecdote rapportée par Mme Gisèle Rivest – qui organise une soirée d'information sur les compteurs à Salaberry-de-Valleyfield le 20 novembre (au Club Nautique, 410 rue Victoria, à 19:00)

Un jour, alors que je faisais ma tournée de pétitions, je rencontre un policier de la Sûreté du Québec. Je me présente alors à lui et demande s'il veut signer... Il me répond : « Madame, savez-vous que vous vous en prenez à Goliath ? » Et moi de lui répondre: « Oui, mais moi je suis David, et David a gagné. Pourquoi ? Parce qu'il avait la foi ! » Alors continuons ensemble, ayons toujours la FOI et demeurons unis.

* * *

Sharon Noble du BC nous a envoyé ceci

A massive explosion of a bank of smart meters in Forest, Ontario, resulting from a power surge. It was pure luck that no one was badly injured or worse. It will happen here.

Headline: Surge Blows Smart Meters, Leaves Neighbourhood Without Hydro (11-07-13) https://www.facebook.com/StopSmartMetersinBC/posts/553662208046082
Families on Eureka Street in Forest found out the Hydro One Smart Meters they have installed on their homes aren’t quite as smart as they were led to believe. A power surge blew out between 60 and 70 of the meters on the street and led to hydro being shut off for more than a day, starting about 1:00 pm on Halloween.Don Plowright, who lives with his wife in the Fairview Court Apartments, says the meters sustained a lot of damage. “Some of them blew right off and hit one of the windows,” he remarks. “Ours was all blackened. The people next to us, the meter was blown right off and the wires were sticking out.”That led to Hydro One taking immediate action to prevent anyone from getting injured. “They cut all the wires leading into the apartment building, so that no one could get electrocuted,” says Plowright.

Apparently, this was a totally new experience for the Hydro One crews. “They were really surprised. They said that they’d never had anything like this happen before. There’s safety things that they have that if anything happens, it will short everything out. But, for some reason, it didn’t. That’s why all the things blew,” Plowright recounts. Hydro One employee Ron Core, one of the crew members onsite, says the surge was caused when a 16,000 volt line landed on a 2,000 volt line during the high winds last Thursday, blowing one transformer and destroying the Smart Meters.

(...) The Eureka Street resident says he’s not impressed by the so-called Smart Meters – and he’s not the only one. When they were installed at his former residence, Plowright says, “The guy that looked after that said they’re not very good. Most of the old ones were made in Canada. These are made in China and they’re not made to stand up to real rough weather. He didn’t think much of them.” The meters are manufactured by a company called Landis + Gyr, which is headquartered in Switzerland, but was bought by Toshiba Corporation of Japan in 2011.

Voir aussi...

Power surge in Sherwood leaves thousands without electricity
(...) Fire crews have fielded as many as 51 calls for help. There have been several reports of problems with electrical equipment at homes, including a Sherwood home where an electrical meter was blown off the side of the house. Other residents have reported blown meters, the smell of smoke in their homes and inoperable traffic lights.

Ces fragiles compteurs risquent d'exploser quand il y a une surcharge de courant – ce que les compteurs électromécaniques n'ont jamais fait...

Un jour ou l'autre, il y aura mort d'homme au Québec à cause de ces compteurs incendiaires comme c'est déjà arrivé ailleurs...

Smart meter fire kills 74-year old man in Dallas, Texas

When 'Smart' Meters Kill: The Story of Larry Nikkel - Details Emerge of Vacaville, CA Smart Meter Fire Death
(Il s'agissait d'un compteur Landis & Gyr)

* * *

Donc résumons :

Les compteurs explosent et/ou prennent feu...
Les factures explosent*...
Le nombre de cas d'électrosensibilité engendrés par les compteurs explosent**...

Bientôt c'est la patience des clients qui risque de voler en éclats.

* Voir Compteurs d'Hydro: des abonnés étonnés de leurs factures "C'est un cauchemar, on ne peut pas avoir consommé tout ça, déplore Guylaine Langelier. Notre compteur capote." Plusieurs abonnés d'Hydro-Québec constatent que leur facture d'électricité a fait un bond inexplicable au cours des derniers mois. Dans tous les cas, leur compteur mécanique a été remplacé par la technologie de radiofréquence (RF), qui permet une lecture à distance. ET Abonnés d’Hydro-Québec: Des dizaines de clients dénoncent une hausse

+ Hausse moyenne de 15% en Ontario où la tarification différenciée dans le temps est appliquée – comme elle le sera inévitablement au Québec si on les laisse déployer cela partout.

** Voici un récent exemple...

« Je ne suis pas certaine que c'est à cause des compteurs intelligents installés depuis 2 semaines environ. Je demeure dans un quintuplex et les* cinq (5) compteurs* sont dans une pièce derrière ma tête de lit. Depuis 2 jours j'ai commencé à avoir des démangeaisons aux mains, aujourd'hui c'est au ventre et après au bras. Je n'ai rien changé dans mon alimentation ni dans mon choix de savons ou de crème pour le corps, c'est vraiment désagréable et anormale. Alors, est-ce possible que ce soit ces maudits compteurs qui causent cela,et si oui comment je procède pour y remédier? »

Je lui avais notamment répondu...

« Selon moi il n'y a aucun doute que les compteurs sont LA cause. Je vous recommande si c'est possible de ne PLUS dormir dans cette pièce et d'installer votre chambre le plus loin possible de ces compteurs - et évitez le plus possible d'y aller. L'intensité des micro-ondes diminue rapidement plus on s'éloigne de la source. Comme mesure de protection additionnelle, il y a plusieurs moyens de placer un blindage pour bloquer les émissions des compteurs et diminuer grandement les radiations qui en émanent. Pour du matériel de qualité vous trouverez plusieurs options au bas http://em3e.com/francais/3e_page_produits_attenuation.html

(...) Si vous ne prenez aucune mesure immédiate pour vous protéger, il est quasi certain que vos symptômes vont empirer - voir la liste et plus d'info au http://www.cqlpe.ca/Temoignage.htm - et vous risquez de devenir allergique à vie aux micro-ondes (électrosensibilité). Ne prenez donc pas cela à la légère et ne vous laissez pas influencer par les personnes qui ignorent tout de la cruelle réalité de ce problème et doutent de votre témoignage. »


Jean Hudon
Co-fondateur et webmestre de la CQLPE
http://www.cqlpe.ca/

ABONNEMENT GRATUIT À CE BULLETIN : Si vous recevez une copie de ce bulletin, et aimeriez vous y abonner, il suffit d'envoyer un courriel à info@cqlpe.ca en inscrivant 'Abonnez-moi au bulletin' comme sujet de votre courriel. Si vous ne désirez plus y âtre abonné-e, il suffit de le demander à la même adresse de courriel.

Ce bulletin spécial est archivé au http://www.cqlpe.ca/Bulletins/BulletinSpecialFeu.htm

Vous pouvez consulter ICI les précédents bulletins.

PS Voir ce qui aura lieu aujourd'hui le 7 novembre à Montréal...

Réseaux intelligents et durables : impacts économiques et sociaux
http://www.smi-msi.com/smart/index.php?lang=fr&texte=programme
«L'objectif de cette édition du Sommet de Montréal sur l'innovation est de recenser les meilleures pratiques en matière de réseaux intelligents et durables. » Thierry vandal et Martine Ouellet y seront... Voir le programme détaillé




Ajout du 5 mars 2015

Note de Jean: La Direction régionale de la sécurité civile et de la sécurité incendie de la Capitale-Nationale (securite.civile03@msp.gouv.qc.ca - 418 643-3244) où une personne qui ne s'est pas identifiée m'a répondu ce qui suit le 12 janvier dernier (suite à un courriel où je leur demandais ce qu'ils faisaient pour protéger la population des risques d'incendies causés par les compteurs intelligents...

« Les autorités sont au fait de la problématique. Le présent courriel a été transféré à la Régie du bâtiment qui a juridiction sur ces compteurs et que cette dernière est en contact avec Underwriters Laboratories Inc.
Un comité a été créé afin d'élaborer une norme standard pour ces compteurs avec UL. »

Je lui avais ensuite écrit :

« Espérons que la Régie du bâtiment pourra y donner suite et que cette éventuelle norme sera fiable et non conçue dans l'unique but de valider le type de compteur adopté par Hydro-Québec, peu importe ses faiblesses inhérentes...»

Il semble qu'Hydro-Québec serait représenté sur ce comité et je crains que par leur influence cette norme soit en fait une opération de camouflage. Il faudrait contacter la Régie du bâtiment ( via https://www.rbq.gouv.qc.ca/nous-joindre/direction-des-relations-avec-la-clientele.html ) pour en savoir plus sur ce comité...

Saviez-vous qu'Hydro (comme les autres compagnies d'électricité) profite d'une échappatoire légale et n'a pas eu à s'assurer que ses compteurs aient été dûment validés au plan technique (par des tests de résistance à toutes sortes de situations extrêmes pouvant entraîner une défaillance de ce compteur afin d'établir leur degré de résistance, de fiabilité et de sécurité) par Underwriters Laboratories (UL) ou par la CSA du fait que ces appareils ne sont pas vendus aux consommateurs mais demeurent la propriété d'Hydro?

Ils vont sans doute s'arranger pour que la nouvelle norme (made in Hydro-Québec) en question soit créée afin qu'elle soit conforme aux tests effectués par Hydro-Québec et donc ainsi "officiellement" valider leurs compteurs, peut-être même en l'afflublant du sceau UL...

À signaler qu'au sujet de la Régie du bâtiment, Mme Maria Acosta de Basse-Laurentides refuse (ayant lu ce qui précède) m'avait informé de ceci:

« J’avais aussi contacté la Régie du bâtiment (l'an dernier) et un mois plus tard j’ai reçu l’appel d’un ingénieur qui m’a dit qu’ils n’ont pas la moindre idée parce que ce n’est pas leur juridiction. Ils sont responsables pour le filage à l’intérieur de la maison mais pas du compteur. Il faut demander à HQ. »

MON OPINION: Le gouvernement Couillard, sans doute à la suggestion de hauts responsables chez Hydro, a donc dû demander récemment à la Régie du bâtiment de se charger d'organiser ce comité (bidon à mon avis) pour dépanner et protéger en fait (mettre légalement à couvert) Hydro face aux potentiels recours collectifs ou poursuites de compagies d'assurances qui pourraient venir suite à leur refus d'assumer toute responsabilité pour les incendies causés par des compteurs.

On a pu observer la même stratégie dans le cas des critiques sur les risques pour la santé quand, à quelques semaines des audiences de la Régie de l'énergie en octobre 2013 où le régisseur Richard Lassonde a donné le feu vert au déploiement des compteurs pour la Phase 1 (le grand Montréal et périphérie), Santé Canada a soudain senti le besoin de publier sur son site un avis officiel déclarant que les compteurs intelligents sont sans danger pour la santé (Hydro ne parlait pas encore de compteurs de nouvelle génération à ce moment-là) et durant les audiences une représentante de la Direction de la santé publique est allée témoigner de la même chose et peu après ils publiaient cet avis officiel Radiofréquences émises par les compteurs intelligents : position des directeurs régionaux de santé publique du Québec. Des parutions d'Avis qui répondaient à des commandes politiques à mon humble avis...

Même chose pour rassurer ceux qui craignent que les données privées transmises par les compteurs soient détournées par des pirates informatiques - ce qui est assez facile tel que je l'ai démontré ICI. Comme je l'ai expliqué dans mon 41e bulletin... « Il est venu à mon attention que la Commission d'accès à l'information du Québec (CAI) a mis en ligne sur son site un rapport publié en février 2013 faisant état de ce que ses inspecteurs ont constaté après avoir été invités par Hydro-Québec (ce que l'on peut se permettre de présumer même si ce n'est pas mentionné, car pourquoi autrement cette commission aurait-elle pris l'inititiave de fourrer son nez dans les affaires d'Hydro-Québec qui a toujours réussi jusqu'ici à échapper à toute enquête sérieuse sur les innombrables squelettes qu'elle a dans ses nombreux placards...) à examiner leur beau joujou tout neuf, leur fameux AMI (Advanced Measurement Infrastructure), l'ENNEMI publique numéro un de tous les Québécois. On constate à sa lecture que la Commission s'est livrée à une opération qui s'apparente beaucoup à ce qu'Hydro tente de nous passer depuis le début : enjoliver la réalité pour mieux faire avaler leur infecte couleuvre électropolluante à la population. » Lire la suite ICI si ça vous intéresse où j'ai mis en lumière divers extraits du rapport pour montrer que c'était une opération de protection préventive d'Hydro.

L'exercice mené par la Régie du bâtiment s'inscrit donc dans le même pattern selon moi et si leur travail n'est pas scruté à la loupe par un bon journaliste d'enquête (par exemple) capable de les obliger à ne pas tricher, il y a fort à parier que la norme qu'ils vont créer sera déficiente et faussement protectrice, ou bien les mesures de vérification des millions de compteurs installés sera insuffisante et trop facile à contourner par Hydro. Reste à voir aussi si Underwriters Laboratoires voudra agit de manière collusionnaire en toute conscience dans ce petit jeu ou s'ils seront adroitement manipulés pour servir les fins d'Hydro sans réaliser qu'ils se sont fait piéger.

Chose sûre, ils ont déployé à l'aveuglette une technologie leur ayant déjà coûté plusieurs centaines de millions de dollars dont on savait déjà très bien qu'elle déclenche des incendies ou a des défaillances catastrophiques, et ce, sans le moindre sceau d'approbation par un organisme indépendant au plan de la sécurité de ces appareils. Le jour où, comme en Saskatchewan et à Portland en Oregon, le gouvernement québécois se verra obligé de donner l'ordre à Hydro de retirer les millions de compteurs déjà installés dans une grande précipitation, non seulement ce sera un énorme gaspillage financier, mais comme ils envoient immédiatement au recyclage les millions de compteurs électromécaniques encore en parfait état, (idem pour les 900,000 compteurs numériques Itron C1SR de 2e génération déjà déployés en catimini depuis 10 ans sans aucune approbabtion par la Régie puisque seules les dépenses d'Hydro dépassant $10 millions par années doivent être soumises à l'approbation de la Régie), ils auront un beau et coûteux problèmes sur les bras. De toute façon, comme la durabilité des compteurs 'intelligents' n'est que de 15 ans (ils espèrent pouvoir les étirer jusqu'à 25 ans mais ils rêvent en couleur selon moi pour ce qui est de ceux exposés aux intempéries et aux rayons UV très dommageables pour le plastique de ces appareils), les vendeurs de compteurs (en ce cas, Landis+Gyr propriété de Toshiba) vont continuer à faire des affaires d'or avec Hydro-Québec...

Mentionnons aussi, tel qu’indiqué à http://www.cqlpe.ca/pdf/AutresCausesPossibles.pdf (ceci date de 2014)

« Depuis le déploiement, les médias n'ont rapporté ici au Québec que trois incendies : à St-Léonard, à St-Adolphe d’Howard et à St-Clet. Le groupe Refuse de Nominingue a écrit à la Régie pour dénoncer un incendie à Ste-Sophie et des citoyens ont rapporté d’autres incendies dans les Laurentides : Deux-Montagnes, Ste-Adèle et St-Jérôme. Un autre incendie à confirmer à Nominingue. »

La page http://emfsafetynetwork.org/smart-meters/smart-meter-fires-and-explosions/ compile de très nombreux incendies de compteurs aux États-Unis.

D'autres rapports de feux via http://www.stopsmartmetersbc.com/truthaboutfires/truthaboutfiresbcfc/ et http://www.stopsmartmetersbc.com/fires/unusual-number-of-fires-smart-meters-linked/ et http://www.stopsmartmetersbc.com/fires/a-message-for-fire-fighters-and-insurers/

Voici à quoi ça peut ressembler un compteur 'intelligent' incendié.






Les 4 compteurs suivants sont des Landis+Gyr d'Hydro-Québec ayant pris feu tous ensemble à St-Léonard en 2013



- Tiré de http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2013/11/20131106-045307.html

Voir aussi ces autres photos de compteurs incendiaires en Colombie-Britannique.

La photo suivante illustre une autre cause possible d'incendie, soit quand un installateur négligent dans ses manipulations écarte les broches dans l'embase, l'espace ainsi créé entre les prises mâles du compteur enfoncées dedans provoque un mauvais contact et des arcs électriques, ce qui fait surchauffer le compteur qui finit par prendre feu...



À noter aussi le document suivant Commentary on Disconnect Switches Used in Smart Meters

Il y a une 'Disconnect Switch' dans le compteur de Landis+Gyr qui pourrait aussi, en cas de défaillance lors de surtensions, (ou s'il y a infiltration d'eau dans le compteur ce qui provoque des court-circuits incendiaires), être la cause d'une partie des incendies de compteurs rapportés.

Je signale enfin que le capitaire des pompiers de Saguenay ayant enquêté sur l'incendie de compteur décrit dans http://ici.radio-canada.ca/regions/saguenay-lac/2014/12/05/006-incendie-compteur-cendre.shtml - m’a confié en décembre dernier avoir contacté des collègues à Montréal qui lui ont affirmé avoir eu connaissance de plusieurs autres incendies liés à des compteurs non rapportés dans les médias. Combien de dizaines de cas non rapportés de compteurs incendiaires y a-t-il ainsi au Québec ? Faudra-t-il mort d’homme avant que le gouvernement Couillard se réveille et, comme le gouvernement de Saskatchewan l’a fait, oblige Hydro-Québec à enlever tous ces dangereux appareils non homologués et non testés pour revenir à une technologie sécuritaire ?